Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

José Moix (son père) : "Notre fils n’a jamais été battu"

« À quelques jours de la sortie du roman "Orléans" (le 21 août), d’une violence assez inouïe à son endroit, le père de Yann Moix, José, livre sa version de l’histoire familiale. Lui et son épouse, toujours Orléanais à ce jour, ne reconnaissent aucun fait de maltraitance sur leur fils, dans les années 1970-80. Contrairement à ce qui est narré dans le roman et rapporté dans les médias. »

C’est l’intro de l’article de La République du Centre de ce 17 août 2019.

 

 

Il s’agit d’un livre de vengeance, de vengeance contre ses parents, qui sont vieux aujourd’hui. Son père, âgé de 75 ans, a été mis au courant du contenu du livre à venir. Des scènes de torture, des coups, du sang, des humiliations... On a l’impression que Yann a été élevé par un couple de gestapistes et qu’il était un résistant juif qui refusait de parler. On exagère à peine, écoutez ce que dit José, son père :

« Il y a quelques années, Yann a déclaré ceci à la télé, chez Franz-Olivier Giesbert. Il a dit que, lorsqu’il était enfant, je rentrais tous les soirs après 22 heures à la maison, complètement bourré. Il a dit que je lui tapais alors dessus à coups de fouet ou de fils électriques. Il a dit qu’il repartait le lendemain au collège le visage tuméfié et ensanglanté. Tout ça est totalement faux. Je n’ai jamais frappé mon fils à coups de câbles électriques, ou avec quoi que ce soit.

Dans une autre émission, il a rapporté que je le mettais à genou devant notre cheminée, et l’obligeais à brûler lui-même ses livres et dessins en le frappant. Comment peut-il inventer de telles choses, aussi odieuses ? J’ai des origines catalanes et ai été strict, j’en conviens, mais jamais je n’aurais été capable de faire manger ses excréments à mon fils. Prétendre cela relève de la psychiatrie, ce n’est pas possible !

Je n’ai pas lu son roman, peut-être le ferai-je d’ailleurs, même si je sais que ça va me faire mal. Je sais plus ou moins ce qu’il y a dedans, car on me l’a rapporté. Mais comment Yann peut-il décrire sa mère lui courant après avec un couteau pour le tuer ! On croit rêver, c’est aberrant. Comprenez-moi bien, qu’il m’en veuille à moi parce que j’ai été sévère, je peux l’accepter, mais le reste de la famille (qu’il ne voit plus non plus) ne lui a jamais rien fait. Jamais sa maman n’a levé la main sur Yann. »

 

L’explication de cette sévérité transformée par le miracle du roman en scènes de tortures réside peut-être dans le fait, et son père le reconnaît, qu’il n’a pas pris en compte le « haut potentiel » de son fils, selon l’expression à la mode. Sans vouloir tomber dans la psychologie de bazar, ceux qui s’intéressent à Moix ou qui ont lu un de ses livres ont noté un tournant depuis qu’il a abandonné son antisémitisme post-adolescent. Il a épousé les thèses sionistes et a été pris logiquement sous l’aile de BHL (ils publient tous deux chez Grasset).

Cette plume brillante auparavant d’extrême droite s’est alors vautrée dans la bien-pensance socialo-sioniste la plus vile. Il a par exemple accusé les forces de police de violences envers les clandestins de Calais, ce qui représente une véritable inversion accusatoire. En effet, de nombreux gauchistes qui préfèrent l’invasion de la France à l’ordre public surveillent en permanence les faits et gestes des policiers, prêts à dégainer un procès ou une caméra à la moindre main levée. En revanche, on n’a pas entendu Moix, qui a fait un film pro-migrants (pour lui ce sont les « juifs » d’aujourd’hui), lever la voix contre la répression des Gilets jaunes...
Pourtant, il y avait là matière à s’indigner, vu le niveau de violence oligarchique. Lui qui se dit enfant martyr, le vrai martyr filmé par toutes les caméras possibles ne l’a pas touché !

Moix a fait une blague sur les Gilets jaunes dans Salut Les Terriens ! à partir de la 49e seconde :

 

 

 

Et ça rejoint la martyrologie de Yann Moix : on a l’impression qu’il se cherche une Shoah personnelle, et au besoin il affabule. Comme beaucoup de mythomanes, il arrange son passé pour dilater sa souffrance et accéder ainsi au prestige du martyr. Le cas a existé avec Alexandre Jardin, autre mythomane du milieu, qui a inventé de nombreuses anecdotes – cette fois-ci positives sur sa famille – afin de prouver son génie...
Mais Alexandre Jardin a lui aussi fini par se trouver un martyrat, ce sera son grand-père, qui a travaillé en tant que dircab de Laval. Cela donnera un énième livre montrant combien le petit Alexandre a honte de sa filiation et combien il est siono-compatible. Cependant, les historiens doutent de la réalité du portrait... Même Serge Klarsfeld doute que Jean Jardin ait participé à l’organisation de la rafle du Vel’ d’Hiv’ ! La Sainte Tribu ne le reconnaît pas comme l’un des siens, misère !

Ces deux auteurs sont donc devenus, par deux chemins différents mais parallèles, de grands pourfendeurs d’un nazisme qui n’existe plus. Mais il existe un sionisme aux commandes qu’ils se gardent bien de dénoncer. C’est une autre histoire...

 

Sélections de tweets miraculeux du génie littéraire Alexandre Jardin

« Devenir quelqu’un de normal, c’était une indécence chez nous… Pendant 20 ans, j’ai été bombardé par des êtres qui passaient à l’acte dans leur folie. » (Alexandre Jardin dans l’émission Vol de Nuit, sur TF1)

On aime tous le merveilleux quand il s’invite dans nos vies. Certains, plus impatients que d’autres, n’hésitent pas à le fabriquer...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a retrouvé un échange entre Marc-Olivier Fogiel et Alexandre Jardin datant du 11 septembre 2005...

Fogiel : « Alexandre Jardin a décidé de casser son image trop lisse en racontant ses folles histoires de famille. Entre une mère polygame, une grand-mère nymphomane, je vous ai pas encore tout dit, y a des histoires de guenon là-dedans, vous allez voir, c’est sa vraie vie. [...] Votre grand-père couchait avec votre nounou, qui vivait sous le même toit que votre grand-mère, tout en étant la maîtresse de votre oncle et du meilleur ami de vos parents, qui lui-même est en ménage avec une guenon prénommée Zaza ! »

Jardin : « La version que vous avez lue, c’est plutôt la version allégée. »

Moix était mûr pour la martyrologie juive, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

115 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2260271

    Le livre aurait dû s’appeler : MOIX et les autres !

    "Victimisation", "mensonges", pratiques connues ... !
    Et dire qu’il faudra subir le gugusse encore pendant des décennies.... Merci les médias !

     

    • #2260339

      Quand "Mort à Crédit" paru l’oncle de Céline, Louis, fut scandalisé par la façon dont il avait représenté ses parents "je vous l’avais dit qu’il ne fallait rien attendre de bon de ce bon a rien"... Dans sa correspondance Céline affirmait que ses parents n’avait rien à voir là-dedans . Il prétendit aussi qu’il était come "un chimpanzé sautant de branche en branche " quand il s’agissait d’aller au devant des attentes du public...


    • #2260360

      Quand " Mort à Crédit " parut, Céline supplia sa mère de ne pas le lire . Son oncle Louis fut du reste scandalisé par la façon dont il parlait de ses parents . Céline écrivit à un correspondant que ses parents n’avaient rien à voir avec tout cela . Et il écrivit à un autre qu’il était adroit "comme un chimpanzé sautant de branche en branche " quand il s’agissait d’aller au devant des goûts du public . Après la guerre il écrira à Marie Canavaggia que "Mort à crédit" c’est du "genre pleurnichard 1900 qui plaira toujours au public ".


    • #2260482

      Ce nabot qui se prend pour le Fouquier Tinville de la Communauté juive veut se faire plaindre et cageoler par une belle gonzesse, comme Mocky a plus de 80 ans lançait un appel public pour rencontrer une "muse" . Grotesques .


    • #2260857

      La prochaine fois il racontera que dans sa jeunesse il s est fait sodomise par une bande de nazillons qui votaient MLP . Ça fat VENDRE .


  • #2260274

    Ce n’est pas très étonnant. Yann noix l’arriviste tuerait père et mère pour le succès et pour se faire accepter par l’élite. Cette expression de bon sens ("tuer père et mere") n’est pas anodine.

    Et c’est bien pour cela qu on a fait croire aux gentils goyim que le meurtre symbolique du père était une étape nécessaire à tout accomplissement. C’est le coeur de la psychanalyse, qui n’a jamais guéri personne mais qui n’en fini par de produire des degats. Et le sot y a cru. Quelle tristesse.

    Yann moix si tu lis ce message, à mon humble avis, ton problème vient précisément que tu ne t’es pas pris assez de torgnoles plus petit. Pas l’inverse. Et maintenant tu casses les pieds à la France entière avec ton manièrisme et tes crises d’enfant gâté.

     

    • #2260318

      Tuer le père ou son image, sa représentation, son rôle, sa fonction, c’est tuer le sacré dans le Masculin sacré et donc rester un rebelle à la voix du PÈRE. Moix = homme perdu ! Le sablier du Temps aura raison de ces profils, des cadavres dont les énergies sont déjà absorbées par le Démoniaque, c’est lui son Père ...


  • #2260285

    Arriviste sans scrupules est-ce une maladie mentale ???
    Il eusse été mieux qu’il "s’épanouasse" dans le LBGTisme celà aurait pu être son excuse !

     

  • Même le serpent ne rampe pas aussi bien que ce golum.


  • #2260296

    Moix veut faire son juif, mais se plante. Les juifs ne dénigrent pas leurs parents.
    C’est en 68 que des Cohn-Bendit ont poussé une influençable jeunesse à se retourner contre ses meilleurs protecteurs : les parents.
    À la même époque, les cohn et les bendit nous assommaient avec la sainteté de leurs proches, tous martyrs, même des grand-oncles et des grand-tantes, des arrière-ancêtres, des cousins de cousins jamais fréquentés...
    Donc Yann et son long nez en bois de Pinocchio montre son absence de jugeote. Un pleurnicheur qui pleurniche par mimétisme, ce n’est vraiment pas suffisant pour obtenir des faveurs de la cohn-benditerie. C’est d’ailleurs pourquoi il offre en holocauste, comme monnaie d’échange, non pas sa petite personne insignifiante, mais celle de ses parents. N’étant pas juif, ou pas exactement, il lui faut en faire plus !
    Non, il n’est pas des leurs et ne le sera jamais. Abraham était prêt à suriner son gamin, l’inverse n’est pas envisagé !
    Ses pauvres parents, avec un tel fiston vide, malveillant, ingrat, maussade ! Il aurait eu des potentialités ? À la trahison, certes. Moix ne respecte même pas sa mère !
    Parfois les parents ne peuvent rien faire, ou faire bien peu de choses. Il y a des enfants qui naissent mal lunés, mal lotis, mal taillés, mal intentionnés, jamais contents. Des serpents qu’on réchauffe dans son sein. Il faut bien l’admettre.
    Et d’autres qui naissent avec le soleil dans le cœur et la tête. Heureusement.

     

    • #2260437

      "Moix ne respecte même pas sa mère !"
      Quand bien même il y aurait des mères pas aimables, au sens d’impossible à aimer, l’essentiel se trouve dans cette simple phrase.
      Le reste est à l’avenant cela étant, et c’est fort bien écrit.
      Concernant le moite moixxx, sa servilité devient un tantinet voyante tout de même.
      Petit homme, de peu de scrupules.
      Ou encore vrai problème personnel...
      A voir sa trogne on se fait déjà une petite idée.


  • #2260297

    Ces gens savent te retourner la même histoire avec 2 émotions opposées, pathologie narcissique, ils sont légion.


  • #2260300

    Il arrivait à la piscine "le dos lacéré" et ça ne surprenait personne... N’importe quoi.

    Son père et sa mère le torturaient quotidiennement à coup câbles ou autres objets : on aimerait bien voir quelques unes de ses très nombreuses cicatrices....

    D’ailleurs son père raconte une histoire totalement différente, et on y apprend que Yann la victime a tout de même tenté de défenestré son frère...

    https://www.larep.fr/orleans-45000/...

    Complètement mythomane.


  • #2260302
    le 17/08/2019 par La nuque roide
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Si ce que dit Yann Moix est vrai, après tout, pourquoi pas, qui suis-je pour affirmer qu’il est mytho, mais en tout cas une donnée est certaine ; il ne cultive pas le pardon, une spécialité du judaïsme, positionné aux antipodes des paroles du Verbe incarné, de la Parole faite chair, de Dieu fait homme, en la personne de Jésus Christ, lequel, interpellant son Père lui dit : "père, pardonne leur, ils ne savent pas ce qu’ils font." Étant lui-même Dieu fait homme, il aurait pu tout aussi bien dire : " je vous pardonne car vous êtes inconscients." Ouais, même le diable est inconscient, il a pété un câble en se prenant pour Dieu.

     

  • #2260303
    le 17/08/2019 par Josselin Bigaut
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Un cas psychiatrique dixit le pater. Il n’a pas idée à quel point il a raison.

    Pour rappel : http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-te...


  • #2260307

    "Il a dit que je lui tapais alors dessus à coups de fouet ou de fils électriques."

    De fils électriques ? C’est bien possible car sinon, comment expliquer que Yann soit à ce point à la masse ? J’ai dit à la masse et pas "à la Moix", par respect pour son vieux père qui porte ce nom.......

     

    • #2261329
      le 19/08/2019 par The Observer
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      Il y a des fils qui se touchent visiblement.
      Dans sa cervelle, c’est plein de court-circuits !

      allez hop, à saint-Anne ! Valium 500 mg, camisole, cellule capitonnée et on en parle plus !

      Et au fait, qui lit ce qu’écrit cette chose ? Même si on m’offrait le bouquin, je le garde en réserve pour l’hiver prochain...pour allumer les feux !


  • #2260313

    Zaza ?
    Ce ne serait pas la guenon copine de l’acteur Michel Simon ?


  • #2260321
    le 17/08/2019 par La nuque roide
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Le possible mytho utilise l’expression : poser une chape de plomb, il la formule à 01:34 de la vidéo France bleu, or, il existe une personne qui pose une véritable chape de plomb sur l’esprit du genre humain afin de lui dissimuler la vérité, afin de lui dissimuler Dieu, cette personne est le diable, sinon le chérubin porteur de la Lumière Divine, qui jamais ne nous porte la Lumière Divine, quoique de manière corrompue, car il péta un câble en se prenant pour Dieu, ainsi a-t-il porté les maladies, la vieillesse, et la mort, sur notre planète.


  • #2260323
    le 17/08/2019 par Felix Niesche
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Article brillantissime, comme d’hab, sur un sujet qui ne le mérite guère. L’explication psychologique ou idéologique est un déni de l’explication ontologique. Sa nature. Anthropologiquement c’est une merde. Egotique, vulgaire, comme toute la racaille qui sert le pouvoir. S’il a été d’estrême droate, naguère, je n’en sais rien, mais c’est sûrement pour s’identifier à son contraire, le surhomme.

     

    • #2260371

      En effet, pour ma part je ne pense pas non plus qu’il ait jamais été « d’extrême-droite » (au sens positif où l’entend cet article), ce qui serait lui faire bien plus d’honneur qu’il n’en mérite (idem pour la « plume brillante » !!!). Je crois en effet, tout comme vous, que c’était une posture à l’exact inverse de ce qu’il est, à savoir un genre de créature invertébrée. J’aimerais que cet article soit une sorte d’oraison funèbre tant ce type me paraît mort. Bref, puisqu’il semble que ce ne soit pas le cas , qu’il en profite pour aller se faire enculer !


  • #2260326

    Et même si cette histoire était vraie (je n’y crois pas une seconde), à 75 ans, ne doit-on pas pardonner à son père avant qu’il ne parte au ciel ? Ah oui, c’est vrai, j’oubliais que le Yann se prend pour un membre du "ni pardon, ni oubli".........


  • #2260327

    Cela s’appelle de la mythomanie, ce qui est assez courant .... Mais la question serait : est ce contagieux ? Et de qui a t il attrapé ce fichu virus ? On se le demande .....

     

  • #2260330

    Ce sont des mythomanes et Moix en est un exemple parfait, ils s’inventent des vies ces gens-là .Ils mélangent romans et leur propre vie .Ce sont des malades .
    On voit aussi le phénomène Moix lorsqu’on lui demande s’il avait préfacé le livre de l’essayiste Paul-Eric Blanrue, on dirait un type qu’on sort d’une étuve, et que l’on plonge dans l’eau froide .Il n’est pas gêné, il est tétanisé .

     

    • #2260481

      "Ils mélangent romans et leur propre vie " . Exact . Dans Mort à Crédit Céline présente ses parents comme si c étaient des minables plus ou moins odieux . De nombreux témoignages affirment au contraire que c étaient de très braves honnêtes gens .


  • #2260342
    le 17/08/2019 par sylvie une française
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Moix est un malade mental. Son père doit souffrir d’avoir un tel fils.
    Ce débile qu’est Moix dit qu’il s’agit pratiquement d’inceste en prenant un repas avec ses parents.
    On peut se poser des questions !


  • #2260345

    C’est Faustien son truc . Ca serait interessant si c’était pas un type qui fait la morale , si ça se limitait à une expérience du mensonge , comment berner tout le monde , etre plus .... que les ..... . Je ne crois pas qu’il soit fou , au sens inconscient , mais au contraire qu’il joue avec les limites du mensonge , de sa capacité à bluffer , par ivresse , par jeu litteraire , par mépris aussi et le carburant ,non négligeable , c’est la gloire et l’argent qu’il en tire . Et les femmes .


  • #2260347

    Il n’est pas un enfant martyr, fille ou garçon, qui ne raconte le supplice de la douche, une fois devenu adulte : c’est étonnant, vu les rails empruntés par Moix le torturé, qu’il n’évoque pas du tout une histoire de ce genre, soit-elle sous la forme romanesque...
    Quand à l’autre dindon, (ou plutôt paon) il aura fallu que j’aille sur le Gogole moteur de recherche pour mettre une bouille sur le nom : pourtant voyageur, je dois être un ignorant pour n’avoir jamais cultivé le mien de ses feuilles de chou, ne m’être jamais approché de sa personne et lui murmurer une connerie de tweet à l’oreille...


  • #2260354

    Il est encore vivant lui... ?
    Purée... Faites attention, c’est bien d’informer, mais s’intéresser à des gens médiocres, ça peut rendre médiocre... Que de temps perdu...


  • #2260355

    Détestation de sa famille et de sa patrie ; pathologie des gauchos-bobos.

     

    • #2261373
      le 19/08/2019 par Âne o Nîmes
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      L’éclatement de la famille a commencé avec l’exode rural et la crises, les gens bougent pour les études et trouver un travail.Les familles sont séparées, dispersées puis finalement anéanties. C’est plutôt le libéralisme, le capitalisme et l’individualisme les raisons de ces meurtres Œdipiens.


  • #2260358
    le 17/08/2019 par Que Toute Chair Fasse Silence
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Il y a quelques années (au début des années 2000), j échangeais assez régulièrement avec Yann Moix sur internet (sur un forum littéraire). C était un type sympa et disponible qui, à l’époque, s’intéressait beaucoup à l’écrivain Philippe Roth.
    Il profitait d’ailleurs gentiment de sa notoriété pour faire de la publicité à des sites littéraires amateurs.

    Bref, dans ce petit monde "littéraire" passablement minable pour dire vrai, les arrivistes de tous poils se tiraient la bourre sans vergogne.
    Au détour de rivalités plus ou moins aigres la mythomanie de Moix concernant son enfance martyrisée avait été mise à jour (par l intermédiaire indirecte de son frère).

    Ceci expliquait alors très bien pourquoi Moix avait décidé de tirer un trait définitif sur tous les membres de sa famille.

    L’auteur de l’article a eu la très bonne idée de mettre en parallèle la mythomanie désormais
    notoire d’Alexandre Jardin dont la famille excédée avait fini par confesser dans la presse que tout ce que racontait le petit Alexandre n"était qu’un chapelet de mensonges tous plus délirants les uns que les autres.

     

    • #2260490
      le 18/08/2019 par Thierry Lamontagne
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      Dans le film sur Truman Capote, on apprend que l’écrivain payait souvent des gens pour lui faire des compliments en public. Je pense que Jardin doit être du même genre.


  • #2260359
    le 17/08/2019 par Nuit blanche
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Il est l’auteur parfait pour le régime macroniste : de la pathologie à perte de vue. A quand la Légion d’honneur pour ce cancre sado-maso mondialiste ?


  • #2260366

    Comment cet écrivaillon trouve t il des gens assez dégénérés d ’esprit pour acheter ses livres ; comment des gens comme lui et autres Angot ont ils eu assez d ’arrogance pour prétendre à ce titre d ’écrivain sans savoir écrire ? j ’ai pris en dégout les librairies et les coins livres des grandes surfaces parce que s ’exhibent les opus de tels faussaires .

     

  • #2260377

    AAAHHHH !!!! Enfin on en parle ! Putain de mytho !! Je sais ce que c est d avoir un pere violent ! J ai connu ca chez moi et chez les autres de mon milieu.....Il n a pas le comportement d un enfant maltraite ! Soit tu deviens completement introverti et tu ne peux avoir son arrogance, soit tu deviens un ecorche vif et tu encules sans vaseline toute la bien pensance !

     

    • #2260451

      Bien d’accord parce que vécu !


    • #2260653
      le 18/08/2019 par ExEnfantBâtant
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      Salut les gars,
      Je me permets un mot car je fais partie du club.
      Coups (mais c’était rien, sauf à endurcir), mais surtout brimades (pas de scatologie, pas de sexe, Dieu merci).
      J’ai connu ma première grasse matinée à 16 ans dans la rue. Moix prétend qu’il n’y a que « quelques années » qu’il s’est aperçu des sévices subis dans sa jeunesse (2ème vidéo). Il se fout de notre gueule. Moi(sous X), j’ai su d’emblée en parlant avec les copains qu’ils avaient des parents « sympas » et aimants (et j’ai aujourd’hui 66 ans), donc bien avant son époque.
      Autrement pas de souci, mes enfants (bien éduqués, un peu trop gâtés dit-on, ont de bonnes situations, etc).
      Comme vous je suppose, j’ai gardé « ça » pour moi. J’ai eu et j’ai une belle vie à partir de 18 ans.
      Ce guignol de Moix n’a pas du souffrir autant qu’il le dit.
      Autrement, et au résultat, j’encule la bien-pensance, mais d’une force...


  • #2260389

    Chutzpah quand tu nous tiens ..... plus rien ne nous retient ! Le mensonge et la schizophrénie leurs tiennent lieu de colonne vertébrale !
    On sent bien la patte du maître Botul Herr Lévy grand menteur et faussaire devant l’éternel !!


  • #2260392
    le 17/08/2019 par Prosper Youplaboum
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    "Tu honoreras ton père et ta mère"
    Lui il aura des problèmes avec le patron...

     

  • #2260400

    Le problème avec les faux souvenirs c’est qu’on finit par y croire. Moix est persuadé d’être une victime. Je plains ses parents humiliés et vieillissants. Quelle honte !


  • #2260404

    Soit le sionisme rend dingue ou alors attire à lui les tarés ! En fait je crois que c’est les deux ! Cela attire des personnalités "borderline" sur le plan psychiatrique et ensuite cela ne fait qu’aggraver leur cas !
    Il faut être un psychopathe complet sans une once d’empathie pour écrire un bouquin attribuant à ses propres parents de telles atrocités ! Vous imaginez la souffrance et détresse que cela va produire chez ces petits vieux ! Et puis même si cela était vrai il y a vraiment un manque total de pudeur que d’exposer publiquement ce genre de choses ! Cette exhibition malsaine est typique d’une certaine communauté ! Partout ailleurs les gens se taisent sur les atrocités qu’ils ont subi ou dont ils ont été témoins ! Je n’ai jamais entendu un ancien combattant de la guerre d’Algérie narrer les horreurs qu’il a vu...ni un chibani décrire en pleurnichant les éventuelles tortures que lui ou ses camarades auraient subies. Il y a des choses qui sont au-delà des mots et que la pudeur interdit d’exposer.

    Vous rétorquerez probablement et à raison que si tout le monde ferme sa gueule on finirait par ne jamais rien savoir sur les atrocités commises par les états...Vietnam ? Il ne s’est rien passé ! Hiroshima et Nagasaki ? Juste un petit coup chaud...Certes ! Mais il y a une manière de témoigner ! Il y a une différence entre ceux qui témoignent dans le cadre d’une démarche historique et un souci de justice bien comprise, et ceux qui témoignent sur le ton de la pleurniche, avec impudeur (pornographie mémorielle), en romançant "légèrement" les faits, et avec pour objectif d’obtenir un petit billet en passant en vendant des bouquins ou bien sur le dos des peuples innocents de ces états tortionnaires (le concept de la transmission de la faute aux générations futures encore moins concernées par les faits allégués que celle contemporaines à ces derniers avec obligation de repentance éternelle...)

     

  • #2260409

    Moix a grandi dans un environnement pré-68, où l’on parlait moins, et les pères avaient la main plus lourde.... mais ses mensonges relèvent de la pathologie, à ce niveau ; sans doute une volonté de se démarquer pour exister narcissiquement ?
    Ce fut un enfant mal épanoui, soit.
    Mais son passé ne varie guère de ce genre d’environnement de province d’alors.
    Quand à Jardin, ça se passe de commentaires : le comique parle de lui même....


  • #2260416

    Bientôt il va se tatouer un code barre sur le bras. Le syndrome Élie wiesel en somme...

     

    • #2260580
      le 18/08/2019 par Michel Mertz
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      Sauf que le problème de Wiesel, c’était précisément l’ABSENCE de tatouage, justement. Prétextant la pudeur, il était réticent à remonter sa manche pour faire taire ceux qui l’accusaient de ne pas porter le fameux tatouage...


  • #2260477
    le 18/08/2019 par Fautquecachange
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Les premiers à qui on reprocherait d’être né goy, ce sont bien le père et la mère. Mais Moïx a complètement oublier que le roi des ’non goy’ , est devenu le père des goyim.


  • #2260480

    Je n’ai plus aucun doute que l’histoire que l’on nous a enseigné a été écrite par des malades mentaux dont le mensonge est la forme d’expression principale.

     

    • #2260545

      Je me suis faite la même réflexion.

      Selon moi, le psyché de Moix et sa clique mondaine (Angot, Fourest, Bhl, Finky, Élisabeth Levy, etc.) relève clairement de la pathologie mentale lourde. Je reste persuadée que la majorité des "fous" (ceux n ayant jamais touché personne) qui sont enfermés, sont à 100% probes et clairvoyants. Ils sont (qu on se le dise carrément) à l antipode cette merde mondaine. À quoi ça rime de dévoiler des faits banals, pire d inventer ces narrations sordides ? Freud en est-il pour quelque chose ?


    • #2261318

      Moi au moment ou j’ai entendu qu’il y avait un mec, qui avait une théorie selon laquelle on descendait du singe (même Spielberg est pas allé aussi loin) et que depuis tout le monde était d’accord sur l’idée, j’ai arrêté


  • #2260495

    Ses parents et sa famille vont-ils porter plainte pour diffamation afin de diffuser l’affaire dans les médias ? Il n’y a aucune raison pour qu’il continue à consolider sa notoriété sur des mensonges faisant ainsi passer ses parents pour des monstres, je dis pas nazis mais presque. Maltraitance sur enfant, prescription ou pas ? Ce Moix faute d’une bonne claque dans la gueule de son père même à 75 piges, a beson de limites morales que seule la force d’un jugement par un Tribunal peut lui rappeler qu’il traine dans l’infamie sa famille. Ses mensonges ne servent-ils pas d’exemple pour une jeunesse désemparée ? Faire passer ses "vieux" pour des monstres, argument pour l’HP, voiire l’euthanasie dans un futurible pas si lointain ! Voir Les Nouveaux Monstres de Dino Risi. Toujours la même méthode. Accuser l’autre des pires vilenies pour se faire passer bonne victime notoire dans la presse people. Par son exemple, Moix signe l’ideologie des contre-valeurs actuelles "a la mode" afin de contaminer la population. Tel un personnage de série dont l’impact médiatique nourrit l’imaginaire et son homme. Multiplié par autant de Moix, Angot, BHL, Anouna & cie ...la pollution de la décadence à l’égard des vraies valeurs éprouvées depuis des millénaires augmente. Du théâtre décadent servit au bon et brave peuple pour entretenir la haine de ses parents et famille.


  • #2260501

    "Couple gestapist", magnifique !
    On peut comprendre qu’il y ai des parents qui merde, mais d’ici là, à bleuffer sur leurs personnes en s’attaquant à leurs integriter afin de faire carriere sur " leurs épaules" pour gagner trois franc six sous
    Ou cette "enfant" et fou, ou c’est un enculé.


  • #2260506

    Je pense que Moix est sous emprise et qu’il ne contrôle plus sa vie !!!


  • #2260514

    Beaucoup de gens se créent un bourreau virtuel... car dans leur mental cela leur donne tous les droits sur leur pseudo bourreau et cela leur donne un sentiment d’impunité et de supériorité. C’est assez banal.
    Moix est tombé, à ce jeu là, dans les sous sols de la dignité humaine.
    Nous constatons simplement que depuis fort longtemps, comme tous les pervers narcissiques, il justifie son égo et ces excès à partir d’une souffrance fabriquée.

    Il s’est shoatisé et cela lui plait bien.

    La chanson on la connait. On nous la chante tous les jours.


  • #2260516

    Il chercher à les finir pour toucher l’héritage ou quoi ?


  • #2260521

    Si j’ai bien compris, le rôle du livre de Yann Moix est d’inciter à la rupture du lien familial.


  • #2260556

    il me semble que son cas relève d’une pathologie psychiatrique grave


  • #2260562
    le 18/08/2019 par happy new year
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Anticipons sur la dégueulasserie : Moix sera invité chez Ruquier à la rentrée ?

    Interviewée par Angot ?........ vous êtes prêts les amis ?


  • #2260566
    le 18/08/2019 par Arya de Shastra
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Moix est frustré d’être petit et laid et il veut absolument être reconnu comme une personne importante . Ce genre de personne lâche et veule est prête a toutes les trahisons . Dans certains contextes il pourrait être cruel . C’est le genre de courtisant prêt a tout pour s’approprier un peu du pouvoir des puissants .
    Jardin lui doit avoir la maturité d’une fille de 12 ans , aucune virilité , ni physique ni morale .
    Leur souffrance est devant eux !


  • #2260569

    Il est tentant de justifier ses propres travers ou déviances par des traumatismes remontant à l’enfance. En tout cas c’est souvent un alibi pour les violeurs, les pervers et toutes autres formes de vice. Du coup les évènements vecus sont souvent amplifiés, exagérés comme moyen de se poser en victime, sachant qu’une victime bénéficiera facilement de circonstances atténuantes en cas de méfait..Il y a des cas historiques qui le demontrent , mais non seulement car le procédé fait des émules en devenant une machine de guerre , un moyen pour justifier la fin, un business pour parvenir au sommet en s’attirant la compassion, en faisant taire la critique et s’attirer la sympathie des faibles et des idiots..Yann Moix est un parfait cas d’école mais aussi un plagiaire car le stratagème n’est pas de lui, il mérite au mieux une tarte chantilly sur le museau à l ’instar de son maître à penser.


  • #2260576
    le 18/08/2019 par Zo la mouche bi
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    De par leur puerilité affective et leur orgueil stupéfiant Moix et Jardin seront totalement digérés puis expulsés tels de petits étrons chiasseux dans les cuvettes talmudo-sionistes. Paix à leurs âmes immatures.


  • #2260588
    le 18/08/2019 par Tony Glandil
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Moi je conseille a Yann Moix et Alexandre Jardin, de s’auto-flageller le trou d’balle avec un ananas , quelle bande de lâches, c’est pas étonnant que notre pays aille si mal, avec des femelles hystérico-masochiste tel que celles-ci


  • #2260598
    le 18/08/2019 par VaeVictis80
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Yann Moix fait sa Christine Angot pour justifier son hystérie et son absence de toute forme de virilité.


  • #2260604

    Une nouvelle mouture du "familles je vous hais" du vieux pede Gide .

     

    • #2261031

      N’exagérons pas non plus ! C’est faire bien plus d’honneur que n’en mérite ce clown grotesque que de le comparer à Gide. Soyons un peu sérieux.


  • #2260615

    C’est le syndrome Angot ou un truc comme ça (ils sont amis de longue date). On rajoute à ça que contrairement à elle, il n’est même pas Juif. Alors, il se trouve des souffrances subies pour se rapprocher de la caste. Mais quoi, sa petite souffrance de merde comparée à celle de l’Holocauste (victimes et descendants et alliés) c’est pas grand chose.
    Presque une insulte mémorielle si on analyse.
    Un pauvre gars... Ou un malade mental, malgré ses talents.
    Enfin, de la souffrance vécue - ou supposée -, il reste toujours quelque chose. On le forçait à bouffer ses excréments (dixit) ? Il est resté (ou il est devenu plus probablement) un petit mange-Merde.


  • #2260627
    le 18/08/2019 par Filip Lagey
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Peut-être Moix a-t-il voulu faire du Céline, a-t-il cru qu’en exagérant ses souvenirs de jeunesse, en les gonflant – jusque dans le ridicule – qu’on arrive à l’hyperbole. Et l’hyperbole, c’est l’Art.
    Le problème c’est que si on n’a pas le talent de Céline, et surtout pas l’humour de Céline, l’hyperbole devient signe de psychopathologie.

     

  • #2260641

    Il a un visage qui me pose question, en le voyant j’ai à chaque fois envie de dire :
    "il y a un problème... ? quelque chose ne va pas... ?"

     

  • #2260651

    Moix, moche et méchant

     

  • #2260654

    Comme ANGOT ! Je suis sûr qu’il ne lui ait jamais rien arriver non plus.


  • #2260666
    le 18/08/2019 par PardonParcequ’Oubli
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Attention Camarades, je vais vous péter une analyse subtile. Donc ce que Moix a subi jeune, quelque part c’est une souffrance insoutenable qui peut, bien que moindre mais quand même Merde, faire penser à la souffrance indescriptible (il l’a donc décrite parce que c’est juste un cran en dessous). Son point de vue sur la solution à ces souffrances terribles est intéressant (Vidéo Interview). « Il faut l’oublier ! Supprimer cette existence de l’avenir ».
    Il devrait promouvoir le concept dans un prochain livre.


  • #2260716

    Cet article est hilarant !!
    La bêtise humaine dans toute sa tragédie comique


  • #2260744

    Je préfère de très loin la justification de Louis Ferdinand Céline dans l’écriture de son premier roman : s’acheter une baraque et ne plus avoir à payer le terme.


  • #2260747

    Le "X" est en trop dans son nom.
    Yann Moi lui siérait mieux.


  • #2260749

    Époque de mous du genou où le statut de victime fait rêver (dividendes moraux, procès). Quitte à mentir, et toujours plus car le public est exigeant. Esthétique particulière...


  • #2260864

    le premier mytho d’alexandre jardin , c’est de pretendre que, qui que ce soit, un jour , acheta un de ses livres….


  • #2260909

    Superbe article rédigé par des orfèvres, tant sur le fond que sur la forme.

    En lisant l’interview du père de Moix dans la "République du Centre", on apprend que le brillant auteur a été logé, charges comprises, par ses parents jusqu’à l’âge de 30 ans. Ils lui ont payé des études à Sc Po Paris.

    Son père reconnait qu’il a été sévère mais il demande très finement si Moix en serait là où il est aujourd’hui s’il avait été plus coulant. La parole de Moix a été relayée sur pratiquement tous les media mais très peu ont pris l’initiative d’écouter le son de cloche des parents.

    Tout cela est à prendre très au sérieux si l’on considère l’article récent publié sur E et R indiquant que les jeunes enfants pourraient être bientôt encouragés à dénoncer leurs parents (le syndrôme bien connu de Pavel Morozov en URSS, même si certains historiens aujourd’hui disent que cette anecdote avait été inventée de toutes pièces pour les besoins de la propagande).

    Et c’était une excellente idée de faire le parallèle avec le numéro trois de la dynastie Jardin. Pour les jeunes lecteurs de ce site, je recommande vraiment de lire "La guerre à neuf ans" de Pascal Jardin, le numéro deux de la dynastie, petit garçon avec son père à Vichy vers 1942. Je n’en dis pas plus pour ne pas déflorer les plaisirs de la lecture. Mais je vais le relire de ce pas.


  • #2260987

    Un drôle d’oiseau que ce Moix, physiquement assez indéfinissable, on ne saurait le cataloguer ethniquement, un espèce de mélange, mais lequel ?

     

  • #2261034

    Moix a déclaré dans ONPC "Je suis en train de devenir juif parce que ma famille descend des Marranes et que les Marranes sont des Juifs qui ont été obligés de devenir catholiques pour sauver leur vie. C’est-à-dire que je suis en train de (re)devenir juif. Peut-être que juif, après tout, ce n’est pas quelque chose qu’on devient, mais c’est quelque chose qu’on redevient."
    Et bien voila tout s’explique, il nous joue le coup de la chrysalide mais là où il se trompe et là ou il cherche à nous tromper c’est qu’on ne redevient pas juif, on naît juif et on reste juif tout court converti ou pas.


  • #2261052

    Ses histoires coprophages m’ont fait penser à la fois à Anne Frank et à l’ancienne déportée qui racontait qu’elle mangeait et chiait ses diamants pour éviter de se les faire prendre par les nazis. Néanmoins, concernant Moix, je pense que cela relève de la psychiatrie. Un énième cerveau malade autorisé à la télé par Patrick Liste Noire.


  • #2261092

    Le rôle de Silas dans "Da Vinci Code", (le moine albinos dévoué à l’opus Dei qui s’autoflagellait) allait comme un gant à Yann Moix, les répétitions étaient sympa mais maintenant faut qu’il arrête, il a pas bonne mine ?

     

  • #2261131

    Un père dur ? Pauvre choupinnette... !
    Mais j’ai quand même l’impression que c’est vrai.
    Etre devenu une telle serpillère soumise à ses maîtres, ça ne trompe pas.
    Faut avoir été brimé par un "facho" pendant longtemps !
    Mr Moix père ne devait pas avoir la juiverie comme passe temps favori...
    D’ou son nouveau papa a Yann, BHL !

     

  • #2261143

    Mon Papa a été dur avec moi, comme pouvait l’être une personne élevée "à l’ancienne", principalement parce qu’il ne concevait que le coup de pied au cul comme source de motivation, sans prendre en compte ma (grande) sensibilité, mais si quelqu’un disait du mal de lui, je crois qu’il n’y aurait aucun endroit au monde où elle pourrait se cacher de mon courroux. Ce moix est dégoûtant.
    Quand à M. jardin, à force d’onanisme intellectuel et d’auto-satisfaction, je suis étonné qu’il n’ait pas des mains caleuses de bûcheron.
    Les majuscules aux noms de famille ont étés enlevés de mon commentaire à dessein. Comprenne qui voudra.

     

    • #2261215

      Les pères durs, à l’ancienne (les milieux paysan, artisan et ouvrier étant ou ayant été dans l’histoire de l’Europe très exigeants sur la technique et le rendement, préparant les jeunes à la dureté future de leur existence) ont des enfants qui tiennent le coup s’ils sont forts, et deviennent des êtres d’élite. Ou, s’ils sont médiocres, des rejetons faibles et soumis, trop habitués à obéir, comme Moix le faux rebelle au visage ingrat. Si les enfants sont sensibles, ils deviendront des êtres vibrants plutôt vulnérables, créatifs, connaissant des expériences assez souvent désastreuses, parfois merveilleuses.
      Peu de gens cherchent la vérité ; bien au contraire, la plupart des gens aiment l’illusion qui permet de supporter la vie. C’est pourquoi il faut se passer de leur avis, les éviter, cultiver un cercle d’amis intelligents et honnêtes. Ceux qui cherchent la vérité sont ainsi nés ; ils sont destinés à devenir l’élite de toute nation et de tout groupe humain. Ce sont eux qui renversent les situations quand les hellites, qui tablent sur le mensonge, usurpent la place de l’élite légitime.
      Pour le moment, l’hellite règne et la sale gueule de Moix en témoigne, mais elle ne peut évincer l’élite trop longtemps, c’est une loi de l’univers.


  • #2261173

    C’est très gênant de faire ainsi le procès public de ses parents ! Y a-t-il des amateurs pour lire ça ou Christine Angot ? Certainement...


  • #2261264

    À mon humble avis, et sans méchanceté aucune, il n’y certainement pas que les filles qui ont du lui en mettre plein la tronche à l’école ... :)

    Ahlala.. Yann.. vois-tu, autant l’expression écrite permet de mentir et de manipuler durant des heures et des siècles, autant l’oralité propre et la communication non verbale d’un individu ne laissent généralement aucun doute sur sa nature en quelques secondes.

    Bref, encore un "grand intellectuel" européen qui s’adonne à la propagande raciste et fasciste l’air de rien (France Télé, C8, Paris Première...) , sans aucun complexe... ce qui est un comble pour Moix ! mdr


  • #2261319
    le 19/08/2019 par Ane o Nimes
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    A la décharge de Yann Moix : l’éducation dans les années 70-80 était bien plus stricte
    qu’actuellement et je ne vois pas en quoi il est improbable qu’il se soit fait dérouiller sévèrement plusieurs fois. Le libéralisme, la perte de la foi et l’individualisme forcené de notre triste époque ont éclaté la plupart des familles. Le patron l’a dit lui même : la famille c’est plus un concept méditerranéen (sans parler de l’épisode du livre de la soeur).Là où je trouve Moix plutôt ingrat c’est que son père lui a bien payé ses études et son loyer sans lesquelles il n’aurait jamais eu sa notoriété.
    Son livre est aussi axé sur sa scolarité, il n’y parle pas que de ses relations familiales.Je trouve Moix, bien que rempli de fausse modestie, assez talentueux et acerbe comme chroniqueur (chez Ruquier certaines fois ou les Moix d’Or à C8) après je ne valide pas du tout ses engagements humanitaires ,son entourage et les thèmes de certains de ses romans.


  • #2261335
    le 19/08/2019 par La rochejaquelein
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Yann Hoax


  • #2261383
    le 19/08/2019 par Bernard Henri Lénine
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Le pauvre Yann Moix m’a l’air possédé par un adepte de Lucifer un adorateur de Satan ?


  • #2262006
    le 20/08/2019 par Yann Moite, tu mouilles ?
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Yann Moix c’est pas jolie-jolie sont cheminement



    https://www.youtube.com/watch?v=Kfh...
    https://www.youtube.com/watch?v=TKg...
    https://www.youtube.com/watch?v=onn...
    https://www.youtube.com/watch?v=HRh...
    https://youtu.be/FuTcJLm2cxM?t=882
    https://www.youtube.com/watch?time_...




    Ce qu’a à racheter Moix : frasques de fesses et négationniste de l’Holocauste low cost



    https://www.ojim.fr/yann-moix-face-...




    Pauvre Yann, il y’a tout un tas de dossiers qui traine pour ceux qui cherchent
    De tes partouzes dégueulasses, perverses et déviantes a tes retournements de vestes
    Tu portes sur ta face la laideur de ton âme

     

    • #2262195
      le 20/08/2019 par Yann Moite, tu mouilles ?
      Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

      Désolé pour ces erreurs



      Yann Moix c’est pas jolie-jolie SON cheminement
      Pauvre Yann, il y’a tout un tas de dossiers qui TRAÎNENT pour ceux qui cherchent




      Sic***


  • #2262317
    le 20/08/2019 par AlexandreLeNainDe...
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Le Jardin, il s’torche pas le cul avec une poignée de poils. Quel prétentieux !
    Une lectrice m’aborde pour danser, une femme se penche dans le TGV, à Montparnasse une femme je sais plus quoi, un homme m’arrête Gare de Lyon pour me dire que je suis génial, à Montréal une Dame me demande si je suis A Jardin...
    Punaise la notoriété. Moi, j’connaissais pas ce clown jusqu’ici. Mais j’ai regardé de près. Si on se croise un jour, tant pis pour lui, ce sera : Bouge Connard et bouge vite où je t’en colle une. Pas sûr qu’il en fasse un tweet.


  • #2262583

    Bonjour,

    D’avance désolé pour ce message un peu long en 3 parties. J’espère qu’il sera diffusé.

    Vous demandez à mon père aujourd’hui s’il m’a déjà frappé, il vous dira que non.

    Vous demandez à mon frère, il vous dira qu’il ne m’a frappé qu’à l’adolescence (alors qu’il me frappait quand j’étais enfant, des années avant que mon père ne commence à me battre à partir de ma préadolescence - avant ça, c’était mon grand frère qui prenait par mon père).

    Je ne peux pas blairer Yann Moix.
    Mais s’il y a bien une chose que je sais, c’est que les parents qui battent leurs enfants sont les premiers à tortiller du cul quand il s’agit de l’admettre, surtout des parents bourgeois qui ne veulent pas passer pour des bouseux qui battent leurs enfants, des arriérés.

    Ils sacrifieront le cerveau de leurs enfants à leur petite réputation.
    Ils seront prêts à vous dire droit dans les yeux que vous affabulez, que vous "reconstruisez des souvenirs", plutôt que de reconnaitre qu’ils ont fauté.
    Mes parents ont aussi plus de 75 ans ? Et alors ? Ça veut dire que ce sont moins des enculés par qu’ils ont vieilli ?
    Non. Ils continuent à se comporter comme des salopards.

    A 13 ans, je me suis enfermé dans la salle de bains parce que ma mère m’y a poursuivi avec un couteau.
    Apparemment, c’est également arrivé à Yann Moix.

    Pourquoi lui tirer dessus sur ce point alors que de l’autre côté, vous relayez des informations concernant Stan Maillaud, la pédophilie de réseau, la violence faite aux enfants en général.
    Pourquoi refuser de le croire lui ?
    Yann Moix est peut-être une détestable merde mais ça ne veut pas dire que ce soit lui qui ment.

    Evidemment, je ne suis pas naïf, je sais bien que si le système le relaie cet assassinat moral du père de Moix, c’est pour contribuer à l’assassinat général du Père avec un grand P, de la Mère et donc de la parentalité hétérosexuelle en général. Evidemment que cette partie là me fait vomir car je tiens, malgré la violence que j’ai subi, au pôle masculin/féminin existant dans la famille traditionnelle.

    J’ai moi-même envie d’avoir une femme et des enfants.

    Mais s’il est aujourd’hui si facile de tuer le père (au sens large), c’est peut-être aussi parce que certains pères (et certaines mères) se sont conduits comme des monstres et que la société a détourné le regard.

    Message 1/3


  • #2263347
    le 22/08/2019 par laurent galili
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Je conseil à Yann Moix la lecture d’Alfred Adler concernant les souvenirs d’enfance.
    Je résume : Il dit:J’avais 43 ans, j’étais ophtalmologue à New York. J’ai reçu une invitation pour un salon qui devait se déroulait à Vienne . J’avais quitté Vienne à l’age de 13 ans. Ce fut une bonne occasion pour y aller. J’y suis allé et j’ai pu retrouver plusieurs de mes amis d’enfance. Nous avons discuter et dîné joyeusement . C’est alors que je me suis levé pour un discours. J’en ai profité pour leur faire une petite reproche sur leur comportement de jadis à mon égard qui m’avait traumatisé pour la vie : "A chaque fois que nous rentrions de l’école, en passant devant le cimetière , vous autres, vous grimpiez sur le muret du cimetière et vous sautiez tandis que moi, j"étais terrorisé et incapable de vous imiter. Vous vous moquiez de moi avec mépris. Sachez que cela m’a traumatiser profondément.". A ma grande surprise, tous ont nié avec mauvaise foi en disant qu’ils ne savaient pas de quoi je parlais et qu’il ne voyaient pas de quelle cimetière je parlais. Je fut profondément attristé devant leur mauvaise foi. On s’est donné rendez-vous pour le lendemain devant notre ancienne école pour faire ensemble le trajet de jadis. A ma grande surprise j’ai constaté qu’il n’y a jamais eu de cimetière ni aucun muret et que tout ces " souvenirs" n’étaient que le fruit de mon imagination.


  • #2263550

    Tête à claques !
    (au minimum)


  • #2264415

    Moix sent mauvais.


  • #2264863
    le 25/08/2019 par L’Incorruptible
    Yann Moix victime de la victimologie sioniste ?

    Ca se corse pour l’écrivain sans talent et amateur de (très) jeunes femmes...

    https://www.francetvinfo.fr/culture...


  • #2265647

    Ce gars là, c’est vraiment un mytho de première. Cette après-midi, j’ai appris qu’il avait fait une classe préparatoire maths sup maths spé et une petite école de commerce de province. Franchement, vous croyez que Cosette elle aurait pu faire maths sup maths spé ? Il n’y a pas à dire, il est meilleur que moi et maths, mais moi je suis normal et mes parents et ma fratrie, je les aime bien et je ne leur verse pas des tombereaux de mensonges dans les médias. Franchement ce type, je ne sais pas comment il fait pour se regarder dans la glace ! Et dire que ce sont des gars de ce calibre qui nous donnent des leçons de morale à la télé !


Commentaires suivants