Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

la police a désormais accès à toutes vos données personnelles

Un décret oblige désormais les fournisseurs de services sur Internet à conserver pendant un an mots de passe, traces d’achats ou commentaires laissés sur le web par les internautes. La police pourra y avoir accès lors d’enquêtes, ainsi que le fisc ou l’URSSAF. Tollé général sur la Toile.

La publication du décret au Journal Officiel a immédiatement provoqué une levée de boucliers des défenseurs de la liberté sur le web. Sites de commerce en ligne, fournisseurs d’accès à Internet, gestionnaires de comptes e-mail ou plateformes de vidéo (YouTube, Dailymotion...) doivent désormais conserver pendant un an l’intégralité des informations renseignées par l’internaute sur les sites concernés.

Obligation de communiquer les mots de passe

Les données en question sont notamment : les nom, prénom et raison sociale ; adresses postales ; pseudonymes utilisés et mots de passe ; adresses électroniques et mot de passe associé ; numéros de téléphone ; adresses IP ; heures et dates précises de connexion et de déconnexion.

En clair, l’ensemble des informations personnelles des internautes, y compris les plus confidentielles, sont désormais mises à disposition des autorités. Un gestionnaire de boîtes e-mails (Yahoo, Hotmail, Gmail par exemple) est dorénavant dans l’obligation de conserver la totalité des informations données par l’internaute lors de son inscription, y compris son mot de passe, ainsi que « les données permettant de le vérifier ou de le modifier ». Autrement dit la fameuse "question" à laquelle une réponse a été attribuée. Police, fisc, URSSAF, douanes...

Sont également concernés par ce pistage les commentaires postés sur des forums de discussion, les billets publiés sur des blogs ou encore les vidéos ou photos mis en ligne sur les grands sites spécialisés.

Cet ensemble de données devra être rendu disponible, pour les besoins d’enquêtes diverses, à tout un ensemble de services. Et officiellement pour des besoins précis. La police et la gendarmerie en tout premier lieu. Mais également les services du fisc, lorsqu’ils mènent des investigations sur les contribuables. Ceux de l’URSSAF, en cas notamment de suspicion de fraude. Ceux de la répression des fraudes également, concernant essentiellement les ventes sur Internet. Ou encore les agents des douanes. Le décret élargit ainsi le champ d’application de la loi du 21 juin 2004 qui ne préconisait l’utilisation de ces données que par la police et la gendarmerie et « afin de prévenir les actes terroristes ».

« C’est Big Brother ! »

Sa publication provoque déjà une levée de boucliers de la part d’associations d’usagers d’Internet, mais aussi des opérateurs concernés par cette obligation. Nombreux soulignent les risques d’atteinte à la vie privée.

Pour Jérôme Thorel, président de l’ONG Privacy France, « cela va à l’encontre des principes fondamentaux d’une démocratie. C’est disproportionné, c’est sans commune mesure avec le Big Brother qu’avait pu imaginer George Orwell ».

Pour sa part, l’Association française des Services Internet communautaires (ASIC, regroupant notamment les branches françaises de Google, Facebook, PriceMinister, Dailymotion ou encore Ebay) envisage de saisir le Conseil d’Etat pour faire annuler le décret. Selon l’ASIC, « stocker certains mots de passe ou contenus est interdit par la loi ».

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La technique du "totalitarian tip-toe" de David Icke à l’œuvre ...


  • quels sala.. ces politicards

    Ils ont mis cette politique en place aux USA et maintenant la stasie viens aussi chez nous.

    Sarko, tu va payer tout ça lors des prochaines élections, nous allons voter pour avoir mal, on va voter FN


  • Bonjours...
    Déjà, pour rassurer un peu tout le monde, les mots de passe enregistrer chez tout fournisseur mail et automatiquement crypter (cryptage MD5) au moment de l’inscription. Ce mode de cryptage est irrépressible et donc impossible à récupérer.. ! le seul moyen de déchiffrer ce genre de cryptage consiste à comparer le hash à une base existante... même pour google cela est impossible ! :)

    Ce genre d’article n’est pas vraiment le reflet de ce qu’il ce passe sur internet... personne (et même la lois) n’as le droit d’introduire illégalement votre ordinateur ! (sauf ordonnance d’un juge bien sur)

    bref... à mon avis, aucun souci à ce faire ! :p

     

    • Tu es flic ou gendarme ?


    • #4649
      le 05/03/2011 par Sébastien (informaticien)
      la police a désormais accès à toutes vos données personnelles

      Mmm je te trouve un peu optimiste quand tu dis que personne ne peut s’introduire sur nos ordinateurs. Ici au Pays Basque les services de la police française ne s’arrêtent pas à de telles considérations. Contre le "terrorisme", tout est permis. Par exemple de lire les emails perso des membres de syndicats, militants associatifs et sympathisants de partis politiques sans même avoir besoin d’un accès à leur boite mail (copie automatique). D’utiliser leurs téléphones portables pour les espionner (utilisation du micro interne à l’insu de l’intéressé). De rentrer chez eux en leur absence et de ne prendre que leur ordinateur, sans jamais le rendre, même si aucune poursuite judiciaire n’est engagée. Tout cela se répète régulièrement ici. Ne croyez pas que vous êtes anonymes sur internet. Tout est traçable.


    • c’est bien connu que la corruption ne touche jamais les juges...


  • Grignotage des libertés individuelles, surveillance de nos moindres faits et gestes ( déplacements vus par satellite grâce aux puces portable(quid de la RFID ?) ou pass Navigo, données bancaires et financières (cartes bancaires&crédit), surveillance autoroutière, caméras, police & gendarmerie omniprésentes, réseaux sociaux servant de bases de données pour la CIA& compagnie, , atteinte à la vie privée sous toutes ses formes, passage humiliant aux rayons X dans les aéroports US, et j’en passe...

    Internet est le dernier espace relativement libre, et ça, ça en emmerde plus d’un...

    Bienvenue dans le NOM. Pour ceux qui n’y croient toujours pas, qui pensent que c’est un complot délirant, voilà encore une preuve de cette hypersurveillance-flicage au nom de la "sécurité".

    Dans le futur, si les choses continuent à prendre cette tournure, l’anonymat sera un LUXE

     

  • ça voudrait dire que les modérateurs ou les patrons de n’importe quel site pourraient demain collaborer avec la police à l’insu des internautes fidéles résistants à l’empire ?
    je limiterais donc mes interventions sur les forums de discussions.

     

    • Aucun risque ici.


    • #4672
      le 06/03/2011 par Sébastien (informaticien)
      la police a désormais accès à toutes vos données personnelles

      Modérateur, la loi oblige l’hébergeur de ce site à conserver les logs d’accès pendant un an et de les tenir à disposition de la police sur simple demande. Dans les logs d’accès il y a la date et l’heure de l’accès et l’adresse IP du visiteur. À partir de l’adresse IP, le fournisseur d’accès donne à la police les coordonnées de l’abonné. On peut donc remonter à l’auteur d’un commentaire. On peut aussi lister tous les visiteurs du site pendant une période donnée. Ne soyez pas naïfs, restez conscients que l’anonymat sur internet n’est pas si simple à assurer.

      Que les militants et sympathisants qui s’impliquent dans la lutte ne se découragent pas pour autant ! Simplement conservons à l’esprit que, contrairement à nos adversaires, nous agissons à découvert. Ça tombe bien, nous n’avons rien à cacher ni à nous reprocher, nous sommes légitimes et agissons dans le respect de la loi.


  • Parallèlement à cela, et concernant toujours la surveillance de nos faits et actes à des fins "pacifiques", on se voit bientôt sous le joug, ici en France, de la LOPPSI 2 : un patriot act à la française...


  • Pour les personnes intéressées, voici l’avis de la CNIL sur cet décret :

    http://www.cnil.fr/en-savoir-plus/d...


  • C’est fou comme en démocratie on peut facilement faire passer des lois que le peuple n’a jamais réclamées et auxquelles il s’opposerait fort probablement si on lui demandait son avis.


  • “ « afin de prévenir les actes terroristes »”

    Il a bon dos le terrorisme...


  • La théorie "guerrier du net" n’est pas si vrai que ça... On ne peut pas être anonyme sur internet. On peut courir des risques en écrivant certaines choses...


  • Un site intéressant pour plus d’anonymat :
    http://anonymouse.org/anonwww.html

    Mais je crains que ça ne soit pas suffisant...


  • Pour être anonyme un minimum contre ces effets d’annonces il faut utilisé un ou plusieurs VPN privés, le mieux étant de les chainés, cela coutent environ 5 euros par mois avec une bande passante très correcte.

    Et la avec un VPN bien configurer, les dix policiers qui tenteront de te fliquer ou de t’espionner ils peuvent toujours essayer, surtout avec les moyens qu’ils ont, qui sont faibles et peu mis a jour.
    Donc effet d’annonce sarkozyste qui y connait rien.

    De plus ils n’ont pas attendu un lopsi2 pour s’infiltrer dans les site type E-R, Alterinfo et autres pour faire du fichage et de la prise d’infos c’est bien connues, c’est leur métier dans un sens ;) .
    Et vu la qualité de la sécurité des sites et serveurs c’est pas bien dur ;) .

    Âpres avec le VPN étant donné que c’est pas votre IP qui apparait et que les communications sont tunnelées et cryptées ils pourront toujours vous pister ils ne trouveront que l’adresse du VPN, le premier ^^.

     

    • L’IP c’est une chose, mais avoir accès à ta boite mail et à tous les comptes correspondants à un pseudonyme ou une adresse mail (même si elle est bidon) ça craint quand même, surtout pour les entreprises qui gèrent des données sensibles ou tout simplement des infos personnelles :/
      C’était déjà d’actualité depuis des années je pense, mais c’est une façon d’officialiser la chose "en douceur"...


  • Ca me fait rire quand on dit qu’un tollé général est apparu sur la toile. Que les possesseurs de compte Facebook pensent bien à ce que leurs commentaires, photos, mots de passe et "j’aime/j’aime pas" sont propriété de Facebook et que ces infos sont revendues à prix d’or (il suffit de voir la capitalisation de Facebook). Quand c’est l’Etat, on parle de big brother, et quand c’est un "réseau social" on ferme les yeux.

    PS ; : Je ne suis ni gendarme, ni flic, ni fonctionnaire, juste lucide.