Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier

+ E&R

+ Evènements

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

Le soleil finit enfin par prendre le dessus et avec lui, comme chaque année, nous retrouvons le lot de chimie indispensable à notre été : les antimoustiques et les crèmes solaires.

Les antimoustiques

Au cours des 50 dernières années, plus de 8 milliards de doses d’antimoustiques en tous genres ont été appliquées. Avec 200 millions de personnes qui les utilisent chaque année, les répulsifs antimoustiques méritent qu’on s’attarde sur leurs conséquences.

Les spirales et les prises murales avec plaquettes

Leurs principes actifs majoritaires sont des dérivés pyréthrinoïdes, ce sont des analogues de synthèse de la pyréthrine, principe actif insecticide de la plante pyrèthre de Dalmatie. On les reconnaît sur l’étiquette par leur terminaison en « thrine » : perméthrine, cyfluthrine, esbiothrine, dalléthrine, tétraméthrine, transfluthrine…

 

 

Deux d’entre elles ont particulièrement été étudiées. La d-alléthrine et l’esbiothrine sont des substances neurotoxiques : selon un rapport d’avril 2010 de l’AFSSET (L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), chez l’animal comme chez l’homme, pour des expositions aiguës, sont observés des tremblements et des troubles du comportement (agressivité, irritabilité, prostration). Cette même exposition a des effets irritants sur les voies respiratoires.

D’autres effets (perturbateur hormonal et cancérigène) auraient été avancés par des recherches sans être confirmés [1].

Réputée acceptable pour l’homme aux doses recommandées par les fabricants (environ 20 grammes de produits actifs par hectare), la toxicité de ces substances en exposition aiguë nous interroge sur leur utilisation quotidienne pendant deux ou trois mois l’été. Ainsi, le Haut Conseil de la santé publique recommande d’utiliser les spirales à « l’extérieur ou dans une pièce aérée » alors que l’Organisation mondiale de la santé indique qu’elles peuvent être utilisées dans les chambres la nuit... Allez savoir !

Au niveau écologique, l’utilisation de ces produits chimiques est catastrophique : ils sont très nocifs pour les invertébrés aquatiques. En apiculture, les pyréthrinoïdes de synthèse perturbent le système nerveux des abeilles quand ils ne les tuent pas.

Les aérosols

Dans leur majorité, ils contiennent du DEET (en dosage allant de 10 à 30 %). Découvert en 1953, le diéthyl-3-méthylbenzamide est considéré comme la plus efficace des molécules antimoustiques.

En août 2009, une dizaine de scientifiques dont Vincent Corbel de Montpellier met en évidence l’inhibition de l’acétylcholinestérase du système nerveux central des insectes et mammifères par le DEET [2]. Ils expliquent que cette action est de courte durée (quelques minutes au maximum), que l’effet inhibiteur chez l’homme n’est pas confirmé pour de très faibles doses et que des analyses plus poussées doivent être effectuées pour évaluer les risques réels : rien de supplémentaire n’est sorti depuis.

Ces études ont tout de même conduit les fabricants à rajouter des précautions d’utilisation sur leurs produits et certaines mentions sont aujourd’hui obligatoires : « Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique », « Utiliser avec précaution chez la femme enceinte et l’enfant de moins de 3 ans à concentration de 10 % au maximum », « Ne pas utiliser dans un espace confiné », « Conserver à l’écart des aliments et des boissons, y compris ceux des animaux », « Le produit peut être nuisible aux abeilles » [3].

Pour la dimension économique, il y a quatre leaders sur le marché : PYREL®, RAID® et BAYGON® appartiennent au même géant américain S. C. JOHNSON ; le dernier, CATCH® appartient à EAU ÉCARLATE®, dont les banques et assurances AXA sont devenues les propriétaires en 2005.

Des solutions ?

Inutile de se leurrer, les antimoustiques industriels sont d’une efficacité redoutable et aucune solution « naturelle » ne pourra concurrencer « 60 nuits sans moustique » en une fiole de 10 ml !

Il reste quand même des solutions préventives : utiliser la moustiquaire et les tapettes, éviter d’allumer la lumière les fenêtres ouvertes, supprimer les points d’eau stagnante, etc.

Et bien sûr l’huile essentielle de citronnelle sur aubonsens.fr qui est un insectifuge puissant mais de courte durée (quelques heures seulement). Diluée dans une huile végétale et appliquée à même la peau, elle permettra au moins de passer une soirée dehors sans se faire harceler. En début de nuit, une goutte déposée sur les draps ou sur le rebord de la fenêtre peut également s’avérer utile.

Remarque : il est évident que dans les régions où les moustiques transmettent le paludisme ou la dengue, les antimoustiques chimiques peuvent être un moindre mal.

Les crèmes solaires

Comme pour les antimoustiques, la question est de taille puisque 15 millions de tubes de crème solaire sont vendus chaque année en France !

Selon la législation commerciale française, les crèmes solaires entrent dans la catégorie des cosmétiques [4] et n’ont pas besoin d’autorisation de mise sur le marché. Elles contiennent dans leur immense majorité des parabens, des PEG, de l’EDTA, des dérivés d’aluminium, des tensioactifs, du phénoxyéthanol et autres réjouissances dont les effets toxiques ont été avancés ces 10 dernières années.

Les filtres chimiques

Pour les crèmes solaires, la singularité vient surtout des filtres chimiques : les filtres UVA et UVB. Dans le domaine, une étude de 2001 (republiée en 2004) fait référence : Margaret SCHLUMPF et son équipe de Zurich explorent sur des rats la toxicité de cinq filtres chimiques présents dans les crèmes solaires. Les résultats sont sans appel sur les animaux et leurs progénitures : les filtres passent dans la circulation sanguine et dans le lait maternel ; par leur ressemblance chimique avec les hormones, ils interagissent avec elles, en inhibant ou amplifiant leur action : c’est la définition d’un « perturbateur endocrinien ». Le rapport note des troubles de l’appareil reproducteur, une hypertrophie ou hypotrophie des organes sexuels, et l’avancement ou le retard de la puberté.

L’action des filtres solaires chimiques sur l’environnement est également désastreuse : perturbations hormonales des poissons [5], blanchiment et mort des récifs coralliens par filtrage UV avec pour conséquence un déséquilibre aquatique global (presque 30 % de nos doses de crème solaire se retrouvent dans les eaux de baignade).

Suite à la sortie de ces résultats, l’un des UVB le plus remis en cause, le 4-méthylbenzylidene camphor (4-MBC) a été interdit en 2011 en France par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) après avoir tergiversé avec le CSSC, Comité scientifique européen pour les sécurité des consommateurs, pendant une décennie [6] !

Les quatre autres filtres concernés, dont l’octocrylène, sont cités dans des rapports officiels [7] et même dans les médias grand public [8] mais restent autorisés et seront présents cet été encore dans des crèmes solaires adaptées aux enfants. À croire qu’un secteur qui représente plus de 200 millions d’euros annuels de chiffre d’affaires et dont la famille Bettencourt est l’actionnaire principal (30,9 %) du leader L’Oréal représente un lobby qui ne s’encombre pas d’études sanitaires.

Pourquoi bronzer ?

La mode de l’exposition au soleil pour le bronzage est une aberration occidentale relativement récente : jusqu’au milieu du XXème siècle, la peau tannée est synonyme de labeur sous le soleil et est donc plutôt réservée aux paysans, travailleurs, petites gens. L’aristocratie tenait au contraire à la clarté de sa peau : on prend des bains de lait, on se badigeonne de poudre de riz, personne ne sort sans son ombrelle.

C’est la révolution industrielle qui changera la donne en Europe : alors que les travailleurs des classes ordinaires (majoritairement paysannes) sont à l’extérieur jusque-là, les ouvriers entrent dans les usines et leur teint reste clair. Pour s’en différencier, on met à la mode le tourisme balnéaire, les sports de plein air (ski, nautisme) et avec eux le dangereux bronzage qui est encore de nos jours synonyme de santé, de sensualité et de réussite sociale.

 

 

Rappelons que les secrets d’un bon teint ne sont justement pas très secrets et découlent de l’hygiène de vie au quotidien : une alimentation équilibrée en évitant les stupéfiants, un sommeil régulier de préférence nocturne, des promenades au grand air et une activité physique adaptée à son tempérament qu’aucun bronzage ou fond de teint ne saurait remplacer.

La seule solution économique, écologique et intelligente est le port de la chemise !

Plus l’exposition au soleil est importante, plus l’épiderme synthétise de la mélanine ; la peau devient plus bronzée et les rayons du soleil pénètrent moins facilement. Le bronzage est en fait une réaction de défense de la peau. La provoquer et la stimuler à outrance engendrera forcément dans un premier temps une destruction cellulaire (coups de soleil et vieillissement prématuré) puis des conséquences plus graves (lésions de l’ADN et mélanomes).

Les filtres minéraux des crèmes dites « bio » sont à la mode, mais entre dioxyde de titane et oxyde de zinc, l’inocuité des nanoparticules est loin d’être assurée.

Pour ceux qui ne peuvent pas se passer du bronzage, il est fortement conseillé d’utiliser des filtres UV en considérant qu’à court terme, les perturbations hormonales sont moins néfastes qu’un cancer de la peau.

Notons encore que les perturbateurs endocriniens (comme ceux des filtres UVA ou UVB) facilitent l’apparition des cancers hormono-dépendants (seins, prostate, testicules, ovaires) et que l’application de la crème solaire rassurera faussement l’utilisateur, qui s’exposera d’autant plus au soleil...

Le soleil est indispensable au bon fonctionnement de notre corps et une exposition quotidienne modérée été comme hiver favorise autant la synthèse de vitamine D que la bonne humeur et l’amour. Mais ne nous y exposons pas déraisonnablement. Ce principe de bon sens est particulièrement valable pour les enfants, pour qui chapeaux et vêtements sont indispensables, même après 16h, même une seule semaine par an, même s’ils sont natifs du sud...

Vous trouverez dans la vidéo ci-dessous la recette très simple du liniment oléocalcaire, lotion protectrice pour la peau qui apaise la brûlure du soleil.

 

 

À bientôt sur www.aubonsens.fr !

Retrouvez de l’huile essentielle de citronnelle et d’autres informations sur Aubonsens :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #433126
    le 12/06/2013 par matrix le gaulois
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Ha ! Tiens ! Moi qui pensait être le seul à ne pas comprendre & à ne pas supporter le bronzage. Qu’on ai une large partie de la peau nue exposée au soleil parce que l’on va se baigner dans la mer, c’est compréhensible, que l’on se mette torse-nu la journée chez soit lorsqu’il fait particulièrement chaud & qu’il arrive que l’on sorte dehors, OK...Mais que l’on fasse exprès de se brûler à petit feu comme un porc rôti à la broche, là, ça me dépasse !

    Et de même, je ne vois pas en quoi avoir le teint artificiellement basané est plus beau qu’un blanc naturel, une peau c’est une peau, à chacun sa couleur naturelle, pourquoi la modifier ?

    (Black is beautifull, but white is nos so ugly)

    Ça ressemblerait presque aux desiderata trans-genres de nos sociétés actuelles :

    - je suis un homme mais je peux me faire opérer pour devenir une femme
    - je suis homosexuel mais je peux avoir des enfants
    - je peux choisir le sexe de mon enfant
    - je suis blanc, je veux devenir noir

     

    • #433189

      d’accord avec toi camarade, surtout qu’il est evident que dans les pays du sud, les autochtones se protegent du soleil...et la siesta aux heures de grande chaleur c’est aussi fait pour ca...


    • #433323
      le 12/06/2013 par matrix le gaulois
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      @ Rachid

      Tout à fait ! J’ai vécu quelques années à Djibouti pendant mon enfance, ben tout le monde savait très bien qu’il y a des heures où il ne faut pas travailler (aussi bien dehors que dedans), heures pendant lesquelles il n’y avait pas de honte à piquer un somme ou à jouer aux cartes en buvant du thé & tant pis si ça implique de faire des "heures sup’" à la nuit tombée.


    • #433476

      Pour te faire cogiter d’avantage.Beaucoup d’africains utilisent des produits tres toxiques pour se faire blanchir la peau.
      Mais chacun sait en fait ,que le taux de mélanine (la palette colorimètrique du bronzage ) définis le status social de l’individus dans la société.Plus vous ètes bronzé , et plus vous ètes resté longtemps au soleil donc en vacances, et par conséquent ,avez les moyens financiers.
      Chez beaucoup d’africains ,c’est un peu différent.La couleur de la peau définis l’endroit géographique d’où vous venez.Plus vous etes foncé et plus "on" vous associe à un pays du sud de l’Afrique donc tiers-mondiste.
      Bien entendu la couleur idéale , c’est lorsque l’on vous prend pour une native des DOM-TOM.Ce comportement est conditionné par le fait que les hommes issues de la meme éthnies préfèrent les femmes à la peau claire (témoignage de femmes que je croise du coté de château-rouge, quartier africains de paris 18ème du coté de Barbes )
      on retrouve ce meme phénomène chez les chinoises de Chine surtout ,celles qui ne ne veulent pas ressembler à de vulgaire cambodgiennes ou thaïlandaises à la peau mat issus des campagnes travaillant toute la journée au soleil.
      L’été arrive ,et à Paris vous verrez les touristes chinoises avec des parapluies pour se protéger des rayons du soleil,pour éviter de bronzer.


    • #433865
      le 13/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Le plus marrant c’est de voir les efforts déployés pour bronzer du cul... Ou d’autres parties cachées qui restent bien blanches même après le plus acharné bronzage estival, donnant l’air d’avoir un maillot de bain intégré à la peau (le fameux "cul blanc" qui différencie le bronzé du basané) avec des lanières de soutif pour les femmes. Le bronzage "Marcel" ou bronzage "paysan" lui vous laisse le maillot de corps. Le bronzage "hype" dessine vos lunettes sur la peau.
      Les français (de souche) n’ont jamais étés aussi pâles (le teint s’éclaircit du fait de rester dans les bureaux en ville ; leurs ancêtres du moyen-age ou du siècle dernier feraient sans doutes figure de métèques à côté, et ils regarderaient avec étonnement cette coutume dégénérée), mais ce n’est pas une ou deux semaines de bronzage agressif qui va arranger les choses. Quand on a l’habitude d’être dehors toute l’année, quand vient l’été, la peau ne prend pas de coups de soleil ou difficilement, car elle est naturellement et progressivement tannée.
      Est-ce que la mode du teint un peu halé (mais pas noir) n’aurait pas aussi (en partie) un lien avec la communauté qui nous domine (dont un certain nombre ont des origines méditerranéennes, ou au moins des aspirations méditerranéennes pour les autres) ? Les puissants ont souvent définit les canons de beauté, ne serait-ce que par imitation.
      L’ironie du sort veux que le climat soit de moins en moins ensoleillé, pied de nez mérité.


  • #433134
    le 12/06/2013 par MaxdeCannes
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Article de bon sens !
    Sauf changement stratégique de l’Oréal, son auteur ne sera pas tout de suite chef de produit chez l’ORéal ni responsable politique UMP comme
    Luc Chatel
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Chatel
    Je précise que son prédécesseur à la tête de l’éducation internationale, Xavier Darcos, malgré son nom prédestiné, http://www.shopissimo.com/bons-plan...
    n’aurait jamais travaillé pour l’ORéal, seulement pour Nicolas Sarkozy, qui ne connaît pas l’actionnaire principale.
    Je sais c’est légèrement tiré par les cheveux dans le but de demander si les produits capillaires sont du même niveau de danger


  • #433155

    Anti moustiques, crèmes solaires, déodorants, autant de cocktails de produits chimiques à éviter . Il y aurait dans nos organismes des centaines de produits chimiques qui n’y s’y trouvaient pas il y a un siècle ...Moins vous prendrez de médicaments et de toute cette chimie "fine", mieux vous vous porterez.


  • #433179
    le 12/06/2013 par caillou volant
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Quelques remèdes de bonne fame( de famus la renomée)
    pour les moustiques :
    avoir devant sa fenêtre, géranium ou jasmin, des poules ça marche bien aussi.
    il y a aussi la simple moustiquaire...
    quand on a pris un peu trop de soleil, diluer dans un bol d’eau un jus de citron et l’appliquer avec un gant de toilette, ne surtout pas se laver au savon après une trop grande exposition, la toilette attendra demain ...
    à la place du citron, un peu de vinaigre peut faire l’affaire mais le parfum n’est pas très sympa...

     

  • #433212
    le 12/06/2013 par soumayadetunis
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Le bronzage à outrance, c’est en effet très dangereux ... J’en ai la preuve par la femme d’un de mes oncle... Adepte du bronzing, elle est à 70 ans frippée comme la coque d’une noix...

     

    • #433879
      le 13/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Lhaule ! Il n’y a rien de pire que de voir ces pauvres vieilles décrépies, dont on devine qu’elles fussent belles dans leur jeunesse, raffolant de bronzage à a Brigitte Bardot, et qui l’age de sagesse arrivant n’ont même plus leur horrible maquillage pour cacher la misère, le push-up n’ayant plus aucune utilité non-plus...


  • #433214
    le 12/06/2013 par Gerard John Schaefer
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Ca me rappelle un documentaire télévisé sur des soldats russes en Sibérie. Très froid l’hiver, trop chaud l’été. Et l’été, justement, des moustiques gros comme des poneys.
    Et le soldat russe saoûl qui témoigne péremptoirement dans cet enfer : "ceux qui ne boivent pas sont suspects".
    Sachant que sous le régime totalitaire soviétique, il y avait 2-3 camps là-haut, j’imagine pas l’enfer... La carte des camps dans cet excellent ouvrage http://fuel-design.com/publishing/r... 3 livres sur le sujet http://fuel-design.com/russian-crim...


  • #433272

    Bonjour,

    Anti-moustiques : planter des clous de girofles dans un agrume. Dormez près de votre recette et vous passerez une agréable nuit sans être dérangé. Cerise sur le gâteau... L’agréable odeur diffusée vous appaisera.

    Dieu a tout prévu

     

  • #433296

    Concernant les produits contre les coups de soleil, en France avec le temps de chiotte que l’on a je pense que cela ne nous concernent pas du tout !

    ( A voir également le sujet du chemtrail pour de ce qui est de la météo )

     

    • #433890
      le 13/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Ça c’est un sujet hautement explosif, propre à voir fuser les insultes sur la salubrité mentale ou la consommation de stupéfiant, le niveau d’études ou le fonctionnement de la rétine...
      Plus sérieusement, quand on sait qu’une simple poussière de météorite peut refroidir le climat, qui pourrait croire que les tonnes de particules en suspension dans l’air n’aient aucun impact ? Un nuage se forme beaucoup plus facilement quand l’air est pollué (noyaux de condensation) que quand l’air est pur.


  • #433308

    bravo pour l article, qui vante certes les produits naturels, mais remet aussi en cause les comportements... la prevention et la moderation reste les meilleures medecines =)
    un article plein de bon sens !


  • #433358

    Je suis le seul a crever un par un les moustiques quand il y en a dans ma chambre ? En général y en a 2/3 et une fois mort je prends soin de ne pas ouvrir la fenêtre ou la porte et je passe une nuit complète...

    Pour les crèmes solaire c’est marrant parce que j’ai décidé il y a 1 mois de ne plus en mettre, je prends juste 30 minutes environ dos/face et j’ai un léger bronzage...parait que c’est nécessaire (un peu de soleil) pour que la vitamine D fixe le calcium...


  • #433366

    Pour être sans danger ou d’un danger minime, ce qu’on met sur la peau doit pouvoir être manger car la peau est poreuse dans les deux sens 

    Manger ces crèmes, gels douches, maquillages, anti transpirant(aucun sens pourquoi pas aussi prendre des anti faim et anti soif ?) et presque tout le reste serait il sans danger conséquent ? L’eau du robinet est bien assez polluée, pas la peine de rajouter toutes ces substances très toxiques en quantité importantes 

     

    • #433825
      le 13/06/2013 par Fifi Brindacier
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Tout à fait d’accord avec Julot.

      J’ajoute qu’on peut totalement se passer d’antimoustique et de crème solaire en adoptant le régime physiologique de l’homme : fruits, légumes et feuilles diverses. (voir vivrecru.org)

      En effet, les moustiques sont attirés par les odeurs fortes que sécrètent les mangeurs de viande, fromage et autres produits à base de gluten.

      Quant aux coups de soleil, ils affectent davantage les personnes ayant un fort taux d’acidité sous la peau. Là aussi, il faut revenir à une alimentation saine. Et éviter de s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée.


    • #433916
      le 13/06/2013 par SextusEmpiricus
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Il ne faut pas tout confondre. La peau est poreuse mais les crèmes n’agissent qu’en surface et pour assez peu de temps. Elle ne pénètre pas l’organisme puisqu’elle reste sur l’épiderme.
      Si l’on suit votre raisonnement, on absorberait l’eau à chaque fois qu’on se baignerait, or ce n’est pas le cas.
      L’eau du robinet est peut-être l’eau qui subit le plus de contrôles. Contrôles auxquels échoueraient très probablement la plupart des eaux "minérales" vendues dans le commerce. Mais ça ce n’est pas une affirmation, juste une conviction.


    • #434083

      Il ne faut pas confondre les molécules très petites des cosmétiques qui passent facilement le derme pour allez dans le flux sanguin et les grosses molécules d’eau (que nous absorbons probablement aussi un petit peu de toutes façons), comme vous le dites si bien les cosmétiques ne restent pas longtemps sur la peau alors ou sont donc elles passées ? Elles ont étés évidemment absorbées dans l’organisme en grande parties maintenant lisez les ingrédients sur ces dernières et renseignez vous sur leur toxicité peut être... ensuite vous connaitrez une autre cause majeure de plus de l’explosion des cancers et autres maladies 

      Le Libre Penseur explique cela très bien scientifiquement ici :

      http://www.dailymotion.com/video/xa...


    • #434678
      le 13/06/2013 par Fifi Brindacier
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Je suis désolée de vous décevoir, mais tout produit appliqué sur la peau pénètre effectivement toutes les couches et va dans le sang. Chaque fois que vous mettez une crème, du maquillage, une lotion quelconque, tout cela part bien dans le sang et, donc, vous intoxique. Tout ce que vous mettez sur la peau, demandez-vous si vous seriez capable de l’avaler et vous saurez si vous avez intérêt à l’appliquer ou non.

      Quant à l’eau, qu’elle soit du robinet ou minérale, il faut les éviter toute les deux, l’une parce qu’elle contient beaucoup de polluants (médicaments, drogues, aluminium, etc), l’autre parce que les minéraux contenus dans l’eau ne sont pas sous forme assimilable pour l’être humain. Pour se reminéraliser, il faut passer par les fruits et légumes crus, surtout pas par l’eau minérale, car les minéraux sont cette forme font former des calculs dans les reins.


  • #433398

    merci pour tout ceci,

    la santé est notre source de vie :) , je rajouterais ma petite touche :), concernant les moustiques, étant donné qu’ils m’apprécie mon remède naturel, soit vinaigre que l’on s’étale sur la peau ou alors que l’on met dans une tasse et l’odeur se diffuse à côte du lieu où vous dormez c’est radical y’ en a plus un après !!!, second remède la citronnelle très efficace également que l’on étale sur la peau , pour les cous de soleil merci beaucoup ça m’était totalement inconnu, au bon sens une source de nature :) !!! merci beaucoup !!!


  • #433411

    badigeonner du yaourt nature sur une brûlures de soleil ça apaise direct

     

  • #433424
    le 12/06/2013 par Vent Couvert
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Répulsif naturel : Pour ceux qui ont un jardin ou une grande terrasse, faire pousser du Jasmin près des ouvertures (portes et fenêtres). Et pour plus d’odeur, prendre du jasmin espagnol.

    Pour les mites : lavande naturelle


  • #433454

    Recommandations de naturopathe :
    contre les brûlures, faites macérer du millepertuis dans de l’huile l’olive pendant deux jours au soleil, et appliquer le sur les brûlures.
    Petit plus, le millepertuis fleurit de 21 juin environ, comme quoi la nature est bien faite ;)

     

  • #433468

    Conseil de routard : le meilleur anti-moustique c’est un ventilateur. Pas de produit chimique, efficacité totale. Tous les Africains utilisent cette technique.

     

    • #433794
      le 13/06/2013 par MaisQuEstceQueCestQueCeBordel ?
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Je confirme. En pays tropical, sans air conditionné, on apprend vite à dormir dans le souffle du ventilateur, plafonnier ou sur pied. Ça fait bizarre au départ de dormir dans le vent, c’est un peu bruyant mais ça évite de s’appliquer des onguents au plomb et autres saloperies.
      Sinon bonne idée ausi la question de math pour filtrer et faire monter le niveau des commentaires. ;-)


  • #433514

    la creme solaire ce retrouve dans les poissons
    ya que en occident que les gens sont assez con pour se foutre en plein soleil

     

    • #445170

      En occident ? ah ouai ?! Je suis désolé mais les gens qui vivent au soleil ne s’expose pas au soleil, il n’y a que les cons de touristes tu veux dire !


  • A lire sur le sujet :
    Soleil, mensonges et propagande - Tous les bienfaits de la vitamine D
    de Brigitte Houssin édition thierry soucar (de lanutrition.fr)


  • #433568

    Salam/bonsoir et c’est vrai article utile qui rend moins con que la veille...Sinon personnellement je connaissais le clou de girofle, bon aussi pour les "chicos cariées", pour dépanner en attendant le dentiste ; d’ailleurs l’anesthésie en est composée. Sinon quand je vais au Maroc je n’oublie jamais une loupe, une pince à épiler afin quand j’en choppe un de m’adonner à une séance de torture et actes de barbarie, quand il arrive à se barrer c’est ce qu’il fait lui sur moi (humour, je déconne bien sur). Au fait pour le "bronzage" un peu d’huile d’olive ne doit pas faire de mal à la peau, mais c’est vrai faut éviter l’excès

    Salam, paix à tous(tes).

     

    • #433705
      le 12/06/2013 par Moi, Peter Sellers
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Es-ce une pratique commune au maghreb que de mettre de l’huile d’olive ? Je veux bien croire que cela peut apaiser la peau, la badigeonner le soir lorsqu’il n’y à plus de soleil, peut-être un bon moyen d’ hydrater la peau ? Mais mettre de l’huile sous le soleil doit accentuer les reflets sur la peau et donc immanquablement cela revient à la faire "frire"... Pour accélérer le bronzage ça doit être sacrément efficace ; et pour choper un cancer tout autant ? Ce qu’on voudrais savoir, ce qui serais vraiment utile c’est les bonnes pratiques, le bon sens du paysans.


    • #433871
      le 13/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      L’huile d’olive il n’y a rien de tel pour la peau (pour tout en fait). Même l’onction des prêtres est de l’huile d’olive (remplacée par un mélange tournesol etc par Vatican II, tout un symbole).


    • #434085

      Pour le petit conseil, aucune huile ne peut hydrater(du préfixe eau) la peau significativement, rien ne peut logiquement mieux que hydrater que l’eau que ca soit la peau ou autre c’est assez enfantin a comprendre 


    • #435300
      le 14/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Hydrater non, mais nourrir et soigner, si.


    • #436586
      le 16/06/2013 par DJL 93VIDEO
      Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

      Huile d’olive + citron (Zit Zitoune + Lemon) C le truc pour aider à bronzer, C un accélérateur de bronzage ... mais attention, si la peau n’est pas prêtes ou faîtes pour bronzer très vite, vous allez griller avec cette mixture ... A noter que l’huile d’olive + Citron çà attire les abeilles.

      Citron, clou de girofle, certaines variété de citronnelle et même un plan de basilic dans le balcon, d’une çà sent super bon et fort, de plus, çà aide à éloigner les moustiques ...

      Les moustiques ne sortent pas quand il y a du vent car ils se résistent pas à la force du vent ... C super léger un moustique ... Les moustiques aiment + certains sang humain que d’autres ... le sang des enfants est un régale pour eux car le sang d’un enfant est pure, sans caféine, sans cigarette ou alcool, et pas encore trop salit par l’industrie pharmaceutique et alimentaire ...

      Les meilleurs anti-moustiques de la planète sont les chauves-souris ... Elles sont plus grosse d’une petite souris, discréte, la chave-souris peut manger 100 moustiques par nuit ... Je l’ai déjà vu plusieurs fois dans la nature, à la tombée de la nuit, quand les moustiques chassent, dès qu’elles voient les chauves-souris dans le coin, elles se sauvent ... Adoptez un couple de chauve-souris, comme Bigard ^_^ lol


  • #433647

    Pour évité les moustiques il y a une méthode imparable !

    Lié vous d’amitié avec une personne qui à une peau plus claire (donc plus fine) que la votre, les moustiques sont des bêtes très intelligente ils s’attaqueront à celui qui à la peau la plus fine, donc il vous foutrons une paix royale pendant qu’il s’acharneront sur vitre pauvre camarade...

    Bon, comme dirait Dieudo, "c’est pas très chevaleresque mais ça t’évite le corps-à-corps"

     

    • #435118

      salut, le coup de la peau clair ne marche pas, je suis roux et donc tres clair de peau, j ai jamais ete pique par un moustique de ma vie meme en asie, alors que ceux qui sont a cote se fond devorer


  • #433740

    Il faut commencer à s’exposer au soleil petit à petit entre Avril et juin (quand il fait beau) après éviter l’exposition entre juillet et août entre 12h et 16h, il faut profiter du soleil (bon sur le dos et les organes génitaux) au matin, partir entre 11h30 et 12h quand le soleil commence à taper vraiment fort et revenir s’exposer à 18h00. C’est ce que je fais, et je n’utilise pas de crême solaire, et je n’ai pas de coup de soleil.il faut savoir s’exposer au bon moment.
    L’été dans l’après midi, dans le sud vous n’avez que des touristes qui crament, les provençaux ne sortent pas entre 14h et 18h. (l’heure de la sieste).
    Les volets sont fermés, et on ouvre au petit matin pour avoir l’air frais, puis on ferme tout pour tout conserver.
    C’est débile de vouloir habiter dans le sud avec des grandes baie vitrées. Vous faîtes rentrer la chaleur l’été. Il faut des murs en pierre pour conserver le froid l’été et la chaleur l’hiver avec des fenêtres.

     

    • #434160

      Bonjours,

      Je suis tout a fait d’accord, Je suis surveillant de baignade saisonnier et avant chaque saison je m’expose longuement au doux soleil de printemps (un peux dure de le trouver cette année) ce qui me permet l’été d’éviter les coups de soleil même si j’y suis exposé fortement puisque travaillant de 11h à 19h en extérieur et devant un bassin qui reflète les rayons du soleil, je bronze même sous le parasol.

      Par contre je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis "C’est débile de vouloir habiter dans le sud avec des grandes baie vitrées. Vous faîtes rentrer la chaleur l’été. Il faut des murs en pierre pour conserver le froid l’été et la chaleur l’hiver avec des fenêtres."
      En effet les murs en pierre conservent la fraîcheur mais ils ne sont pas transparents... les baies vitrées sont plutot utile pour profiter du paysage que dans un soucis d’isolation thermique.

      Soutient à tous bonne continuation
      merci pour ce travail de journaliste que vous faites tous ici


  • #433755

    Est-ce que quelqu’un a déjà acheté les prises antimoustiques à Ultrasons ?

    Je l’ai recommandé à des amis ... et je ne sais pas encore ce que ça vaut ... en efficacité et en répercussions sur la santé ... notamment des enfants.

     

    • #433978

      C’est pas très efficace (déjà testés). Peut être que ça pourrait gêner les enfants vu qu’ils entendent certains ultrasons à la différence des adultes.


  • #433977

    En ce qui concerne les moustiques, venant de Nouvelle-Calédonie (transmission du chikungunyia, la dengue par les moustiques, nous n’avons pas encore le paludisme...) la citronelle est efficace et surtout la lutte contre les gites larvaires (en gros tous les récipients pouvant contenir de l’eau de pluie), en s’attaquant à la reproduction des moustiques autour de chez vous, vous en aurez beaucoup moins.


  • #433983

    L’Aloe Vera je trouve reste l’une des meilleures solutions pour hydrater la peau et apaiser les brûlures après un méchant coup de soleil. Le meilleur étant de se balader avec une chemisette ou un T-shirt pour éviter tout ça.


  • #434742

    Encore une fois, la clope est infiniment plus nocive que l’anti-moustique ! Dans ma classe, ils sont 70% à fumer, c’est infiniment plus grave que le diéthyl-3-méthylbenzamide dans la stratosphère !

     

  • #440166
    le 19/06/2013 par terrecuite
    Antimoustiques et crèmes solaires : danger ?

    Bonjour et merci a tous pour vos conseils, je suis blond à la peau très claire ainsi qu’une véritable proie pour les moustiques...j’ai appris pas mal de choses à la lecture de l’article et de vos commentaires, je vais surement passer un meilleur été.


Afficher les commentaires suivants