Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aucune extension de séjour pour les ambassadeurs d’Obama

Trump se donne les moyens de sa politique étrangère

De nombreux ambassadeurs nommés par le président américain Barack Obama, notamment l’ambassadrice en Belgique Denise Bauer, doivent quitter leur poste avant l’investiture de Donald Trump, rapporte le New York Times qui se base sur un document de l’équipe de transition du futur président.

Donald Trump rompt ainsi avec la tradition qui permet aux ambassadeurs de rester plus longtemps dans le pays où ils se trouvent, notamment pour permettre à leurs enfants de terminer l’année scolaire. Un document du ministère américain des Affaires étrangères ajoute que le prochain président n’autorisera "aucune exception".

 

Décision rare

Cette décision concerne des ambassadeurs situés dans des villes stratégiques comme Bruxelles, Berlin, Londres et Ottawa. Les États-Unis pourraient d’ailleurs ne pas envoyer de nouveau représentant diplomatique avant plusieurs mois.

 

Mesure « exceptionnelle »

Il s’agit d’une mesure « exceptionnelle » qui pourrait porter atteinte aux intérêts des États-Unis, selon d’anciens ambassadeurs.

Quelles marge de manœuvre pour Donald Trump ? Des réponses, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On va pouvoir commencer à reellement compter les points....


  • On doit juger qu’ils ont suffisamment fait de dégâts comme cela .


  • On dirait qu’il va y avoir un peu de nettoyage...


  • Le niveau de tension dans la situation de transition entre les 2 administrations, apparemment, a passé un cap de non retour.
    Voir
    http://www.dedefensa.org/
    Et notamment les notes sur le conflit Trump CIA
    - L’affrontement Trump-CIA se précise
    - Entre tweet et silent coup, la guerre totale
    Etc...
    L’intérêt de ces articles, outre les sources et les auteurs cités, la capacité de l’auteur d’une part, a inscrire les derniers évènements dans une perspective de long terme.
    d’autre part, à expliciter ses partis pris et les enjeux sous-jacents.
    Bonne lecture ;-)


  • La nouvelle est vraiment énorme.
    C’est vraiment une remise en question radicale de la politique étrangère du département d’Etat et donc du système.
    J’ai hâte de voir l’approche que Trump et son équipe vont adopter concernant la gestion des services secrets (17 agences à ce jour). Rappelons que le conseiller personnel du POTUS a été viré pour avoir tenté de réformer le DIA.


  • C’est ça être le patron : faire ce qui est nécessaire et juste pour les intérêts supérieurs et laisser les fillettes chialer sur le bas côté. Trump est un révolutionnaire de la politique. Que Dieu lui prête vie !


  • "Ils’agit d’une mesure "exceptionnelle" qui pourrait porter atteinte aux intérêts des États-Unis, selon d’anciens ambassadeurs"

    Et pourquoi donc, je vous prie ?


  • D’abord, la menace de réforme se rapprocherait non seulement du département d’Etat (ministère des affaires étrangères américains) et de la CIA ; mais aussi de Wall Street avec une demande d’audit porté par Ron Paul.
    http://truepundit.com/rand-paul-int...

    Par conséquent, si on additionne ces 3 signaux politiques et qu’on les considère comme crédibles et valables, on s’aperçoit que Trump a dans le collimateur :
    - département d’Etat (article du jour)
    - CIA & co (voir autres articles de E&R ou articles de dedefensa.org par exemple)
    Et
    - Wall street (voir initiative Ron Paul, cité plus haut)

    Bref, Trump semble bel et bien décidé à faire le ménage ("drain the swamp") à Washington DC. Ou au moins, à réaliser une véritable OPA sur les principaux instruments du pouvoir présidentiel US, de façon à être en mesure de conduire sa politique.

    D’ailleurs, cette volonté de Trump est prise très au sérieux par ses adversaires.

    Par exemple, voici le point de vue public d’un des principaux représentant au congrès des intérêts de Wall Street (et qui a porté la réforme de B.Clinton visant à la dérégulation des marchés). Celui ci traite publiquement Trump d’imbécile pour vouloir s’en prendre à l’"intelligence community" et remettre ainsi en cause leur version et celle d’Obama sur le "hacking" russe. Toujours selon cet élu, qui s’exprime PUBLIQUEMENT, le futur potus Trump prendrait un sérieux risque, sans qu’il soit d’ailleurs précisé lequel. Bonjour l’ambiance...

    Pour ceux qui maitrisent l’anglais.
    La réaction de l’élu au tweet de Trump
    https://www.youtube.com/watch?v=m_c...
    La remise en perspective de ce commentaire par le site Zero Hedge
    http://www.zerohedge.com/news/2017-...
    Et ce n’est qu’un exemple, parmi tant d’autres.

    A noter aussi que de plus en plus d’éléments factuels viennent infirmer la version du hack russe, lancé par H.Clinton, relayé par les médias et activement reprise depuis par le couple Obama (Potus sortant) - Brennan (patron de la CIA, sortant).
    http://truepundit.com/fbi-officiall...


  • Donald Trump, c’est 156 de q.i., un empire immobilier créatif et multimilliardaire, une famille aux multiples épouses (mais pas en même temps, il n’est pas musulman) et 5 enfants qui l’adorent.
    C’est aussi un homme sans autre idéologie que la victoire et le succès par l’excellence du travail (et non la perfection).
    C’est un homme qui n’a jamais bu d’alcool, ni fumé une cigarette ni pris aucune drogue psychédelique.
    C’est un homme qui aurait pu profiter de sa fortune et jouer au golf, entouré des plus belles femmes et des plus intelligents érudits, pour finir sa vie en paix, mais qui a choisi à la place de sauver la civilisation européenne, au risque d’être assassiné et de voir son héritage détruit pour toujours.
    C’est un homme que nous ne pouvons qu’admirer, avec humilité, ou haïr par jalousie et/ou idéologie, chacun selon nos aspirations.
    P.S. pour les mystiques : il aura 70 ans, 7 mois et 7 jours le jour de sa prestation de serment.

     

  • #1637887

    Très bien,dans l’intervalle de l’arrivée du nouvel ambassadeur (qui peut prendre son temps en ce qui me concerne) je propose de mettre les locaux de l’ambassade des états unis à Bruxelles à la disposition des migrants,ce qui évitera aux pauvres chéris d’attraper un rhume à force de loger avec les sdf

     

  • #1637906

    Un mot : Intelligent.


  • Il fait chauffer la marmitte...


  • Une razzia chez les traitres, j’ai hâte de voir arriver l’épisode "Trump mets en prison un bon milliers membre de l’administration Obama pour traitrises, pédophilie, satanisme, détournement de tout ce qui peut être détourné, etc..."


  • #1637984

    Sont capables de finir tous les Ferrero rochers avant de partir juste pour se venger, ces c..ns là !!! MDR !!!


  • "Obama aura passé ces huit années à la présidence à démontrer que le plus fort a des droits illimités à faire le mal. Voilà ce que cette administration va laisser
    dans l’Histoire." Ainsi s’est exprimée Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

     

    • #1638127

      Les Russes ont leurs (bonnes) raisons d’en vouloir à Obama. Mais ce dernier n’aura pas fait pire, et plutôt mieux, que les autres administrations américaines. On retiendra tout de même la réconciliation avec Cuba, l’accord avec l’Iran, et en bout de course le vote contre Israël qui l’a fait haïr des ultra-sionistes.


  • La mise au pas - salutaire - commence . Trump est en train de dresser des fourches caudines sous lesquelles vont passer beaucoup de nos ennemis . " On a le droit de jeter des pierres ? "


  • Trump et Obama, c’est Footit et son souffre douleur Chocolat - pour encore trois semaines .


  • #1638128

    C’est une décision assez étonnante et pas forcément judicieuse, car, à l’exception du dossier russe, les positions d’Obama et de Trump ne sont pas si éloignées en politique étrangère. Les deux se méfient de la Chine et ont tenté de s’éloigner des néo-conservateurs respectifs de leurs camps (Clinton chez les Dem, Bush et compagnie chez les Rep).

     

    • #1638228

      J’aurais rêvé voir Obama déclarer que l’OTAN était démodée ou vouloir diminuer l’ingérence à l’étranger.
      Peut-être que les politiques d’Eltsine et de Poutine n’étaient pas si éloignées tant qu’à faire.


Commentaires suivants