Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

Vie et mort d’un symbole de la langue française

Votée il y a 26 ans, la réforme orthographique va s’appliquer à la rentrée prochaine. En tout, 2 400 mots subissent un lifting pour simplifier la langue ; l’accent circonflexe doit quant à lui disparaître.

 

 

Écrire « nénufar » avec un « f » ne vaudra plus un zéro en dictée. La réforme de l’orthographe votée en 1990 par l’Académie française va finalement s’appliquer à la prochaine rentrée scolaire, indique TF1.

Si les Sages ont voulu simplifier des tournures orthographiques peu évidentes, la nouvelle formule de certains mots fait parfois mal aux yeux.

 

Oignon perd son « i »

Ainsi, on pourra désormais écrire ognon au lieu d’oignon et nénufar plutôt que nénuphar. En tout, 2 400 mots ont subi un toilettage. Certains mots comme portemonnaie ou millepattes perdent leur trait d’union. D’autres leur accent circonflexe, qui pourra désormais disparaître sur les lettres i et u. Les éditeurs de manuels scolaires préparent déjà la rentrée. Les nouvelles éditions à jour sont prêtes à sortir pour septembre.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

 

 


 

Cependant, tout n’est pas perdu. La résistance des amoureux de la langue s’organise (lire l’article ci-dessous). Pour l’instant, une poignée de fins lettrés a perçu la menace derrière cette simplification qui, comme toute réforme, semble aller vers un progrès, une avancée, un gain de temps. En fait de progrès, qui simplifie la langue simplifie la pensée, on le sait tous. Sous prétexte que le français serait trop complexe, on le rabaisse, on le met à la portée des cloportes, qui ne s’en servent qu’à l’oral.

Or si la France en est là aujourd’hui, cinq ou sixième puissance mondiale au bout de mille ans, c’est parce que sa langue s’est imposée un peu partout, comme vecteur d’une culture, d’un raffinement, d’une richesse intellectuelle. Ce n’est pas rien. Les enfants qui naissent au XXIe siècle bénéficient sans effort de siècles de creusements intellectuels, de flamboyances stylistiques, de transcendance littéraire.

Cela n’a l’air de rien, mais c’est ça qui fait notre force, bien plus que nos voitures et nos sous-marins. Et si ces derniers exploits technologiques donnent du travail aux gens, ils passeront, comme tous les objets. Les mots, eux, forgés dans les siècles des siècles, resteront. Au commencent était le Verbe. Eh bien à la Fin aussi.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Il faut sauver l’accent circonflexe

En ces temps de fin du monde, Le Parisien a publié un article digne d’un mois d’août sans actu, Savez-vous que les règles d’orthographe ont changé ?. Il n’empêche, le papier a mis le feu aux poudres sur Twitter, et j’ai été, comme d’autres, scandalisée.

 

Même si les mesures évoquées par Le Parisien datent en fait de 1990, et n’ont heureusement jamais été vraiment appliquées, cet article nous rappelle (ou nous apprend) qu’il y a 21 ans [cet article date de 2011, NDLR], des gens ont décidé qu’il fallait écrire « nénufar », et non pas « nénuphar ». Mais que l’on reparle de décisions absurdes qui sont boycottées par les maisons d’édition et par pas mal de profs m’a bien énervée.
Une des mesures imbéciles de la réforme étant la disparition de l’accent circonflexe sur les mots en î et en û, je me suis sentie obligée de crier haut et fort mon amour pour cet accent. Le voici sous forme de sonnet, posture old school et conservatrice oblige.

 

Sur le i, sur le u, disparaît un chapeau.
On a ôté crûment, abîmé sans scrupules
Le coûteux couvre-chef de mes amis les mots.
Ce larcin traître et vil les tourne en ridicule.

Que deviendront mon maître, mon île et mon traîneau ?
Ils traînent défraîchis, le visage incrédule
Souvent soûls et voûtés, à l’affût du brûlot
Qui déchaînera leur rage dans tous les matricules.

Sans accent circonflexe la langue est moins goûteuse.
Maître devient banal, Île perd de sa magie,
il n’y a plus d’embûches dans ce verbe appauvri.

Refusons coûte que coûte cette réforme scabreuse,
Affûtons nos crayons et recoiffons les mots
Nous tromperons sûrement l’inflexible dico !

Lire la suite de cet appel à la résistance sur story-playing.com

La langue française, ou la résistance par excellence, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

116 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En gommant l’accent circonflexe, pour ne reprende que ce point, on gomme aussi l’histoire et l’étymologie, mais aussi la logique de la langue. Tiens, ça nous ferait pas un peu penser au récentisme tout ça ? ....

     

    • #1388515

      C’est juste,
      L’ accent circonflexe indique la présence ancienne d’ un "s".
      Il nous aide à mieux apprendre le latin, espagnol, italien, et même l’ anglais : coût = cost ; forêt= forest ; bête = beast, prêtre = priest, île => insulation...etc

      Pire : on coupe les Français de leurs racines latines et donc catholiques.
      C’ est bon pour qui ?


    • Bonjour,

      Commencez déjà par écrire les verbes correctement, ça sera un bon début.

      Parce-que « pour ne reprende », est bien plus vulgaire que l’absence d’un accent.

      C’est comme "croivent", et généralement, ce sont les mêmes qui nous servent le "suk" et le "vinaigue" avec des nérissons.
      C’est moche.


    • #1388557

      C’est exactement cela ! Il ne s’agit pas d’une rationalisation de certaines règles grammaticales qui pourraient éventuellement être sujettes à caution...mais d’une stratégie délibérée de gommage de l’héritage, de l’histoire d’une langue...Mao avait fait exactement la même chose avec le chinois mandarin. Par exemple l’idéogramme chinois signifiant "amour", "aimer" a été privé de l’élément signifiant "coeur" ! Or le fait que cet idéogramme contenait l’élément "coeur" avait à la fois une connotation poétique mais aussi une fonction logique facilitant son apprentissage...comment peut-on affirmer que supprimer la partie désignant "coeur" de l’idéogramme "amour" est une simplification ? Bien sur que non ! C’est une destruction !


    • Le français écrit du fin du moyen Age n’était pas le même que celui d’aujourd’hui. La langue évolue s’est ainsi. Et pour l’autre qui parle du latin comme langue mère du français. Sache que l’Italien et l’Espagnol sont plus proche du latin que le français et pour ces deux langues sont beaucoup moins compliqué à l’orthographe que le français. Et cessez de ramener toujours les choses à la religion.


    • #1388842

      c’est tout à fait çà !...gommer Histoire, Mémoire et Culture, alors il faut s’attaquer à son support : la langue ...........ce révisionnisme-là est autorisé, encouragé à un point tel qu’il en devient une obligation .


  • #1388469

    Colette, certainement meilleur écrivain (et non écri-vaine) que tous ceux de l’Académie française - dont elle ne fit jamais partie, - Colette avait déjà dit en son temps : "Ne touchez pas à mes mots".

    Car en matière de réforme orthographique, le mieux est le plus souvent l’ennemi du bien : on simplifie d’un côté, on complique de l’autre.

    Pour quelle raison, me demanderez-vous ? Parce que l’orthographe s’est moins forgée par l’arbitraire des pédants - des Académiciens - ou des grammairiens, que par celui de l’usage. Or l’usage est chose vivante, organique, et y toucher revient à opérer des manipulations génétiques dans le domaine biologique.

    Certes, je ne suis pas contre certaines simplifications ; mais pour ne prendre que l’exemple de l’accent circonflexe, le supprimer revient à appauvrir la langue, puisqu’il a une origine étymologique - c’est un peu comme supprimer le nez des Bourbons parce qu’il est plus proéminent que la moyenne.

    De toute façon, l’Académie française n’a jamais brillé par la qualité de son travail : son Dictionnaire, par exemple, ne saurait rivaliser avec le Grand Robert, ni avec le Trésor de la Langue Française (consultable sur Internet)

     

    • #1388604

      Enfin, on ne peut pas comparer le Dictionnaire de l’Académie et le TLF. Trop de mélange des genres, je veux dire. On ne peut pas comparer la littérature à la linguistique.

      Le TLF est sans conteste un excellent dictionnaire, et les objectifs ne sont pas les mêmes. C’est un dictionnaire universitaire (CNRS, à l’origine unité CRTLF, devenu INALF, et enfin aujourd’hui l’ATILF, à Nancy), "one shot", publié entre 70 et 90 (aujourd’hui un peu enrichi sous le nom de TLFi). Il est un dictionnaire linguistique diachronique, avec des visées descriptives et normatives, se voulant le successeur du Littré. C’est un travail énorme, chaque mot est décortiqué, étymologiquement et historiquement.

      Le Dictionnaire de l’Académie se veut plus littéraire que linguistique et a des visée prescriptives. C’est pourquoi il est maintenu depuis le 17ème siècle et sera mis à jour tant que l’Académie existera (normalement). C’est un dictionnaire incontournable.

      Les deux sont complémentaires, on ne peut pas les opposer.

      Quand aux Robert et autres Larousse, certes ce sont de très bons dicos mais on change d’étage, là.


    • #1388787

      @Dicomanie

      Vous écrivez "Quand aux Robert et autres Larousse, certes ce sont de très bons dicos mais on change d’étage, là"

      Autant j’accepte vos remarques concernant le TLF, autant votre façon "hautaine" de placer le Dictionnaire de l’Académie à un étage supérieur relève du parti-pris ou de l’ignorance, encore aggravés par le rapprochement péjoratif entre le Robert et le Larousse.

      Le Robert a certes mis quelques éditions à atteindre sa maturité, mais il s’est placé d’emblée au-dessus du Dictionnaire de l’Académie par l’organisation plus intelligente de ses définitions, par l’abondance de ses renvois analogiques, et même de ses citations (surtout dans la version "Grand Robert").

      Quant à la visée "prescriptive" du Dictionnaire de l’Académie, encore faudrait-il la définir : si elle consiste à préciser que tel ou tel mot s’emploie de moins en moins, ou devrait ne plus s’employer (par exemple un anglicisme), le Robert en fait autant.

      Bref, je ne vois pas à quel étage vous faites allusion, sinon à celui des des snobs et des bourgeois, pour qui la culture est avant tout affaire de prestige dans les salons - il suffit d’ailleurs de voir le costume et l’épée des Académiciens pour comprendre à qui l’on a affaire. Libre à eux de s’amuser entre pairs, mais les préséances académiques n’ont rien à voir avec la connaissance de la langue.

      Montherlant (qui contrairement à Colette fut de l’Académie, quoiqu’à son corps défendant) a maintes fois loué le Littré, jamais le Dictionnaire de l’Académie (et ne m’objectez pas qu’il n’a pas cité le Robert : celui-ci a paru pour la première fois en 1967, et Montherlant s’est suicidé en 1972...)


  • #1388470
    le 03/02/2016 par ProtégeonslaPalestine
    Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

    La langue est un territoire, un sanctuaire, une histoire, une identité. L’adultérer ainsi est un viol, un crime contre le logos.

    Bien sûr, le pourfendeur de notre logique orthographique est, via quelques membres infiltrés, une institution censée la protéger. Pourquoi ?

    Tout caca-démicien est un franc-maçon qui exécute des directives venues de très haut et de très loin pour abâtardir le génie de la langue française. Pourquoi ?

    Un citoyen ignare sera plus docile qu’un lettré. Et consommer du savoir ne rapporte rien à la tentacule capitaliste.

    AVE MOLIÈRE !

     

    • #1388861

      @ProtégeonslaPalestine..........je retiens " la Langue est un sanctuaire ".....ou devrait le demeurer, il y a comme un écho à votre pseudo, eh oui parfois certains échos font sens...alors oui, avé et avec Molière, La Fontaine, Balzac, Rousseau...etc...


  • #1388474
    le 03/02/2016 par drôle de châtiment sans intérêt
    Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

    Les enfants ne savent plus tenir un stylo, supprimons-les et remplaçons les par des tablettes !
    Les enfants ont de mauvaises notes au bac, changeons le barème et le niveau !
    Les enfants sont nuls en orthographe, changeons l’orthographe !
    La Haute Logique de la Haute Administration Française...

    Et les allemands, ils font comment ? Ils déposent le bilan et changent de langue ? C’est pourtant tout aussi dur que le français ! Là-bas, toutes les petites têtes blondes arrivent à écrire à 5 ans des trucs du genre "Arbeitsgemeinschaft der öffentlich-rechtlichen Rundfunkanstalten der Bundesrepublik Deutschland".

    De toute façon, on en arrive à une époque où même les livres et les profs font des erreurs grossières :
    http://www.20minutes.fr/insolite/17...

    Alé, j’esper ke se comenttère me valera une veint sur vînt ! (Ah, merde, on avait dit pas d’accent circonflexe !)


  • Voilà une nouvelle qui me donne des pulsions meurtrières.
    équipez vous en vieux dictionnaires, ils vaudront bien une fortune (culturelle).


  • #1388477

    Et on pourra écrire Shoah : chaud-ah... plus de majuscule !

     

  • #1388481

    Halin Phynquièlcrotte


  • #1388492

    "tifon" au lieu de "typhon" ? Cette engeance insensible ne sait pas entendre la chose à travers le mot .


  • #1388510

    On perd l’accent circonflexe et alors, j’ai envie de dire ? Les français dans leur majorité vont s’en battre royalement les couilles, alors ceux qui sont contre cette réforme, vous voulez sauver qui ou quoi exactement ? Les Français les premiers se fichent bien de tout ça, alors pourquoi vouloir défendre une identité française moribonde ? Elle va tout de même se dissoudre dans le mondialisme, que vous le vouliez ou non, car les concernés sont plus inquiets par l’état de leur compte en banque qu’autre chose, alors circulez...

     

    • #1388840

      "Les français dans leur majorité vont s’en battre royalement les couilles"
      "pourquoi vouloir défendre une identité française moribonde"

      1/ parce que nous sommes contre l’euthanasie et le suicide
      2/ parce qu’une langue ne meurt pas, mais peut risquer de s’appauvrir
      3/ parce que la majorité des gens intelligent n’est pas démocrate et se "bat les couilles" de l’avis du plus grand nombre
      4/ parce qu’il n’y a pas que des gens qui parlent, mais aussi encore certains qui écrivent
      5/ parce qu’il vaut mieux être résistant que collabo
      6/ parce que ceux que la réforme atteint sont justement ceux qui ont d’autres points de gravité que leur compte en banque


    • #1388885

      Circule donc toi-même pauvre nouille. Les Français s’en battent les couilles ? Va donc te les battre avec eux, on s’en bat les couilles des gens comme toi.


    • Oui les gens incultes ,c’est peut être ta génération ,mais en tous cas c’est pas la mienne,quant j’entends des personnes s’exprimer ou écrire sur des annonces ,ça fait peur .Maintenant pour ce qui est du compte en banque ,effectivement je m’en préoccupe ,comme tout à chacun ,mais je ne vois pas le rapport avec l’orthographe .Autrement dit on peut être fauché sans pour cela être illettré,et vouloir garder en tous cas ,son identité et sa spécificité.


    • #1389251

      Vous êtes naïfs de penser que jouer aux effarouchés derrière un clavier va réveiller les consciences... L’ accent circonflexe disparaîtra, et le reste avec, car les Français sont comme ça. Ca va râler comme vous faites mais ça n’ira pas plus loin et très vite, tout le monde aura oublier la musique... Cela fait bien longtemps que notre identité est en train de crever. Vous espérez quoi, faire revenir notre belle langue avec les générations métissés et mondialisés qui arrivent ? Tant que le caddie est plein, les Français peuvent se mettre au chinois comme ils ont accueilli l’américanisation avec bienveillance ou indifférence... Désolé de vous rappeler la réalité mais c’est ainsi.


  • #1388516

    Non :"au commencement était l action" Goethe.Faust.

     

  • Nous arrivons en réalité à la phase de décadence qu’a subi le latin : du latin classique, nous sommes passé au latin vulgaire.
    Du français courant, nous sommes passés au français dégénéré.

    Le langage SMS, l’immigration de masse, et la destruction de notre enseignement, notamment des cours de langue française, grecque et latine, nous ont conduit à la situation actuelle.


  • Prochainement, le langage SMS sera correct...

     

    • Vu de mes yeux : Il l’est déjà pour certains profs, qui n’hésitent pas non plus à écrire ainsi en commentaires...

      Quelle décadence, mon Dieu.... Après la Famille, "l’ortografe"...


  • Comme disait Desproges : C’est là qu’y a des croûtes et c’est là qu’y a des mies.

    Avec accent circonflexe.

    https://www.youtube.com/watch?v=U2A...

     

  • #1388545
    le 04/02/2016 par immoralovelypython
    Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

    Petit à petit le novlangue fait son nid...
    Cela fait une dizaine d’année qu’en Allemagne l’eszett (ß) a disparu officiellement


  • #1388551

    Je ne sais pas vous mais cela me fout la rage cette destruction délibérée de notre langue ! Car il s’agit bien d’une stratégie mûrement réfléchie pour détruire notre héritage et civilisation. Quant à l’argument bidon que des pauvres gens seraient humiliés et auraient vu leur avenir professionnel ou auraient été bloqués dans des études brillantes en raison de leur mauvaise orthographe c’est du fantasme complet ! Le problème c’est que la vaste majorité des nuls en français ne brillent pas spécialement non plus dans d’autres domaines ! Si quelqu’un est moyen dans la plupart des disciplines scolaires, n’a pas de talent particulier ailleurs et qu’en plus maîtrise le français comme une bille c’est clair que ce mec sera mal barré dans la vie ! Par contre un nul en orthographe qui est néanmoins bon en maths, en physique, biologie...qui a un talent pour un métier, un domaine artistique...n’aura aucun problème pour faire de études dans ces domaines. Je n’ai jamais vu un mec se recaler en fac de médecine seulement à cause de son orthographe (les maths oui !), oui un mec se voir refuser une formation professionnelle artisanale à cause d’une orthographe approximative ! Il faut arrêter avec ces délires victimaires !


  • Perso je me suis toujours posé la question sur la sonorité de l’accent circonflexe et je ne suis pas sur que ce soit une mauvaise chose, par contre quand je vois porte-monnaie ou mille-feuille qui perdent le trait d’union, je me dis que si on lisait les mots revu on aurait probablement une sueur froide.

    Après est ce que c’est pas plutôt le fait que la raison du toilettage soit fait pour s’adapter à la population ? Aujourd’hui un accent et des traits d’unions, demain un "s" autorisé pour "sa va ?", parce qu’en général, quand ils commencent la destruction d’un édifice, ils s’arrêtent rarement en chemin.

     

    • Salut, je t’invite en haute marne , vosges et franche comté, bien sur dans les campagnes et pas les villes, pour que tu puisse entendre cette sonorité. Moi même ayant un accent sois disant, on me fait souvent la remarque sur certains mots portant cet accent, en grande majoriite quand il se trouve sur un "a".


    • #1388634

      Si la langue Française n’était pas aussi compliquée, nous n’aurions pas une littérature aussi riche.

      Quand on voit la pauvreté de la langue anglaise, avec ses up, down, off, concaténés à de nombreux verbes... notre langue en revanche possède des milliers de mots qui ne présentent pas les ambiguïtés des beaucoup d’autres langues.

      Qui connaît le stylobate, le hiérogrammate, la chalcopyrite... ces termes sont comme les pièces d’or oubliés par les anciens dans un coin de la cave... elles sont bien cachées à l’abri des barbares et un beau jour, avec un détecteur, on les retrouve...

      Ainsi le Inuits possèdent vingt-cinq mots pour désigner la neige, l’univers dans lequel ils vivent... La langue Française n’en possède pas autant, mais de part sa richesse elle est capable de décrire la neige aussi diversement que la langue des Inuits.

      On simplifie notre langue pour des générations de fainéants qui ne veulent plus utiliser que le langage SMS constitué le lol et de ptdr...

      Et le pire dans l’histoire de ce génocide littéraire, c’est qu’on simplifie uniquement dans le but d’éviter des zéros en dictée... Mais de toutes les façons, pour éviter les zéros, il faudra supprimer carrément la langue écrite...

      Imaginez que Attali se mette à simplifier le solfège avec sa cohorte d’accents en tous genres... et bien, on va retrouver du Mozart transformé en Bruel... quelle misère !

      In-fine-quelle-crotte est une simplification latine d’un nom barbare qui ne mérite pas d’avoir ce nom gravé pour la postérité.


  • L’accent circonflexe et l’orthographe traditionnelle indiquent souvent la prononciation. Triturer l’orthographe, supprimer les accents, c’est aussi retirer leurs repères aux gamins, pardon, aux apprenants.
    Les lettres muettes indiquent l’étymologie mais c’est vrai, comme on a abandonné le grec et le latin, quel intérêt à parler d’étymologie ? Les bambins apprendront que la langue françoise est née en 1789 comme ça, de nulle part (on ne dira plus ex nihilo), voire qu’elle est née en 1990 et qu’avant, l’on s’exprimait dans une sorte de sabir incompréhensible et quasi préhistorique. Autant écrire tout de suite avec vingt lettres (ou quinze), sans accents, et un vocabulaire limité à mille mots. Ce qui ne s’énoncera plus (faute de mots pour le formuler dans son esprit et à l’écrit) ne se concevra plus non plus... Comme ce sera pratique pour le régime !

     

    • "1984", "terminator 1 et 2" sont devenus des modes d’emplois...

      Sans même parler des jeux vidéos actuels qui forment nos jeunes à voir une apocalypse totale en permanence (Call of Duty, Halo, Battlefield, War of mine, Medal of honor pour ne citer que les plus célèbres d’entre-eux)...

      Ces livres et films ne sont malheureusement plus des chefs-d’œuvre de science-fiction mais bel et bien devenus notre triste réalité... Et chaque fois que l’on pense être arrivé au fond du trou, on regarde à gauche, puis à droite, et l’on voit que non... D’autres s’amusent encore à creuser...


    • #1388871

      @Antoine..........dr( ô )le et à la fois didactique comme message !...je m’est bien marré [ sic de moi-m(ê )me ]......en effet, les apprenants qui sont de moins en moins des comprenants ( c’est pas ce qu’on leur demande ) seront les plus fidèles alliés de nos Régimes nihilistes !


  • moi qui me prénomme jerome plus de chapeau j’vais attraper des coups de soleil et me prendre la pluie vaut mieux en rire que d’en pleurer lol

     

  • #1388568

    Il vaudrait mieux regarder l’histoire de l’orthographe avant de dire que l’on simplifie gratuitement. Lorsque l’on regarde le passage de l’ancien français au moyen francais, on constate qu’une orthographe non fixée et basée sur la prononciation a été complexifiée pour faire apparaître l’étymologie latine ou grec de certains mots, merci aux premiers grammariens qui ont codifié la grammaire mais du même coup compliqué l’orthographe. En Europe nous avons presque la langue la plus compliqué dans sa transformation entre l’écrit et l’oral. Les autres pays de langue latine ont une orthographe qui correspond peu ou proue à la prononciation, on peut le voir en espagnol, en italien, et dans les langues anglo saxonnes telles que l’allemand ou l’anglais, ou les graphemes se lise de manière unique. Donc parler de déchéance de l’orhographe, a partir du moment où elle n’est pas faite de sorte que l’on confonde certains mots, je ne suis pas trop d’accord.

     

    • Peut-on comparer l’anglais à l’allemand ou à l’espagnol pour la prononciation des graphèmes ? L’anglais avec de mêmes graphèmes qui peuvent correspondre à 3 voire 4 phonèmes différents ? L’anglais avec ses nombreuses lettres non prononcées ?

      Désolé mais l’anglais n’est pas très différent du français, les mêmes facteurs d’ambiguïté y existent : 1) le même graphème peut représenter plusieurs phonèmes différents 2) le même phonème peut être représenté par plusieurs graphèmes différents 3) un seul phonème peut être représenté par un groupe de lettres et non une lettre unique 4) une lettre peut ne représenter aucun phonème...


    • #1388830

      Petite remarque aussi pour l’allemand :
      La combinaison de lettres "CH" peut se lire de 4 manières différentes :
      - SCH (schlafen)
      - CHS (sechs)
      - CH après les sons A, O, U (das Buch)
      - CH après les autres voyelles ou consonnes. (das Mädchen)

      Sans parler des EU, ÄU, ST ou SP en début de syllabe, IE, EI, des voyelles brèves ou longues etc.

      L’allemand aussi a connu sa réforme.Elle fait parfois mal aux yeux d’un Français (Majonnäse, Portmonnee, ...) mais elle est au final assez logique. On écrit par exemple SchiFFFahrt avec 3 F puisque c’est la combinaison de Schiff et Fahrt, alors qu’il n’y en avait que deux avant. D’autre part, l’allemand a gardé le "ß" après les voyelles longues ou diphtongues, alors que les voyelles brèves précèdent "ss". On ne peut donc pas parler de "simplification" ou de perte pour la réforme allemande de 1996.


    • #1389071

      La langue fut toujours un instrument de pouvoir, et sa normalisation, une ratification des rapports de force.
      On vit le latin écraser le celtique, le français du parisien écraser les langues régionales.
      Au XVIIème, la langue se constitua plus rigoureusement en instrument de distinction sociale : il y eut un beau parler, qu’on rattacha à l’Antiquité en imposant une orthographe étymologique.
      Au XIXème et au XXème encore, jusqu’à aujourd’hui, la langue évolua selon les vœux de l’absolutisme royal, puis jacobin : l’orthographe, alors, prit une valeur d’autant plus sacrée, qu’elle constituait mieux que jamais l’instrument d’une ségrégation.
      Aujourd’hui, que la foule grégaire s’insurge, au nom de sa masse, pour défendre le résultat de son aliénation : voilà qui semble ironique. (Mais l’histoire n’est-elle pas pleine de ces renversements par lesquels les esclaves défendent leurs maîtres sans le savoir ?)

      Bref, passons sur ce sourire.

      Le problème n’est pas tellement qu’on veuille changer l’orthographe, ni même qu’on le commande d’en haut (cela fut toujours ainsi, surtout en France).
      Le point serait d’examiner la réforme par son principe : la simplification.
      Car c’est ce principe qui est détestable, plus grégaire que les grégaires, sans ampleur ; parvenant à cette géniale contradiction d’être à la fois démagogique, et rejeté par le peuple.


  • #1388577

    Mince alors plus de chapeau sur mes êtres les plus chers ...
    (à moinssss ki fasse une exception pour le verbe être).
    Chique alors une "simplification" de +.
    Mes avis est que nos dirigeants son tellement plus faiblard en français que leurs administrés qu’ils demandent à ces derniers d’être moins bon...
    Tous ça va dans le sens des choses ...ras


  • #1388582

    Cela me rappelle que "les zharicots" est devenu licite...
    Ceux qui commettent ces ex-fautes passent quand même pour des cons.

     

    • À chaque fois que j’en entend un dire ça, ça m’arrache la face... C’est pire qu’un crissement de craie sur un beau tableau noir, qu’un loupé "couteau-sur-assiette", ou bien encore que le plus aigu des cris que ma fille est capable de pousser ( et elle va haut, je puis vous l’affirmer)...

      Il y a aussi en plus du désormais célèbre "zharicots" que vous citez, les fameux "zhérissons", les "zhabitants", ou encore le non-moins délicieux "il est "thabile"", sans parler des "zhaïtiens" peuple très connus, ou bien, pour en finir avec ça (liste non-exhaustive), les non-moins célèbres "zhameçons", très connus et bien pratiques pour attraper les "zharengs"...

      Héééééééééé bah oué... On en est là... O_o


  • #1388590
    le 04/02/2016 par Historien de l’orthographe
    Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

    Mais bien sûr !!! Vous avez raison ! Vous savez quoi, même l’accent circonflexe est trop moderne. Revenons au bon vieulx françois !!!

    N’écrivez plus « maître », mais « maistre »
    N’écrivez plus « gagner », mais « gaigner »
    N’écrivez plus « savoir », mais « sçavoir »
    N’écrivez plus « fait », mais « faict »
    N’écrivez plus « vrai », mais « vray »
    N’écrivez plus « mieux », mais « mieulx »

    Sauvons le français de ces monstrueuses simplifications qui abrutissent l’esprit !


  • #1388606

    Je vois pas très bien pourquoi ils doivent modifier les manuels scolaires ? Est-ce qu’ils contiennent des fautes maintenant ?

    Quel enfumage. Sans étymologie, la poésie et le sens se meurent.

     

  • La disparition de l’accent circonflexe ne fera de mal à personne.
    Le langage existe pour être pratique, le reste c’est de la branlette.

    Si l’anglais domine c’est en partie parce qu’il s’agit d’un langage facile.

     

    • Tu devrais lire les commentaires jeune homme.... Et non l’anglais n est pas, mais pas du tout une langue facile, bien au contraire et si elle s’est imposé il n en a fallu que de quelques voix lors de la constitution des etats unis d’Amérique, cela devait être le français.... Donc avant de déblatérer des inepties apprend l’histoire de notre belle langue....
      La langue est le reflet de la culture et de l’histoire d’un peuple, elle est donc tout sauf juste pratique, ou alors tu es un inculte notoire....
      Vive l’accent circonflexe !!!


    • #1388644

      Une langue (et son orthographe) a en elle ses racines, la changer comme cela de manière volontaire et brutale n’est pas anodin. Il y a une volonté de destruction et de déraciner les utilisateurs de cette langue.


    • Evidemment... Ce n’est pas du tout à cause de l’impérialisme anglo-saxon, dont la figure de proue américaine imprime à l’infini une monnaie qu’elle impose ensuite au reste du monde par la force...

      Un pays qui dicte les règles du monde sans jamais les respecter lui-même faut avouer que ça aide pour imposer sa langue, non ?

      Mais gageons que c’est certainement la "facilité" de sa langue (qui comprend plus de mots que la notre, mais dont le commun n’utilise qu’une version insipide et perversement simplifiée) qui a permis l’expansion de cet impérialisme et non l’inverse.


    • #1388846
      le 04/02/2016 par jojo l’affreux
      Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

      Mais gageons que c’est certainement la "facilité" de sa langue (qui comprend plus de mots que la notre, mais dont le commun n’utilise qu’une version insipide et perversement simplifiée) qui a permis l’expansion de cet impérialisme et non l’inverse.




      C’est ce que dit BHL et il le répète à l’envie... cependant ce n’est pas ce que dit le projet Wiktionary, dictionnaire en ligne libre. La preuve :
      Voici la page d’accueil du projet, elle indique que 3 portails ont déjà dépassé le millions d’entrées (1 entrée = 1 mot et ses définitions) : l’anglais est le premier avec 4 786 396 mots, le malgache qui nous a dépassé avec 3 961 935 mots, et le français avec 3 033 278 mots.
      Toutefois quand on s’attache à explorer les portails, on se rend compte que le projet de dictionnaire est multilingue et que les chiffres donnés font le total de toutes les entrées quelle que soit la langue d’origine de l’entrée ! Les statistiques détaillées montrent que les anglophones sont très avancés sur les entrées des langues étrangères, tellement avancés que le dico latin du portail à dorénavant devancé le dico anglais : 679 024 mots de latin (c’est un langue morte mais aussi la langue de la science donc elle vit en fait toujours) et seulement 637 442 mots d’Anglais ! Les statistiques détaillées du portail francophone donnent 1 485 809 mots de français, soit la moitié des entrées totales.
      Comme le portail malgache n’affiche pas de statistiques détaillées on ne peut pas dire si le malgache est plus riche que le français, par contre on peut affirmer avec certitude que le français est une langue deux fois plus riche que l’anglais en terme de nombre de mots disponibles et ce malgré le nombre de mots français qui ont été intégré à la langue anglaise au fil des siècles est largement supérieur que l’inverse (management, coup d’état, domination...).
      La prétendue diversité de la langue anglaise bien plus importante que la langue française est un mythe. Beaucoup de gens l’ont juste parfaitement intériorisé à force de l’entendre répéter par des agents impériaux comme BHL. Au moyen-âge la langue anglaise était tellement pauvre qu’ils ont du importer de Normandie des milliers de mots pour décrire leur environnement. Le peuple anglais et sa langue n’existe que depuis le IXe siècle !


    • #1388870

      "Le langage existe pour être pratique, le reste c’est de la branlette."

      Le branleur restera au contraire toujours l’idiot utile du libéralisme.


  • La simplification de la langue suit la simplification des esprits, ou bien le contraire ?
    De toutes les manières la dégénérescence d’une langue est le prélude à la disparition d’une culture et d’un peuple !


  • Rien de surprenant. Pour amener le nouvel ordre mondial plus en douceur, il leur faut encore abrutir et dégénérer les prochaines générations. Actuellement il y a encore trop de gens capables de se défendre mais d’ici 20 à 30 ans ce sera de l’histoire ancienne.

    Ca passe par le muselage d’Internet, un OVNI en terme d’éducation qu’ils n’ont pas pu prévoir. Rassurons-nous, ils parviendront bientôt à le contrôler.
    Ca passe par le nivellement vers le bas pour tout ce qui est savoir, culture, communication. Quand on ne "sait" plus, on ne peut plus discuter ni argumenter alors on se laisse faire.
    Ca passe par la gratification instantanée de la débilité, affichée chaque jour à la télévision nationale sponsorisée.

    La seule solution est de vivre en autarcie, sortez vos enfants de ces poubelles administratives qu’ils appellent "écoles" car leur but n’est pas d’en faire des humains respectables mais des moutons votants.

     

    • #1389514

      D’accord avec cette analyse ;mais ils ont déjà réussi leur coup a moitié,aux vues de la régression des libertés,du savoir,du travail,des valeurs,de notre pouvoir "de vivre", durant les 30 dernières années... !! Après les 30 glorieuses,les 30 déclinantes... !!


  • #1388628

    Comme d’habitude, des gouvernants qui détruisent et ne construisent jamais... .


  • Mes yeux me jouent des tours ou on aperçois Haïm Korsia, grand rabbin de France, en haut à droit de la photo ?

    L’image est saisissante, on dirait presque un tableau de Jéricho, le grand rabbin de France, le sourire narquois, qui observe depuis son perchoir les vieilles reliques de l’Académie française au regard hagard, comme ne sachant plus trop ce qui leurs arrive. On comprend mieux cette intronisation obtenue aux forceps.

    Finkielkraut à l’Académie de France... Encore un des symboles de la France qui s’effondre, après la Légion d’honneur, la fonction présidentielle, celle de 1er ministre... Cette intronisation est une insulte au bon sens, cet homme hystérique et névrosé devient maintenant "sage" et "immortel", c’est la magie de la Ripoublique...
    "Ce pays (la France) mérite notre haine. Ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus brutal que ce qu’il a fait aux Africains."
    Alain Finkielkraut, 18 novembre 2005, Haaretz (quotidien israélien)


  • #1388647

    " Il conviendra de détruire la langue française pour la mettre à la portée des "migrants" .


  • #1388650

    Plus personne ne sait écrire, il faut bien s’adapter pour pas tous les recaler aux examens. On préfère fournir des tablettes à gogo (jeu de mot s’il vous plaît !) car il ne faudrait pas qu’un jour les élèves sachent lire puis tomber sur Comprendre l’Empire ! Si l’on enlève l’accent circonflexe c’est parce que les profs ne savent plus épeler circonflexe, non ?! Et puis il faudrait aussi supprimer la cédille... ! Tout cela a un léger goût d’empire Orwelien, ça et la loi renseignement qui est le début de la dérive totalitaire. On y est.


  • Allons plus loin, pourquoi ne pas écrire les mots comme on veut, au nom de la liberté d’expression !
    Plus besoin d’école !


  • #1388660

    Moa ki pensé ke le bu de l’inflitrasion de lacadémi été de joué sur les définision des mots, de rajouté issi é la des expresion ki serve la nouvel religion, de supprimé toute trasse ki permett une remise en perspectiv de l’identité francesse, javé tou fo, ou en parti o moin !

    Ce n’est qu’un petit avant goût du français simplifié que ces académiciens promettent aux prochaines générations de français. Finalement le but est apparemment infiniment plus pervers et sournois, car en simplifiant l’effort de langage, on donne des raccourcis au cerveau dans toute construction, ce qui lui évite de créer les raisonnement complexes qui sont nécessaires au développement neuronal (Je ne sais si c’est perceptible dans le début de mon message, mais certaines manières de s’exprimer ne conviennent pas à certains langage, et réciproquement). Le but est à la longue serait de parachever la création d’une génération de décérébrés. J’espère me tromper.


  • #1388672

    Il me semble toutefois que les seules langues qui ne se modifient plus sont les langues mortes (comme le latin par exemple !).
    Voulons nous que le français soit une langue morte ?
    La vie, c’est le mouvement, la transformation, la mobilité, la vivacité ! Figée dans le marbre, dans la glace, il n’y a que la mort.
    Que chacun choisisse où il se trouve.

    Toutatis

     

    • Il faudrait que tous les textes anciens soient réécris selon la réforme !?! Que tout le monde adopte simultanément du jour au lendemain la réforme ?.. Même si Microsoft se charge du sale boulot avec son rectificateur d’orthographe c’est pas gagné !!!

      En l’état il y aura la réforme et les pratiques antérieures.. comment peut-on croire qu’on allège le mastodonte ?!...
      Ça ressemble à une idée-toute-faite votre opinion ?..

       

      • "Il faudrait que tous les textes anciens soient réécris selon la réforme !?!"

        Il me semble que c’est déjà le cas. Pensez-vous avoir étudié Molière, Corneille ou Racine à l’école selon l’orthographe du XVIIe siècle ?

        La plupart d’entre nous auraient de grandes difficultés à lire ces auteurs si l’orthographe n’en était pas modernisée pour se conformer à celle des XIXe et XXe siècle.

        Mais rassurez-vous, tout n’est pas perdu. Le participe passé "réécrits" dans l’orthographe modernisée ne perdra pas son T, contrairement à ce qui lui est arrivé dans votre message.


    • #1388788

      "Il faudrait que tous les textes anciens soient réécris selon la réforme"



      Les textes anciens ont bien été réécris suivant le français que vous et moi parlons aujourd’hui ! Je vous mets au défi de lire de manière intelligible pour vous la "Cantilène de Sainte-Eulalie", pourtant considérée comme étant le premier texte en français de notre histoire (texte qui n’est plus de langue latine et que l’on qualifie de langue romane, ancêtre du français).

      Une langue évolue, que vous le vouliez ou non ! Et tous les puristes ici me font penser à ces amish qui refusent le progrès technique ... du moins jusqu’à un certain point (hypocritement, bien sûr !) car ils l’ont bien accepté jusqu’à l’invention de la roue et des calèches puis ont décidé que ce qui venait ensuite ne méritait pas attention.

      Vous ne parlez pas le français de Ronsard, de Villon, de Rabelais. Demandez-vous ce qu’ils penseraient de vous et de nos réformes successives du langage ! Certes, une évolution se fait PROGRESSIVEMENT mais se fait quand même. Le langage suit inexorablement l’évolution du peuple qui le parle et l’écrit ; vers le mieux, vers le moins bien ... c’est selon ! Mais la stagnation n’est admise nulle part dans l’Univers.

      Je répète donc : choisissez où vous voulez être : la vie, le mouvement, la vivacité/la mort, l’immobilisme, la pesanteur.


  • moi je m’inscris tout de suite aux chiffres et des lettres je vais gagner c’est sur avec tous ces nouveaux mots !!!


  • #1388689

    Je né pa de mos accé for pour dénoncé set infami, les bras man tombe !

     

  • Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe est circoncis !


  • #1388693

    Tout est bon pour "amenuiser" chaque jour un peu plus,l’histoire,la langue,les racines,les valeurs de ce qui reste de la France...merci Finquelcrotte


  • #1388715

    Si cette réforme passe, ce sera plus facile de repérer un non-charlie car il continuera à écrire français comme Châteaubriand.

    Pour moi, on n’a pas simplifié, on a détruit une fonctionnalité de la langue. Le circonflexe me sert à savoir qu"il y avait un "S" dans "fenêtre" ou ’âne" qu’on retrouve d’ailleurs dans "défenestrer" ou "asnière"


  • Dans quelques années, les dictées ne seront plus.
    Le langage sms sera d’application, voir même, imposé.

    Triste monde. En tout cas, il est hors de question que je n’apprenne pas la "vraie" orthographe, que j’appellerais ici une orthographe réac’, à mon fils.

    Comme dit plus haut, dans un autre commentaire : détruire, au lieu de construire.

     

    • Dans quelques années je vois bien l’anglais imposée comme langue mondiale. Pour le progrès et la simplicité diront-ils. Aujourd’hui il devient une mode de parler anglais et tout les jeunes veulent s’y mettre. C’est sur que c’est pratique de se comprendre avec tout le monde facilement mais je suis très attaché à ma langue moi. En passant, pendant trois jours la semaine dernière, je me suis un petit jeune (jeûne). Il m’a fait du bien ce jeune !


    • #1389107
      le 04/02/2016 par drôle de châtiment sans intérêt
      Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

      Ça permettra à certains de dire qu’ils n’avaient pas faim et qu’ils n’étaient pas pédophiles !^^


  • Chose amusante..
    Je suis dyslexique, c’est un peu comme un daltonien qui ne vois pas les couleurs, je ne vois pas toujours mes fautes d’orthographe.

    C’est aléatoire.. parfois je suis totalement aveugle, parfois je sens qu’il doit y avoir un problème mais c’est tellement fastidieux que je privilégie le sens général aux petits détails.. Désolé..

    Par contre ce que vous ne savez pas.. c’est qu’il m’arrive de voir.. de percevoir les fautes des autres.. et c’est réelement perturbant car contrairement à vous, je détecte la faute mais je peux aussi m’apercevoir que je ne sais pas non plus comment bien orthographier le mot.. C’est hyper perturbant et chronophage..

    Vous avez bien des fois euent mal aux yeux à cause de dyslexique et pourtant les gens les plus perturbés par cette réforme seront les dyslexique eux-mêmes..

    J’ai appris à tolérer mon bordel, mais l’inorganisation chez les autres me fait paniquer... Combien de fois je vais buter sur un texte en me demandant (sans en être sure !!!) si il n’y a pas une coquille.. c’est quasiment de la torture.. ça ne simplifie pas les choses.. il y aura la majorité des textes anciens avec une bonne orthographe et ensuite les mots réformés en plus !!!!!!

    Le pire dans tout ça c’est les gens qui pensent que c’est un bien pour un mal..

    ps : la dyslexie n’est pas une maladie, c’est une perception du monde d’un angle différent, ça a aussi de nombreux avantages.. par effet de compensation mais pas que... une équipe équilibrée doit avoir son dyslexique..


  • #1388722

    Moi j’aîme l’accent cîrconflexe, j’aî même décîdé d’en dessîner un partout où c’est possîble, d’aîlleurs grâce à l’écrîture tout est possîble !
    Le î est droît et fîer, et îl le mérîte bîen !

    ’L’accent circonflexe est l’hirondelle de l’écriture". Jules Renard


  • #1388740

    La fameuse citation de Corneille, dans Polyeucte :
    « Et le désir s’accroît quand l’effet se recule »
    perd tout son sens sans accent circonflexe ; ceux qui ne comprendront plus pourront toujours aller demander l’explication au Directeur de publication de Dieudo.


  • #1388741

    C’est à la fois, hallucinant, révoltant et fatigant !

    Jusqu’où vont-ils aller pour abrutir encore plus le peuple de France ?! C’est à se poser sérieusement la question ! Moi, je dis : Jusqu’à ce que la Nation Française se révolte ! Et là, au rythme où ça va... On est pas très loin !


  • #1388742

    Ce monde est un cauchemar... C’est insupportable d’y vivre...


  • #1388743

    Les éditeurs de manuels scolaires se frottent les mains !!!


  • #1388751

    Comme l’élevage hors sol, on veut une langue hors de son histoire sans saveurs et sans poésie. En supprimant le ph ou le th ou l’accent circonflexe, on déconnecte la langue de son histoire, ce ne sera plus tout à fait le français. Pour tuer son chien, on dit qu’il a la rage. En avilissant ainsi la langue, en la banalisant, elle perd de son attraction. Elle devient ainsi inutile et l’anglais (langue du maître) la remplacera avantageusement. Et ceci est parfaitement possible, le français a moins de mille ans et les langues naissent et meurent au gré des dominations géopolitiques et idéologiques.
    Jamais autant d’anglicismes n’ont pénétré la langue française que depuis cette décennie, et je pense que c’est entièrement voulu. Si la mondialisation va à son terme, il est certain que le français disparaîtra car trop haï par l’hyper classe et par les gens de lumière


  • Que reste -t’ il à détruire en France ? Quel -est le prochain sur la liste ?? De quel droit peut -on toucher à une orthographe qui appartient à une culture ancestrale ? Jusqu’à quand l’humiliation va-t- elle aller ??
    Est ce que les Français se préoccupent de savoir si le tréma du E de Israël les dérange ?
    On est vraiment sali que par la merde.


  • Le message est clair, se rapprocher de l’anglaid à tout prix.

     

  • On ne détruit pas une culture, une civilisation par les guerres ni les armes, mais en détruisant sa langue...
    Grâce à Finky et les vioques ramollis non combattifs qui l’entourent, le plan de destruction continue.
    La méthode de nos ennemis est simple et terriblement efficace :
    1/ faire des études pour acquérir un crédit intellectuel ou technicocrate
    2/ créer des réseaux avec le temps afin de se nouer avec les "frères" de pensée
    3/ pondre des livres, des essais, lancer des nouveaux concepts pseudo révolutionnaires mais surtout des fausses idées adaptées au spectacle médiatique,
    4/ habituer les masses à vous voir et vous entendre suffisamment pour être objet de débats (toujours stériles mais utiles pour la côté personnelle),
    5/ infiltrer les institutions où se prend l’essentiel des décisions de fond,
    6/ une fois en place, pourrir par l’intérieur par influence, habiles petites manipulations, se faire des relations stratégiques avec les parasites élus qui se sont accaparé tout le système et le bloquent à leur unique avantage,
    7/ imposer les nouvelles lois, modes, pensées, comportements, idéologies gra^ce à tout le travail précédent....

    Champions de cette méthodos ? Allez, quelques noms pour s’amuser...
    BHL, feu Glucksman dont le fils Rapha a pris la relève, R. Goupil, D. Kessler, A.Bauer, Attali, Finky le tout nouveau "immortel"... et tant d’autres qu’ils faudra bien éjecter à coup de pompes dans le cul dès que possible.

     

    • #1389119
      le 04/02/2016 par remarque pertinente
      Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

      Remarque très pertinente.

      Et c’est ce que les partisans de E et R devraient faire aussi, s’ils veulent reprendre la main : faire des études, se taire et doucement gravir les échelons jusqu’à arriver au pouvoir.
      Il y a une époque, tous les médecins s’appelaient Dupont, Durand, Duchemin.
      Et aujourd’hui ? Vous avez la réponse.
      Malgré leur égo surdimensionné, ils ont réussi à faire des études (et sans compter ceux qui ont des faux diplômes), à travailler dur et à avoir des postes, pour se créer un réseau et prendre en otage la santé et l’université.

      Ça ne sert à rien de gueuler, de crier. On est démasqué et c’est contre productif.


  • Le chapeau est mort, vive la kippa !


  • #1388784

    c’est la langue de la culture par excellence et c’est ce qui agace les anglo saxons, obligés de constater que l’anglais n’aura jamais le prestige du français...quant à cette réforme, elle est dangereuse en ce qu’elle va créer plusieurs niveaux de langue selon le niveau d’instruction de chacun et selon les origines des uns et des autres. La langue est une frontière à sa façon...

     

  • Encore une poignée de farfadets qui veut imposer des absurdités au peuple pour gommer encore un peu plus l’identité de la nation ...sous couvert de progrès bien évidemment.

    Si je ne peux plus écrire fenêtre, j’écrirai fenestre !


  • Ge sui in prekursseur.


  • Remplacé par l’accent circoncis de plus en plus perplexe.


  • Il sera moins dif-ficile de prononcer le mot "difficile" s’il s’écrit "dificile", ces bouzeux d’Académie ne savent même pas qu’un mot se prononce et se joue comme avec un instrument de musique .


  • " L’idéal serait que les français parlent une langue directement accessible aux migrants, foin de raffinements ! "


  • #1388837

    Si "oignon" avait perdu son i , Céline n’aurait pas pu parler des "inversions d’oigne" chez les lycéens, dans "Bagatelles" - à laquelle on va faire sauter un de ses "l" .


  • Ceux qui nous dirigent trahissent la France.
    Qu’ils en trahissent également la langue n’est qu’une extension logique de leurs turpitudes immorales.
    Vivement le temps où on pourra mener ces soit disant réformes au même échafaud que leurs auteurs.


  • #1388858

    Mon dieu, ce que j’ois est triste ;
    Flamby, manu la vallseuse et BelKaka préparent le fric-frac de la rentrée.
    Ces criminels, ennemis du beau, ces fossoyeurs de la famille et du mariage, s’attaque aujourd’hui au verbe.

    Je ne changerais rien à ma façon d’écrire, hors de question. Je vais même m’y mettre au vieux français voire le latin.


  • Et dire que je me foutais de la gueule d’Orwell lorsque je lisais dans 1984 son délire sur le concept d’une langue ultra-simpliste destinée à limiter les capacités de réflexion de la population à qui on l’infligerait...

    En fait je m’aperçois aujourd’hui (avec horreur !) que le naïf c’était moi et que lui il était visionnaire...

    ...Et là je suis pris d’une soudaine envie de me pendre.

    Rien ne nous sera épargné !


  • J’ai envoyé ce message aux administrateurs du site de l’Académie fra... de l’Acadé... du machin qui sert plus.

    "A l’attention des sorciers séniles et décatis qui siègent sans convaincre.
    Merci de prendre votre retraite et de laisser la langue française, ses accents et ses particules tranquilles. Merci aussi de dire à M. Finkelkraut qu’il ferait mieux de commencer par soigner sa propre élocution avant de jouer avec les affaires des autres.
    Cordialement."


  • #1388888

    Qu’en pensent les Identitaires et autres Fdesouche fans de Finkelkrotte ? Un nom que je vais me faire un plaisir de massacrer au nom de la "Réforme".
    Islamisation de la langue ou sionisation ?

     

    • #1390581

      C’est clairement ça...

      L’hébreu, langue "ravivée" par nos chers amis israéliens, se portait probablement mieux morte qu’aujourd’hui prostituée. La faire renaître de cette façon fait tellement mal au coeur, et dit-on, l’endroit sur Terre où l’on parle le moins bien cette langue est Israël (et à l’inverse, les juifs yéménites sont ceux qui ont su le mieux la conserver).

      Effectivement, l’hébreu, langue sémite, prononcée comme au temps des patriarches, ressemble plus à l’arabe actuel (on pourrait presque les confondre à l’oreille) qu’à ce qu’on entend aujourd’hui, avec cet affreux accent allemand (je n’ai rien contre l’allemand, mais c’est une langue anglo-saxone, pas sémite).

      C’est ce qui se passe lorsque des nomades, des immigrés, veulent faire d’une langue la leur, sans pour autant en faire de même avec la culture locale. Au lieu de s’adapter à elle, ils font le contraire.

      Mais Finky l’a bien dit, il a compris qu’il aimait la France, lorsqu’il sentit qu’elle était mortelle. Aujourd’hui, il commence à la tuer...


  • #1388895

    Cette France unique au monde par son histoire sa culture ses arts et ses lettres est en train d’être détruite par une communauté d’incapables et de jaloux qui n’ont aucun talent pour se hisser à la hauteur des grands penseurs et écrivains français des siècles passés !Pour le bien du peuple on va nous dire qu’il faut démolir nos monuments historiques pour construire à la place des logements pour les migrants !


  • #1388900

    Si tu veux détruire ton ennemi, éduque ses enfants...

     

    • Effectivement, via les mots, ce sont les jeunes âmes qui sont visées par ces lâches élus. Toujours les mêmes cibles, peu importe le lieu, la méthode varie, c’est tout : à Gaza, les bombes, ici, l’acide sioniste sur les mots.


  • C’est une déclaration de guerre !


  • #1388963

    Jusqu’où ira-t-on ? Jusqu’à quel point de déchéance et d’ignominie sera-t-on entraîné ? La France est désormais criminelle de part son action en Syrie, et la voilà qui est en passe d’être lobotomisée ! De Gaulle, encore une fois, voyait juste. Les Français sont des veaux ! Quelles couleuvres leur faudra-t-il encore avaler, quelles "déconstructions" leur faudra-t-il supporter, quelles humiliations leur faudra-t-il vivre avant que de se jeter dans la bataille salvatrice ? Leur banque, leurs institutions, leurs médias, leurs mœurs sont vérolés ; et maintenant leur langue ! LA langue française ! Auront-ils du cœur, de l’amour-propre, de l’orgueil cette fois ? Ou bien continueront-ils à traîner leur caddie en baissant la tête ? Ah, mon Dieu quels sont tes desseins pour nous ?

     

    • #1389538
      le 05/02/2016 par Robespierre Le Petit
      Finkielkraut arrive, l’accent circonflexe s’en va

      De Gaulle disait lors de ses discours "bonjour à tous et à toutes" ce qui est une faute qui privilégie le flagornage au détriment d’une utilisation correcte de notre belle langue. Pourquoi une faute ? Parce que le mot "tous" signifie tous les gens présents, hommes ou femmes. Donc il ne faut pas ajouter "toutes".
      Beaucoup de politiques mondialistes ou non font cette faute.
      Bien à vous.


  • #1388982

    J’en perds mon latin ! Tiens, bientôt supprimé, car faisant trop référence au passé !
    Faudra dire, j’en perds mon slibard.


  • Idiocracy encore et encore nous tombons de plus en plus bas tiré par nos "sages" vers le bas de l’enfer car ce sont des méthodes satanistes de la synagogue de satan. Vade rétro Satanas


  • #1389193

    Ça en arrangera bon nombre par ici ...


  • Si j’écris "ke" à la place de "que", peut-on me reprocher de faire une faute d’orthographe ?
    Je suis probablement en avance sur mon temps.

    xpdrlol, mdlool ...


Commentaires suivants