Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Friction entre États-Unis et Turquie autour du PYD kurde

Du théâtre pour cacher le deal "Kurdistan" contre Syrie du Nord ?

L’ambassadeur des États-Unis à Ankara a été convoqué mardi au ministère turc des Affaires étrangères après des déclarations la veille de la diplomatie américaine réaffirmant que le principal parti kurde de Syrie n’était pas « terroriste », ont rapporté les médias.

 

Les autorités turques, qui considèrent le Parti de l’union démocratique (PYD) comme un groupe « terroriste », lui ont fait part de leur « malaise » après que le porte-parole du département d’État américain John Kirby (sur la photo) eut rappelé lundi que le PYD n’était pas aux yeux de Washington un groupe « terroriste », selon le quotidien Hürriyet citant des diplomates turques.

Mardi, l’intéressé, M. Kirby, a confirmé que l’ambassadeur des États-Unis en Turquie John Bass « avait rencontré aujourd’hui des hauts responsables officiels turcs ». Mais il n’est pas entré dans les détails de « conversations diplomatiques » sur la « complexité de la lutte contre le (groupe) État islamique en Syrie ».

Interrogé lundi, M. Kirby avait répondu : « Comme vous le savez, nous ne considérons pas le PYD comme une organisation terroriste. »

« Notre politique n’a pas changé là-dessus. En revanche, nous considérons le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) comme une organisation terroriste étrangère », a réaffirmé, mardi, le porte-parole de la diplomatie américaine.

Depuis plusieurs mois, le soutien militaire apporté par les États-Unis au PYD et à ses milices, les Unités de protection du peuple (YPG), constitue une source de frictions récurrente entre Washington et Ankara.

Lire la suite de l’article sur lamontagne.fr

L’Amérique « tient » la Turquie avec un « Kurdistan » éventuel, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1393578

    pendant que les Russes sont en train d’éliminer tous les envahisseurs et de leur botter le cul - les autres continuent à se faire des politesses interminables -
    je comprends pourquoi c’est Bernie Sanders et Donald Trump qui remportent la primaire du New Hampshire - la mère Clinton, dans l’cul -
    j’ai l’impression que les Amerlocks vont devancer les français , pour enfermer dans un asile tous les pourris ....


  • On dirait bien que les Turques rêvent de commettre un autre génocide.


  • Pour savoir si un type, groupe, organisation, etc, est terroriste, n’est-il pas mieux de regarder les actes qu’ils commettent, et préconisent, etc, plutôt que de regarder la cause qu’ils défendent ???

    Bon je sais, ça va sûrement mettre un bon nombre de résistant du côté des terroristes (les défenseurs de la "raison" face à aux "obscurantismes" de toutes sortes ne vont pas être content : ), ça ne fera pas plaisir donc, mais... n’est-il pas plus juste d’avoir un jugement sur base des actes que d’avoir un jugement à partir de la cause défendue, ou prétendument défendue, en somme laisser la passion (celle avec laquelle beaucoup juge dans ce sujet), pour la raison, non ???