Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hervé Ryssen – Les juifs, le communisme et la révolution russe de 1917

De nombreux juifs se sont investis fanatiquement dans la révolution bolchevique de 1917. Durant une trentaine d’années, jusqu’à la création de l’État d’Israël, ils composèrent une bonne partie des cadres dirigeants de l’Union soviétique. Rare sont les intellectuels juifs aujourd’hui à reconnaître les crimes de leurs congénères dans cette histoire.

 

Première partie :

 

Seconde partie :

 

À ne pas manquer, chez Kontre Kulture :

Retrouvez Hervé Ryssen chez Kontre Kulture :

Hervé Ryssen, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si je comprends bien, le mondialisme est le triomphe :
    - idéologiquement du judéo-marxisme,
    - économiquement du capitalisme international.
    Mais, bien sûr, aucun lien de l’un avec l’autre...

     

  • Une fois assimilé ce cours d’histoire, il faudra tout de même rapporter
    - que le communisme soviétique prit de plus en plus de caractéristiques russes au fil du temps
    - que le capitalisme appuyé par la "bourgeoisie révolutionnaire", s’est révélé être un plus puissant dissolvant, car il dissout au nom du peuple, et sans forfait


  • J’ai vu ce documentaire hier. Chapeau pour le travail de Ryssens. En 1h on apprend plus que dans 3 livres.

     

  • A voir absolument.


  • 30 millions de chrétiens morts entre 1917 et 1947, c’est 5 fois plus que 6 millions !

     

  • Content qu´E&R diffuse cette vidéo, vue il y a 3 jours.
    Probablement la plus grande vidéo de l´écrivain, de part son pouvoir de synthèse imparable. Une suite de photos, vidéos et de commentaires imparables, pour comprendre comment ca c´est passé. Sûr que l Holodomor ca dit pas grand chose, ni aux anti-fa, ni à grand monde d´ailleurs, juste la plus grande famine de l´histoire, juste à côté de chez nous, en Ukraine, en 1932. Et personne ne conteste le chiffre des six millions. Ni les responsables.
    Magnifique carte et vidéo du territoire, et des ghettos où les juifs vivaient jusqu´au début du XXè siècle.

    Travail de syntèse également sur l´ouvrage essentiel de Soljenitsyne, mais difficile à avaler de part sa taille. Le terme de chef d´oeuvre n´est pas usurpé.
    On recommendera plus que chaudement ses 9 ouvrages il me semble, à commencer par les deux premiers, Les Éspérances planétariennes et Psychanalyse du judaïsme

    . Énorme claque.

    Faurisson - Reynouard - Ryssen, un beau trident.

     

    • La Sainte Trinité ?


    • Oui, Gilles, on peut même dire que presque tous les ouvrages de Soljénitsyne sont des chefs d’oeuvre, et qu’il est le plus grand écrivain du XXe siècle.

      Quand à Hervé Ryssen, n’oublions jamais qu’il ne cite directement ou ne reprend, que des propos d’écrivains juifs publiés par eux-mêmes.


    • Themistocles,

      Je pensais au documentaire de Ryssen pour le chef d´oeuvre, Soljenitsyne c´est plus connu.
      Les vidéos de Ryssen commencent a obtenir un nombre de vues importantes, mais c´est très peu comparé à leur qualité. Je la fais suivre à mes amis, dont 3 profs d´histoire, pas charlisés.
      Comme Ryssen, je pense que le coupable n´est pas tant le sioniste qui fait son boulot, mais le goy qui soutient sa propre destruction par une infime minorité.

      Les gens sont totalement lobotomisés de toutes facons, c´est entendu. Maintenant il n´y a pas besoin de se taper les bouquins de Sutton ou Reed, costaud pour atteindre la vérité, juste un clic, 80 minutes, pour voir l´histoire de l´URSS. Évidemment, le francais s´étant émasculés en plusieurs dizaines d´années, faut quelques temps pour que les jeunes générations prennent le pouvoir.


  • Cher Monsieur Ryssen,
    Ainsi, dans cette intervention, vous ne rabattez pas, - comme toujours d’ailleurs -, votre caquet gaulois, soyez-en remercié. Grâce à votre intervention je me dis que la choah au final, c’est roupie de sansonnet. Ces gens là (innommables, de par la loi), auront foutu la merde partout où ils sont. Et aussi ici, chez nous. Mais, pousse, poussons, poussez, comme on dit... J’espère que vous serez relayé plus souvent sur ER.


  • De toutes les dirigeants bolchéviques, Staline était le seul qui ne venait pas d’un milieu aisé et cosmopolite.
    Fils d’un cordonnier géorgien alcoolique et d’une mère très pieuse.

    Donc un vrai "gentil".
    D’ailleurs, Staline était farouchement anti-sémite lors de ses derniers âges. Était-ce la sénilité ou un dernier brin de lucidité ?


  • Bizarrement, on n’apprend pas ce pan monumental de l’histoire à l’école. Exit les plus grands criminels du XXe siècle, exit le génocide ukrainien, exit le génocide vendéen.

    Il suffirait de rétablir l’enseignement complet de l’Histoire pour que cesse l’emprise shoatesque sur les esprits et la domination oligarchique qui en résulte.
    Merci monsieur Ryssen de faire le boulot !


  • La vidéo originale sur la chaine d’Hervé Ryssen à été supprimé par youtube en 72H. Dépêchez vous de la regarder rapidement

     

  • Quelle était la réaction de l’église catholique à l’extermination du clergé (églises et prêtres) de Russie ?

     

    • Fatima la même semaine que la révolution bolchevique et la déclaration balfour .
      Voici donc la réaction de notre seigneur sur terre face aux agissements du diable .

      Mais peut être que votre question n’était pas sur ce plan là ....


    • Pie XI en 1937 rédige les encycliques Divini redemptoris contre le communisme, et Mit brennender Sorge contre le national-socialisme. Le Père Alexandre Oustinsky tend la main au pape Benoît XV pour réconcilier catholiques et orthodoxes.
      Cependant depuis François 1er, la France n’aide plus les pays catholiques car entre-temps les grandes hérésies ce sont installées, beaucoup de pays sont devenus protestants ou orthodoxes. La France sera également absente en 1683 pour délivrer Vienne de l’Islam, malgré les demandes du Pape Innocent XI à Louis XIV.
      En 1908, l’église perd le Portugal. le roi Charles et le prince héritier Louis-Philippe sont assassinés par l’instituteur Manuel Buiça et l’employé Alfredo Costa, tous deux maçons (et membres de la Charbonnerie). Dès 1910, la République est proclamée et le chef du Grand Orient du Portugal, Magalaes Lima, entre au gouvernement.
      L’empire catholique d’autriche-hongrie a été détruit et le chancelier très catholique d’autriche Engelbert Dollfuss depuis 1932 a été assassiné sur ordre d’Hitler en 34. Lorsque les chars allemands envahiront l’Autriche en mars 1938, un des premiers gestes d’Hitler sera de débaptiser la place « Engelbert Dollfuss » à Vienne, pour lui donner le nom de son assassin : « Place Otto Planetta ».
      De plus, d’après les dires de Mme Bella Dodd qui a passé la plupart de sa vie dans le Parti communiste d’Amérique et a été procureur général désigné du parti qui a remporté la Maison Blanche. Elle confie que dans les années 1930, je cite :" nous avons mis onze cents hommes à la prêtrise afin de détruire l’Eglise de l’intérieur. « L’idée était que ces hommes soient ordonnés, puis gravissent les échelons de l’influence et l’autorité de Messeigneurs les évêques. À l’époque, elle a déclaré : « En ce moment ils sont dans les plus hauts lieux de l’Eglise. Ils travaillent pour apporter des changements afin que l’Eglise catholique ne soit pas efficace contre le communisme. « Elle a également déclaré que ces changements seraient si drastiques que » vous ne pourrez pas reconnaître l’Eglise catholique. » ( Cette confidence a eu lieu 10 à 12 ans avant Vatican 2). Donc à ma connaissance l’église n’a pas pu faire grand chose, d’autant qu’au Mexique la guerre des cristeros faisait rage aussi. Les persécutions allaient de tous les côtés.


    • Vous faites bien de rappeler l’encyclique "Mit brennender Sorge", dont Michel Onfray semble ne jamais avoir entendu parler, lui qui veut faire d’Hitler un bon catholique, lui qui veut faire passer Pie XII pour un pro Hitler, alors qu’il a été sans ambiguïté pour les français durant toute la guerre, lui qui est d’ailleurs à l’origine de cet encyclique en tant que secrétaire d’état de Pie XI.

      Vous faites bien de parler de la politique de l’église catholique envers le communisme qui a été un véritable désastre à cause de nombreux infiltrés dans l’église, les prêtres anonymes que Pie XII envoyés à l’est ont été tous capturés par les soviétiques, jusqu’à ce que le pape se rende compte de l’activité néfaste d’un certain Mgr Montini (futur Paul VI) qui déjouait sa ligne et trahissait tous ses plans.


    • En 1892, le pape Léon XIII publie (en français) "Au milieu des sollicitudes".
      Partout sur terre, les chrétiens sont tenus d’accepter les gouvernements sans rien faire pour les renverser ni en changer la forme. Seule la législation peut être combattue.
      Ainsi, en France, le pape demande expressément aux bons catholiques de voter pour les républicains et non plus pour les royalistes.

      1937 - 19 mars : Pie XI condamne avec éclat :
      1. le communisme (intrinsèquement pervers)
      2. le régime bolchévique (20 ans après la révolution),
      3. ainsi que le gouvernement du Mexique (rapport aux cristianos),
      4. et la République espagnole.

      Officiellement c’est une rupture éclatante du dogme du Ralliement, en fait, c’est Faux.
      Car l’Eglise maintient depuis 1933 avec l’état Nazi les liens qu’elle avait avec toutes les dictatures légalement élues.

      Le 21 juin 1941, lorsque l’Allemagne attaque l’URSS et que la "patrie des travailleurs" est envahie, alors pour l’Eglise : "Staline regagne le camp des démocrates".
      Le Ralliement réapparait et s’applique de nouveau sans exception.


    • @Themistocles
      Vos propos sont totalement anachroniques et n’étalent que votre savoir et votre vision personnelle sans aucune objectivité chronologique des événements. Rappelez-vous que dans l’encyclique Divini redemptoris il ne fait que répéter les condamnations contenues dans Quanta Cura (1864) et Quadragesimo Anno (1931) et dénonce entre autres l’athéisme, le matérialisme et le collectivisme, synonyme de privation de liberté.
      De plus, citez moi une phrase des neuf pages d" au milieu des sollicitudes" ou le Pape Léon XIII demande à appeler pour les républicains ! Ne tirez pas de conclusion si grave sans avoir lu le document !
      Ensuite, " le ralliement" ne peut pas être un dogme puisque cela ne concerne ni la foi ni les moeurs.
      Et que sous-entend votre petit glaviot sans amener de précisions en suivant " Car l’Eglise maintient depuis 1933 avec l’état Nazi les liens qu’elle avait avec toutes les dictatures légalement élues. " Qu’est que cela veut dire ? Que la véritable église n’abandonnera jamais ces enfants, quelque soit les régimes politiques de leur pays ? C’est bien ça ?
      Vous faites une fixation sur ce ralliement alors que Saint Pie X son successeur efface cette erreur politique pendant tout son pontificat.
      Je compatis à votre misérable orgueil que nous avons tous et partage avec vous cet extrait wikipédia qui me permettra à moi aussi de lire les encycliques suivants que je ne connaissais pas : " Pie X se montre moins conciliant et plus dogmatique que son prédécesseur, Léon XIII.

      Bien que la majorité des évêques français conseille de se plier à la loi, Pie X interdit toute collaboration par l’encyclique Vehementer nos (11 février 1906), l’allocution consistoriale Gravissimum (21 février), et l’encyclique Gravissimo officii munere (10 août). Le pape affirme alors que la « loi [...], en brisant violemment les liens séculaires par lesquels [la] nation [française] était unie au siège apostolique, crée à l’Église catholique, en France, une situation indigne d’elle et lamentable à jamais » Entre temps donc la loi de 1905 était passée. Alors arrêté avec votre ralliement parlementaire, tout était pourri et les catholiques archis-tièdes voire très froids et la tentation libérale empoisonnait tous les coeurs, les lieux de perditions, les bars, les cabarets, les bordels poussaient comme des champignons sur un chibre, plus grand chose ne s’appliquait, même pas votre ralliement.


  • Ce que dit Ryssen est exact mais si un malheureux prof d’histoire faisait la moindre allusion à la domination juive en URSS il se retrouverait ; à la suite d’une cabale et d’un rapport, mal noté pendant 20 ans... Et je parle d’expérience .

     

    • Vous avez parfaitement raison, mais il y a pire encore, faites tout simplement cette même expérience avec simplement le commun du mortel dont le cerveau a été habitué à entendre un autre son de cloche ou plutôt un vide, une absence de vérité.

      Vous allez voir des mécanismes mentaux de défense se mettre en place dont vous ignoriez jusque là l’existence, ce que je veux signifier c’est que ce genre de réponse violente face à la vérité ne vient pas que du corps enseignant, tout cela est très difficile à entendre pour le progressiste, le franc-maçon qui s’ignore, le gnostique sans le savoir, le païen un peu léger qui pense qu’il n’est là que pour jouir mais qui aura bizarrement sur cette question une réponse parfaitement religieuse et sérieuse, puisque l’attaque qu’il subit est en somme similaire à une attaque faite à des convictions religieuses.
      Pour pouvoir entendre cela et admettre qu’on ne nous a pas forcément dit toute la vérité, il faut d’abord avoir une certaine plasticité neuronale, une capacité à se remettre en cause mais surtout avoir un amour de la vérité, sinon vous êtes cuit.


  • Merci M. Ryssen

    Je conseille, pour compléter ou aller plus loin la lecture des livres suivants traitant des mêmes sujets :

    1°) Victor LOUPAN : "Une histoire secrète de la révolution russe"

    2°) David DUKE : "Le grand secret du communisme"

    3°) Anne KLING : "Révolutionnaires Juifs"


  • Fernand Nathan avait oublié de nous expliquer tout ça... Il était tête-en-l’air, Fernand Nathan.

     

  • Sur le sujet du judéo-bolchévisme, on peut également lire Le Siècle juif, de Yuri Slezkine :
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • Hervé Ryssen aurait pu également utiliser la déclaration de Vladimir Poutine sur la composition du gouvernement soviétique à ces débuts :
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • A l’époque, c’était extrêmement difficile de savoir ce que se passait exactement en URSS, les jeunes pauvres pouvaient facilement épouser l’idéologie communiste, car au fond, l’idée de partage et dissolution des classes, avait tout pour séduire. Je me demande d’ailleurs si j’aurais pu devenir communiste si j’étais né au début du XXe siècle. Maintenant, avec le recul, on se rend compte que cette idéologie a faillit détruire la Russie, et a eu des conséquences dramatiques sur les peuples musulmans de l’Asie centrale. Evidemment, il y avait du bon dans le régime communiste, avec la gratuité des soins médicaux, de l’éducation, l’édification d’infrastructures dans des pays qui n’avaient rien, mais le prix à payer était beaucoup trop élevé, les élites juives ashkénazes ont réussi leur coup en tout cas.


  • Ils ont tué tellement de chrétiens dans les pays de l’est qu’ils ont dirigé pendant le début du communisme, tellement détruit des églises ces possédés et escrocs dans l’âme.
    Si on n’arrive pas à une remise de ces vérités historiques, ils vont achever de détruire complètement nos pays via l’immigration massive, guerre civile et destruction économique (ptet Poutine et Trump en tant que patriotes vont trouver au moins un chantier commun sur ce sujet).

     

    • ça va être un peu cynique ce que je vais dire mais tant pis :

      tuer 2, 3, 10 millions de pauvres gens, ça n’est pas si "grave" sur le très long terme. Regardez l’après guerre : un peuple aura toujours la ressource de se régénérer assez rapidement.

      Ce qui est beaucoup plus déterminant c’est d’abattre les élites d’un peuple. L’extermination des grandes aristocraties européennes (à part l’anglaise, mais parce qu’elle a su se recycler dans l’autre camp...) est la chose qui me serre le plus le coeur car c’est le génocide le plus préjudiciable pour nous (qu’il s’agisse d’extermination concrète ou d’éviction, de dépossession et d’incitation à l’exil). Car une fois les élites mortes et remplacées, comment faire pour se relever ?


  • Passionnant. Il existe sous titré en anglais ?


  • Rien n’est plus éloigné de l’esprit russe que le matérialisme bolchévique. Même Marx ne croyait pas que le peuple russe puisse souhaiter et faire la révolution communiste, il croyait plutôt que cela arriverait à l’Ouest. En Russie, la révolution fut un phénomène artificiel de A à Z, voulu par les loges de l’Ouest et ayant pour objectif la destruction de la Russie et de l’Europe de l’Est et de son avenir.


  • #1669274

    Un gros big Up aux communistes Français toujours au coté des résistants face aux envahisseurs catholiques ! (Algérie, Indochine,guerre du Rif...)Dieu reconnaîtra les siens..


  • Les ukrainiens, en particulier, avaient morflé.
    Et ils viennent de reprendre cher.


  • pas tres catholique tout ca !!!


  • Et pendant ce temps, onfray face à haziza sur lcp baisse son froc et explique que depuis les cananéens, les juifs n’ont jamais voulu décimer un peuple ou une nation... c’est immonde.

     

    • A Greg,

      Votre remarque est très pertinente et montre qu’ Onfray,
      Travailleur-intellectuel opiniâtre et respectable atteint
      ses limites dès qu’il s’agit d’aborder les sujets "sensibles".
      Je suis surpris et déçu du comportement d’Onfray,qui
      montre,outre son incompétence historique,en contradiction
      avec sa grande culture philosophique, son opportunisme
      médiatique .
      D’ Epicure à Onfray,en passant par 1417 et la redécouverte
      de Lucrèce,,il y a 2500 d’ une histoire qu’Onfray simplifie
      pour la faire entrer dans un moule idéologique .
      Qui trop Embrasse mal Etreint !


    • Onfray n’est qu’un renégat dont le seul but est de vendre sa camelote, et comme son éditeur est un "élu", il ne peut pas se dédire, alors il flatte.
      N’attendez plus rien d’un type qui met sa kippa chaque fois qu’il va à Tel Aviv et qui ne va jamais voir les palestiniens. Ce sont pourtant des opprimés, non ?

      Ah ! et moi qui croyait qu’il était l’apôtre des faibles, des sans voix, des humbles, des ouvriers, des anars. Quelle mauvaise pioche ce Michel


  • Ceci explique cela.


  • Un travail efficace serait de traduire dans les principales langues parlées au monde des documents essentiels, comme celui ci. Afin de disséminer les graines de l’éveil des peuples et de lutter contre la main mise des médias et la propagande généralisée. Entre le travail que cela demanderait et le résultat c’est une opération hautement rentable.


  • Merci à Hervé Ryssen pour ce superbe compte rendu.

    Des vidéos à relier au travail de Youssef Hindi.

    « Source et genèse du sionisme »
    https://www.youtube.com/watch?v=2p6...


  • Révolution Bolchévique contemporaine de la publication des Protocoles.
    Au XXI siècle et après le 11/09/01
    On ne peut plus lire les Protocoles sans penser Goldman Sachs !


  • Durant l’épisode du Bolchévisme quiconque détenait les Protocoles était exécuté sur le champ !


  • Vous ALLEZ ADORER LA FIN !

    Merci Ryssen !


  • Je suis profondément zému par tant d’amour et de paix. Je vais peut-être aller vomir aussi, tiens.
    Merci Hervé.


  • J’ai un QI au dessus de la moyenne, mais bizarrement sur ER, je me sens vraiment....quiche...Grande qualité d’intervention des commentateurs ;
    il faut dire que ce documentaire est exceptionnel tout comme Mr Ryssen.
    ER c’est l’apprentissage de la modestie...intellectuelle..


  • Des gens bien qu’on vous dit, des humanistes et des prix nobel dévoués a la paix dans le monde, injustement persécutés depuis 4000 ans...


  • On remarquera que depuis la révolution Bolchevique juste qu’au démantèlement de l’ URSS et la libéralisation sauvage de l économie Russe , ce sont toujours les mêmes qui ont fait la misère au peuple russe .

     

    • Et justement Soljénitsyne ,qui condamnait
      les voleurs qui s’étaient emparés des richesses
      à la chute de l’Union soviétique ,n’eu pas le temps
      et le recul nécessaire pour écrire son troisième volume
      de son histoire remarquable des "juifs et Nous ".
      Peut-être Hervé Ryssen pourrait s’atteler à cette
      tâche passionnante et si utile pour l’humanité .


  • Vraiment bravo à Hervé Ryssen superbe documentaire.Il faut soutenir ce gars parce qu’il a tout compris.

    Durant la guerre civile Espagnole les communistes ont commis pas mal d’atrocités


  • Une question que je me pose depuis un moment : Marx était-il un Juif émancipé d’un certain tribalisme et ayant tenté de répondre honnêtement à l’essor du Capital par un nouveau messianisme matérialiste et universaliste, ou un simple manipulateur de plus ?

     

    • Alors c’est toujours difficile de sonder les cœurs, par contre je pense que quasiment tout le monde (AS compris) admet que KM était un génie du concept.
      Aussi je pense qu’à partir de sa première œuvre (que M cousin appelle "présupposé méthodologique") sur la question juive il devient difficile de le caser en tant que "tribaliste talmudique" d’autant qu il a été accusé de tisémitsm ... il y écrit notamment ces quelques lignes :

      « Ne cherchons pas le secret du Juif dans sa religion, mais cherchons le secret de la religion dans le Juif réel.
      Quel est le fond profane du judaïsme ? Le besoin pratique, l’utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L’argent. Eh bien, en s’émancipant du trafic et de l’argent, par conséquent du judaïsme réel et pratique, l’époque actuelle s’émanciperait elle-même. »

      Ce qui selon moi est une arme de "destruction massive" ...
      Enfin, toujours selon moi, il faut distinguer l’œuvre de KM du "communisme bolchevik". La distance qui sépare KM et Lénine est comparable à celle entre JC et le pape Francesco ...
      Après c’est a chacun de se faire son idée ...


    • @ridicus

      citation intéressante de Marx

      cela dit, à mon sens, toutes les idéologies m’ont toujours semblé des "traffics", et les agitateurs/militants en charge de les répandre des "trafficants" (et puis, lorsque ces idéologies devenaient le nouvel ordre sociétal, de simples commerçants/boutiquiers).

      Le côté revendicateur est avant tout de l’ordre de la réclame. La propagande révolutionnaire agit comme une publicité.
      Un paysan, un ouvrier, c’est appelé à aimer ce qu’il fait, et à enchanter le monde par son travail. Pas à lire des tracts et à se pavaner en gueulant des phrases qu’on lui a apprises. Les Médias, agitateurs, intellectuels sont-là pour vendre au peuple sa propre destruction en lui faisant enfiler différents costumes, selon les époques.

      La sphère de l’esprit, aussi abstraite soit-elle, n’échappe donc pas à l’instinct d’épicerie et de commerce dont certaines tribus, décidément, ne semblent pouvoir se départir. Marx génie du concept je ne sais pas, mais son business plan a bien marché, au moins sur 1 siècle...


    • Merci pour vos réponses. J’ai conscience, de par la naïveté de ma question, qu’on ne peut y répondre absolument. Mais étant catholique depuis peu alors que venant de la contestation "d’extrême gauche", je suis évidemment partagé face à une analyse critique radicale et pertinente du Capitale d’une part et un néo-messianisme sans Dieu (avec toujours ce mythe du "nouvel Adam") de l’autre, et qui comme on peut le voir dans la vidéo de Ryssen, a une petite dent contre le christianisme.


  • Le communisme en Chine , à CUBA , en CORÉE DU NORD , en FRANCE et ailleurs, ici bas à t’il été mis en place par des élues aussi .Donc les Américains sont de vrais antisémite puisqu’ils ont toujours combattu le communisme , encore maintenant .


  • Passionnant, j’ai vu la première partie.
    Merci Hervé Ryssen, ses bouquins sont à commander, son point de vue d’historien est très instructif.


  • Merci à Hervé Ryssen de ce documentaire et à E & R de le partager.

    Dieu vous garde


  • Ayant lu "2 siècles ensemble", je crois me souvenir que la communauté juive en Russie (et plus généralement en Europe de l’est) était divisée à ce sujet (socialistes juifs contre petits bourgeois juifs, souvent issus de la même famille).

    Il est vrai que de très nombreux et jeunes juifs participèrent à l’épopée sanglante du bolchévisme, mais ils furent généralement considérés comme renégats par leurs parents.
    Cela me rappelle d’ailleurs une déclaration du Président qui disait que la guerre tout azimut que nous connaissons opposait une alliance dégénérée de pseudo juifs, pseudo musulmans et pseudo chrétiens, contre de bon chrétiens, juifs, musulmans, agnostiques...( par "bon", j’entends par là, des individus droits, humbles et compassionnels)

    Des sections juives communistes ("plus fanatiques que les autorité communistes") s’étaient crées dès 1918. Leur objectif principal était je cite : "l’éducation politique et la soviétisation de la population juive", c’est à dire "renforcer l’influence du communisme parmi les juifs de Russie et, à plus long terme, créer une nation juive soviétique isolée de la communauté juive mondiale". (tome II, p.272)

    "L’hébreu fut combattu et interdit car le pouvoir voyait en lui la langue de la religion." (p.274)

    Quid du sionisme dans les années 20 ? Soljenitsyne répond : "Les organisations sionistes étaient fondamentalement inacceptables pour le pouvoir communiste, accusés de collaboration avec l’impérialisme mondial, mais c’est justement la reconnaissance internationale dont elles bénéficiaient qui obligeait à les traiter avec une certaine retenue." (p.279)


  • Le siècle Juif, tome II, p.282 :

    " Avec l’avènement de la dictature bolchévique, le conflit entre pères et fils a pris des formes particulièrement violentes dans le milieu juif"

    "La pénétration massive des juifs dans toutes les sphères de la vie publique Russe et dans les sphères dirigeantes soviétiques pendant les 20 années qui suivirent la révolution se révéla non constructive et néfaste pour eux"

    "La jeunesse juive qui s’était jeté à corps perdu dans le bolchévisme était grisé par sa nouvelle mission , par l’influence qu’elle exerçait sur le cours de choses. "

     

  • 44 ans. Je n’ai jamais eu l’occasion de
    connaitre cette version de l’histoire. Merci M. Ryssen. J’aimerais avoir le courage que vous avez de mettre votre liberté au bout de vos idées.


  • Pour schématiser ce tableau effrayant, ces gens-là étaient confinés dans une zone de résidence, Moscou et St Petersbourg leur étaient interdit et leur accès à l’université était soumis à un numérus clausus.
    Mais le Tsar dans sa bonté a voulu les traiter avec équité, ne sachant pas qu’ils nourrissaient une haine viscérale contre les orthodoxes, il leur a ouvert la voie à l’éducation et en a fait des citoyens.
    Ils ont secrètement organisé la révolution avec ce talent ancestral pour corroder une société. Sous prétexte de communisme ils se sont livrés au plus grand massacre d’innocents durant des années, leur cruauté n’épargnait ni femmes ni enfants.
    Staline est présenté pour ce qu’il est, tout simplement un sanguinaire tueur en série


  • Travail et présentation remarquable, dans la sobriété et loin de toute caricature. Merci pour cette perspective historique passionnante.


  • #1673775

    N’oublions jamais : ils ont beaucoup souffert... les goys !


Commentaires suivants