Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’Heure la plus sombre n°25 – Émission du 22 février 2016

Invité : Pierre Hillard

Pour ce 25ème numéro de L’Heure la plus sombre, nos journalistes Vincent et Xavier recevaient Pierre Hillard, préfacier de l’Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine, de Carroll Quigley.

 

Le sommaire de l’émission :

- Introduction
- 1’50 : Le mondialisme « open » de Quigley
- 4’06 : Le rôle crucial des marranes
- 5’39 : Le protestantisme : un christianisme judaïsé
- 8’57 : Le mondialisme
- 11’44 : Le Tikkoun Olam
- 13’10 : Poutine pour le NOM ?
- 19’27 : Les rivalités entre juifs
- 22’09 : Révolutions et marques divines
- 26’20 : Hugo Chavez, complice du mondialisme ?
- 40’05 : La stratégie de l’émiettement
- 43’17 : Les attentats du vendredi 13
- 49’07 : La situation en Chine
- 50’57 : Les cataclysmes, fondements du judaïsme
- 53’12 : Croire dans le renouveau
- 56’24 : Cocane, album Nano de Minos Herbes, disponible sur kontrekulture.com.

 

Écouter l’émission :

 

Écouter l’émission en format mp3 :

 

 

Voir aussi :

23 mai
L’Heure la plus sombre n°37 – Émission du 23 mai 2016
Revue de presse (avec Faits & Documents)
18
16 mai
L’Heure la plus sombre n°36 – Émission du 16 mai 2016
Invité : Jacob Cohen
4
9 mai
Le réseau Solid’E&R – L’Heure la plus sombre du 9 mai 2016
Invités : Éric Sancery, Julien (E&R / Kontre Kulture) et Alain Soral
29
2 mai
L’Heure la plus sombre n°34 – Émission du 2 mai 2016
Invité : Maître Pascal Junod
16
25 avril
L’Heure la plus sombre n°33 – Émission du 25 avril 2016
Revue de presse, depuis Lyon
18
18 avril
L’Heure la plus sombre – Émission du 18 avril 2016
Émission spéciale Kontre Kulture
9
11 avril
L’Heure la plus sombre n°31 – Émission du 11 avril 2016
Invitée : Marion Sigaut
12
4 avril
L’Heure la plus sombre n°30 – Émission du 4 avril 2016
Revue de presse (avec Faits & Documents)
19
21 mars
L’Heure la plus sombre du 21 mars 2016 – Invité : le professeur Robert Faurisson
52
14 mars
L’Heure la plus sombre du 14 mars 2016 – Dieudonné et Alain Soral
La résistance par l’humour
64
7 mars
L’Heure la plus sombre n°27 – Émission du 7 mars 2016
Invité : André Pertusio, ancien résistant
12
29 février
L’Heure la plus sombre n°26 – Émission du 29 février 2016
Invité : Vincent de Faits & Documents
9
15 février
L’Heure la plus sombre n°24 – Émission du 15 février 2016
Invité : Hubert Viel (Les Filles au Moyen Âge)
12
8 février
L’Heure la plus sombre n°23 – Émission du 8 février 2016
Invité : Lucien Cerise
72
1er février
L’Heure la plus sombre n°22 – Émission du 1er février 2016
Invité : Vincent de Faits & Documents
14
25 janvier
L’Heure la plus sombre n°21 – Émission du 25 janvier 2016
Invité : Alain Escada
18
19 janvier
L’Heure la plus sombre n°20 – Émission du 18 janvier 2016
Invité : Alain Soral
61
Décembre 2015
L’Heure la plus sombre n°19 – Émission du 24 décembre 2015
Invité : L’abbé de La Rocque
70
Décembre 2015
L’Heure la plus sombre n°18 – Émission du 21 décembre 2015
Invités : Anne, Marie et Karima de Kontre Kulture
15
Décembre 2015
L’Heure la plus sombre n°17 – Émission du 14 décembre 2015
Invité : Michel Drac
29
Décembre 2015
L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015
Spéciale Assemblée générale d’E&R
47
Novembre 2015
L’Heure la plus sombre n°15 – Émission du 30 novembre 2015
Spéciale "Affaire Ginioux" avec Alain Soral, Maître Drici et Julien d’E&R
32
Novembre 2015
L’Heure la plus sombre n°14 – Émission du 23 novembre 2015
Invité : Patrick Mbeko
7
Novembre 2015
L’Heure la plus sombre n°13 – Émission du 16 novembre 2015
Invité : Laurent Boucher, ancien légionnaire
21
Novembre 2015
Plus actuel que jamais !
L’Heure la plus sombre n°12 : Alain Soral analyse la stratégie de la tension en France
113
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci pour cette émission. On n’entend jamais assez Pierre Hillard. Un grand érudit, passionnant.

     

    • Oui, et voici de bonnes raisons de stopper TAFTA :
      SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Nos normes plus strictes que les normes américaines (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones…), on pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».
      GAZ DE SCHISTE : La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent.
      EMPLOI : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. L’Inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement. Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes.
      SANTÉ & RETRAITES : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmaceutiques pourraient bloquer la distribution… Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale. Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM,ARRCO, AGIRC…
      EAU & ÉNERGIE : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, idem pour l’énergie. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.
      LIBERTÉ & VIE PRIVÉE : Des textes pernicieux pour un monopole d’internet sont dans le TAFTA.
      SERVICES PUBLICS : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États ( encore plus que l’U.E ) à réglementer les services publics tels que : services à la personne, transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels.
      CULTURE & PRODUCTION ARTISTIQUE : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou professionnelles à faible budget destiné au net genre youtube, vimeo, dailymotion, les financements collaboratifs seraient rendus illégaux. Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés.
      ENSEIGNEMENT : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale. De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires etc, toutes subventions municipales, régionales ou nationales….


  • Cette émission est vraiment un grand moment très plaisant, ça fait du bien. Juste pour être pointilleux mais je me doute que notre cher Pierre Hillard n’ose encore le dire, c’est que Hugo Chavez était évidemment un bon chef d’état pour le Vénézuela et même pour l’amérique du sud dans son ensemble mais il n’ose pas encore dire que c’était tout simplement un catholique tiède et que la seule solution est le règne social de notre seigneur Jésus-Christ, seul roi des rois et le seul système capable de défendre un pays et d’avoir tous les autres derrière soi. On sent que ça lui brûle les lèvres, il l’aurait sûrement dit sur un autre site mais içi il n’ose pas. Puisque la majorité des auditeurs sont athées et pourraient se braqués de suite. Hugo Chavez avait d’ailleurs peut-être cette même pudeur. Mais il ne faut plus. Il ne faut pas oublié qu’ils ont l’autre avec eux, le surnaturel ne doit pas être mis de côté, c’est tout le but de la révolution, nié le pêché originel et le bon dieu. On ne peut pas rivaliser sans Notre Seigneur et sa très Sainte Mère, c’est sûr.

     

    • Ce qu’il faut comprendre, c’est que la majorité des gens sont athées certes, mais adorent en réalité l’état-nation - c’est la " religion " des Français depuis toujours...ensuite, ce que les gens exigent de nos jours, c’est le bonheur ; et dieu est incompatible avec l’idée du bonheur !


    • Malgré son côté borné sur le sujet je pense que Hillard a raison. Je ne suis pas un spécialiste de Chavez mais il parlait souvent du Christ révolutionnaire. En gros il a récupéré la figure du Christ pour accompagner son projet révolutionnaire socialiste. Ça me fait penser à Evo Morales qui a offert un crucifix frappé de la faucille et du marteau à Bergoglio (qui n’a pas bronché mais c’est un autre sujet). Tenter d’allier Dieu et le communisme ne doit pas être très bien vu là-haut...


    • Chavez descend du courant sud-américain de la théologie de la libération où la défense des pauvres par le christ fait écho à la lutte des classes... un courant atypique né dans le contexte très particuliers du continent sud-américain où la religion très présente cohabite avec les luttes anti-impérialistes de gauche... chaque région du monde a ses propres traditions politico-culturelles...


    • @la pythie
      Dites nous un peu votre vison du bonheur "incompatible avec Dieu".... ?
      Ce monde n’est pas un lieu de réjouissances mais d’épreuves....et elles ont un sens...celui qui n’a pas compris ça n’a encore rien compris....Tous les Saints ( les plus proches de Dieu car détachés de leur égo ) ont vécus dans les grandes épreuves et se sont imposés des règles de vie assez austères....Ils n’étaient nullement des cas pathologiques comme voudrait en imposer une psychanalyse incapable de se hisser au dessus de l’infra-humain qu’on nomme subconscient...
      Ces Saints n’étaient pas du tout intéressés par les palais , les gros 4 X 4, la piscine entourée de nains de jardin et les barbocues bien arrosés....
      " Il a été rapporté que le grand Shaykh et Connaissant, Ibrahim ibn Adham, a dit : « Si les rois savaient la douceur que nous avons trouvéy, ils se battraient avec nous par l’épée pour l’obtenir. » Un autre Shaykh et Connaissant, Abu Sulayman al-Darani, a dit : « Les gens de la dévotion nocturne puisent plus de délectation de leur dévotion que les gens des plaisirs insouciants tirent de leurs jeux. Et n’était-ce la douceur de l’adoration, je ne désirerais plus subsister en ce monde. » Un autre des Saints a dit : « Si les habitants du Paradis sont bénis de ce que nous possédons aujourd’hui, ils auront alors une bien belle existence ! »
      Comprenne qui pourra !!!


  • #1403620
    le 22/02/2016 par Libre de penser ce que je veux
    L’Heure la plus sombre n°25 – Émission du 22 février 2016

    Je partage l’analyse de l’effondrement dont parle P. Hillard puisque chaque semaine je suis les mouvements économiques mis en ligne sur :

    - jovanovic.com
    - leseconoclastes.fr

    Les éconoclastes, dans un article toujours en ligne, parlent de la dette gigantesque de la Deutsche Bank dont l’auteur titre "Une arme de destruction massive". Le chiffre mentionné m’a donné le vertige (75 000 000 000 000 -75 trillions- de dollars de paris sur les produits dérivés). L’auteur précise que si la Deuttsche Bank saute tout le système mondial saute comme un effet domino. C’est pour cela que le gouverneur de cette banque demande instamment à M. Draghi de cesser d’émettre des euro via la planche à billets. La Deutsche Bank entraîne dans un effet boule de neige l’ensemble des banques mondiales.

    P. Jovanovic, dans sa revue hebdomadaire, a rédigé (semaine du 8 au 16/2) un article sur l’index du Baltic Dry qui pourrait descendre en dessous de 291. Un schéma permet de comprendre l’ampleur de la catastrophe. En tête de son site, vous avez deux graphiques qui indiquent les Cours de l’Argent et de l’Or. Ces deux cours + l’index du baltic dry ne présagent pas un avenir jouissif. N’étant pas un expert, je pense que les heures les plus sombres de l’histoire se trouvent à l’orée du bois, devant nous donc il se pourrait que 2016, 2017 soit une des années “amorce”. Après sur l’aspect temporel, spirituel j’avoue avoir un vide, aucune connaissance en la matière mais je lui fais confiance sur cet aspect.

     

    • « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.
      Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.

      Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. » (Matthieu 24:1-8 & Luc 21:9).

      Le surnaturel intervient discrètement, patiemment, incidemment dans la vie des Hommes et des Nations depuis la nuit des Temps. Aucune raison pour qu’il ne poursuive pas de même son oeuvre chez nos contemporains. Les Anciens disposaient d’une grande vertu, celle de la Clairvoyance que nous avons par nécessité perdue au profit de la Raison.

      La clairvoyance leur permettait de sonder très loin dans le Temps comme nous savons le faire aujourd’hui pour la Matière.

      Ces choses-là (faillite mondiale, chaos) vont arriver, unique moyen de faire voler en éclats l’Échiquier dont parle Pierre Hillard. Ce n’est que Justice : châtiments pour les uns, récompenses pour les autres !

      Le geste décisif de Jésus chassant les marchands du Temple renversant leurs tables est bien celui-ci : renverser l’ordre crapuleux et mesquin établi par ces Hommes lequel n’est qu’un désordre et une offense à Dieu !

      Le « surnaturel » accomplit les miracles (ce qui est digne d’admiration), là où les Hommes actuels n’accomplissent que des erreurs car ayant perdu pour la plupart la véritable Foi, justement dans le surnaturel : il est lui-même dans la Nature et non hors.


    • Les "analystes" comme Jovanovic n’ont toujours pas compris que le monde évolue. Il n’est pas figé.
      Le BDI ne signifie plus grand-chose car les États-Unis, depuis 2008, ont entrepris une énorme stratégie de relocalisation de la production de leurs corporations vers l’Amérique latine, notamment le Mexique.
      Bien-sûr, ils continueront à produire en Chine pendant un moment, mais la stratégie sur le long terme est le rapatriement de la production sur le continent américain. Ce qui, bien évidemment, a un impact sur le freight maritime et rend des indicateurs comme le BDI pour le moins obsolète (surtout pour des comparaisons historiques).
      C’est un peu comme ces analystes qui pointent du doigt la baisse de la consommation du pétrole aux États-Unis depuis les années 90, tout en omettant de dire que le parc automobile américain, dont la taille est restée plutôt stable, est deux fois et demi plus performant au niveau consommation. Et puis je ne parle même pas de l’explosion du télé-travail depuis une bonne décennie et d’autres facteurs...
      Mais bon, c’est vrai que ça fait des décennies que "les États-Unis sont au bord de l’effondrement..."
      Il y a ce qu’on aime entendre et puis il y a la réalité. En ce sens, les analyses de Gabriele Adinolfi sont beaucoup plus efficaces.


  • en forme, le Pierrot ! je souscris à tout ce qu’il dit sauf sa tendance à s’en remettre au surnaturel ; c’est fatiguant à la fin...car enfin, nous sommes dans un monde ultra matérialiste, c’est un fait, et la religion est tout à fait inopérante, à enrayer la marche en avant irrésistible de la marchandise ; la dialectique actuelle est mondiale et rien ne freinera la dislocation des nations...j’ai parfois l’impression que monsieur Hillard, en dépit de ses analyses toujours justes et détaillées, ne veut pas voir la réalité en face, celle décrite quelques lignes plus haut...

     

    • C’est vous justement que qui ne comprenez pas. Le mondialisme se construit en opposition au catholicisme. Le mondialisme c’est l’oeuvre de Satan pour résumer. Il y une dimension religieuse. Opposer la matière à une dimension religieuse est inopérant. C’est justement votre vision que Hillard essaie de faire comprendre à un moment.


    • Très amicalement,
      La dialectique, terme utilisé (trop à mon gout) à toutes les sauces de nos jours, est d’abord "l’articulation des différences et des contraires dans un langage commun".
      Quant au dualisme, spirituel / matérialisme, les 2 sont au contraire complémentaires.Spirituel et matérialisme s’engendrant mutuellement l’un, l’autre au cours de l’histoire.
      L’ennemi mondialiste applique d’ailleurs ceci à merveille, préparant matériellement l’aboutissement messianique de son projet.
      Croire que le spirituel engendre le matérialisme sans réciprocité me semble etre un peu réducteur.
      D’ailleurs, Pierre Hillard y fait allusion, dans sa citation : " Par Dieu les hommes combattront,par Dieu les hommes vaincront".Il rappelle donc bien le role politique et temporel (donc matériel) du spirituel, évoquant d’ailleurs également l’ apparition de notre dame à Fatima, qui est un message spirituel ET politique".)
      Espèrant que ma remarque ne te heurte pas, ce n’est pas mon intention.
      Bien à toi....


    • Considérer le mondialisme sans voir la symbolique religieuse en filigrane, bof.
      Que dire du parlement européen de Strasbourg construit en tour inachevée et de son affiche officielle, montrant la Tour de Babel façon Brueghel avec un slogan "Europe : many tongues, one voice", et des symboles occultistes.
      Pierre Hillard affirme que le mondialisme a une origine mystique dont la matrice est le noachisme, et qu’il se construit par opposition au catholicisme de Rome. Faire abstraction de cela c’est se priver d’une grille de lecture nécessaire.


    • @SC31
      La question est pourquoi gagne t il tous les combats ? Si nous voulions faire exactement l’inverse nous échouerions sans aucun doute même à un milliard.
      Leurs moyens d’actions sont la politique, l’argent, l’antagonisme de classes avec diverses armées de réserve, la représentation sociale, bref tout ce que M. Hillard veut garder certes sans une autre forme.
      Les mondialistes et autres gagnent parce qu’ils ne peuvent que gagner...
      Ils perdront peut être avec l’aide du Christ mais surtout parce que l’humanité leur coupera les moyens de poursuivre leurs ambitions diaboliques.


    • @Alex
      Il y a effectivement une certaine dimension religieuse. Il est écrit dans la bible : "Aide-toi et le ciel t’aidera". A méditer non ?....


    • à Alex...
      le mondialisme se construit en opposition au catholicisme, dites-vous ? ce que vous ne voyez pas, et qui saute aux yeux, c’est que le catholicisme a été lui aussi un mondialisme en acte ( par l’évangélisation des Africains et des sud américains )...soit un mondialisme religieux, le premier étage de la fusée avant le mondialisme marchand...


    • @la pythie



      le catholicisme a été lui aussi un mondialisme en acte




      Non, car la caractéristique principale du mondialisme est de détruire les nations et les identités nationales, quand le catholicisme les respecte et ne cherche pas à les détruire.


    • à Titus...
      Le catholicisme a d’abord servi à assurer un substrat commun aux peuples européens, c’est indéniable...et le capitalisme moderne est bien né en Europe, non ? c’est dans une Europe " civilisée " par plusieurs siècles de morale chrétienne que s’est épanoui le Capitalisme ( l’autre nom du mondialisme ). Je ne jette pas la pierre aux catholiques, leur religion a sans doute apporté de bonnes choses, là n’est pas la question d’ailleurs, mais il est difficile de nier que les religions sont les voitures balais du capitalisme en ce qu’ils sont chargés d’expliquer le monde et d’offrir des victoires imaginaires ( et posthumes ) à leurs ouailles !


    • #1405995

      @Titus : "La caractéristique principale du mondialisme est de détruire les nations et les identités nationales, quand le catholicisme les respecte et ne cherche pas à les détruire."

      Votre constat est très juste. Pour preuve, la Virgen de Guadalupe au Mexique, que les missionnaires ont pris soin de représenter métisse, marron de peau, pour rendre cette réalité plus parlante aux autochtones. On est loin de Jésus ’Paix et salut à lui’ le Nazareth le Palestinien représenté avec les cheveux blonds et les yeux bleus dans l’iconographie pervertie.


  • Demander au Pape de consacrer le Vénézuela à la Sainte Vierge, je veux bien. Mais il n’y a pas besoin de se révolter face aux Américans pour le faire.
    Désolé M. Hillard, mais la dualité "matérialisme/spiritualité" c’est de l’enfumage à mon avis : le Venezuela était sous domination américains sur le plan matériel. À ce problème-là, la solution devait être matérielle. Spirituellement, M. Chavez (comme probablement des tas de Vénézueliens) était déjà libre.


  • Décidément, cette émission est un tournant important dans l’histoire de ’’L’Heure la plus sombre’’ et d’Égalité & Réconciliation ! Pourquoi ? Hé bien ... parce qu’elle a mis en exergue, surtout dans l’affrontement Lapierre-Hillard, le cœur du problème de la lutte contre le Mondialisme, qui n’est pas un concept matériel, et matérialiste, en apparence ... mais spirituel, spiritualiste, en substance. Hillard, contrairement à Lapierre, qui idolâtre Chavez, représente vraiment l’esprit FRANCAIS : historiquement, politiquement et spirituellement. Chavez n’est pas la réalité française. Je ne dis pas que Hillard EST la solution, le ’’messie’’ de l’antimondialisme français. Non. Mais, au problème français, une solution française. Plus de Hillard, moins de Lapierre. Pas que je nie les qualités personnelles de Lapierre, le ’’dauphin’’ de Soral ... mais, je nie son intelligence politique réelle, sa compréhension de la situation. En cela, Soral représente davantage l’esprit français. L’homme mélangé est plus mondialiste que l’homme enraciné. N’Est-ce pas ?


  • #1403666

    L’excellent Pierre Hillard énonce un paradoxe qui met sa propre théorie en délicatesse :
    1- En dépit de sa ferveur chrétienne et de la pureté de son intention de parachever un nationalisme vénézuélien, Hugo Chavez a eu recours au pansement socialiste (alphabétisation de masse, couverture médicale universelle, populisme politique).

    2- Or, ce remède socialiste est un produit dérivé du satanisme talmudo-maçonnique en ce sens qu’il entend rétablir la justice là où la nature (l’œuvre de Dieu) aurait échoué.

    3- Le mondialisme inclurait cyniquement dans son processus, le socialisme comme forme de contestation/de protestation contrôlable, voire souhaitable, puisqu’en promouvant insidieusement l’idée que l’homme démiurge doit rivaliser avec Dieu pour corrigeant les disparités naturelles, le socialisme est une utopie fondamentalement athée que le très catholique Chavez a contribué candidement à asseoir. Ainsi le bien intentionné Hugo Chavez serait-il devenu, à son corps défendant, le jouet prévisible du mondialisme dont le cancer l’a emporté.

    Voici la thèse de l’érudit Hillard qui fait réagir notre Vincent national comme un gosse qui apprend que le Père Noël n’existe pas.

    En fait, c’est le sale gosse qui a raison, selon moi. En effet, la solution proposée par Pierre Hillard d’instaurer une dictature spirituelle pour mettre en échec la dictature matérielle du N.O.M. est une position intellectuellement intenable car elle aurait :
    1- fait de Hugo Chavez un autre Oliver Cromwell, psycho-rigide, sectaire, monolithique

    2- feint d’ignorer que la Vérité divine se répand et s’impose dans les cœurs parce qu’elle est inégalée, qu’elle transcende toute contingence, et non parce qu’elle est servie comme un diktat.
    La foi est inébranlable quand elle naît de l’adhésion du sujet tandis que le mondialisme, conscient de ne pouvoir emporter l’adhésion populaire, recourt à la force (coercitions économiques, représailles judiciaires...)
    La force de la foi, c’est l’ultime conviction d’un désir individuel ou collectif de vérité.
    La foi dans le N.O.M. provient de la peur engendrée par la force qu’elle déploie pour écraser toute contestation.

    3- Pierre Hillard le sait tellement bien qu’il finit par proposer une solution non politique à la question politique qui lui est posée : "je crois au miracle". Cette aporie montre que le mondialisme n’est que l’expression en trompe l’œil politique du combat spirituel d’une minorité contre Dieu.

     

    • C’est brillamment dit !


    • Là où le bas blesse dans votre raisonnement, et qui est le noeud gordien de cette émission avec l’échange entre Vincent Lapierre et monsieur Hillard, c’est dans l’interprétation du terme de dictature, que l’on pourrait trouver impropre à mon sens et que les deux protagonistes emploient faute de mieux. E d’ailleurs il est fort possible que s’ils s’étaient arrêtés sur ce terme, ils auraient peut-être pu convenir que ce terme était possiblement impropre. Ils emploient aussi le terme d’autoritaire, plus approprié à mon sens. On dira extrêmement volontariste :-) Mais on peut avoir une autre lecture. En effet, la mise à l’écart de quelques centaines voire milliers d’oligarques qui joueraient contre les intérêts de leur propre pays pourrait certes être mal vécue par les intéressés :-) Mais d’une part il y a des tas de méthodes autre que la violence et la brutalité pour convaincre les gens d’un intérêt satisfaisant tout de même pour eux et largement préférable à des méthodes en effet moins réjouissantes, et d’autre part un pays qui satisfait des millions de citoyens au détriment (et encore, pas forcément dans le fond) d’une très petite élite est-il réellement une dictature ? Vous aurez compris que je considère qu’il est possible de répondre par la négative. Même question mais à l’envers : L’inverse, petite élite ultra-satisfaite et une masse de population paupérisée et mécontente, est-ce véritablement une démocratie ? On ne peut s’empêcher de penser à ces scènes filmées où, pour prendre l’exemple de Poutine, celui-ci tord le bras à des oligarques pour les faire obéir. J’ai pensé à cela en entendant Pierre Hillard. Monsieur Hillard nous dirait à juste titre que des oligarques occupent toujours la scène, ce qui est sûrement vrai en partie. Cependant, la question est dans le fait de savoir qui est dans la main de qui, et donc qui domine ? Quelle est la nature de cet équilibre de forces ? Bonne journée à vous.


    • Puisque France et catholicisme sont indissociables, puisque le catholicisme a vocation universel, la France était-elle destinée à être le point de départ pour l’expansion d’une sorte de mondialisme angélique ? Lui-même contrecarré par le mondialisme satanique à travers la victoire en marche de "L’Église de Satan" ???
      Le combat spirituel ne se situe-t-il pas d’abord à l’intérieur du cœur des Hommes ?
      N’est-ce pas renier la parole même du Christ que de confondre le spirituel et le temporel ?
      Que Chavez soit sincère mais naïf en terme que compréhension global des enjeux, c’est probable. Que Poutine ne soit que le jouet d’un clan mondialiste, c’est aussi probable. Aussi il faudrait s’attacher à établir une "carte" des différents clans au cœur du système. Et continuer à faire de la politique sérieusement, c’est-à-dire se ranger du côté du "moins pire" en fonction de chaque situation données réelles et concrètes. C’est mon option plutôt que d’attendre un miracle.. auquel j’ai néanmoins envie de croire bien-sûr.


    • #1404052

      @ Eric : Merci infiniment pour cet éclairage. Effectivement, entre l’autoritarisme d’un Chavez et la dictature d’un Castro, il existe (je ne sais pas comment appeler cette 3ème voie) le volontarisme intransigeant d’un Poutine, comme vous le dites, capable de faire plier les oligarques qui abusent du libéralisme. Sans doute la restauration de l’Etat est-elle à chercher dans ce type de gouvernance. https://www.youtube.com/watch?v=nJZ...

      @ LDG : Que faire lorsque la volonté individuelle et la foi sont constamment mises à l’épreuve par les institutions ? Exemple : un professeur de biologie à qui l’on demande, en lycée, d’enseigner un chapitre intitulé le désir et de véhiculer l’idée que l’hétérosexualité n’est pas la norme de l’humanité, mais une option parmi d’autres. Il n’y croit pas mais doit-il perdre son gagne-pain ?


    • @ ProtégeonslaPalestine,
      Je vous rends la politesse, votre post initial était intéressant, comme était plus que stimulant ce passage de l’émission qui a retenu l’attention de beaucoup d’entre nous, ce que l’on peut constater à la lecture des commentaires.


    • si vous voulez comprendre Hillard sans contresens, il faut se mettre dans la tête qu’il ne comprend la spiritualité que par le prisme abrahamique (les trois religions du livre),
      Toute son analyse est juste (le projet "talmudique du mondialisme, Poutine et Chavez etc) mais il oppose matérialisme et spiritualité alors que ce clivage est purement abrahamique et donc idéologique.
      Comprendre que socialisme et libéralisme sont les deux lames du ciseau est un bon début, mais leur similarité n’est pas "matérialiste", elle est économique : c’est le règne de l’homo economicus, l’homme réduit à l’économie, en opposition à l’homme total qui, lui, inclut la spiritualité bien sûr ; mais la spiritualité n’est qu’un composant ce que l’on appelle la tradition ( la mémoire de l’activité humaine depuis les origines, l’homme total).
      Ce n’est pas la spiritualité toute seule qui sauvera le monde (on aura toujours besoin de manger) mais le retour à un mode de pensée où l’économie redeviendra une activité nécessaire mais totalement annexe (remplacez le mot économie par argent si vous n’avez pas saisi mon propos)

      En clair : il faut reconstruire ce qui a été détruit en nous servant avant tout de notre mémoire collective avant qu’elle ne soit totalement anéantie.


  • #1403668

    Donc la réponse sera spirituelle (la dissidence / le non alignement) ou ne sera pas. C’est ce qu’a fait chavez avec charisme et panache.

    Cette émission radiophonique fut pour moi un régal entre un grand esprit et un mioche qui vient sauver le Père Noël. MERCI ER !


  • Convaincant, pour le moins.
    Bien que je ne sois pas foncièrement religieux, mes vues vont dans le sens de mr.Hillard ; le manque criant de spirituel dans notre monde actuel se fait cruellement sentir, (quel que soit ce qu’on met derrière ce terme), et facilite le projet d’une conjuration de matérialistes rétrogrades, groupuscule d’illuminés voulant régner sur la majorité (peu importe qu’ils se revendiquent du Talmud ou de milton Friedman, c’est l’inanité du projet qui doit être combattu, avant tout...)
    On rejoint hervé Ryssen : l’homme est ontologiquement mystique par nature, et le mondialisme ne pouvait donc qu’être qu’un mouvement d’essence quasi-religieuse.

    Sans trancher sur le cas Chavez (il y a du vrai des 2 côtés, ce me semble), l’espérance vient de la vision Hégelienne de l’histoire ;
    ... en gros, les choses se terminent toujours bien !


  • L’échange sur Chavez qui mène à l’échiquier est de grande qualité, on y percoit la difficulté de l’économiste à briser l’échiquier. Mais Vincent est plus factuel, ils se complètent bien finalement.


  • Pierre Hillard est un homme d’esprit et de réflexion MAIS...malheureusement ...il est trop "CATHO" et s’enferme d’emblée de par les préjugés de ces même cathos à savoir "hors de l"église point de salut", dans une analyse du monde limitée à sa seule croyance...

     

    • Libre à chacun d’adhérer ou pas, de croire ou pas...
      Cependant, pour comprendre l’autre, il faut essayer d’aborder son discours du point de vue de son raisonnement, et non à partir du nôtre...
      « catholique » veut dire « universel », donc c’est tout à fait logique que de la bouche d’un « catho », « hors de l’Église, point de salut »... Encore faut-il bien se mettre d’accord sur ce que signifie « Église »...
      Mais il est logique que la Foi engendre la radicalité, car la tiédeur n’est pas permise : « que votre Oui soit Oui, ou bien que votre Non soit Non »... Et c’est là tout le danger et la délicatesse, cette frontière très ténue entre radicalité et intégrisme, tout comme elle l’est entre génie et folie...
      Encore une fois, libre à chacun de croire ce qu’il veut, c’est tout à fait intime et personnel, mais ce qui serait inquiétant venant de Pierre Hillard, ce serait que son discours soit plus emprunt de concessions et d’alternatives, car là, pour le coup il ne serait plus cohérent.


    • A mon avis, c’est plutôt votre commentaire qui est une parfaite illustration de l’enfermement et d’un esprit quelque peu terre-à-terre, simpliste voire caricatural. En effet, si la dimension religieuse est très importante, son raisonnement ne se limite pas à cela, et de très loin. Il faut lire, écouter sérieusement et attentivement les gens, ce qui permet justement d’éviter au maximum de projeter ses propres préjugés.


    • @aldebaran
      beaucoup de verbiage dans votre commentaire mais peu d’idées solides...
      par exemple : "« catholique » veut dire « universel », donc c’est tout à fait logique que de la bouche d’un « catho », « hors de l’Église, point de salut ».
      C’est bien ce que je dis mon cher, c’est logique dans la bouche d’un catho, mais la logique pour certain ne peut être que le résultat de ce qu’il sont capable de comprendre...et heureusement que cette "logique ne signifie pas Vérité... car toute proportions gardées,des terroristes pensent sûrement eux aussi qu’ils sont logiques...
      Quant à la foi qui engendre la radicalité, vous confondez sûrement avec la bigoterie..Les grands saints de toutes religions sont les personnes les moins radicales...
      votre "oui soit oui et votre non soit non," n’a rien à voir avec ce que j’ai dit...
      Vous confondez aussi la tiédeur avec l’ouverture d’esprit et préférez la radicalité à la compréhension qu’on peut avoir d’un certain "universalisme des religions" du à une essence commune qui fait qu’on n’est plus aussi tranchant et sectaire comme le sont les cathos ne vous en déplaise....
      Pour les concessions qui vous inquiéteraient chez Hillard..il ne sagit pas de faire des concessions mais de comprendre ( pardonnez moi de me répéter bien que cela soit nécessaire ) l’essence et l’origine commune des traditions et d’adopter un autre langage plus "ouvert". Il n’en serait pas moins cohérent . vous lirez avec profit les ouvrages de Guénon, Schuon, Jean Hani...etc Un autre son de cloche , très loin des querelles de clocher !
      Quant @ Eric
      vous avez l’art (mineur) de renverser la vapeur....C’est pas à moi qu’il faut parler d’enfermement de l’esprit mais peut être bien à vous car soit vous faîtes semblant de ne pas comprendre ce qu’on dit soit vous êtes aussi un catho borné ...Mon message était tout sauf un enfermement...
      quelqu’un vous dit que certain ont une vision de la religion bien étriquée comme celle des cathos qui ne voient pas plus haut que le coq de leur clocher et vous lui répondez que ce qu’il dit est un enfermement de l’esprit....vos propos n’ont pas de sens..


    • adile111 a raison,pierre hillard ne mentionne jamais l’islam et ses ecrits sur la fin des temps !!!


    • @adile111
      Je pense qu’on ne s’est pas compris sur l’emploi du mot "radicalité", et j’en suis sûrement responsable, j’aurais dû employé un autre mot, mais ici, je n’employais pas le mot dans le même sens que les médias l’utilisent aujourd’hui pour parler par exemple d’islamistes "radicalisé"...
      C’était plutôt la notion d’entièreté que je souhaitais mettre en avant...
      Vous dites vous-même : "la logique pour certain ne peut être que le résultat de ce qu’il sont capable de comprendre", on est bien d’accord, et vous-même n’êtes pas épargné de cette vérité. Je ne peux pas dire que je suis "catho", loin de là, et je ne me borne même pas à essayer de défendre à tout prix Pierre Hillard que je connais peu, mais, il me semble que son raisonnement et ses prises de position prennent en compte des phénomènes mystiques auxquels on croit ou pas, d’où le fait que je parle de logique, et je ne vois même pas pourquoi vous prenez la peine de distinguer logique et vérité : je n’ai jamais prétendu que sa logique était LA vérité...
      Quant à moi, je ne me revendique pas comme catho, mais j’ai une foi, dans laquelle je respecte tous les croyants, et aussi les non-croyants... je ne pense pas confondre tiédeur et ouverture d’esprit, et quand vous-même mettez tous les "cathos" dans le même panier en les taxant tous de tranchants et sectaires, je ne remets pas en cause votre ouverture d’esprit, mais je me permets de douter de sa perfection... Je ne connais pas, il est vrai, toutes les références que vous avez cité, mais de mon côté, je vous invite à vous pencher sur le message de Dozulé, non pas pour que vous y croyiez à tout prix, mais pour que vous puissiez vérifier que l’on y parle d’un Sanctuaire de la Réconciliation dont l’aménagement intérieur fait l’objet d’une attention particulière pour convenir à tous, "dans un esprit de paix et de tolérance œcuménique ou internationale", et que donc cette notion "d’universalisme des religions" existe aussi parmi les "cathos".
      Encore une fois, me concernant, je suis plutôt pour que chacun soit personnellement libre et responsable de ces croyances et de sa foi...


    • " C’est pas à moi qu’il faut parler d’enfermement de l’esprit " ... Ah bon ! Et pourquoi pas ?
      " mais peut être bien à vous car soit vous faîtes semblant de ne pas comprendre ce qu’on dit soit vous êtes aussi un catho borné ...Mon message était tout sauf un enfermement. "
      Sympa comme choix, et pas borné du tout ! On n’est jamais mieux servi que par soi-même en même temps :-)
      Juste un truc, essayez, pour commencer de former des mots entiers, comme catholique au lieu de catho par exemple. Pour ce qui est de former des idées, on verra après seulement parce que dans l’immédiat c’est plutôt mal barré :-)


    • @eric
      je confirme ce que j’ai dit à votre endroit ! Vos propos n’ont aucun sens et vous feriez bien de vous abstenir d’écrire plutôt que de baraguoiner n’importe quoi !
      salutations


    • @eric
      Post-scriptum : Je n’écris pas catho à la place de catholique car je fais une différence entre ces deux acceptions.
      Les cathos sont des catholiques qui sont devenus sectaire et légèrement bornés...
      Rassurez vous il y en a dans toute les religions...
      Comme dit la formule arabe : Il y a autant de voies qui mènent à Dieu qu’il y a de fils d’Adam.....
      et arrivé au sommet on ne pourra dire que comme Ibn Arabi ( le moins borné des homme de foi )

      Mon coeur devient capable de toute image :

      Il est prairie pour les gazelles, couvent pour les moines,

      Temple pour les idoles, Mecque pour les pèlerins,

      Tablettes de la Torah et livre du Coran.

      Je suis la religion de l’amour, partout où se dirigent ses montures,

      L’amour est ma religion et ma foi.


    • Vous vous confirmez vous-même, c’est bien. Allez, j’arrête mon « baraguoin » :-)


    • #1404765

      @adile111 sur ses échanges avec Eric:Arrêtons de nous invectiver. Personnellement, je remercie Pierre Hillard de s’interdire de parler de l’Islam. Rien de plus désagréable que ces intellectuels non musulmans qui prétendent évoquer un sujet qu’ils ne maîtrisent pas pour finir par en travestir le message initial. Hillard a au moins la décence de parler de ce qu’il connaît le mieux culturellement et de ce qui correspond à sa pratique : le catholicisme. Il reste dans sa sphère de compétence et je trouve cela intellectuellement honnête et humble.

      Pas comme Onfray qui prétendait écrire un bouquin sur l’Islam sans rien y comprendre ou pire, les Kepel et Zemmour et leur ton savant sur un prétendu islam de banlieue ou, à l’inverse, Todd et sa théorie fumeuse du "catholicisme zombi".

      Hillard dit effectivement : hors de l’Eglise, point de Salut.... .... en France + dans les pays de tradition catholique. Si vous étendez son propos, vous pouvez également comprendre : hors de la mosquée, point de Salut au Maroc, au Sénégal, en Egypte... Le référentiel culturel a son importance. Hillard ne dit pas que le catholicisme doit dominer le monde mais retrouver sa place pleine et entière dans les pays qui le pratiquent traditionnellement afin d’espérer une restauration des valeurs divines.

      @ adile111 : Ne transformez pas le propos de Hillard en guerre de religions stérile. Il s’agit pour lui, comme pour les autres croyants, de restaurer le magistère de Dieu sur terre, que ce soit la forme de l’Islam dans les pays concernés ou du catholicisme dans les pays concernés.

      Le drame, c’est que pendant que Adile (un Musulman ?) cogne sur Eric (un Catholique ?) et vice versa, la franc maçonnerie se frotte les mains et jubile. Stop la croisade/le djihad fratricide : tous les fronts de la foi doivent s’unir et se réconcilier stratégiquement pour combattre le luciférianisme. Une fois que le parti de Dieu aura triomphé, nous pourrons ergoter pour savoir s’il vaut mieux appeler le Seigneur de l’univers Yahvé, Dieu ou Allah. L’urgence du moment, c’est de restaurer le sentiment religieux.


    • @adile111
      Il faut mieux l’écouter. Pierre Hillard dit bien que l’église catholique actuelle participe à la mise en place du nouvel ordre mondial depuis Jean 23 (55min.).
      S’il renie l’autorité spirituelle du pape François Ier de cette façon, c’est qu’il n’est pas vraiment catholique... Au Moyen-Age dire que le pape n’agissait pas pour le service de Dieu, mais pour organisation mondiale satanique était passible de bûcher immédiat !


    • #1404872

      @AdranJorgen. La papauté des Borgias jusqu’à ce François est l’antre de la corruption, le saint siège du satanisme. La renier, comme le fait Hillard, est un signe de bonne santé physique et mentale. Hillard est plus catholique que jamais. J’espère que vous avez compris parce que je n’ai pas le temps de reprendre votre éducation à la base. Si vous ne maîtrisez pas les concepts et les faits, vous pouvez aussi vous abstenir de dire n’importe quoi et lire un maximum. Merci.


    • @ProtégeonslaPalestine. D’accord avec vous, mais je tiens à préciser que je ne suis en rien catholique même si c’est ma culture. Simplement, je n’en peux plus de ces jugements à la louche ou à la serpette, en tous les cas à l’emporte-pièce. J’ajoute que des intolérants et des bornés, il y en a partout et beaucoup en ce moment chez les athées qui s’imaginent détenteurs de je ne sais quelle lumière, et partant de la supériorité qui va avec. Pour ceux que cela intéresse, Mme Fourest est une interlocutrice idéale pour ce genre de glose :-) Sans parler du fait que c’est de toute façon totalement hors-sujet et sans rapport avec les propos échangés dans l’émission que nous commentons ici puisque rien de ce qui est dit ne peut-être qualifié de sectaire ou de borné. Retour donc aux préjugés, que l’intéressé est venu étaler ici et qui n’ont pas le moindre intérêt ni rapport avec ce qui est abordé par les intervenants. Enfin, ne vous inquiétez pas pour le cap à tenir et les priorités critiques, ce ne sont certainement pas quelques opinions imbéciles et autocentrées qui pourraient m’en détourner. Il y a d’autres mètre-étalons, fort heureusement :-)


    • @adile



      Pierre Hillard est un homme d’esprit et de réflexion MAIS...malheureusement ...il est trop "CATHO" et s’enferme d’emblée de par les préjugés de ces même cathos à savoir "hors de l"église point de salut", dans une analyse du monde limitée à sa seule croyance...




      Ça s’appelle de la cohérence intellectuelle. Et si tu es honnête avec toi-même, tu admettras que tu vois le monde selon le filtre et la grille de lecture de tes propres croyances, alors il est absurde de reprocher à Hillard de voir le monde avec des lunettes catholiques.

      Il est impossible de croire à tout et à son contraire en même temps, tout le monde fait nécessairement un choix.


    • je suis catholique et totalement d’accord avec vous. Il applaudirait Poutine si il était catholique.... Je ne connais pas ses origines mais je pense qu’il vient d’un milieu favorisé, il a un discour catholique versaillais


    • « Il applaudirait Poutine si il était catholique »
      D’où tenez-vous cette affirmation péremptoire ? C’est un des dix commandements ? :-) Par ailleurs, je ne sache pas que Pierre Hillard le dépeigne en noir, il se contente de relativiser par rapport à des positions qui le porteraient au pinacle. Personnellement, j’ai un avis extrêmement positif sur Poutine, mais cela ne m’empêche en rien de trouver audibles et surtout intéressantes toutes réflexions relativisantes sur le sujet. Ca ne peut poser un problème que pour les gens qui ne raisonnent qu’en termes de ou exclusifs et qui ont du mal avec l’entre-deux. Après, libre à chacun d’en être.


  • Pierre Hillard nous offre sa vision du monde comme à son habitude et on ne peut s’empêcher de penser que c’est plus beau que l’univers étroit dans lequel sautille madame Belkacem. Qu’il est bon d’être complotiste.


  • Ce qui est bizarre chez MR Hillard, c’est l’angle mort papiste. Comme si le Vatican n’avait pas eu, d’ambition mondialiste... Peut-être faut-il préserver un certain lectorat de type versaillais. Confondre les plans eschatologique et le plan géopolitique est une faiblesse lamentable. Faire l’impasse, dans l’analyse du rôle de Poutine, de la période eltsinienne pro américaine du grand bradage du pays, avec un effondrement de l’état, bien sûr permet de saupoudrer sur des rivalités claniques, etc... , qui voilent une réalité fondamentale, celle de l’amélioration importante de la qualité de vie du russe moyen depuis 2001.
    Et puis les sauts de puce entre lieux, époques, etc...
    Si cet homme était honnête intellectuellement, il ouvrirait le dossier historique de la politique anti-russe du Vatican, en citant, entre autres choses les célèbres accords de Metz.
    Ces divagations masquent une ignorance de l’histoire russe, depuis l’angle mort de non remise en cause des responsabilités politiques et historiques du Vatican depuis plus d’un millénaire. Victime de la non remise en cause de sa référence absolue à ne pas remettre en cause.
    Les russes n’ont pas attendu Fatima pour avoir une sainteté chrétienne thaumaturge, une vénération de la Vierge, avant et après la révolution russe. Pour Mr Hillard, en sa qualité de chrétien, la myriade des martyrs russes, dont l’effectif est supérieur de loin à celui des martyrs de toute l’histoire de la chrétienté, n’est pas digne d’être citée sans parler d’éventuels commentaires.

    La hauteur suffisante n’est pas au rendez-vous. On peut parler en ce sens de provincialisme mid-européen. La maille optimale de Mr Hillard est l’Europe occidentale via l’épluchage des archives et des documents de Bruxelles.

     

    • #1406001

      @Aufklärung : Pourquoi tant de fulmination vindicative ? Vous reprochez au brave homme (Hillard) de ne pas être ce qu’il n’a jamais prétendu être : un historiographe du tsarisme à nos jours. Son discours n’est pas non plus un plaidoyer pour ou contre le rôle de la Russie dans l’histoire de la chrétienté, mais une analyse du positionnement de Poutine à la lumière de la pyramide mondialiste, donc votre critique est décentrée + Je pense que Hillard est foncièrement irrévérent, donc qu’il n’en a rien à cogner de ton "électorat versaillais".


  • Le Verbe incarné comme un nouveau né dans le NON verbal dit OUI au con-tenu du silence.

    « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ».

    Vive les sourds et muets.


  • "Faire comprendre ceci aux gens déchristianisés, c’est compliqué..."
    MERCI M. Hillard, vous êtes courageux, passionnant. Dieu vous garde, je le sais, mais que Dieu vous garde !


  • Je n’ai jamais compris pourquoi les catholiques, dont je fais partie, diabolisent le vrai socialisme (ni le bolchevisme, ni le faux socialisme promu par le PS jusqu’en 1983) alors même qu’il est exalté dans le Nouveau Testament :

    « Tous les croyants étaient unis et partageaient entre eux tout ce qu’ils possédaient. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et répartissaient l’argent ainsi obtenu entre tous, en tenant compte des besoins de chacun. »

    Acte des Apôtres, 2. 44-45.

    En revanche, on ne trouve aucune défense du capitalisme embryonnaire (celui du Ier siècle) dans le Nouveau Testament.

    Le vrai socialisme est promu en France par l’association d’éducation populaire Réseau Salariat, dont le fondateur est l’économiste et sociologue Bernard Friot qui est un... catholique pratiquant !

     

    • #1404483

      Parce que sous les vocables et les intentions parfois sincères, toute l’Histoire se réduit à ce choix :

      - chaque homme chaque groupe chaque nation et l’Humanité toute entière finissent par être confrontés en haut de leur Golgotha à cette vision : d’un côté la Croix et de l’autre le Sanhédrin.

      Si vous êtes du côté du Sanhédrin, vous direz que l’Homme est dieu et qu’il n’a pas besoin d’un Dieu tutélaire, puisque Dieu de lui-même à l’égal de Dieu , Dieu ne lui sert à rien ou n’existe pas.
      L’Homme est Dieu. Tous les hommes sont dieux. Donc tous concurrents et opposés entre eux chacun trouvant au regard de sa propre divinité qu’il ne reçoit jamais assez et donne toujours trop.

      Si vous êtes du côté de la Croix, vous direz que l’Homme est Fils de Dieu, tous égaux en dignité dans la dignité la plus haute car même les Anges ne sont pas Fils de Dieu. Fils de Dieu donc, avec Dieu et non pas contre Dieu, nous en Lui et Lui en nous (c’est parce que vous croyez en Lui qu’Il est en vous) . D’ailleurs, je vous ne vous aime pas parce que vous êtes "homme" donc prétendument "dieu", car vous n’êtes pas dieu et l’homme lui-même ne tire sa valeur que de sa filiation divine. Je vous aime parce que Dieu est en vous par votre seule qualité de Fils de Dieu et ce n’est que Dieu que j’adore et sers à travers vous.

      Jamais vous car vous n’êtes pas dieu.

      J’espère vous avoir démontré pourquoi la Croix (comme le soutient Hillard) vaincra selon la bonne formule de St Michel à Lucifer lorsqu’il refusa lui-même de servir : " Qui est plus fort que Dieu ?"

      Nous serons invincibles si, croyant en Lui, Il est par ce fait en nous : "par ce signe tu vaincras" n’est pas une formule, c’est une certitude.

      Le mondialisme perdra la dernière bataille, la Victoire appartenant au Ciel car "Qui est plus fort que Dieu ?" et si Dieu est en vous parce que vous êtes en Lui qui sera plus fort que vous ?


  • Comme toujours Pierre Hillard très clair et cohérent. Et très bonne émission.
    Cela dit, je trouve qu’à force d’être trop pointilleux sur tout (Chavez et Poutine), on finit par paralyser l’énergie de ceux qui veulent oeuvrer dans notre sens.
    On finit par douter de tout.
    Ca me fait penser au film "Idiocracy", où le couple intelligent se pose tellement de questions qu’il devient incapable d’agir.
    Dans le réel il y a des rapports de force, et il faut accepter le fait que l’action, même imparfaite, a plus d’effets tangibles que la pensée pure.
    Et surtout, la rigueur de la pensée et l’imperfection de l’acte ne sont pas incompatibles.
    C’est d’ailleurs de cette manière que j’interprète le catholicisme.

     

    • Pierre Hillard n’est pointilleux sur rien. Il dit la VÉRITÉ et la vérité n’est qu’une.
      Hors de l’église point de Salut. L’action des Poutine, Chavez, De Gaulle et consort sera toujours vaine, morte dans l’œuf et enterrée avant même que la messe soit dite sans la conversion totale de ces pays et de ces dirigeants au catholicisme.
      Sans la bannière "JÉSUS MARIA" brandit à bout de bras, pensez qu’une toute jeune fille de famille, vierge, tout juste âgée de 14 ans, jamais sortie de son village du fin fond de la Lorraine, puisse devenir un jour Général en chef de l’armée française et réduire l’intégralité de l’empire en CENDRES ????
      La réponse est JAMAIS.
      Alors vos Poupou, Chavez, et consorts, font bien pâle figure à côté de l’armée du Christ dont ils se sont eux-mêmes exclus volontairement. On est mal barrés. A moins d’un miracle... au prix d’innommables souffrances et de sang versé pour que tout un peuple COMPRENNE ENFIN.


    • Que vous vous appuyiez sur le roman national catholique pour croire un peu en l’avenir de la France (du monde ?) c’est très bien, mais décrédibiliser tout ceux qui se battent tous les jours pour faire bouger les lignes, sous prétexte qu’ils n’ont pas la pureté de Jeanne d’Arc, ce n’est pas très constructif.
      Et puis vous risquez de l’attendre longtemps l’armée du Christ. Au point où en est l’Eglise -et ne comptez pas sur les pays à majorité catholiques pratiquants-, le Salut ne viendra pas directement d’elle.
      C’est comme attendre l’accomplissement heureux du communisme en 1989...


    • @ Ronnie
      Très juste !!!
      Je pensais la même chose..même si j’admire Jeanne d’arc....
      Les plans divins sont impénétrables et croire qu’on a que le modèle des actions passées, si vertueuses qu’elles fussent, pour revenir à l’age d’or que beaucoup attendent ( à juste raison ) c’est ne laisser que peu "d’imagination" au Dieu Omniscient..


  • "En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate,"
    Genèse 15-18


  • Je vois qu’il y a débat sur Chavez. Pierre Hillard est effectivement un érudit et quelqu’un de très brillant. Malheureusement, l’érudition seule ne suffit pas. Chavez a connu le "terrain", et il en est d’ailleurs mort, et ça forme tout autant, si ce n’est plus. Penser le contraire est orgueilleux je trouve. Et l’orgueil...

     

  • J’aime bien Pierre Hillard. Par contre, là je l’ai trouvé peu convaincant et confus. Ou alors je n’ai rien compris. Par rapport à ce qu’il appelle le socialisme déjà. En tant que catholique, que pense-t-il alors de la doctrine sociale de l’église ?
    Et si l’on prend la définition du socialisme en tant qu’organisation d’une société, en tant qu’organisation de classes (et non en tant que socialisme tel qu’il est vu dans les termes de "parti socialiste"), est-ce que le chaos vaut mieux qu’une société structurée ?

    Par rapport à Chavez, je pense qu’il est orgueilleux de dire que Chavez n’avait pas compris ou était naïf. Chavez a du composer avec les pourris - et le mot est faible - contre qui il s’est levé et a très certainement mieux compris que Pierre Hillard comment ils fonctionnent. Il a du se les coltiner de beaucoup plus près que Pierre Hillard.

    Dire que Poutine et Chavez font partie du nouvel ordre mondial, c’est à la fois vrai et faux. Du moment qu’on fait partie de ce monde, on le construit obligatoirement (c’est peut-être l’échiquier de la vie on pourrait dire ?). Poutine et Chavez ont du faire avec les institutions déjà solidement mises en place et verrouillées par les oligarques. Le combat est malheureusement inégal et on n’a pas vraiment le choix des armes. Et puis que met-on derrière le terme "nouvel ordre mondial" ? Ca peut être là aussi très vaste. Un peu déçu par Pierre Hillard pour le coup.

     

    • Personellement Je pense que le nouvelle Ordre mondial répond justement à la question. C’est un mode de pensée du système, qui survit aux personnes...en ce compris celles qui luttent contre celui-ci mais en son sein. Lorsque Poutine disparaîtra, ce qu’il a fait sera absorbé et tout bénef pour le mondialisme.


  • Magistral. Comme d’habitude avec Pierre HILLARD.


  • #1404908

    Je trouve ce Monsieur Hillard est trop dogmatique et veut juste un Dictateur chrétien catholique au pouvoir .... C est pas aussi simple que cela monsieur ... Il parle de Franco comme modèle..... Franco était très amis avec les sionistes, Valls peut en témoigner. Je ne le trouve pas crédible sur Chavez et Poutine.

     

  • Un grand merci à Vincent d’avoir apporté la contradiction à Pierre Hillard, et à ce dernier de l’avoir acceptée. Je trouve qu’une fois que l’on s’est familiarisé avec la pensée de quelqu’un, il n’y a rien de mieux qu’un débat contradictoire pour aller plus loin et comprendre sa pensée en profondeur.

    Personnellement, je trouve que Pierre Hillard est un érudit remarquable, méticuleux et structuré, fin connaisseur de l’histoire et dénicheur de perles comme Quigley. Et c’est pour cela que je l’écoute souvent, humblement.
    Cela fait un moment cependant que j’ai l’impression que le summum de son argumentaire ne réside que dans sa conviction en un catholicisme supérieur par nature, et dans l’espoir de son triomphe. Il a évidemment le droit à ses convictions. Mais du point de vue purement dialectique, c’est à dire sans faire intervenir la croyance, qu’est d’autre qu’un essentialisme dogmatique ? Selon moi, là réside le problème et la limite des diverses convictions religieuses quand elles sont comprises comme des vérités révélées, absolutistes et incompatibles les unes avec les autres.

    Mais même dans le domaine de sa propre croyance, j’aimerais pouvoir l’interroger sur certains affirmations et concepts omis, comme le certes méconnu mais interpellant Katéchon/Catéchon. Il me semble que ce concept chrétien est entièrement compatible avec les prétendus buts du Judaïsme talmudique, à savoir la venue du faux prophète, c’est à dire de l’antéchrist.

    Le Catéchon est le principe indéterminé qui retient la pleine manifestation de l’antéchrist dans le monde. Le retour du Christ étant conditionné à la venue préalable de l’antéchrist, logiquement tout ce qui œuvre dans le sens de la manifestation du mal est donc in fine positif, tout ce qui se bat contre lui est in fine négatif.

    Et comme par hasard, il est introduit par Paul (Saul) de Tarse, le même qui n’a jamais connu Jésus mais a transformé le christianisme, dont le cœur réside en la transmission d’un message divin à travers l’incarnation, en l’histoire d’un sacrifice humain semblable aux religions les plus sauvages. Dans les mots d’Henri Guillemin : le Christ n’est pas venu pour mourir, il est venu pour dire(...). https://youtu.be/_dsFvVHb2rM (conférence remarquable)

    Je soupçonne un détournement du Christianisme dès Paul (1er marrane ?), et comme P. Hillard respecte ce que l’église a déclaré canonique, cela lui place de facto des œillères concernant le champ de ce qui peut être analysé et remis en question.


  • J’espère que Vincent va me lire car oui l’UNASUR s’inspire réellement de l’UE !
    citation de l’article wikipédia
    L’UNASUR s’inspire de l’Union européenne. Son objectif est de « construire une identité et une citoyenneté sud-américaine et [de] développer un espace régional intégré »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Union...
    Cordialement !
    Désolée mais Hillard ne commet aucune erreur !

     

    • Il faut tout de même comparer ce qui est comparable :
      Les nations latino-amériacines se sont construites sur les bases de l’empire colonial espagnol, c’est-à-dire un mélange d’indigènes, de descendants d’esclaves, et de colons mais qui ont plus ou moins une culture métisse commune et parlent presque tous espagnol (excepté le Brésil). Il y a aussi une différence de profondeur historique par rapport aux vieilles nations européennes.
      Pour faire court, malgré les distances, un Mexicain a plus en commun avec un Péruvien au niveau de l’identité et du mode de vie, qu’un Basque avec un Hollandais...
      Donc « construire une identité et une citoyenneté sud-américaine et [de] développer un espace régional intégré » est beaucoup moins artificiel et illogique en Amérique du Sud qu’en Europe.


    • #1406363
      le 26/02/2016 par Les textes, les preuves
      L’Heure la plus sombre n°25 – Émission du 22 février 2016

      C’est sûr que Wikipédia, c’est une source très fiable...
      Les textes directement, n’est-ce pas mieux ?
      Où sont les lois émanant de cette instance supranationale ?


  • Apres le grand "islamologue" Gilles Kepel, Pierre Hillard le catholique nous éclaire sur les visées mondialistes du peuple élu. Aucune congruence entre les deux.

    Belle démonstration comme toujours, reprenant les themes abordés dans ses oeuvres essentielles, en témoigne le nombre, et la richesse, des commentaires.
    Hillard est tres violent dans ses démonstrations contre de Gaulle, Poutine, et Chavez, en témoigne les dissentions dans les commentaires.
    Son raisonnement est pourtant implacable, donc dérangeant. Nous sommes tellement habitués a un monde perverti et achevé par le capitalisme, qu´un dissident apparait comme le messie incriticable.

    Je ne sais pas si Hillard a raison, mais je suis séduit et je penche de son coté- Je le rapprocherais dans un autre registre, de Francis Cousin, par son caractere absolu. Cousin par exemple ironise sur les catholiques de la Manif pour tous, qui s´opposant au systeme, l´accepte quand meme. Infréquentables et inclassables, voix presque inaudible, dans un systeme de crétinerie généralisée, la crétinerie moyenne apparaissant comme supportable.

    Dans un premier stade, a mon sens, il y a Alain Soral et ses enfants, de Brague, Lapierre, et dans un deuxieme stade, il y a les radicaux, dérangeant pour nous ici, qui restons quand meme dans la gentillesse républicaine et socialiste depuis toujours. Quand Hillard dit qu´on est la pour en baver, il a raison, mais c´est dur a a avaler.

    L´important est que les gens aillent dans la meme direction : vue le rapport de force contre le capitalisme/satan/judéo-talmudisme, ca dépend comment on appelle ca ; on a pas vraiment le luxe de se disputer.

     

    • J´ajouterais enfin, que Soral est encore l´ennemi a abattre.
      De la meme maniere qu´il fait le lien avec l´immigration au sens large avec Dieudonné ; il fait le lien avec la vieille France catholique, intellectuelle, qui sans un site comme ER, aurait probablement une audience plus confidentielle.
      Car, selon la lexicologie journalistique, "islamiste radical", et "catholique réactionnaire", ca représente en fait une presque majorité de brave gens qui subissent sans broncher, et souvent sans comprendre. Ces gens la doivent se détester, au mínimum s´ignorer ; et surtout pas se dire qu´ils ne composent qu´un prolétariat a asservir un peu plus.
      Qu´il reste le négro rigolo, et le catho chiant.

      Pour unir des gens allant de Dieudonné a Pierre Hillard dans une meme direction, il faut, au mínimum, un brin de génie. Soral sait que ses entrevues, peuvent etre la derniere, aussi, ses lieutenants, de tous ages et milieux semblent de plus en plus armés pour prendre le relais. Au cas ou...


    • Votre commentaire est excellent, et je ne dis pas ça parce que je suis d’accord :-)
      Je me dis que cette radicalité qui est tour à tour incomprise ou dérangeante pour certaines personnes (mais qui au moins, en venant ici, ont le mérite de s’y confronter), devrait être prolongée à l’occasion d’une conférence ou d’une double interview avec Francis Cousin, tant leurs vues respectives ont de points d’achoppement, à commencer donc par cette soi-disant radicalité qui n’est pas incompatible avec leur conscience de la complexité, bien au contraire puisqu’elle est en est même peut-être l’expression.


  • Ceux qui ne comprennent pas ce qu’il dit sur Chavez ou Poutine je vais résumé clairement.

    Le Capital veut un marché mondial et les Unions supranationale comme l’Union Européenne ou l’UNASUR ou l’Union Eurasiatique ou l’Union Africaine etc.. sont des clans d’élites capitalistes qui veulent leur part du marché mondial d’où le fait que la première chose que font ces Unions c’est de mettre en place des zones de libre-échange(des marchés communs entre États au sein de l’Union).

    Les USA veulent le TAFTA, la Chine veut l’APEC, Poutine veut son Union eurasiatique, les nations sud-américaines veulent l’UNASUR etc... etc...

    En fait ce sont les élites capitalistes de chaque nations qui veulent leur part du marché mondial que le Capital veut mettre en place !

    Et pour encadrer un marché mondial, il faut une autorité politique mondial(mondialisme/gouvernement mondial composé des différents clans/différentes Unions).

    Bref nous assistons actuellement a la luttes des différents clans pour se répartir le gâteau(marché mondial).

    Pour finir ceux qui ne comprennent pas, et bien Francis Cousin vient littéralement complété ou finalisé ce que Hillard essaie d’expliquer d’une façon peut-être trop catholique justement alors que Cousin est a mon avis plus clair au final !

     

    • Vu de haut vous avez certainement raison, mais sur "le terrain" les choses doivent être qd même beaucoup plus nuancé.
      Pour avoir fait de la politique à un niveau, même, modeste je peux en témoigner.
      Ceci dit, cela montre que même les politiques "alternatif" comme F Asselineau, n’ont en fait aucun Grand Projet politique.....
      Le prochain "messie" se fait attendre !!!


    • Si ce n’est que Pierre Hillard veut tout conserver : argent, état (catholique en l’occurrence), salariat, chefferie, division de classes...



    • Si ce n’est que Pierre Hillard veut tout conserver : argent, état (catholique en l’occurrence), salariat, chefferie, division de classes...




      C’est faux. Le règne de l’argent, le salariat sont des inventions issues de la philosophie des Lumières et de la révolution française, que Pierre Hillard combat. Sous la monarchie catholique, il n’y avait ni classe ouvrière prolétarisée ni argent-roi, car la religion catholique imprégnait et orientait toute la société.


  • J’ai le sentiment que Pierre Hillard analyse bien la globalité du système mais le souci c’est qu’il s’arrête en chemin. Quand on chemine mieux vaut savoir vers où l’on va sinon, on risque de tomber dans un autre piège.

    La direction c’est important même si on le l’atteint pas, n’empêche ça donne un axe.

    S’en remettre au Transcendant comme il le fait c’est une chose mais à mon avis, c’est bien insuffisant, car je crains qu’on ne soit obligé d’attendre longtemps.

    Dieu ne va pas faire le travail pour nous, nous avons à initier LE TRAVAIL et alors il nous aidera, sinon, on va pouvoir attendre longtemps rien ne poussera dans le champ non cultivé.

    Hormis ce pôle qu’il oublie à mon sens, je le remercie infiniment pour son travail méticuleux et factuel qui est l’autre pôle nécessaire à la traversée pour aller de l’esclavage à une possible reprise en main de notre liberté et de notre dignité..

     

  • pierre Hillard toujours aussi convainquant et trés subtil dans ses analyses . Il est comme Francis Cousin dans un courant tres radical , et c’est ça que j’aime . Il faut revenir aux sources et aux racines et s’eloigner de toutes ces pensées démocratiques qui envahissent nos esprits .


  • Et quid de LA rencontre à Cuba ??.... Surtout après un millénaire sans se parler.

    Une rencontre imposée par des rapports de force qui évoluent ou bien répond-elle à un agenda bien établie ??


Commentaires suivants