Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les corps constitués : derniers bastions de la raison ?

Un avocat accusé de "sexisme" pour avoir critiqué l’élection d’une femme au poste de bâtonnier

« D’après moi, il faut avoir les épaules larges, et surtout au pénal, il faut avoir les épaules très larges. » Le commentaire de l’avocat pénaliste bordelais, Pierre Blazy, à propos de l’élection d’Anne Cadiot-Feidt au poste de bâtonnier de Bordeaux, a provoqué un tollé.

Pierre Blazy, interrogé dans un sujet de France 3 Aquitaine diffusé le 6 décembre, chausse de plus gros sabots encore dans la suite de ses propos. « Est-ce qu’une femme a les capacités pour le faire ? Je ne veux pas critiquer mais vous n’avez pas d’avocates qui soient des avocates de renom connues comme de grandes pénalistes. Ça n’existe pas. » Et de conclure ainsi sa brillante plaidoirie : « Avec tous les problèmes qu’il y a actuellement, je me pose la question : est-ce qu’une femme a les capacités pour supporter le poids de toutes ces affaires ? ».

S’il fallait une preuve pour montrer que l’égalité professionnelle est parfois bien loin d’être actée et que le machisme est toujours bien ancré, Pierre Blazy la fournit. Mais la riposte n’a pas tardé. Anne Cadiot-Feidt, qui sera à partir de janvier 2013 la première femme à diriger les 1 300 avocats du barreau bordelais en 550 ans d’existence, a dénoncé, sur TF1 news, des propos « machistes, ineptes et d’une sottise consommée ».

Lire la suite de l’article sur madame.lefigaro.fr

Tout comprendre sur cette question avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ca se juge pas au sexe mais à l’expérience.

     

    • Oui et non. Empiriquement on sait qu’en règle générale les femmes n’excellent dans certaines activités et professions et les cas isolés ne sauraient servir de preuve du contraire mais plutôt d’exception confirmant la règle. Il y a un ordre naturel des choses, il y a une nature de l’homme et de la femme.
      Bien que mon propos sonne extrême en réalité je ne suis absolument pas pour un système wahhabite interdisant explicitement et effectivement aux femmes l’accès à certaines activités car tout naturellement les femmes dans leur grand majorité se dirigent vers des activités conformes à leur nature, quant à celles désirant occuper une fonction "hors norme" tant qu’elles sont heureuses et performantes dans leur domaine choisi librement il n’y aucune raison de leur interdire de le faire. En réalité je suis opposé à toute forme d’interdiction ou d’encouragement politique dictant ce que les femmes doivent faire puisque dans un système authentiquement neutre les individus choisissent ce qui est conforme à leur nature réelle. Dans un pays comme la France il y a une volonté politique de faire en sorte à ce que les femmes contrarient leur nature afin d’occuper des fonctions inhabituelles, or en dépit d’une grande liberté et d’une propagande incessante cette nature féminine reste encore vivace ! Quant à ceux affirmant que s’il n’y a toujours pas beaucoup de femmes se lançant dans des carrières traditionnellement masculines c’est en raison d’un complot mâle se sont des menteurs. Dans l’éducation nationale où fourmillent des enseignants complètement formatés à l’idéologie moderne il n’y a personne interdisant consciemment ou inconsciemment les filles d’accéder à des hautes études en mathématiques ou physiques.


  • Bravo à cet avocat pour son courage.


  • Ils ont bien raison d’accuser cet avocat de sexisme.

    J’ai une amie avocate qui est admiré par des avocats pour son travail, c’est une très bonne avocate, mais elle n’est pas ambitieuse. Elle travaille pour une entreprise et pourtant elle peut ouvrir son propre cabinet et gagné plus.

    Les femmes sont moins ambitieuses que les hommes. C’est pour cette raison qu’on ne voit pas d’avocates ou dans d’autre métier de renom connues. Je vais vous donner un exemple, les femmes savent cuisiner et pourtant les chefs cuisinier sont des hommes. Si ça veut dire que les femmes ne savent pas cuisiner, alors, qu’elles arrêtent de cuisiné et donne leur place aux hommes, mais ceux qui défende cette théorie ne seront pas d’accord.

    Je ne comprends pas, pour qui les hommes se prennent-ils pour se mêler de ce que les femmes devraient faire ou pas ?

    Les misogynes, aboyez autant que vous voulez, les femmes feront le métier qu’elles veulent.

     

    • #282807

      Ceux qui ont eu affaire à des avocats indélicats savent qu’ils devront d’abord se battre contre eux ou le batonnier, qui est élu sans eux par leurs pairs, corporatisme oblige. L’ordre des avocats, c’est une instance défendant exclusivement leurs intérêts de caste. Le véritable scandale c’est le ministère d’avocat obligatoire, même pour assigner son avocat pour faute professionnelle. Le scandale c’est le racket organisé des justiciables par leur mise sous tutelle et la profitation, sur fond de reports multiples et délais déraisonnables. Alors que le batonnier soit avec ou sans couilles, ça n’a aucune importance pour le peuple castré : le peuple est privé d’accès direct à son juge qui sera bien trop souvent aussi une femme, par son sexe ou par son esprit de soumission au pouvoir qui l’a sélectionnée et formée pour occuper le poste. L’agitation médiatique des journalistes-putes permet juste à l’avocat et à l’avocate batonnière de passer à la télé et attirer une certaine clientèle de victimes qu’ils feront un plaisir de décevoir, tout en faisant le jeu de l’Empire pour le droit au mariage et à l’adoption homo. La petite promue médiatiquement par ce jeu de dupes semble aussi destinée à occuper plus tard d’autres postes politiques ou/et au ministère de la justice.


    • L’exemple de la cuisine est mal choisi. Une femme chef racontait que si l’on voyait peu de femmes en cuisine dans la restauration, la première raison en était la difficulté physique de ce métier, fatiguant et éprouvant. Les femmes préférant travailler en salle.
      Vous remarquerez que les femmes ne se bousculent pas non plus pour ramasser les poubelles à 5 heures du matin...


    • @ Dédé75

      Je suis d’accord que les femmes et les hommes ne sont pas égaux. Les hommes sont physiquement plus fort que les femmes, mais pas intellectuellement. Le métier d’avocat n’est pas physique, mais intellectuelle. J’ai donné l’exemple de mon amie avocate.

      Il y a des femmes qui travaillent dans les champs, c’est plus physique et éprouvent que de cuisiné ou de ramasser des poubelles à cinq heures du matin.


  • Dans le ministère de la justice, 80-90% des postes sont occupés par des femmes, bonjour la parité. Je trouve qu’Anne Cadiot-Feidt tient des propos fascistes, étroit d’esprit et dangereux pour la liberté d’expression et la paix civile ... et la paix sociale ... et que c’est elle la sottise sur patte, espèce de femen vas !


  • concurrence maconique peut etre , a defaut d etre tribale


  • Il faudrait connaître la composition du barreau de Bordeaux pour connaître ce qui se joue derrière la contestation de cette élection. Ne s’agirait-il pas d’une nouvelle manifestation d’une résistance à la main mise d’une communauté sur la justice ? Si c’est bien de cela qu’il s’agit il y a beaucoup de souci à se faire sur l’évolution de notre justice vers le modèle américain : une justice de classe reposant sur le marchandage communautaire, aussi bien au pénal qu’au civil et qui ne profite qu’aux riches et à leurs conseils ! Ces deux affaires devraient conduire E et R à s’intéresser à ce secteur stratégique pour l’avenir de notre modèle républicain.