Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Les mères porteuses font irruption dans le débat sur le mariage homo

L’UMP s’est emparé mercredi d’une circulaire sur les enfants nés de mères porteuses à l’étranger pour accuser le gouvernement d’imposer, derrière le projet sur le mariage homo, des "choix lourds" pour la société, et notamment la "marchandisation des corps".

Au deuxième jour du débat sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, ce texte de la garde des Sceaux Christiane Taubira - dont elle avait annoncé l’"imminence" il y a 15 jours - a mis le feu aux poudres.

De quoi s’agit-il ? Le ministère demande aux tribunaux de ne plus refuser la délivrance de certificats de nationalité française au seul motif qu’ils concernent des enfants nés de mère porteuse à l’étranger.

Cette circulaire vise à unifier des pratiques car, au gré des tribunaux d’instance, la délivrance d’un certificat de nationalité française (CNF) peut être acceptée ou refusée si le fonctionnaire soupçonne une gestation pour autrui (GPA, mères porteuses).

La droite, qui n’a cessé de justifier son refus de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels en affirmant qu’elle entraînerait inéluctablement la procréation médicalement assistée (PMA) puis la gestation pour autrui, a sauté immédiatement sur l’occasion.

"Les masques sont tombés !", a ainsi lancé le président de l’UMP, Jean-François Copé, à la séance des questions au gouvernement lui demandant de "retirer immédiatement cette circulaire". Dans une atmosphère électrique, des députés de l’opposition ont crié "démission, démission" à l’adresse de Mme Taubira.

"Cette circulaire arrive pour nous à point nommé !", clamait dans les couloirs l’UMP Daniel Fasquelle, tandis que le porte-parole des députés PS Thierry Mandon jugeait que ce "psychodrame sans fondement" aurait pu être évité si la circulaire était "tombée dans 15 jours".

L’un des principaux orateurs UMP sur le mariage homo, Hervé Mariton, a "exigé le renvoi du débat".

En séance, l’ex-Premier ministre François Fillon, intervenu quelques minutes après Jean-François Copé, a affirmé que "PMA (procréation médicalement assistée) et GPA (gestation pour autrui, mères porteuses) sont des lignes rouges vers lesquelles le gouvernement s’avance en catimini".

Quant à Laurent Wauquiez, présentant une motion pour exiger un référendum sur le projet de loi sur le mariage homosexuel, il a reproché au gouvernement de dissimuler des "choix lourds". "La loi que vous nous présentez n’est pas un point d’arrivée mais un point de départ et les bébés éprouvettes et les ventres des mères porteuses en sont les destinations !".

"Vous ouvrez la voie à la marchandisation du corps féminin. C’est un chemin inacceptable car il est sans retour", a-t-il ajouté, assurant que "la seule façon de sortir par le haut (était) de donner la parole aux Français par un référendum".

Galvanisés par l’épisode de la circulaire Taubira, les députés UDI, qui n’étaient pas signataires de la motion référendaire, s’y sont joints. Cela n’a pas suffi, la motion référendaire ayant été repoussée par 298 voix contre 184 peu avant 18h00, dans un hémicycle plein à craquer.

Dès potron minet, le président des députés UMP, Christian Jacob avait écrit à François Hollande pour demander "le retrait" de la circulaire et ses collègues Daniel Fasquelle et Guillaume Larrivé annoncé la saisine du Conseil d’Etat.

L’UMP ne "fait que faire des amalgames et il y a là une circulaire qui rappelle simplement le droit", a répliqué Bruno Le Roux, président des députés PS, voyant dans la réaction de l’UMP la preuve de "la pauvreté" de ses "arguments".

"Il ne s’agit pas du tout de légaliser la gestation pour autrui dans notre pays qui reste interdite dans notre code civil, sanctionnée et punie dans notre code pénal", a rétorqué Erwann Binet (PS), rapporteur du projet de loi.

"La GPA dans notre droit est interdite, ça ne fait pas débat", a martelé à plusieurs reprises dans la journée Christiane Taubira.

Défendant à la tribune un texte "historique", ouvrant "un nouveau territoire de libertés" et "renforçant le droit des enfants", Franck Riester, l’un des deux seuls députés UMP à avoir annoncé qu’il voterait pour le projet de loi, a considéré que "les choses doivent être claires, la GPA doit être interdite".

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme je le disais à propos de l’article sur l’inceste en suisse, ils ont raison, "on" a choisi tout alors cela sera tout.

    Soit on est adepte du relativisme, soit on est fidèle à des principes ne souffrant pas d’exception.

    Depuis quelques décennies l’occident a ouvert la voie, nous irons jusqu’au bout, quelqu’en soit le prix...


  • Ah si l’Iran seulement pouvait mettre Taubira, Belkacem et autre BHL dans une capsule et les envoyer définitivement dans l’espace, ça serait un bol d’air fantastique !


  • Les partisans du projet"mariage-PMA-GPA pour tous" prétendent à tort que ces enfants sont "privés d’existence légale", "petits fantômes sans identité" et autres contre-vérités. Certaine les comparent même aux enfants juifs pendant la guerre...
    http://solutions-politiques.over-bl...

    En réalité il n’en est rien. Ces enfants ont un lien de filiation avec leur père biologique, français par hypothèse. Ils ont la nationalité de leur pays de naissance (ex les Etats-Unis).

    "En revanche l’extrait de naissance américain, avec éventuellement les deux pères, est apostillé, c’est-à-dire que la France reconnaît qu’elle ne peut pas contester la légalité de ce document américain. Dès lors l’enfant se retrouve dans un flou juridique que cherche à régler la circulaire "

    http://www.lemonde.fr/politique/art...

    Donc flou juridique oui, "fantômes juridiques" non ; c’est un mensonge.


  • Une seule question : Que fait on des bébes né d une mere porteuse et dont les parents biologique (je le rappelle parce que cela semble etre souvent oublié, la mere porteuse n etant là "que" le temps de la gestation) sont français ?????? Ils seront sans citoyenneté ????? c est cela que vous voulez ???? En faire des apatrides ???? Des nomades pour l eternité. ??????


  • Comment peut-on dire que ces lois sociétales "sont sans retour !" ?
    Depuis des siècles des mariages sont annulés.
    A N N U L E S donc réputés n’ avoir jamais existé ! ! !

    Pourquoi considérer qu’il puisse en aller autrement avec le mariage homosexuel ?

    Plus fort : quand on voit la proportion des divorces par rapport aux mariages (au moins 1 sur 3) donc leur nombre considérable, et ses difficultés (cout, longueur, drame des enfants ...) comment considérer qu’une annulation systématique (évidemment à la charge des "mariés") serait IMPOSSIBLE ? ? ?
    Elle serait même massivement dissuasive.

    Toujours plus fort : comment pourrait-il être ABSOLUMENT IMPOSSIBLE d’interdire le mariage des homosexuels en cas de futurs changements politiques ? ? ?

    Mais l’EUROPE a peut-être déjà prévu d’empêcher tous ces recours par des actions retardatrices ? Cela enlèverait alors l’attribut novateur à tous les chantres de cette idéologie. Sans dissuader aucunement les partisans de la Nature.

    A méditer


  • Aujourd’hui, ma mère et ma grand-mère étaient en train de s’engueuler. J’ai alors pousé un rugissement qui les a calmé direct, comprenant ainsi un peu plus ce que Alain Soral décrivait comme l’incontournable rôle du mâle.
    Le problème des parlementaires de l’opposition, c’est qu’il n’y en a aucun qui gueule assez fort pour faire taire les petites cailles. Le seul, c’est Guaino le repenti (gaulliste avant de se se damner), mais il reste encore un peu mou. Taubira a dû quant à elle être choisie pour son côté mère fouettarde, histoire de contenir les assauts inutiles de la volaille d’en face.

    Il faut absolument bloquer cette histoire de GPA et de PMA, parce que c’est vraiment la passerelle vers "Bienvenue à Gattaca."
    Quelqu’un sait si on a déjà isolé le gène de la soumission ?

     

  • Question :

    quelqu’un pourrait m’éclairer sur l’autorisation de la GPA en Russie y compris pour de couples homos et pour quels motifs alors que l’adoption est désormais interdite pour les couples américains ?


  • Quelle décadence ! ces gens me donnent envie de vomir ! le seul gay que je respecte c’est Stéphane Bern, il est journaliste anti mariage et qui n’affiche pas son homosexualité en permanence ! En tant qu’ hétéro, je ne me sens ainsi pas stigmatisé...

     

  • A diffuser d’urgence, l’intervention du député P.S Bruno Nestor. Tout est dit en 7 mm. Du bon sens… et ça nous vient d’Outre-mer, comme un rappel.

    http://www.youtube.com/watch?v=y44Q...

     

    • Magnifique, splendide, merci.

      "Comment voulez vous qu’un homme dont les ancêtres ont été vendus et chosifiés ne s’inquiète pas de ce texte ? C’est parce que je suis un homme de gauche que je refuse ce qu’il sous-entend"

      "Alors qu’un tiers des habitants de l’Outre Mer est sous le seuil de pauvreté et que 60 % des jeunes sont au chômage, n’y avait il pas d’autres priorités ? Que dirai-je à ces jeunes en tant que legislateur, que je leur ai offert une grande liberté, non pas du travail, non pas un avenir décent, mais le mariage pour tous ? "


  • On notera aussi la réaction des Ni Putes ni Soumises :

    "NPNS attire l’attention de la ministre de la Justice sur les dérives de cette circulaire et l’incite fortement à la retirer car "elle laisse place à ce marché, honteux, des ventres à louer", estime le mouvement.

    "Cette circulaire doit être abrogée" demande NPNS jugeant "intolérable et inacceptable l’idée de vendre ou de louer le corps d’une femme qui deviendrait, de ce fait, l’objet d’une commande."


  • Belkhacem,Taubira rien que ces noms devraient nous mètrent la puce a l’oreille, a chaque fois que les Franc Maçons et les sionistes veulent nous faire avaler un projet qui pue, ils laissent les Noirs et Arabes faire le sale boulot et reste en arrières plan pour pas flinguer leurs carrières si leur magnifique projet de loi tourne mal et prend l’eau.


  • Une femme n’est pas une chaîne de montage de bébés destinés à la commercialisation. La dérive politique et commerciale qui se profile n’est pas sans rappeler le Lebensborn du national socialisme. Va t-on remplacer l’esclavage qui a fait la fortune des ancêtres par une production sur mesure d’enfants AOC ? Notre domination par la mafia communautaire en est elle là ?


  • Comme Abraham qui eut son fils Ismaël de son esclave Agar, parce que son épouse Sarah était stérile.

    Et puis c’est le principe du mariage traditionnel : l’épouse n’est là que pour procurer des enfants légitimes au mari (pater familias), elle n’a aucun droits sur eux (patria potesta). L’autorité parentale conjointe ne date que de 1970. Auparavant, seul le père avait des droits sur l’enfant.


  • Il y a une autre solution pour régler le problème de ces enfants étrangers nés de mères porteuses à l’étrangers : que ceux qui les achètent aillent les élever dans le pays où ils les ont achetés. Non seulement ils éviteront d’imposer à un enfant une coupure d’avec son milieu mais ils pourront aussi travailler dans le pays (pauvre le plus souvent) qui fait leur bonheur et contribuer ainsi à son développement. Ainsi ils seront aussi en parfaite cohérence avec leurs principes de générosité et d’amour...sans mettre à contribution les contribuables français.

     

  • Afficher les commentaires suivants