Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Obsèques en Estonie d’un chevalier de la Croix de Fer

Enterrement d’Harald Nugiseks, ancien sergent de la division SS « Estonie », dite aussi 20e division SS de grenadiers. Visiblement, les Estoniens restent fidèles au sabre et au goupillon. Ils n’ont pas encore été touchés par la vague de bien-pensance européiste. Mais ça ne saurait tarder.

 

Résurgences d’un passé difficile à effacer, voir sur E&R :

Histoire à l’endroit de la Seconde Guerre mondiale, devenue quasi-fabuleuse,
lire sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A visionner ou revisionner "Croix de Fer" de Sam Peckinpah (James Coburn, Maximilian Schell, James Mason).

     

    • #1392773
      le 09/02/2016 par Albert de tigreville
      Obsèques en Estonie d’un chevalier de la Croix de Fer

      Plus récent le film frères ennemis sortie en 2015 .


    • #1392849
      le 09/02/2016 par Szczebrzerzyszczykowski
      Obsèques en Estonie d’un chevalier de la Croix de Fer

      Et aussi, en ce qui concerne l’Estonie, l’incroyable "1944, frères ennemis" d’Elmo Nüganen (de 2015) qui mériterait d’avoir un Oscar pour sa musique, mais surtout pour la reconstitution des uniformes absolument époustouflante (les connaisseurs apprécieront).


    • #1392892

      Contrairement à bon nombre de productions américaines, "Croix de fer" est un film qui montre comment, du point de vue allemand, des personnages qui ne se battent plus « pour le Führer, le peuple et la patrie » tentent simplement de survivre à la guerre. Gros réalisme dans ce film ( qui vient de Heinrich avant tout )avec ses cadres et sa caméra épaule lors des scènes de combats ... la présence d’authentiques chars soviétiques T-34 , habituellement remplacés dans les films de guerre par des M4 Sherman ou des chars plus récents. Les armes portatives sont également bien représentées, notamment le MP40allemand et le PPSh-41 soviétique, que le sergent Steiner utilise. Dans ce film on voit une forme assez claire d’anarcho-individualisme chez le personnage de Steiner, haine du nazisme, mais aussi haine de la hiérarchie, de subordination, voir (paradoxalement ? ) meme finalement une haine du pacifisme.


    • @theorie M
      - Par tradition, dans l’Armée allemande , ce qui est mis en avant dans les vertus militaires , c’est la camaraderie .On rencontre cette notion dans les chants des lansquenets de la renaissance, dans le poème "ich hatt einen kameraden" ....Le film sur la guerre de 14/18 " 4de l’infanterie" .. " le pont" ou le "bateau " sur la guerre 39/45 . Aujourd’hui encore , cette camaraderie est mise en avant dans les cours des écoles d’officiers allemandes : On nous enseignait que si nos anciens avaient tenu à STALINGRAD, à CASSINO, à TOBRUK, ou en NORMANDIE , ce n’était pas pour le Fuhrer, ou l’idéal national socialiste, c’était pour les camarades .C’était très pratique, et permettait de répondre à certaines questions de façon claire .Cet esprit "j’avais un camarade " s’est transposé à la Legion Etrangere après 1945 , en INDOCHINE et ALGERIE , vu que près de 80% des effectifs avaient combattu " chez les vaincus".


    • @ Voronine

      C’est une tradition dans la légion étrangère de mobiliser "les vaincus" : il n’y a jamais eu autant de gens issus des pays de l’est que depuis la chute du mur de Berlin, tout comme il y avait beaucoup d’allemands au lendemain de la seconde guerre mondiale.

      Pour cet esprit de camaraderie plus fort que l’idéologie, ce n’est en rien spécifique à l’armée allemande. Je vous renvoi à l’excellent documentaire 14-18 le bruit et la fureur, avec Alexandre Astier en voix-off, qui explique très bien ce qui mobilisait le soldat français (entre autres) tout au long de la guerre : d’abord le patriotisme et "la haine du boche" en 14, la peur de voir sa femme se faire violer quand ils ont pris contact avec des civils belges, puis la haine pour motifs religieux quand la guerre a commencé à durer trop longtemps et à la fin, ce qui les tenait tous : c’était la der-des-der, la guerre à la guerre ; l’idée selon laquelle plus ce serait dur, moins ils risqueraient de connaître à nouveau une situation aussi terrible et surtout : "L’idée que les sacrifices passés justifiaient les nouveaux, que se rendre serait une injustice pour les souffrances endurées et les camarades tombés." Comme quoi, oui, la camaraderie peut-être un moteur mobilisateur fort...mais bizarrement, ça peut être le camarade mort qui donne plus d’ardeur au combat que le camarade vivant.


  • #1392776

    " Mais ça ne saurait tarder. "

    En effet, j’appréhende le moment ou la tombe de Rommel ( et de tous les autres soldats de la Wehrmacht/Luftwaffe/Kriegsmarine ) aura le droit à une petite visite des antifa ou des autorités qui agissent pour notre bien...

     

    • C’est déjà le cas, comme ces gens-là ne sont jamais à court d’imagination.

      Il y a quelques années à Vienne, la municipalité à majorité socialo-écolo avait retiré la citoyenneté d’honneur au célèbre as de la Luftwaffe Walter Nowotny, allant même jusqu’à faire effacer la mention de ce statut sur sa tombe et retirer celle-ci du carré des héros. Par la même occasion, et un curieux hasard, cette tombe fut profanée par des "antifas".


    • #1393234

      @AF
      La tombe de Michael Wittmann, le grand soldat Allemand de la seconde guerre, entérré en Normandie, a été récemment endommagé et la stèle qui y siégait dérobée......Une véritable honte !


  • Estonie, pays baltes, Ukraine, OTAN, UE, Soros, nazis... Au contraire, ils sont pile-poil dans la vague de l’européisme version BHL, tout se tient : anti-russes, atlantistes, attachés éternellement..., etc...

     

    • Soros et BHL profitent de leur sentiment anti-russe à des soi-disant nationaux-socialistes, mais ceux-là en Estonie sont des vrais, anti-ÉU.


    • Anti-US mais dans l’UE et l’OTAN ? Quelque chose m’échappe en voyant des militaires estoniens (adhérents de l’OTAN je le rappelle encore une fois camarade...) rendant les honneurs à un ancien SS. Ça ressemble furieusement à Glucksmann et ses potes en Ukraine. Mais il se peut que mon cerveau soit malade


  • #1392885

    Si BHL visionne cette vidéo, il va avoir des palpitations.

     

    • Il ne comprendra pas ....L’essentiel est inaccessible à la catégorie BHL .Il faut comprendre que la Ritterkreuz , on ne l’attribuait pas au premier venu et que ce n’était pas un colifichet pour danseuses .


    • BHL, dans tous les conflits ayant ensanglantés l’Europe de l’est et méridionale (de la Yougoslavie en 1991 à l’Ukraine de nos jours), a systématiquement pris parti pour les héritiers spirituels et idéologiques des factions collaborationnistes de 39/44. Des oustachis croates aux bandéristes ukrainiens...


  • Je vois pas en quoi ils seraient gêné d’une cérémonie en l’honneur d’un SS,
    quand on sait que Hitler a surement été amené à haut niveau par toujours les mêmes (depuis les usa) afin de servir par la suite une propagande qui leur permet de nous taper au porte-monnaie ( preuve les fameux 6 millions évoqué des 1920’s ) et d’oppresser un autre peuple sémite dans le but de recréer leur grand IS....

    à part des petits roquet type "Klarsfeld" les vrais tenants du manche sans fiche c’est que de la posture, pour preuve les néo-nazis ukrainiens aux coté de Bhl
    ceux qui subisse la vraie menace se sont les gens du quotidien allemand ou français qu’on a de cesse d’humilier sois disant pour collaboration jadis et ceux-là ont évidemment des descentes et profanations des anti-fa surtout si ils ont le tord d’être chrétiens.
    Ils me semble pas qu’a haut niveau les SS étaient chrétiens, plutôt païen ressortant les mythes germano-nordiques.
    c’est que mon avis...

     

  • Ahahaha toujours aussi taquins à relayer ce genre d’informations ! C’est pour ça qu’on vous aime ER !


  • Inimaginable dans la France-Charlie, le pays le plus dégénéré de la planète : aucun pays au monde n’autoriserait la publication de ce torchon obscène, scatologique et blasphémateur .


  • Les Baltes ne font plus d’enfants. Cela va donc changer,
    Sinon, évidemment, les Baltes ont vécu cela différemment : les Allemands leur permettaient de se libérer des Soviets qui n’étaient pas des anges.


  • #1393214

    Les derniers vestiges de l’Europe...


  • #1394221

    Je vais en Estonie fréquemment depuis 15 ans.
    Les Estoniens n’admettent que 500 immigrants physiques par an. Pas plus. Ces 500 places sont presque toutes prises par des Russes ayant déjà de la parenté sur place. L’Estonie a 1,4 M d’hab.
    Donc pas d’invasion prévue. Pas de "migrants" en Estonie. Depuis 1992 l’ESTONIE se développe à très grands pas, mais avec des Estoniens . Ils vont largement dépasser le niveau français.
    L’Estonie est le pays le plus totalement informatisé du monde. Les inventeurs de Skype dont le siège est à Tallinn, sont estoniens, les fonctionnaires sont tous estoniens et peu nombreux, la flat tax réduit les paperasses à presque rien, la rigueur est de type allemand, etc.
    Alors, ils ont imaginé de créer une admission MASSIVE de "migrants" VIRTUELS afin de ne pas avoir à prendre de vrais migrants.

    http://www.bilan.ch/techno-plus-de-...

    Ce système de résidence virtuelle a du succès. L’Estonie est ainsi le SEUL pays au monde où les "migrants" rapportent dès la première seconde de leur migration et ne seront jamais en position de créer de trouble à l’ordre public, ni bien sûr de coûter au Trésor Public, quel que soit leur nombre.
    L’Estonie veut votre e-résidence mais certainement pas votre résidence. C’est un pays très jaloux de son identité.
    Astucieux.