Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Opération déminage pour Manuel Valls au Mali

Et peut-être renflouage...

En visite au Mali le 18 février, le premier ministre Manuel Valls devra évaluer la résilience du pays face aux troubles incessants de ces derniers mois.

 

Malgré la présence de 1 300 soldats français trois ans après l’opération « Serval » menée par l’armée française, la situation sécuritaire du Mali est tout sauf brillante. On ne le sait guère tant l’armée française cadenasse les informations en direction de la France. Seuls deux violents attentats perpétrés en plein coeur de Bamako en 2015, l’un contre le café bar « La Terrasse » et l’autre contre l’hôtel Radisson ont été médiatisés, parce que ces deux lieux sont très fréquentés par des occidentaux.

Hélas, le territoire malien est le théâtre quotidien d’attaques visant les forces françaises et internationales [1]. Au Nord du pays, les groupes terroristes multiplient les attaques dans des conditions qui rappellent à beaucoup sur place la période qui a précédé l’intervention tricolore. Plus grave, les groupes terroristes du nord ont accouché de nouvelles franchises composés de combattants originaires du sud du Sahara. C’est le cas notamment du « Front de libération du Macina » et de la katiba « Khaled Ibn Walid » qui sévissent respectivement dans les régions de Mopti, au centre du pays, et près de la frontière sud avec la Côte d’Ivoire.

À travers le journal mauritanien Al-Akhbar, l’émir algérien d’Al-Qaida au Sahara, Yahya Abou Hamam, a réaffirmé, le 11 janvier dernier, l’alliance entre Aqmi, Ansar Eddine et Al Mourabitoune, le groupe dirigé par le tristement célèbre chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar. Les trois organisations affirmant être en guerre contre la France.

 

Un Mali fantasmé

On est loin en tout cas du tableau idylllque que le pouvoir français dresse généralement d’un Mali fantasmé où la paix civile serait revenue grace à la France. Récemment encore sur le plateau de l’émission de France 2 On n’est pas couché, Manuel Valls a expliqué que, contrairement au président gabonais Ali Bongo, le chef d’État malien aurait été « bien élu ». Le Mali ajoutait-il, a été « sauvé » des terroristes par l’armée française.`

L’obsession de François Hollande et de Manuel Valls est que le Mali tienne bon. Du moins jusqu’aux élections présidentielles. Si le pays s’effondrait, un des principaux thèmes de campagne des socialistes – un paradis malien opposé au chaos libyen créée par Nicolas Sarkozy – disparaîtrait.

Il va falloir au Premier ministre vérifier cette gageure sur place. Il n’est pas forcément le mieux placé pour engager un débat franc avec l’allié et membre de l’Internationale socialiste, le président malien Ibrahim Boubakar Keita, dit IBK.

 

L’affaire Tomi enterrée

En mars 2014, Paris envoyait un sérieux Scud en direction du chef de l’État malien qui alors ne s’était pas privé quatre mois avant d’attaquer l’armée française, à la une du Monde, pour complaisance avec les rebelles touaregs du MNLA, allié traditionnel des services français. « Le Monde » révèle, avec force détails, qu’une information judiciaire est ouverte mi 2013 par le parquet de Paris pour enquêter notamment sur les relations entre le chef de l’État malien et le sulfureux « parrain des parrains » corses, Michel Tomi.

Lire la suite de l’article sur mondafrique.com

Notes

[1] Le mois de février 2016 a été particulièrement sanglant. Le 14 février 2016, un 4×4 de Barkhane a sauté sur une mine sans faire de victimes. Deux jours avant, le camp de la Minusma – la force onusienne au Mali – à Kidal a été ciblé par des tirs d’obus et un camion kamikaze conduit par un djihadiste mauritanien. Résulat : six casques bleus guinéens tués et 42 autres soldats blessés. L’attaque est revendiquée par Aqmi. Le même jour, des djihadistes de la même organisation ont tendu une embuscade à une patrouille de l’armée malienne causant la mort de trois soldats sur la route qui relie Tombouctou à Goundam dans le nord du pays. Enfin le 7 février, une katiba d’Aqmi a lancé trois attaques kamikazes dans la ville de Tombouctou dont deux visaient des check points de l’armée malienne et le troisième un hôtel où logent des soldats de la Minusma.

Dernières nouvelles du front africain, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1399884

    « Le second est soutenu à Bamako par l’imam wahhabite Mahmoud Dicko qui jouit d’une immense popularité au sein de la société malienne et a permis l’élection d’IBK en 2013. »

    Bernard Lugan nous a récemment informé qu’il est très facile de transformer des musulmans du quotidien en wahhabites. Plus de 750 missions "humanitaires" qatariennes ont facilement wahhabisé plusieurs milliers d’habitants du Burkina Faso. Or, si les musulmans africains peuvent être facilement transformés en fanatiques pourquoi n’en irait-il pas de même avec les musulmans qui vivent en France ? Il suffit que leurs imams leur demandent de lire le Coran.

     

    • #1399904

      @ Eric
      Tu te fais une fausse idée du "musulman" ,sorte d’entité homogène qui irait tous les vendredi à la mosqué .Sais-tu combien de Français "de branche " fréquentent les mosqués ? Tu serais surpris du trés faible pourcentage , qui ne serait pas pris en compte , car il est inférieur à la marge d’erreur .


    • #1399938

      Vous avez certainement beaucoup de raison d’être islamophobe, mais la peur de l’islam aujourd’hui est, techniquement parlant de la wahabophobie (je me permet ce terme barbare sauf votre respect, même s’il pourrait être insultant car l’homme n’a peur que de ce qu’il ne connaît pas).
      Anti-wahabisme serait le terme adéquat.
      En vérité je vous le dit l’islam est sali pour longtemps par ces vipères de cette secte déviante qu’est le wahabisme.
      En profitant de leur privilège géographique (terre de la mecque) et politique (dynasties d’usurpateurs du vrai califat) ces bandits de la pire espèce parmi les bédouins ont corrompu l’islam pour le faire devenir un "musulmanisme" pour "musulmaniens" vidé de sa transcendance réel car les mots de dieu sont dans le coran véritablement pour les musulmans de l’islam (un non-musulman est plus proche de l’islam que le wahabisme, c’est la réalité malheureusement).
      Et comment renversé tout le sens des termes coraniques me direz-vous ?
      Eh bien avec la langue arabe rien de plus simple, si vous savez qu’en arabe il y a 150 façons différente de désigner le mot -lion- ...
      Ce n’est qu’un exemple mais en spéculant sur tout les termes du coran rien qu’en arabe je vous laisse imaginer les dégâts dans les traductions... (lorsque l’on sait de plus que les exemplaires du coran à travers le monde sont imprimés par l’arabie saoudite..)
      Un musulman (donc non wahabite) ne faisant pas parti de cette magouille ne sait que trop bien que dieu est précis dans sa parole.
      Heureusement le téléphone arabe coupera bientôt.


  • #1399887

    la" France à fric " ce raccroche à ce qu’elle peut, les Israéliens et leur bras armé US sont en train de les foutre hors de toutes les colonies du Franc CFA ,véritable vache à lait de l’économie colonialiste française ,qui rapportent des milliards d’euros par mois depuis les fausses indépendances des années 60 ! et l’ont peut dire sans grand risque de se tromper que lorsque les américano-sioniste siffleront la fin de la récré ,comme par hasard tous les pays sous domination Française se soulèveront contre leur maitre actuel et alors naitront des révolutions de couleurs qui auront pour but de chasser le bleu/blanc/rouge !!!

     

    • #1400101

      Il serait bien que lorsque vous parlez de la politique africaine vous preniez le temps de venir ici comprendre.
      1. Si ici, au Sénégal, vous faites un referendum pour le retour de la France, le résultat serait sans conteste en faveur d’un retour.
      2. La France est un empire pas un état colonial comme la Belgique ou l’Angleterre ( dans certains cas).
      3 La politique Africaine est féodale basée sur des Marabouts et leurs talibés qui raquette l’état et les citoyens. Ils sont extrêmement dangereux et puissants. Il y a 1 mois, 3 condamnés pour meurtre (talibés) ont étés libérés à Thiés, pour une "erreur de procédure".
      Des camions rempli d’amphétamine ont été arrête sur la route de Touba... Crime, Mafia, traite des personnes... CCA (c’est ca l’Afrique) .
      4 Croire que l’Afrique finance la France est une vieille idée qui n’a plus lieux d’être aujourd’hui. Toutes les entreprise construite par la France en Afrique sont morte sous les coups de la corruption.
      Ici tout ce qui se crée, c’est avec l’argent Français. Et bien souvent ça se fini par une arnaque à la Sénégalaise.
      Vous expliquer l’Afrique, me prendrais des heures et vous vous feriez une mauvaise image des Africains.
      Retenez ça : Les peuples Africains sont tellement gentils qu’ils sont la proie de seigneurs immondes qui les massacres. Et ils sont besoin de notre aide, comme les frères qu’ils ont toujours été pour nous.


  • #1399914
    le 17/02/2016 par Arrière garde
    Opération déminage pour Manuel Valls au Mali

    Les valises pleines d’argent sale et les mains qui vont avec, où quand vallss ne trafic pas exclusivement avec des blancos...

     

    • #1400104

      quand il y a du pognon en jeu , ya pas de couleur ou de signes particuliers qui tiennent -
      y a qu’à voir comment Sarko a reçu Kadhafi et Hollande : le président Iranien , qui par ailleurs n’est pas rancunier sur tout ce qu’il a entendu de Fabius , BHL , et de toute la mafia installée en haut du système -
      et les 2 navires non livrés à Poutine ,ce n’est pas vraiment une réussite et je crains que Poutine s’en souvienne longtemps , même si à l’heure actuelle il est en train de réfléchir, sur le sort réservé à Erdogan -


  • #1400080
    le 18/02/2016 par bonda mamma
    Opération déminage pour Manuel Valls au Mali

    s’ils ont du mal au Mali .....
    on se demande ce qu’ils ont été foutre en lybie et Syrie-
    à part vouloir exploiter les migrants en Europe, en les payant moins cher que les populations sur place !!!!!
    à part continuer la voie du nouvel ordre mondial , stoppée net par poutine qui protège ses intérêts -
    à part déstabiliser la région au profit des Parasites qui les entourent -
    j’ai du mal à suivre leur politique international , sachant qu’ils n’ont pas les épaules pour s’asumer tout seul -


  • #1400204

    en haut de son nuage , EL Blancos serait capable de trouver qu’il y a trop de blacks au Mali -
    tant que Ali Bongo lui remplit ses valises , y aura pas de problèmes !!!!!!


  • #1400314

    @expatrie

    Votre com m’a inspiré un profond dégoût. Vous êtes le genre de Blanc qui parle des Africains comme étant un bloc monolithique et avec une condescendance d’un autre âge - " Les peuples Africains sont tellement gentils, ils sont besoin de notre aide, comme les frères qu’ils ont toujours été pour nous" - sans tenir compte des différences spécifiques et culturels liées à l’ethnie. En tant que Congolais, je me sens plus à l’aise avec un Belge par ex qu’un Sénégalais. Tout européen qui a vécu un tant soit peu en Afrique sait qu’il n’y a pas plus raciste qu’un Africain. C’est un racisme - sans connotation positive - qui a sa raison d’être due à la grande diversité des ethnies. Que les "africains seraient tellement gentils" allez raconter ça à ces milices composé de Tutsis qui violent tout ce qui bougent (y compris des hommes) dans l’est du Congo. A propos, pour vous les Africains ne seraient-ils pas non plus des grands enfants toujours souriant ? Ya bon banania.

     

    • #1401168

      « En tant que Congolais, je me sens plus à l’aise avec un Belge par ex qu’un Sénégalais. Tout européen qui a vécu un tant soit peu en Afrique sait qu’il n’y a pas plus raciste qu’un Africain. »

      Oui, j’ai eu à constater ce triste spectacle à Bruxelles. - « [but] he’s a nigger ! » dixit le valet joué par Samuel L. Jackson dans un film qu’avait conseillé Soral, Django Unchained...

      Une véritable confession, monsieur Gelindo. Passez un bonjour à Léopold II !