Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

Marc, 50 ans, est militant d’Égalité & Réconciliation. Après de nombreuses années passées en région parisienne, il s’est installé dans les Pyrénées-Orientales pour y élever des chevaux et accueillir du public dans des yourtes. Au micro d’E&R Languedoc-Roussillon, il raconte son parcours.

 

 

Visiter le site de Marc : sejour-nature-yourte.fr

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

Pour en savoir plus sur le Réseau d’économie solidaire :

Voir aussi, sur E&R :

Renouer avec la terre avec Kontre Kulture :

Un esprit sain dans un corps sain avec Kontre Kulture :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cet éleveur de chevaux est sympa et intelligent.

    Sa conclusion est géniale.

    Nous viendrons !


  • Quand j’entends le discours de ce bonhomme, simple et comme il le dit si bien pragmatique, je garde confiance en l’humanité. Il y a encore quelques personnes de ce calibre qui trainent. Leur franc parlé authentique représente tout ce que je vénère et recherche en ce monde. Je suis heureux d’en connaitre au moins deux ou trois des comme ça. Ce sont des amis que je ne voudrais décevoir pour rien au monde.


  • #1469291

    Pour échapper à l’Empire, il faut monter en montagne. Là, on a enfin la paix. Bravo Marc ! Total soutien.

     

    • Juste sortir des grandes agglomérations , après tout la ville, c’est le cœur du système actuel .
      Mais déjà dans les petits villages, on peut retrouver un peu de sérénité,d’humanité,
      sans avoir besoin de se perdre dans la nature.

      Chacun selon ses moyens, tout le monde ne peut pas vivre isolé comme ça, mais rien que de quitter les villes, çe serait déjà un grand pas


    • #1469380

      Pas au-dessus de 800 m pour des cultures. Piero San Giorgio à est 1000 m je crois, il rame.


  • Salut Marco

    félicitations pour ton parcours, j’aimerai avoir ton courage

    bonne continuation à toi

     

    • Les analyses ont montré que 96% de ce que nous faisons, nous le faisons dans l’inconscience (manipulations, publicité, formatage etc..) seulement 4% sont attribues a la conscience. Il faut beaucoup de l’spiritualité pour accéder a la conscience. Si nous accédions a la conscience, il est facile pour nous de tout laisser et de quitter le système. Bravo Marc c’est exactement ce que préconise faire et je le ferais encore cette année.

      Cordialment.


  • Merci pour ce moment d’authenticité !


  • Merci de nous l’avoir présenté. Le bagout du mec fait que ce fut un véritable plaisir à l’écouter. ER devrait l’inciter à écrire ses expériences sous forme d’un livre. Je crois qu’il doit en avoir des anecdotes croustillantes à raconter.


  • #1469330

    Désolé mais , le karaté , le taekwondo , le kick boxing , sont des sports de combats a main nu !! Non des " Arts Martiaux .... " !!

     

    • pinaillerais tu un chouillat ? ;)

       

    • Pour Beaucoup ce sont des sports...pour quelques chanceux qui ont réalisé en eux même le sens du termes "art martial "toute technique de combat se doit d’être " un art " pour en saisir l’essence et la noblesse de ses racines et de son but. Le terme martial est plus vague, il se rapproche plus par sa définition stricto sencus de la définition par notre monde moderne des dit" sports de combat" .

      Les premiers et derniers samouraï japonais en parlent bien mieux.


    • #1469718

      Je ne pinaille personne !!
      Je constate juste que plus grand monde ne comprends ce a quoi fait référence la notion d’art martial dans une société traditionnelle ... !!
      Un samurai a une attitude de guerrier qui est la générosité et la noblesse ,
      c’est absolument incomparable avec un mercenaire actuel d’une armée qui flingue un max de gens derrière sa mitrailleuse pour continuer a toucher sa paye ... , c’est une autre dimension !!
      Vouloir designer par " art " toute techniques de combat c’est une anomalie .... !


  • #1469352

    Bravo Marc et bonne continuation.


  • Super vidéo, elle m’a rempli d’espoir concernant l’avenir, cet homme a l’air heureux dans un cadre naturel, ceci ressemble à la vrai vie !
    Bravo à l’équipe d’ER pour se reportage et bien sur à Marc ainsi qu’à ça famille, excellente continuation à vous !


  • Musique du générique par Joe Isaishi : "Castle in the Sky Theme " (pour ceux que ca intéresse)
    Et bravo a Marc.


  • Félicitations Marc ( et ton épouse ) pour ton courage et surtout d’avoir eu l’audace d’instruire vos 3 enfants sans le recours de l’ecole officielle . !!!


  • #1469393

    C’est grâce à des gens comme ça que j’aime E&R... Total respect à cet Homme !


  • Très bel exemple de liberté ce monsieur. Certains dont moi pensent à bouger. Mais ceux qui restent dans leur confort, ce n’est pas nécessairement par peur, mais juste parce que ça leur convient d’avoir leur petit confort sans se poser de question.


  • Bonsoir Camarades !

    Merci à la section Languedoc-Roussillon pour cet entretien qui est une réelle bouffée d’air frais en ces temps on ne peut plus maussades et qui nous donne de l’espoir.
    (L’espoir fait vivre dit-on)
    Fidèle lecteur quasi-quotidien d’E&R (parmi tant d’autres j’imagine) depuis... allez on va éluder les questions d’égo ;-)
    Je lis également les commentaires qui sont souvent instructifs avec des liens postés qui donnent envie d’aller plus loin dans la réflexion, et merci à vous tous qui relevez le niveau ! :-)
    Je ne poste que très rarement, car trop peu à dire ou ne sachant que dire en étant concis et comme dit le proverbe, si ce que j’ai à dire ne vaut pas mieux que le silence alors il vaut mieux se taire. Mais cet entretien a ré(ai)sonné en moi, d’où la rédaction de ce commentaire.
    Je me suis reconnu dans un moment du témoignage de Marco, là ou il parlait d’une bande de potes qui voulaient monter un projet d’éco-village en commun ("on se revoit dans 5 ans" - "ah y’a plus personne") j’ai vécu une expérience similaire il y a quatre- cinq ans, et malheureusement, même constat. Chacun ayant fait son chemin de vie, pourtant les mêmes idées sur la ligne d’E&R mais point de passage à l’acte, je ne jette la pierre à personne, étant dans le même cas, mais combien franchissent le pas ? Le rêve est pourtant là à portée de main, mais ce n’est pas par confort, ni par conformisme que (pour ma part) le pas ne peut être franchi, mais bien parce que d’un point de vue économique, cela n’est pas possible, ma femme et moi étant intérimaires (ou précaires) galérant à payer un loyer et à boucler les fins de mois.
    Pourtant, nous sommes jeunes 23 et 26 ans, sur la même longueur d’ondes, des rêves plein la tête, mais très peu de perspectives d’avenir.
    La question étant : quel réseau solidaire pourrait nous aider à nous émanciper de ce système totalitaire marchand ?
    Aide toi et le ciel t’aidera, n’est-ce pas ?
    En tout cas, sachez camarades, que nous sommes des milliers dans ce cas là, (j’en suis convaincu) à vouloir franchir le pas vers une vie plus raisonnée, plus saine et plus harmonieuse, en résumé, un retour à la terre, est-ce que l’exode urbain se fera-t-il collectivement ou individuellement ? Telle est la question.
    Merci encore à la section Languedoc-Roussillon pour ce moment. (et pas à la Trierweiler haha ;-)
    Un Français Alsacien (Bas-Rhinois qui plus est ! - clin d’oeil amical à ceux du Haut-) et bien français avant d’être alsacien.

     

    • Bonjour,
      essayez de voir au niveau de WOOF pour gagner de l’experience et être en contact avec des gens qui ont déjà franchis le pas. Ensuite il y a des opportunités de récupérer des terrains non exploités, abandonnés, avec un peu de creativité et une bonne gestion tout est possible . Renseignez-vous sur les subventions que vous pouvez obtenir et passez des diplômes (agriculture, élevage...).
      Finalement, vous pouvez tomber avec un peu de chance sur un couple qui va à la retraite qui pourrait vous céder son exploitation ou un petit bout de terrain pour faire votre projet si vous vous occupez d’eux.
      Bon courage.


  • Psaume 24
    …2Car il l’a fondée sur les mers, Et affermie sur les fleuves. 3Qui pourra monter à la montagne de l’Eternel ? Qui s’élèvera jusqu’à son lieu saint ? - 4Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur ; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper.…


  • @Andreas

    "Il faut beaucoup de l’spiritualité pour accéder a la conscience"

    Il faut tout d’abord voir ce que tu entends par conscience. Quand je joue à Dark Souls sur playstation, je suis aussi dans un autre état de conscience ; quand j’ai fait de la plongée à Cuba idem, idem lors de mon 1er saut en parachute au Brésil et ainsi de suite. Même le fait d’être polyglotte a parfois une sensation très psychédélique.

    "il est facile pour nous de tout laisser et de quitter le système. "

    Pourquoi devrait-on quitter le système pour autant. ? Il s’agit de composer, c’est tout.

     

    • Composer est usant ? la vie est courte, alors pourquoi trop se tuer la santé ?

      L’élevage des chevaux c’est un truc bien particulier, de quoi faire vivre modestement une petite famille ? heureusement qu’il y a les yourtes en belle saison ? puis on échappe pas à l’Etat avec sa taxe hotellière et companie c’est pas trop dur ?


    • "Pourquoi devrait-on quitter le système pour autant. ? Il s’agit de composer, c’est tout."

      Quand je parle de conscience, je parle de la conscience vis à vis du système dans lequel nous vivons. Il faut relire mon commentaire. Je vois que tu n’es pas conscient de ta mise en esclavage. Je t’informe que la situation deviendra de plus en plus insoutenable. Pour finir je me permet de te poser une question.

      Si le système te pose une question binaire comme suit : Veux-tu être esclave à vie ou être libre ?
      Je suis curieux d’entendre ta réponse.Merci à E&R de me permettre de m’exprimer.

      Cordialement.



    • Quand je joue à Dark Souls sur playstation
      quand j’ai fait de la plongée à Cuba
      lors de mon 1er saut en parachute au Brésil

      Pourquoi devrait-on quitter le système pour autant. ?



      C’est du second degré ?


    • @ Bromelia
      C’est pas du second degré, c’est du Gelindo^^.
      Hé Gelindo, envoies-moi un message privé, j’aimerais bien te connaître (ou alors tu n’es pas membre d’ER ??)
      Tu m’apprendras à jouer à la playstation.


  • Chacun de nous possède deux vies, celle que nous pensons être contraints de vivre en la subissant et celle que nous rêvons.. La vraie vie étant celle que nous rêvons, n’hésitons pas à opter pour cette dernière sachant que l’utopie c’est pour ceux qui n’osent rien.. osons avant de n’avoir plus le choix. Marc est un formidable exemple et le bonheur sa plus belle récompense.


  • #1469448

    C’est merveilleux !

    Je pense que c’est sans doute la réponse à la dépression et au mal de vivre que l’on ressent (parfois). Il y a deux choix possibles : quitter le pays (Canada) ou vivre en milieu rurale... Je me dis qu’il n’y a aucune raison de quitter la terre de ses ancêtres, alors... le choix est vite fait !

    Je ne sais pas trop comment vivent les fermiers, je suis une fille des villes et je ne connais que ça, mais au vu des images, je suppose que c’est réjouissant.

     

    • c’est du travail,surtout, mais ça devient un mode de vie,
      donc c’est pas vraiment un "travail" non plus.

      Un mode de vie, oui, je pense que ça définit le truc, on peut pas faire semblant.
      mais nos ancêtres ont quasiment tous vécus comme ça , donc il y a pas de raison que l’homme moderne soit moins capable.


  • Respect à cet homme. Si tout les immigrés pouvaient suivre son exemple.


  • Un enchantement cet homme...Drôle, fort, intègre, entreprenant, simple....
    Hummmm le rêve !
    Il est ou le mien ????!!!!

    Bravo, merci.
    Les balançoires c’est pour les adultes aussi ?
    Je viendrai bien séjourner chez vous cet été.

    Bien à vous, TOUS.

    Marie.
    ps : une ex parisienne partie en Bretagne faire le grand changement, du haut de mes 31 ans, il y a 9 mois maintenant. J’ai trouvé un job ici, en CDI, objectif étant : trouver un terrain, construire autonome dessus. Une base, et le tout ...
    SEULE ...à défaut d’avoir trouver l’HOMME !

     

    • bonjour ephata

      s’il peut être dans le loir-et-cher, c’est peut-être moi ! ;)

      et si tu aimes faire du vélo camping, entre autres choses, alors, c’est définitivement moi !

      Mon annonce a lire dans le forum ER...

      bonne journée


  • C’est vraiment excellent et rafraichissant. Super reportage. Pernod n’a plus qu’à se recycler. :)


  • Le Grand écart comme le dit Marc...

    Je travaille mes adducteurs, après je me lance dans le Cher...
    Manque plus qu’un travail officiel dans le département. La fermette est habitable.

    C’est un phénomène qui se généralise chez E&R, ils réinvestissent les campagnes de France... On va tous faire du bio, du bon et du bien...

    Les réseaux se mettent en place, à suivre.

     

    • C’est du simple bon sens, on paye déjà hors de prix des produits bas de gamme, ou des loisirs surfaits, donc il y a des opportunités.

      C’est pas facile à mettre en place, puisque tout va contre cette simplicité, mais c’est possible.
      Aujourd’hui le plus gros du "coût" d’un produit passe souvent dans autre chose que le produit.

      Sans tomber dans l’angélisme,mais il se peut bien que ce genre d’initiatives soit le futur, ou que ça représente une bonne partie de l’organisation sociétale d’ici peu.
      Et encore mieux si ça fonctionne en terme de connivence ou de sympathie, puisque la société est totalement atomisée, éclatée.


  • Personnage supérieurement sympathique et ...intelligent. Il est amusant de constater que le retour au terroir passe dorénavant par l’Asie, les series américaines ,le demi-sang arabe - pourtant le Merens n’est pas loin - et la yourte mongole faites il me semble plutôt pour les grandes plaine sibériennes et le nomadisme. Mais bon les nécessités écologiques pousseront peut-être a les adapter à nos paysages pyrénéens.


  • #1469482

    jolie aventure d’authenticité retour au source ! voilà un respect de morale et de vivre enfin une agréable sens à l’humanité :)
    musique c’est quoi au préalable ?
    merci bon vent à cette homme digne.


  • #1469499

    Un ancien ami (depuis que je suis "soralien" il fait celui qui ne me connait pas) plutôt anarcho-libertaire a vécu dans les trois ans (de 2010 à 2013) dans une yourte dans son pays d’origine la Normandie.

    D’après ce qu’il m’a dit à l’époque, il est défendu en France de vivre dans une yourte.
    Il est arrivé, à ses dires, à vivre sans électricité et en presqu’autarcie (sauf pour son cidre et son tabac) parce qu’il tenait le Maire du bled par les roubignoles. Une histoire de terrains avec des magouilles pas trop légales.

    De toutes façons la feuille de route des Nations Unis pour 2015-2030 est d’interdire toute tentative d’autarcie alimentaire et/ou énergétique.

    On l’a dans le cul les mecs.

    Passer un W/E dans une yourte de location pour s’aèrer de la ville ça doit passer, mais faire une Communauté de l’Étre à la Francis Cousin... No way !

    Sympa le Marco, lui au moins a cessé de rêver sa vie pour vivre ses rêves..

    Pour vivre heureux vis caché mon gars !

    P.S. J’ai cliqué pour voir des canassons... Ai pas vu les canassons. Mais j’ai vu le Rouquin (j’en suis à mon troisième chat roux dont deux vivants !). Miaou !

     

    • si on est assez à le faire ils seront coincés, ils n’ont pas encore les moyens de leurs ambitions, c’est difficilement applicable tout ca... jusqu’au robots du moins.


    • Meme si c’était encouragé par le gouvernement, vous croyez vraiment qu’on pourrait tous vivre comme ça ? 65 millions d’individus vivant en autarcie... L’industrialisation ce n’est pas juste pour des raisons de rendement, mais tout simplement parce qu’ils serait impossible de nourrir tout le monde dans les temps...

       

      • >L’industrialisation ce n’est pas juste pour des raisons de rendement, mais tout simplement parce qu’ils serait impossible de nourrir tout le monde dans les temps...

        Je pense que ceci est une illusion du systeme, on etait pas bcp moins nombreux dans les années 50, mais on etait beaucoup plus rural, et on mangeait mieux, et on etait pas à la rue technologiquement.


    • #1470327

      L’industrialisation ce n’est pas juste pour des raisons de rendement, mais tout simplement parce qu’ils serait impossible de nourrir tout le monde dans les temps...



      @ jeanjean

      Sans la machhine à vapeur, le moteur à explosion et l’électricité pour qu’un type moyen qui vit du RSA continue ses activités habituelles (c’est à dire rien foutre) il lui faudrait environ 180 esclaves à sa disposition ! De plus 90% de la terre cultivable est morte, pour y faire pousser quoi que ce soit il faut la gaver de produits chimiques. Aussi il est de bon ton, lorsqu’on vit coupé de la méchante civilisation, d’être jeune et en excellente santé, de ne pas avoir une dent de sagesse qui pousse de traviole, de ne pas faire une crise d’apendicite, de ne pas avoir besoin de porter des lunettes pour lire et/ou écrire ni toutes autres prothèses for that matter. Ce type d’aventure est jouable pour quelques années (deux ou trois) en vivant quand même en parasite du système. Etudier comment vivent les Amish aux États Unis (ce qui se rapproche le plus de ce dont nous parlons) serait un bon départ :

      https://youtu.be/WHs7wHqE-bU

      Piero San Giorgio qui est sur le coup depuis des années nous ramène sur terre en compagnie du Taulier qui lui nous rappelle que notre attitude mentale elle aussi doit changer ;

      https://youtu.be/YHv_3p5sEKQ

      J’ai bien conscience de plomber un peu l’ambiance. Aussi, en manière d’excuses, une petite vidéo rigolte (je n’ai pas que deux chats roux, j’ai aussi un toutou et j’ai des projets pour lui) :

      https://www.facebook.com/ManterCo/v...


  • Bonsoir camarades, merci à ertv pour cette bonne parole. Comme le dit votre interlocuteur, il est difficile en ce monde de lancer des projets avec d’autre personne qui lâche trop facilement le désir de renouveau. Mais comme cette vidéo le montre, seul, avec des convictions et du travail, le résultat peut attirer ensuite du bon monde. Alors étant aussi en plein mouvement de changement, j’invite la dissidence à suivre cet exemple, et peu importe l’envie en elle même et sa profonde complexité. Tout est encore faisable, il n’est pas trop tard. Vive l’indépendance vive la France et vive E&R.


  • ben didonc il fait pas son age, ca entretient le courage !


  • Merci à Egalité et Réconciliation, pour nous faire partager des témoignages comme celui-ci.
    Pour ma part je vais aussi bientôt franchir le pas du retour à la terre ( je suis dans les recherches ). Une vie plus simple, moins stressante que se soit physiquement ou mentalement, en contact avec la nature, les animaux. La possibilité de pouvoir devenir en partie autonome au niveau alimentaire, et donc ne donner quasiment plus d’argent aux industries agro-alimentaires qui nous empoisonne. J’essaye aussi un maximum de convaincre mon entourage ( difficile, mais sa fonctionne avec quelqu’un :D )
    J’espère avoir des voisins comme Marc, et comme il l’a dit " les petits ruisseaux font les grands fleuves "
    Pour finir j’ai récemment entendu une citation qui m’a pas mal fait réfléchir :

    " on ne change pas les choses en combattant la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra inutile l’ancien. " ( Buckminster Fuller )

    Amicalement à vous tous.

    Que dieu soit avec nous !


  • Bravo Marco pour ces choix courageux mais cohérents, depuis quelques mois je prepare un projet similaire, en groupe cela-dit, j’espere avoir autant de reussite ! Bonne continuation !


  • #1469558
    le 20/05/2016 par la pince mon seigneur
    Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

    ouais, y a 6000 AMAP en France, c’est bien ce système mais bon le capital a flairé l’affaire et commence déjà à noyauter , c’est dommage

     

    • Qu’entendez-vous par " noyauter le système des AMAP " ? Faudrait un peu développer parce que dit comme ça c’est un peu court, en tout cas insuffisant pour nous apporter quelque chose.


    • #1469803
      le 20/05/2016 par la pince mon seigneur
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      @eric : toi tu veux que je te dessine une bite sur une feuille ? Les multinationales envoie leur filiale ou leur société partenaire et viennent vendre leur produit pour augmenter la production ou indirectement pour protéger des parasites(bouillies bordolaise améliorées),tout ca sous des motifs de naturalité(je te rappelle pour exemple que l’industrie pharmaceutique a piqué toutes les recettes des indiens en infiltrant les tribus) certaines Amap cèdent, les forces du capital savent que la production de la culture paysanne est irrégulière, ils savent aussi que le travail de la terre est fatiguant, qu’il faut une certaines vitalité(faut protéger son dos) donc le "diable" vient proposer ces tentations, c’est pas bien compliqué à comprendre ?


    • Vous pouvez dessiner des bites sur une feuille si ça vous chante, ce qui ne serait guère moins éclairant que votre message précédent mais en même temps plus original. Ami de la finesse, je vous salue :-) Par contre je ne vois pas en quoi votre message serait plus explicatif quant à un éventuel noyautage des amap, vous n’êtes pas clair. Enfin, les gens qui s’intéressent aux amap ne le font pas par hasard et ont encore assez d’intelligence et de perspicacité minimum pour distinguer le cas échéant le bon grain de l’ivraie.


  • Pas de doute que l’esprit à une certaine influence sur le corps. Ce type fait plus jeune que ces "vieux jeunes" de 20 ans de Science-Po...
    C’est admirable ces mecs qui ont le courage de s’accomplir...il doit aussi remercier la providence d’avoir trouver sa femme ! C’est rare de trouver une nana prête à se lancer dans ce genre d’aventure à 30 ans passés car si j’ai bien compris c’est à 32 balais qu’il a décidé de plaquer sa petite vie confortable pour une aventure à l’issue incertaine dans les Pyrénées . Surtout en France où les gens considèrent que la vie s’arrête à 40 ans alors que paradoxalement ils doivent bosser jusqu’à 65 ans et plus pour toucher leur maigre retraite...


  • Soyons tous Charles I.


  • @Andreas

    "je parle de la conscience vis à vis du système dans lequel nous vivons"

    On est tous dans une certaine mesure esclave de qqchose. Je n’ai pas envie de m’affranchir entièrement du système parce que ce système supposé m’asservir, selon toi, m’a aussi bcp enrichi. Etant au chômage, je n’ai jamais eu tant de temps pour lire, de voyager et de me consacrer à des choses que je n’aurais pas eu le temps de faire si j’aurais été entièrement accaparé par un travail. Autant dire que cette liberté a eu impact incommensurable sur ma manière d’appréhender le monde tout en dépendant d’un système nommé chômage.

    "Je vois que tu n’es pas conscient de ta mise en esclavage"

    C’est très condescendant de dire cela sans ne même pas connaître la personne. Et puis dans certains cas cela change quoi que l’on soit conscient ou non de sa mise en esclavage ? Il y a des gens qui n’ont pas le choix parce que le destin en a décidé ainsi. Ecoute cher Andreas, j’ai parcouru le monde. Je me suis retrouvé en brousse au Congo, j’ai vécu au Brésil, Thailande etc eh ben tu sais quoi ? J’aime encore bien ma petite Belgique avec tout son confort. Tous ces gens sur ce site qui disent qu’ils veulent tout quitter et qui n’ont encore rien vécu me font bien rire.

    Bonne journée, de le part d’un esclave.

     

    • Bonjour.

      Vous défendez un système qui vole l’argent des productifs pour entretenir les non productifs - sensés retrouver du travail au plus vite -, système qui est une aberration sinon de l’esclavage. Mais vous êtes, en tant que demis esclave, votre propre esclavagiste à le défendre.

      Pour information, il y a des milliers d’artisans et de travailleurs qui ne "profitent" pas soit disant en "toute bonne conscience" du système, car il ont une morale, et des besoins financier (familles, non propriétaire héritant, donc crédit fort ou Loyer, etc.. )

      Pour ces gens là, quitter le quotidiens, avec ses habitudes de "conforts" est souvent difficile (peur de l’inconnu, du changement, etc) mais est souvent un espoir de sortir de l’esclavage financier.

      Profiter de l’Etat providence n’est absolument pas défendable pour discréditer le besoin de ceux qui veulent quitter l’Aliénation des vie de grandes villes.

      Personnellement je suis artisan sur Paris par besoin d’argent, ce qui devait durer un an ou deux dure depuis 5 ans, et je n’ai pas pris de vacances depuis trois ans.

      Payer mes charges sociales pour vos voyages aux Brésil sous une prétendu liberté dans le "système" non, vraiment, non.


    • @gelindo

      Vraiment pour ça, tu as choisi la mauvaise personne, car je suis d’origine africaine avec 2 passeports et je parle parfaitement 3 langues. J’ai vécu dans les fins fonds des villages africains, je me suis battu pour avoir mon bac et j’ai fait les maths sups dans mon pays d’origine, l’informatique au gabon avant de promouvoir en Europe. En tant qu’ingénieur informaticien, j’ai vu beaucoup de pays que je me retiens de les citer, néanmoins je decide de me retirer du système, renoncer a tout pour aller aux fins fonds des villages africains pour former les jeunes.Tu me suis ?

      Salut a toi, cher camarade qui aime le confort en Belgique.


    • Juste une petite idée ( un peu grosse , mais quand même ) :

      Si nous nous mettions tous au RSA,
      tout le système s’écroulerait en 3 mois sans violence non ?
      C’est parce qu’on accepte de travailler qu’on l’entretient avec nos impôts.


    • Tu vois le problème ç est le point de vue. Je suis fils d indépendants et je travail dans la PME familiale en Belgique. On paye des taxes et impôts incommensurables et mon moral est souvent dans mes chaussettes du fait que je participe en plein état de conscience à la surproduction et aux principes mondialistes (trading, import-export, stockage de masse, etc...). Franchement j ai un appartement payés, une grosse berline, je ne manque en apparence de rien, pourtant je suis profondément malheureux. J’aimerais tout quitter et je sais au fond de moi que je le ferai un jour. Le simple fait de vouloir fonder une famille mais ne pas avoir envie d’imbriquer un pauvre gosse qui n’a rien demandé dans ce monde pourrit. Un monde dans lequel tu travails à 50% pour des escrocs et à 20% pour des profiteurs sans scrupules dans ton genre. Pas besoin d’avoir fait Koh-Lanta pour savoir ce que c’est la "débrouille" et pas besoin d’être chômeur pour lire et visiter le monde. Bonne soirée


  • Un portrait éminemment sympathique. Un témoignage très rafraichissant et qui donne la pêche. Il me fait pensé un peu à Pierre Rabbi en plus fun...

    En tout les cas, ce genre d’initiative est vraiment salutaire et est à renouveler au maximum car il permet de dé-diaboliser ER. L’image renvoyée par ce monsieur est tellement aux antipodes, en complet décalage avec ce que le système veut nous vendre au sujet de la mouvance Soralienne...que le contraste en est vraiment saisissant...

    En effet, ici, force est de constater qu’on se trouve plus en présence de l’extrême bon sens que d’une extrême droite fantasmée. Cet homme respire les valeurs seines, l’honnêteté, la sérénité et l’autodérision. Une sorte de force tranquille.

    Donc merci beaucoup à toi Marc pour ce témoignage atypique et bonne continuation dans ton projet de vie alternatif.


  • #1469741

    marc tu motive par l’exemplaritée .
    je suis charlingalls !
    et liiiiberttééé dans mon potager !


  • J’ai vraiment apprécié cette petite vidéo
    Bravo a cet homme pour son courage,son action,ses convictions,son intelligence,sa droiture,son mode de vie,et......................son humour !
    Merci à ER Languedoc Roussillon


  • #1469806

    bravo Marco !!
    que c’est bon de t’écouter..
    et p... ça réveille mes envies... projet assez proche : retour à la nature quoi merde quand même !!
    plutôt que de remettre à demain et de rester dans ce faux confort....
    on passera te voir avec les marmailles !


  • @Andreas

    Je suis africain comme vous (Congolais). J’ai un respect total pour votre engagement. Le fait que vous soyez prêt à tout sacrifier pour aller vivre au fin fond d’un village africain auprès des jeunes pour les aider mérite le respect. Au Congo, on ne connait pas le social, c’est la famille qui te soutient ; sans la famille tu peux crever d’où le nombre d’enfant errants dans les rues. Concernant le système qui nous asservi, j’en prend le meilleur. Si il y a moyen de vivre pendant quelques mois à l’étranger tout en touchant le chômage, il faudrait presque être con de ne pas saisir cette chance. Pour des raisons diverses, je n’ai plus envie de tout risquer sans aucune sécurité, et cette sécurité c’est le chômage. En Belgique, le chômage c’est aussi un statut, sans cela c’est comme si tu n’existais pas ; c’est encore pire que de ne pas avoir sa carte ID. Je vous souhaite bcp de chance avec tous vos projets.

     

    • #1470248
      le 20/05/2016 par Requiem for a Dream
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      Gelindo est un grand dissident qui, en plus d’aller faire du saut en parachute du Club Med de Rio, ne pense qu’à toucher son chômage. Bravo ! Avec des dissidents pareils, on est sûrs que cet immonde système périra. Ouf ! On est sauvés ! Et le samedi vous faites quoi ? Du karaoké sur Patrick Bruel après un bon Happy Meal au Mac Do ?


    • Qui ne rêverait pas de toucher une rente en plus de vivre librement ? Je comprend le raisonnement mais en plus du fait qu’on est censé justifier une recherche d’emploi et que c’est illégal (et pas possible sur la durée), c’est tout simplement un mode de vie basé sur l’assistanat. Je trouve nul d’avoir ce genre d’idées qui ne font rien évoluer.


    • Merci beaucoup cher frère. laisses-moi te faire une confidence. Le système dans lequel nous vivons est une fiction et la vérité est entrain de monter a la surface. Ceux qui ont crée le système commencent a devenir impitoyables, ils sont prêt a tout faire pour nous rendre la vie insoutenable. Si cela continue tout européen qui a une dignité et qui réfléchit n’acceptera JAMAIS. Prends soin de toi et prépares toi, car les jours qui arrivent seront pas faciles.

      Cordialement.


    • Ça va... si il part 15 jours sur ça période de chômage c’est pas la mort non plus.
      Il cotise comme tout le monde quand il taffe et ses droits prendront fin... voilà tout.
      Si il nous revient rafraichit c’est surement bon pour le monde du travail aussi..


  • Il y a déjà le courrier des lecteurs mais je pense qu’il faudrait plus de vidéos portraits de soraliens. Et tout particulièrement de gens dans lesquels "nos" ennemis pourraient se reconnaitre. Il faudrait trouver des gens qui incarnent l’alliance des valeurs de gauche et de droite pour faires de vrais hommes et de vraies femmes. Il semble que c’est déjà ce que E&R fait mais ça pourrait être plus soutenu et plus convaincant.

    Moi je passe beaucoup de temps sur des sites de rencontre pour célibataires et je constate que l’idéologie gauchiste fait beaucoup de dégât en empêchant des couples de se former. Il suffit de marquer dans son profil un truc un peu "sexiste" pour que bam ! on se fasse allumer, et pas de la bonne manière. Les idées du féminisme, de l’homosexualité, du genre, du métissage, de l’immigration, sont des freins à la cohésion sociale et au nombre de naissances en France. On le savait déjà puisque ça n’est pas nouveau, mais ça s’aggrave de génération en génération.

    Il faudrait trouver des jeunes femmes (18-25) qui d’apparence seraient de gauche mais qui seraient capables d’expliquer en quoi l’idéologie est mauvaise. Il faut corriger cette idée éronée de l’odre naturel.


  • Franchement le choix est dur :
    * entre le public, certes tu es au service, mais de moins en moins de titulaires et quand on vois ou veux nous amener le pouvoir pfff
    * le privé, ben c’est le privé du blé quoi mais de plus en plus ponctionné
    * les artisans les entrepreneurs et autres agriculteurs, aucune sécurité

    C’est dur la vie.


  • #1469942

    Trop bon !

    (Moumooounne passe-moi les chips envoie une bière)


  • Il y a ceux qui écoutent Hollande, Valls, Macron, Bhl, Sarko, Juppé, Attali, etc.
    Et nous, ici, qui écoutons un gars du fin fond des pyrénées qui parle juste de sa vie.
    Les pauvres ne sont pas ceux qu’on croit...


  • Excellent portrait ! Merci à Marco et à la section E&R Languedoc-Roussillon. On est en effet bien loin de l’étiquette qu’on voudrait coller aux Soraliens.
    Pour faire suite aux nombreux commentaires, je ne suis pas sûre que la solution se trouve dans ce "retour à la terre" qui excite tant le citadin. Si on peut y aspirer pour tous les bienfaits que ça apporte, ça reste de l’individuel. Et dans les campagnes, le taux de Soraliens qui s’ignorent est à mon avis fort élevé. Une population bien lucide et bien loin des faux semblants. Le plus gros du boulot, c’est en ville qu’il se trouve. C’est là qu’il faut agir pour changer le système. Le mal, c’est de l’intérieur qu’il se traite. L’ennemi, si tu l’affrontes pas, tu n’as aucune chance de le mettre à genoux.
    Ceci étant, les électrons libres comme Marco sont essentiels à une structure de lutte équilibrée, une sorte de poumon pour ceux qui continuent à mal respirer en ville !
    E&R est riche de cette diversité et de cet équilibre. La liberté n’est pas une question de lieu de vie, qui peut se perdre. La vraie liberté intérieure, celle qui consiste à vivre en accord avec ses principes et en toute intégrité, ne se perd jamais.

     

    • #1471124

      D’accord avec vous au sujet de la liberté intérieure sauf qu’à un moment ou un autre,elle se traduit par un appel:sa matérialisation.
      A mes yeux,cela ne peut que se faire dans un rapprochement avec la nature.
      Pas écolo pour deux sous,j’ai quitté la banlieue parisienne il y 11 ans pour la Bretagne,une maison avec puits,potager et poules pondeuses.
      Mais je n’ai pu le faire que grâce à une opportunité professionnelle.Car même si un désir de (ré) appropriation de ce lien à la Terre et de tissu économique local animent des citadins en mal d’authenticité et de gage de meilleure qualité de vie que leur cage à lapins(bien compréhensible !),il faut quand même de la caillasse !
      Car la liberté,d’une façon ou d’une autre , se paye.
      Salutations !


    • #1471258
      le 23/05/2016 par L’Apâtte éthique
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      @ le gaulois

      Tu manques de pragmatisme, de bon sens et de simplicité. Mets toi au RSA, prends tes marques dans une période d’adaptation naturelle et le collectif te l’offrira La liberté et toi en échange tu lui donnes bonne conscience et tu permets à la cause de créer des réseaux de solidarité au sein desquels se structurent une nouvelle hiérarchie du type les premiers arrivés les mieux servis pour servir sur le fondement préalable du mérite, qui fait du tri au niveau de l’ombre qui ferait ombrage à la cause. Fini passe-droit, allégeance, copinage, héritage de la branlette, suce-bite ascentionnel physique ou psychologique... Comme ça c’est plus les vainqueurs qui écrivent l’histoire, mais l’histoire qui fait les vainqueurs sur la seule base de la valeur et de la spécificité de chacun qui fait qu’il est unique.

      C’est révolutionnaire comme concept subversif, ça va faire s’écrouler le système en place pour laisser place à un nouveau qu’il faut bien verrouiller par des verroux sans verreux pour plus que le système soit vérolé par la vérole.

      De toute façon avec le KO collectif annoncé par ceux qui l’annoncent et ceux qui le créent, faut pas se faire chier individuellement. Au RSA au moins t’as un coup d’avance, tu t’entraines à manquer de tout pour quand y aura plus rien pour tous ; toi tu seras habitué grâce à ton entraînement individuel à dessein collectif.

      Et... Comme l’aventure ne s’arrête jamais, tu pourras faire Coach en frustrations dans la yourke à Marco et Moumoune. Là tu verras parmi les derniers dont t’étais, tu seras des premiers.


    • #1471485

      @ L’appâte éthique

      Sauf que se mettre au RSA volontairement,c’est perdre sa dignité et devenir un assisté.
      Pourquoi aller se fatiguer quand d’autres payent pour soi ?
      Du pragmatisme pathétique,en effet.
      Et quitte à revenir à l’âge de pierre quand bien même solidaire, sous prétexte de ne plus engrosser le capital et se frotter au survivalisme,autant aller dans la brousse tout de suite et ne pas aboyer après sa pitance sous prétexte que c’est un droit et que,y a la connexion internet à payer quand même !

      Salutations


    • #1471797
      le 23/05/2016 par L’appâte éthique
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      @ le gaulois


      "C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend L’Homme
      "


  • #1470254

    Décidément, il y a des gens biens à ER !


  • Avec les chevaux qui courent en "liberté" je me suis cru dans Yakari. Quel exemple tu fais Marc, tu vas en inspirer plus d’un je pense. Courage à toi et bonne continuation, je viendrais peut-être passer quelques jours


  • Quelle personnalité !!! Écouter des personnes authentiques à l’heure de l’entertainement ça fait chaud au cœur ! Parole de vosgiens !


  • Ca me fait drôle de vous voir tous vous extasier sur le mode de vie de Marco.
    Plus des trois quart des gens vivent comme ça sur notre planète. Il faudrait en avoir conscience.
    Et de façon encore plus autonome puisqu’il n’y a pas d’aide sociale, d’internet, de supermarchés, de fournisseurs d’électricité ou d’eau. Pas besoin.
    Je vous suggère d’aller faire un tour en haut des Andes ou dans les "aldeas" de l’Amazonie et vous verrez comment vivent les hommes qui marchent au rythme de la terre et des saisons (Pachamama) dignement et sans peur.
    Allez-y sans lonely planet et sans tour operator bien sûr, Ces trucs n’aident pas à la rencontre avec l’authentique. Ces gens vous recevront comme des frères et partageront avec vous.
    Mais la grande aventure, c’est ici aussi dans notre beau pays, pour peu que nous sachions donner un sens naturel à notre vie et reprendre ce qui nous appartient.
    Les campagnes sont vides mais accaparées par les propriétaires privés (en amérique latine, les terres sont communautaires).
    Pendant 10 ans j’ai entendu les Boliviens affirmer que "La terre est à celui qui la travaille". C’est d’ailleurs la première chose qu’à fait Evo Morales quand il a été élu : reprendre la terre aux propriétaires terriens (blancs) pour la restituer aux indiens.
    Reprenons donc notre terre, camarades et pour le reste, faisons confiance à notre nature (avec les conseils de ceux qui ont de l’expérience).
    L’être humain n’a t-il pas été créé dans un jardin ?
    (tous ceux que ça intéresse peuvent me contacter en MP)

     

    • #1470431
      le 21/05/2016 par l’Adresse postale
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      C’est bien beau tout ça, seulement ça manque de pragmatisme. C’est où qu’on click pour prendre contact en MP ?

      Avec Marco Ingalls, c’est clair... Il dit où il vit dans notre beau pays.


    • Les gens qui ont un peu voyagé en dehors des sentiers battus savent tous cela, quant aux autres ils peuvent très facilement s’en douter. Il est donc inutile d’enfoncer les portes ouvertes en se donnant en plus des airs d’oracle alors qu’il n’y a vraiment pas de quoi. Quant au terme d’extase, il est très " légèrement " excessif. J’ajoute enfin que comparaison n’est pas raison, dans la mesure où dans ce cas précis il s’agit d’une personne qui a changé radicalement son mode de vie et donc qui n’a pas vécu toujours de la même manière. C’est un peu hors-sujet donc.


    • @ adresse postale : le MP tu clique sur forum (si tu es membre d’ER) et tu me l’envoies sur Alleluyah
      @ Eric : Je suis revenue dans notre pays avec l’objectif de faire partager mon expérience. Pas pour faire la belle
      Maintenant si toi tu sais tout comme un bon gringo que tu es, parfait, n’en dégoutes pas les autres qui ne sont pas aussi cons que tu crois.
      Je suis en France depuis un an et il ne me semble pas que les portes soient ouvertes, loin de là.
      Merci de ne pas faire des commentaires non constructifs et dénigrants.


    • #1471784
      le 23/05/2016 par l’Adresse postale
      Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

      @ Alleluyah

      Merci, seulement je ne suis pas membre d’ER.


    • Si ça c’est pas de l’inversion accusatoire !!! Je n’ai pas prétendu tout savoir mieux que les autres (ce n’est pas moi qui ai rédigé votre commentaire initial sue je sache !) Bien au contraire d’ailleurs car j’ai même dis que les gens ne sont pas cons au point de ne pas comprendre des évidences, c’est précisément ce que disait mon message. Fallait peut-être me lire plus attentivement parce que là il y a comme un problème. Pour le reste, prenez un peu sur vous car critiquer (comme vous le faites, comme je le fais et comme tout le monde le fait, que ce soit en positif ou en négatif) n’est pas synonyme de dénigrer, faut remettre un peu de mesure dans vos jugements et vous tanner un peu le cuir :-) Bonne continuation.


  • @Requiem for a Dream

    "Gelindo est un grand dissident "

    Merci pour ce compliment, ma cher dame. J’étais en mal d’un peu de reconnaissance ces temps-ci. Enfin une femme qui sait encore reconnaître un homme , un vrai ! Je compte repartir bientôt pour Marrakech mais mon rêve reste Madagascar pour d’ici le mois de septembre/octobre. N’est-ce pas bien beau tout ça ? Dès mon retour, je te raconterai des histoires viriles, de vrais mecs, d’aventures plus folles que d’autres tout cela financé, bien entendu, à l’aide de mon petit chômage. Vous qui vous plaignez constamment du manque de virilité de la gente masculine, il y en a un devant vous, ma cher dame. Un vrai ! Virilité toute construite à l’aide du chômage.


  • on a bien envie de connaître l’endroit de plus près ! peut-être un jour ...
    Bravo !


  • #1471086
    le 23/05/2016 par PER CAPITA .................
    Parcours d’un militant d’E&R : Marc, éleveur de chevaux

    Sans vouloir jouer les "Cassandre"... la seule chose qui est certaine, c’est que dès lors qu’il n’y aura que quelques centaines, voire quelques milliers de gens qui vivront comme cela ... no problème !.. mais lorsque la tendance les mènera à être quelques dizaines ou quelques milliers et que cela dérangera l’Etat, les ennuis commenceront !..
    1 - D’abord le prix des terrains augmenteront ...
    2 - Les frais de notaires augmenteront de manière déraisonnable ...
    3 - On vous interdira d’occuper un terrain sans d’arrivée électrique en prétextant la sécurité des enfants etc ...
    4 - On vous interdira de "faire l’instituteur" ...
    5 - On exigera des assurances hors de prix pour pouvoir recevoir des gens dans des yourtes et avoir des aires de jeux pour les enfants (toujours la sécurité) ...
    6 - On vous interdira d’élever des chevaux et même d’avoir des poules, on vous enverra même des "inspecteurs" qui vous diront : " Vous avez 15 poules, vous obtenez plus de 100 oeufs par semaine que vous ne pouvez manger seul, et donc vous en faites indubitablement le commerce ... le prix étant de tant, vous devez payer la TVA et puis les choses et les comptes à rendre s’accumulant, on vous obligera à prendre un comptable" etc ...
    Et puis un impôt sur la maison et sur le terrain ... et puis bref, comptez sur l’état pour vous laminer comme il lamine TOUT LE MONDE de nos jours.
    ET cela ne date pas d’aujourd’hui ... j’ai 64 ans et ai tenté cette expérience sur une île ou nous étions environ 40 et c’était en 1973 ... nous avons tenu deux ans et avons dû partir car les gens refusaient de nous louer des maisons et même des terrains pour camper ... nous étions jeunes et les "braves insulaires" nous envoyaient les gendarmes chaque jour à 4 ou 5 heures du matin pour fouiller nos tentes à la recherche de supposé cannabis et nous faisaient plier bagages car évidement nous campions dans des endroits interdits .. Bref on nous a fait l’enfer !...
    Alors je sais, je fais partie des "anciens" auxquels certains rétorqueront : " Oui mais c’était avant, vous n’étiez pas aussi malin que nous etc ... etc ..."
    A cela je réponds : "Faites un copier-coller de mon commentaires et relisez-le dans 10 ans et comme moi en mon temps, vous vous direz : et oui le gars qui nous avait prévenu sur internet avait raison car hélas vous réaliserez que les "anciens" ne sont et n’étaient pas plus stupides que vous et qu’ils ont souvent raison !..
    Bon courage aux amateurs !..

     

    • #1472417

      @ PER CAPITA

      Salut camarade,

      Je me permet de te tutoyer car nous sommes de la même classe (je suis de janvier 52).

      Ce phénomène est universel. Les anciens ont l’expérience mais moins (parfois plus) de jus. La génération suivante a la motive mais se bat les roubignoles de nos conseils. Mon fils va avoir 31 ans le mois prochain et à chaque fois que j’ai essayé de lui transmettre quoique ce soit pleine boule ça ne l’a pas intéressé. "Tiens, tu devrais lire ce livre, moi il m’a changé la vie" ne marche jamais parce que ce que les gens ne comprennent pas tout seul ils ne le comprennent jamais. Maintenant avec mon gamin (je dis toujours gamin malgrè son âge) je fais du billard à deux, voir trois bandes. Je laisse traîner l’info autours de lui afin que ce soit SA découverte.

      Pour en revenir à ton expérience, une (très bonne) amie à moi est partie avec son petit fan club (Elle les appelle ses padawans) vivre dans les Pyrénnées pour une expérience d’autarcie discrète. Ils avaient trois points d’eau potable, quatre potagers, des tas d’animaux, une rivière propre, du terrain. Enfin plein de truc que j’ignore n’y ayant jamais mis les pieds. Ils avaient même un piano à queue (enfin, un crapeau). Et ça marchait du tonnere de Dieu ! Le problême ça a été les gens du coin. Avant ils avaient l’habitude de voir débarquer des bobos, des gauchos, des écolos pour squatter les jours de marché avec leur fromages de chrèvres et autres clowns jongleurs. Là ce n’était plus la même population, certains étaient assez âgés, il y en avait même un de 55 ans en fauteuil roulant. Mon amie m’appelle son "Pote âgé" je ne suis pas un padawan. . Bref les gens du cru on pigé que ce coup ci il s’agissait sérieusement de vrais gens quittant vraiment la ville. Et ça a été l’enfer. Chiens empoisonnés, menaces, l’horreur. Ils ont dû partir. Réussir un modèle alternatif est un message fort qui dit le vôtre va s’effondrer. Les gens n’aiment pas.

      Supposons un. miracle et que la France devienne un grand village de stroumphs très harmonieux avec rien que des gens très bien veillants, solidaires, serviables où chacun s’emploie à des tâches utiles à tous selon ses capacités and so on... Est-ce que ça va rassurer le FMI ? La Banque Mondiale ? La Fed ? l’OMC ? l’OCDE ? Davos ? L’ONU ? A mon humble avis ils vont vite trouver que ce village de stroumphs cache des Armes de Destruction Massive et nous envoyer les F-16.

      Un vrai changement ne peut être que mondial et simultané.


  • Vidéo et débats excellents ici, j’arrive après la bataille. J’ai du mal à comprendre les gens qui s’insurgent contre le RSA, appelant ceci "assistanat" etc., j’ai l’impression que ce sont des réactions pavloviennes de gens qui n’ont pas intégré ce qu’est l’argent, ce qu’est le travail, et le non-rapport qu’il y a entre les deux quoi qu’on en dise. L’argent c’est rien qu’un outil d’échange qu’on nous impose, par l’impôt et autres astuces, il est quasiment virtuel, en proportion très peu issu d’un travail utile (on brasse beaucoup de vent), et sa création surtout ne coûte et ne repose sur rien que des promesses de prostitution assidue pour pouvoir rembourser plus cher. Pensez-vous que l’activité d’un chômeur au RSA soit moins utile que celle de ceux qui touchent leur argent directement en échange de leur travail ? Mon avis est qu’il vaut mieux être chômeur et avoir du temps pour s’instruire, penser, philosopher, que sais-je d’autre qu’un aliéné dans un travail débile ou destructeur à temps plein. Et que le RSA ou n’importe quel revenu de base représente le compromis pour vivre jusqu’au bout entre "gentils" et "méchants", entre ceux qui veulent vivre simplement, naturellement et sainement, et ceux qui veulent fabriquer et vendre tout et n’importe quoi, s’enrichir, vivre une vie de vice et d’excès que seul un pouvoir virtuel (l’argent) peut offrir à n’importe qui. Si vous voulez rendre l’argent obligatoire, alors distribuez-en à tous sans condition d’activité rémunératrice, c’est la moindre des choses, chacun reste alors libre d’en faire le strict minimum obligatoire ou de plonger à fond dans le monde marchand.


Commentaires suivants