Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Pour relancer le tourisme, la Tunisie met en avant soleil, mer... et sécurité

Policiers en quad sur les plages et portiques à l’entrée des hôtels : un an après le massacre de 38 touristes près de Sousse, la Tunisie met l’accent sur le renforcement de la sécurité pour tenter de regagner la confiance des vacanciers qui ont déserté le pays.

 

« Avant, nous vendions le soleil et les plages. Aujourd’hui, nous vendons le soleil, les plages et la sécurité », dit à l’AFP Anis Souissi, directeur commercial de l’hôtel Le Royal à Yasmine-Hammamet, station balnéaire au sud de Tunis.

Le 26 juin 2015, un Tunisien armé d’une kalachnikov débarquait sur une plage et dans un hôtel de Port El Kantaoui (centre-est), près de Sousse, et ouvrait le feu sur les estivants étrangers avant d’être abattu par la police.

L’attentat, revendiqué par l’organisation extrémiste État islamique (EI), survenait trois mois après celui du musée du Bardo à Tunis (21 touristes et un policier tués).

Un choc pour la Tunisie et un coup très dur pour le tourisme, déjà affecté par l’instabilité ayant suivi la révolution de 2011.

Un an plus tard, les chiffres sont calamiteux : au premier trimestre 2016, les recettes ont chuté de 51,7% par rapport à la même période de 2015. L’an dernier le nombre de touristes européens avait déjà plongé de 65,8% par rapport à 2010, année de référence pour le secteur.

 

Sécurité renforcée

Après les attentats, les autorités ont annoncé le renforcement de la sécurité dans les aéroports et les zones touristiques.

Cette année, 1 500 agents supplémentaires de la police touristique ont été déployés selon le ministère de l’Intérieur, contre un millier l’an dernier, et 70 postes de police « mobiles » installés sur des plages.

« La sécurité est notre priorité », a déclaré fin mai à l’AFP la ministre du Tourisme Selma Elloumi. « Il ne peut pas y avoir de reprise sans sécurité », a-t-elle ajouté, assurant que celle-ci, jugée défaillante lors des attaques de 2015, s’était améliorée.

[...]

Même si certains pays d’Europe comme la Grande-Bretagne – dont 30 ressortissants sont morts à Sousse – continuent de déconseiller la destination, M. Hamam se montre optimiste : « nos efforts commencent à porter leurs fruits. (...) 60 hôtels sur les 100 qui avaient fermé (après l’attentat de Sousse) ont rouvert. »

Lire l’article complet sur courrierinternational.com

Augmentation du terrorisme et de la présence américaine en Tunisie, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sauf les PRIX ! Alors qui s’en met plein les fouilles ? Les hôteliers , l’état , les tour-opérateurs ? ... Ou un peu tout le monde ? ... Sinon la moitié des hôtels sont fermés à Djerba ( par exemple ) !
    Ce qui les a " sauvé" à compter de mai 2016 , c’est le contrat d’état à état avec la Russie , pour remplir l’autre moitié - mais vu le comportement dans l’ensemble de ces nouveaux touristes ayant quitté leur lieu de prédilection qui était la Turquie après l’Égypte , je ne sais pas si cela va les sauver ! ( un mois après leur arrivée ils sont aux abois )
    Bon nombre de Francais , belges , italiens , anglais , allemands .. Ont decouvert eux aussi les " pratiques " touristiques peu conventionnelles ( au bas mot ) de ces nouveaux venus .
    Sinon, en Tunisie , c’est vrai , on se sent bien plus en sécurité qu’en France ! Faut dire que les bandes de " sauvageons" qui caillassent les forces de l’ordre , ou agressent physiquement les personnes , ou détruisent les biens des propriétaires , tout ce qui " pollue " la vie ordinaires des Francais : là bas , ça n’existe pas ! ( pour l’instant ...) mais tout ceci est facilement explicable : les tunisiens dans leur ensemble ont un respect pour la France ...mais des années 50 / respect de l’ordre , certaines valeurs catholiques " interchangeables" avec celles de l’islam mais toujours en vigueur chez eux , ... Mais tout ceci devient précaire puisque le " travail" de l’empire est à l’œuvre et du coup, fait croître les fractures au sein de la population , ceci comme d’habitude pour amener progressivement le chaos : vous connaissez la suite !

     

    • Comme dirait Dieudo : Ferme-là ! Je suis tunisiens et tu racontes que des conneries sur la Tunisie. La jeunesse tunisienne est l’une des plus pourri que j’ai pu voir dans ma vie. Ils ne pensent que matérialisme, pensent qu’à se saouler, droguer, s’amuser et rien d’autre. Ils n’ont aucun esprit d’entreprendre, de désire à faire évoluer le pays. La seule chose qu’ils veulent c’est de trouver un moyen pour se barrer du pays. Et concernant les agressions envers les forces de l’ordre il y en a encore plus qu’en France. Combien de poste de police brûlé, de policier agressé, de tag sur les murs ... ? Chose qui n’existait pas sous Bourguiba ou Ben Ali. Aujourd’hui ça c’est un peu mieux amélioré car la police est redevenu comme sous Ben Ali (répressive).


    • @AdelDeTunis

      Toi le grand expert de ton pays, tu habites là-bas ? Tu vas me faire croire que les gens du nord on la même mentalité par exemple que les gens du sud ? Quand j’ai passé 6 semaines à Marrakech, les gens me disaient que le Marrakchi n’avaient que très peu en commun - niveau mentalité - avec le Tangerois et ainsi de suite. En Belgique, un Bruxellois n’a que très peu en commun avec un Liègeois et la différence entre un Flamand et francophone est monumentale. Je sais de quoi je parle, je suis parfait bilingue. Il est connu de tous que sur une terrasse chercher à engager une conversion avec un inconnu est mal vue ; par contre, dans une commune néerlandophone, c’est tout à fait normal. Je me suis tjs méfier de gens qui se prennent presque de manière fanatique pour des grands experts de leur pays. A propos, tu sais qu’ il y a des gens qui n’ont jamais voyagé dans leur propre pays. Je connais même des Français qui ne sont jamais sortis de Bruxelles et habitent déjà ici depuis une dizaine d’années.


    • tu as raison sur une grande partie de la tunisie


  • force est de constater, que ce n’est pas plus risqué d’aller en vacances en Tunisie, qu’aux USA . Et pourtant, qui va vous dire que les USA sont un pays dangereux ?


  • En même temps, vendre le soleil...


  • #1496333

    Je ne crois pas que cela sera suffisant pour faire revenir les touristes occidentaux. Malheureusement, les dégâts sont là et l’image mettra beaucoup de temps à s’estomper dans les esprits. Et puis ce n’est pas très "glamour" de se faire bronzer à côté de flics armés comme si c’était la guerre civile. J’avais dit à la directrice d’école de ma fille dont le mari travaille pour le ministère du tourisme qu’il fallait plutôt envisager de nouvelles approches éco-touristique qui pourraient plaire à une certaine frange de la population occidentale... Mais je crois que c’est peine perdue... Après, apparemment, l’année dernière si j’ai bien compris ce sont surtout des algériens qui étaient venus ici en touristes.


  • Pourquoi aller dans ce genre de pays ou le touriste est considéré comme une très méprisable vache à lait ?