Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Stage Prenons le Maquis : retour au rural

Les 25 et 26 juin 2016 dans le Morvan

Prenons le maquis vous propose un stage de deux jours sur un éco-lieu dans le Morvan, pour découvrir les bases d’un retour à la terre réussi.

 

Programme

- Législation : propriété foncière, installation agricole à moindre coût.
- Étude des différentes constructions (installations légères, aériennes, souterraines, lacustres, bioclimatiques…)
- Les différents matériaux méconnus et naturels.
- Activités vivrières en milieu rural.
- Énergies.

 

Coût du stage

190 euros pour 2 jours de formation.

Ce prix comprend la formation, les repas (cuisine en auto-gestion, nous fournissons tout ce qu’il faut pour cuisiner), et un accès au camping.

 

Hébergement

L’accès au camping est compris dans le prix de la formation.
Nous proposons des lits en dortoir à 15 euros la nuitée.

Les places étant limitées, il est impératif de réserver un lit lors de l’inscription en envoyant un courriel à cette adresse : organisation@prenonslemaquis.fr

Merci d’apporter votre sac de couchage et votre taie d’oreiller.

(Location draps et couverture : 5 euros).

 

Les principes de la permaculture en montagne :

 

S’inscrire au stage « Retour au rural » des 25 et 26 juin 2016
sur le site de Prenons le maquis :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1484918
    le 10/06/2016 par regence
    Stage Prenons le Maquis : retour au rural

    2 jours 190€ c’est permis qu’au riche d’apprendre à travailler la terre.

     

    • #1486663
      le 13/06/2016 par goy pride
      Stage Prenons le Maquis : retour au rural

      A ton avis combien coûterait 2 jours de ski ou une une location au bord de la mer ? Il faut bien que les gens vivent !
      Et toi qui m’a l’air d’une générosité sans borne quand est-ce que tu as consacré deux jours de ton temps gratuitement pour autrui (hors famille et ami proche) ? Je parie que cela ne t’est jamais arrivé !
      On ne peut pas toujours tout donné, il faut bien aussi gagner sa vie. Et pour le rappel pour avoir quelque chose à donner encore faut-il avoir pu à un moment donné avoir gagné quelque chose ! Quand on a rien que peut-on offrir à part de belles paroles ? Et pour avoir il faut produire de la richesse et gagner de l’argent !


    • #1486705
      le 13/06/2016 par laurent71
      Stage Prenons le Maquis : retour au rural

      salarié agricole, c’est une bonne formation...


  • #1484953
    le 10/06/2016 par késako
    Stage Prenons le Maquis : retour au rural

    Cher Nicolas, si je peux me permettre. Je lis actuellement votre bouquin. Avec un maximum de plantes en référence, la démarche est intéressante.

    Si vous lisez ce post, je vous pose cette question.

    Etes-vous vendeur des variétés dont vous parlez dans votre excellent bouquin ?

    C’est avec vous d’ailleurs que j’avais découvert à travers la vidéo les asiminiers... (depuis achetés chez Planfor)

    Votre jungle organisée est très attractive. Dans l’espoir d’un achat entre vos mains...

    Du Cher au Morvan il n’y a qu’un pas...

    Dans l’attente sinon je ferai un mail à organisation@prenonslemaquis.fr

     

    • #1485049
      le 10/06/2016 par N.Fabre
      Stage Prenons le Maquis : retour au rural

      J ai bien les essences végétales exposées dans le livre,et même plus,mais je ne devais pas faire une liste exhaustive vus la place que ca aurait prit.
      asiminiers:sandeman seeds 2£/plant +20% de plants gratuit.

      pour ce qui est du prix,ce n est rien puisque vous dépenseriez bien plus en temps et argent,si vous appreniez vous même de vos erreurs.

      bon sinon,il y aura toujours des grincheux:ceux et celles qui ne veulent pas me rencontrer.
      je prépare des videos vous allez vous régaler,gardant l exclusivité pour E et R,bien entendu.


  • #1485236
    le 11/06/2016 par Clara Imbert
    Stage Prenons le Maquis : retour au rural

    Je trouve ça très instructif et surtout très intéressant !

    Nicolas dit avoir quitté Paris pour démarrer une nouvelle vie dans les hauteurs... J’aimerais juste savoir si E&R l’a aidé (appuyé) pour concrétiser son projet... ?

     

  • #1485260
    le 11/06/2016 par Grindsel Tirédunevi
    Stage Prenons le Maquis : retour au rural

    C’est époustouflant ! J’avais entendu une interview très intéressante de lui sur radio bandera nera, et j’avais cru comprendre qu’il faisait pousser des manguiers dans le Morvan... Je pensais avoir mal entendu, et là j’en vois la confirmation, et en pleine terre. Il parle aussi d’oliviers, citronniers, papayers... Je ne savais pas du tout que c’était possible (je suis pourtant d’un milieu paysan). Même dans un climat plus chaud (Drôme) on n’aurait pas osé ! Il y a de quoi faire un carton en vendant ça, non ?

     

    • #1485304
      le 11/06/2016 par N.Fabre
      Stage Prenons le Maquis : retour au rural

      en faite,comme le dit l autre payzan,http://www.egaliteetreconciliation....
      les prix n ont pas montés depuis les années 70.
      vendre des mangues au même prix que les mangues du commerce bof...idem pour les olives,je suis pas chinois,l idee est que,sur le long terme les intéresses,deviennent la mains d œuvre,bénévole,tout le monde s y retrouvera.
      j ai arrêté les papayes.
      vendre des productions bof...je préfère vendre des plants ou des plans pour que les gens multiplient eux même la diversité nécessaire a leurs souveraineté alimentaire.
      j ai pas besoin de bp d argent et préfère consommer mes productions,qui ne sont pas encore gigantesques,ce qui me nourris le plus c est de me sentir utile,la situation l exige,il faut penser et agir en conséquence.


    • #1505582
      le 08/07/2016 par Grindsel Tirédunevi
      Stage Prenons le Maquis : retour au rural

      Merci beaucoup pour votre réponse.
      Je comprend votre optique et tâcherai de m’en souvenir.
      Pour ma part j’ai le projet de faire pousser des papayers... en Afrique ;)
      À contre courant des grandes migrations et du "ré-enracinement" patriotique ou survivaliste à la mode. Il en faut pour tous les goûts... Je suis attiré par le faible coût d’installation (je suis jeune et sans capital), les conditions de vie simples et frugales (le "survivalisme" est la norme et n’est pas si difficile vu le climat), la possibilité d’instruire mes enfants en famille sans trop de pression, et tout simplement changer d’air (prendre du recul), pour une durée indéterminée.
      La "bad à la montagne" qui fait tant jaser les "ex- cadres dans le marketing en bases de données" ou les "résistants 2.0 idéologues" comme il en pullule (au vu des commentaires internet), j’ai tenté il y a plusieurs années (avec très peu de moyens), mais ça n’a pas duré avec l’arrivée du premier enfant.
      En plus, étant né à la montagne, ayant grandit dans une ferme du genre "bad" à l’ancienne (d’un milieu enraciné qui n’a jamais rompu le lien à la terre), il manquait le frisson de la découverte (tout respire la banalité dans cette optique de vie : le retour à la terre n’est une aventure palpitante que pour les citadins).
      Merci pour le lien et excellente continuation, vous faites quelques chose que vous aimez et ça se voit ! C’est ce qui nous motive au final, non ?