Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#SuperTrump n°4 – "Nous allons nous battre pour une baisse du prix de l’énergie"

L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis

Chaque semaine, le pôle Traduction d’E&R vous propose de retrouver en exclusivité les prises de parole de Donald Trump à l’intention des Américains. L’occasion régulière de mesurer le décalage entre les propos réels du Président et les recensions malhonnêtes des médias alignés sur les intérêts de l’atlanto-sionisme.

Allocution hebdomadaire numéro 4 du 17 février 2017 :

 

 


 

Donald Trump est-il sioniste ? La réponse d’Alain Soral (extrait de la conférence avec Sheikh Imran Hosein à Genève le 12 novembre 2016) :

Étudier le nationalisme économique du XXe siècle avec Kontre Kulture :

 






Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • L’énergie n’est pas quelque chose sortie de nul part. Baisser son prix veux dire puiser d’avantage dans des ressources finies et dans le cas du charbon encore augmenter la pollution en sur-exploitant la source d’énergie la plus mortelle au monde.

    Saccager notre environnement pour l’"économie" c’est avoir une vision court-termiste.

    La croissance n’est pas infinie, il va falloir faire son deuil plutot que de s’accrocher à des illusions...

     

    Répondre à ce message

    • Il existe deja des technologies de lavage de fumées pour rendre propre la combustion du charbon noir, et Trump va certainement encore booster ces technos. L’allemagne par exemple vient en sortant partiellement du nucléaire, d’augmenter la part du charbon brun, la lignite de l’ex Rda, très impure, ä 25% de sa production d ’electricité ! Sans attirer les foudres des écolos ! Donc Trump qui ne se laisse pas embobiner par le discours mondialiste sur le climat (taxer le carbone façon Rocard) va pouvoir relancer le charbon national.

       

    • s’accrocher à des illusions..



      faudrait peut-être éviter de se référer et de répéter toutes les conneries que l’on nous assène à longueur de medias,comme par exemple le gaz carbonique et l’ozone :
      CO2=0.035% de l’atmosphère terrestre, ceci en ce qui concerne le "réchauffement climatique".
      O3 (ozone)=1,0*10^¨6 soit 0.000001% de l’atmosphère terrestre, ceci en ce qui concerne le "trou d’ozone"
      concluez vous-même si vous n’êtes pas totalement des bourricots lobotomisés.

       
    • Premierement, l’Allemagne et la Pologne sont sans cesse pointées du doigt pour leur polution.
      Deuxiemement, ça ne change rien au fait que le charbon est une ressource finie...

       
    • @max
      C’est vrai qu’il vaut mieux dé-industrialiser le pays pour "préserver la planète" en laissant les autres pays polluer pour nous. Sachant que la pollution des uns ne concerne pas les autres, les polluants respectant les frontières des états, eux !
      Ce discours bobo-écolo me gonfle de plus en plus...
      La protection de la planète ne peut se faire qu’avec la participation totale et entière de tous les pays industrialisés, point barre !

       
    • Et bien la Chine et l’Inde font leur part du boulot. Il n’y a plus que les US qui s’entêteent à ne pas vouloir limiter leur polution...

       
  • Le journal de Donald Trump, de Jean-Marie Le Pen, de Bruno Gollnisch ; sans experts pour nous expliquer ce qu´il faut en penser, la liberté ca fait peur.

     

    Répondre à ce message

    • #1672990

      Y’a quand même l’analyse d’un expert dès fois que tu saurais pas quoi penser de l’amitié Trump-Nethenyahou.

       
    • Vous avez besoin d’expert pour savoir quoi penser de la météo quand vous regarder la télé ? Vous pouvez aussi reflechir par vous même et vous n’êtes pas obligé de gober en bloque tout ce que dises les perrsonnes que vous citer vous pouvez avoir un autre avis et ne pas gober tout cru l’avis des experts sur tel ou tel sujet, on dirait un enfant. Les reflexions comme les votre, ça fait peur.

       
  • 1minute pour les ouvriers, 1 minutes pour les femmes riches, 1 minutes pour israel.

     

    Répondre à ce message

  • Il fut un temps ou l’AIPAC était de plus en plus puissant dorénavant le déclin sera inéluctable et la soumission au lobby néfaste et destructeur deviendra de moins en moins présente pour finir par disparaître. Trump tu ne sera un obligé.

     

    Répondre à ce message

  • #1673281

    Il m’a l’air bien ce petit Trump, je suis sûr qu’il va réussir dans la vie...

     

    Répondre à ce message

  • Lettre de Mahmoud Ahmadinejad à Donald Trump :

    http://french.almanar.com.lb/271071

     

    Répondre à ce message

  • Rhoo le petit joueur : de parler d’autres attractions de par le monde il en oublie le ticket du parc offert offert par Fripouille 1er, Grand Mickey de France...

     

    Répondre à ce message

  • Eustace Mullins auteur des livres Les secrets de la réserve fédérale américaine et de Le nouvel ordre mondial, nos dirigeants secrets
    Q :" Le gouvernement américain est-il une entreprise bancaire criminelle ?"
    Mullins : "Ça l’a toujours été, parce que les élections sont complètement trafiquées, manipulées du début à la fin. Les candidats sont choisis à travers un processus très minutieux, comme des personnes qui vont être complètement d’accord avec ce qu’ils (les banquiers) veulent faire, la politique étrangère et la politique économique. "
    TRUMP = avantages les entreprises et resserrent les liens avec Israel.

     

    Répondre à ce message

    • #1673896

      Trump travaille dans l’intérêt du peuple américain, par exemple en relocalisant les entreprises, en réindustrialisant et en rebâtissant les infrastructures de son pays, en réduisant le chômage, en favorisant la croissance de l’économie réelle face à la finance spéculative.
      Trump n’est pas le candidat des banques comme ses prédécesseurs. C’est le candidat du peuple américain. C’est pour cela qu’il fait face à l’hostilité de tous les médias, qui sont liés à la grande finance.

       
    • @par Le Pen, vite !
      Avec quel argent va t’il faire ce que vous dites ? Trump n’a rien fait concernant les dérives de la finance. Il n’a pas fait l’audit des banques, des comptes du pays ni des réserves de la réserve fédérale. Il met en place un gouvernement clairement capitaliste, clairement dérégulateur et force les entreprises à rester aux états-unis à coup de menaces et de disparition des agrégats salariaux. Quant à sa politique étrangère elle est clairement pro israélienne. Il déploie ses armées aux abords de la Chine et de la Russie, tout en ayant promis le contraire. Soyons cohérents.

       
    • #1674079

      Il n’y a pas forcément besoin d’argent pour relocaliser les entreprises aux USA. Trump l’a fait en menaçant de taxer lourdement les réimportations des produits fabriqués à l’étranger. Et ça a marché instantanément. Facile et efficace. Il suffit juste d’en avoir la volonté politique.



      Il n’a pas fait l’audit des banques, des comptes du pays ni des réserves de la réserve fédérale.




      Il ne peut pas tout faire en même temps. Attendons de voir la suite.



      Il met en place un gouvernement clairement capitaliste, clairement dérégulateur et force les entreprises à rester aux états-unis à coup de menaces et de disparition des agrégats salariaux.




      Il relocalise les entreprises qui produisent à l’étranger en sous-payant leurs travailleurs. Il redonne de l’emploi, et donc du pouvoir d’achat, aux Américains. Il favorise ainsi l’économie réelle - dont il est issu -, et non la finance spéculative.



      Quant à sa politique étrangère elle est clairement pro israélienne. Il déploie ses armées aux abords de la Chine et de la Russie, tout en ayant promis le contraire. Soyons cohérents.




      Sur Israël, je ne vois pas pourquoi il se mettrait à dos bêtement le puissant lobby, alors qu’il n’a pas encore fait le ménage dans l’administration.

      Sur la Russie, les relations avec les USA sont en train de se détendre par rapport à la présidence Obama.