Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

Le retour de Hollande la Terreur, déchaînement anti-FN, Décodex se juge

 

 

Le retour de François Hollande en chef de guerre contre les colis piégés

 

 

Et voilà, Hollande vient encore de louper une bonne occasion de se taire. À l’occasion de ce jeudi « terroriste » du 16 mars 2017, le couard est sorti de son bunker – encerclé par les Français en colère – pour communiquer. Après nous avoir annoncé que le fascisme c’était mal – comprendre « le socialisme c’est super » – l’ex-président de la République a lancé que le colis piégé envoyé au siège du FMI à Paris était un « attentat ». On se doute bien qu’il ne s’agissait pas d’un colis de la Redoute. Pendant ce temps, un élève de première littéraire dans un lycée de Grasse tirait sur le proviseur, blessant 2 personnes. Un fils de droitiste !

On sent qu’on nous prépare, en cas de forte poussée de fièvre nationaliste (oui car les médias assimilent le patriotisme à une maladie), un magnifique attentat qui aura pour tâche d’éteindre l’incendie. Ça sert à ça, au fond : à glacer les ardeurs revendicatives politiques et sociales. Et accessoirement, à faire rentrer le troupeau dans l’enclos d’où il commençait à se barrer dangereusement. Les événements du jour sont à comprendre comme une préparation mentale à une graduation.

 

La guerre du Média Unique contre le FN

Parallèlement, la pression se fait plus forte sur le FN et ses représentants. Après les armes légères, on passe aux armes lourdes : tout l’entourage professionnel de Marine Le Pen est dénoncé pour une raison ou pour une autre. L’oligarchie a soufflé l’halali, et toute la presse mainstream se lance dans la chasse au nationalistes. On ne le répétera jamais assez : le grand ennemi de l’oligarchie, au fond, c’est le nationalisme.

 

 

 

La presse, fidèle à sa tradition et à sa logique de meute, balance tout ce qu’elle peut dans la bataille. Il est vrai qu’elle joue sa tête, politiquement et économiquement. Adieu les subventions et autres soutiens oligarchiques, en cas de victoire de la France. On comprend Renaud Dély et ses amis. À leur place, on se battrait jusqu’au dernier. Même son de cloche(s) en télé, où tout est bon dans le cochon délateur. Sur C8, la petite sœur de Canal+, Guy Lagache vient de déraper en bidonnant un reportage anti-FN. Le militant raciste et homophobe n’était qu’un employé de la chaîne...

 

 

Quel merdier ! Comment voulez-vous que les Français respectent leurs médias ? Enfin, leurs, n’exagérons pas : on paye pour ces médias, la redevance pour le service public, la pub ou les abonnements pour les chaînes privées, mais ils ne nous appartiennent pas. Pareil avec les autoroutes. On a beau payer leur construction, payer leur entretien, payer à chaque passage, leur propriété nous échappe encore. C’est ballot.

 

Décodex : « on a déconné, mais on a eu raison »

Un autre truc de ballot c’est les excuses de Décodex, ou plutôt la mise au point, ça fait moins foireux. Oh évidemment, les Décodexeurs ne disent pas « on s’excuse, on a vraiment merdé », non. On dit :

« Six semaines après son lancement, notre outil de vérification de la fiabilité des sites évolue. L’occasion de répondre aux critiques qui ont accompagné sa sortie. »

Genre on fait dans l’interactivité, on est ouverts, on a entendu la critique... Exactement la méthode Hollande quand il dit que sa mesure est bonne mais la communication mauvaise et que donc il faut expliquer, faire de la pédagogie, nous prenant ainsi pour des enfants...

 

JPEG - 11.9 ko
L’équipe des juges de Décodex au grand complet

 

Les Décodexeurs justifient leur outil en arguant que le public a besoin de fact checking (« vérifier les faits », on parle français nous) à cause de « la montée croissante d’une mal-information, d’une désinformation sur le Web ». Surtout la concurrence à leurs salades oligarchiques, pour dire la vérité. Et Philippot a raison quand il envoie au journaliste de TF1 que « les gens ont un cerveau ». Le Monde veut continuer à croire que les gens ont besoin de lui, alors qu’ils s’en foutent, et fabriquent leur propre menu informationnel avec ce qui leur plaît, leur paraît sensé, ou tout simplement moins con que la soupe officielle.

C’est comme si les Français redécouvraient les petits commerçants de proximité et de qualité (vive le marché ! mais avec un petit « m ») et délaissaient les hypermarchés, ce qui est un fait. Cela montre aussi qu’il y a une tendance générale à la recomposition des habitudes de consommation, que ce soit de la bouffe ou de l’info, sur des bases plus saines, plus cohérentes. Les journalistes du Monde ont beau nous faire un cours sur le fait – merci les gars, on sait ce que c’est –, ils ne comprennent pas qu’ils se fourvoient avec leur outil à dénoncer les dissidents, ce qui n’a rien à voir avec les faits, qui servent juste de prétexte. Quoi qu’ils disent, les Décodexeurs seront toujours du côté du manche, de la surveillance, de l’inquisition. Ce sale boulot leur colle à la peau. C’est la matrice même de leur journal qui ressort, révélant son véritable moteur idéologique. Non pas faire de l’info, mais juger l’info. Ou plutôt, juger ceux qui n’obéissent pas à leur ligne.

« Nous avons également reçu de nombreux soutiens de la part de professionnels de l’éducation ou de la modération, saluant ce qu’ils considèrent comme un premier pas face à un phénomène qu’ils voient, eux aussi, prendre une grande ampleur depuis des années. »

Mince, on pensait que vous étiez des bêtes en faits, les gars : où est passé le fait que tout le Net non-aligné vous a pris pour des rigolos et des danseuses au son du pipeau de l’oligarchie socialo-sioniste ? C’est pas un fait ? Ah. Bon. C’est peut-être un mauvais fait. Un fake fait. Pardon, un fake fact.

Voir aussi :

24 mars
Un jour en France : vendredi 24 mars 2017
Hamon contre Poutine, Les Bleus contre Benzema, la Guyane contre la pauvreté
10
24 mars
Un jour en France : jeudi 23 mars 2017
Marine Turchi dans la colle, Crétin le Bref, SOS Anti-antiracisme
11
22 mars
Un jour en France : mercredi 22 mars 2017
50 nuances de lycées, féminisme oligarchique, termites du PS
12
21 mars
Un jour en France : mardi 21 mars 2017
Grand remplacement des médias, Lapix contre Mélenchon, Turchi contre le FN
21
20 mars
Un jour en France : lundi 20 mars 2017
Les temps de parole à la con, Taubira divague, le dégel français
8
17 mars
Un jour en France : vendredi 17 mars 2017
Dents en or des Roms, psys contre le FN, Deneuve et le sexe
23
15 mars
Un jour en France : mercredi 15 mars 2017
Valls tue le PS, les livres anti-FN, le Printemps du Cinéma de propagande
16
14 mars
Un jour en France : mardi 14 mars 2017
Fillon prisonnier du Système, VDB & Madénian éjectés, la manif des pompiers
19
13 mars
Un jour en France : lundi 13 mars 2017
La FDJ gratte les Français, le logement a-social, la "garantie jeunes"
9
10 mars
Un jour en France : vendredi 10 mars 2017
Barça explose le PSG, Macron enfume Villani, Peillon gaze Aphatie
18
9 mars
Un jour en France : jeudi 9 mars 2017
La France moyenne qui vote FN, Johnny contre le cancer, Chinois contre rhinos
11
8 mars
Un jour en France : mercredi 8 mars 2017
Braquage à l’Éducation nationale, Macron maqué, PSG PSG !
18
7 mars
Un jour en France : mardi 7 mars 2017
Antiracisme homophobe, trisomisme raciste, Christine and the Gouines
18
6 mars
Un jour en France : lundi 6 mars 2017
Troadec ou l’Eldorado des salauds, Louis(e) le/la trans sur TF1, Zep le propagandiste
12
3 mars
Un jour en France : vendredi 3 mars 2017
Miss météo trisomique, la révolte des dentistes, le président des sans-dents
20
2 mars
Un jour en France : jeudi 2 mars 2017
Un Canard menacé de mort, Mélenchon battu par une "fasciste", Taddeï reprend Lui
6
1er mars
Un jour en France : mercredi 1er mars 2017
On a chopé UN terroriste, la République des juges, les branlos du CSA
9
28 février
Un jour en France : mardi 28 février 2017
Tour de (France à) Noirmoutier, agriculteurs bio, dîner indigeste du CRIF
6
27 février
Un jour en France : lundi 27 février 2017
Le licenciement de Poutou, PS fasciste, Christine Angot débloque
26
24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
11
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6

Comprendre, c’est lutter,
lire sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1684839
    Le 16 mars à 19:52 par Samarkand
    Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

    C’est moi ou il fait une épaulée Mr Fion ?

     

    Répondre à ce message

    • #1684866
      Le 16 mars à 21:00 par RangeBarquette
      Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

      Belle analyse. En effet, c’est bien une épaulée. Mais compte tenu du prix du costard et pour ne pas le froisser, son geste reste "emprunté". Dommage !

       
    • #1684883
      Le 16 mars à 21:15 par jacques
      Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

      ha ! ha ! ah ! ah ! tu m’a fait bien rire merci très drôle

       
    • #1684924
      Le 16 mars à 22:37 par Themistocles
      Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

      Super marrant !

      Fion fait une quenelle à Marianne !

      A moins que Marianne l’aie mise en couverture pour dénoncer Fion de collusion avec Dieudo et AS ?

       
  • #1684855
    Le 16 mars à 20:25 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

    L’autre nuit, j’étais dans le 95, avec des potes, à discuter, et on a tous très distinctement entendu des tirs en rafale.
    On était dans un endroit très calme, 2 heures du matin, des potes de différents départements, et un environnement de cités, au lointain.
    Un des potes, qui est plus précisément de la région, a dit : "tiens, c’est la cité machin"...

    Qu’est-ce que vous faites, François Hollande, pourquoi mentir ainsi ?
    Des tirs en rafale, un chargeur qui se vide, ça fait zone de guerre, "quand même" !
    En France, en 2017.

     

    Répondre à ce message

  • #1684857
    Le 16 mars à 20:29 par Domino
    Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

    On remarquera le bandeau supérieur de la couverture de Marianne sur Macron, histoire que le lecteur ne croie pas au parti-pris. C’est comme sur BFM : com soignée et avantageuse pour Macron, mais on parle des autres quand même, on est pluraliste !
    C’est aussi de cette façon qu’il faut interpréter les (relatifs) ennuis judiciaires du chouchou des médias.

     

    Répondre à ce message

  • #1684921
    Le 16 mars à 22:28 par Themistocles
    Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

    "La guerre du Média Unique contre le FN "

    C’est le FM contre le FN ; le Front des Médias contre le Front National.

     

    Répondre à ce message

  • #1684981
    Le 17 mars à 00:33 par Violaine
    Un jour en France : jeudi 16 mars 2017

    Bah, les français sont de mauvaise foi.
    Déjà Hollande à été elu à 50%+ ; sur des millions de votants, mais il n’y a jamais personne pour assumer.

    Ensuite ils sont contre tous les projets d’aménagement, par principe, et après ils s’étonnent de ne pas être consultés ! Mais on connait déjà la réponse ! NON !
    Même pour un projet raisonnable, le non l’emporte, si on s’aventure à poser la question.

    Après on s’en prend tout le temps aux médias et à l’élite (qui sont très surement en partie responsables) mais il faudra que le peuple fasse son auto-critique, il a été defaillant tant de fois, lui aussi, et dans beaucoup de domaines

     

    Répondre à ce message