Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Une proposition de loi pour empêcher l’instruction à domicile

Sénat, session ordinaire de 2013-2014

Enregistré à la Présidence du Sénat le 18 décembre 2013

 

Proposition de loi visant à limiter la possibilité d’instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d’incapacité, présentée par MM. Hugues PORTELLI, Christian CAMBON, Jacques GAUTIER, Mmes Esther SITTLER, Hélène MASSON-MARET, M. Michel HOUEL, Mme Colette MÉLOT et M. Louis PINTON, sénateurs.

(Envoyée à la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, sous réserve de la constitution éventuelle d’une commission spéciale dans les conditions prévues par le Règlement.)

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

L’un des buts de la scolarisation de l’enfant est sa socialisation. Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective, qui lui permette de découvrir la diversité des conditions et des cultures des enfants de son âge et de rendre son développement plus harmonieux.

Dans cet esprit, l’éducation à domicile par la famille ne peut être qu’une situation exceptionnelle, liée à l’état de santé ou à l’incapacité permanente ou temporaire de l’enfant.

Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux.

La présente proposition de loi, qui respecte l’esprit de la convention internationale relative aux droits de l’enfant, ratifiée par la France en 1990 (et notamment les articles 3, 13, 14 et 29 alinéas 1er a) et d) vise donc à redimensionner cette possibilité en la limitant aux cas d’incapacité et à la soumettre à un contrôle de professionnels agréés par l’Éducation nationale sans faire pour autant disparaître l’enquête sociale de la commune.

 

PROPOSITION DE LOI

 

Article premier

 

L’article L. 131-1-1 du code de l’éducation est ainsi modifié :

1° Le second alinéa est complété par les mots : « publics et privés » ;

2° Il est complété par deux alinéas ainsi rédigés :

« À titre exceptionnel, l’instruction obligatoire peut être donnée dans les familles par les parents, ou l’un d’entre eux, ou toute personne de leur choix, lorsque l’enfant est dans l’impossibilité, pour des raisons liées à son incapacité physique ou mentale, de pouvoir suivre régulièrement une formation dans un établissement d’enseignement. Cette incapacité est constatée et attestée, dans chaque département, par un médecin agréé par le directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Celui-ci notifie à la famille l’autorisation d’éduquer l’enfant à leur domicile. Cette autorisation est accordée pour un an et doit être renouvelée, suivant la même procédure, chaque année jusqu’au terme de la scolarité de l’enfant. À cette occasion le directeur académique des services de l’éducation nationale fait vérifier que l’instruction dispensée est conforme au droit de l’enfant à l’instruction tel que défini au présent article.

« Le directeur académique des services de l’éducation nationale informe le maire de la commune de résidence de la famille de sa décision. »

 

Article 2

 

Le premier alinéa de l’article L. 131-2 du code de l’éducation est supprimé.

 

Article 3

 

Le premier alinéa de l’article L. 131-5 du code de l’éducation est ainsi modifié :

1° À la première phrase, les mots : « , ou bien déclarer au maire et à l’autorité de l’État compétente en matière d’éducation, qu’elles lui feront donner l’instruction dans la famille » sont supprimés ;

2° La seconde phrase est supprimée.

 

Article 4

 

Les trois premiers alinéas de l’article L. 131-10 du code de l’éducation sont ainsi rédigés :

« Les enfants soumis à l’obligation scolaire qui reçoivent l’instruction dans leur famille peuvent, au moins une fois par an, faire l’objet d’une enquête diligentée par le maire de la commune de résidence, aux fins de vérifier les conditions matérielles et morales dans lesquelles vit la famille.

« Cette enquête ne se substitue pas à celle diligentée annuellement par le directeur académique des services de l’éducation nationale, conformément au troisième alinéa l’article L 131-1-1.

« En cas de carence du maire, cette enquête est diligentée par le représentant de l’État dans le département. »

 

À ne pas manquer, sur E&R : « Les premières Journées de retrait de l’école se dérouleront à Lyon et Paris les 24 et 27 janvier 2014 »

Sur l’Éducation « nationale », chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

96 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Stupéfiant, il y a deux jours je me demandais ce qu’il fallait pour que je puisse enseigner à domicile ( car j’ai 2 petits enfants qui iront à l’école d’ici 2 à 3 ans et que je suis prof) hé bien j’ai ma réponse, impossible. L’étau se resserre dans tous les domaines et bientôt la puce rfid va être obligatoire, en 2014 aux usa je crois tous les bébés vont y avoir droit. En tout moi c’est sûr jamais je ne le ferai. Nos enfants ne nous "appartiennent" plus, réagissons comme farida et d’autres, moi j’attends ce qu’ils vont nous pondre au collège et là je réagirai sur le terrain.

     

    • La branlette à la maternelle ne vous suffit pas ?


    • #699269

      Si, il y a une solution, trouvez-vous un médecin ou un psy complaisant & faites les passer pour handicapés (mentaux) à 80%.

      Autiste, c’est ce qui marche le mieux. Pendant la visite à la médecine scolaire, faites leur bien comprendre qu’ils ne doivent pas parler & rester impassible devant les examinateurs & les médecins ; vous pourrez parler à leur place, avec quelques légers trémolos dans la voix en leur expliquant qu’ils sont toujours comme ça en dehors de la maison & surtout dans un milieu où nombre d’enfants chahutent autour d’eux ce qui accroit leur timidité & les force à se replier sur eux-mêmes...ça marche très bien, mes voisins l’ont fait pour retirer leurs enfants du milieu scolaire.

      En plus, si jamais on vous embête trop : vous pouvez arguer qu’il y a un harcèlement moral de la part de l’état vis-à-vis de vous & de vos enfants car ceux-ci sont "différents" & les menacer de poursuite judiciaire pour discrimination & haine...Les banlieues & les bonnets rouges nous ont prouvé qu’en gueulant un bon coup, en se faisant respecter, l’état peut vous lâcher les basques.

      En tant que mère, vous avez le droit (le devoir) d’être hargneuse pour défendre vos enfants.


    • Si le père et la mère travaillent dans un foyer:une personne peut arrêter de travailler pour s’occuper de ces Gosses
      Tant qu’il y a des prof au service de l’état ,les gosses seront victime de la propagande LUCIFÉRIENNE
      Un conseil aux profs faites autre chose vous sauverez les vôtres et celle des autres par la même occasion ,ne soyez pas coupable sinon vous le regretteriez


  • Branlette obligatoire à 6ans pour tout le monde...

     

    • Poupoune tu ne crois pas si bien dire, je suis prof principale et je suis tombée sur un truc auquel je ne m’attendais pas, 2 filles se sont plaintes ( sur papier anonymement pour préparer mon conseil de classe) que des garçons faisaient des choses "dégueu" j’ai pris les choses en main et en une journée je savais tout, donc le processus s’est mis en place très vite, académie, commissariat et parents, conseil de discipline pour un des 3 et renvoi définitif.
      Ces élèves se masturbaient dans plusieurs cours mais l’un d’entre-eux est allé jusqu’à l’éjaculation et les filles l’avaient vu donc traumatisme ce que je conçois totalement, de plus nous avons beaucoup d’élèves turcs, marocains, algériens et tout ce qui touche au sexe est un sujet encore inabordable car ces élèves sont très pudiques. C’était pour s’amuser dirent-ils.
      J’ai pas pu m’empêcher de me dire que dans quelques années il violeraient pour s’amuser. Beaucoup nous critique mais vous savez, c’est un métier devenu très pénible et beaucoup craquent, moi-même qui aie encore de l’autorité je n’en peux plus après 30 ans. C’est surtout quand je vois les usines à gaz que l’on nous fait faire pour queue dalle.


    • #700516

      Renvoyé pour branlette en classe ?
      Mais ca sera bientot dépassé ma pauvre Madame, bientot ca sera à vous d’initier les élèves !!!
      Préparez vous et bon appétit bien sur :)

      NB : on notera au passage que l’UMP est totalement en phase avec le PS sur ces sujets


  • Les fumiers, ils s’assurent notre soumission par le conditionnement des esprits dès le plus jeune age.

     

  • "[...] destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."
    Ils parlent bien de l’école de la république maçonnique, ou je me trompe ?

     

    • << "[...] destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."
      Ils parlent bien de l’école de la république maçonnique, ou je me trompe ? >>

      l’école de la rébulique est une secte . :

      je me demande concretement comment ca va marcher pour les enfants des gens du voyage, cirque, ect qui suivent des cours par correspondance du CNED ?

      a mon avis si ils peuvent plus faire les cours a leur enfants, ils vont obliger a les mettre dans des internats, je vois que ca.
      pratique pour disposer de petits garçons enfermés ensembles loin des parents, certaines personnes aux mains moites et a la voix sirupeuse vont apprecier.


    • Inversion accusatoire classique camarade. Mais une bande de dégénéré dans leurs genres ne peut s’en rendre compte ...
      Plus il s’efforceront de restreindre la justice, les lois, la liberté, alors la Logique les rattraperas, l’éternel retour du concret. Un tyran est un tyran, quels que soit le choix, avant ce dernier sortait du roi et de son conseil, maintenant il sort des élus, et des coteries d’où la détérioration. Mais une tyrannie ne s’exercent jamais sans retour du bâton. Qui sème le vent récolte la tempête, ils vont jusqu’à oublier ces vieilles maximes populaires ces sagesses d’un autre temps.
      A aucun moment nous devons douter de notre combat !


  • Encore une proposition de loi démente, formulée sans tenir compte des conséquences socio-économiques de son application (les cours à domicile font vivre un paquet de gens...QUAND MEME), et motivée par des mobiles fallacieux (il faut aller à l’école car sinon les jeunes vont être asociaux...comme s’ils n’étaient pas en contact avec la société en dehors de l’école...on aura tout lu !).

    Perso, je ne vois dans une telle folie que l’expression d’une volonté de marche forcée vers l’idéal maçonnique cher à Peillon, en voulant faire en sorte qu’aucun enfant ne puisse y échapper !!

    [mode prophète on]Attention !!! Il y a généralement des écrans de fumée massifs pour qu’une loi aussi abjecte puisse être votée en douce (ex : mariage pour tous pour mettre fin au CDI tel qu’on le connaît), à l’insu du peuple...il est donc clair que ça sera le cas ici : donc restons vigilants au prochain écran de fumée pour ne pas laisser passer ça !!! [mode prophète off]


  • Vos enfants nous appartiennent. Ils doivent subir un lavage de cerveau comme les autres.
    Au nom de la liberté !

     

  • "L’un des buts de la scolarisation de l’enfant est sa socialisation."

    L’un des buts (voire même le seul) de la scolarisation de l’enfant est son abrutissement, sa perturbation, sa soumission, sa manipulation, son égarement identitaire, son déracinement, son indécision affective et sexuelle, l’enseignement de la haine de soi, en un mot, de sa destruction.


  • Putain de fumiers, ils veulent vraiment réduire le rôle des parents a des "gestateur- nourriciers" et rien d’autre. Juste bon a payer et fermer sa gueule en plus de fournir dès le plus jeune age, une tablette, un téléphone mobile et une CB.

    Et toujours en douce, comme une cancer après une chimio.

    Voila l’ordre : Mariage pour tous, PMA & GPA, "Gender", consommateur dépressif, crédits et dettes + chômage, avec pour couronner le tout la gestion de la " Fin de vie".
    Beau programme !!!


  • Votez les lois qui vous chantent, et surtout sachez que vos lois liberticides, il y a longtemps que je ne les prends plus en compte et que je vis sans m’en soucier.
    Je fais ce que bon me chante en respectant autrui, et je vous pisse à la raie bien tranquille.


  • "Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective, qui lui permette de découvrir la diversité des conditions et des cultures des enfants de son âge et de rendre son développement plus harmonieux."

    En fait de diversité, ma fille, lassée des "chances pour la France" qui perturbent les cours, me fait un appel du pied pour une entrée en seconde en septembre prochain dans un lycée privé. Privé, public, ça aussi c’est la diversité, m’sieur Peillon !!!
    Inscrivons la vite avant que nos zélites ne fassent passer une loi condamnant le fait de ne pas faire fréquenter à ses enfants l’école publique franc-maçonne.....


  • Ben voyons. Un pas de plus dans la dictature. Pour ceux qui doutent encore de l’urgence d’une révolution...

     

  • les forums d’instruction en famille sont en pleine effervescence ! ils accusent la "méchante droite" d’avoir proposée cette loi ;ils espèrent que la" gentille gauche " s’y oppose ;(population de bobos en majorité)
    Personnellement,je m ’attendais à ce qu’on nous interdise de continuer de donner l’éducation qui nous convient à nos enfants ; le gender, l’"education sexuelle ,l’histoire "épurée", le vivre ensemble ,l’ignorance...tout le monde doit en manger !
    Inutile de vous dire qu’ici à la maison ,mes enfants nonsco depuis toujours,commencent à élaborer des plans de fuite et de résistance cachée dans la montagne...


  • pauvres parents .

    coincés entre théorie du genre, interdiction de retrait des enfants et

    limitation de l’instruction a domicile.

    "l’un des buts de la scolarisation de l’enfant est sa socialisation...."

    tu parles !! entre apprendre des conneries , etre rackettés

    et se toucher l’élastique devant la maitresse pour faire plaisir a des pervers

    .....pauvres gosses.


  • Et ça tombe pile au moment où les pédophiles au pouvoir veulent apprendre la masturbation à nos enfants ! C’était trop facile à prévoir, bande de rats.


  • et ça continue ! dictature de la pensée, quand tu nous tiens, vive le socialisme !


  • Les parents qui voudront vraiment garder leurs enfants leur diront merde, c’est tout. Il y a certaines bornes à ne pas dépasser et je crois que le système les a dépassées depuis longtemps.

     

  • Si on était pas encore convaincus de la dictature, cette fois le doute n’est plus permis.


  • "[L’éducation à domicile] .. ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."
    Et la théorie du Gender ou les pratiques masturbatoires prochainement enseignées aux tout-petits sous l’oeil bienveillant de l’EN, c’est quoi ?


  • << Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux >>.

    Avec vos théories du genre et votre laïcité à la con, ce passage s’applique parfaitement à ce que vous avez fait de l’école. Comment fait-on dès lors ?


  • "Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."

    Tout est la .

    Il faut que l’état mette la main sur l’enfant pendant qu’il est "particulièrement vulnérable" car après c’est trop tard pour eux


  • "...à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux". il faudrait s’interroger sur qui le fait vraiment le mieux est de demander à Belkacem ce qu’elle en pense ou à Manuel Valls qui ne voit aucun inconvénient pour des uns de porter un signe religieux et pour des autres l’obligation de le retirer aux noms des valeurs républicaines.


  • #699103
    le 24/01/2014 par Aiguiseur de guillotines
    Une proposition de loi pour empêcher l’instruction à domicile

    Je crois que je vais aller m’installer en Iran, au Venezuela ou en Russie comme refugié politique.
    Ca devient dictatorial en (ex)France.


  • Mais il y a une pétition à signer contre cette loi.
    Il faut une section pétitions prioritaires sur tous les sites de la réinfosphère.


  • #699108

    On commence à avoir une vue d’ensemble de leur plan.

    Le faite que ce genre de mesures soient prises simultanément aux quatre coins de la planète nous conforte dans l’idée qu’il existe bien un pouvoir suprême occulte qui donne les ordres.

    Et le faite qu’ils ne prennent même plus de précautions pour dissimuler la convergeance de ces lois, vers un même but (dislocation de la patrie, de la famille, de l’individu), démontre la précipitation de l’agenda, l’imminence de quelque chose qui doit arriver.

    l’antéchrist/dajjal ???

    (souvenez vous, dans les moments les plus dures, que son règne sera très court)


  • Il y a une pétition en ligne :
    https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

    (L’espoir fait vivre...)


  • Encore une liberté de moins, ce qui ne m’étonne guère puisque nos enfants doivent appartenir à la République et non plus à leurs parents, selon Peillon.
    Formatage assuré du cerveau de nos enfants qui devront se fondre dans une masse malléable à merci. Pour cela donc il faut les soustraire à l’influence de leurs géniteurs naturels, dont on insulte ici la capacité d’être parents et de faire un choix pour leurs enfants. Comme plus rien ne m’étonne, à quand la maternelle obligatoire ? avec certif médical pour absence ? La sieste n’étant pas assurée dans toutes les sections, fini le droit de dormir pour ces enfants qu’on voit arriver crevés à l’école.

    Je vous paie mon billet qu’on va y arriver... et si les gens ne voient pas l’instauration insidieuse d’une dictature, c’est qu’ils ont vraiment de la merde aux yeux ou alors ils ont les dictateurs qu’ils méritent.


  • C’est quoi au juste leur fameuse socialisation ??? la théorie du genre ???
    Mes enfants sont instruits en famille, ont à coté de cela une vie tout à fait sociale dans leurs activités extra scolaires.Et je rassure tout le monde, ils vont très bien, ne fuient aucunement la "civilisation", sont très polis, gentils, plus que normaux quoi !Mais ils ne sont pas exposés à la théorie du genre !Ceci m’éclaire d’avantage encore sur nos politiciens les plus "proches" du peuple avec les maires, quand ils ne sont pas maires eux même ! Il n’y a plus rien à en attendre .Tous sous influence et donc complices.


  • Le système est en train de tout verrouiller, sous couvert de "protection de l’enfance", pour faire de nos enfants des bonobos incultes .


  • Eh bien, sont rapide dans la destruction des piliers de la famille et évidemment, de l’autre coté genre pour tous dissimulé...putin moi qui voulait des gosses, ils font tout pour me refroidir....


  • "Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."

    C’est une tuerie cette phrase, c’est exactement ce qui se passe à l’école : conditionnement psychique pour faire des enfants asexués via la théorie du genre, conditionnement à l’idéologie victimaire de la Shoah, conditionnement à la laïcité via la théorie non démontrée de l’évolution.

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité...

    Sans compter que l’on conditionne les enfants à devenir d’âpres concurrents qui s’affronteront dans la jungle néo-libérale pour avoir des boulots peu côtés car les autres seront destinés aux enfants des castes supérieures qui auront pu bénéficier d’un système scolaire privé, de cours à domicile, de ne pas avoir à travailler pour financer leurs études, etc...


  • ah bon ! maintenant les parents ne sont plus capables de sociabiliser leurs enfants !Le foyer serait ,selon ses guignols une sphère fermée !Une secte quoi !Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective, qui lui permette de découvrir la diversité des conditions et des cultures des enfants de son âge et de rendre son développement plus harmonieux.messieurs les guignols !La construction, le bien être,et l’harmonie de l’enfant ne peut être qu’à son apogée au sein de sa famille !les lieux publics sont remplis de diversité de conditions et de cultures différentes,bibliothèque,club sportifs,tous les espaces publics... !Vos propositions sont irrecevables et indécentes !A moins de prouver que la famille et les lieux publics sont des endroits où on ne peut pas sociabiliser nos enfants .


  • "Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux." est-il écrit dans l’exposé des motifs. Il suffit de remplacer "soumettre" par "soustraire"pour bien comprendre qu’il y a inversion (une spécialité de l’ultralibéralisme de gauche, autrement dit de l’oligarchie totalitaire) de la situation. Car la question est bien de savoir comment les parents peuvent s’opposer à l’endoctrinement de leurs enfants, pire au sabotage de leur identité. Le retrait de l’école pour les parents qui le peuvent est une solution. Mais ce n’est pas la seule. Le militantisme actif dans les associations de parents d’élèves est un moyen à la portée de tous à utiliser au maximum contre ce forfait.

     

    • il y a quelques années ils avaient lancé une grande enque parmi les enfants de parents "Témoins de Jéovah", histoire de voire si onne pourrait pas les accuser de "maltraitance" bien sûr !!
      Et parmi les résultats on notait le pourcentage de ceux qui n’avaient pas la télè chez eux, et la fait pour un enfant de ne pas pouvoir regarder la sacro-sainte télévision était considéré comme une "maltraitance" !
      On devrait pouvoir la retrouver, c’était paru dans Le Monde


  • Je cite : "Elle (la scolarisation a domicile) ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."

    Si j’ai bien lu entre les lignes, on repproche aux "déscolarisés" de vouloir que leurs enfants échappent à l’endoctrinement de l’Education Nationale et le système resserre les boulons en réaction. Il est plus simple d’accuser le thermometre que de se pencher sur les causes du mal.

    Pourquoi des parents sont-ils prêts à faire des sacrifices importants en temps, livres, fournitures et autres pour éduquer eux-mêmes leurs enfants ?
    Au delà même des questions du "gender" à l’école, pourquoi franchissent-ils le pas ?
    Des parents ont-ils peur de l’école, peur pour leurs enfants ?

    Je n’ai pas d’enfants, je n’ai pas de réponse.
    Je n’ai pas d’enfants, je n’en ai pas les moyens (merci la crise), je n’ai pas trouvé la femme (mais je cherche) mais surtout, quand je me projete dans 10-20 ans et que je vois la société dans laquelle ils vont grandir, je n’ai pas envie d’en faire...


  • Les élites oligarques sont en train de perdre le contrôle, et en interdisant aux enfants d’apprendre dans un milieu autre que scolaire, pense pouvoir poursuivre leur formatage comme bon leur semble et empêcher ainsi leur éveil inévitable et même pour certains déjà bien enclenché.

    Pour ce qui est de sa "socialisation", motif mis de l’avant pour justifier cette loi, il peu la faire amplement ailleurs que dans ces enclos d’endoctrinement.



  • soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux.



    Voilà pourquoi l’oligarchie souhaite enseigner la théorie du genre à des enfants.


  • Je vois le truc arriver avec des gros sabots.

    Comme à chaque fois qu’il est question de faire passer une loi abjecte, nous allons avoir droit à la surmédiatisation de quelques cas extrêmes (genre la famille Témoin de Jéhovah illuminée ou la famille musulmane qui fait réciter le coran par coeur et en boucle toute la journée à ses gamins), pour ensuite justifier que les enfants aux mains de telles familles d’affreux asociaux sont en danger.


  • C’est bon on a compris mettez des écritaux :
    "Bildung macht frei !" /
    "Education rend libren !"
    sur les écoles, c’est plus honnête ...

    "découvrir la diversité" dans un moule unique ... mouaips c’est juste ...


  • "Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."

    Heureusement que l’école et la pensée unique sont là pour nous déconditionner ! Et bien sûr, la pensée unique n’est pas teintée idéologiquement, ouf !


  • La gôche, une salle d’attente pour le fascisme


  • Mince ! Moi qui m’était sincèrement engager à instruire mes enfants à la maison. Je me suis prises une quenelle dans mon élan ! Quelle déception...

    Le choix bientôt sera "la valise ou l’aliénation". Il parait que l’école française en Afrique ressemble encore à l’école qu’ont connus nos grand-parents.

    Bref, si l’interdiction est votée, je suis dég...

    PAIX


  • Quelle honte !
    Mon amie éduque ses deux enfants chez nous depuis qu’ils sont en age d’être scolarisés. Nous les avons également inscrit dans un club sportif et plusieurs associations (musique, poterie, club de lecture) justement pour palier au fait qu’ils ne voient ou ne s’amusent avec d’autres enfants. Par ailleurs nous nous sommes regroupés entre parents d’enfants non-scolarisés de notre région pour que nos bambins puissent se retrouver et s’amuser un ou deux après-midi par semaine suivant les disponibilités de chacun.
    Comme si la réflexion ne nous était jamais venue.

    Et donc encore un projet de loi liberticide. Y’EN A MARRE !
    Nos gouvernements ayant délégué à l’Europe les moyens de faire une vraie politique de gestion économique de leur pays et de lutter contre les vrais problèmes (chômage, baisse du niveau de vie, et toutes leurs conséquences : taux de suicide etc.), ils ne leur restent plus qu’à nous taxer encore et encore (et pas les plus riche d’entre nous non ...eux ont les moyens de se payer des conseillers fiscaux), nous priver de nos libertés et droits si chèrement acquis et jouer sur la division manichéenne du pays par des lois sociales de plus en plus abjectes !!! Y’EN A MARRE !!!
    Ils nous prennent pour des veaux décervelés ou quoi ? Ils n’arrivent qu’à attiser notre haine envers eux pauvres pantins cupides. Avides de laisser votre nom dans les chiottes de l’histoire, c’est votre trou que vous êtes en train de creuser. Mais continuez comme ca, continuez à nous la jouer à l’envers votre partition jusqu’à ce que le bateau coule ...

    Vous allez l’avoir votre révolution et elle ne sera pas télévisée !


  • Cette racaille confond éducation et élevage, et fait entrer les êtres humains dans la catégorie de animaux a dresser en vue de leur exploitation ultérieure. Il va falloir d’urgence se débarrasser de ces profils psychologiques et comportementaux incapables de comprendre ce qu’est un homme. Il confondent également éducation et formatage. Sur le fond on comprend de mieux en mieux comment il se fait que ce pays ne puisse pas sortir du marasme puisque ceux qui y ’vivent’ ne peuvent évidemment pas participer de la monstruosité que ceux qui les ’gouvernent’ leur veulent imposer par l’ultracontrainte. Qu’elles aillent formater les gens ailleurs ces républicaines-socialistes qui ne font que patauger dans l’existence des gens, leur pourrir la vie et les tirer vers le bas.


  • C’est officiel, les enfants appartiennent donc a L’ Etat ! Bref le Communisme et l’EURSS a progressent a petit feu.


  • Dites à votre fils qu’il deviendra un homme, un vrai ! Et dites à votre fille quelle deviendra une femme, une vraie ! Et ça dès le plus jeune âge !!! QU’EST-CE-QUE C’EST CES HISTOIRES A VOULOIR ENDOCTRINES NOS CHERUBINS ???!!!


  • Bins ! Moi qui souhaitais éviter à mon pitchoune la nullité affligeante que devient l’Education Nationale (et c’est un instit’ qui vous parle), voilà que l’étau se resserre...
    Non à la religion maçonnique, oui à la liberté.
    RESISTANCE !

     

    • Oui, vous n’êtes pas le(la) seul(e) à y avoir pensé... Le fait est que ce gouvernement (comme les prochains) font ce qu’ils veulent, et si le peuple n’est pas d’accord, il n’a qu’à manifester, la loi passera quand même, c’est une question d’effectifs de CRS.
      Donc on peut imaginer tous les excès, le principe c’est de ne pas tout faire passer en même temps, laisser un peu le temps aux gens d’avaler la pilule, pour en remettre une couche quelques mois plus tard entre deux faits divers...
      Appelons çà une "dictature soft". Mais une dictature. Qu’on appelle d’ailleurs dans les merdias "démocratie" ; inversion de sens comme dans "1984" d’Orwell...
      RESISTANCE pendant que le mot est encore autorisé !


  • Salut à tous camarades,
    Orwell était un visionnaire,

    à signer et à faire tourner,
    notre liberté et celle de nos enfants en dépendent.

    http://www.change.org/fr/p%C3%A9tit...


  • http://www.ajib.fr/2014/01/loi-supp...

    "Mise à jour : La proposition de loi a globalement été rejetée par le gouvernement : « La commission comme le Gouvernement ont alors opposé un avis défavorable à la proposition tendant à énumérer limitativement les cas de recours à l’instruction à domicile, au nom du principe de liberté de choix des parents. » . Voir le rapport législatif sur le site du Senat."

    Bonne nouvelle !.... Mais il faut VEILLER AU GRAIN, car il est évident que la nouvelle Religion de la République va vouloir s’approprier nos chérubins et en faire de nouveaux adeptes aseptisés et décérébrés) !!!

    Restons prudents, car il est évident qu’il ne fait pas bon être "en état d’échappement" quel qu’il soit : thérapeutique.... ou dans ce cas, éducatif ! Les chiens enragés n’ont qu’une hâte, rassembler le troupeau et mordre durement les quelques réfractaires au REGIME ! (appelons un chat, un chat !).


  • #699291

    De la merde ! Jamais j’enverrai ma gosse dans ces écoles, collèges, lycées, facultés, lieu de cultes dépravés, pour y subir le lavage de cerveau, le savoir abstrait et la morale dégénérescente moyenâgeuse de l’égocentrisme étatique. Et je n’ai pas, non plus l’intention de quitter mon pays pour fuir le diktat d’un clan de décérébrés eugénistes inhumains qui améliorent sans cesse les techniques de dressage et faire de nos enfants des animaux rentables ou des exilés. Au diable la rentabilité ! Au diable cette société marchande qui infléchie unilatéralement à son profit la destinée de nos enfants. Aucun enfant ne franchit le seuil d’une école sans s’exposer au risque de se perdre, je veux dire, de perdre cette vie exubérante, avide de connaissances et d’émerveillements, qu’il est si exaltant de nourrir, au lieu de la stériliser et de la désespérer sous l’ennuyeux travail du savoir abstrait. Quel terrible constat que ces regards brillants soudain ternis ! Je ne veux pas voir ce regard dans les yeux de mon enfant. C’est mon devoir de père. Rendez-vous compte : Voilà quatre murs. L’assentiment général convient qu’on y sera, avec d’hypocrites égards, emprisonné, contraint, culpabilisé, jugé, honoré, châtié, humilié, étiqueté, manipulé, choyé, violé, consolé, traité en avorton quémandant aide et assistance.
    Pitres herméneuticiens, universitaires post-modernes et technolâtres grabatères, notre littérature parentale et instructive tient en un mot et trois lettres que vous êtes à jamais capable d’interpréter : NON
    Non à vos lois liberticides. Non à l’emprisonnement des forces vives de la nation.
    Vive la liberté et vive la France Libre.

     

  • Bien évidemment, il veulent enrôler tous les enfants dans la nouvelle éducation nationale de la débauche, si les parents laissent faire, ils y arriveront... Il n’y a pas assez de solidarité et les français ne se serrent pas assez les coudes. Ils ne pourraient déjà pas mettre tous les parents en prison s’ils disaient non... Une société divisée est plus facilement manipulable et on peut mieux comprendre la politique de ce gouvernement dont le but est de tout contrôler via le NOM, pour arriver à leurs fins, ils divisent les français par de l’enfumage et font passer progressivement leurs lois liberticides, antidémocratiques et perverses, ça ne fait que commencer. L’adage "diviser pour mieux régner" est tout à fait d’actualité.
    A quand la révolte et l’insurrection ???

     

  • Si j’ai bien pigé les parents n’ont pas le droit d’éduquer... leurs propres enfants !!! Enfin, si ! ils ont le droit de les mettre devant la télé, de leur acheter toutes les marchandises qui participent à leur lavage de cerveau mais pour le reste ... laissons faire l’école libre et laïc qui est capable, avec la théorie du genre, de faire de votre petit garçon une petite fille et votre petite fille un petit garçon, alors merci qui ? elle est pas miraculeuse l’école de la république ?


  • Ils vont probablement supprimer le CNED, Centre National d’Education à Distance, qui offre, de la maternelle à l’université, des formations à distance et qui a rendu pourtant de très grands services . Depuis 10 ans il est vrai que le CNED est passé de 400 000 à 200 000 inscrits .


  • je tiens à préciser que Hugues portelli est sénateur UMP tout comme les autres sénateurs à l’origine de la loi ! Cette loi va dans le même sens que la législation anti-famille du PS ! UMPS pour ceux qui n’auraient toujours pas compris notamment chez les bobos tradis qui croient encore en l’UMP et la droite !


  • Le "Progrès" libéral et égalitariste en marche, par étapes successives :
    16ème siècle : Réforme protestante
    17ème et 18ème siècles : Jansénisme
    1789 : Droits de l’homme citoyen (contre le roi-tyran et l’Eglise)
    1968 : Mouvement féministe et libertaire (contre le père/mari et la morale), Vatican II
    2014 : Libération de l’enfant (contre ses parents et tous leurs déterminismes)

    Au final, soit-disant libération et auto-détermination des individus ; en fait leur atomisation et fragilisation pour leur manipulation/exploitation facilitée.

     

    • Bonjour, Vous avez tout à fait raison ! Droit de l’Homme, émancipation de la femme, libération de l’enfant. L’élite veut nous faire oublier notre condition d’esclave.
      Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être.L’élite n’est pas généreuse ! Ces libertés ont l’apparence de ’cadeaux" offerts au peuple=troupeau de moutons mais en réalité il faut les voir comme des cadeaux empoisonnés !


  • Ne pouvant plus manipuler les aînés, ils s’en prennent désormais aux plus petits parce qu’ils sont dociles à leur âge... surtout parce que à l’école, ils sont soustraits à la vigilance des parents !
    On n’est plus dupe !



  • Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux.



    Vous avez tout compris, on ne veut pas que nos enfants soit manipulés par vous.


  • Nathan n est pas l ami de nos enfants


  • L’appel de Farida Begboul pour le retrait des enfants a été entendu par le gouvernement.

     

    • @ DidierF
      Je partage ton impression.
      On finirait par croire qu’ils visitent le site d’ER, ainsi que d’autres sites porteurs d’une pensée "différente" au regard de l’ordre établi, et qu’ils pondent des contre mesures en fonction de ce qu’ils y trouvent.


  • Cette loi est à rapprocher de la réforme des rythmes scolaires : davantage de temps passé à l’école, dans des activités de toutes natures, afin de soustraire les enfants de l’influence néfaste de leurs parents.


  • Si cette proposition de loi est adopté ,cela risque d’ouvrir la boite de pandore de la "LA SPHÈRE PRIVE"

    Ils l’ont déjà faite avec la Liberté d’expression


  • on vera si les enfants roms continuerons a etre éduqué dans leur caravanes


  • Je croyais que la laïcité si chère à nos gouvernements avait retenu l’idee de sphère privée. Mais si on nous ôte nos droits aussi dans ce domaine, il n’y aura plus de parents mais des nourrices au service de la pensée unique. Il est vraiment temps de dégager ces politiques.


  • On devrait plus souvent voir la tête des gens qui font les lois ,une petite recherche vitefait bien fait m’a confirmé ce que je craignais que des truelles et certaines très laides !


  • « Taubira l’a dit, c’est une "nouvelle civilisation" qui nous attend : Celle du NWO séparent parents et enfants, pour mieux endoctriner les petits »


  • Une seule solution : les militants d’ER doivent devenir enseignants et noyauter le système éducatif. Afin de ne pas laisser les francs maçons seuls aux commandes.


  • Mettons nous à la place du bilderberg (j’entends déjà les hurlements...) Ces gens sont ultra riches mais la pollution et la raréfaction des ressources les touchent tout comme les pauvres. Qu’est ce qui est en majeure partie responsable de la pollution ? La société de consommation ! La consommation de masse...

    Tous ces pauvres font trop d’enfants par le mariage et la famille... Qu’est ce qui préoccupe principalement les hommes et les femmes : la reproduction !!! La reproduction passe par le sexe... si la société de demain pratique le sexe matin midi et soir, elle n’aura pas l’envie d’avoir des biens pour transmettre à sa descendance puisque la famille n’existera plus.

    Éduquons donc les enfants pour en faire des bêtes de sexe afin de les détourner du principe divin de l’amour et de la conception. Encourageons l’avortement comme principe de contraception et banalisons la sexualité de manière transversale comme dans les nouveaux concepts du travail. La natalité baissant inévitablement, le renouvellement des générations se tari rapidement et ceci évite de faire des guerres beaucoup trop dangereuses pour l’ hypercaste.

    Les "progrès" de la médecine inspirés par les délires nazis interdisent la reproduction naturelle et obligent la conception des enfants suivant des normes et paramètres raciaux.Les exigences des LGBT allant parfaitement dans ce sens.

    L’éducation nationale a tout pouvoir sur les enfants et inculque à chaque enfant le dégoût de la famille ainsi que le rejet absolu de la procréation par les liens sacrés de l’amour. On encourage à dénoncer chaque gentille enceinte qui voudrait garder son bébé au commissariat à l’avortement.

    En revanche, l’hypercaste jouit du droit de cuissage, du droit de pédophilie et le droit de mort sur le peuple soumis. Elle possède l’ensemble des terres et des activités humaines. Elle seule a le droit de se reproduire selon les liens du sang. L’ensemble des religions est prohibé sauf la religion de l’hypercaste.

    La terre devient une immense marchandise pour une toute petite élite. Et cette élite se vautre dans l’or et les richesses qu’elle a volé aux gentils.

    Ceci est bien évidemment un roman, une hypothèse, une élucubration, j’ai trop lu de Philip K Dick...


  • Le but est l’endoctrinement de 100% des enfants par le système étatique. Cette proposition n’a aucun fondement du point de vue pédagogique car les enfants suivant l’école à domicile ont un meilleur niveau scolaire (et il n’y a pas de mal !)que les enfants suivant le système classique de scolarisation. De plus, la sociabilisation de l’enfant se fait aussi par des activités extra-scolaires, des sorties, et des relations amicales. Par contre, en ne fréquentant pas les établissements scolaires, l’enfant peut être mis partiellement à l’abri du racket et des diverses drogues présentes dans les établissements scolaires. De plus, contrairement à ce qui est dit, une part importante des scolaires français (inscrits dans des écoles catholiques) suivent depuis toujours une éducation religieuse ! Donc, cette proposition de loi n’a aucun sens.


  • Il est bon de préciser que c’est l’UMP qui a proposé cette loi.


  • ils sont en train de s’attaquer à la liberté de nos enfants.Si nous ne faisons rien ceux-ci grandiront dans une prison totalitaire.Nous devons agir maintenant !


  • Ce système va progressivement ne laisser que 3 options sur les 4 actuelles : l’émigration, la soumission intégrale, l’insurrection. Aujourd’hui l’option consistant à se désolidariser du système en créant ses propres réseaux économiques, d’entre-aide, culturels...est encore possible mais en voie de ne plus l’être. Le seul espoir en dehors de l’insurrection est un phénomène désobéissance civile suffisamment large qui rendrait difficile la répression. En effet quand on impose normes et interdictions encore faut-il avoir les moyens de les faire appliquer et de sanctionner les contre-venants. Or quand il s’agit que de quelques dizaines de marginaux rebelles cela ne coûte pas grand chose de foutre leur vie en l’air, de saisir leurs biens, et éventuellement de les envoyer en prison. on les fait passer pour des terroristes et le problème est réglé. Mais quand on a à faire à plusieurs millions de personnes la gestion du problème devient plus épineuse et coûteuse en moyen. A un tel niveau soit le gouvernement lâche l’affaire, soit il se lance dans une guerre totale contre les masses populaires avec ouverture de camps d’internement, escadrons de la mort...scénario envisageable mais encore faut-il pour que cela fonctionne une coopération sans faille des corps constitués ce qui n’est pas assuré.
    Quoiqu’il en soit l’option insurrectionnelle avec l’aide des corps constitués semble se dessiner de manière inévitable. Il est peu probable que les Français subissent passivement un pourrissement à la grec. Si la cocotte minute explose cela sera une période épouvantable de notre histoire car quand s’exprimera la fureur populaire résultant de décennies d’humiliations et d’inhibition les pires abominations auront lieu sur ceux qui n’auront pas eu le temps de prendre leur avion pour Washington ou Tel Aviv. Les gens de paix aussi charismatiques soient-ils ne pourront rien faire pour arrêter les atrocités sous peine d’être eux mêmes taxés de collabos et de se retrouver pendus à un arbre un crochet de boucher planté dans la mâchoire. Sombre avenir.


  • Il va falloir désormais s’insurger...



  • L’un des buts de la scolarisation de l’enfant est sa socialisation. Celle-ci nécessite une éducation qui ait une dimension collective, qui lui permette de découvrir la diversité des conditions et des cultures des enfants de son âge et de rendre son développement plus harmonieux.

    Elle ne peut être le prétexte d’une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l’enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux.



    Traduction :

    Le but principal de la scolarisation de l’enfant est son formatage consumériste. Celui-ci nécessite une incarcération en milieu collectif, qui lui permette de subir l’uniformité des racailles de son âge, de tirer son développement moral et intellectuel vers le bas, et éventuellement de détruire l’enfant si celui-ci venait à se montrer travailleur.

    Elle ne peut être le prétexte d’un échappatoire destiné à soustraire l’enfant, particulièrement vulnérable, au conditionnement idéologique maçonnique.

    D’ailleurs, il pourrait être intéressant de faire une recherche sur les sénateurs MM. Hugues PORTELLI, Christian CAMBON, Jacques GAUTIER, Mmes Esther SITTLER, Hélène MASSON-MARET, M. Michel HOUEL, Mme Colette MÉLOT et M. Louis PINTON, afin de vérifier leurs obédiences, je vous le donne en mille, elles sont maçonniques.

    Tous les jeunes qui obtiennent le bac avant l’age de 17 ans ont été scolarisés à domicile.
    C’est un fait.
    Le système est en guerre totale contre l’intelligence.
    Ça commence à devenir très préoccupant.


  • #700058

    Avec obligation de les vacciner ! Ils veulent la peau de nos gamins , maintenant il temps d’agir et non par un ’jour de colere’.. car si nous agissons pas de suite ce sera de la prison ferme pour les parents recalcitrants !


  • Les curieux pourront se demander pourquoi il est impossible de se procurer en France, un film de ces dernières années qui a eu un certain succès en zunie et pourtant introuvable dans une majorité de pays européens (où il n’ a simplement pas été distribué.) à savoir "Cristiadia" qui raconte l’ insurrection sanglante survenue au Mexique entre 1926 et 1929 comme réaction du peuple contre la nouvelle constitution athée et la déportation des prêtres dans ce pays......Cristiadia (sur l’ abbé des Corsaires par exemple...) Avec Peter O’Toole (trés vieux)...version française inexistante, mais fichiers de sous-titres Français (.srt) disponibles en fouinant un peu sur la toile.


  • Ils veulent vraiment transformer les parents en machines à fabriquer des esclaves. Alors les satanistes ? le développement d’un enfant ex-utéro est plus dur à inventer qu’on le pensait ?
    Bientot les gens accoucheront chez eux sans déclarer l’enfant, pour qu’il n’aille jamais dans une de leurs usines de programmation. Et dans 20 ans pourquoi pas toute femme capable de procréer devra être enceinte le plus souvent possible. 2 mois de délai après un accouchement pour être de nouveau en cloque, sinon amende ou prison....
    Ca fait peur tout ça mais si un no-name comme moi y pense alors le démon dans sa tour d’ivoire a sans doute imaginer pire encore.

    Je change de sujet mais vous verrez, dans 10 ans puce RFID dans la main pour tout le monde (et comme ca un drone predator pourra venir nous fumer en 2 minutes si vous êtes pas obéissant....). On va vivre dans un monde qui sera un mélange entre judge dredd et demolition man. On va tous passer par le ’meat grinder’ à moins de baisser la tête en signe de soumission, ah non pardon ramper au sol.

     

    • à ce rythme-là, nous regarderons bientôt la période fasciste italienne ou l’ère soviétique comme l’apogée de la liberté !!!! plus sérieusement, il suffit de visionner un film des années 50 ou 70 pour constater à quel point notre époque est liberticide et totalitaire !!!!
      pour l’heure, seuls les plus diplômés des nôtres arrivent à quitter la France et trouver "refuge" en Amérique du nord (par exemple)...il est probable que l’on constate d’ici une petite décennie un exode massif des classes moyennes vers le Québec ou le Maroc...


  • Voilà ENCORE une loi qui vise à réduire les libertés individuelles, et le droit pour les familles de choisir l’éducation qu’elles souhaitent offrir à leurs enfants.
    On veut nous prendre nos enfants et les soumettre à LEURS idéaux, en leur ôtant les valeurs de leur famille.
    On vous nous INTERDIRE, sous des prétextes douteux, d’élever et d’éduquer NOS enfants comme nous le désirons.
    Joignons-nous, au maximum, autour de FARIDA BELGHOUL pour que son initiative des journées de retrait de l’école (JRE) soit un succès.


  • Récemment encore je m’étonnais que ce gouvernement de cinglés autorise les parents à assurer eux-mêmes l’instruction de leurs enfants. Ben ça n’aura pas traîné. Remarque c’est cohérent et ça accentuera peut-être l’impression d’être en pleine dérive totalitaire chez la population.

    Beaucoup de parents catholiques "de tradition" font l’enseignement eux-mêmes, ils ne veulent surtout pas entendre parler de l’éduc’ nat’. Je me demande comment ils vont réagir.


  • Bonjour,
    quand même le ministre... de l’éducation nationale... dit" dans notre pays, il y a une obligation scolaire à l’égard des enfants" alors que c’est faux !!! car il y a une obligation d’instruction et non pas une obligation scolaire ; on peut clairement se demander si la loi (encore en projet) est déjà acquise pour certains au mépris de nos droits !


Afficher les commentaires suivants