Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

16 chiffres qui montrent qui paye la crise grecque

Sur le blog économique Macropolis, Nick Malkoutzis, rédacteur en chef adjoint du journal grec Kathimerini, communique des chiffres qui témoignent des ravages que la crise de la dette a occasionnés dans son pays.

Vu de l’extérieur, les quelques Athéniens décontractés qui dégustent leur tasse de café en terrasse, ou les îliens qui s’attardent à l’apéritif peinent à décrire les conséquences bien concrètes de cette crise pour l’homme de la rue.

Et comme nous ne sommes pas confrontés à ce qui se passe dans les salons, bureaux, bâtiments d’usine et les hôpitaux, nous ne pouvons pas voir l’impact réel et dérangeant de la crise grecque.

Les indicateurs suivants nous rappellent cependant comment ce pays de l’UE a été catapulté au siècle dernier :

✔ 34,6% de la population vit dans la pauvreté ou dans l’exclusion sociale, ou est susceptible d’y glisser (chiffres 2012).

✔ Depuis le début de la crise, le revenu disponible des ménages a chuté de 30%.

✔ 34,8% des ménages grecs ont des arriérés à l’égard de l’Etat, des banques, de la sécurité sociale ou d’autres services publics.

✔ Plus de 40% pensent qu’il ne seront pas en mesure de remplir leurs obligations financières cette année.

✔ Le Service public de fourniture d’électricité coupe l’approvisionnement électrique de près de 30.000 familles et entreprises chaque mois en raison de factures impayées.

✔ Depuis le début de la crise, le chômage a augmenté de 160%. Près de 3,5 millions d’employés travaillent pour soutenir 4,7 millions de chômeurs et d’inactifs.

✔ Les chômeurs reçoivent une indemnité de chômage de 360 euros pendant les 12 premiers mois de leur chômage. En conséquence, seulement 15% des 1,4 millions de chômeurs reçoivent des prestations. Les travailleurs indépendants (25% du nombre total de personnes actives) n’ont pas droit à ces prestations.

✔ Les transferts sociaux devraient être réduits de 18% cette année. Le budget de la santé a été réduit de 11,1% entre 2009 et 2011. Aucun pays de l’OCDE n’a réalisé une coupe aussi importante sur ce budget.

✔ La pension moyenne de base se monte à moins de 700 euros, et depuis 2010, elle a été réduite d’un quart. Il est prévu que ce montant soit encore réduit de moitié sur les prochaines années.

✔ Pour 48,6% des ménages, la pension est la principale source de revenus.

✔ Selon une étude de l’Université d’Athènes, 12,3% des Grecs souffrent de dépression clinique. Ils n’étaient que 3,3% en 2008.

✔ Environ 800 000 personnes vivent sans accès aux soins de santé et dans certaines régions, des organisations humanitaires telles que Médecins du Monde ont dû se substituer au système de santé national pour fournir des soins et des médicaments aux personnes les plus vulnérables.

✔ La réduction du nombre de seringues et de condoms disponibles pour les toxicomanes a provoqué une forte hausse des cas d’infection au VIH, les faisant passer de 15 en 2009 à 484 en 2012.

✔ Les chercheurs notent également une augmentation de 21% du nombre d’enfants mort-nés, qu’ils ont attribuée aux restrictions d’accès aux soins prénatals.

✔ La mortalité infantile a augmenté de 43% entre 2008 et 2010.

✔ Enfin, le taux de suicide est également en hausse, et alors qu’on en avait compté 400 en 2008, on a dénombré 500 cas de suicides en 2011.

 

À lire, également sur E&R : Les banques grecques ont besoin de 6,4 milliards d’euros

Sur les conséquences de la crise en Grèce, à découvrir chez Kontre Kulture :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #763526

    Et bientôt en France


  • L’esclavagisme par la dette avec de l’argent créée à partir de rien par l’élite bancaire. La France se soumettra-t-elle aussi au diktats de cette vermine criminelle ou lui offrira-t-elle le traitement spécial qu’elle mérite ?


  • #763581

    Il faudrait présenter ces indices en les énumérant à Moscovici, Montebourg, Guaino, Filipetti, Bachelot et tous ces menteurs, lors d’un débat télévisuel, pour savoir s’ils pensent toujours que l’Union Européenne est une chance pour les peuples !

     

    • Oui. C’est au Front National et aux souverainistes de le faire ! Ceci et bien d’autres choses qu’ils seraient avisés de dénoncer avec force sources et arguments ; plutôt que de jouer le jeu des "petites phrases" médiatique.


  • On remarquera que ces chiffres ne concernant en effet pas la majorité des Grecs (40 à 50%). Ce genre de test permet de mesurer la capacité du système à marcher sur une jambe. On peut se demander finalement qui s’en sort dans une telle situation. Question aussi intéressante pour comprendre l’Empire.


  • Ils ne sont pas rebellés. Ils n’ont que ce qu’ils méritent. On vivra la même chose en France, mais de manière moins brutale, cela se fera en douceur. Et les "français" n’y verront que du feu.

     

  • #763667

    Dans quelques annees, le tiers monde, ce sera l’Europe !

     

  • #763675

    Il y a un chiffre qui n’est pas cité : le % des grecs qui paient les impots et la TVA . Ce chiffre expliquerait tous les autres .Bien que mon propos ne soit pas "Helléniquement correct", je supplie Mr le Modérateur de ne pas le censurer...

     

    • #763746

      à Phryné

      les salariés et fonctionnaires grecs paient l’impôt puisqu’ils sont prélevés à la source en Grèce

      quant au black il y en a mais à mon avis il y en a bien plus qu’avant, à cause de toutes les hausses d’impôt
      totalement contre productives

      quand on vous fait crever de faim la tentation de déclarer moins de tva doit être grande

      et non cela ne suffit pas à expliquer tout le reste


    • Rapport de la commission de la Troïka (UE-BCE-FMI de juin 2013) :
      - "les transactions commerciales de vente de bien ou de services qui échappaient à l’IKA (TVA grecque) en 2008 étaient estimées à 35%-40% de l’ensemble. (...) Les mesures de rationalisation mises en place (...) se sont traduites par une réduction à moins de 10% (nota : taux sensiblement inférieur à celui estimé pour la France - 12 à 15% selon Bercy). Il est à noter que (...) du fait de l’effondrement de l’activité économique (...) les recettes dégagées au second semestre 2012 et au 1er semestre 2013 sont inférieures à celles des années précédentes, en dépit d’efforts de gestion et de rationalisation".
      - "Les taxes sur les revenus (...) au titre desquelles plus de 63 des foyers grecs sont imposés (53,5% des foyers en France selon l’INSEE)"...

      La vérité est que les Grecs ont beaucoup fraudé un État lui-même corrompu sur les agissements duquel l’Union Européenne fermait les yeux. Pour les Grecs, qui sont loin d’être des anges en affaires c’est connu, "voler des voleurs" (càd leurs gouvernements successifs) n’était pas vraiment voler. Leur classe politique avait pourtant reçu les sacrements européens - c’est si facile de manipuler des gens avides d’argent.

      Maintenant, ils comprennent qu’ils doivent payer, et c’est certainement aussi pour ça qu’ils ne se révoltent pas vraiment, comme le note l’un des commentateurs précédents. Mais il ne faudrait pas les pousser à bout... On sait les conséquences du Traité de Versailles et de la volonté d’appauvrissement et d’humiliation imposée à l’Allemagne vaincue.


    • 10 à 15% de perte sur la TVA en France ça représente 20 à 30 milliards et donc pas 10... on peut donc relever l’estimation des pertes de l’état par fraude fiscale de 60 à 70 ou 80 milliards d’euros par an minimum soit 3,5 à 4% de déficit pour l’état obèse. Oui il nous arrivera la même chose que les grecs, même cause même conséquence ! Les voleurs en seront les premiers responsables.


  • A envoyer d’urgence aux ukrainiens qui croient au Père Noël...

    L’UE, le FMI... cadeaux empoisonnés. Mais enfin, qu’est ce que l’on a bien pu leur raconter ?

     

    • Les "opposants" ont été payés en espèces pour participer à cette occupation de la place de Kiev. On a fait miroiter plusieurs choses : aux puissants : la possibilité de trafic avec l’Europe (contrats privilégiés, subventions, avantages, pots de vins). Aux moins riches, la possibilité d’avoir des passeports européens et de migrer loin d’une Ukraine du nord pauvre.


  • #763843
    le 21/03/2014 par vladimir poutine
    16 chiffres qui montrent qui paye la crise grecque

    les pauvres ils les ont détruit la seule solutions c’est de fuir ,en France ont est encore loin de tout cela ,j’ai même envie de dire que la France dans la zone euro est le pays avec l’Allemagne qui résiste le mieux a la crise économique .

    y’a beaucoup de choses avec laquelle je ne suis pas d’accord avec hollande mais il est beaucoup plus compétant que ce qu’ont peut imaginer .


  • "Franchement" (adverbe honteux), vu ce que permet le libéralisme tout va, c’est de plutôt bon chiffres, ça pourrait être pire :
    http://www.bvoltaire.fr/xavierraufe...


  • #764578

    et bientôt l’Ukraine !!!!!

     

  • #765099

    Ces statistiques sont terribles. Il me semble qu’Hélène Carrère d’Encausse était un des rares chercheurs à avoir annoncé l’effondrement de l’empire soviétique à partir des chiffres à la hausse de la mortalité infantile et ceux à la baisse de l’espérance de vie...

    Nos gouvernants ont-ils conscience que le chaos qu’ils génèrent n’a pas d’avenir ?


  • #769009

    Les Grecs ont vécu au dessus de leurs moyens, dans l’euphorie de la dette et de l’échappement aux contraites fiscales. La remise à niveau avec la réalité est extrémement pénible c’est vrai. Comme pour un gagnant de loto qui a tout dépensé sans réfléchir. Retour au niveau de richesse économique réel, généré par la population. Le niveau de richesse atteint était artificiel grâce à l’Euro et via les dettes. Sans l’un et sans les autres, les Grecs n’auraient pas bénéficié de telles habitudes de consommation. Ce mensonge économique dont ont bénéficié les Grecs va être corrigé par les mesures en cours. Et cette guéridon ramène le pays au niveau qu’il aurait eu en suivant un développement économique "de bon père de famille". L’apparent retour en arrière est dur à vivre mais c’était la fuite en avant qui était irraisonnée. Syndrome de deuil. Syndtome du gagnant du loto irresponsable. La FRANCE 2014 est dans le même état que la GRÈCE 2007. La FRANCE et les Français vivent encore dans le déni de la réalité économique du pays. Les difficultés sont devant nous. Avec une récession majeure et brutale. Pour résoudre cette crise sans casser la zone Euro, l’État Français se verra obligé par le FMI et la BCE d’ imposer un prélèvement sur tous les avoirs bancaires de plus de 50.000 Euros. Il y aura de l’agitation sociale peut-être des morts...mais je prédis que beaucoup ne bougeront pas car ayant moins de 50K€ en banque ou n’ayant pas la volonté de lutter contre cet "impôt exceptionnel". Cela se oassera pendant un week-end, probablement pendant l’été...Il y a déjà eu une répétition générale...à Chypre. A bon entendeur, salut.


  • #769010

    Les Grecs ont vécu au dessus de leurs moyens, dans l’euphorie de la dette et de l’échappement aux contraites fiscales. La remise à niveau avec la réalité est extrémement pénible c’est vrai. Comme pour un gagnant de loto qui a tout dépensé sans réfléchir. Retour au niveau de richesse économique réel, généré par la population. Le niveau de richesse atteint était artificiel grâce à l’Euro et via les dettes. Sans l’un et sans les autres, les Grecs n’auraient pas bénéficié de telles habitudes de consommation. Ce mensonge économique dont ont bénéficié les Grecs va être corrigé par les mesures en cours. Et cette guéridon ramène le pays au niveau qu’il aurait eu en suivant un développement économique "de bon père de famille". L’apparent retour en arrière est dur à vivre mais c’était la fuite en avant qui était irraisonnée. Syndrome de deuil. Syndtome du gagnant du loto irresponsable. La FRANCE 2014 est dans le même état que la GRÈCE 2007. La FRANCE et les Français vivent encore dans le déni de la réalité économique du pays. Les difficultés sont devant nous. Avec une récession majeure et brutale. Pour résoudre cette crise sans casser la zone Euro, l’État Français se verra obligé par le FMI et la BCE d’ imposer un prélèvement sur tous les avoirs bancaires de plus de 50.000 Euros. Il y aura de l’agitation sociale peut-être des morts...mais je prédis que beaucoup ne bougeront pas car ayant moins de 50K€ en banque ou n’ayant pas la volonté de lutter contre cet "impôt exceptionnel". Cela se oassera pendant un week-end, probablement pendant l’été...Il y a déjà eu une répétition générale...à Chypre. A bon entendeur, salut.


Afficher les commentaires suivants