Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

25 mars : fête de l’Annonciation

L’Annonciation est la proclamation faite à la Vierge Marie de sa maternité divine par l’archange Gabriel.

C’est une fête catholique (et orthodoxe), célébrée le 25 mars (le 7 avril chez les chrétiens coptes).

À Nazareth, la basilique catholique de l’Annonciation est la plus grande des églises du Proche-Orient, elle a été édifiée sur la grotte reconnue comme le site où l’archange Gabriel est apparu à Marie pour lui annoncer sa maternité divine :

Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu
dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille, une vierge,
accordée en mariage à un homme de la maison de David,
appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
L’Ange entra chez elle et dit :
« Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée,
et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L’Ange lui dit alors :
« Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
Marie dit à l’Ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L’Ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »
Alors l’Ange la quitta.

(Luc 1, 24-38)

À noter que le Liban a décrété jour de fête nationale le jour de l’Annonciation, afin de célébrer l’unité islamo-chrétienne, l’Annonciation étant citée dans l’Évangile et le Coran.

 

JPEG - 1.7 Mo
Annonciation, par Carlo Crivelli, 1486
(Londres, National Gallery)

Voir aussi, sur e&R :

Lire les Évangiles et connaître l’islam, avec Kontre Kulture :

Soutenir le projet politique de Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1148501
    le 25/03/2015 par Janus
    25 mars : fête de l’Annonciation

    Je pense que la vie de Marie ressemble plus à celle montrée dans L’Évangile selon Saint-Mathieu de Pasolini qu’à celle du tableau de Crivelli...quelle idiotie toutes ces richesses

     

    • #1148975
      le 25/03/2015 par Bbop
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Ce n’est pas une idiotie mais une vue d’artiste, et je crois que la renaissance italienne tient une place non négligeable dans la célébration du christ.


    • #1150034
      le 27/03/2015 par Marie59
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Janus, oui, ce tableau est une vue d’artiste. Il est très riche en détails et chaque détail a sa signification ; par exemple on retrouve beaucoup les arches dans les tableaux de la Renaissance italienne, ils séparent un tableau : la séparation de deux mondes. Au delà de cet hyperréalisme, ce foisonnement de détails nous invite à une lecture symbolique, à passer du réel visible au spirituel invisible. Autre exemple : le paon signifie l’éternité etc...


  • #1148503
    le 25/03/2015 par Souch39
    25 mars : fête de l’Annonciation

    Merci pour ces rappels historiques et confessionnels, pauvres brebis incultes et égarées de nous… (de moi)…


  • #1148767
    le 25/03/2015 par Le cheval lié
    25 mars : fête de l’Annonciation

    Il s’agit d’un décor symbolique et non pas un décor réaliste. Tout à une signification. On voit en bas, la pomme d’Adam, non croquée... un buisson d’épine dans une fenêtre grillagée(prison) s’interpose entre l’Ange et Marie. L’Esprit-Saint descend directement sur Marie sans passer par l’Ange... Le paon tourne le dos et regarde une petite scène d’angelots qui se disputent... Le voile de la maison est ouvert, signifiant l’incarnation (le voile de la vierge)...La petite fille de l’escalier semble être la seule à avoir vu le trou d’où passe le rayon lumineux, une colombe est posée sur une perche tout en haut de Marie tandis qu’un oiseau en cage lui tient compagnie.... etc. etc...


  • #1149079
    le 25/03/2015 par Raynie
    25 mars : fête de l’Annonciation

    Merci de souligner que l’on retrouve Marie, Gabriel et Jésus (Issa) dans le Coran.

    Ça ne fera pas plaisir à satan le Diviseur, mais c’est ainsi, rapprochons nous au lieu de nous diviser sur des détails.

     

    • #1149462
      le 26/03/2015 par Père Zosimas
      25 mars : fête de l’Annonciation

      ...... rapprochons-nous au lieu de nous diviser sur des détails.



       ???

      Bien que vous partiez certainement d’une bonne intention, je crois que vous commettez une grosse erreur !
      Car contrairement à ce que vous semblez croire, ce sont justement les détails superficiels qui semblent nous rapprocher, alors que tout ce qui est important nous divise.
      Le Christianisme se fonde entièrement sur une seule croyance : "Que Jésus Christ est Dieu, qu’Il s’est incarné, est mort, puis est ressuscité" (je vous fais grâce de ce qui concerne la sainte Trinité). Sans ça, le Christianisme n’est rien.
      Or l’islam enseigne que Jésus n’est qu’un prophète, un simple mortel comme vous et moi, qu’Il n’est pas mort crucifié et donc n’est jamais ressuscité.
      L’islam rejette la divinité du Christ ! C’est exactement comme si j’affirmais qu’Allah n’est qu’un homme et qu’il y a un Dieu au-dessus de lui......... Je ne pense pas que les Musulmans verraient ça comme un "détail".
      Que l’islam ait récupéré les diverses personnes du Christianisme et les ait reconfigurées pour justifier sa propre doctrine n’engage que lui.
      Alors, de grâce, comprenez bien que si pour vous, Musulmans, ce ne sont que des "détails", ça ne l’est absolument pas pour nous, Chrétiens.
      Le fait que nous ayons des voitures de la même couleur, ou que nous portons des chaussures de la même marque, n’implique pas que nous allons ensemble dans la même direction !


    • #1149795
      le 26/03/2015 par anonyme
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Également cités dans le Saint Coran : Adam, Enoch, Noé, Abraham, Lot, Isaac, Jacob, Joseph, Job, Jethro, Moïse, Aaron, Ezekiel, David, Salomon, Élie, Élisée, Jonas, Zacharie, Jean, Jésus...Que la Paix de Dieu soit sur Eux.
      Et pas que... Des personnages "historiques" également, tel que Pharaon, la Reine de Saba (Balqis en Arabe) qui deviendra l’épouse de Salomon (PSL), et biens d’autres !


  • #1149281
    le 26/03/2015 par OTOOSAN
    25 mars : fête de l’Annonciation

    C’est dommage que Nazareth n’existait pas à l’ époque, en l’occurence pas avant le IV ème siècle Aucun auteur ancien n’en parle même Flavius Josèphe !, et encore les lieux ne correspondent pas aux évangiles canoniques (du V ème siècle). En fait le terme vient du mot Nazir qui a donné le terme Naziréat (les kadoshim : les purs)
    le nazir (en hébreu : נזיר), nazirite, nazarite, nazarien ou naziréen1 est une personne qui, selon la Bible hébraïque, fait vœu d’ascétisme suivant une prescription décrite au Livre des Nombres (Nb 6. 1-21). Le mot nazir vient d’un mot hébreu qui signifie « consacré » ou « séparé ».

     

    • #1149726
      le 26/03/2015 par Père Zosimas
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Depuis son apparition, le Christianisme subit d’innombrables négations de ce genre. Par exemple, actuellement, la "mode" est à l’affirmation que Jésus était marié avec Marie-Madelaine, que saint Joseph est le père biologique de Jésus, que la sainte Mère de Dieu a eu d’autres enfants etc... C’est un phénomène cyclique, comme la résurgence d’anciennes hérésies et dont le but est toujours le même : aboutir à la négation de la divinité du Christ.
      Suivre un raisonnement logique ne suffit pas à en faire une vérité, malheureusement rares sont ceux qui acceptent et comprennent cela.
      On peut spéculer à l’infini sur les statues de l’île de Pâques, puisque plus aucun lien ne nous relie à elles. Le mystère de ces statues n’est qu’un objet archéologique isolé, déconnecté de toute continuité et donc toutes les spéculations sont permises, même (surtout) les plus délirantes.
      La plupart de ces théories envisagent le Christianisme de la même manière, comme une curiosité archéologique isolée qu’on peut analyser selon sa fantaisie. Elles le coupent volontairement de toute la filiation, de toute la Tradition ininterrompue qui lui donne corps et l’enracine jusque dans le présent.
      Or le Christianisme ne se résume pas à un simple bouquin, à une théorie religieuse de plus sortie de nulle part et qu’on peut disséquer comme un cadavre.
      Parce que, contrairement à la plupart des religions, le Christ n’est pas venu pour nous apporter un "message d’amour" ou de ce que vous voudrez mais principalement pour FAIRE QUELQUE CHOSE. Et tous ceux qui, à l’époque, ont été les témoins oculaires de ce qu’Il a fait et à qui il a été donné d’en comprendre la signification profonde, ont fondé l’Église en suivant les instructions ORALES du Christ. Quand plus tard les témoins commencèrent à mourir, ils ont mis par écrit le récit de ces événements, récit qui s’est transmis de génération en génération, toujours justifié par le témoignage vivant de la ou des générations précédentes. Ces textes, confirmés dès l’origine par une multitude de témoins oculaires, se sont très rapidement répandus dans tout le monde connu, ainsi que la Tradition orale confirmant leur véracité. Ce qui permit de rapidement identifier et rejeter unanimement comme déviants, les textes syncrétistes (dits apocryphes) qui commençaient aussi à se répandre. On retrouve un peu le même mécanisme sur Internet, où, une fois mise en circulation, une information ou une vidéo devient pratiquement impossible à récupérer ou à modifier.


    • #1149730
      le 26/03/2015 par Père Zosimas
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Suite :
      Je sais bien qu’il est d’usage aujourd’hui de considérer nos ancêtres comme de primitifs abrutis, ignorants, superstitieux, vieux à 30 ans et mourant d’horribles maladies etc..... [Contrairement à nous, êtres hautement civilisés instruits et raisonnables (LOL)]. Ce qui est évidemment totalement faux, bien au contraire.
      Prenez l’histoire du "Petit chaperon rouge". Essayez d’y remplacer le loup par un ours tout en prétendant qu’il en a toujours été ainsi. Tout le monde va vous rire au nez. Alors pourquoi voulez-vous que nos ancêtres, pour qui la transmission orale était le fondement de leur culture, aient avalé l’introduction de mensonges dans les saintes Écritures ? (Quand 1000 ans plus tard, les catholiques-romains ont introduit le filioque dans le credo, les Grecs n’ont pas marché). Il n’y a pratiquement qu’à notre époque où le mensonge est roi et où les gens n’ont plus vraiment de repère qu’on peut faire avaler n’importe quoi à n’importe qui.
      Dans votre article, vous raisonnez comme si le Christianisme était une trouvaille archéologique ou un texte sorti du néant, c’est faux ! Nous croyons ce que nos pères ont cru et leurs pères avant eux et leurs pères avant eux.......
      Le Christianisme est la transmission d’une Tradition fondée sur le témoignage de faits réels ; une Tradition vivante qui s’accroît en permanence alimentée par notre relation continue avec Dieu.
      Si je raisonnais comme vous, je pourrais aussi nier que Ford ait conçu la "Ford T" sous prétexte que les plans originaux sont perdus. Je pourrais nier l’existence des Amériques avant leur découverte par les Européens puisqu’il n’existe pas de document antérieur affirmant leur existence etc. etc. etc. Et, toujours suivant la même logique, je pourrais affirmer que si l’on n’a pas retrouvé de slip sur le lieu d’un crime, c’est la preuve que le criminel n’en porte pas !
      Un ami disait que si on y met assez d’imagination et de mauvaise foi, on peut faire correspondre n’importe quel résultat à n’importe quel problème.
      Je possède un très joli texte satirique prouvant "scientifiquement" la non-existence physique de Napoléon Bonaparte et démontrant qu’il ne s’agit en réalité que d’une "projection du mythe solaire de l’image du père" etc... un vrai régal. Vous souriez sans doute, mais si 2000 ans nous séparaient de Napoléon, peut-être prendriez-vous ce texte au sérieux.


    • #1149732
      le 26/03/2015 par Père Zosimas
      25 mars : fête de l’Annonciation

      Suite et fin :
      (Je vous conseille la lecture des livres de Jean-Yves Leloup, qui lui aussi est passé maître dans l’art de déformer la vérité en jouant sur les mots, les traductions bidonnées, les étymologies douteuses et les rapprochements abusifs de certains textes. Moine défroqué, il se prétend prêtre orthodoxe (LOL), ses livres ont énormément de succès dans la sous-culture des milieux ésotériques et de la spiritualité de poubelles.)

      Soit on accepte la vérité telle qu’elle est, soit on peut la triturer et la tordre jusqu’à la faire correspondre à ce qui nous arrange....


  • #1149554
    le 26/03/2015 par Madeleine ALLDARK
    25 mars : fête de l’Annonciation

    Autre rappel historique : le 25 mars 1999, les bombes de l’OTAN tombent sur Belgrade...