Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

3 000 magistrats dénoncent les "injonctions de faire du chiffre"

Signé par plus d’un tiers de la profession, ce texte rare pour des juges soumis au devoir de réserve, dénonce une « logique de rationalisation qui déshumanise et tend à faire des magistrats des exécutants statistiques ».

 

Un collectif de 3000 juges, substituts et greffiers dénonce dans une tribune publiée mardi dans le journal Le Monde, le manque de moyens dans la justice. Évoquant le suicide d’une de leur jeune consœur magistrate en août dernier, les auteurs dénoncent « des conditions de travail difficiles » et « des injonctions d’aller toujours plus vite et de faire du chiffre ».

« Autour de nous, les arrêts maladie se multiplient, tant chez les nouveaux magistrats que chez les magistrats plus expérimentés. L’importante discordance entre notre volonté de rendre une justice de qualité et la réalité de notre quotidien fait perdre le sens à notre métier et crée une grande souffrance », rapporte la tribune, qui réunit les signatures de plus d’un tiers des membres de la profession.

Les auteurs évoquent notamment des audiences surchargées, des procédures classées sans suite... « Nous sommes trop souvent contraints de traiter chaque dossier de divorce ou de séparation en quinze minutes », témoignent les juges aux affaires familiales. « Nous devons présider des audiences de 9 heures à 15 heures, sans pause, pour juger 50 dossiers ; après avoir fait attendre des heures des personnes [...] nous n’avons que sept minutes pour écouter et apprécier leur situation dramatique », déplorent quant à eux les juges civils de proximité.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2850196
    Le 25 novembre à 06:29 par leperigourdin
    3 000 magistrats dénoncent les "injonctions de faire du chiffre"

    La solution est surtout de redonner le pouvoir de justice au peuple.

    - élection des juges

    - jury populaire en correctionnel et toujours aussi aux assises

    - cour d’appel avec jury populaire

    - suppression du circuit des tribunaux administratifs - prud’homme.

    - enregistrement total de ce qui est dit dans un tribunal. Fin du greffier tout puissant qui note ce qu’il veut.

    — > les étrangers condamnés et ceux fraichement naturalisés doivent être virés. Cela désengorgerait les circuits judiciaires de 50 % des affaires après 1 an.

    Vous voyez y’en a des améliorations qui ne couteront pas un kopeck mais les magistrats ne savent que pleurnicher et réclamer plus de moyens.
    Ces put** d’hypocrites ne veulent mêmes pas demander directement une augmentation mais avance en douce via des syndicats.

    La Justice ne manque pas de moyens, ceux ci sont simplement gaspillés, dilapidés en idéologie.

     

    Répondre à ce message

    • #2850695

      Vous avez mis dans le mille ! Ces magistrats sont des hypocrites qui n’ont rien a foutre de la justice en tant que telle mais par contre défendent leurs petits privilèges, pouvoir et confort matériel avec toute la force de leur petitesse. Sarkozy de même que Napoléon avait tout a fait raison de les mépriser. J’en ai côtoyé des spécimens de ces futurs juges lors de mes études de Droit a Paris, et je me disais que je n’aimerais pas me retrouver en face d’eux plus tard. Des personnalités falotes, sans esprit critique, sans intelligence, et serviles pour avoir la "bonne notes", juste bonnes a passer des examens. Je me rappelle parfaitement de ce camarade qui fraîchement admis a l’ENM faisait péter son titre d’Auditeur de Justice fraîchement acquis, plein de suffisance, en espérant impressionner favorablement les nanas et peut être pouvoir s’en faire une. De parfait "serviteurs de l’État", cad de bon larbins de la Ripoublique...

       
  • #2850221

    C’est quand même incroyable mais force est de constater que l’état depuis des années détruit tout ce qu’il touche. Dans tous les domaines meme les plus « intouchables » c’est la merde totale ! Faut vraiment être con pour ne pas le voir et continuer à donner du crédit à ces gouvernements par le vote.

     

    Répondre à ce message

  • #2850239

    Ces 3000 magistrats déboutent sans état d’âme les victimes de discrimination sanitaire ! Voir la dernière décision des Prud’homme envers une infirmière, déboutée au nom de "lutte contre une pandémie (bidon)", où tous les droits sont permis à un pouvoir tyrannique et criminel, y compris l’emprisonnement, la piqûre forcée, voire la peine de mort aux non vaccinés ! Pas la peine de porter plainte c’est au nom de "mesures sanitaires contre une pandémie " !

     

    Répondre à ce message

  • #2850268

    Toujours plus de moyens (financiers) pour une "justice" toujours plus médiocre.

    Toujours plus d’ Europe" pour une union du même nom qui dysfonctionne à pleins tubes et vire à la dictature.

    Toujours plus de vaccins, pour une épidémiette inguérissable, sinon d’elle-même.

    Toujours plus de ministres pour un pays qui part à vau-l’eau.

    Toujours plus de violeurs et d’agresseurs sexuels dans le monde du show-biz pourtant ô combien moralisateur.

    Toujours plus d’énergie renouvelable et gratuite, pour des factures de plus en plus onéreuses.

    Toujours plus de contraintes environnementales, pour un climat qui se dégrade(rait) (On attend toujours les preuves irréfutables)

    Toujours plus de féminisme protecteur, pour toujours plus de femmes battues/tuées en dépit d’une répression judiciaire féroce, quand l’agresseur est un homme (Blanc).

    Toujours plus de débats télévisés stériles, sur des problèmes toujours plus nombreux et graves.

    Toujours plus de licenciements, dans le monde du travail, qui par ailleurs, hurle à la... pénurie de main d’œuvre...

    Toujours plus de "médecins" dispensateurs de conseils sanitaires, dans un monde où l’on refuse de plus en plus de... soigner, tout simplement.

    Toujours plus de discriminations dans un monde qui affirme haut et fort, les pourfendre impitoyablement.

    Toujours plus de veaux d’électeurs, disposés à choisir un candidat, en fonction de sa belle gueule, une candidate, sur son beau cul...

    Etc... Etc... La liste n’étant pas exhaustive !

     

    Répondre à ce message

  • #2850442

    C’est surtout l’ENM qui est nuisible (Ecole Nationale de la Magistrature). A quand sa suppression ? 65 professeurs y lavent en permanence le cerveau des élèves, ce qui revient à faire juger 65 millions de citoyens par seulement 65 personnes en tout et pour tout, 1 par million.
    En effet : les magistrats une fois nommés sont en grande partie autonomes. Ils font à peu près exactement ce qu’ils veulent, quelles que soient les lois, soit qu’ils les utilisent comme béquilles soit qu’ils les contournent selon leurs besoins tordus du jour...
    La Révolution de pensée ne peut donc vraiment commencer que si on remplace les magistrats. Or légalement, c’est impossible.
    MAIS il suffit de leur faire la trouille de leur vie. Ils changeront immédiatement comme par miracle de logiciel de pensée, car ce sont de faux durs, extraordinairement trouillards et faux-jetons, bien plus attachés à leur minable carrière, qu’à autre chose.
    La 1ière étape est de virer, mettre à pied, à la retraite, muter, juger, emprisonner au besoin, etc., l’INTEGRALITE des profs de l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) et de changer TOUS les examinateurs d’ examens pour devenir magistrat.
    En 1 mois tout est fait (les profs ne sont nullement inamovibles) et l’onde de choc remontera jusqu’aux présidents de Cours d’Appel et aux juges de Cass et Conseil d’Etat.
    2ième étape, introduire progressivement des juges et des procureurs issus d’autres chapelles juridico-philosophiques et partout, NE sortant PAS d’un moule unique.
    Avoir quelques procureurs ou juges élus, comme aux USA ne pourrait non plus pas nuire.
    En cassant ce monopole indécent et injustifiable qu’est l’ENM, on murera un des antres du Diable (aux intentions pseudo-angéliques).
    Tant que l’ENM existe RIEN ne pourra changer et tout le monde parlera naïvement, futilement, à l’infini et pendant des années, dans le VIDE.
    Le vrai pouvoir in-fine est entre les mains du judiciaire ? Alors changeons de juges !

     

    Répondre à ce message

  • #2850467

    En fait, c’est le régime auquel sont asservis les forces de l’ordre et les soignants depuis quelques années déjà. Le mal remonte progressivement et s’étend jusqu’à atteindre pleinement la Justice.
    Déshumanisation - austérité budgétaire - productivité - rentabilité - statistiques !
    Bienvenue dans le monde du progrès en marche de l’Europe de Maastrich !

     

    Répondre à ce message

  • #2850533

    Les magistrats surmenés ? C’est un blague ? A comparaison avec des entrepreneurs, ils ont la belle vie. Vacances judiciaires en été, en hiver...

    Le problème, c’est leur sélection. Une ENM qui ne filtre que des gauchos (donc incompétents) et qui, pour compenser deviennent Franc-maçons et c’est parti pour le népotisme... les promos suivent !

    Elle a eu raison de se suicider, la pôvre, quand on voit le tableau !

    Je suis victime indirecte dans une affaire simple d’escroquerie en bande organisée avec la complicité d’huissiers, d’un avocat-voyou et l’incompétence des greffiers (donc : corruption), cela fait 11 ans de promenade autour du pot. Les magistrats sont incapables de lire les conclusions et de trancher ! Mêmes avec des preuves flagrantes, incontournables... C’est très grave, ils sont peut-être analphabètes !

    Il est urgent, de dégager les connards !

     

    Répondre à ce message

  • #2851435

    J’avais lu "3000 magistrats dénoncent les injections pour faire du chiffre" !

     

    Répondre à ce message

  • #2851557

    vaccination obligatoire de toute la magistrature.

     

    Répondre à ce message

  • #2852384

    Madame la juge puisque vous méprisez nos familles et inventez le vice sur les parents avec vos agents accusateurs publics. Je remarque une fois encore
    l’invertion des valeurs d intérêt de l enfant dans votre zèle inquisiteur et la détermination à disqualifier
    a radier les parents pour infirmier l enfant de ses racines.
    Des juges comme vous me dégoûtent ils font honte à la France. Quel reconnaissance espérez vous madame la juge tous les médiocres les détraqués font comme vous ils tapent sur les faibles et sucent les marchands d enfants . Au marché des pedo on viendra vous mettre en lieu sur, pour ne plus nuire aux enfants et à leur familles race de pervers sadiques satanik. Quand sera rendu la justice aux peuples aux enfants aux Français.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents