Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

« Les dirigeants des pays de l’OTAN se réunissent ce mardi et ce mercredi en sommet à Watford, près de Londres, pour le 70e anniversaire de l’alliance, mais l’ambiance est loin d’être festive à cause de multiples différends. Le plus virulent oppose Emmanuel Macron et son homologue turc Recep Tayyip Erdoğan au sujet de l’intervention lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans en informer les autres membres de l’Alliance. » (BFM TV)

 

L’OTAN, combien de divisions ?, aurait pu ironiser Staline, si le petit père des peuples (déportés) n’avait pas été un peu empoisonné il y a 66 ans. En demandant aux pays européens de mettre la main à la poche pour entretenir le parapluie nucléaire et conventionnel américain qui a quand même coûté aux Européens la bagatelle de 130 milliards de dollars depuis 3 ans, Trump continue à mettre le souk dans une Alliance atlantique qui n’en finit pas de se déliter. Poutine peut se frotter les mains !

 

 

La stratégie fine du président russe (depuis 1999, vive la non-alternance) qui consiste à endormir ses ennemis potentiels de l’Ouest qui sont aussi de gros acheteurs de gaz et éventuellement du système de défense S-400 (qui réduit à néant les coûteux systèmes d’attaque américains), a brouillé les cartes. Erdoğan en a acheté, le chantage des Américains n’a pas pris (Trump voulait mettre l’économie turque à genoux, ses paroles sont restées creuses), car les USA ont trop besoin de la Turquie dans la région, particulièrement pour faire la police au nord de la Syrie, d’où les Américains ont préféré se désengager. Comme souvent avec Donald, tout se termine en chamailleries sur le pognon :

« Beaucoup [...] craignent un nouveau coup de sang de Donald Trump. L’année dernière à Bruxelles, il avait pris à partie Angela Merkel, accusée de ne pas payer assez et de contribuer à l’effort militaire de la Russie avec ses achats massifs de gaz. Les alliés se sont engagés en 2014 à consacrer 2 % de leur PIB pour leurs dépenses militaires en 2024. Neuf pays ont atteint cet objectif en 2019 et si la France va l’atteindre en 2025, l’Allemagne est encore très loin du but. »

 

Dès lors, on ne sait plus de quel côté penche la Turquie, pourtant pivot essentiel de l’OTAN à la confluence de l’Europe et de l’Asie, la brouille Erdoğan-Macron n’étant qu’un épiphénomène. N’oublions pas dans ce tableau foireux la sécession européenne de l’Angleterre, qui se retire de fait de la défense européenne, et la France qui ne veut pas lâcher sa propre dissuasion nucléaire, même si l’Allemagne semble vouloir la partager.

En effet, les Allemands, sous la baguette de Merkel, ne font plus trop confiance à l’Amérique en général pour la défense de son intégrité et à Trump en particulier, qu’elle déteste profondément, d’où un rapprochement possible sous parapluie nucléaire français...
L’Allemagne, qui n’a pas le droit de construire la Bombe, rapport au traité de non-prolifération (et aussi à ses bêtises pendant la Seconde Guerre mondiale, qui a laissé quelques séquelles chez ses voisins), peut en revanche « partager » les coûts grandissants de l’armement nucléaire français... Mais les puissants écolos allemands (qui font et défont les alliances outre-Rhin), ont eu vent de cette possibilité et sont vent debout contre toute nucléarisation de leur pays... qui est pourtant sous parapluie nucléaire américain !

« Le “parapluie américain” de l’Europe est surtout assuré par des mesures dites de “dissuasion élargie”, avec la mise à la disposition d’une partie des armes nucléaires stratégiques et non stratégiques des États-Unis, toujours dans le cadre de l’article 5 de l’OTAN. En Europe, le nombre d’armes nucléaires déployées par les Américains a été diminué de 97 % depuis les années 1970. Mais il reste environ encore 160 bombes nucléaires B61 à gravitation installées sur six bases dans cinq pays de l’OTAN (Italie, Allemagne, Turquie, Pays-Bas et Belgique) et qui peuvent être emportées par des avions, actuellement des Tornado et des F16. » (Les Échos )

Dernière chose, ce sommet de l’OTAN comporte un volet sur la Syrie associant le demi-fou Boris Johnson maladivement anti-russe et la chancelière Merkel, fragilisée dans son propre pays : comme si le sommet d’Astana réunissant Turcs, Russes et Iraniens n’avait jamais existé !

Vous avez dit bordel multipolaire ?

 

Dernière minute : Trump attaque Macron (RT France)

Ce 3 décembre, quelques heures avant sa rencontre avec Emmanuel Macron dans le cadre du 27e sommet de l’OTAN organisé à Londres, Donald Trump n’a pas mâché ses mots concernant le jugement porté en novembre dernier par le président français au sujet de l’Alliance atlantique, qu’il estimait alors en état de « mort cérébrale ».

« Je pense que c’est très insultant », a-t-il déclaré lors d’un point de presse tenu avec le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg. C’est un jugement « très, très méchant a l’adresse de 28 pays », a-t-il ajouté qualifiant dans la foulée cette position de « très dangereuse » pour la France. « Personne n’a besoin de l’OTAN plus que la France », a-t-il martelé. »

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2334832
    Le 3 décembre à 13:05 par Le Malicieux
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    ?
    Donald Trump : de par la folie, restaurer l’ordre ;-)

     

    Répondre à ce message

    • #2334916
      Le 3 décembre à 14:41 par TOP COM
      70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

      Comment fait-il pour avoir aussi bonne mine - c’est-à-dire pour un American, avoir le teint orange ?

      Trop plein de ketchup ? Ça sent plutôt les UV, il a la marque des lunettes... C TOP !

       
    • #2335011
      Le 3 décembre à 18:32 par Le Malicieux
      70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

      @ top com

      Mdr, c’est la l’un des nombreux secret de Orange man. Sérieusement, quelqu’un a une réponse ?

      Il n’était pas ainsi autrefois. Pourquoi se rendre ainsi Orange, merde !

      Reptilien sur le point d’eclore ?

       
  • #2334884
    Le 3 décembre à 13:56 par Jean
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Macron veut remplacer l’OTAN par une armée européenne.

     

    Répondre à ce message

  • #2334890
    Le 3 décembre à 14:02 par François Desvignes
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Depuis la chute du mur de Berlin, l’OTAN est un show room de l’industrie d’armement américain.

    Alors qu’avant la chute, c’était une organisation mafieuse consistant pour l’Amérique à apporter sa protection militaire à l’Europe moyennant des contrats de fourniture à prix arbitraires, en dollars.

    L’Amérique voudrait que l’OTAN retrouve une nouvelle jeunesse : qu’elle soit en quelque sorte :

    Une armée 100% made in US
    Commandée par le Pentagone
    mais financée par ses membres
    A raison de 100% pour l’ensemble des membres de l’OTAN
    Mais 0% pour l’US
    Et entièrement au service de la politique étrangère américaine.

    L’ennui, c’est qu’il n’y a absolument aucune menace pour justifier un deal aussi "équitable".

     

    Répondre à ce message

  • #2334900
    Le 3 décembre à 14:20 par Odyle
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    On peut aimer écouter les marionnettes, on peut aussi choisir d’autres voix et voies :
    Sur YouTube : Discours sur la démocratie prononcé par Charlie Chaplin dans son film Le dictateur (1938)

     

    Répondre à ce message

  • #2334911
    Le 3 décembre à 14:33 par Paul82
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Ce titre à double sens qui résume tout.

    "un peu empoisonné"
    Ah ? Des infos à ce sujets camarades ?

     

    Répondre à ce message

  • #2334987
    Le 3 décembre à 18:00 par pierrot
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Sa Précieuse altesse pédérastique est choquée par le comportement viril d’Erdogan.

     

    Répondre à ce message

  • #2335049
    Le 3 décembre à 19:20 par contempor
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Maçon ton Otan ne sert plus a rien.
    D’ailleurs tu vis dans ton bunker de l’Elysee, ou a la Lanterne,
    les Jihadistes t’ont encerclé chez toi
    et même tes drones, tes caméras, tes boucliers anti-tout, tes radars, portiques, blindés, a ttes les portes de la capitale, tes milices Bac et mercenaires souspayés, tes juges aux ordres qui entravent nos libertés de nous rassembler, de penser, de nous déplacer, de travailler, artistiques, de vivre dans un pays sans impôts, etc...
    n’empêcheront pas les Gilets Jaunes et tous les français mécontents de ton ’’pognon de dingue’’ de venir faire du bololo sans Paris le 5 décembre et pour ces Fêtes.
    Ça va déménager ! Range tes Benalla et tes Crasse !
    Les GJ, le retour !

     

    Répondre à ce message

  • #2335071
    Le 3 décembre à 20:11 par Aiguiseur de guillotines
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Titre un peu plus adéquate pour l’article :

    70e anniversaire : l’OTAN, combien de morts bombardés par la "démocratie".. ??

     

    Répondre à ce message

  • #2335174
    Le 3 décembre à 22:37 par Triaxial
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Voyons les choses autrement :
    1)les divisions franches et nettes,au sein de l’org se présentent comme suit :
    - 1ère division franche ,entendez par là : désaccord, est entre la France est les 29 pays membres,donc : 29 divisions,
    - 2ème division franche,toujours en termes de désaccord,entre les USA et les 29 pays membres au sujet d’une révision substantielle en hausse de la participation au budget militaire ,donc : 29 divisions,
    C’est donc,le nombre de divisions (c’est-à-dire désaccords profonds ) est au moins
    de 58 !...
    2)d’où vient cet énorme nombre de divisions qui,loin de faire la force de cet attroupement militaire,et d’ailleurs contre qui ? Même les membres de l’OTAN n’en savent pas grand chose...
    3)alors où se situent les graves menaces,qui risquent d’entraîner l’effondrement de la solidité des pays membres ? Il n’est pas besoin d’être un politologue hors pair pour deviner que ces graves menaces sont ancrées à l’intérieur même de ces pays. Il s’agit,évidemment,de"l’Etat profond",appellation dictée par la peur de la brutalité de la revanche qui sévirait contre toute esquisse de lutte contre cet"État".
    En conclusion : le système,qui exécute au niveau des pays de l’attroupement, docilement et aveuglément les ordres de"l’Etat profond",étrangers au moindre lien avec un entendement sain,devrait faire preuve d’un minimum de clairvoyance en s’occupant des intérêts vitaux des citoyens,qui commencent à ouvrir les yeux sur la tragédie qui devient symbole de mort et de malheur,et deviennent,eux,c’est-à-dire les citoyens,de véritables divisions menaçantes,de loin plus destructrices que les divisions militaires...

     

    Répondre à ce message

  • #2335288
    Le 4 décembre à 03:57 par Pierre Loup
    70e anniversaire : l’OTAN, combien de divisions ?

    Macron est un authentique agent mondialiste, comme il a compris ce qui se prépare aux États-Unis avec la réélection de Trump(et la purge des traîtres à la nation qui s’y prépare), il veut que l’Europe créé sa propre organisation, indépendante des États-Unis, pour ne pas être sous tutelle d’une Amérique Nationaliste !
    Beaucoup de clowns en France ne comprennent rien à Trump et aux États-Unis car il ne regarde que la politique extérieur !
    EN fait j’ai réalisé que si du jour au lendemain Macron devient pro-palestinien et anti-israélien sur sa politique extérieur sans rien changer à sa politique intérieur, vous allez avoir la quasi totalité des maghrébins ou musulmans ainsi que les antiracistes xénophiles qui fréquentent les milieux dissidents qui vont devenir pro-Macron ou complaisant avec ce sale traître !
    Comme quoi certains soi-disant patriotes français sont en fait des patriotes d’autres choses !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents