Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Trayvon Martin : "Tout a été organisé pour obtenir l’acquittement de George Zimmerman"

La situation des Noirs américains s’est plutôt dégradée depuis l’élection de Barack Obama à la présidence en 2008, explique Pap Ndiaye, professeur d’histoire nord-américaine à Sciences Po, au lendemain des manifestations provoquées par l’acquittement de George Zimmerman, qui avait tué l’an dernier le jeune Trayvon Martin.

Pourquoi l’acquittement de George Zimmerman suscite-il une telle émotion aux Etats-Unis ?

C’est l’ensemble de cette affaire judiciaire qui a suscité une forte émotion depuis un an et demi : d’abord le meurtre du jeune Trayvon Martin ; ensuite l’acquittement de son meurtrier. Le sentiment d’injustice est très vif, particulièrement chez les Noirs américains. Il vient leur rappeler d’autres affaires, caractérisées par l’acquittement d’accusés ayant tué ou violenté des Noirs par des jurys composés d’Américains blancs. Depuis le 26 février 2012, tout le système policier et judiciaire a été organisé pour obtenir l’acquittement de George Zimmerman. L’émotion vient du sentiment que rien ne change, que les institutions américaines sont encore structurellement biaisées en défaveur des Afro-Américains. Y compris la Cour suprême, qui vient d’annuler certaines dispositions de la loi des droits civiques de 1965.

L’élection de Barack Obama semblait tourner une page aux Etats-Unis. N’a-t-elle été que l’arbre qui cache la forêt pour les Noirs américains ?

L’élection de Barack Obama n’a malheureusement rien changé à la situation des Afro-Américains. Elle leur a quand même donné un sentiment de fierté, ce qui n’est pas rien. Ils conservent un attachement personnel fort à Obama, attachement lié au symbole et à la dignité avec laquelle il incarne la fonction présidentielle. Mais les données socio-économiques montrent que la situation des Noirs américains s’est plutôt dégradée depuis 2008. Cela moins en raison d’un effet direct de la politique d’Obama qu’en raison de la crise économique qui a très lourdement affecté les minorités, sans qu’Obama fasse grand chose pour elles.

En outre, Obama, en raison de son identité, a éprouvé les pires difficultés pour s’adresser directement au monde noir, tant il a craint d’être considéré comme le "président des Noirs". Cela l’a amené à être d’une grande prudence sur les sujets de racisme ou de discrimination, par contraste avec un Bill Clinton plus audacieux sur le sujet, à une ou deux exception près, comme lorsque Obama a dit ce mot sans doute spontané : "Trayvon Martin aurait pu être mon fils".

La justice américaine est-elle toujours biaisée en défaveur des Noirs ?

La justice américaine condamne plus lourdement les Noirs. Près de la moitié des condamnés à mort sont noirs ; les Afro-Américains sont huit fois plus nombreux que les Blancs en prison, et on pourrait multiplier les statistiques de ce genre. Cela ne s’explique pas seulement par des facteurs socio-économiques (la pauvreté, les défaillances du système éducatif public), mais aussi par une justice, qui, en tendance, a la main plus lourde pour les non-Blancs, et est plus indulgente lorsqu’un Blanc est accusé de violence à l’encontre d’un Noir.

Les ministres de la justice américains (attorney generals) ont reconnu les biais racistes de la justice américaine, y compris John Ashcroft du gouvernement Bush et l’actuel attorney general Eric Holder. Le projet de loi, "End Racial Profiling Act" dite ERPA, en discussion au Congrès, vise à réduire ces biais dans le système judiciaire en les qualifiant comme des crimes, et en obligeant le système à rendre des comptes sur ses pratiques.

Obama, vu par Zéon, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Stefan Molyneux, blogger canadien, argumente, en faisant un recapitulatif des faits, que cette affaire a été montée par les médias pour creer encore plus de tension sociale dans un environnement explosif (pour detourner lattention des vrais problemes evidemment)

    http://www.youtube.com/watch?v=bF-A...

    Travyon Martin et Zimmermann seraient les inverses exactes de l’image qu’on leur donne dans les medias..

     

  • Un juif qui viole une femme de ménage fait deux semaines de prison aux States, et celui qui tue un jeune noir est acquitté, car la " justice " US est , comme le reste, sous controle juif . Quant à Obama il trahit tous les jours ses frères de race, il s’est vendu - très bien - aux sionistes . Aux States comme en France, les " juges " rendent la justice en fonction du Talmud, les lois des goyes ils n’en ont rien à foutre .

     

  • Zimmerman n’est pas un blanc juif, Travyon n’est pas un jeune plein de promesses pour la nation. Zimmerman etait un proletaire en voie d’embourgeoisement, assurant la securite du quartier ou il residait. Il n’est pas forcement raciste. Par contre, des que les journalistes ont eu vent de son nom de famille, ils ont cries au racisme.
    Trayvon se la jouait grand dur sur facebook et etait probablement un dealer. Il avait un casier. Il n’etait pas un enfant innocent.

    Cette affaire est une histoire de retournement complet dans la presentation des faits. L’acquittement de Zimmerman est le signe d’une justice qui ne peut pas encore trop, dans certaines affaires, faire ce qu’elle veut.

     

    • Pourriez-vous donner des liens quant au casier de Trayvon Martin ? Je ne l’ai pas trouvé. Merci.


    • Et Zimmerman, le fameux grand seigneur, ne l’a pas été toute sa vie semble-t-il : "En 2005, il fut arrêté et inculpé pour « résistance à agent avec violence » et « agression envers un agent de police avec violence », après qu’il eut bousculé un agent de police interrogeant l’un de ses amis suspecté de boire de l’alcool en-dessous de l’âge légal. Les charges furent ensuite réduites et finalement abandonnés après que Zimmerman eut accepté un « programme de diversion » incluant entre autres un stage de gestion de la colère, lui permettant ainsi d’éviter un procès. La même année, son ex-fiancée dépose une demande d’ordonnance restrictive à son encontre, l’accusant de violence domestique." Et faut-il rappeler que Zimmerman, simple civil, s’est littéralement donné le pouvoir de soupçonner et de suivre quelqu’un alors même que le policier, avec qui il était en contact le soir du meurtre, lui a dit qu’il devait arrêter de suivre Martin. Renseignez-vous sur le déroulement des faits.


    • Effectivement, il n’avait pas de casier, mea culpa. Par contre, il s’est fait renvoyer de son ecole trois fois pour des incidents divers. http://fr.wikipedia.org/wiki/Affair...

      Quand a Zimmerman, je n’ai jamais pretendu qu’il etait un grand homme. J’ai souligne le fait qu’il n’etait pas un elu, et qu’il etait probablement loin d’etre le coupable ideal.

      Il n’a pas decide d’assurer la securite du quartier tout seul, il a ete elu (en fait il est donc un elu...) par les habitants de son quartier pour coordonner un programme de "neighborhood watch", et authorise a porter un flingue par le sherif du coin. Quand a ses "arrestations", la juge a declare qu’il s’agissait d’evenements mineurs. A 21 ans il s’est oppose a l’arrestation d’un ami, et plus tard sa compagne a demande une ordonance restrictive. Il en a fait de meme pour sa compagne.
      Il est donc probablement violent, sans etre un tare ou un bandit. Il faisait des etudes de droit et voulait devenir juge...

      Vous aussi, s’il vous plait, renseignez-vous sur les faits.


  • L’idée que le "blanc" puisse réellement être innocent et le noir réellement coupable n’a pas l’air d’avoir effleuré le moins du monde les petites têtes de nos chers journalistes.

     

    • Nos chers journalistes sont payés pour faire monter le communautarisme racial afin de diviser la population.
      Toute cette affaire n’a ainsi à voire avec du racisme "blanc-noir" puisque Zimmermann n’est pas blanc mais métis latino, mais la presse s’est chargée de mentir afin d’exacerber les tensions raciales.
      Cela sert l’objectif de diviser le peuple et en même temps celui, plus sournois encore, de nier les individus pour les fondre dans une masse, ici raciale mais parfois partisane comme religieuse.
      Car le but du NOM est la disparition de l’individu au profit du collectivisme.


  • fallait pas s’attendre à voir les instances judiciaires condamner un flic pour avoir descendu un noir.... et hélas ça s’est toujours passé comme ça au states, je me rappelle encore de cela il y a quelques années où un noir s’était fait tabasser par une troupe de flic plus délinquant que flic d’ailleurs, où à coups de poings de pieds de matraque l’ont massacré, ce qui a meme débouché sur plusieurs jours d’émeutes partout aux usa.... l’armé est meme descendu pour calmer la fougue des émeutiers
    on peut voir qu’aujourd’hui rien n’a changé meme si c’est un métis qui "gouverne" les states, enfin il a plutot été propulsé en tout cas pour sa réélection, en effet qui aurait voté pour mit romney, qui ???? il n’y a qu’en iran que cet amish aurait pu avoir une chance d’etre élu à l’unanimité, il ne lui manque plus que la barbe : pas d’alcool, pas de cigarette, pas de gay pride, pas de café(juste pas de café : impossible qu’il gagne, impossible) etc etc.... meme un ane face à mit romney un vrai avec des grandes oreilles, des poils, des sabots et tout et tout, tous vote pour l’ane !!!!
    on peut dire que la réélection.... d’office obama(qui ne voulait pas y revenir j’ai l’impression) gagnait la partie, encore un complot mais dans quel but !!!!

     

    • Vous parlez très certainement des Los Angeles Riots de 92, faisant suite à l’arrestation de Rodney King.
      Si la violence dont les policiers ont fait montre est inqualifiable, il faut savoir que R King, au moment des faits, conduisait sous PCP sans aucun respect pour le code de la route, qu’une poursuite à 180 Kmh s’est engagée, et qu’il s’est montré agressif envers les policiers lors de son appréhension.
      Ce qui est tout autant inacceptable : s’il avait obéi aux injonctions de la police, il n’aurait vraisemblablement pas été victime de violences.
      Les émeutes qui ont suivi ont causé plus d’un milliard de us$ de dégâts, excusez du peu.

      Cette affaire rappelle étrangement nombre de celles que nous connaissons aujourd’hui en France, non ?
      Et de la même manière, racisme et violences policières sont utilisés comme justification.

      Je vous invite aussi à consulter les statistiques annuelles de la criminalité aux USA publiées par le FBI, vous réaliserez que 15% de la population un commet plus de la moitié des homicides et deux tiers des viols.
      Peut-on justifier un viol par des raisons économiques ? La pauvreté empêchant de se payer une prostituée lorsque l’envie s’en fait sentir, peut être ?

      Enfin, Zimmermann n’est pas un policier mais un simple citoyen, fils d’un immigré Péruvien. Cette affaire Trayvon/Zimmzrmznn, tout comme celle de Rodney King, ont été manipulées à dessein pour exacerber le communautarisme, selon la tactique du diviser pour mieux régner.
      Le choc des civilisations au plan national, si vous voulez.
      A l’exception qu’au USA, on n’oppose pas souchiens cathos contre arabo/muzz, mais trois communautés entre elles : blancs, noirs et mestizos (latinos).


    • Tu crois que des Iraniens auraient voté pour Romney ? Laisse-moi rire, tu n’as pas honte de sortir cette propagande à deux sous ?


    • Tu fait exprès ou t’es bête ? Romney n"est pas amish il est mormon ,les amish sont des gens très respectable ,avec un mode de vie très sain .


    • Zobbo,

      oui je faisais bien allusion à l’arrestation sauvage de king, je viens de visionner la vidéo franchement ce sont pas des flics… seul l’un d’entre eux peut etre appeler policeman, on le voit essayer d’empecher un de ses collègues de le tuer en mettant son bras devant la matraque alors que king est à 4 pattes au sol ne sachant plus où il est… ensuite quand il commencent à se déchainer ce ne sont plus que des clébards, peu importe le délits !!!!

      Mankindfails,

      1 en parlant de bête, l’idée du commentaire l’as-tu comprise ou bien tu cherches toujours le pourquoi d’amish au lieu de mormon

      2 en tenant un discours comme a fait le mormon, à toi le prétentieux, quel pays au monde aurait voulu avoir comme président de leur propre pays un homme qui voudrait voir disparaître l’alcool, la cigarette, le café, les gays (je te mets sur la voie : aucun pays "occidental" !!!!).... et si l’on a obama/romney(avec une belle grosse barbe) comme candidat en iran, je te laisse deviner le gagnant d’office !!!!

      3 élection usa 2012, romney avait perdu les élections avant meme d’avoir commencer


  • Je vous invite à la lecture d’un avis différent de la pensée unique :
    On peut être blanc et tuer un Noir sans être raciste…
    C’est là :
    http://www.bvoltaire.fr/nicolasgaut...


  • Mouais PAR DEFINITION un prof de Sciences Po dit beaucoup de conneries, d’ailleurs la preuve dans l’interview avec tout un tas de raccourcis qui tiennent lieu de raisonnement. "La justice américaine condamne plus lourdement les Noirs. Près de la moitié des condamnés à mort sont noirs" La 2e phrase est censée apporter un élément de preuve de la première, mais ces 2 éléments rapprochés ne constituent pas un raisonnement, enfin peut-être qu’à Sciences Po, si.


  • Pour les Africains, le rêve américain prend les contours inquiétants de l’Enfer.

     

  • Pour tenter de relever le débat, ne peut-on pas remarquer que les mêmes qui sautaient de joie quand O.J. Simpson a été acquitté se réveillent aujourd’hui en pleurs, alors que, sacrés abrutis qu’ils sont, les mêmes causes ont eu exactement les mêmes effets : le cirque de la procédure pénale nord-américaine (le show permanent, la médiatisation, la démagogie, le déplacement des débats et, au risque de déplaire à certain, les jurys populaires), à coup de dollars et de fourberies a réussi à faire passer à l’époque Simpson pour un mec sympa victime du racisme ("If it doesn’t fit, you must acquit"...sacrée dream team), Zimmerman pour un type sans défense qui a dû tiré sur un maigrichon pour se soustraire à sa puissance musculaire, et la jeune victime pour un ange.

     

    • Vous n’avez absolument pas relevé comme vous l’aviez annoncé. Je me contente de remarquer c’est le fondement structurel de votre éducation qui a structuré votre point de vue. Ayant grandi dans une société structurellement catégorisante, vous avez du mal à vous départir de cette part inconsciente de votre fonctionnement intellectuel.
      Pour justifier votre argutie, vous établissez un parallèle avec l’affaire O.J. Simpson. En vous lisant, vous êtes habité par autre chose que la raison. Sortez, si vous le pouvez, de l’idéologie discriminante dans laquelle vous êtes enfermé.
      Bien des chose à vous et votre bonne conscience.


  • Voyons un peu qui est ce "spécialiste", monsieur Pap Ndiaye :



    De 1991 à 1996, il étudie aux États-Unis pour préparer une thèse d’histoire sur la société pétrochimique DuPont de Nemours. Boursier à l’université de Virginie, il est choqué lorsqu’une fraternité noire, la Black Student Alliance, lui demande à lui, qui se perçoit comme un « Français de souche », d’adhérer à cette association… Ce séjour dans la société américaine va éveiller en lui la « part du père », cette moitié africaine jusqu’alors occultée...




    ...Il souhaite que le Cran devienne l’équivalent français de la National Association for the Advancement of Coloured People (NAACP), une « grande association ouverte, tolérante, qui allie l’universel et le particulier ». L’an dernier, il n’a pas hésité à prendre la défense de son confrère Olivier Pétré-Grenouilleau, un historien de la traite poursuivi pour révisionnisme par un collectif d’Antillais, Guyanais et Réunionnais. Les sites proches de Dieudonné le qualifient de « collabo », de « traître », de « Bounty », ce chocolat blanc à l’intérieur.
    « Je prends ça comme un compliment. Le jour où je recevrai des fleurs de ces gens, je m’inquiéterai », déclare cet homme proche du PS....



    L’article de Libération consacré au grand homme....


  • De même que certains commentateurs, je me pose plutôt du côté de Zimmerman. Et cela aurait été le cas s’il avait été juif mais il se trouve qu’il ne l’est pas (il est de race hispanique comme on dit là-bas). Il faut arrêter de voir des juifs à chaque patronyme germanique ou alsacien sinon on n’est pas sorti de l’auberge.

     

    • "mère péruvienne, père allemand" ai-je lu....une seule fois car son père est plutôt mentionné comme "blanc" !

      Peut-être de l’émigration allemande (à une certaine période), en Amérique du Sud ?

      Quoiqu’il en soit, il a quand même descendu le jeune noir, qui n’était pas même armé. J’aimerais sincèrement trouver au moins une circonstance atténuante à Zimmerman, qui me fait pitié d’avoir été assez débile, pour se foûtre dans une situation pareille....mais c’est quand même très choquant qu’il soit libéré mais bon j’ai une connaissance très superficielle du dossier. Il a quand même eu la gâchette un peu facile, ça a coûté la vie au gosse, fût-il petit dealer à ce que j’ai cru comprendre !

      A côté de ça, le Révérend Sharp, unanimement respecté pour son combat pour l’égalité des Droits, a mentionné dans son show, sur msnbc, une femme noire qui a pris vingt ans de prison ferme, pour avoir tiré à travers la cloison de la salle-de-bain, sans même qu’il fût blessé, sur son mari, un espèce de connard, genre brute épaisse, qui aurait certainement mérité une bonne rafale....

      Donc, la Justice américaine, me semble quand même très bizarre, plus précisément en Floride, puisque ce n’est pas une Cour Fédérale qui a jûgé !


  • Il est marrant de voir comment les Américains sont prompts à désigner comme blancs ou non blancs les individus en fonction des intérêts du moment. En règle général pour le blanc Wasp la qualification de "white" est extrêmement restrictive, ainsi un blanc qui est brun ne sera pas considéré "white" mais "caucasian"...or dans le cas Zimmerman nous avons type qui dans des circonstances "normales" ne serait jamais considéré comme "white" par la majorité des blancs américains ! Mais pour d’obscures raisons politiques ce latino aux multiples origines ethniques est comme par enchantement transformé en méchant nazi blanc !


  • Le soit disant gamin black de 17 ans, il a quand même éclaté la gueule de Zimmerman sur le béton avant de se faire tirer dessus.

     

    • Tu es sûr de ton info ?


    • Oui. Et Zimerman était à terre quand il a tiré, et la victime l’a bien amoché avant qu’il tire...
      C’est le pb avec une arme : on ne veut pas qu’elle tombe dans les mains de l’adversaire, donc on tire...
      Ca n’enlève rien au fait que si Zimerman avait été noir et la victime blanche , le verdict n’aurait sans doute pas été le même.


    • Selon cet article et la vidéo de la ABC, cette thèse de l’agression est quelque peu mise à mal.
      Sur cet enregistrement capté par deux caméras du commissariat de police de Sanford (Floride), on voit George Zimmerman sortir d’une voiture de police les mains menottées derrière le dos, juste après les faits. Les images saisies en surplomb montrent que son crâne rasé ne porte ni blessure, ni même une ecchymose. A un moment donné, un des trois policiers de l’escorte observe l’arrière de la tête de l’homme arrêté, mais aucune trace de sang n’est visible. Selon ABC, George Zimmerman a quitté libre le commissariat après avoir été interrogé et sans être conduit aux urgences médicales.
      Or un premier rapport de police avait indiqué que Zimmerman saignait à l’arrière de la tête ainsi que du nez. Et, qu’après un examen médical, il avait été décidé qu’il était suffisamment vaillant pour être conduit au poste de police...

      http://philippebernard.blog.lemonde...


  • L’article fait fausse route en cherchant à justifier cette décision judiciaire par une quelconque forme de racisme anti-noire, ça n’a ici strictement rien à voir juridiquement parlant. Il faut se renseigner quand à l’origine des décisions et connaitre le droit : cette décision n’est qu’une application "logique" (même si elle apparaît abjecte selon le droit pénal français qui apprécie très rigoureusement le critère de qualification d’un cas de légitime défense) de la loi "stand your ground" passée en 2005 et qui permet aux habitants de Floride de tirer à vue sur toute personne représentant à priori une menace (donc sans début réel d’agression, caractère préventif donc). Rajoutez à celà le fait qu’il n’y ait pas de témoin direct, c’est la seule parole du vigile qui reste. C’est cette absence de témoin et cette loi de 2005 qui ne requiert pas un usage proportionné de la force par rapport à l’agression qui a permis à Zimmerman de s’en sortir (et à son avocat de plaider la légitime défense).

    Les noirs ont trop souvent tendance à se réfugié derrière l’étiquette du racisme pour tout justifier, alors que bien souvent la vérité est ailleurs...

     

    • La vérité à beau être ailleurs , c’est quand même bizarre que ce soit souvent les noirs qui soient victime de cette vérité qui est ailleurs...
      Si dans les mêmes circonstances et au même endroit la victime avait été un enfant blanc de 17 ans avec un coupable noir je vous prie de croire personne n’aurait trouvé normal qu’il soit relâche.


  • Comment peut-on affirmer qu’il s’agit d’un crime raciste alors que l’on a aucunes preuves ? Je ne blâme personne dans cette histoire car je n’y étais pas, mais quand un blanc tue un noir, on le traite de raciste, alors que dans le cas contraire on ne dit pas grand chose....de plus Zimmerman n’est pas bien blanc !


  • La semaine dernière, un fait divers nous indique l’hypothèse (que l’Empire souhaite partagée par le plus grand nombre) que le "black de service" serait prêt à assassiner le gentil juif innocent pour quelques Dollars, aujourd’hui c’est le très catholique Zimmerman qui est acquitté pour avoir tué le méchant criminel noir... Vrai ou faux, tout est bon lorsque cela fait le jeu de l’Empire ! C’est d’ailleurs une technique bien rodée, il y a parfois un événement authentique glissé dans le flot de mensonge et c’est précisément celui-ci qui est utilisé pour discréditer ceux qui doutent, l’exception constituant la règle chez les sophistes...
    Curieux enchaînement de hasards malgré tout, à quand le barbu qui se fera exploser dans une école maternelle du Sentier ?


  • Aucune confiance en ce militant du CRAN.


  • le père zimmerman est un ancien magistrat.


  • Pourquoi toujours montrer des photos de Trayvon Martin lourdement retouchées, avec une lueur touchante dans l’oeuil et le teint blanchis, ou des photos dâtant de quand il était gamin ?


Afficher les commentaires suivants