Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain de Benoist répond aux questions de "Fils de France"

Comme promis, cet intellectuel de philosophie païenne, de culture chrétienne et fin connaisseur de l’islam répond à nos questions. Certains de ses points de vue pourront éventuellement heurter certains, mais les propos ici tenus ne regardent que leur auteur. Et Fils de France se doit d’être aussi espace de dialogue ; de possibles controverses, voire.

À en croire la lecture de vos mémoires, vous êtes en meilleure compagnie avec Homère plutôt qu’avec celle de saint Thomas d’Aquin. Qu’en est-il de celle de Mohammed ?

Disons que je n’ai pas fréquenté le troisième aussi assidûment que les deux premiers ! Mais on ne peut comparer que ce qui est comparable. Mohammed a été le fondateur d’une religion, ce qui n’a pas été le cas d’Homère ni de Thomas d’Aquin. Homère est l’auteur d’une œuvre poétique et littéraire immense, qui est à coup sûr l’un des fondements spirituels majeurs de la culture européenne dans ce qu’elle a de plus authentique. Rien à voir, là non plus, avec Mohammed, dont le Coran (29,48) nous dit qu’il était « illettré » (ummî) avant la révélation qu’il dit avoir connue.

De même, vous émettez des réserves philosophiques quant à la religion catholique en tant qu’objet social public et donc, par là même, légitimement susceptible d’être sujet à la critique. Vos éventuelles réserves vis-à-vis de l’islam sont-elles de même nature ?

Philosophiquement parlant, je n’appartiens pas à la tradition monothéiste. Dans de nombreux écrits, j’ai expliqué la nature de ce que vous appelez mes “réserves” à son endroit. Elles valent nécessairement pour toutes les religions qui se réclament d’un Dieu unique. Cela ne m’empêche pas d’être bien conscient, en même temps, des différences ou des spécificités qui existent entre elles. Ma critique, encore une fois, n’est pas dogmatique. C’est une critique intellectuelle et philosophique, que je fais en conscience, et qui représente l’aboutissement d’un itinéraire de pensée sur lequel je me suis également expliqué.

Certains catholiques de tradition estiment que l’islam s’est bâti contre le catholicisme. Ne serait-ce pas plutôt le cas du messianisme des protestants américains, ayant donné naissance aux USA, seule nation au monde à ne pas entretenir de relations diplomatiques avec le Vatican ?

L’islam en tant que religion ne s’est évidemment pas bâti contre le catholicisme (ni d’ailleurs contre le christianisme, les deux termes étant alors synonymes). Il prétend seulement parachever la révélation monothéiste. Le cas du protestantisme est tout à fait différent. Il représente une scission au sein du christianisme occidental, né d’une « protestation » contre Rome. C’est en quelque sorte une hérésie qui a réussi.

Toujours à propos de certains catholiques de tradition, que vous inspire ceux qui estiment que ce qui se passe à Jérusalem « ne les regarde pas », comme si de tous les chrétiens persécutés dans le monde, ceux de Palestine étaient les seuls à ne pas mériter leur commisération ?

Ceux qui pensent que ce qui se passe à Jérusalem « ne les regarde pas » sont tout simplement des imbéciles, qu’on pourrait comparer aux plus obtus des know-nothing américains. Dans un monde globalisé, où tout retentit sur tout, il est évident que nous sommes tous concernés par ce qui passe en Palestine, et que nous le sommes d’autant plus que c’est aujourd’hui l’une des régions du monde où l’actualité est la plus fondamentalement décisive : l’avenir du monde dépend pour une large part de ce qui va se passer dans les années et les décennies qui viennent au Proche-Orient.

Dans le cas des “catholiques de tradition”, leur attitude est d’autant plus surprenante qu’ils devraient être encore plus sensibles que les autres à ce qui se passe sur la terre où Jésus a vécu et a été crucifié. Ce sont par ailleurs des milieux qui prétendent défendre les « chrétiens menacés » partout dans le monde, mais que l’on n’entend guère lorsqu’il s’agit du sort des chrétiens de Palestine. Ignorent-ils qu’il y a des chrétiens arabes en Palestine ? Je crois plutôt qu’ils ne l’ignorent nullement, et qu’ils savent très bien que ces chrétiens-là sont parfaitement solidaires de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne.

Mais c’est là que le bât blesse. Leur sympathie de principe pour Israël, avouée ou inavouée, mais toujours paradoxale (quand on se souvient des prétentions historiques de l’Église à incarner le verus Israel), les rend indifférents aux souffrances des chrétiens de Palestine. Cela donne, si j’ose dire, la mesure de leur bonne foi.

Dans vos mémoires, vous dénoncez ces gens, de gauche comme de droite, qui estiment qu’il y a des hommes en trop sur Terre. Les Français musulmans seraient-ils des Français de trop en France ?

Il n’y a pas pour moi d’« hommes en trop sur la Terre ». Il n’y en aurait que si la croissance démographique excédait les ressources de la planète ! Mais ce n’est pas dans ce sens que le politologue Claude Lefort employait cette expression. Il faisait seulement allusion à cette idée, effectivement répandue à gauche comme à droite, selon laquelle tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés résultent purement et simplement de l’existence de certaines catégories d’êtres humains. Il suffirait d’éliminer ces « hommes en trop » pour que la vie redevienne simple. C’est le phénomène classique du bouc émissaire.

Pour moi, il n’y a pas de boucs émissaires. Les Français musulmans ne sont pas des « Français de trop en France », pour la simple raison qu’à mon sens, même si beaucoup affirment bruyamment le contraire, on peut très bien être musulman et français. On peut en revanche très bien considérer qu’il y a « trop d’immigrés » en France, en ce sens que l’immigration massive à laquelle nous avons assisté depuis trente ans excède désormais largement nos possibilités d’accueil, et qu’il en résulte toute une série de pathologies sociales dont les premières victimes sont les classes populaires.

Quand l’immigration dépasse un certain seuil, elle devient inévitablement une colonisation, au sens premier du terme. J’ai toujours condamné le colonialisme, ce n’est pas pour accepter aujourd’hui une colonisation en sens inverse. Je ne condamne pas cette immigration trop massive par chauvinisme ou par xénophobie, mais parce que j’y vois un déracinement forcé dont le seul bénéficiaire est le patronat. L’immigration, c’est l’armée de réserve du capital.

À en croire Emmanuel Todd, l’actuel système politico-médiatique, fondé sur une économie de marché devenue société de marché, a eu la peau de deux autres contre-systèmes fondés sur la transcendance, l’Église catholique et le Parti communiste. Et le seul qui résiste encore, c’est l’archaïsme musulman, le vocable d’archaïsme étant à prendre en son sens noble. D’où l’actuelle islamophobie de nos “élites”. Votre avis ?

L’islamophobie qui submerge aujourd’hui l’Europe occidentale a des causes diverses. Elle résulte principalement d’une confusion, plus ou moins entretenue par certains, entre l’immigration, la religion musulmane, le monde musulman, l’islamisme, le “terrorisme islamique”, etc., alors que ce sont là des problèmes différents. Les réactions hostiles à l’immigration ont évidemment servi de détonateur, puisque la majorité des immigrés sont musulmans. Il n’en est pas moins évident qu’on peut être musulman sans être immigré, ou immigré sans être musulman.

Si l’immigration se composait uniquement de bons catholiques originaires de l’Afrique subsaharienne, les problèmes seraient en outre exactement les mêmes. Quoi qu’il en soit, des représentations plus ou moins fantasmées de l’islam se sont dans ce contexte répandues un peu partout, souvent sous l’influence “d’islamologues” autoproclamés ou d’adeptes de la très américano-centrée théorie du Choc des civilisations. La façon dont, en France, la critique de l’immigration s’est progressivement muée en critique de « l’islamisation » est à cet égard significative. Dans les franges les plus convulsives de l’opinion, « l’islamisation » désigne tout simplement le fait que les musulmans puissent normalement pratiquer leur religion dans notre pays, alors que personne n’interprète comme « judaïsation » le fait que les juifs puissent pratiquer la leur.

Cette islamophobie, qui ne touche malheureusement pas que les “élites”, traverse les différentes familles politiques, ce qui va me permettre de répondre plus précisément à votre question. L’une des critiques les plus constamment adressées à l’islam est en effet son “archaïsme” (ses pratiques “d’un autre âge”, ses valeurs “dépassées”, le rôle qu’il attribue au respect, à l’honneur, au chef de famille, au sacré, sa propension à l’endogamie, etc.). Ces critiques sont tout à fait naturelles de la part des adeptes de la théorie du progrès et des défenseurs d’une “modernité” qui a fait de la consommation et du marché, c’est-à-dire du matérialisme pratique, l’alpha et l’oméga de la vie sociale.

Ce sont d’ailleurs exactement les mêmes critiques qu’ils adressaient autrefois aux communautés enracinées de “l’Ancien Régime”, aux valeurs prémodernes fondées sur l’éthique de l’honneur. Ce qui est plus surprenant, c’est de voir une certaine “droite de tradition” se rallier aujourd’hui bruyamment à cette critique dont son propre héritage a été la victime dans le passé. Ceux qui combattaient la laïcité à l’époque des lois sur la séparation de l’Église et de l’État se joignent au chœur des défenseurs du laïcisme “républicain”.

Ceux qui exaltaient des valeurs traditionnelles déjà dénoncées comme “archaïques” (c’est-à-dire comme tenant leur autorité de l’ancienneté de la tradition) à l’époque des Lumières, se transforment en champions d’une modernité qui se félicite de s’être édifiée sur les ruines des sociétés traditionnelles et la liquidation méthodique des valeurs du passé. Spectacle sidérant. Ajoutons, sans entrer dans le détail (le sujet est immense), qu’il y aurait aussi beaucoup à dire sur la façon dont le “virilisme” des sociétés musulmanes heurte de plein fouet une société occidentale de plus en plus dominée par les valeurs féminines…

Dans le même ordre d’idées, dès que l’islam est évoqué en France, c’est encore en termes de marché : viande hallal, lignes de vêtements islamiques pour femmes, voire horaires de piscine réservés à tels ou telles : comme si l’islam était devenu un marché comme les autres. Votre avis ?

Je ne vois rien de choquant à ce que les musulmans souhaitent manger halal, exactement comme les juifs veulent manger kasher. Bien entendu, je trouve également normal que ceux qui ne veulent manger ni halal ni kasher aient la liberté de le faire. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, non parce que les musulmans veulent « islamiser » la France, mais parce que de bons Français propriétaires d’abattoirs trouvent plus économique de supprimer l’étourdissement des animaux en alléguant une demande de viande halal qui excède largement la réalité. Le haut niveau d’exigence des lois sur la cacherout a aussi pour résultat que les parties du corps des animaux tués selon le rite juif qui sont jugées impropres à la consommation pour des raisons religieuses, sont recyclées dans le circuit “classique”.

D’une façon plus générale, je ne suis pas hostile à ce que les différentes communautés aient la capacité légale de pratiquer des rites ou des coutumes qui leur sont propres aussi longtemps que cette pratique ne porte pas atteinte à l’ordre public (c’est le cas par exemple de la circoncision, qui ne contrevient pas à l’ordre public, bien qu’en toute rigueur elle contredise les dispositions légales interdisant les mutilations corporelles sur autrui).

Lorsque l’ordre public est en jeu, c’est la loi commune qui doit s’appliquer – ce qui implique évidemment que celle-ci soit acceptée et reconnue par tous. C’est ainsi que j’ai pris position contre l’interdiction du voile islamique pour les élèves des établissements scolaires, car j’estime que le port du voile ne porte pas atteinte à l’ordre public. Il n’en va pas de même de la burqah.

Être pleinement français tout en vivant sa religion musulmane, cela apparaît impossible à nombre de gens de droite, mais aussi de gauche, qui sont les premiers à défendre le défunt empire colonial français qui, paradoxe, a fait alors de la France la première puissance musulmane au monde. Schizophrénie ?

La France tolérait très bien l’islam lorsqu’il était pratiqué dans des pays qu’elle avait conquis, et dont les habitants étaient privés de tout droits politiques. Dans certains cas, elle voyait même dans la religion musulmane un facteur de “modération”. N’oubliez pas néanmoins les activités des congrégations missionnaires.

À droite, l’idéal a longtemps été la « conversion des indigènes ». À gauche, la colonisation était exaltée comme un moyen pour les « races supérieures » d’aider des peuples « primitifs » à combler leur « retard » dans la marche en avant vers le « progrès ». C’est encore aujourd’hui le schéma de base de l’idéologie du « développement ».

Dans tous les cas, ce qui était ou continue d’être nié, c’est l’altérité des cultures et la capacité d’autonomie des peuples. Si schizophrénie il y a, elle est dans l’esprit de ceux qui nous disent qu’il faut aimer les autres au motif qu’ils sont en fait les mêmes, c’est-à-dire que leur altérité n’est que contingente, transitoire, illusoire ou secondaire.

D’ailleurs, si l’Algérie était demeurée française, ce n’est pas six, mais quarante millions de citoyens français de confession musulmane qui camperaient sur le territoire…

On l’oublie en effet trop souvent. Mais on ne parlait guère de l’islam à l’époque de la guerre d’Algérie, ce qui est un paradoxe parmi d’autres.

Lors des premières polémiques sur le voile, Bernard-Henri Lévy avait dit que tout cela deviendrait « soluble dans les jeans »… Chez les fils et filles de France, nous préférerions que cela le soit dans les terroirs, les vieilles pierres, les fromages et les chansons de Georges Brassens. Peut-être nous trouvez-vous trop optimistes ?

Un peu trop, en effet. Pour l’excellente raison, déjà, que les Français dits “de souche” ne sont pas les derniers, aujourd’hui, à ne pas ou à ne plus se reconnaître dans ce qui a fait leur identité. On peut difficilement reprocher aux plus récents arrivés de ne pas être plus patriotes que des autochtones qui devraient l’être tout naturellement.

Mais ce problème doit évidemment être replacé dans une perspective plus vaste. Quel sens peut avoir aujourd’hui la notion même “d’identité” ? Comment doit-elle être posée ? De quelles façons peut-elle être reconnue ? Pourquoi n’avons-nous plus la capacité de transmettre ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles j’ai essayé de répondre dans mon livre intitulé Nous et les autres.

Quant on parle des racines chrétiennes de la France, ne commet-on pas une erreur sémantique ? Car pour filer la métaphore horticole, les racines de la France sont historiquement païennes, le tronc chrétien et les branches juives et musulmanes…

Tout à fait d’accord.

De fait, le vocable de « judéo-chrétien » ne vous semble-t-il pas être un peu utilisé à tort et à travers ? Et n’est-il pas finalement une sorte d’oxymore, sachant qu’il y a bien plus de points communs entre chrétienté et islam qu’entre chrétienté et judaïsme ?

Jésus, dans l’islam, est honoré comme un prophète de vérité. Dans le judaïsme orthodoxe, il est dénoncé comme un imposteur. Les passages qui le concernent dans le Talmud, que l’on a regroupés sous le nom de Toledot Yeshu, sont à cet égard tout à fait parlants.

Durant les premiers siècles, les partisans de Jésus (nosrim, Nazoréens) étaient même les principaux destinataires d’une malédiction rituelle, la birkat ha-minim, qui était récitée régulièrement dans les synagogues et qui s’est perpétuée durant des siècles. Les chrétiens, bizarrement, ne semblent guère sensibles à ce contraste.

Quant au vocable « judéo-chrétien », dont on fait en effet un usage très excessif aujourd’hui, son emploi ne se justifie que dans deux contextes bien précis. Un contexte théologique, lorsqu’il s’agit de qualifier des thématiques communes au christianisme et au judaïsme – qui sont aussi, bien souvent, des thématiques communes à l’islam. Et un contexte historique, qui renvoie au tout début du christianisme : les judéo-chrétiens sont ces disciples du Jésus d’origine pétrinienne ou jacobienne, dont j’ai déjà parlé, qui se refusent à suivre Paul lorsque celui-ci prétend que l’ancienne Loi est devenue caduque et que la religion nouvelle doit s’ouvrir à tous les hommes.

Deux traditions sont importantes pour apprécier les développements du judéo-christianisme avant comme après 135. La première est la tradition relative à la mort de Jacques le Juste, lapidé à Jérusalem par des opposants à la branche chrétienne du judaïsme, dans les années 62-64. La seconde est la tradition relative à la migration à Pella de la communauté chrétienne de Jérusalem lors de la première révolte juive, dans les années 66-68.

Dans une récente livraison de votre revue, Éléments, vous avez longuement interrogé un médiéviste italien, catholique de tradition qui, sur de longues pages, explique comment Orient et Occident, tout en se confrontant, se sont enrichis l’un l’autre. Sans tomber dans la nostalgie du passé, de telles alliances seraient-elles susceptible de renaître un jour, surtout lorsque l’on sait, à vous lire, que nous arrivons, non point à la fin du monde, mais à la fin d’un monde ?

Mon ami Franco Cardini, médiéviste généralement considéré comme l’un des principaux historiens italiens contemporains, présente la particularité d’être à la fois un catholique de tradition et d’avoir constamment critiqué l’hostilité systématique à l’islam entretenue dans son milieu d’origine. Cardini, dans ses ouvrages, a multiplié les mises au point, rappelant notamment que les relations entre l’islam et la chrétienté ont été loin, dans l’histoire, de se ramener à une suite d’affrontements sans merci. Il a ainsi pris position contre les tenants d’une conception manichéenne de l’histoire, qui se font l’idée d’un « islam éternel », qui serait toujours et partout le même, et d’une « chrétienté » pareillement imaginaire, une idée sans rapport avec la réalité.

Dernière question. Que vous inspire la Charte des Fils de France ?

Beaucoup de sympathie, bien entendu. L’association Fils de France cherche à développer l’amour de la France chez nos concitoyens musulmans sans leur demander de renier leurs croyances, ni faire payer leur nécessaire adhésion à la « maison » commune de l’oubli de leurs racines particulières. C’est un vaste programme, aurait dit le Général ! Il ne sera pas facile à réaliser. Qui ne voit aujourd’hui les obstacles de toutes sortes qui peuvent empêcher d’y parvenir ? Camel Bechikh, le président de l’Association, ne manque pas en tout cas de courage, puisqu’il n’hésite pas à prôner l’arrêt des « vagues migratoires », tout en affirmant que « connaître la France, c’est l’aimer ». Je vois déjà les critiques dont il ne manquera pas d’être l’objet, tant de la part de certains chrétiens que de la part de certains musulmans. Je lui apporte, quant à moi, mon fraternel salut.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très intéressant. Je conseille également à tous de lire ce texte d’ADB sur la pensée de Julius Evola : http://www.alaindebenoist.com/pdf/j...


  • Enfin quelqu’un de lucide dont les affirmations sont criantes de vérités, par ailleurs, ce qui me frappe, est l’ignorance des gens concernant le socle Abraimique des trois religions monothéistes.


  • Alain de Benoist, excellent comme à son habitude :)


  • "Dans tous les cas, ce qui était ou continue d’être nié, c’est l’altérité des cultures et la capacité d’autonomie des peuples. Si schizophrénie il y a, elle est dans l’esprit de ceux qui nous disent qu’il faut aimer les autres au motif qu’ils sont en fait les mêmes, c’est-à-dire que leur altérité n’est que contingente, transitoire, illusoire ou secondaire".

    Exactement, c’est pour ça que l’immigration et la fin de l’assimilation nuit à notre altérité.

     

    • Quels sont les idées qui peuvent ’heurter’ nos compatriotes musulmans ?
      Vu l’introduction je m’attendais à quelque chose de plus incisif, la je ne vois rien de choquant ou même qui serait sujet à contreverse...


    • Je pense que ceux qui pourraient se sentir choqué par cette interview sont davantage les chrétiens, même si de Benoist ne leur veut pas de mal. Le fait est qu’il dit la vérité assez crument ; ceux qui cherchent à réfléchir lui sauront gré de les avoir éclairé, les plus susceptibles en revanche, s’offusqueront probablement.


  • Bien sûr que si que l’Islam s’est bâti contre le christianisme. "NON d’autre Dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète". "NON" : c’est une affirmation anti trinitaire, qui rend caduque la compréhension chrétienne de l’Incarnation. C’est le fondement du christianisme qui est visé. Les musulmans, en suivant le Coran, ne cessent de proclamer que les chrétiens associent d’autres dieux à Dieu.

     

    • C’est une religion différente. Elle proclame des vérité différentes. Mais le but n’est pas le conflit, les intérêts chrétiens ne sont pas menacés par les musulmans tant que les chrétiens eux-mêmes ne s’attaquent pas aux intérêts musulmans.
      L’islam est apparue contre les polythéismes. D’ailleurs, jamais depuis la mort du prophète Mohammed (pbsl), le polythéisme n’a été toléré dans la péninsule arabique. Les musulmans lorsqu’ils sont apparus n’ont trouvé que deux ennemis véritables : les polythéistes et les juifs (les juifs ayant refusé par orgueil d’accepter un prophète qui ne serait pas issu du peuple élu). En revanche, les musulmans ont trouvé refuge pendant les premiers temps de leur persécution chez le négus d’Abyssinie, qui était un roi chrétien et que le prophète Mohammed (pbsl) a qualifié de roi juste avant même que les musulmans n’aillent se réfugier dans son royaume.
      Et le négus d’Abyssinie a accepté les musulmans sur ses terres , parce qu’il estimait juste de leur offrir sa protection, et n’a jamais regretté ce choix car son peuple n’a jamais été menacé et sa religion jamais combattue.
      Alors non, l’islam n’est pas apparue contre la chrétienté, mais plutôt comme une "mise à jour" de celle-ci...


    • L’Islam dit s’inscrire dans la continuité du Judaisme et du Christianisme, reconnaît l’origine divine de la torah et des évangiles, c’est pourquoi l’Islam a des similitudes avec le Christianisme et le Judaisme. Cependant, s’il y a eu continuité, c’est que l’Islam considère que les vérités qui se trouvent dans les évangiles et la torah ont été partiellement falsifiées, donc bien evidemment il y a des divergences entre le Christianisme et l’Islam, on prône comme tu le dis, l’unicité de Dieu, les chrétiens la Trinité, sinon il n’y aurait pas eu de religions distinctes, parce que le but, vois-tu, n’est pas de faire dans le syncrétisme religieux.
      Cependant, l’Islam interdit également l’usure, et le tribalisme dans la foi, est-ce que l’Islam s’est pour autant bâti contre le Judaisme ?
      Donc tu vois, ton exemple est assez réducteur.


    • Par ailleurs, tu sembles citer la chahada, l’attestation de foi musulmane, or elle ne commence pas par un vulgaire "non". C’est "Je témoigne qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que muhammad est son Messager".
      Faudrait arrêter l’analyse théologique Google, pour le plus grand bien de tous.


    • #187016

      N’est-ce pas plutôt le Christianisme qui s’est bati contre le Judaïsme ? L’Islam n’est qu’un retour aux sources et c’est bien pour ça qu’au niveau des attribus du Dieu unique, il n’y pas de trace de la trinité comme dans le Judaïsme.


    • #187017

      Et pour être plus claire : Oui l’Islam s’oppose clairement au Christianisme au niveau de la comprehension de l’essence de Dieu.

      Coran Sourate 112 : La Pureté du dogme (Al-Ikhlâs)

      Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux.

      Dis : « C’est Lui, Dieu l’Unique,
      Dieu le Suprême Refuge,
      qui n’a jamais engendré et qui n’a pas été engendré,
      et que nul n’est en mesure d’égaler ! »


    • A mon sens l Islam ne s est pas construit contre le christianisme mais a partir de lui.
      Pour les musulmans Mahomet est le dernier prophéte et par lui le message du Christ est précisé et réactualisé.

      Aprés il y entre ses deux traditions,des divergences de vues et de perspectives c est vrai. Chacun acceptant l autre mais pensant sa voie meilleure, plus compléte et c est bien normal ! Jésus comme vous le savez surement est un prophete dans l Islam.

      Les bouddhistes ,connus pour leur tolérance pensent aussi que leur tradition est la tradition ultime sinon ils pratiqueraient autre chose mais dire que l Islam s est créer contre le Christianisme est faux.
      Pour cela il faudrait plutot regarder du coté du Talmud.
      Talmud dont il ait bizarrement difficile de trouver une version Française contrairement a la Bible et au Coran. On peut comprendre pourquoi...


    • #187062
      le 15/07/2012 par une remarque en passant
      Alain de Benoist répond aux questions de "Fils de France"

      Bonjour à vous,
      j’aimerais vous faire remarquer deux choses :
      1-Vous traduisez très mal l’affirmation de l’unicité de Dieu. Ce n’est pas "Non, d’autre Dieu..." mais plutôt "Il n’y a de dieu que Dieu". En grammaire arabe le mot "non" est également employé en négation d’une généralité. C’est ici sa fonction.
      2-L’Islam est née dans une région du monde où le christianisme était rare. La grande majorité des arabes était polythéiste. Croire que l’Islam s’est bâti contre le Christianisme c’est ignorer la réalité des faits de cette époque.
      Néanmoins, il est exact de dire que l’Islam nie la trinité.
      Je vous conseil toutefois l’excellent livre de René Guénon "Le symbolisme de la croix". *

      Bien à vous


    • Cher camarade Poupi43,

      Dois-je vous rappeler que le prophète de l’Islam est né à La Mecque, ville qui était alors non pas peuplée de chrétiens mais de polythéistes. D’ailleurs, le sanctuaire de la Kaaba où les musulmans effectuent depuis maintenant près de 1400 ans leur pèlerinage était auparavant réservé au culte des idoles. Donc lorsque le Coran rappelle inlassablement qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que Mahomet est son prophète, ce n’est pas tant une affirmation anti-chrétienne qu’un message adressé à la population alors majoritaire en Arabie : celle des polythéistes. Cessez donc cette manie paranoïaque de voir dans toute doctrine qui ne s’accorderait pas avec vos croyances une machination anti-catholique diaboliquement ourdie.


    • Effectivement, je suis musulman et je confirme que le coran désaprouve même explicitement la trinité. Ceci n’étant pas destiné à cultiver une haine ou rancoeur contre les chrétiens (lesquels sont très respectés dans le coran), mais à pointer le principe le plus essentiel de l’islam, qui est que l’aspect divin n’existe pas en dehors de DIEU. Ce qui fait que l’islam est parfois qualifié de "monothéisme radical" ou "monotheism absolu".


    • #187100
      le 15/07/2012 par Yves-Pierre Boisset
      Alain de Benoist répond aux questions de "Fils de France"

      Tu n’es pas sans savoir que plusieurs "sectes" chrétiennes ne furent point trinitaires, comme le nestorisme, si je m’en souviens bien.

      Et puis on peut aussi dire que le christianisme s’est bati contre le judaïsme (qui l’a précédé, soit dit en passant) car les juifs ne reconnaissent qu’un Dieu, pas de trinité.

      Non, dire que l’Islam s’est bati contre le christianisme est une erreur historique. Arrêtez de délirer.


    • "on prône comme tu le dis, l’unicité de Dieu, les chrétiens la Trinité"
      Le Dieu chrétien est unique, et un, et indivisible, ET trinitaire... Il n’y a pas contresens ni opposition, ni incohérence ! Regardez le symbole de foi, c’est beaucoup plus explicite : bouclier trinitain.
      Tant que vous ne comprendrez pas ça, on va avoir du mal à simplement se comprendre. Votre soit disant unicité radicale vous fait systématiquement tomber dans les hérésies identifiées par le catholicisme, et donc dans la multiplicité de fait.

      "le principe le plus essentiel de l’islam, qui est que l’aspect divin n’existe pas en dehors de DIEU. Ce qui fait que l’islam est parfois qualifié de "monothéisme radical" ou "monothéisme absolu".
      Mais les catholiques ne disent pas le contraire bordel ! Seulement Dieu est beaucoup plus présent que vous ne le pensez, et dispense infiniment sa grâce, et vous attend en son royaume de toute éternité (et même de votre vivant !).

      "N’est-ce pas plutôt le Christianisme qui s’est bâti contre le Judaïsme ?"
      Non le christianisme est la continuité véritable du judaïsme, les juifs n’ayant pas suivi Dieu fait homme. Ils sont considérés comme "perfides" (c’est le terme doctrinal), n’étant plus fidèles à la religion de leurs pères.

      L’Islam s’est un peu construit contre le christianisme quand même puisqu’il a très souvent profité des hérésies chrétiennes (profiter de l’égarement des fidèles c’est bien lutter contre), comme l’arianisme et le nestorianisme mentionnés à juste titre au dessus. Il a même motivé et motive encore le massacre de chrétiens, faut pas non plus se voiler la face (sans mauvais jeux de mot).


    • "Mais les catholiques ne disent pas le contraire bordel !"
      Cher Monsieur, nous devrions chercher le dialogue calme dans le respect mutuel et non la polémique :)
      "Il a même motivé et motive encore le massacre de chrétiens"
      C’est le genre d’affirmations qui cultivent la haine, et c’est le contraire de l’objectif de ceux qui visitent le site de la "reconciliation" :)
      Par ailleurs ceci n’est absolument pas vrai, des arabes chrétiens vivent en egypt, syrie, palestine, irak, liban depuis la venu de l’Islam..


    • @Hicham,

      Ho mon Dieu, tu connais vraiment rien aux français toi. C’est ça le problème quand un peuple ne bouge pas un petit doigt pendant 70 ans, après les gens se rappellent même plus comment il est. T’as jamais entendu parler de la Furia Francese ? C’est pas parce qu’on dit "bordel" qu’on est irrespectueux...
      "Par ailleurs ceci n’est absolument pas vrai". Là pour le coup, j’ai pas spécialement envie d’être respectueux, et je te propose de te cultiver un petit peu sur l’histoire de ta religion... Aucune affirmation ne cultive la haine, ou alors c’est que vous avez un gros problème d’intégrité. Ce sont les gens haineux qui cultivent la haine, point.


    • #187965

      @ Henty

      C’est peut-être toi qui n’est pas assez cultivé sur notre religion. Soyons le plus honnête possible :
      - quelles sont tes sources ?
      - auprès de qui te renseignes-tu sur l’islam ?
      Ne me dis pas que ta source est le coran, je sais sans même te connaître que tu ne l’a jamais lu. En revanche, tu en as peut-être lu des versets éparpillés et soigneusement choisis. Pourtant, en faisant preuve d’un minimum d’intelligence, tout le monde devrait comprendre que l’on peut faire dire n’importe quoi à une phrase tirée de son contexte. Ensuite, les massacres de musulmans sur les chrétiens ont bien eu lieux, mais les massacres de chrétiens sur les musulmans ont été, et sont encore, monnaie courante(prenons un exemple parmi d’autre : la guerre en Irak qualifiée de croisade par le président Bush). Alors ma question est la suivante :
      Peut-on dire que le christianisme appelle au massacre des musulmans ?
      Je n’ai même pas besoin de connaître toute la théologie chrétienne pour comprendre qu’une telle affirmation serait absurde.
      Alors pourquoi crois-tu que c’est l’islam qui appelle au massacre des chrétiens ? Parce que quelques nigérians musulmans s’attaquent à des nigérians chrétiens ? Les divergences dans cette région du monde sont bien plus complexes : les hutus rwandais n’étaient pas musulmans, et n’ont pas massacré les tutsis parce qu’ils étaient chrétiens. sans oublier qu’au Nigeria, les massacres se font dans les deux sens, mais que nos médias si honnêtes passent sous silence la plupart des exactions chrétiennes pour ne mettre en avant que celles commises par les musulmans, afin d’importer ce conflit sur notre sol et de nous diviser. Apprend l’islam auprès des musulmans, lis les livres écrits par ceux qui aiment cette religion qui en montreront les aspect positifs et apporteront contradictions aux théories les plus farfelues élaborées par des esprits subjectifs.
      Non pas que nous, musulmans, ne reconnaissons pas que notre religion puisse être débattue ; mais le débat doit-être honnête et non pas l’occasion de nous sortir pour la énième fois des histoires à dormir debout.
      Alors non, les musulmans ne sont pas les ennemis des chrétiens qui ne les prennent pas eux-mêmes pour ennemis.


    • L’ Islam opère aussi un certain retour au judaïsme en réhabilitant la notion de "pur " et d’"impur" par exemple dans la nourriture. Jésus au contraire avait affirmé avec force que c’est le coeur de l’homme qui est pur ou impur, non son corps.

      « Ainsi, vous aussi, vous êtes incapables de comprendre ? Ne voyez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur, parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments. Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur. Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

      Saint Marc 7, 14-23


    • #188125

      Quoi ? Isham n’as pas été choqué par le mot bordel... Mais par ton accusation que l’Islam a été massacreur de chrétiens... tu le renvoie en plus a l’étude de cette histoire ?... Tout ce qu’on connait c’est au contraire les siècles d’envangilisation par une église avide des richesses de ce monde... Les chrétiens d’Amériques du sud le savent c’est pas pour cela qu’il ne croient pas a l’essence du message de Jésus... mais ils ne sont pas pour autant dans l’hypocrisie.
      Moi, Peter Sellers fier d’être musulman.


    • #188208

      @elzbietra,
      Les apôtres, les judeo-chrétiens observaient la loi... Jésus observaient la loi, les règles alimentaires, les prières, etc... J’admets que des siècles de théologies on vu progresser les choses mais il ne faut pas oublier d’ou ça vient.


    • #188217

      @elzibere,
      le porc était considérer chez bien des groupes ethniques comme impures car il n’est pas herbivore comme la vache par exemple... Le porc est un charogniars, il mangerais son bébé mort... Le chien est un animal impure chez bien des peuples pas chez les coréens aparament... pensez vous que la parabole de Jésus veut dire que la viande de chien est pure ? Qu’un champignon hallucinogène est pure ? Que de l’arsenic est pure ? Vous comprendrais que pour son auditoire il n’y avais pas de doute la viande de chien est impure car pas conçu pour être consommé... comme le porc pour un auditoire israélite... Cela n’enlève rien a la pertinence de la parabole... mais êtes vous capable de le comprendre. La contextualisation est importante en matière de révélation en Islam... que les chrétiens ne s’inquiètent jamais sur la contextualisation du message christique, est la raison de bien des incompréhensions...


  • Hé ben, ça broute les paquerettes par ici...

    "Certains catholiques de tradition estiment que l’islam s’est bâti contre le catholicisme. Ne serait-ce pas plutôt le cas du messianisme des protestants américains [] ?" C’est marrant de poser cette question à quelqu’un d’ouvertement païen... C’est encore plus marrant quand on connait l’importance des écrits islamiques dans l’émergence de la réforme...

    Comment peut-on dire des catholiques de tradition qu’ils ont une "sympathie de principe pour Israël" ? Sur quel principe se base-t-il pour dire ça ?

    "l’actuel système politico-médiatique, fondé sur une économie de marché devenue société de marché, a eu la peau de deux autres contre-systèmes fondés sur la transcendance, l’Église catholique et le Parti communiste (! !Oo)."
    Là j’ai bien failli me pisser dessus : le PC, transcendant ?

    "Si l’immigration se composait uniquement de bons catholiques originaires de l’Afrique subsaharienne, les problèmes seraient en outre exactement les mêmes." Non ce ne serait pas le même problème... Il y aurait le problème de la religion en moins... Et désolé mais ici De Benoist est même pas cohérent : Dans le logiciel païen, la langue est l’expression du terroir, donc une religion basée sur l’arabe est d’un point de vue païen, une religion du désert, et donc une religion désertifiante, et ennemi par nature du païen européen... Surtout que, dois-je le rappeler ? "La tradition est une pourriture"...

    "« l’islamisation » désigne tout simplement le fait que les musulmans puissent normalement pratiquer leur religion dans notre pays, alors que personne n’interprète comme « judaïsation » le fait que les juifs puissent pratiquer la leur." C’est totalement faux, le judaïsme n’est pas une religion qui a vocation à convertir, alors que l’islam, si, c’est là une différence majeure.

    "Être pleinement français tout en vivant sa religion musulmane, cela apparaît impossible à nombre de gens [].Schizophrénie  ?" Quand on se dit fils de France, on essaye au moins de savoir ce qu’est la France à savoir par définition, un pays catholique et royal qui a perdu sa tête en 1793 mais qui s’est toujours défini géopolitiquement dans la lutte contre les hérésies...

    "Quant on parle des racines chrétiennes de la France, ne commet-on pas une erreur sémantique [] ? " C’est justement de dire le contraire qui est une erreur sémantique....

    Quand un hérétique s’entend avec un pseudo intellectuel Païen, ça donne ça ?... "Ben Bravo"...

     

    • "religion désertifiante, et ennemi par nature du païen européen"

      C’est plus le christianisme qui a fait des païens ses ennemis, eux à la base n’avaient pas de problème a cohabiter avec des chrétiens.

      "le judaïsme n’est pas une religion qui a vocation à convertir"

      Pourtant fut une époque où les juifs étaient très prosélytes, d’où leur présence actuelle en Europe et en Afrique du Nord qui est due a de nombreuses conversions il y a des siècles et pas au mythe de l’exode des juifs d’Israel prétendument chassés par les Romains alors que ces derniers n’en avaient ni les moyens ni la volonté. C’est ce qu’explique Shlomo Sand dans son livre "comment fut inventé le peuple juif ?"

      "Quant on parle des racines chrétiennes de la France, ne commet-on pas une erreur sémantique [] ? " C’est justement de dire le contraire qui est une erreur sémantique....

      On peut considérer que l’histoire de France commence avec le bapteme de Clovis, mais avant la France existait la Gaule qui représentait à peu près le même territoire et qui était païenne, les barbares francs qui sont arrivés par la suite l’étaient eux aussi bien qu’ils aient plusieurs fois aidé la Rome chrétienne contre d’autres païens des tribus hunno-germaniques


    • Je m’attendais à plus de bois vert que ça.

      @NSX,

      "C’est plus le christianisme qui a fait des païens ses ennemis, eux à la base n’avaient pas de problème a cohabiter avec des chrétiens." Le christianisme n’a pas pour ennemi les païens, il a eu pour ennemi les démons que les païens servaient dans leur ignorance, et que les penseurs païens défendent encore par bêtise.

      Merci pour la correction sur les juifs, mea culpa.

      "On peut considérer que l’histoire de France commence avec le baptême de Clovis"
      Vous avez bien compris ce qui me faisait tiquer ici, mais pas ce que je sous entendais dans ma réponse je crois.
      Je ne confond pas le territoire de la république avec le territoire de France qui était avant tout un territoire humain, fait de liens de vassalité et de foi. Attention, ce n’est pas un détachement du terroir que de considérer l’homme ici ! C’est simplement qu’on reconnait à l’homme sa position dominante sur la création : quand on a l’homme, on a aussi le territoire qu’il occupe ou la fonction qu’il aime et domine...

      Ensuite, tout dépend de ce qu’on entend par racine. Mais pour un catholique, les racines sont en Dieu, et il en est de même pour un royaume catholique. La France ne se situe plus dans la tradition païenne dont elle s’est émancipé, et à laquelle elle a d’ailleurs, au passage, apporté le salut... Déjà...


    • #187341

      "C’est totalement faux, le judaïsme n’est pas une religion qui a vocation à convertir, alors que l’islam, si, c’est là une différence majeure."

      Deux mots sur ça :

      Au contraire, le judaïsme est porteur à bien des égards d’un prosélytisme. Ce n’est pas une religion ouverte dans le sens où elle accueille qui adhère à son système de valeurs et décide de partager son destin avec, c’est bien une religion fermée dans la mesure par exemple où elle doit se prémunir d’une infection de tout ce qui lui est extérieur, l’altérité humaine étant coupable d’être "Autre" et de pouvoir dévoyer, détourner le peuple juif, "nation sainte" (Exode 19:6) des desseins que Iahvé a choisi pour elle. Mais à ceci près qu’elle cherche pourtant à faire pénétrer des valeurs dans le monde extérieur, et c’est en ça qu’elle est universaliste et non pas universelle. C’est tout le sens de cette parole de Iahvé à Moïse : "(...) vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, vous abattrez leurs idoles, et vous brûlerez au feu leurs images taillées. (...) ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. (Deutéronome 7)."

      De Benoist parle très justement à ce sujet des Etats-Unis d’Amérique, dont la théologie judéo-chrétienne dans sa variante protestante puritaine inspire la politique étrangère à l’origine : isolationnisme chez soi et esprit de croisade à l’extérieur. Et la formule est très juste. L’un et l’autre ne sont pas incompatibles mais participent au contraire à la même vocation universaliste et messianique de la Destinée Manifeste. Jacques Attali et bien d’autres abondent dans ce sens. Ce qui est bon pour les juifs l’est pour le monde, Attali allant jusqu’à dire par exemple qu’un peuple qui expulse ses communautés juives finit souvent mal, celles-ci aidant à son "développement moral" (le "tikkoun olam"), et à sa prospérité, à la façon de Joseph en Egypte.

      "Quant on parle des racines chrétiennes de la France, ne commet-on pas une erreur sémantique ? " C’est justement de dire le contraire qui est une erreur sémantique....

      Si ses racines sont chrétiennes ses origines sont tout autre, et à vous de voir si elles sont effectivement européennes, c’est à dire nôtres ou bien, selon le mythe et la tradition de la bible, celles de Japhet, le patriarche qui n’en est pas vraiment un, et père des peuples "idolâtres".


    • #187363

      @Henty, tu dit :
      C’est encore plus marrant quand on connait l’importance des écrits islamiques dans l’émergence de la réforme...




      C’est pas la première fois que tu nous la sort celle-la, et comme d’hab. pas la moindre source, développement, preuves ? si tu refais le coups de la dernière fois, ne pas t’expliquer c’est que tu la joue troll, de la provoque.

      Ps : pour ma part je te réponds a ton autre question :
      Jean le baptiste, a continué à baptisée prophétisant l’arrivée d’un prophète plus puissant que lui même, prêchant en parallèle sans jamais rejoindre Jésus en Galilée et ceci jusqu’à son martyre. (Marc:6)


    • @Peter Sellers,

      Suite à ta remarque de la dernière fois j’avais essayé de pousser d’avantage. Mais j’ai du mal à construire un argumentaire détaillé.
      J’ai commencé la réflexion à partir du que sais-je sur la "philosophie au moyen âge", et sur ce que je connais un peu de l’histoire de la théologie. Je vois pas comment établir la filiation directe sur les 400 ans qui séparent l’arrivé de l’averroisme de la réforme, mais il me semble qu’on peut faire le lien doctrinalement entre les hypothèses de l’averroisme (unicité de l’intellect agent surtout) et certains aspects du protestantisme, comme la séparation nature-surnature/consubtantiation, ou la volonté de prendre le texte pour seule source et de le vulgariser.

      Donc, ouais, ça reste du domaine de l’intuition. Je m’étais dit que je la ressortirais plus la dernière fois que tu avais relevé. J’ai pas fait gaffe là.


    • @Moi,PeterSellers,

      En fait on dirait que c’est déjà reconnu comme étant le plus gros débat que la pensée occidentale ai connu. C’est donc pas un sujet simple... Un article évoque assez explicitement la filiation entre averoïsme et réforme, mais ça demande à être étayé.


  • « D’ailleurs, si l’Algérie était demeurée française, ce n’est pas six, mais quarante millions de citoyens français de confession musulmane qui camperaient sur le territoire… »

    J’avoue ne pas bien saisir ce genre de dialectique douteuse. Et puis y a t-il vraiment six millions de français musulmans ? tous les musulmans présents en France sont-ils français ?

     

    • En réponse à cette citation :
      L’Algérie française était considérée comme un département sous l’empire colonial.



      La loi Lamine Guèye du 7 avril 1946 41 accorde la « qualité de citoyen » à « tous les ressortissants des territoires d’outre-mer (Algérie comprise) ». Mais le système du « double collège » limite la portée de ce texte. Enfin, le statut du 20 septembre 1947 impose les principes d’égalité politique et d’accès égal aux emplois de la fonction publique.




      http://fr.wikipedia.org/wiki/Indig%...

      Je rajouterais aussi à ta question pertinente :
      Y a t-il vraiment six millions de français qui se prétendent musulmans mais dont beaucoup sont non-pratiquants ?


  • Je nourrissais de gros doutes sur l’entreprise de fils de France mais en lisant cette interview de de Benoist, je me dis qu’il faut bien que quelqu’un apporte une pierre à l’édifice et que la réconciliation commence quelque part. Je leur souhaite de faire de beaux fruits. Donc mes sincères salutations et félicitations à cette association qui eux sont clairement dans l’action.


  • Merci à Alain de Benoist pour ce texte remarquable.


  • petit bémol Le Saint Prophète n’a pas fondé une religion nouvelle.... !Le Coran est la dernière révélation faite aux hommes, Le Coran est la continuation, la synthèse et le parachèvement du Message d’Allah et ce depuis Adam jusqu’au Prophète en passant par Noé ,Abraham ,Jonas, Moise, Joseph,Job, le Messie etc...(Paix sur Eux ) !


  • Ce type est complètement partial dès qu’il s’agit de l’islam, ou alors il est naïf et/ou déconnecté de la réalité, ce que je ne pense pas.

    "Si l’immigration se composait uniquement de bons catholiques originaires de l’Afrique subsaharienne, les problèmes seraient en outre exactement les mêmes."

    Pardon ?? Il blague ou il est sérieux dans sa connerie ??
    Si l’immigration en France était majoritairement catholique et non musulmane comme elle l’est depuis trop d’années déjà, il se passera +sieurs choses très différentes :
    on n’assisterait pas à ces vagues incessantes de revendications pour
    > aménager des salles de prières sur le lieu de travail, dans les entreprises etc...
    > avoir des horaires ségrégationnistes dans les piscines, gymnases etc...
    > la construction de mosquées toujours en + grand nombre, et aux architectures qui ne se fondent pas dans le décor
    > l’aménagement de carrés musulmans, ou cimetières ségrégationnistes
    > imposer la viande hallal dans les écoles, les restos d’entreprises, les kermesses, les resto, les fast-food, les supermarchés, bref, partout ; interdire l’alcool (vin, bière) dans les resto d’entreprise, et pire, faire interdire leur consommation par les non-musulmans !
    > éradiquer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un croix : le signe + en maths, la croix verte des phramacies etc..
    > supprimer le sapin de noël (qui n’a rien de chrétien, et qui est déjà supprimé dans bien des établissements) dans les écoles, les crèches à Noël
    > porter le voile et le niqab, qui sont des signes religieux, quand dans le même temps, on refuse les signes des autres
    et on pourrait encore en écrire sur ces revendications, la liste est très longue, et à chaque jour, sa nouvelle revendications : ça ne s’arrêtera que quand la France deviendra Terre d’Islam, faut le savoir. Et il refuse de parler d’arabisation, ou d’islamisation de la France ??

    "Dans les franges les plus convulsives de l’opinion, « l’islamisation » désigne tout simplement le fait que les musulmans puissent normalement pratiquer leur religion dans notre pays"

    Pardon ?? L’islamisation ce n’est pas juste le fait de pouvoir pratiquer sa religion normalement, mais plutôt de défaire le socle culturel de la France, et d’imposer leurs propres codes, comme si la France était une page blanche, et qu’il conviendrait à EUX de tout ré écrire !

    Ce tye est un dhimmi. Qu’il aille habiter en Terre d’Islam, si ça lui plait tant, au lieu de vouloir imposer ça aux Français !

     

    • Au modérateur :

      Vérifiez l’adresse IP de Karim pour savoir si ,comme un certain Abdallah,il écrit de Tel Aviv.

      Cordialement.

      Sinon,

      Karim,il faut arreter ton délire.

      Les problèmes posés dans les banlieues françaises sont du même ordre que ceux des ghettos américains:délinquance(qui n’a rien à avoir l’islam puisque les pays musulmans ne sont pas classés parmi les violents du monde,les pays où la délinquance est endémique sont les USA,l’afrique du sud,le brésil,le mexique,certains pays latino-américains,mais pas les pays du maghreb où le phénomène des bandes et racailles est quasi-inconnu),insécurité,incivilité,chômage,etc.

      Pourtant,dans les ghettos américains(l’équivalent de nos banlieues),il n’y a quasiment pas de musulmans,la plupart des gens sont des afro-américains et des latinos,qui sont tous chrétiens.


    • Mon délire ?

      Attends c’est énorme ça, quand y a un commentaire qui ne te plait pas, tu exiges une vérification d’IP ?

      Et toi tu délire pas, où, OÙ t’as vu que je parle de délinquence ou criminalité ? Pourquoi faire un parallèle avec les noirs-américains, ou les latinos aux USA, et me parler de délinquence ??

      Moi je parle de revendications incessantes de la part de pas mal de musulmans en France (même s’ils sont une minorité, t’as une majorité derrière qui cautionne et qui se rebellent si ces revendications n’aboutissent pas, sous prétexte de racisme & islamophobie), pour imposer LEURS modes de vie à tous les autres. Regarde ce qui se passe dans les entrprises : aménagement de salles de prières, les repas, les pressions pour supprimer le vin de table, les tenues vestimentaires, les rapports homme-femme, les refus d’obéir à unE supérieurE hiérarchique etc...
      Et tout ce qui se passe en dehors des entreprises, la liste est très longue, et ça n’a rien à voir avec la délinquence ou criminalité dont tu parles aux USA.

      Si les immigrés étaient majoritairement des catholiques noirs d’Afrique sub-saharienne, il y aurait inévitablement cette "sensation", et même c’est un fait s’ils étaient aussi nombreux, de remplacement de population

      MAIS

      on aurait certainement pas cette avalanche de revendications religieuses, qui sont loin d’être anodines. Ces revendications religieuses constituent une arme politique pour faire pression.
      Et + la France accepte de donner, + ils en redemandent. Pourquoi se priver, s’il suffit de faire pression pour obtenir tout ce qu’on veut.

      D’ailleurs, l’Islam, c’st une idéologie socio-politico-religieuse, à ceux qui penseraient encore que ce n’est qu’une religion.

      Si la majorité des immigrés étaient des catho noirs d’Afrique sub-saharienne, il y aurait certainement d’autres problèmes, mais on n’aurait pas toutes ces emmerdes "au nom d’Allah".

      Le nier, c’est faire l’autruche.


    • Karim34

      C’est dingue mais j’ai déjà entendu ce que tu dis quelque part ailleurs, laisse moi le temps de réfléchir stp...
      ... non, pas là... peut-être ici.... non, je me trompe... Ah ! ça y est ! J’ai trouvé ! Au 20H de TF1 ! Je crois l’avoir entendu aussi sur France2 mais je ne me rappelle pas si c’est de la bouche de Pujadas ou de celle d’élise Lucet...
      Mais tu dois bien savoir toi.
      Tu noteras par exemple que pour les horaires des piscines, il ne s’agit pas de revendications religieuses pour les musulmans, mais bien d’une faille dans laquelle ils se sont naturellement engouffrés, à savoir que les horaires ont été établi à l’origine pour les femmes obèses qui étaient gênées de montrer leurs corps en public. Les musulmanes, sachant qu’a ces horaires précis, il n’y avait que des femmes, ont décidées de n’aller à la piscine qu’à ces heures précises. Aussitôt, les sionistes ont dit que les horaires aménagés étaient une revendication religieuse et cette fausse information a été allégrement reprise par tous, ainsi que par Fdesouches notamment qui font tout sauf de la véritable information.
      Tiens, cadeau, une petite information que tu n’entendras pas au 20H, et que tu ne trouveras certainement pas sur Fdesouches non plus : Sais-tu que dans certaines régions, les piscines ont des horaires aménagés pour les adolescent juifs, qui ne se baignent pas aux mêmes heures que les autres adolescents français ? Et qu’en plus, parmi ces adolescents juifs, les filles ont des horaires bien précis pour être séparées des garçons ?
      Je lis des commentaires de gens qui disent que le problème de l’islam, c’est que c’est une religion qui cherche à convertir, mais pas le judaïsme, donc le judaïsme est plus tolérable que l’islam. C’est stupide !
      Le fait que l’islam est une religion qui autorise la conversion montre bien que tous les hommes sont égaux, puisque tout homme, quelque soit sa race, est susceptible, à un moment de sa vie, de devenir musulman.
      Chez les juifs, leur idéologie qui interdit la conversion révèle un racisme sous-jacent : le goy n’est pas digne d’être juif. Ils sont le peuple élu par Dieu, et les élus ne peuvent l’être que de naissance.
      N’oubliez pas qu’un peuple élu par Dieu à forcément vocation a dominer car il est par nature au dessus et meilleur que les autres...
      Les sionistes (qu’ils soient de gauche ou de droite et même ceux d’extrême droite) vous font haïr les musulmans à grand coups d’amalgames et certains ici tombent dans le panneau !


    • Je partage l’avis de karim34, et j’espère que Alain de Benoist avec d’autres entendront son opinion.

      Pour ma part, voici ce que j’en pense :
      Partant du constat que c’est un mode de vie, une Société doit pour les musulmans adopter les valeurs de l’Islam afin que ceux-ci puissent y vivre avec épanouissement.
      Mais en France, certains aiment trop facilement dire que l’Islam a sa place dans la société française républicaine. Hors cela est vrai à la seule condition que, comme pour toute autre religion, ses adeptes consentent à être des sous-citoyens  ! Dans le sens où les lois qui régissent la société civile ne peuvent pas les satisfaire pleinement, puisque, en général, seuls les athées sont les mieux servis par une république démocratique qui se veut être laïque, donc faite pour eux qui sont majoritaire !

      Toutefois il faut relativiser le cas de la catholicité qui est une exception compte tenu du fait de l’Histoire de France, elle est donc encore un peu mieux loti que les autres religions arrivées récemment, même s’il faut bien reconnaitre que sa place décroit par le travail acharné des bouffeurs de curés, principalement logés dans les rangs de la Gôche duale.
      Aussi, il faut admette une autre exception, celle du Judaïsme... "Heureux comme Dieu en France" selon la formule qui s’y prête plus que parfaitement de nos jours... Mais je n’aborderais pas davantage sur ce sujet...

      En tout cas, j’aimerais que ce point majeur soit défini par tous ceux qui désirent œuvrer dans le sens de la Réconciliation entre les communautés afin d’être clairs, précis, et francs dans nos dialogues et réflexions communes.

       

      • Ton message, Jérémie, est bien gentil.

        Cependant, prenons les choses dans l’ordre :
        Tu n’es pas musulman, qui es-tu pour dire que la société française ne peut pas les satisfaire ?
        En effet, je reconnais que l’idéal pour les pratiquants d’une religion est de se trouver dans une société religieuse, mais que proposes-tu aux français musulmans ? De retourner chez eux ?
        Ce à quoi je te répondrai que je suis chez moi. Je suis français de souche musulman, si tu veux savoir (non pas que j’estime que ceux qui ne sont pas "de souches" sont moins français mais certains ont tendance à faire l’amalgame entre musulmans et français d’origine maghrébine) et j’ai autant de droits sur ce pays que toi. Comme tu peux le constater, la question de l’islam en France est donc bien plus complexe (ou bien plus simple) que cela. J’estime qu’aucun français n’a le droit de me dicter ma conduite, de prétendre que ma religion n’est pas adaptée à mon pays, de prétendre que je suis moins français ou moins patriote qu’un autre parce que je suis musulman. Je suis patriote, le sort de la France me concerne, la France est la terre de mes ancêtres, et je suis solidaire de mes frères musulmans même s’ils sont originaires de l’étranger. Cependant, je ne défend pas la politique d’immigration, mais pour des raisons économique et no pas religieuses. Il faut bien du culot à un français pour me dire que du fait de ma religion je pose problème chez moi ! A celui qui est gêné par ma religion, je lui répond qu’il ferai bien de se demander s’il ne me gêne pas lui aussi.
        Et les athées ont tendance à s’approprier la laïcité, elle est la liberté de culte et la séparation de la religion et de l’état. Cela veut dire que les religions ne sont pas autorisées à légiférer sur des affaires de l’état, mais que l’état aussi n’est pas autoriser à se mêler de religion.
        Je trouve qu’on ne nous entend pas assez, nous les musulmans "de souches", pourtant tu peux me croire, nous en avons, des choses à dire.


    • @ Karim :

      J’ai déjà répondu pour les piscines.

      En ce qui concerne le voile,la loi de 1905 permet tout à fait d’exprimer sa religion,donc les musulmanes qui le portent ne portent pas atteinte à la laicité(sauf dans la les administrations étatiques où la neutralité s’impose aux fonctionnaires).

      Même chose pour les cimetières:les musulmans n’étant pas les seuls à avoir des cimetières distincts,les catholiques et les juifs faisant de même.
      La construction de mosquées est permise par la loi française,il y a de plus en plus de musulmans qui construisent en respectant l’architecture locale.
      Personne n’a imposé la viande hallal dans les cantines(enocre un fantasme !).
      Les seules écoles qui voulaeint que tous leurs élèves mangent à la cantine ont proposé des menus sans viande,pas seulement pour les musulmans mais aussi pour les végétariens.

      Où les musulmans français ont éradiqué les symboles chrétiens ?Un exemple ?

      Le seul exemple de sapin de noel enlevé en France dont j’ai connaissance l’a été par un maire gauchiste unltra-laic qui le considérait comme une atteinte à la laicité,et ça n’a pas été fait à la demande des musulmans.

      Enfin,renseigne-toi sur le statut de "dhimmi" auquel tu ne connais rien,à part que tu balances ce mot,comme tous les islamophobes,pour faire semblant que tu y connais quelque chose.


    • #187326

      Karim34 tu dit :
      > éradiquer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un croix : le signe + en maths, la croix verte des phramacies etc..
      > supprimer le sapin de noël (qui n’a rien de chrétien, et qui est déjà supprimé dans bien des établissements) dans les écoles, les crèches à Noël



      Alors la si c’est l’Islam qui fait ça... Faut écrire une lettre au père Noël et remplacer tout les ronds point (conspiration islamistes) par des carrefour bien en croix, la fierté des chrétiens.
      Si la déchristianisation de la France est un problème, tout valeurs religieuses sont des remparts contre l’atheeisme rampant, c’est mon avis.
      A part ça... votre long liste est par moment farfelue, un minimum de sérieux permet un débat serein.


    • "éradiquer tout ce qui ressemble de près ou de loin à un croix : le signe + en maths, la croix verte des phramacies etc.. " Non la j’ai vraiment rigolé ! Merci pour ce fou rire. Sinon, un conseil : détend toi.


    • Vous ne comprenez pas la nuance de ses propos.
      Mais ce qu’il veut dire c’est, confiez la direction du pays à des musulmans, et vous verrez le nettoyage culturelle qui sera fait !
      C’est pourquoi en France les musulmans n’imposent rien pour le moment puisqu’ils ne pèsent pas en politique.


    • #187588
      le 16/07/2012 par Moi, Abou Peter Ibn Sellers
      Alain de Benoist répond aux questions de "Fils de France"

      @jeremiade, Parce que c’est connus les musulmans dans leurs maison portent des babouches, mangent du couscous au petit déjeuner, écorche le pull en laine de mouton dans la baignoir, cultive des germaniums a la menthe sur leurs balcon, élèvent des chameaux dans leur jardin, refusent la pelouse car ils préfèrent le sable, ont un hamam halal a bulle encore et toujours, en bas a droite dans le fond de la baignoire.


    • @ abou peter ibn sellers

      Tu as oublié de mentionner le fait que nous sommes tous polygames (quatre femmes au moins), que nos femmes pratiquent la danse du ventre avant de nous servir le thé, et que nous voyageons sur des tapis volants. :D

      Non , plus sérieusement, rassure toi Jérémie, même si le président français était musulman, et que l’assemblée nationale était composée d’une majorité de musulmans, nous ne modifierions pas la laïcité. Notre seule demande, notre seule volonté, a nous, musulmans de France, c’est de pouvoir vivre en paix, et être respectés par nos compatriotes. Hors aujourd’hui, nous ne sommes pas respectés, nous sommes craints. Et les mesures prises régulièrement contre nous ne le sont pas pour cause de problèmes constatés, mais uniquement du fait de cette crainte et de cette volonté de nous faire disparaitre du paysage public. Ce qui ne peut que nous révolter, compte tenu du fait que le paysage public nous appartient autant qu’aux autres, mais que nous sommes les seuls à être ciblés par certaines lois.


    • Bien sûr, il existe un "islam de France"...
      Arrêtez votre hypocrisie, toutes religions, quelles qu’elles soient, veulent imposer leurs mœurs à la société.
      Je ne crois pas que les musulmans seraient des défenseurs de la laïcité, vous le prétendez car vous êtes tout en bas de l’échelle sociale, donc en position d’infériorité et propice à faire des concessions, tel un pseudo accord de principe, mais le pouvoir corrompt irrémédiablement les esprits !
      Donc en position de force, les musulmans contraignerait forcément la société à adopter la charia ou quelque chose que s’y rapproche.

      Et les sarcasmes que vous me faites ne font que conforter mon opinion, ce mépris témoigne de la duplicité des intentions des musulmans. Vous n’êtes pas sincères à mes yeux, pas plus qu’avec vous-même ! La société vous contraint à tomber dans l’hypocrisie la plus totale pour désirer vous conformer inutilement à la république, et dans la pratique, vos concepts serait tout autre dans leur réalisation. Un croyant ne peut qu’être un sous-citoyen dans une société républicaine laïque véritable !
      La France est républicaine ! De ce fait les religieux ne peuvent qu’être ses antagonistes désirant, au fond d’eux-même, changer radicalement la Société actuelle pour la conformer à conception idéale de la société.


    • @ jérémie

      Je n’ai pas vu dans ton message le moindre argument. Juste du : "ce n’est pas vrai...., je sais que vous mentez...., vous êtes hypocrites..., vous complotez en secret..."
      Mais comme on dit, il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.
      Tu sais la communauté musulmane est très ouverte. Rien ne t’empêche de la connaître de l’intérieur. Il te suffit de fréquenter des musulmans (pratiquants, car les non pratiquants ne sont pas vraiment musulmans) et de prétendre que tu es converti. Après un certains temps passé avec eux, tu verras si nous sommes des comploteurs.
      Si vraiment tu ne fait pas confiance à notre parole, ni même aux textes que nous suivons, aux écrits de nos savants ancestraux qui ne trouvent dans la communauté musulmane que très peu de contestation, alors donne de ta personne, apprend à nous connaître, et tu verras que ta méfiance ne vient pas de la réalité, elle te vient de la crainte dont nous sommes victimes et que j’ai mentionné plus haut.
      Mais surtout, crois moi sur cette parole ci : Il n’y a rien de bon à haïr sans savoir.

       

      • Alors là c’est le chien qui se mord la queue (sans vouloir te traiter de chien, c’est une expression).
        "Je n’ai pas vu dans ton message le moindre argument. Juste du : "ce n’est pas vrai...., je sais que vous mentez...., vous êtes hypocrites..., vous complotez en secret..."
        Mais comme on dit, il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir."

        Tu ne comprends pas ce que je dis quand je parle de la nature même des croyants (toute religion confondue) et de leur place dans une Société ?!
        Je ne vais pas me paraphraser sans cesse, alors écoute bien ce que j’ai déjà argué. C’est le dialogue de sourd le plus total que vous faites tous.
        Les musulmans apparaissent comme étant ouvert d’esprit et tolérants dans leur majorité (quoique beaucoup ne sont même pas pieux...) car ils n’ont aucune influence sur les décisions politiques, donc logiquement ils s’écrasent comme on peut la mettre en sourdine lorsqu’on est accusé de choses et d’autres plus ou moins injustifiées à chaque fois qu’on ouvre la bouche pour aggraver son cas (c’est la société qui veut cette diabolisation, de même lorsque le FN s’exprime bien, c’est souvent mal perçu par la masse).
        Sauf exemption avec les demandes pour avoir des mosquées. Par exemple, dans l’usine de PSA qui ferme bientôt, il y a une dizaine d’années environ les ouvriers se sont mis en grève, non pas pour demander une hausse de salaire, ou pour sauver leur emploi, mais pour exiger la construction d’une mosquée dans cette usine !!!
        Alors qu’un bon citoyen républicain aurait eu des revendications progressistes et non personnelles à l’instar de ces ouvriers musulmans.

        Les croyants sont déjà des sous-citoyens vis-à-vis des lois allant souvent contre leurs valeurs. C’est un fait ! Reconnaissez-le, et arrêtez de dire que les musulmans sont prêts à faire toutes les concessions pourvu qu’ils soient des citoyens comme les autres, c’est un paradoxe !
        Au moins les cathos sont honnêtes en assumant franchement leurs revendications anti-républicaines sur la Société, alors prenez exemple sur eux ou acceptez votre place de sous-citoyen pour mettre les choses au clair, car pour le moment c’est la confusion sur ce sujet dont tout le monde parle.


    • #188537

      @Jérémie, okay je te situe mieux la... Tu as du remarquer que on taquinaient sur l’aspect culturelle... autrement dit en tant que musulman français de souche ou née et ayant grandit dans la culture francaise il n’y a pas de difference avec les autres citoyens... Maintenant, la polygamie des riches ne dérange personne, anthropologiquement il n’y a pas de polygamie chez les maghrébins le plus gros groupe de musulman. Pour moi, il peut y avoir polygamie si elle n’est pas a la charge des contribuable... de la meme façon que Paul, Pierre, Jacques ont des maitresse a leur charge. Les prières en entreprises ? D’accord dans le cadre de la pause syndical, extension a toute sorte de méditation ou meme micro sieste. Le repas halal a un coût des accords doivent être trouvé quand il est dans l’intérêt d’une partie indéniable des salariés. Meme chose pour les végétariens. Pour les églises transformé, mieux aménagées en lieu de prières musulmanes : si c’est le souhait des catholiques ? Pourquoi pas ? Les catholique sont moins chiant et égoïstes que les laicards revanchards. Voilà, Jérémie. Les musulmans n’étant pas un groupe monolithique, voici mon avis.

       

      • Je constate que le sujet est confus pour toi, notamment tu n’as pas compris le sens de la République Française.

        La république sert la majorité de la population qui la considère comme des citoyens ayant un statut identique pour tous.
        Et ceux qui refusent la République Française ont la liberté de le faire, mais doivent en assumer les conséquences, c’est à dire de devoir financer eux-mêmes leurs mode de vie dans un cadre strictement privé, car ce n’est pas à l’argent public de le faire pour des minorités !
        Mais pourquoi la majorité des citoyens devraient payer pour des mosquées ? Ou payer plus cher la viande parce que celle-ci doit être hallal ou casher pour tout le monde, en raion du fait que c’est plus simple la standardisation de la production, mais il n’empêche que ça coûte quand même plus cher qu’une production unique qui est sans handicapes en raisons de règles religieuses contraignantes.
        On peut aussi parler des droits de femmes qui, dans le pays qui se vante d’être celui des droits de l’homme on semble se ficher de ceux des femmes... Pourquoi on devrait accepter la niqab ? Que les hommes médecins ne peuvent soigner des musulmanes ? ect.
        Tout ça pose des problèmes à la Société Républicaine qui n’en a pas surtout besoin dans les temps qui cours de mise en esclavage du peuple pour la dette. Et le fait est qu’actuellement les minorités servent à supprimer des droits à la majorité du peuple français, c’est juste une forme d’oppression.

        Donc c’est clair que les croyants doivent accepter d’être des citoyens inférieurs en droits, n’étant pas représentés par le régime qui gouverne le pays, tout en les tolérant à la condition qu’ils acceptent des contraintes dans leur vie de tous les jours. Mais les prières de rue, les demandes pour avoir des mosquées fiancées par l’argent public, le fait de concéder à la demande du marché dans une logique de standardisation la production de viande hallal au détriment du porte-monnaie de la majorité des consommateurs, donc des "mécréants" qui n’ont de cesse de se faire tondre ces temps-ci, cela va à l’encontre de la République Française.

        Puisqu’il faut marteler ce message :
        Il n’y a pas d’Égalité possible avec la majorité des français athées pour des croyants sous la République Française !


    • @ Jérémie

      tu as raison et tort en même temps.
      D’abord, une petite remarque sur les taquineries, tu les as mises sur le compte de notre religion et de notre soi-disant mépris des autres. Or, Si elles avaient étaient formulées par quelqu’un dont tu ne connaissais pas la religion, tu les aurais mises sur le compte de sa personnalité. Vrai ou faux ? Ce qui montre bien que ta pensée présente un biais majeur, et que j’ai désigné un peu plutôt comme cette crainte qui résulte surtout, en réalité, d’un véritable lavage de cerveau généralisé.
      Ensuite, concernant qu’un religieux et forcément un sous-citoyen (je crois, mais corrige moi si je me trompe, que tu sous-entend par là que nous voudrions mettre fin à la laïcité). En effet, toute personne qui pratique véritablement sa religion préférerait que sa nation soit construite sur ce modèle religieux. Cependant, nous devons prendre en compte la diversité de l’endroit dans lequel nous vivons. Il y a en France de très nombreuses religions pratiquées par de très nombreuses personnes (le résultat, justement, de cette laïcité dont nous parlons). Il serait odieux de notre part de menacer cette liberté qui est offerte à tous de pratiquer sa religion (à l’origine, c’est à cela que sert la laïcité. C’est dernièrement seulement qu’elle a été utilisée par les "laïcs", qui sont sionistes en réalité, pour réduire les libertés musulmanes).
      C’est la raison pour laquelle je te disais que même si toute l’assemblée nationale et le président étaient musulmans, nous ne modifierions pas la laïcité. Parce que nous ne pouvons faire une telle modification, non pas si nous détenons le pouvoir politique, mais uniquement si nous détenons le soutient de la majorité du peuple.
      Comme je l’ai expliqué dans le message plus bas, pour ce faire, il faudrait qu’au moins (mais en fait plus) 30 millions de français de souche se convertissent à l’islam, ce qui, tu en conviendras, n’est pas prêt d’arriver.
      D’où le fait que nous ne sommes de toute façon pas une menace et que cette crainte n’est que nourrie par quelques-uns qui voient dans leurs intérêts de vous faire craindre une islamisation pourtant fictive.
      Enfin concernant les cantines, ton exemple est très mal choisit, et je vais te montrer qu’il va plutôt dans mon sens, à savoir que les musulmans sont pris en grippe inutilement, mais ce sera sur le message suivant ;)


    • voilà, je travaille dans un collège dont la majorité des élèves est soi-disant musulmane. A la Cantine, les élèves sont presque tous "colorés", aussi, et sans la moindre revendication de notre part, le cuisinier, voyant que les enfants ne touchaient jamais à la viande, à choisit de faire chaque midi, un plat de viande hallal. C’était son choix, et personne de la communauté musulmane ne l’a influencé en ce sens. Son seul soucis se trouvait être le bien être des enfants, et le non gaspillage de la viande qui, si elle n’était pas hallal, était cuisinée pour rien puisque presque aucun enfant n’en mangeait.
      Cette période à durée quelques mois, puis cette nouvelle est arrivée aux oreilles de son patron. Le monsieur a en effet découvert que la boucherie dans laquelle le cuisinier passait commande était en fait hallal. Il a fait un véritable scandale, a sévèrement remonté les bretelles du cuisinier, et a fait imposer le choix d’une viande non hallal, invoquant le "sacro-saint" principe le laïcité. Résultat, les enfants ne mangent aujourd’hui plus de viande le midi. La viande est jetée, l’argent aussi, et les enfants sont pénalisés. Pourtant, ce choix fait par le cuisinier ne lui venait pas d’une question religieuse,ni de pression d’une communauté. Ce choix, il l’avait fait pour une question de bon sens.


    • #189153

      Jérémie, vous frisé le ridicule. Pourquoi, nous parler du niquab des patientes qui refusrait d’être occultées par des médecins de sex masculins ?... Ce sont des cas ultra minoritaires l’obsession des merdias qui résume assez bien votre idée du problème islam ? LOL.
      Soit, selon vous la république a ses avantages et ses inconvénients pour les religions... seul hic, vous avez une vision fantasmé de l’Islam. Pourquoi nous ressortir toujours cette excuse de république quand il semblerais que les règles commercial sont surtout la seule reference ne fesant pas abstraction des réalités. Une femme est en niquab (a part pour des raisons de sécurité vigipirate ?) dans la rue ? La rue n’est pas a tout le monde ? Les femmes topless dans les villes balnéaires faisant la queue a la boulangerie ? Elle refuse un médecin homme quid de la clinique privée ? La plupart des ouvriers sont musulmans ? Pas de porc a la quantine ? Si le chef ne veux pas jeter sa marchandise ? Le halal pour tous ? C’est pas une demande musulmane... ils sont tellement bien que pour être halal une viande peut être préparer par les gens du livre (chrétiens ou juif), pas obligatoirement par un musulman !!!
      Quand appliqueront nous les règles commerciales, les ouvriers ne mangent pas a la cantine car c’est pas halal ? Commercialement c’est quoi l’intérêt, satisfaire l’athee laicard ? Ce qui est halucinant c’est que les querrelles incessantes dont son victime les musulmans sont parfois l’oeuvre de bon français parfois chrétiens qui réagissent surtout par rapport au faites que TOUTES les valeurs traditionels disparaissent... L’Islam n’est pas la cause elle est tout au mieux le frein... Quand on est chrétiens d’origine athée en pratique et qu’on redevient un peu chretien ou qu’on devient musulman c’est Grace a cette religion qui bien que discrète a tous les projecteurs des merdias pointés dans sa direction :tant mieux sa direction est-elle salvatrice pour l’individus, voir la nation qui doit réagir devant l’atheeisme ? La est la vrai question !


  • @ Karim :

    C’est dingue comme ton discours ressemble à celui de fdesouche !

    Tu est un vrai propagandiste pour le "choc des civilisations" et pour la haine entre les communautés.

    D’abord ta manière de généraliser sur l’islam,les musulmans,est d’une débilité sans nom.
    Les musulmans n’ont pas de demande spécifique,ils veulent l’application pleine et entière de la loi de 1905 qui permet parfaitement la pratique de sa religion.

    Quant aux "clichés" les piscines non mixtes,sache que les rares musulmanes qui en ont fait la demande se sont appuyées sur une jurisprudence qui exstait déjà:il s’agissait de la jurisprudence pour la communauté juive.

    Mais comme les choses sont bien faites en France,lorsque les juives demandent ce genre de choses cela ne fait la une des journaux,alors que pour les musulmanes c’est un scandale.

    Quant au sempiternel "islam est une idéologie politico-religieuse,je vais te dire un truc incroyable:TOUTES les religions sont politiques.comme dirait l’autre :"celui qui pense qui pense qu’une religion n’a rien à voir le politique,c’est qu’il n’a rien compris aux religions".

    Enfin,dans ton délire anti-musulman,que proposes-tu,l’extremination des musulmans français,leur déportation ??

    Fais gaffe, avec un prénom comme le tien,si de telles choses arrivaient,malgré ton zèle anti-musulman,saches que les gens dont tu partages l’idéologie ne feront pas de différence "entre un bon musulman",un mauvais musulman",un "musulman pratiquant" ou juste "un musulman d’origine ou de culture" !

    PS:tes délires sur les entreprises qui s’islamiseraient prouvent que tu ne connais rien au monde de l’entreprise et du travail en général.

    Sache que les musulmans(comme tous les autres êtres humains,et oui les musulmans sont,parait-il,des êtres humains !)veulent surtout travailler de manière décente pour offrir un avenir à leurs enfants.

     

    • Tu nous refais le coup du disque rayé de la religion "de paix, d’amour et de tolérance".

      Et pour couronner tout ça, en me basant sur des faits, des faits et pas des fantasmes comme tu le suggères, tu oses dire que je souhaite de tout coeur une "déportation, l’extermination des musulmans français" ?? Mais faut arrêter de fumer la moquette !

      C’est simple, tu réponds sur un thread, tout le monde peut répondre, MAIS, tu n’acceptes pas de lire une réponse contradictoire ! Accepter la contradiction, qui plus est, argumentée, est la base des règles du débat. Un débat, c’est un échange argumenté, qu’on soit d’accord ou pas, il faut savoir entendre ce que les autres disent. Et si tu es persuadé d’avoir raison sur les autres, il convient à toi de le démontrer.
      Cependant, depuis le début, tu réponds à coté de la plaque, tu alignes les parallèles plus que douteux, tu reviens à chaque fois sur les HLPSDNH en imaginant les musulmans à la place des juifs. En gros, ça s’appelle chercher la polémique, qui est "l’art" de dénigrer le contradicteur en criant, tel un hytérique, au nazisme, faschisme etc... on connait le disque rayé.

      Ensuite, pour me dire que ce que je dis ressemble aux commentaires sur fdesouche prouve que TOI tu y mets les pieds SOUVENT, pour pouvoir faire cette comparaison, mais que pour moi, t’en sais strictement rien. Et autre curiosité, je ne savais pas que les gens qui postent sur fdesouche avaient poser un copyright sur leurs commentaires, ou leurs idées, leur façon de penser etc...

      Est-ce une enième accusation d’oeuvrer dans une "fachosphère" telle qu’elle est décrite par les meRdias ? Sache que ce site-là, E&R, fait partie de cette fachosphère, au même titre que fdesouche, et tous les autres sites dont tu dois connaitre les noms à coups sûrs.

      Le plus délectable, c’est quand même que tu me traites de propagandiste pour le choc des civilisations, et que dans le même temps, tu te présentes comme le fervent défenseur de la "réconciliation". Hahaha.

      Tu peux nous expliquer, si réconciliation il y a, c’est bien sur un certain nombre de valeurs COMMUNES.
      Dire qu’on a un ennemi commun qui est l’atlanto-sionisme, c’est bien beau, mais c’est maigre. S’il n’y a pas d’autres valeurs communes basiques, sans chercher dans le détail, ça va poser problème.

      La loi islamique (charia) ne reconnait aucune autre loi.
      Déjà, avec ça, [Islam] et [Démocratie+Lois de la République] ne sont pas compatibles.

      Tu te réconcilies comment ? Qui domine qui ?


    • "Les musulmans n’ont pas de demandes spécifiques" : va faire un tour du côté de Lille, avec tout ce qu’a fait et continue de faire la dhimmi Martine Aubry. Si jamais les musulmans n’avaient rien demandé, si jamais (lol), on peut dans tous les cas affirmer qu’ils ne s’en plaignent pas, même si ça va à l’encontre de la loi 1905, et que tous ces "aménagements" les satisfont pleinement. A aucune moment ils ne se sont insurgés contre ces pratiques, au contraire !

      Ensuite, dire que toutes les religions sont aussi politiques est une hérésie.
      Le catholicisme est une religion, point barre. Le pouvoir politique s’en est servi pour assoir son pouvoir, oui, mais à la séparation de l’Eglise et de l’Etat, chacun est retourné à ses affaires, pour faire court.

      Alors que, l’islam, c’est une idéologie politico-socio-religieuse, les 3 à la fois, les 3 sont imbriqués dans un même corps, les 3 sont indissociables.

      La loi islamique (la charia) dictée par le Coran et les Hadiths
      > fait la Loi (la loi islamique ne reconnait aucune autre loi)
      > prescrit les pratiques, obligations & interdits religieux
      > dit aux musulmans comment se comporter à toute heure de la journée et du soir ; même les gestes les + basiques de la vie courante y sont codés. Par exemple, il faudrait aller aux chiottes avec une boussole, parce que quand on s’assoit sur le trône, il ne faut pas être face à la Mecque, ni lui tourner le dos, et donc il faut être de profil !

      Clamer que toutes les religions c’est du pareil au même, parce que j’énonce une vérité (insupportable pour toi ?) sur l’Islam prouve ta partialité, ton partie pris, l’émotivité de tes réactions.

      Ceux qui ne respectent pas la loi islamique dans son ensemble ne peuvent pas se proclamer musulmans.
      Je suis un "fake" musulman donc, comme tant d’autres. Heureusement que la France n’est pas (encore) une terre d’Islam, sinon, ça me vaudrait la peine de mort (par égorgement à vif et décapitation de préférence) pour blasphème parce que j’ai osé émettre des critiques sur la "religion de paix d’amour et de tolérance". Quelle tolérance, hein !

      Sachant que le musulman pieux est censé respecter l’intégralité de la loi islamique, et qu’il n’existe pas d’islam modéré ou d’islam radical, parce que le Coran n’existe pas en version soft, et en version hard, mais en 1 seule et unique version, comment réconcilies-tu Charia et Lois de la République dans un même espace ?

      Voilà une question qu’il conviendrait de répondre en tout 1er lieu.

       

      • Soyons francs, ton message me procure la nausée ; il montre à quel point le chemin peut être encore long avant d’en arriver à la réconciliation nationale.
        Je vais te répondre, même s’il me parait pénible de discuter un tant soi peu avec toi.
        D’abord, concernant Lille : J’habite à Lille, dis moi quels sont ces sois disant aménagements qui ont transformés Lille en terre d’Islam. Ce que j’y ai vu, moi, ce sont des mosquée si bien fondues dans le paysage qu’elles en sont difficiles à trouver. Il y a bien des quartiers arabes, certes, mais si l’"arabité" est bien présente dans ces quartiers, la religion islamique, elle n’est pas exposée à la vue outre mesure. On y trouve seulement quelques boutiques et des boucheries Hallal. Pas de quoi affoler qui que ce soit.
        La loi islamique ne reconnait aucune autre loi ? C’est pourtant bien le prophète Mohammed (psl) qui a ordonné aux musulmans d’obéir aux lois des pays dans lesquels ils habitent. Pourquoi passes-tu ce fait sous silence ? Pour faire croire que nous, musulmans, envisageons tous les jours de désobéir aux lois, voire d’imposer les nôtres ?
        Concernant les toilettes, il n’y a, à ce jour, que je sache, aucune loi en France qui interdit à qui que ce soit de faire ses besoins dans le sens qu’il le veut. Alors, en veux-tu une ? Appelle ton député et demande lui d’en faire la proposition à l’assemblé nationale. ( ne t’étonnes pas trop s’il te rit au nez ;) )
        Concernant l’apostasie, j’ai plutôt l’impression que tu n’es pas musulman du tout. (pour dire vrai, je doute même du fait que tu t’appelles Karim, mais même si c’est bien le cas, je m’en fout complétement). Reste que, la vérité est que la peine de mort concernant l’apostasie n’a pas été instituée pour punir les apostats. C’est sortir la loi de son contexte historique. En effet, à l’époque du prophète (psl), certains polythéistes voulaient affaiblir la communauté musulmane de l’intérieure. Aussi, ils prétendaient être musulmans, restaient quelques mois pour faire croire à leur bonne foi, commettaient leurs méfaits, puis apostasiaient pour rejoindre les leurs. Face à cet abondance de fausses conversions, Dieu ordonna que tout apostat devait être condamné à mort, mais la sévérité de cette mesure ne visait qu’a empêcher les polythéistes malintentionnés de se convertir faussement. Et ce fut un succès !
        Si tu as vraiment quitté l’Islam, tu l’a fait sans même le connaitre. Sinon, inutile de faire semblant, car tu dis vraiment n’importe quoi.


    • @ Sam :

      J’avoue que c’est particulièrement exquis de te lire !

      # des mosquées qui se fondent dans le paysage, quelques boutiques et boucheries hallal, la religion n’est pas exposée outre mesure etc... ENORME !
      J’ai parlé de Lille pour prendre le cas emblématique et médiatique de la dhimmi Martine Aubry, mais si tu veux + cash, à qqs minutes en RER de Paris, tu peux te retrouver dans des quartiers complètement arabisés : barbus, djellaba et burqa à profusion !
      Tu veux de l’exotisme, pas besoin de payer +sieurs centaines d’euros le billet d’avion, pour moins de 10 euros aller-retour : changement de monde radical.
      Alors après, peut-être que ça t’émeut de te sentir "comme au bled" dans certaines zones de France, mais perso, je ne suis pas venu en France pour revivre comme labas. Mais si tel est ton souhait, retournes-y : l’original sera toujours mieux que la copie, les alloc en moins.

      # "C’est pourtant bien le prophète Mohammed (psl) qui a ordonné aux musulmans d’obéir aux lois des pays dans lesquels ils habitent. Pourquoi passes-tu ce fait sous silence ?"

      Ca, c’est magique, et à chaque fois on y a droit quand je lis des citations sur E&R. Même, des gens ont ici même dit que bien des versets étaient contradictoires. J’avais répondu au pourquoi du comment, mais ça été censuré, on verra cette fois-ci.

      Alors la lecture des textes pour les Nuls : il y a 1 règle fondamentale de lecture du Coran & Hadiths.
      Pour chaque sujet précis, c’est le DERNIER écrit qui vaut. Le dernier (dans le sens écrit en dernier, le + récent, ou le - ancien) écrit fait autorité sur tous les autres, fussent-ils contradictoires !

      Et ensuite, la phrase est tronchée, tu ne prends que ce qui t’arrange. Oui, il a ordonné aux musulmans d’obéir aux lois des pays non islamiques, TANT QU’ILS Y SONT MINORITAIRES.
      Et c’est là où c’est intéressant : c’est que le jour où ils deviennent majoritaires, ou en tout cas en position de force, là, ils doivent prendre le pouvoir et en faire Terre d’Islam.
      Tant qu’on ne fait pas le poids, on se plie aux règles, mais ça n’a pas pour but d’être éternel. Le but de la manoeuvre est de ne pas dévoiler ses intentions aux mécréants. Et le but est bien de conquérir la terre des mécréants et en faire une Terre d’Islam.

      Alors Sam, ça, tu l’as délibérément éludé dans ton analyse ?

      C’est vrai que ça ne va pas vraiment dans le sens de l’image de "paix, d’amout et de tolérance", qui est la vitrine dorée pour vendre l’Islam aux mécréants naïfs.

       

      • Je note que tu as parlé de Lille, mais dès que tu as reçu contradiction, tu as mis le cap sur Paris. Tu m’excuses mais je n’ai pas l’intention de faire le tour de France avec toi ;)

        concernant ma soi disant confusion entre charia et loi de la république, c’est toi qui n’a rien compris : Je te disait que concernant les toilettes, cette application de la loi islamique n’entre pas en contradiction avec les lois de la république. Donc que le musulman est libre de faire ses besoins dans le sens qu’il veut et que tu peut toujours réclamer une loi pour le faire interdire, ton député te rira bien au nez. (est-ce assez clair ou doit-on continuer ce débat stupide ? )

        Concernant les règles de lecture des textes, ce n’est certainement pas toi qui va m’apprendre quoi que ce soit. Le fait est que cette parole du prophète(psl) est toujours valable.
        Quant à la majorité, elle est à dissocier du pouvoir. Il faut, pour que les musulmans réclament l’application des règles islamiques dans un pays que la population musulmane y soit majoritaire. En France, actuellement, il y a soi-disant 6 millions de musulmans (ces chiffres sont faux car ils considèrent que arabes et musulman c’est pareil alors que ce n’est absolument pas le cas), pour plus de 65 millions d’habitants.
        Or, les musulmans ne peuvent pas être majoritaire par l’immigration, car il faudrait encore "importer" près de 45 millions de musulmans auxquels on donnerait la nationalité française pour que cela arrive (si l’on prend le chiffre faux de 6 millions pour vrai, or, les musulmans sont moins nombreux que les arabes). autant dire que ça n’arrivera pas de sitôt. Ils faut donc, pour escompter que les musulmans soient majoritaires en France qu’ils convertissent près de 30 millions de Français "de souche", ce qui n’est pas prêt d’arriver non plus, tu en conviendra. La lutte contre l’immigration est bien un problème central. Mais prétendre que les musulmans vont faire appliquer la charia en France, c’est complétement stupide. Nous sommes satisfait d’appliquer les lois de la république. Tout ce que nous voulons, c’est ne pas être traités comme des sous-citoyens, à qui l’on impose des lois dont on préserve les autres.


    • @ Sam :

      J’oubliais un autre truc énorme !

      "Concernant les toilettes, il n’y a, à ce jour, que je sache, aucune loi en France qui interdit à qui que ce soit de faire ses besoins dans le sens qu’il le veut. Alors, en veux-tu une ? Appelle ton député et demande lui d’en faire la proposition à l’assemblé nationale. ( ne t’étonnes pas trop s’il te rit au nez ;) )"

      Encore une fois, tu réponds à côté de la plaque, je te parle de la loi islamique, pas des lois de la République, mais c’est pas grave, tu sembles avoir du mal à distinguer les 2. Mais si t’es pieux, tu dois savoir t’orienter quand tu vas faire tes besoins. Je conçois que ça fasse rire les mécréants, mais pour le musulman pieux, c’est sérieux.

      Mais c’est très intéressant que tu fasses cette confusion entre charia et lois de la République, pour parler de ce qui t’arrange (et de choses à côté de la plaque), parce que, tu ne le sais peut-être pas, mais en Angleterre, c’est déjà le cas dans les hôpitaux, et ça ne tardera pas à arriver en France, à moins que ça soit déjà le cas à quelques endroits.

      En Angleterre, les infirmières doivent toute la journée déplacer les lits d’hôpitaux pour les orienter "dans le bon sens" selon la religion du patient. Je te laisse imaginer le bordel que ça doit être, des lits dans des sens différents, avec tout le matériel médical qui doit gêner, sans compter la perte de temps phénomélale !
      Alors les Anglais ont eu une idée magique : toute construction de nouveaux hôpitaux sera faite de sorte que dans les chambres, les lits soient d’office orientés dans "le bon sens", peu importe la religion du patient, il n’y aura qu’1 sens (et on devine qui ça concerne), et la chambre sera aménagée en prenant compte de l’orientation des lits.
      Pour les WC, je ne sais pas ce qu’il en est, mais quand on sait qu’il ont réussi à décider ça pour les lits, orienter les WC semble aller dans la logique des choses.

      Alors certes, ce n’est pas par une loi que ça s’est passé, mais ils l’ont fait, ils ont imposé à TOUS des prescriptions de la charia, je parie, au nom de "la diversité, l’antiracisme, les droits de l’homme, le multiculturalisme, le gauchisme blablabla", ah non, ils le disent pas "au nom du gauchisme" lol, ou "travaillisme" diraient-ils eux^^


    • #188203

      Cette histoire d’horaires aménagés des piscines m’a toujours fait rire... A ce que je saches si en ouvrant mon établissement a une certaine heure pour un certains publique et que cela est commercialement rentable... je ne vois pas ou est le problème... Si c’etait une piscine catholique High-Jacké par des sikhs enturbannés a la rigueur je pourrais comprendre mais que pour des raison commerciales de marketing ont segmentent par profit les obèses complexées ou les femmes ne voulant s’offrir aux regards des hommes... il est ou votre problème (ouais je sais la scroto-sainte laïcité ?).
      Je suis franco français musulman 100% pur jus français culturement pure... Ancien caporal dans l’armée j’admets que ma religion me poussant a faire le bien et réprouver le mal je risquerais de faire sauter le caisson a tout supérieur hierachique ou subalternes que j’estimerai être un danger pour l’humanité. Alors le choc des civilisation ? Certainement que non ! Par contre le choc avec les gros cons pour sur !


    • #188556

      @karim43,
      Tu ments ! Je suis d’Angleterre, il n’y a qu’une religion qui réclame qu’on change la direction du lit d’un patient... C’est l’Islam...
      Contrairement a ce que tu veux faire croire meme si cela est pratiquais a travers tout le pays ceci est très rare... C’est généralement des musulmans a l’agonie sur leur lit de mort... autant dire que cela révèle des derniers souhait d’un mourant ( un décalage de quelques degrés suffit ) ne pas être couché sur le ventre et ne pas avoir l’alignement de la mecque dans le dos de la tête. Toutes tes histoires fantasmes sur la direction des toilettes fait bien rire. Surement que tu confrontes tes idees au réel, toi. Ça ce voit que tu es un sérieux interlocuteur.


    • ER bah tiens lis a boucherie traditionnelle plie bagage

      Porte en verre brisée, stores arrachés, vitrines caillassées, la dernière boucherie traditionnelle de Nogent-sur-Oise est à vendre. Une boucherie halal pourrait la remplacer.
      A la boucherie-charcuterie des Trois-Rois à Nogent-sur-Oise, Didier et André, les deux gérants, et Jean-Pierre, le boucher, comptent les jours. Malgré l’ambiance bon enfant qui règne dans le commerce, les grandes moustaches de Jean-Pierre et les mots d’amitié échangés avec les clients relèveront bientôt du passé. [...]
      en trois ans, le commerce a été la cible de plusieurs dégradations. Le seul de la place, selon les deux associés, à être victime de ce « traitement de faveur
      Certains veulent sûrement nous faire partir d’ici », se désolent-ils. Porte en verre brisée, stores arrachés, vitrines caillassées… la dernière dégradation date d’il y a trois mois. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase.http://www.fdesouche.com/category/a... et ses partout colonisation y a tous les ingrédients Réunies autour d’un barbecue pour fêter l’anniversaire d’un enfant de la famille, deux couples ont vécu une soirée cauchemardesque samedi soir, dans un quartier tranquille de Neuilly-sur-Marne, en Seine-Saint-Denis.
      Tout commence vers 21 heures. Deux enfants des couples, des ados, sortent faire un tour dans le quartier avec leurs copines.
      Au coin de la rue, ils se font encercler par une dizaine d’ados, de 10 à 14 ans qui insultent leur copine avant que l’un d’entre eux ne sorte un Taser.
      Mon neveu a pris peur et lui a fait un balayage pour le faire tomber », raconte au Parisien Corinne, qui recevait chez elle.
      Les cris alertent les parents, réunis dans le jardin familial non loin. Ils les rejoignent vite. « Quand ils nous ont vus, ils sont partis. On a réussi à en attraper un ». Son mari « l’a sermonné puis on lui a dit de partir », poursuit-elle.
      Les deux familles rentrent alors chez elles poursuivre la soirée. Mais dix minutes plus tard, elles voient débarquer plusieurs jeunes d’une vingtaine d’années, armés de battes de baseball.
      Ils hurlaient : ‘on va vous tuer’ ». Les deux hommes tentent tant bien que mal de les contenir, tandis que les enfants, paniqués, rentrent dans la maison.
      Ils se jetaient à quatre ou cinq sur l’un d’entre eux et ils le traînaient plus loin, au coin de la rue, où un autre le frappait à coups de batte », témoigne la femme, encore choquéehttp://www.fdesouche.com/311203-neu...


  • Tous mes encouragements à Kamel Bechikh et Fils de France pour cette démarche de réconciliation nationale.
    La force spirituelle est inclusive et non exclusive (cf. la civilisation de l’Inde traditionnelle). Si aucune religion n’est supérieure à Dieu, toutes ne peuvent que se rejoindre dans une pure métaphysique issue de la Tradition primordiale (Cette dernière préexistante à toutes les traditions spirituelles et leur corpus religieux ou philosophique). L’Unicité Divine présente dans l’humanité multiple impose aux religions, -qu’elles soient monothéistes ou d’expression polythéiste-, de se soumettre à ce qui les uni.
    C’est bien ce qui nous uni dans notre authenticité spirituelle et notre élévation intérieure qui permet la fraternisation dans une cité-unie.
    Notre pays a été façonné par ailleurs dans sa mentalité singulière par plusieurs civilisations successives, chacune exprimant sa forme de sacré, de transcendance. C’est la sagesse même de construire avec cet héritage multimillénaire comme l’ont plus ou moins fait tous les peuples qui se sont agrégés sur ce territoire d’europe de l’ouest. Kamel me parait l’incarnation de cette sagesse là dans le fait de s’inCorporer ce patrimoine tout en pratiquant sa foi dans l’Islam. Cela me semble nettement plus subtil et vrai que de se revendiquer musulman en commettant des incivilités avec une mentalité consuméro-américaine par exemple...
    Notre ennemi à tous reste l’ignorance et la bêtise savament entretenues par nos maîtres.


  • #188116

    @Henty, tu dit : L’Islam s’est un peu construit contre le christianisme quand même puisqu’il a très souvent profité des hérésies chrétiennes (profiter de l’égarement des fidèles c’est bien lutter contre), comme l’arianisme et le nestorianisme mentionnés à juste titre au dessus. Il a même motivé et motive encore le massacre de chrétiens, faut pas non plus se voiler la face (sans mauvais jeux de mot).




    Tu noie le poisson... tu caches le fait que les premiers chrétiens (judeo-chrétiens) prêchaient pas du tout la Trinité... Que Paul de tarse (qui n’as jamais vu Jésus) l’assassin de chrétiens a prétendu avoir rencontré seul le fantôme de Jésus qui lui aurais révélé des secrets qu’il n’aurais nullement révélé aux treize apôtres qu’il avait pris soin de sélectionner. Seul les écrits de Paul sont trinitaire et principalement l’évangile de Jean qui est tout a fait différente des autres évangiles (la plus tardive et de loin : + d’un siècle après Jésus !!). C’est un mensonge de faire croire que des le début du christianisme la Trinité est LA croyance officielle. Les désaccords entre Paul et les apôtres sont éloquent... C’est toit qui devrais revoir l’histoire du christianisme... Tout simplement malhonnête !
    Pour ce qui concerne le massacre de chrétiens... Au moyen orient ils ont vécus au milieu des musulmans jusqu’à ce jour... Il me semble qu’on ne peut pas dire la même chose des communauté musulmanes dans le sud de la France, en Espagne ou dans le sud de la Grèce...  
    Quand a ta théorie comme quoi l’Islam serais a l’origine de la reforme. C’est bien ce que je t’avais dit la première fois... Tu part du fait que l’Islam a eu un impact sur la pensée occidentale... et habilement tu implique l’Islam dans la naissance de la reforme... On apprécie surtout que tout ça tu le fait sous le coup de l’intuition... C’est le serpent qui se mords la queue : tu prétends que l’islam c’est construite contre le christianisme... Tout en étant incapable de voir que la reforme s’est construit avec et contre le christianisme tout simplement...

     

    • Les trois personnes de Dieu (Trinité) sont bel et bien présentes dans la Bible. Ce n’est pas une invention a posteriori !


    • @Toi,

      "habilement tu implique l’Islam dans la naissance de la reforme..."
      Merci pour le compliment, il fallait en effet beaucoup d’habilité pour retrouver ce lien intellectuel. Je suis heureux que tu apprécie mon humilité à avouer mon intuition première et l’effort de recherche que j’ai fait pour répondre à ta question...


    • Moi, Peter Sellers à écrit :
      "tu caches le fait que les premiers chrétiens (judeo-chrétiens) prêchaient pas du tout la Trinité... Que Paul de tarse (qui n’as jamais vu Jésus) l’assassin de chrétiens a prétendu avoir rencontré seul le fantôme de Jésus qui lui aurais révélé des secrets qu’il n’aurais nullement révélé aux treize apôtres qu’il avait pris soin de sélectionner. Seul les écrits de Paul sont trinitaire et principalement l’évangile de Jean qui est tout a fait différente des autres évangiles (la plus tardive et de loin : + d’un siècle après Jésus !!). C’est un mensonge de faire croire que des le début du christianisme la Trinité est LA croyance officielle. Les désaccords entre Paul et les apôtres sont éloquent... C’est toit qui devrais revoir l’histoire du christianisme... Tout simplement malhonnête !"

      Bonjour Moi, Peter Sellers.
      Les premiers chrétiens préchaient la Trinité puisque l’Eglise suivant l’enseignement de Jésus nous baptise au Nom(au singulier) du Père ET du Fils ET du St-Esprit.(EV de St Matthieu 28.19). La communauté de Jérusalem préchait la Trinité c’est évident, et ce que vous nommez par le nom de judéo-chrétiens regroupent plusieurs groupes différents dont certains étaient des hérétiques et n’étaient pas chrétiens, et donc n’était pas de l’Eglise. Remarquez que les catholiques et les orthodoxes ainsi que les protestants(luthérien) prèchent la Trinité quelque soit leurs autres divergences.

      Ensuite votre jugement sur St Paul ne vous honnore pas et montre bien(hélas) le mépris sous-jacent que vous avez envers les chrétiens.
      Déja l’énormité du(je cite) : "Seul les écrits de Paul sont trinitaire et principalement l’évangile de Jean." Faudrait savoir si c’est seul Paul ou pas. De plus je vous ai cité en exemple l’évangile Matthieu qui bien que différent de Jean, n’en n’est pas moins explicite.
      La Trinité et l’Incarnation du Fils de Dieu sont les croyances officielles de l’Eglise depuis le début ne vous en déplaise.
      Les recherches récentes montrent de plus en plus malgré ce qu’on voulait nous faire croire que les écrits de Paul, mais aussi les quatres évangiles sont des écrits récents, plus récent que ce que l’on nous disait(et donc même Jean).

      Vous nous donnez le conseil afin de mieux connaitre l’islam si on veut en parler, d’aller aux sources et de demander aux principaux intéressés : les musulmans.
      Soit, mais alors faites de même avec nous, c’est la moindre des choses.

      Bien à vous.


    • #188619

      @petitJean, désolé si je vous es choqué. Je disai que l’evangile de Jean était différente des autres évangile (et la plus tardive) qu’elle seule ne fesai mystere de la trinite. Mes sources sont exclusivement chrétiennes, bien que techniquement je n’ai jamais été chrétiens. Les nombreux conciles prouvent contrairement a ce que vous dites que le dogme de la Trinité n’était pas une chose partagées, combien d’eveques trinitariens et d’anti-trinite ? Je n’ai aucune considération pour Paul, mais je ne crois pas l’avoir insulté et encore moins les chrétiens.
      Concernant la Trinité c’est un débat théologique... si l’église (selon vous) ne supporte pas qu’on questionne l’histoire de la révélation c’est que l’idée que je me fait du culte chrétien est erroné. Jésus a choisit des compagnons, intime des apôtres, il leur a transmit un message afin qu’à leur tour il le transmettent. Paul, lui n’as pas rencontrer Jésus de son vivant. Ils se quereller avec eux, accuser certains de prêcher un faux évangiles (pas le sien). Quand on connait l’histoire du christianisme la Trinité est une chose qui fut imposée. La plupart des théologiens le disent, ce qui ne va pas a l’encontre de leur croyance : puisque ce que l’eglise décide est la volonté de Dieu, du saint-esprit si il y a Trinité : ainsi soit-il ! Soit dit en passant j’acceptes cette logique... Mais je me refuse votre catéchisme approximatif peu versé dans ces faits établis par la majorité des théologiens.


  • Je ne comprenais pas bien au départ la démarche de Fils de France mais à ce jour beaucoup de chemin a été parcouru et franchement je trouve leur travail épatant de sagesse. Oubrou ici, de Benoist par là, hier Védrine et Chevènement, Dupont-Aignant...
    Fils de France à le mérite de nous permettre de percevoir que chez les musulmans français il n’y a pas que des racailles, des indigents de le républiques ou des barbus en djalaba...
    Merci à vous mesdames, messieurs de Fils de France, vous forcez le respect.


  • #202790

    Bonjour,
    Je réagis à cet article pour le moins "angélique" qui parle de conséquences...
    L’idiot regarde le doigt... Alors comme je ne suis pas du tout un adepte du souk je vais aller aux causes...
    Les français de souche ne sont pas des colons... La majorité paye donc pour une minorité.
    J’aime assez le courage de Kemi Seba... et un autre article d’ER répond très bien à celui ci... En tant que cause.
    Simplement je ne fais pas aux autres ce que je n’aime pas qu’on me fasse, donc je ne vais pas dans des pays musulmans... Et si autrui me piétine je ne cherche pas un subalterne à qui faire subir ce que j’ai subi...
    Le concept d’honnêteté autour de la méditerranée n’est pas le même que dans le reste de l’Europe chrétienne... AS en parle très bien : Logos contre sophisme... ou l’intelligence contre l’orgueil de malin...
    En France on s’assimile plus que l’on s’intègre voilà pourquoi les migrants européens sont de meilleurs français au sens de l’honnêteté intellectuelle, du mode de vie et la manière d’être perçus par les "accueillants".
    Donc la bataille de postillons que j’ai lu dans les commentaires... n’en vaut pas l’usure des doigts sur le clavier... Posez-vous plutôt des questions sur les sionistes : si il y en a qui doivent partir de France c’est eux en premier... BONJOUR LE DEFI... le reste avec un peu de savoir vivre à la française uniquement, ça se fera pépère.
    Anecdote : Quand je me battais dans la cour d’école (catholique) avec un autre : Frère André (un Lassalien) nous choppait par le col et nous disait : "vous voulez vous battre, PARFAIT... On va organiser un match de boxe... Vous, vous encaisserez les coups et moi j’encaisserai l’argent" .... Les frères Acariès devaient le connaitre lol...
    Merci à Alain Soral pour sa franchise, son honnêté et les risques qu’il prend en conscience.
    Vive la France et inch Allah VIVE LE ROI


Afficher les commentaires suivants