Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Amnesty International et Human Rights Watch : les mercenaires de l’Empire

Sous la présidence d’Obama, l’impérialisme étasunien a endossé les habits de protecteur des peuples de la planète grâce à une rhétorique humanitaire bien ficelée qui sert aujourd’hui à enrober chaque agression, chaque violation de la loi internationale, chaque guerre de pillage et/ou de conquête.

Les anciens colonisateurs européens et leurs cousins d’Amérique, naguère enrichis par le génocide des Indiens et l’esclavage africain, veulent nous faire croire qu’ils protègent aujourd’hui les peuples qu’ils massacraient hier. Mais si la liberté, voire la vie, des peuples de couleurs ou non-chrétiens, n’avaient jusqu’ici que peu d’intérêt pour les défenseurs des valeurs démocratiques, force est de constater que, dans la configuration géopolitique actuelle, les droits de l’homme sont devenus le mot d’ordre de l’Empire. Et les soi-disant organisations occidentales spécialisées dans la défense des droits humains occupent une place stratégique de premier plan.

Parmi ces organisations, Amnesty International et Human Rights Watch. Elles dépensent ainsi toutes les deux une grande partie de leur énergie à soutenir les États-Unis et leurs affidés, pourtant bien connus pour piétiner allégrement la souveraineté des pays les plus faibles comme s’ils incarnaient à eux seuls le droit international.

Á la mi-mai, des milliers de manifestants pacifistes ont protesté contre le sommet de l’OTAN à Chicago. Dans le même temps, Amnesty International organisait un contre-sommet dont les rangs étaient formés de militants favorables à l’intervention de l’Oncle Sam en Afghanistan. La tristement célèbre Madeleine Albright, qui estimait il n’y a encore pas si longtemps que la guerre en Irak et l’embargo, pourtant responsable de la mort de milliers d’enfants, se justifiaient, s’est naturellement joint à ce macabre cortège.

L’ancienne secrétaire d’Etat (sous l’ère Bush, excusez du peu) et l’ONG ont depuis estimé que la présence étasunienne en Afghanistan devait se prolonger autant que nécessaire pour le bien des femmes afghanes. Un exemple parmi d’autre de la collusion entre les uns et les autres…

Et une position d’autant plus incompréhensible que les États-Unis ont dépensé des milliards de dollars dans une joint-venture avec le Pakistan et l’Arabie saoudite pour aider les islamistes à renverser le président Mohammed Nadjibullah qui, soutenu par l’Union soviétique et animé par des idées progressistes, avait pourtant plaidé la cause des femmes afghanes.

Aujourd’hui, Amnesty International et Human Rights Watch accusent de concert la Chine et la Russie d’être des ennemies des droits humains en Syrie parce que ces pays ont tous deux refusé de jouer la carte de l’intervention militaire dont on connaît désormais les conséquences en Libye.

Lorsqu’Amnesty International et Human Rights Watch font activement campagne en faveur d’une guerre, il est curieux de constater que cette dernière colle systématiquement aux plans de l’Empire.

Ces deux organisations humanitaires ont fourni une grande partie des munitions durant la guerre aux rebelles libyens tout en se faisant caisse de résonnance de la propagande étasunienne en faisant croire au monde entier qu’un massacre imminent allait se perpétrer à Benghazi.

Ces deux associations pratiquent en réalité l’imposture à l’échelle planétaire, feignant d’un côté de s’occuper des droits humains et soutenant de l’autre les États-Unis et leurs affidés dans leurs guerres impérialistes tout en se drapant des oripeaux du droit international.

Amnesty International et Human Rights Watch sont bel et bien de parfaits mercenaires de l’Empire.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Article qui m’amuse énormément. J’ai quand même une bonne mémoire et un souvenir tres net du soutien inconditionnel d’amnesty international pour le parti Baas dans les années 70 et 80.

    Amnesty international, Human rights watch, il manque un troisième larron pour avoir un bon vrai tiercé gagnant... Ou est Greenpeace dans ce meli-melo ?

     

    • #186866

      Très juste , il manque un 3ème qui doit se cacher sous les appelations Greenpeace ou WWF...


    • il y en a un paquet en réalité, choisi en fonction des besoins de la propagande (cf OSDH en ce moment pour la Syrie, géré par "un marchand de kebab" dixit Poutine)


    • WWF dont le fondateur fut le Prince Bernhard des Pays-Bas, l’ex-officier nazi, père de Béatrix , la "Reine des Coquillages", invitée permanente à vie du Groupe Bilderberg, normal c’est son père au synthétiseur qui a aussi fondé ce groupe avec Rockefeller à la guitare basse. Musique genre Satanic Rock. Jacques-Yves Cousteau, eugéniste notoire avec son bonnet rouge à l’odeur de hareng pourri, comme son âme, fut un membre éminent du WWF. Ouf, on est sauvés !


  • Deux organismes de l’Empire dont le but est de "justifier".

    Justifier une intervention, un changement de pouvoir, un soutien à une opposition.

    Justifier une guerre, un coup d’état, des sanctions économiques...

    Bref, justifier à peu près tout pour conquérir illégalement...


  • J’attends d’E&R le développement d’une rhétorique efficace contre les causes "justes" et les hommes ou les groupes de "Bien" accouchés par une société d’inversion des valeurs.

    - Il faut démonter les idées pseudo-anarchistes, pseudo-gauchistes qui animent ces connards d’étudiants et de profs !
    - Il faut démonter toutes ces organisations qui se disent aider l’humanité en aidant l’impérialisme.
    - Il faut démonter les groupes de charités (genre les enfoirés) qui sont autant utiles aux malheureux qu’un pansement sur une jambe de bois.

     

    • Il faut surtout arrêter d’avoir une pensée binaire basique : les enfoirés sont l’œuvre de coluche et même si les stars travaillent leur image en allant au concert, il y a une réalité d’aide "sans idéologie discours ou baratin".

      Idem pour "les connards d’étudiants et de prof", il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Le monde est complexe et classer tout et n’importe quoi en "pro empire" ou "résistant" est idiot et démontre un manque de recul et d’une certaine sagesse.


    • Je pense être plutôt d’accord avec Matrix, c’est faire preuve de naïveté que de ne pas voire la récupération de l’image et de l’aura de Coluche par cette bande d’enfoirés, pour preuve le concert des enfoirés de mars 2011 où les références à l’oeil d’Horus et au 666 sont omniprésents, si c’est pas de la charité, ça. Attention au recul, le casse-gueule n’est pas loin !
      Et cela n’a pas échappé à beaucoup de gens :
      http://fr.video.search.yahoo.com/vi...


  • The biggest civil SPY in the real field round the world .
    Que de beau noms humanitaro-démocratiques pour plaire à tout le monde .
    En fait c’est les plus grands espions civils en activité sur le terrain dans le monde .


  • bonjour

    Rien à redire à cet article , juste une précision : ce sont 500000 enfants irakiens qui sont morts des suites de l’embargo yankee . Chiffre admis par la mégère Albright qui a même eu le culot de déclarer que si c était le prix à payer pour la paix (sic )alors il fallait le faire ; impayable la virago !


  • Réponse Russe aux voyous de l’empirer eprésenté par la vieille peau de Clinton :

    ONG russes "agents étrangers"
    La Douma (chambre basse du parlement russe) a approuvé le projet de loi controversé octroyant aux ONG russes financées depuis l’étranger le statut d’"agent étranger". En vertu de ce projet, les organisations non-gouvernementales exerçant des activités politiques et bénéficiant d’un financement étranger seront soumises à un régime juridique particulier qui prévoit, en cas d’infraction, une amende allant jusqu’à un million de roubles (24.500 euros) ou une sanction pénale pouvant atteindre quatre ans de prison.


  • Vladimir Poutine est actuellement en train de légiféré pour interdire toutes ces assos pseudo humanitaire financées par l’étranger,celle-la même qui organise les manifs a Moscou et qui sont d’après elles la voix du peuple. " Dis moi qui te paye,je te dirais pour qui tu travail. "

     

    • Les ONG ne sont rien d’autres que des Trolls Globalistes pour anéantir les différentes cultures/traditions des Nations du monde entier. C’est aussi un moyen pour déclarer des guerres au nom des "Human’s Right" et une excuse pour faire des ingérences politiques dans les pays étrangers, bref ça sent le Globalisme culturel/politique a plein nez. Comme dit plus haut, la Russie a raison de leur botter les fesses, ils sont assez grand pour gérer leurs problèmes tout seul...