Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : Ali Benflis déclare être le vainqueur de l’élection

Abdelaziz Bouteflika a beau avoir remporté jeudi la présidentielle algérienne avec 81 % des voix, son principal adversaire, Ali Benflis, n’en démord pas. Crédité de 12 % des suffrages par le ministère algérien de l’Intérieur, l’ancien Premier ministre affirme ne pas reconnaître les résultats et proclame même sa victoire. Il s’en explique dans une interview exclusive au Point.fr

Le Point.fr : Depuis l’annonce des résultats, vous dénoncez des fraudes. Avez-vous des preuves ?

Ali Benflis : La meilleure preuve est que le Conseil constitutionnel est une institution aux ordres en Algérie. Il a pris parti en acceptant une candidature (celle du président Bouteflika, NDLR) qui souffrait déjà de beaucoup de suspicions. Le président-candidat a présenté, nous a-t-on dit, quatre millions de signatures de citoyens, qu’il aurait réunies en l’espace de 48 heures. J’ai dit au président du Conseil constitutionnel que ces signatures avaient été apposées à l’insu de leurs auteurs. Or, le Conseil n’a pas relevé qu’il y avait eu faux et usage de faux. La fraude a donc débuté avant même le jour de l’élection. Ensuite, le gouvernement a utilisé l’administration algérienne, du sommet à la base, qu’il a transformée en comité de soutien du président de la République.

Mais qu’en est-il du scrutin même ?

Ali Benflis : Le jour J, j’avais dépêché mes observateurs dans les bureaux de vote. Certains, et ils sont nombreux, ont été purement et simplement chassés des centres pour que l’on puisse laisser l’administration continuer l’oeuvre qu’elle avait déjà commencée. D’autres ont été menacés, ou même enlevés pendant quelques heures, le temps de remuer ce qu’il y avait dans les urnes. Certains, enfin, ont été achetés. Le grand gagnant de cette affaire est la fraude, l’argent sale, et ces quelques organes d’informations qui ont pris fait et cause pour une candidature (celle de Bouteflika, NDLR).

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mises à part les législatives de 1991 - qui ont été annulées par un coup d’Etat - toutes les élections sont truquées en Algérie depuis... 1962 ! Mais en France c’est encore plus fort : les législatives sont truquées par le scrutin majoritaire à deux tours depuis... 1958 ! (l’intermède 86-88 est trop court pour etre pris en compte) et mis à part quelques "esprits chagrins", tout le monde s’en satisfait ! Nous n’avons donc AUCUNE LECON à donner aux Algériens en matière d’élections truquées .

     

    • Qu’est qu’il faut pas lire...

      Tu confonds mode de scrutin et bourrage des urnes...


    • Le bourrage d’urnes et le scrutin majoritaire à deux tours sont des escroqueries, puisque les deux empêchent la représentation réelle du peuple. La différence est que le deuxième est légalisé par ceux qui détiennent le pouvoir et qui profitent de cet avantage pour voter des lois qui leur permettent de le garder. Donc effectivement, nous n’avons aucune leçon à donner ni aux Algériens, ni aux autres, en général.


    • Les élections en elles mêmes empêchent d’avoir des représentants représentatifs les copains parce que pour pouvoir mener une campagne, surtout à l’échelon national, il faut avoir avec soi l’argent et les médias, donc l’argent et l’argent, le pouvoir et le système ! C’est pourquoi, il ne peut pas y avoir réellement de candidat hors système dans le système représentatif tel qu’il est pensé, les candidats hors système sont systématiquement boycottés ou au mieux diabolisés médiatiquement.
      Il faudrait que tous les candidats puissent après avoir réuni un certain nombre de signature de citoyens, bénéficié d’une enveloppe financière équitable distribué par l’état et d’un temps de parole médiatique équitable pour pouvoir mener leur campagne de façon impartiale.
      En dehors de ces conditions, les élections sont des enculades, pour choisir par quel coté les citoyens veulent que le système les encule ! ^^


  • Le bourrage des urnes...c’était déjà comme ça en Algérie française donc...rien de nouveau sous le soleil du Maghreb....l’armée et le pétrole sont les rais de ce pays et la démocratie reste du type bolchevique !

     

  • agent imperial

     

    • Effectivement. Il me parait tout à fait antipathique au premier regard. Affaire à suivre avec attention.


    • Avec l’accord de Fafa boutef l’agent sioniste est réélu pour dilapider le pays pour 5 ans encore. Ces agents sionistes vont quitter le pays une fois qu’il sera endetté jusqu’aux os.
      Pour répondre à Soral qui disait que l’Algérie allait bientôt être attaquée par l’Otan and CO, moi je pense que ça ne sert à rien qu’ils attaquent l’Algérie puisque c’est déjà leur propriété. Ils en font ce qu’ils veulent, ils pillent les richesses, ils placent leurs hommes, ils prennent les marchés, ils nous vendent toute leur merde, ils nous interdisent de produire localement, ils soutiennent et appuient leurs hommes pour dilapider le pays et transférer l’argent à l’extérieur.
      Ils devraient tous êtes jugés pour haute trahison.
      Je milite pour le retour de la guillotine et du bûcher en pleine place publique ! Juste en dessous du Monument des Martyrs !


  • Les Médias aux ordres tel que Le Point...vont et veulent tout faire por créer la confusion en Algérie, comme lors des faux "printemps arabes" on donnant la parole seulement aux opposants qui généralement son soit pilotés de l’extérieur, soit des non patriotes...Que veut Benflis ?? Une bénédiction de BHL, Soros... Une intervention de l’OTAN ??
    Rappelons aux ennemis (aussi bien de l’intérieur que de l’éxterieur) du peuple algérien que celui-ci vient à peine de respirer après 10 années terribles de massacres, d’attentats.., tout en sachant que les stigmates de cette décénnie noire sont encore vivaces, d’ailleurs, pas plus tard qu’hier 14 Militaires ont été tués par les terroristes.

    Voici une vidéo où BHL appel de ses tripes à un "printemps arabe" en Algérie pour la mettre à feu et à sang comme en Libye, Syrie...

    http://www.youtube.com/watch?v=qMrl...

     

    • DOnc tu ne proposes de choisir entre Boutef ou BHL ?
      Nous avons donc le choix entre la peste et le choléra !


    • A chosir entre un patriote tel que Bouteflika ayant rétablit la paix civile ( et ce dans le cadre de la fameuse concorde civile.. après une terrible guerre civile) un Bouteflika (même en fauteuil roulant) ayant fait de l’Algérie un des pays les moins endettés au monde, reposant sur plus de 200 Milliards de Dollars de réserve de change en devise, qui a mis des Millards de Dollars dans les infrastructures, routes, autouroutes, hopitaux, universités...etc.. qui prête même au FMI et non l’inverse, tout on redorant le statut de l’Algérie sur la scène internationale (l’Algérie n’a jamis reconnu ni les rénégats libyens du CNT, ni les rénégats syriens du CNS les 2 pilotés par l’OTAN...) et un sioniste mondialiste, véreux de la termpe de BHL qui plus est responsable du chaos libyen et ukrainien, le choix et vite fait.


    • Printemps arabe, OTAN, blablabla...
      D’abords l’OTAN est déjà là.
      Ensuite, c’est justement dans une dictature et un système politique complètement fermé et pourri que l’on peut lancer ce genre d’opération. Si il y avait une vraie vie politique et de vraies élections, il n’y aurait aucune chance de déstabiliser le pays.
      Alors dire que Boutef c’est la stabilité, c’est n’importe quoi !
      Quant à Benflis, il a joué son rôle de lièvre. Maintenant, il veut avoir sa part quand Boutef sautera.


    • Parce que c’est le leadership de Bouteflika et ses connaissances en Management qui ont fait gagner 200 milliards à l’Algérie !!??? NON c’est le sous-sol algérien c’est tout !
      Déjà les 200 milliards sont planqués dans des banques américaines, donc tirer du pétrole et du gaz pour le convertir en dollars puis le planquer chez Goldman Sachs ou JPMorgan constitue en soi un acte de trahison. L’Algérie n’a même pas renouvelé ses stocks d’or comme le fait la Chine, la Russie, ou l’Inde ! Nada ! Ils vendent du gaz et planque le fric chez leur maitre les américains pour qu’ils les laisse gouverner encore quelques années ! TOus les discours pseudo nationalistes, pseudo antisionistes c’est de la fumisterie ! Ils sont collabos et même esclaves de l’empire !!
      Boutef n’a absolument rien fait, sauf vendre le sous-sol algérien aux compagnies américaines qui font tout le travail et qui nous donnent des miettes ! Je ne veux même pas parler de l’argent gagné en noir par les rétrocommissions ! Jamais on a vu autant d’argent liquide en Algérie ! C’est devenu une banque en plein air !
      Soyez lucides ! Comment un type sur chaise roulante peut présider un pays de 38 millions d’habitants et le plus grand pays d’Afrique ! On lui souhaite le rétablissement comme on le souhaiterait à tous les malades de la planète, mais nous dire qu’il doit rester président, et qu’il peut occuper le poste de président c’est de la foutaise !
      Il a brisé toute l’ossature de l’état et créé un état parallèle. C’est ça qui paralyse l’Algérie d’aujourd’hui. Jamais l’administration algérienne n’a été aussi faible !
      VOus avez le droit de défendre ce type mais arrêtez de délirer. Le peuple n’est pas dupe !


  • Bien que je ne sois pas partisan de Bouteflika (la "momie" comme dirait LLP), ça pue la tentative de déstabilisation de l’Algérie.

    Wait and see

    Courage au peuple algérien

     

    • #794094

      la pomme pourrie tombera de l arbre d elle même ,pas besoin de manipulation c est leur incompétence et cupidité qui les mènera vers la chute ,le model économique actuel ne fonctionnera pas éternellement pour les maintenir en place .

      des fois il suffit d un rien .

      pour repondre a celle d en haut "avicienne" Boutef a gaspiller l argent du pays et les voleurs au sommet agissent dans l impunité total ,sans oublié les problèmes qui s aggrave de jour en jour le logement les traitement medicaux pour les cancéreux la disponibilité des médicaments ....etc et je ne cite que les plus importants car il faut voir l’anarchie au quotidien c est irréel , l aménagement territorial c est un drame le tissu urbain horrible .....bref le seul point positif en ce moment et pas des moindres le terrorisme a presque disparu et c est pas grâce a Boutef c est grace a dieu .


  • Belle mise en scène :
    - un pseudo opposant qui prétend avoir été volé,
    - un président sortant moribon réélu façon Benali,
    - ce dernier trépassera d’ici peu ou s’auto déclarera inapte à rester aux commandes,
    - on rendra à César ce qui appartient à César : Benflis le sauveur.
    Ou comment faire du neuf avec du vieux, par un petit tour de passe-passe...

     

  • Entre le bourrage des urnes et les bourrages des cranes, nulle différence, c’est une et même chose. C’est de la comédie dell’arte. Quand on voit à quel matraquage idéologique et quelles entourloupes de séduction que l’occident de l’argent et des guerres de soumission emploie à travers ses divers réseaux, canaux de désinformation et de rétorsion, organisations de charité fliquées, organisations d’aide conditionnée servant à larguer leurs surplus industriel ou passé de mode technologiquement parlant… , l’espoir même est condamné. Quand des chétifs viennent parler de ceci ou de cela, tout en rallumant des lueurs d’espoir, on se dit que la vie peut prendre ses droits même dans l’obscurité proche de l’absolue. Est-ce suffisant ? Je n’ai pas de réponse puisque c’est de la pensée et de la réalité dans leur entrelacement et leur éclairage mutuel que cela dépond. Entre la pensée élitiste d’antan et la pensée fast-food de notre époque, le choix est biaisé et sans issue dans les deux cas. Alors il nous reste qu’à nous mouvoir aux rythmes du roulement des tambours et des chants filiformes des faiseurs d’opinion. Et à nous amuser comme on peut.
    Pour amusement et uniquement, je pointe le 1er commentaire qui dit : « … Mises à part les législatives de 1991 - qui ont été annulées par un coup d’Etat … ».
    C’est les élections les plus truquées de l’histoire de l’Algérie et elles visaient à désarçonner et à déstabiliser le mouvement des pays-non-alignées en accointance avec la Russie. Bien sûr, le gros du gibier comme l’inde, l’Indonésie et l’Egypte, a été déjà désarçonné. Il ne restait que l’Algérie et l’ex-Yougoslavie qui, d’ailleurs entretenaient de profondes relations entre elles. Pour les faires tombées, on s’est servi des islamistes et des ethnies. Même scénario avec les révolutions arabes qui visait à soumettre ce qui restait, la Lybie et la Syrie. Les islamistes avec leur idéologie de l’instit, idéologie assez répondu sous différentes formes et en différentes latitudes, particulièrement en France, sont très efficaces comme contremaitres et mercenaires à leurs heures perdues. L’idéologie de l’instit, c’est l’idéologie de la petite bourgeoise pleutre. Elle peut se décimer, s’anéantir et anéantir ce qui l’entoure que d’admettre son inefficacité à faire l’histoire.

     

    • Ce sont là des propos gratuits.

      "les législatives de 1991... C’est les élections les plus truquées de l’histoire de l’Algérie" : C’est pour ça que le pouvoir a interrompu les élections, licencié Chadli et rappeler Boudiaf.

      "les révolutions arabes qui visait à soumettre ce qui restait, la Lybie et la Syrie" : Oh ! mais vous avez oublié l’Egypte qui n’a jamais fait parti des non-alignés. Evidemment, vos propos gratuits ne marchent pas pour l’Egypte.

      Je m’arrêtes là, sinon je devrais éditer tout votre commentaire, Monsieur le professeur.


  • Suite.
    2e commentaire : ...l’armée et le pétrole sont les rais de ce pays et la démocratie reste du type bolchevique ! »
    Par les temps qui courent, n’ importe où au monde, le choix n’existe qu’entre l’armée (Chavez était un militaire) et une bourgeoisie apatride. L’Algérie avance à grand pas vers une bourgeoisie apatride, et l’armée algérienne finira comme les autres armées, une armées au service d’une caste comme en France et ailleurs.
    3e commentaire : « Avec l’accord de Fafa boutef l’agent sioniste est réélu pour dilapider le pays pour 5 ans encore… » Ce sont là des propos gratuits. Les vrais agents sionistes jubilent en entendant ce type de propos, car ils aiment surfait sur les esprits flous.
    4e commentaire : « Printemps arabe, OTAN, blablabla...
    D’abords l’OTAN est déjà là. » Même que le 3e commentaire.


  • J’ai appelé mon oncle qui vit en algerie : il ma dit qu’il avait voté pour bouteflika ainsi que tout son entourages et ses amis. Il ma dit que la veille , les gens claquait des pétards dans la rue et fetait la réélection de BOut. Je lui ai parlai du fait qu’en France , la plupart des médias caca disait qu’il y avait triche . Il ma affirmait que c’était faux et que les gens aimait BOut et que par principe et pour toute les choses qu’il a faite, il est normal de revoter pour lui . IL ma dit que les algériens ne veulent pas de printemps arabe, ne veulent pas conflit. Il ma dit que l’OTAN n’attendait qu’une chose , c’est qu’il y est des conflits en algerie et que le peuple en a conscience. C BEnfis le harki. Je lui ai également posé la question sur le fait qu’il est évident que bout est trop malade . Il ma répondu en être conscient et qu’en plus de l’homme c’est tout un gouvernement qu’ils ont reelu. Donc média français , pk ne pas faire votre travail de journaliste en interrogeant tout simplement les gens au lieu de mettre en place votre propagande sioniste et mensongère.

     

    • Les gens qui ont voté, ont voté Boutef. Normal, il n’y avait personne d’autre. En plus, on leur a dit c’est Boutef ou le terrorisme.
      Est-ce que ça veut dire que le peuple voulait Boutef plutôt qu’un Poutin algérien ?

      Quand on parle bourrage d’urne, on parle plus de taux de participation que du pseudo-opposant Benflis.


  • Benflis et un homme du sérail,de 1999 a 2004,il a été un fidèle premier ministre de Bouteflika,alors,comme « opposant »,il n’a jamais été vraiment crédible...
    En Algérie,ceux qui votent,le font majoritairement pour le pouvoir en place,aucun des candidats de l’« opposition » n’a suffisamment de représentativité pour menacer Bouteflika,l’absence de fraudes aurait tout au plus conduit a un second tour dont le pouvoir n’aurait jamais toléré ....
    Dès son accession au pouvoir en 1999,Bouteflika a neutralisé et discrédité ce qui restait de l’opposition politique légale en Algérie ,tous les moyens étaient bons,corruption,postes ministériels ou consulaires...
    Pour les politiciens incorruptibles,poursuites judiciaires,abondons de toute contestation politique a l’intérieur du pays ou a l’exil a l’étranger dans le meilleur des cas...