Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ancien Régime : les mensonges de la République

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

72 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1010945
    le 25/10/2014 par resistance83
    Ancien Régime : les mensonges de la République

    Vive le lieutenant du christ !


  • #1010961

    Excellent et impressionnant ce documentaire.

     

  • #1010967

    Le problème de la révolution des sans-culottes c’est qu’elle fut fomentée par les sans-calottes sur zboubes car sur tronches ! Vive les Lumières blanches de ce siècle qui viennent éclairer les Noires dans lesquelles les 19ème et 20ème siècles se sont perdues !


  • #1010972

    C.Q.F.D

    ISAAC le Chapelier fou...déjà à l’oeuvre....Le début d’une longue tribulation pour la France !


  • #1010978

    Je suis loin d’être royaliste mais je trouve ce résumé très intéressant
    1789 restera la première bombe de destruction de la République.


  • #1010997

    Tôt ou tard, il faudra abattre la Gueuse. C’est une question de vie ou de mort...

    Vive le Roi, vive la France.

    IC XC NIKA

     

    • #1011181

      Pourquoi ne pas revenir aussi à l’age des cavernes lorsque mémère rebiffait elle se prenait un tarte dans la gueule !!!....

      Vive la préhistoire, vive les mammouths !!!....

      LOL MDR


    • #1013751

      Beaucoup de pays avoisinants sont des monarchies. Vivent-ils selon vous à l’âge des cavernes ? Réfléchissez 5 secondes avant de commenter.


  • #1011013

    Excellente synthèse, mais qui a un effet pervers : le processus de "misérabilisation" du plus grand nombre a été enclenché depuis + de 3 siècles et semble inexorable.

    Comment l’enrayer aujourd’hui ? La sortie par le vote ? je n’y crois pas. Provoquer le chaos et s’organiser pour y survivre ne nous prédestinera pas "de facto" à la solidarité.

    Je me sens impatient, impuissant, fatigué, attristé mais pas effrayé, ni "démobilisé".

    Par ailleurs, si un E&Rnaute connait quelques historiens du moyen age travaillant avec l’honnêteté d’une Marion Sigault ou d’un Henri Guillemin, je suis preneur de références (D’avance merci)

     

    • #1011090

      Il y en a quelques legions. Mais on trouve en poche pas mal d’ouvrages de Duby. Commencez donc votre initiation par lui.


    • Le problème n’est pas de trouver des historiens honnêtes, mais de savoir ce que vous cherchez. Si vous attendez d’eux qu’ils disent ce que voulez qu’ils disent, alors laisser tomber, pour le Moyen Age comme pour toute autre période de l’histoire. Et puis cessons un peu de confondre les historiens avec les misérables propagandistes de l’histoire qui se répandent sur nos plateaux télé. Quand aux profs ils suivent les instructions (avec plus ou moins de zèle, il est vrai).

      Sinon, rien de très compliqué : Georges Duby déjà cité ainsi que Jacques Le Goff ou encore Jacques Heers. Et puis soyons fous, pourquoi pas Marc Bloch. Evidemment il s’agit de classiques. Ce n’est pas ma période de prédilection donc je peux difficilement vous donner des noms d’historiens plus récent, mais ça vous laisse déjà pas mal de pages à lire.

      Ah et pour ne pas multiplier les messages j’en profite pour répondre à une phrase de Souf :
      "1789 restera la première bombe de destruction de la République"
      Phrase qui ne manque pas de piquant lorsqu’on sait que la république, proclamée en 1792, je le rappelle, n’existe alors ni dans les textes ni même dans les esprits des révolutionnaires qui avaient, même pour les plus extrémistes, bien du mal à envisager qu’il soit possible d’avoir un autre régime qu’une monarchie (comme d’ailleurs les tant détestés philosophes des Lumières, mais passons).


    • on ne peut pas vraiment choisir comment ca se goupille, on ne peut qu’augmenter la probabilite pour que ca se goupille, en partageant nos vérités, vous ne verrez peut-etre pas le fruit de votre travail de votre vivant, mais au moins vous aurez participé


    • et aussi ce que le documentaire ne dit pas, c’est que beaucoup de tetes ont du tomber pour imposer cette idéologie politiquement, ca serait peut-etre un raccourci, mais un raccourci tres risqué pour ceux qui l’empruntent en premier


    • Bonsoir,
      Naissance de la noblesse, d’un certain Karl Ferdinand Werner est excellent.
      Cordialement.


  • #1011015
    le 25/10/2014 par actionspacifiques
    Ancien Régime : les mensonges de la République

    Ce qu’il serait intéressant de ce mouvement, c’est de créer une ligne chronologique :

    A) Une ligne chronologique des Lois des Républiques
    B) Une ligne identique pour les Lois établies par les Rois

    En comparant l’ensemble, voir ce qui a été mieux pour le peuple et le pays.

    Maintenant, est-ce que la démocratie réelle ne serait-elle pas plus à même de répondre aux besoins du peuple ?

     

    • #1011128

      très juste ta remarque


    • #1011496

      La démocratie, ou comment arriver au pouvoir grâce à ceux qui se plaindront ensuite... Tant que vous demanderez leur avis aux masses naïves, vous n’obtiendrez rien de bon. Le premier beau parleur venu, ayant beaucoup d’argent pour se faire diffuser, peut être élu. Une fois au pouvoir, il fait ce qu’il veut, renie ses engagements et en est quitte pour quelques remontrances. Il lui suffit d’acheter les médias et le tour est joué. Puis, une fois qu’il a les poches pleines, il laisse la place à son successeur désigné par un agent extérieur.
      La république a permis la démocratie, mais seulement pour les citoyens riches, ceux qui jouissaient du capitalisme. Ils se sont donc empressés de renforcer leur pouvoir. Ce que dit cette vidéo est très intéressant car cela nous montre que la démocratie est le pouvoir du peuple contre le peuple. Il suffit de voir quelle était la condition des ouvriers au XIX siècle.
      Ce qu’il faut, c’est changer les mentalités afin qu’elles acceptent qu’un homme fort les dirige, et arrêter d’en changer tous les 5 ans, car sinon il gouverne en fonction de sa popularité pour être réélu, et on laisse la démocratie au pouvoir législatif qui sera élu à la proportionnelle.


    • #1011603
      le 26/10/2014 par actionspacifiques
      Ancien Régime : les mensonges de la République

      " Ce qui est visible tend à nous montrer ce qu’il ne l’est pas "

      Ce que me répétait mon aïeul, repris d’un pré-socratique, dans ce contexte cela veut dire que la foie aveugle en un système nous montre en réalité l’ignorance de la masse ou autre chose ?

      L’angélisme du peuple issu de son ignorance (l’oubli du passé) poussera le peuple à aller vers un piège.

      Le grec ne prête jamais allégeance envers un Roi, un Pape, un Inconnu ou qui que ce soit car sa mémoire lui rappelle que les plus grands traîtres de l’Histoire sont ceux en qui il a eu confiance.

      De cette conclusion, la démocratie (le tirage au sort et contrôlé par le peuple) a été trouvé et empêcha les riches et les puissants de prendre le contrôle des peuples durant 2 siècle et Athènes fut la cité la plus envié du monde.

      D’autres Grecs épris de pouvoir et jeunes ont pris d’assaut cette cité et emmena le monde depuis lors jusqu’à nos jours vers des Empires de plus en plus cruels et vicieux.

      Peu importe qui vous mettrez au pouvoir, vous n’empêcherez pas, à mon humble avis, qu’un ennemi du peuple reprenne le pouvoir de gréer ou de force tant qu’il est possible qu’un homme y a accès !

      La force absolu est un système qui rend impossible la prise de pouvoir de l’intérieur et de l’extérieur en créant un peuple soudé et lié à un code commun que l’on appelle la Constitution. Et en ne mettant personne au pouvoir, absolument personne.

      Car si vous mettez un trône, à l’heure d’aujourd’hui, avec notre technologie et nos Institutions au-travers de l’Europe, vous aurez un Dieu ou un Satan, c’est pile ou face.

      Si vous ne mettez aucun trône, vous n’aurez aucun tyran potentiel possible. Aucun ! Et à l’aide de notre technologie, nous pourrons instaurer un système ou chaque voix sera entendue et permettra de créer une communauté avec une conscience collective tellement énorme que plus rien ne pourra perturber le peuple.

      Imaginez 99% des gens instruits et soudés en temps réels, personne ne pourra renverser ça.

      C’est ça un corps vivant ! Toutes les cellules qui communiquent entre-elles et qui donnent l’alarme ! C’est ça l’arme ultime, c’est ça la démocratie. Un outil qui donne un rôle de citoyen sentinelle à chacun(es) !

      Et apparemment, certains l’ont déjà compris ;)


  • #1011019

    Bravo et merci et que Dieu te garde "Vaillant".


  • #1011021

    Une vidéo émouvante je trouve, mélancolique, nostalgique. Du moins l’ai-je ressenti comme ça. La musique de Clint Mansell au milieu n’aide pas. Bref c’est triste de voir à quel point ce qui a pu être vertueux a été détruit de cette façon. Et c’est de pire en pire tous les jours, le mouvement est toujours en marche. Destruction, mensonge, subversion, destruction, mensonge, subversion, etc.

    Et les générations passent et s’éloignent d’une époque différente qui nous rapelle que le seul profit financier n’a pas toujours été le seul but au détriment de tout le reste.

    Merci à ER de transmettre ces vidéos qui sont TRES loin de ma formation politique d’origine.


  • #1011063
    le 25/10/2014 par leromancier@
    Ancien Régime : les mensonges de la République

    La seule nature des choses et l’organisation sociale

    "La véritable tradition, ce n’est pas de refaire ce que les autres on fait, mais de retrouver l’esprit qui a fait ces choses et qui en ferait d’autres, dans d’autre temps" Paul Valery.

    Effectivement, on doit trouver chaqu’un d’entre nous, la force interne de l’esprit libérateur des hommes pour accomplir la transformation Christique cosmologique personnelle, avec des outils comme le groupe coopératif apostolique associatif, si loin de l’église de nos jours. Avec des exemples comme la capacité de sacrifice Soralienne, qu’inspire une société honnête et courageuse aujourd’hui émergeant a l’horizon en ce moment si précis de l’histoire, ou les marchands du temple de la Synagogue de Satan menacent de tout déstabiliser en l’occupation du profit sioniste du territoire de la France éternelle que inspirait l’ancien régime en harmonie avec les rythmes cycliques de l’univers infini.

    Retour aux valeurs classiques et vrais en la seule société possible contemporaine. On peut pas bâtir sur de terrain instable usurier. Les nouveaux dirigeants sont déjà parmi nous. Soit.

    Longue vie et meilleur bataille camarades.


  • #1011087

    L’idée bien armée est celle qui triomphe de l’esprit avant même qu’elle ne lui soit proposée.

    Le libéralisme est l’une de ces idées qui terrassent l’esprit sans armure bien avant qu’il ait eu le temps de s’en apercevoir.
    Les maîtres de la période dite médiévale savaient qu’il fallait maîtriser la propagation de telles idées. Un événement majeur a néanmoins conduit au renversement des maîtres par une bande d’imposteurs qui se sont empressés de proclamer la Renaissance.

    Si vous voulez rétablir une royauté saine, il vous faudra tout d’abord apprendre du passé et chercher à savoir toutes les circonstances qui ont conduit au renversement des maîtres. On n’affronte pas une idée comme on affronte un ennemi de chair et d’os.


  • #1011120

    "Tous les manuels d’histoire n’ont jamais été que des livrets de propagande au service des gouvernements" : Marcel Pagnol .

    Le slogan de départ résume bien les choses, on nous a raconté l’histoire, on nous a raconté une histoire, et qui maitrise et écrit l’histoire maitrise le présent ... certaines lois sont là pour attester de l’importance de cette maitrise, pour que le système puisse garder son pouvoir par une histoire dont il est impossible de discuter, sur laquelle il est impossible de s’interroger alors que ceci est l’essence même du travail d’un historien.

    Pour ceux qui s’intéresse à l’histoire de l’humanité et de l’Egypte ancienne, regardez ça, la révélation des pyramides :
    http://www.youtube.com/watch?v=IKKT... rien que des faits.

     

  • #1011159

    Allez faire un tour sur le site du groupe d ’action Royaliste il y a pleins de vidéos intéressantes comme celle-ci, et bien sûr aussi du côté de l Action Française qui a mis en ligne quelques conférences de très grande qualité. Les monarchistes sont une réelle alternative à ce régime pourrit ! VIVE LE ROI

     

  • #1011170

    Tout est déjà écrit depuis qu’Allah(swa) a créé la terre, le ciel, l’univers et les hommes. Nous sommes arrivés au terme de l’humanité, rien ni personne ne pourra changer ça. Voilà le résultat de la bêtise humaine.

     

    • #1011795

      Avoir la Foi, en pleine période de sacrifices humains, pour les croyants, cela revient à porter seuls la croix de l’Humanité jusqu’au Calvaire.
      Les non-croyants n’ont peut-être pas la charge de la croix, mais ils subissent le calvaire au même titre que les croyants.
      La croissance économique ne concerne qu’une infime minorité, la spiritualisation croissante est la résurrection de l’immense majorité.
      Avoir les foies, en pleine période de croissance spirituelle des peuples de Terre, pour les criminels contre l’Humanité, c’est déjà commencer à porter leur propre croix avant leur sacrifice.


  • #1011174

    Il faudrait tout de même expliquer à ce monsieur que 1789, 1790, 1791 et leur cortège de lois anti-populaires ne sont pas à mettre sur le compte de la république mais de la MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE (régime de banquiers et d’affairistes qui ont limité à l’extrême le pouvoir du roi). Dans l’esprit des gens qui ont mené le coup d’état, la république est un "accident" qui n’aura même pas duré deux ans. 1789 a été le régime du "silence au peuple" dès lors que ce dernier a été livré aux lois du marché ; la république (avec ses propres défauts, c’est évident) a émergé plus tard, en 1792.
    C’est insupportable d’entendre en permanence répéter 1789=république et de voir coller au dos de cette dernière tous les crimes des lumières !

     

    • #1011276

      @Rengaw
      D’accord avec vous !
      La République est loin d’être parfaite (euphémisme !) mais la Monarchie absolue ou constitutionnelle n’était pas non-plus parfaite ! Car si on regarde bien, dans les deux cas, une "minorité" vit sur le "dos" des autres !

      Sans compter que, bien que Catholique, j’ai du mal à accepter le concept de "Droit Divin" des rois : Lignée "élus" par Dieu, par le sang qui coule dans leurs veines, etc...
      En gros, le même délire à deux balles que celui du "Peuple Élus" ?
      Les rois comme le peuple élus ne représente en AUCUN CAS Dieu, ils ne représentent qu’eux-même et leurs intérets...
      Voila pourquoi le roi et la monarchie peuvent rester où ils sont, c’est à dire "hors du jeu", car le peuple n’a pas besoin de sortir d’une oppression pour se mettre volontairement sous une autre !


    • #1011462

      La monarchie constitutionnelle, ce n’est plus la monarchie, mais déjà le règne de l’anarchie...
      Etudiez donc dette période avant de commettre de tels commentaires !
      Ta monarchie constitutionnelle est le régime libéral en voie d’avènement rapide et la raiepublique n’est que son paroxysme avec son univers de mensonges, d’idéologie et de corruption. La continuité est parfaite.
      Il faut bien convenir qu’il ne peut y avoir aucune bonne république fondée sur le règne de l’argent, du mercantilisme.
      C’est définitif.
      Allez à l’essentiel.


    • #1011812

      Merci de le rappeler.


    • #1011858

      @ Siam : D’accord avec toi. La solution proposée par Etienne Chouard me semble très pertinente.


  • #1011221

    Le marxisme en général, le socialisme ou communisme en particulier, ne sont que la maturité de l’opinion conçue comme critère de vérité politique, ce qui est historiquement récent puisque ça date de 1789 et commença en fait avec la Renaissance et Galilée, l’invention de l’imprimerie, les ethnocides Aztèques, Incas, le développement des banques, etc.
    Le règne de l’opinion, à sa maturation, prend le masque de l’Universel en renversant les rôles : ce sont les accidents qui engendrent les essences, ce qui est le signe du Diable qui trompe ou illusionne et possède. Le socialisme comme le républicanisme est une catholicité en creux, à l’envers comme un cuivre repoussé. Un socialisme déguisé à l’américaine en forme du fameux "melting pot", selon l’expression que les Américains aiment à répéter pour exprimer la formation de leur pays et leur patriotisme étonnant en forme de colonialisme : "Ce qui est bon pour nous est bon pour vous".

    Il est certain que les historiens de l’après 1789 ont défiguré le caractère véritable des Corporations de l’Ancien Régime. Ils n’ont vue qu’une chose, que la révolution industrielle avait rendu caduques les anciennes formes de l’organisation professionnelle, qui correspondaient au travail artisanal de leur temps (la Bel Ouvrage ou qualité). Ainsi des républicanistes ont condamné en bloc, sans examen, des institutions qu’il aurait fallu, non anéantir selon le principe révolutionnaire de la tabula rasa, mais adapter aux conditions nouvelles de la technologie et du travail.
    On dit que les républicains de 1789 étaient fils de l’Encyclopédie. Mais on peut se demander s’ils l’avaient bien lue, tant on peut y lire l’importance donné à la description analytique des techniques du temps (à l’aide de la fameuse "raison " ou le ’je’ égotique des "lumières"), en témoignant ainsi de l’intérêt qu’elle accordait aux choses de la production et donc de la consommation et de son futur "pouvoir d’achat", véritable évangile du Nouvel Ordre Mondial.

    Après 1789, avec l’avènement de la bourgeoisie industrielle et des banques au 19è siècle, c’est une classe de gens très différente de la bourgeoisie des Corporations du Moyen-Âge qui apparaît. Enrichis par le travail en usine, ce furent les fameux "parvenus" chez lesquels l’éducation n’était pas synchrone avec le montée de la richesse...


  • #1011231

    1789 a donné, par exemple en France, que le métier d’ouvrier est une tare. Travailler de ses mains est une tare, on le voit encore de nos jours par l’afflux énorme des étudiants qui, pour fuir cette "déchéance", sont surtout préoccupés de s’assurer des occupations très rémunératrices pour idolâtrer le saint "Pouvoir d’Achat" et pour éviter de se salir les mains, où de nos jours on fait tout dans le virtuel devant un écran : illusion sur illusion sur illusion... Un cochon ne retrouve nécessairement plus ses petits.

     

    • Bon alors il va falloir arrêter quand même deux minutes. Que l’on n’apprécie pas l’œuvre de la Révolution et des Lumières, pourquoi pas, même si beaucoup ici ne connaissent ni l’un ni l’autre. Que l’on soit critique sur son legs, c’est une bonne idée. Par contre lire que le métier manuel est dévalorisé aujourd’hui, en témoigne le fait qu’il y ait beaucoup d’étudiants (ce qui est vrai dans les deux cas), mais que ce n’était pas le cas dans l’ancien régime, que le travail manuel était valorisé, c’est juste n’importe quoi. Le travail manuel était tout autant dévalorisé qu’aujourd’hui.

      Je rappelle que la société d’ancien régime est divisé en trois ordres, dans l’ordre hiérarchique : Clergé, Noblesse et Tiers Etat. Or quelle est la caractéristique du Tiers ? Etre l’ordre qui travaille de ses mains. Autrement dit, la partie la plus basse de la société, celle qui n’a pas accès au politique (d’où en partie la révolution par la volonté de la bourgeoisie de pouvoir accéder aux fonctions politiques) est celle qui travaille de ses mains, que ce soit dans les champs, dans les ateliers ou dans le commerce. D’ailleurs le travail manuel était tellement valorisé qu’un noble qui travaillait avec ses mains "dérogeait" à sa noblesse et donc s’en voyait déchu (seul le grand commerce et planter des fleurs leur était autorisé. Enfin il y avait bien la Bretagne ou il était possible de demander à mettre sa noblesse entre parenthèse le temps de se refaire de l’argent).


    • #1011864

      LNB

      Si un noble se voyait déchu de sa noblesse pour travail manuel, je me demande bien pourquoi Louis XVI avait pour passion l’artisanat et y investissait tout son temps libre... Le roi faisait-il parti du Tiers-Etat ?
      Ou peut être qu’on vous a menti sur ce point comme sur tant d’autres.
      Les ouvriers du Grand Oeuvre au moyen age avait un statut social comparable à celui des nobles, car leur savoir faire était considérer comme un lègue divin. C’est à eux notamment que l’on doit les cathédrales. Vous n’en faites pas mention ?

      Bon sinon, je constate que la propagande a bien fait ses effets. Répète un mensonge 1000 fois et il devient vérité, dit la formule.


    • Hruodland
      Il va falloir cesser de parler de propagande dès que l’on n’est pas d’accord avec une personne, ça commence à être pénible. Le débat d’idée est la base de la démocratie. Et cessez de parler de mensonges, pitié.

      Ensuite, le roi, mais visiblement vous l’ignorez, n’est pas un noble, ni un clerc. Il est au dessus des ordres. Il est le propriétaire de la France (d’où son titre de roi DE France) et le père de tous les Français (d’où le recours au Roi pour chacun de ses sujets). Il ne peut donc déroger dans la mesure ou il est au dessus de tout ça car il est roi PAR LA GRACE DE DIEU, autrement dit, c’est Dieu qui a fait de lui le Roi et seul lui peut le déchoir de ce titre en le rappelant à lui. C’est donc un cas un peu particulier que celui du Roi.
      Par ailleurs, Louis XVI (un grand Roi soit dit en passant) fut le seul roi à pratiquer une activité manuelle (l’horlogerie) mais il y a deux réserves :
      1) très peu de gens le savaient car cela était soigneusement caché par lui et ses proches
      2) et c’est là la complexité qu’il va vous falloir admettre : l’ancien régime ne dispose pas de Code Civil, pas de règle écrites dans la moitié du Royaume. Il est le lieu de l’interprétation. Autrement dit, le travail manuel est possible, dans une certaine mesure, à la seule et unique condition que cela reste une occupation à but non lucratif, un loisir aristocratique. Car je me suis peut être mal exprimé, ce n’est pas tant le travail qui est honnis que son but : gagner de l’argent. N’oubliez pas que l’argent est avilissant pour le noble.
      L’ancien régime est une période complexe et certes, à l’inverse d’aujourd’hui, c’est l’argent qui est avilissant (même si tous en ont besoin pour vivre paradoxalement). Mais il est faut de dire que le travail manuel est glorifié dans l’ancien régime, dans la mesure ou le but de tout homme est de devenir noble et donc de ne plus travailler avec ses mains. Cependant on peut s’entendre sur le fait que cette société était nettement plus "belle", si tant est que ce mot ait un sens dans ce contexte, sur le plan des valeurs. Mais ne croyez pas qu’elles disparaissent en 1789. Relisez Balzac. Ce n’est qu’à partir de la seconde moitié du XIX e siècle (voire la fin) que les valeurs bourgeoises triomphent.

      Pour le reste, je ne parle pas du Moyen Age, mais de l’époque moderne. Cependant une erreur, personne n’a le statut d’un noble, sinon un noble. Mais il est bien possible d’être aussi riche qu’un noble cependant, voire plus.


    • #1015082
      le 28/10/2014 par cavalierbleu
      Ancien Régime : les mensonges de la République

      Sous l’ancien régime, on pouvait accéder à la noblesse. Il fallait pour cela acheter une charge ou une terre. L’idée était que celui qui se mette au service du roi en achetant sa charge et l’honneur qui en résulte avait à réussit à ne plus avoir à travailler pour vivre. Il avait acquit par son industrie à l’indépendance financière. Il pouvait donc en toute indépendance vaquer à d’autres affaires ; en résultait l’anoblissement. A ce moment là il ne pouvait plus "travailler", car c’était "déroger " ; le noble n’a pas besoin de travailler pour vivre. Ses pères, sa famille, lui-même à oeuvrer afin d’acquérir cette indépendance. En résultait que ces personnes étaient payées ensuite en "titre" et "honneurs" qu’on leur faisait. Ils laissaient aux autres la place libre et le travail pour vaquer aux biens de l’état.


  • #1011246

    Qui contrôle le présent contrôle le passé, qui contrôle le passé contrôle le futur !
    Vous comprenez ?

    Encore plus quand on contrôle aussi la définition des mots, on peut ainsi inverser celle-ci à notre grès !

    Exemple : le mots "démocratie", informez-vous sur ce qu’est réellement une démocratie et vous allez réaliser avec stupeur que nous sommes loin d’en vivre une.

    Liens intéressant pour ceux sont dans un processus d’éveille de leur conscience et qui sentent que quelque chose ne tourne pas rond :
    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

    Nos cerveaux ne sont qu’un réseaux de disques durs contaminés (par un virus TROJAN) où s’accumule une quantité de connaissances historiques fausses, mensongères et erronées dans le but d’influencer le futur dans l’intérêt de certains.

    Identifier et détruire ces personnes (virus TROJAN) et leurs mensonges ainsi que rétablire la réalité et la vérité des faits de notre Histoire en place publique sera inévitable si les gens honnêtes veulent un jour vivre une vrai démocratie et prendre en main leur futur !

    Le plus difficile pour les gens honnêtes (comme vous, comme moi) est de reconnaître qu’il y a effectivement un bug/virus qui corrompt leur esprit depuis le debut leur apprentissage scolaire, mais quand ils acceptent ce fait ils embrassent la vérité !

    On nous a menti sur notre passé et on nous ment encore !


  • #1011260

    René Sédillot estime à la perte à 3/4 de siècle sur la législation sociale ...

    Je me souviendrais toujours de :
    François Mitterrand à Deng Xio Ping dans les 80’s :
    - Que pensez-vous de la Révolution Française ?
    - Il est trop tôt pour se prononcer.


  • #1011263

    Çà va les socialistes sont gentils, sur ces 3000 licenciés gueules noires des charbonnages, Taubira en a trouvé 31 à indemniser avec repentance. La lutte peut s’étaler sur un siècle, enfin surtout la récupération politique.

    http://www.bvoltaire.fr/mariedelaru...


  • #1011269
    le 25/10/2014 par Moi, Peter Sellers
    Ancien Régime : les mensonges de la République

    La révolution c’est l’aboutissement des destructions prenant place à la renaissance et les lumières.. Destruction et diabolisation du moyen-âge chrétien.

     

    • #1011655

      La révolution n’est qu’une regrettable "conséquence", le plus grand mal c’est la destruction de l’Ordre du Temple par Philippe Le Bel, soit le pouvoir temporel (la royauté) qui s’émancipe de l’autorité spirituelle (la papauté), soit historiquement la fin du moyen-age.


    • #1011941

      La révolution n’a rien à voir avec accomplissement de la renaissance, la bourgeoisie et certaines organisations secrètes comme les frans-maçons déguisés derrière leurs activités d’écrivains illuminés ont profité de cette période chaotique pour monter en puissance en manipulant le droit et les valeurs dites démocratiques.


    • #1012389

      @Divers :

      L’ordre du Temple, ce n’était pas la papauté, du moins pas au moment où Philippe le Bel s’en occupe, mais bien plutôt un ordre occulte, kabbalistique et orientaliste précédant de quelques siècles la maçonnerie officielle. Ordre cosmopolite, transnational, ayant acquis une richesse et un pouvoir dangereux et incontrôlables... tiens tiens ça nous rappelle quelque chose... Leur nom même aurait du nous laisser présager la "trahison" finale (Temple =Temple de Salomon)..

      En fait Philippe le Bel n’a fait que repousser de quelques siècles la menace qui devaient peser tôt ou tard sur la monarchie française. D’après certains contemporains "infiltrés", paraitrait-il qu’il fallait même renier le christ pour entrer dans l’ordre, sur sa fin... Cette histoire reste très voilée, très "secret d’Etat", comme beaucoup de procès d’époque, où la publicité ne s’en donnait pas encore à cœur joie pour scandaliser les foules. Il reste beaucoup de on-dit et de culture orale, plus que d’écrit (c’était d’ailleurs la grande force du secret de l’ordre : pas ou peu d’écrit) mais tout dans les sources disponibles (chroniques, opinions des peuples...) semble montrer le caractère déviant de ces exilés de longue date en terre orientale, qui ont commencé à flirté avec des concepts pas très catholiques. Le faste et l’arrogance qu’ils déployaient lors de leurs séjours parmi les populations occidentales (dont ils demeuraient volontairement coupés), n’ont fait qu’aggraver la méfiance, la crainte, voire la haine que le bon peuple voue généralement à ce genre de "tribus" secrètes à travers l’histoire(juifs, franc-maçons...). Personnellement, j’aurai tendance à me méfier d’un ordre présentant autant de similitudes avec les "sectes" actuelles qui nous dirigent... l’initiative a sans doute été chrétienne, mais au fur et à mesure que les croisades ont semblé vaines, et que l’orient a été donné donné pour définitivement perdu, ce devait être la fin des Templiers, ou bien leur isolement en terre d’orient, gardiens du tombeau du christ, protecteur des pèlerins. Or il semble bien qu’il y ait eu redéfinition du rôle, et qu’une ambition nouvelle soit née, dépassant de beaucoup leur ministère officiel. Pourquoi cette toile étendue dans toute l’Europe ? pourquoi ces richesses entassées ?


  • #1011278

    Revenir au temps où il n’y avait pas ou peu de chauffage, ni de toilette ... Berk ... Le souci c’est en effet l’empirisme... Le libéralisme veut nous repiquer le chauffage ! ... Et nous ne construirons pas pour autant des cathédrales aux prouesses architecturales qui continuent de nous impressionner ... Pas sur que ce que nous construirons tiendra 1000 ans ... pour les plus beaux bâtiments ... L’empirisme nous a fait perdre toute mesure ... Ceux qui sont arrivés en haut ... On du se bruler les yeux ! Je ne vois que ça !

     

    • #1011821

      Votre réflexion n’a pas de sens ! vous confondez le progrès technique, avec l’ordre moral et social. Revenir à un système ou l’humain est au centre des préoccupation alors qu’aujourd’hui c’est l’argent qui est au centre des préoccupations.

      L’organisation sociétale n’a rien à voir avec la technologie. Avoir un roi qui dirige ne nous empêcherait pas d’avoir le chauffage central, une voiture, un ordinateur avec des jeux débiles et une bande de cons surpayés qui courent derrière un ballon.

      Le Roi a la France dans son sang, c’est son enfant. Le résident de la république est parachuté par les multinational, comme un PDG est parachuté dans une entreprise appartenant à un fond d’investissement.

      Il n’y connait rien, est incapable de la faire progresser, donc la presse comme un citron pour tenter d’améliorer la rentabilité. Je l’ai vécu en tant que salarié à plusieurs reprises et je constate que c’est exactement la même chose avec la France. Réduction des avantages sociaux pour les salariés, augmentations des charges et des impôts pour les électeurs.

      Cela fait très très longtemps que j’ai des pensées dans ce sens, comme si c’était inscrit dans mon adn. Pour moi il est clair qu’un roi n’a pas la préoccupation permanente de la réélection, ni de garder le pouvoir. Il nait et meurt avec, le pouvoir étant une chose acquise, il cherche à s’élever au-delà. Si certains manigancent dans son entourage, sa préoccupation première reste sa popularité, donc le bien être du peuple.

      Il peut donc avoir une vision à très long terme, 40, 50, 60 ans et non pas à 5 ans ! Ca s’appelle vraiment ne pas voir plus loin que le bout de son nez. Gouverner c’est prévoir. Tout est dit dans cette petite maxime.

      Comment voulez-vous qu’un type qui se bat sans cesse pour garder sa place de chef, puisse avoir des projets à long terme pour les autres. De Gaulle avait, plus que tous les autres en tout cas, une certaine hauteur grâce à son statut de héros de la résistance, en plus de sa rigueur morale incontestable que l’on soit d’accord ou non avec sa vision des choses.


  • #1011305

    Merci E&R de nous cultiver un peu , tout n’est pas perdu ?

     

  • #1011402

    Le problème principal des détracteurs du Christianisme et le royauté(que j’ai cru lire dans certains commentaires) c’est qu’ils oublient que les régimes monarchiques et catholiques n’ont pas eu la chance de connaître les technologies modernes pour pouvoir mieux vivre ! Vous mélangez système socio-politique et technologie* !! Nous ne le serons jamais mais un régime monarchique catholique avec les technologies et l’évolution mentale d’aujourd’hui aurait peut-être été un excellent système ! Sinon on sait qu’une vraie démocratie avec des valeurs chrétienne a déjà été un excellent système le meilleur exemple sont les États-Unis, a leur début !
    - Les pères fondateurs des États-Unis ont été les premiers a fondé une vraie démocratie de liberté basée sur des valeurs chrétiennes ! Sa explique pourquoi tout le monde sur Terre voulaient aller y vivre ! Mais la bourgeoisie prédatrice qui campe a la City de Londres depuis très longtemps a entamé une conquête financière des États-Unis, une conquête définitivement réussit depuis 1913(date de la création de la FED) ! Depuis, les États-Unis sont souillé de l’intérieur, sa démocratie mit a Terre et ses valeurs chrétiennes éliminés ! C’est cette même bourgeoisie prédatrice de Londres qui a organisée la Révolution de 1789 via ses société secrète comme la Franc-Maçonnerie et les Illuminés de Bavière... c’est cette même bourgeoisie qui a organisé les révolutions au quatre coins de l’Europe y compris la révolution bolchevique en Russie !
    Bref un autre livre que je conseil que trop fortement, c’est la Conjuration Antichrétienne de Delassus, tout y est !

     

    • #1012040

      Comme vous l’affirmez si bien, c’est fou ce que le modernisme rend les peuples heureux.


    • #1012699

      @Veritas



      Le problème principal des détracteurs du Christianisme et le royauté(que j’ai cru lire dans certains commentaires) c’est qu’ils oublient que les régimes monarchiques et catholiques n’ont pas eu la chance de connaître les technologies modernes pour pouvoir mieux vivre !



      Je suis Catholique, croyant mais pour moi, le droit "divin" (c’est Dieu qui aurait "choisit" le roi et sa lignée...) est une fumisterie aussi énorme que celle du "peuple élus"...
      Donc faut arrêter de croire que lorsque l’on rejette la royauté sous toute ses formes, ce n’est pas que l’on rejette le Christianisme, c’est juste que la royauté utilise Dieu de la même manière que le "peuple élus"...



      Les pères fondateurs des États-Unis ont été les premiers a fondé une vraie démocratie de liberté basée sur des valeurs chrétiennes ! Sa explique pourquoi tout le monde sur Terre voulaient aller y vivre ! Mais la bourgeoisie prédatrice qui campe a la City de Londres depuis très longtemps a entamé une conquête financière des États-Unis, une conquête définitivement réussit depuis 1913(date de la création de la FED) ! Depuis, les États-Unis sont souillé de l’intérieur, sa démocratie mit a Terre et ses valeurs chrétiennes éliminés !



      Rassurez-moi, vous plaisantez avec les pères fondateurs des USA ?
      Des valeirs "chrétiennes" chez les pères fondateurs ?
      Tous étaient des Franc-Maçons complétement acquis aux valeurs "des lumières", aidés par les Francs-Maçons de l’étranger (lire les livres sur le Marquis de Lafayette pour se rendre compte de qui a "quasi-forcé" le roi de France à s’engager dans cette guerre !) et pire, la Révolution Française est aussi fomenter par la même Maçonnerie...


    • #1012981

      "les technologies modernes pour pouvoir mieux vivre"

      Euh... c’est vrai que d’appuyer sur un interrupteur pour avoir la lumière à la place de détecteur, c’est vraiment trop dur...


  • #1011443

    Il aurait été courtois d’indiquer la source de cette vidéo,
    à savoir, les Camelots du Roi et le GAR (Groupe d’Action Royaliste)
    http://www.gar-reseau.info/
    Mais quoi qu’il en soit, merci à E&R de partager enfin cette pépite.


  • #1011530
    le 25/10/2014 par Tiziano Napoli
    Ancien Régime : les mensonges de la République

    Là où Zemmour dit vrai concernant la Révolution, c’est qu’elle fut également une réaction masculiniste contre une royauté décadente et féminisée.

     

    • #1011937

      Ah bon ? La révolution de 1789 à été pensée et mise en place dans les salons de la city de Londres par les riches banquiers franc-maçons.
      Pourquoi ? Pour instaurer une politique libre échangiste ruineuse pour la nation et profitant seulement à la riche bourgeoisie française (Voltaire etc..).
      C’est un complot visant à supprimer les anciennes traditions d’entraide au profit des marchants dérégularisant le marché national.
      Donc je ne vois pas ce que vient faire "une réaction masculiniste" !


  • #1011572

    Ce documentaire vient d’une chaine YouTube appelée "SACRvideos : Groupe d’Action Royaliste " voici aussi le site qui y est lié :

    http://www.gar-reseau.info/

    Avec tout cela quelques questions me viennent à l’esprit : Admettons que la Royauté et le Roi était le adapté et le système de pouvoir/gouvernement le plus logique pour notre civilisation à l’époque, si ce système de Royauté revient s’installer au pouvoir quel serait d’après vous l’homme moderne le plus apte à endosser le rôle de Roi à notre époque contemporaine ?
    Et dans un supposé néo-système de pouvoir Royal se nouveau Roi des temps moderne se soumettrait-il à nouveau à la Sainte Église ?
    De plus si un Roi revient au pouvoir en France sera-t-il capable ou/et aura-t-il la volonté de débusquer tous les comploteurs du "nouvel ordre mondial" (Illuminatis, franc-maçons, sociétés secrètes sataniques et autres agences d’état de renseignement et d’espionage....) et les détruire défensivement 1)pour éviter leur contre-attaque et 2) pour que l’Humanité s’émancipe et prospère enfin ( pas par la richesse physique mais par le bonheur simple) ?

    Autre question : La Royauté peut-elle être aussi une démocratie ou un hybride à mi-chemin ? et si oui peut-elle une vrai démocratie ou Royau-Démocratie juste ?

    Merci pour ce documentaire intéressant !


  • #1011602

    Très belle vidéo. Il y aurait une mine de sujets de films, de livres etc., à faire revivre avec réalisme la France prérévolutionnaire, mais évidemment sans l’idéologie stérilisante de la période 1789-2014. Ce créneau est complètement sous-exploité voire déserté.


  • #1011907

    Plus il y a de fonctionnaire plus le peuple est maternée ,moins il est indépendant et adulte
    Plus le président a de pouvoir ,moins le peuple en a
    Plus l’argent est présent ,moins le peuple travaillera pour lui ,moins il s’aide , plus il travaillera pour les Multinationales (banque et autres )

    Je demande l’indépendance du peuple


  • #1012310

    Il y a des choses intéressantes mais tout de même , la Roi et le peuple ne font qu’un c’est nouveau , c’est la terre et le Roi ne fait qu’un, les principes révolutionnaires ont préservé en esprit ce qu’il avait de bien sous l’ancien régime en écartant une noblesse décadente et qui est pour beaucoup dans sa propre chute ce n’’est pas la république qui a ruiné le monde ouvrier mais la France prérévolutionnaire qui était déja ruinée. Ensuite la déclaration des droits de l’homme a été ecrité avec une partie de la noblesse (de la fayette..) n’impliquait pas l’annulation de la monarchie, ce sont les évenements qui ont suivit les guerres et les décisions du Roi qui a conduit à sa mort. . il n’y a pas plus noble qu’un noble qui accepte le jeu républicain.


  • #1012791

    L’Angleterre qui est restée une monarchie a du avoir les mêmes problèmes durant la révolution industrielle. ?

     

    • #1012972

      Monarchie ne signifie pas toujours système politique d’Ancien Régime. Ce qui explique qu’il y a encore nombre de dynasties européennes aujourd’hui dans lesquelles le souverain (ou la souveraine !) est souvent convié aux réunions du Bilderberg. Il n’y a plus de véritable monarchie depuis 1789 !


    • #1013241

      Pouvez vous m’expliquez alors ce que vous entendez par monarchie.


    • #1013755

      L’explication est dans le terme : la responsabilité du commandement en incombe à un seul.
      Mais cela ne veut pas dire que celui-ci décide de tout, car il délègue à d’autres qui décident en son nom : il est celui à qui chacun peut faire appel de toute décision en dernière instance. Un des reliquats en France est le droit de grâce.

      Aujourd’hui, la République française est monarchique, c’est une monarchie dont le souverain est élu au suffrage universel : toute décision, pour s’appliquer, doit avoir l’aval du président de la république.

      La différence n’est donc pas tant dans la forme institutionnelle. Les parlements n’existaient-ils pas avant la révolution ? Les tribunaux n’existaient-ils pas avant la révolution ? La différence est d’abord dans les principes de gouvernement, dans l’idéologie, dans la manière de se considérer membre de la société. Une monarchie qui suit des principes chrétiens n’a pas grand chose à voir avec une monarchie qui suit des principes maçonniques (si l’on peut affirmer que les maçons ont des principes....)

      Maintenant, il y a néanmoins une assez considérable différence entre le roi et le président.
      Le président est un monarque en CDD, parvenu à sa place par les efforts, et éventuellement les concessions, qu’il a réalisé au service de son ambition.
      Le roi est un monarque en CDI, parvenu à sa place par le simple sort de sa naissance.

      On pourrait croire à priori que le principe du roi est moins acceptable, cependant :
      Nul ne choisit où il naît, le roi n’est donc pas responsable de sa position sociale, il n’a pas à en tirer orgueil, c’est un coup du sort. On a donc un bon compromis entre "tirage au sort" (si cher à Etienne Chouard) et aussi compétence (le roi étant formé à sa future fonction dès le plus jeune âge).

      En revanche, le président a choisi d’être président, il a tout fait pour cela, et son moteur fut l’ambition. Il peut donc tirer gloire de sa position sociale. Au passage, il a peut-être dû s’attacher quelques fortunes, faire quelques juteuses promesses, s’assurer quelques soutiens, plaire à celui-ci ou à celui-là, il est certainement redevable, car sa situation est précaire.

      Le roi l’est sans le vouloir, par une divine providence.
      Le président l’est parce qu’il l’a voulu, par une diabolique envie...


  • #1012926

    merci, très belle vidéo. J’aurais bien voulu que le réalisateur en arrive à l’année 1940 où les corporations revoient le jour, et cela sans la monarchie mais avec l’Etat Français. Cela aurait donné beaucoup d’espoir au spectateur.


  • Bonjour,

    SUPERBE Vidéo ! Merci pour ce partage. Grâce à vous je découvre le Groupe d’Action Royaliste

    Du coup j’ai aussi découvert celle-ci ( SUPERBE aussi) : Francophonie et frères d’Alliance
    https://www.youtube.com/watch?v=QpX...


  • #1014671

    Excellent documentaire !
    Le passage sur les corporations est fondamental : d’une part il démonte à merveille le mythe d’un Moyen-Age "obscurantiste" (cette épithète accolée systématiquement de nos jours à cette période a le don de m’injecter du sang dans les yeux !), et d’autre part, il témoigne d’une approche très pragmatique, humaine et parfaitement fonctionnelle de la division du travail : regrouper les travailleurs par catégories en fonction de leur domaine de compétence respectif et mettre en relation les différentes guildes et corporations en vue des besoins sociaux et économiques du moment !
    Cela me semble le bon sens même ! Cette inique loi Le Chapellier dont j’avais entendu parler par Alain Soral est une pure trahison de la France ! Et de cela, je n’en avais certes jamais entendu parler en cours !
    Dorénavant, que l’on ne vienne plus me parler de la Révolution Française comme d’une libération, car il est évident maintenant que tout ce que la Révolution a libéré, ce sont les instincts les plus vils de l’homme, ainsi que le libéralisme économique, qui a abouti a ce que l’on sait !
    J’ai été choqué de voir des enfants de 5 ans travailler dans ces mines, le libéralisme économique est une sauvagerie inhumaine, une invention du Diable ! Les monstres qui permettent au libéralisme de vivre sont ceux qui devraient être en prison ! Assurément ils n’ont jamais été victimes de l’horreur qu’ils prônent !
    Moi non plus, je ne serais pas contre la Restauration de la Monarchie, si cela permettait de remettre sur le Trône un Roi Catholique qui gouvernerait selon le Christ, protégeant son Peuple et sa Foi !


  • #1015554

    Excellente synthèse. On comprend aisément pourquoi certains développent des tendances royalistes. Personnellement, je n’ai pas d’avis vraiment marqué sur la question et me réjouis de l’ouverture du débat vers des horizons que beaucoup ne soupçonnaient pas.


  • #1017951

    Bonjour à toutes et à tous,

    Vidéo très instructive, sur le fond comme sur la forme...Définition de La République : "Gouvernement prétendument représentatif" dont les membres agissent précisément dans l’intérêt particulier d’une minorité...Définition de La Démocratie : Assemblée constituante réellement représentative, dont les membres tirés au sort font partie du peuple et agissent précisément dans l’intérêt général de celui-ci...A bon entendeur...


  • #1029259

    C’était ben mieux du temps de nos Roy, quand il faisait froid on rentrait les bêtes à l’intérieur pour tenir chaud c’était plus écologique que maintenant, et puis quand il y en a un qui se levait et qui marchait dans une bouse, on rigolait bien , on rigolait autant que maintenant contrairement à ce qu’on dit. Et puis ces beaux monuments qu’on allait jamais voir , on pouvait les rêver, on avait de quoi rêver du temps de nos Roué, maintenant les gens veulent vivre leur rêves, et quand de haut de nos sabots on voyait un nobliau à haute stature sur son cheval, on en menait pas large , on était plus humble du temps de nos Roy, maintenant tout le monde se la pête...


Afficher les commentaires suivants