Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après la "ferme des 1 000 vaches", la "ferme des 250 000 poules"

La polémique sur l’élevage intensif à outrance n’est pas prêt de s’arrêter. Après l’ouverture de la ferme très controversée dite « des milles vaches », un autre établissement encore plus ambitieux devrait voir le jour dans la Somme, explique le Journal du Dimanche qui s’est rendu sur place.

Située à Beauval, à une quarantaine de kilomètres de là, où se trouve le centre d’élevage bovin, cette nouvelle ferme sera dirigée par Pascal Lemaire, un agriculteur de 52 ans devenu chef d’entreprise, selon nos confrères.

Son installation comprendra un poulailler de 18 000 poules bio, une usine d’alimentation pour volatiles ou encore un centre de conditionnement des œufs. « C’est le sens de l’agriculture de demain, justifie l’éleveur, ce qu’il faut pour produire français et pas cher. »

Lire la suite de l’article sur rtl.fr

Retrouver une alimentation saine avec notre partenaire Au bon sens :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 250.000 poules !
    C’est DSK qui va être content !

     

  • Quoi d’étonnant, dans le pays aux 70 millions de couillons ????
    c’est une image, si cela choque certains. Je ne compte pas robert , alain, dd, michel ...


  • SVP n’achetons plus de viande dans les supermarchés. On cautionne toute cette merde.

     

    • Effectivement, on sait même plus si c’est encore de la viande...

      Perso c’est direct producteur, et c’est pas plus cher...


    • @beth Quand j’ai arrêté perso de bouffer de la viande industrielle,le "steak-frites" du midi au bahut,tout-le-monde autour de moi s’est foutu de ma gueule,soit (à vrai dire,je préfèrais me taper un pack de bières à la place à midi,c’était certes "immoral" mais je ne faisais au-moins de mal à personne ; et je n’étais pas du tout un fumeur de joints ou de cigarettes,pas un brin)....quelques mois après,premières affaires médiatisées de "vache folle" ! j’ai découvert que le vent finissait toujours par tourner dans le bon-sens,quel que soit le temps que cela puisse prendre...et pour ceux que ça excite de voir des vaches et autres souffrir,avec membres brisés et tutti quanti,avant de finir dans leur assiette,bon appétit les charognards...mais le vent tourne tôt ou tard,faites attention ! (si on vous lâche une équipe d’oies bien teigneuses aux fesses par-exemple,vous allez tout-de-suite vous sentir moins "carnivores belliqueux-moi je mange de la viande tous les jours",je vous le garantis,il n’y a rien de plus effrayant qu’une oie déchainée qui vous poursuit,j’en ai connues quelques unes pendant la saison des cerises dans le sud,elles ne finiront pas dans ton assiette celles-là ! des oies "O.G",un peu comme Kim tu vois ?)....Féthi


    • Et donc je fais quoi ? J’achète du poulet de ferme ? Avec quel argent ? Avec quels moyens d’aller le récupérer ?

      Moi, personnellement, j’ai pas accès à ça, ça veut dire que je dois arrêter de manger de la viande ?


    • @Karel

      Arrêter de manger de la viande, non.

      Mais en manger moins et, surtout, manger une viande qui ne vient pas de la grande distribution.

      Ou demeures tu ? Tu n’as aucun accès à aucune ferme ? Ça me semble étrange....surtout en France. Même un type habitant au coeur de Châtelet les Halles peut faire 20min de RER max et tomber sur une ferme dans la campagne de la banlieue Parisienne....


  • Euh le titre parle de 250 000, et dans le texte on évoque 18 000.... J’ai rien compris ! Ou alors je suis très fatigué.


  • L’apogée de la Marchandisation c’est la Ferme Maternité aux milles bébés


  • Après les vaches ...voila les poulets et les oeufs ...... 100% français .......et pas cher....

    Mais les allergies au lait de vache, au poulets et aux oeufs sont de plus en plus nombreuses.....eh oui, dès l’enfance et adulte .......
    Je me demande si Pascal Lemaire et sa famille vont se nourrir dans ces camps .....
    Ce chef d’entreprise appelle pompeusement.ces centres, des fermes .....


  • Ah que je regrette le bon vieux temps de ma jeunesse, le lait qui "tournait" en quelques heures, les pommes avec chacune un ou deux asticots (des protéines !), le poulet dominical coutant le salaire d’une journée de travail...


  • booafff, ça chlingue le traité transatlantique tout ça

     

    • #990504
      le 06/10/2014 par Mettons tous ces poltrons dehors
      Après la "ferme des 1 000 vaches", la "ferme des 250 000 poules"

      Avec un attrape-couillon labellisé "bio" pour ceux qui s’attachent au mot sur l’emballage pensant qu’ils achètent de la qualité made in France via les USA, pays aux multiples scandales sanitaires. Quant aux poulettes entassées les unes sur les autres, elles finiront par tordre le coup du "Bio" du fait d’un scandale sanitaire qui devrait surgir due à la proximité et à l’exiguïté de la cage.

      Ce traité infâme nous fera bouffer de la merde "vendue bio" pour générer encore plus de profit. Cela est suggéré en filigrane dans l’article.


  • Après on vient faire la morale concernant le rituel de l’abattage chez les musulmans, traditionnel j’entends, pas celui qui se réalisent dans les abattoirs.... !
    Bienvenue dans monde moderne ,adieu au monde traditionnel ! la France imite en tous points tout ce qui vient des Usa.... !
    On s’étonne après des allergies alimentaires très peu répandues il n’ y a pas si longtemps !


  • Il faut savoir que la Picardie, et la Somme en particulier sont en quelque sorte ruinées par une ’administration’ qui a fait exploser tous ses budgets et augmenter sa ponction fiscale et son endettement de manière exponentielle ces 25 dernières années. Ce qui n’encourage pas l’investissement ponctionné là bien plus qu’ailleurs. D’où ces installations qui n’obtiennent d’autorisations administratives que parce que le territoire où elles s’installent est financièrement (finances publiques) et socialement(niveau de pauvreté et de chômage) aux abois. C’est la spirale mortifère, ponction fiscale/asphyxie économique, dans toute sa dramatique démonstration(où ceux qui prétendent apporter des solutions sont en fait ceux qui créent la problème...). Les pouvoirs publics vampires et parasites sont prêts a laisser proliférer n’importe quel abus pour perdurer et engraisser sur la ressource qu’elles tarissent en l’absorbant. C’est un cercle vicieux au centre duquel sont retranchés ceux qui l’ont induit. Voilà leur système arrivé à la phase ultime du pillage et de la dévastation de l’environnement. Voilà où ont conduit l’avidité, la folie des grandeurs, la gabegie, la manipulation, l’incompétence de la pléthore de parasites qui sont incrustés aux manettes dans cet endroit.

     

    • Le cauchemar sur terre continu, ils maltraitent les animaux, les gens. Il paraît qu’il y a des endroits où l’on coupe le bec des poules pour ne pas quelles se battent tellement elles sont serrées, les poussins ne vivent que quelques heures et oh ! à la casserole, faut se réveiller pour de bon, tout est bon pour satisfaire leur appétit insatiable de bouffe, de c.l, de m.rde.


    • Ne plus boire de lait, ne plus manger de viande pendant 6 mois et ils disparaissent.


  • Doit-on prendre ça comme une nouvelle bonne initiative générant de l’emploi... ou de la pollution ???



    Arbeit macht frei



  • A quand le Lebensborn aux 100 000 bébés humains ?!..........


  • Et quand toutes ces fermes de merde seront bien encrées dans les mœurs, on nous pondera des fermes de bébés humains en France.

     

    • et pourquoi ne pas les boycotter ces ferme de merde et tout leur sous produit mais le faire savoir dés aujourd’hui et bien fort pour ôter toutes envies aux investisseurs au lieu de sauver les nains de jardin opération "chicken run" 18000 poules en liberté ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux


  • Je crois que les conseils de Piero San Giorgio deviennent de plus en plus d’actualité !!!...


Afficher les commentaires suivants