Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Argentine : les fonds vautours se frottent les mains

Le virage à droite n’aura pas traîné

À peine élu, le nouveau président argentin, Mauricio Macri, tente déjà de négocier à l’amiable avec les fonds vautours. Des fonds spéculatifs qui réclament plus d’un milliard de dollars à l’Argentine au titre d’un prêt de... 50 millions qu’ils ont accordé au pays en 2008. Refusant de se « faire rançonner » par les 8% de créanciers qui ont refusé la restructuration de la dette, la présidente sortante avait jusqu’ici refusé de payer malgré les décisions de justice.

Il s’apprête à être investi président dans les prochaines heures mais n’a pas attendu la cérémonie officielle pour placer ses pions. Le libéral et ancien maire de Buenos Aires Mauricio Macri, 56 ans, élu le 22 novembre dernier en Argentine, l’avait promis : il mettrait un terme à la politique économique menée depuis plus d’une décennie par les Kirchner. Et a choisi de s’attaquer en premier lieu à l’une des mesures phares de son prédécesseur. Un dossier particulièrement sensible ; celui de la dette argentine et du litige que le futur chef d’État compte désormais régler à l’amiable avec les fonds vautours, ces fonds spéculatifs américains qui avaient refusé de restructurer la dette du pays comme le demandaient les autorités après la faillite de 2001.

À l’époque, 92% des autres créanciers avaient accepté de revoir à la baisse (70%) le montant de leur créance, mais Paul Singer, à la tête d’Elliott Management Corporation, ou encore Aurelius Capital Management LP, comptent bien, eux, récupérer près d’1,3 milliard de dollars dus, disent-ils, au titre d’un prêt de… 50 millions de dollars accordé à l’Argentine en 2008.

Mille trois cent millions de dollars, soit un gain supérieur de vingt fois à leur mise initiale que refusait de rembourser la présidente sortante Cristina Kirchner, peu encline à laisser l’État se « faire rançonner » malgré la décision de la Cour Suprême des États-Unis.

Lire la suite de l’article sur marianne.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et bien qu’ils paient les pauvres et les classes moyennes qui ont voté Macri !

    C’est hallucinant que l’Argentine qui a vécu il y a à peine une décennie un pillage en règles de ses ressources, a donné son vote à ce représentant de l’oligarchie mondiale.

    A un moment, il faut grandir, mûrir et arrêter de se comporter comme un enfant gâté !
    C’est bien fait !

     

    • #1342358

      Bonsoir,
      Vous avez totalement raison. C’est lamentable de la part de ces électeurs. Quelques années passent et hop ! On oublie tout.
      Malheureusement, j’ai bien peur qu’on ait les mêmes en France.


    • #1342450

      A ce niveau, on ne sait même plus ce qui est le plus sidérant, cette mafia oligarchique capable des pires monstruosités ou bien le "peuple" qui semble avoir le cerveau cablé à l’envers et la mémoire d’un poisson rouge ...

      A tel point qu’on serait presque tenté de donner raison aux premiers, après tout quand on est aussi con c’est qu’on est bon et donc destiné qu’à ça ... se faire entuber par les puissants, à croire qu’ils adorent ça en prime.

      PS : ou alors les éléctions sont truquées ... et/ou ...une trop grande abstention qui arrange bien les mafieux (plus y a d’abstention, moins ça fait de gens à manipuler, ce qui est donc d’autant plus facile puisque par définition ceux qui restent ne peuvent être que les plus naïfs qui croient encore au système)


    • #1342802

      Si vous attendez une prise de conscience massive, vous allez être déçu... Les gens sont des moutons, c’est comme ça, il faut s’y faire. Vous ne changerez pas 100 000 ans d’évolutions d’un claquement de doigt.
      Depuis le 18ème siècle, on voit très bien que les mouvements révolutionnaires ont toujours été guidés par une minorité agissante. Le peuple n’a fait que suivre. Il n’y aura jamais de foule autonome. Il faut lire ou relire LA PSYCHOLOGIE DES FOULES, de Gustave Le Bon.

      En argentine, c’est exactement la même chose. La foule suit, la minorité agissante étant la clique à Macri. La France n’échappe pas à la règle...


  • Quand on emprunte on rembourse, dura lex sed lex.
    Arrêtons l’apitoiement sur l’Argentine.

     

    • Sérieusement si je pouvais être aussi simpliste j’arrêterais de me poser des questions et je ne passerais plus sur ce site.

      Que l’on demande plus d’un milliard de dollars pour un prêt de 50 millions, détenus qui plus est par des fonds vautours (soit en gros quelques types à la tête de grandes multinationales qui ne veulent pas être remboursés mais qu’on leur paie une dote jusqu’à la fin des temps), ça ne vous choque pas ?

      Lorsque l’on remarque qu’il n’y a même pas assez d’argent sur la planète pour rembourser les dettes des pays de cette même planète, vous ne sourcillez toujours pas ?

      Ca doit être sympa chez vous.

      Cordialement.


    • qu’es-ce-que vous n’avez pas compris ?


    • #1342886

      @ Eki
      50 M de dollars, c’est le prix auquel a été racheté la dette par le fond de pension vautour, racheté à un prix bradé. Mais au départ, le montant de cette dette correpondait bien au montant du prêt accordé à l’Argentine, auquel c’est ajouté depuis un paquet lié aux intérêts et, j’imagine, des frais de justice, de gestion, des choses comme ça ...


  • #1342275

    La politique d’austérité ne manquera pas d’être au rendez-vous.
    La classe dominante se frotte les mains, elle va enfin pouvoir pratiquer son sport favori le maquignonnage.
    A peine élu et vas-y les promesses de remboursement de dettes aux fonds vautours, qui ont achetés ces dettes sur les marchés à un prix très bas et qui les ont odieusement surévaluées.
    La dette c’est une industrie comme une autre et c’est magnifique pour la bourgeoisie compradore du pays.
    Mais il a voté cette fois en conscience le peuple et va se faire rincer grave, ça va pas être triste la vie en Argentine.


  • Ne comprends pas comment on peut sainement rembourser 1 milliard pour un pret de 50 millions.
    Je signale que l’usure, punie par la loi, se situe aux environ de 30% d’interets.

    Ici on parle de 2000 % ...


  • Le peuple argentin va être trahi par "ses" "experts" israélites, aux profit d’israélites nord américains .

     

  • C’est ainsi qu’ils deviennent riches... De vulgaires voleurs, sentant comme tout bon charognard, la détresse et la faiblesse. Pas le genre à vous offrir un verre d’eau en plein désert...

    Ils font la une, le contenu de revues, magazines, d’émissions TV - Stéphane Bern - pour masses idiotes. Consternant ? A mort !

    - Et c’est ainsi que Thérèsa, fille du milliardaire John Vulture qui a fait fortune dans l’immobilier et le prêt bancaire à visage humain, s’est rendu en Afrique. Et via une ONG au nom de JVulture Restore Hope, a offert 100000 dollars pour bla bla et bla bla Enfant terrible du gotha new-yorkais, engagée infatigable, elle s’en était pris, il y a quelques mois, à Donald Trump, le qualifiant de " dégueulasse " bla bla

    - oh mais qu’elle est généreuse et courageuse ! La pauvre ! Vais contacter cette ONG afin de connaître leur numéro de compte et leur verser ainsi 100 euros...

    - La semaine prochaine : autre enfant terrible, la fille de Donald Trump... Elle nous décrira un père impulsif, mais aussi généreux, amateur d’art et de cuisine française bla bla Bon je laisse la place, après la pub, à l’émission " N’éteignez pas votre TV, on va faire la fête ! " présenté par Benouna et sa super équipe d’invités... Et juste après, en rediffusion, " Dieudonné et Soral, nouveaux visages du nazisme ? " Avec BHL, philosophe, et Florian Courcel, spécialiste de l’Islam


  • #1342556
    le 10/12/2015 par jojo l’affreux
    Argentine : les fonds vautours se frottent les mains

    Qu’est-ce que j’avais dit, ça a pas trainé. Des fois ça fait chier d’avoir raison !

    Les Argentins vont avoir droit à l’austérité perpétuelle pour payer et à la suppression de toutes les mesures sociales passé en 10 ans par les Kirchner, et rassurez vous, il ne touchera pas aux mesures sociétales de Kristina pour pas tout leur prendre le brave homme.
    Ça se terminera le retour des concerts de casseroles dans les rues et une fuite en hélicoptère. Vous verrez. L’Histoire est cyclique !