Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Arrestation en Europe d’un esclavagiste sexuel israélien : silence radio en France

Jeudi 23 mai, la police espagnole a annoncé l’arrestation – en coopération avec les autorités portugaises et colombiennes – d’Assi Moosh pour trafic sexuel de mineurs, trafic de drogue et homicides volontaires.

 

Cet Israélien de 45 ans avait monté avec des ex-membres de Tsahal un vaste réseau criminel en Amérique latine (centré en Colombie). Plus de 250 adolescentes ont été ainsi sexuellement exploitées et « tatouées » par leurs « propriétaires » dans la seule ville de Cartagena de Indias. Les jeunes femmes ont été incitées puis contraintes à la prostitution dans un hôtel bunkérisé et réservé principalement aux touristes israéliens.

Depuis 3 jours, aucun organe de la presse audiovisuelle française n’a rapporté la capture sur le sol européen d’Assi Moosh.

Rappel : les médias hexagonaux avaient également passé totalement sous silence l’arrestation à Paris d’un cybercriminel israélien de la scène internationale.

Lire la suite de l’article sur facebook.com/panhamza

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Moi je mets en garde les jeunes filles seules, isolées de leur famille et qui vont travailler dans les peepshows/sexshops ou les boites de nuit en France, j’ai une amie qui est professionnelle de pole dance qui m’a raconté ceci :
    Elle a travaillé avec des nanas bizarres, très mauvaises ou tout était faux sur elles (faux seins, faux ongles, faux cheveux, faux cils, etc...) et ces nanas s’arrangeaient pour être très amies avec les jeunes filles isolées qui bossaient là pour ensuite leurs proposer de mirobolants contrats de travails de pole dance en Amérique du sud. Le patron offrait le billet d’avion. Toutes les filles partaient et on ne les revoyait plus jamais, elles ne sont plus jamais rentrées en France. Impossible de les joindre au téléphone par leurs collègues danseuses. Mon amie a essayé de poser des questions à ces nanas car elle connaissait une de ces jeunes filles et voulait savoir si elle allait bien. Réponse : elle est sortie avec des mecs je l’ai pas revue (Basta on en saura pas plus). Ces nanas partent en contrat avec les filles soit disant pour 1 mois mais elles reviennent au bout d’une semaine seules sans les filles. Pour moi ça pue cette histoire, y’a du danger !

     

    Répondre à ce message

    • #2205963
      Le 26 mai à 20:21 par homme sans femme (donc sans argent)
      Arrestation en Europe d’un esclavagiste sexuel israélien : silence radio en (...)

      Je me demande si les jeunes filles qui travaillent en vendant leur corps dès leur plus jeune âge sont isolées de leur famille car elles ont choisie d’elles même cette voie ténébreuse ou bien c’est en désespoir de cause familiale plus que pour l’argent facilité... Je pense que quand ça se passe en France, désoler pour elles, mais elles ont à mon avis pour la plupart d’autre moyens de devenir des femmes bien entourées en famille...Je ne parle pas des filières de l’est, d’Afrique ou de Chine ou là c’est en famille que commence la prostitution...

      Je pense vu à quelle vitesse ça a prit sur les jeunes filles de bonne famille, que le terme Escort girl a été inventé par une communauté qui veut esclavagiser le monde après avoir fait de la femme occidentale leur esclave de l’argent roi.

       
    • Merci d’alerter ces jeunes filles qui dansent mais dont le métier est risqué. On leur conseille les danses russes, le sirtaki, le menuet à revaloriser, voire les danses en solo avec voiles, comme Isadora Duncan !

       
  • l’arrestation passée sous silence radio et TV du cybercriminel et escroc international franco-israélien Gilbert Chikli qui se la jouait Fantômas

     

    Répondre à ce message

  • Le Figaro a publié un article, ça mérite d’être relevé :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/u...

     

    Répondre à ce message

  • Les médias français et donc leurs propriétaires et les journalistes concernés, sont objectivement complices de la pédophilie. C’est ça la vérité. Chacun prends ses responsabilités en âme et conscience. Devant Dieu.

     

    Répondre à ce message

  • Si c’était un curé, BFM WC sera toute la journée, breaking news.

     

    Répondre à ce message

  • Si cette crapule détient des secrets sur certaine personnalités israélienne à qui il aurait mis à disposition des filles, il est sur que Israël cherchera à le rapatrier en promettant de le condamner. Une fois rentré il lui mettront 6 mois avec sursis pour utilisation trop voyante sur des goys. J espère que E&R nous tiendra au courant de cette histoire. J attends de voir la suite....

     

    Répondre à ce message

  • L’Amérique du Sud était dans les années trente, en particulier l’Argentine, une destination pour la traite des blanches. De naïves jeunes filles sans emploi ou gagnant fort peu (crise) se laissaient séduire par des gommeux, qui leur promettaient monts et merveilles, parvenaient à les embarquer, puis leur annonçaient qu’il leur faudrait se prostituer désormais, soit à l’arrivée, soit dans le bateau. Elles étaient accueillies par tout un réseau et immédiatement placées. Leur mac apparaissait au début, puis revendait le produit qui partait dans une autre ville. Les Françaises étaient très appréciées, valaient plus.
    Nombre de ces jeunes filles se sacrifiait pour une famille miséreuse, restée en France. Elles ne voulaient pas être sorties de là par une association de Buenos-Aires, menée par une femme sincère, dont la mission était de les rechercher et les ramener en France.

     

    Répondre à ce message

  • De qui et quoi nos journalistes ont-ils peur dans notre parfaite démocratie, là est la question ?

     

    Répondre à ce message

  • De mémoire : d’après un cadre du FBI ,la majorité des truands "de grande
    envergure " ont des passeports israéliens.

    https://blogs.mediapart.fr/jean63/b...

     

    Répondre à ce message

  • hola...
    en fait moshe etait surtout basé á taganga... petit village de pecheurs á lórigine...puis transformé au fil du temps en village vacance...
    taganga est á deux pas del centro historico de santa marta...
    moshe et ses sbires recevaient en majorité de jeunes soldats ayant fait leurs temps pour tsahal...
    d’aprés tous les temoignages que j’ai eu sur place ce sont les israeliens qui ont amenés l’usage de la drogue á taganga mais aussi la ’’pedophilie’’ et la prostitution...
    je vis ici en colombie dans un village proche de taganga depuis 3 ans...
    hors il semble toujours d’aprés les temoignages de locaux...que partout ou passent les israeliens ...qu’ils menent avec eux le meme type de devoiement...prostitution, drogue, pedophilie...sans compter le bordel qu’ils font toutes les nuits...impossible de dormir...experience vecue¡¡¡...bon je ne suis pas un saint quand meme¡¡ y’en a 4/5 qui aprés une bonne branlée ce sont calmés....mais mefies toi les saligauds chassent en meute¡¡...mais lorsque tu t’en prends un ou deux---tu te fais plaisir¡¡ et j’te jure que ca soulage...
    l’amerique latine semble etre le refuge vacance pour tous ces jeunes devoyés d’israel...et plus precisemment la cote des caraibes colombienne..pour avis¡¡

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents