Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Assassinats et corruption sur la Côte d’Azur

Rendez-vous avec X

Partie 1 :

Vingt ans après, le mystère n’est toujours pas dissipé. Et sans doute ne le sera-t-il jamais…Je veux parler de deux affaires qui semblent indissociables, bien qu’on ait tout fait pour justement les dissocier… D’abord l’assassinat en février 1994 de la députée Yann Piat.

Certes, des petits truands ont été jugés responsables et condamnés. Mais manifestement, le costume de tueurs qu’on leur a fait endosser était un peu trop grand pour leur modeste carrure… Et ensuite le double suicide très étrange, et assez peu crédible, de deux frères, les Saincené, dix semaines seulement après la disparition de la parlementaire.

Deux affaires et peut-être, derrière, les mêmes intérêts criminels, mêlant politique et gangstérisme, dans une région, la Côte d’Azur, qui est minée par la corruption et où rôde même l’ombre de la mafia !

Monsieur X revient donc sur ces faits, pointe les manquements de la Justice, les errements des deux enquêtes et les multiples tentatives de manipulation. Il essaie surtout de déterminer ce qui pouvait expliquer un tel enchaînement. Dans un instant, ce que l’on sait et, surtout, ce que l’on a toujours tenté de dissimuler…

 

Partie 2 :

La députée Yann Piat a été assassinée en février 1994. Mais les frères Saincené qu’on a retrouvés morts moins de trois mois plus tard, dans le même département, le Var, n’auraient-ils pas été, eux aussi, assassinés ? Et peut-être pour une raison identique : la connaissance qu’ils avaient d’une gigantesque embrouille immobilière et politico-mafieuse !

Je résume ce que nous a appris Monsieur X la semaine passée… Yann Piat, députée de la droite classique après être passée par le Front national, prétendait nettoyer son département miné par la corruption et le gangstérisme. Était-elle sincère ? En tout cas, elle gênait. Avant et après sa mort. La meilleure preuve ayant été donnée par l’attitude de la Justice qui s’est empressée de réduire son assassinat à une banale affaire de rivalité politicienne réglée par une équipe de petits malfrats locaux… Quitte à multiplier les négligences et les manquements et à refuser systématiquement les investigations qui auraient pu déboucher sur une vérité autrement plus dérangeante…

Et pourtant une enquête sérieuse sur l’étrange double mort des frères Saincené en mai 1994 aurait certainement pu faire la clarté sur ce dossier. Et donc permis aussi d’identifier les vrais commanditaires de l’assassinat de Yann Piat.

Monsieur X ouvre donc le deuxième volet de cette affaire ténébreuse. Car pour lui, il n’y a aucun doute, les deux dossiers sont liés !

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1114407

    Malheureusement, le sud de la France est caricatural du fait que la maffia ne peut subsister uniquement et seulement dans un système démocratique du fait de ses règles trop flexibles, voir trop elastiques ou mieux encore un peu trop schwimggum


  • #1114742
    le 09/02/2015 par Gare au gorille
    Assassinats et corruption sur la Côte d’Azur

    Ce dont je me reparle avec certitude c’est qu’à l’enterrement de cette femme, il y avait du Jean FERRAT en accompagnement musical et c’était son choix. Ça dit peut-être quelque chose de cette dame.