Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aube : un boulanger condamné à 3000 euros d’amende pour avoir trop travaillé

Rappel sur l’hypocrisie libérale : l’objectif est de détruire la classe moyenne et l’artisanat

Cédric Vaivre, boulanger de la commune de Lusigny-sur-Barse dans l’Aube, va devoir payer 3 000 euros d’amende car il aurait « trop travaillé » au regard de la loi.

 

 


 

Vous êtes entrepreneur ou particulier et souhaitez faire partie d’un réseau d’entraide pour faire face à la crise ? Rejoignez Solid’E&R, le premier espace d’annonces du Réseau d’économie solidaire créé par E&R. Pour cela, il vous suffit d’être adhérent de l’association (merci de rentrer votre identifiant et votre mot de passe d’adhérent pour accéder à Solid’E&R) :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Pour favoriser l’indépendance française, chez Kontre Kulture :

À lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

99 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Y’à qu’en France qu’on voit ça...les beaux discours et la réalité administrative navrante !

     

  • Alors qu’il aurait suffi qu’il héberge des terroristes dans sa boulangerie en disant qu’il n’était au courant de rien pour être relaxé. C’est ballot tout de même......


  • C’est absolument abject ,ignoble .La France est devenu un pays totalitaire .Ce pays ne mérite plus ses artisans ,ils les traquent comme de vulgaires voleurs ,et ils donnent du pognon aux migrants ,cherchez l’erreur .On est chez les fous !!


  • Il n’a pas respecté la loi, il est sanctionné c’est tout.

     

    • Tu trouves ça normal, pour un artisan, de ne pas avoir le droit de travailler plus pendant la saison touristique !? Encore une loi absurde et profondément injuste à abroger immédiatement !


    • Très bien, votre raisonnement me file la courante mais j’ai une bonne idée qui me vient :
      Tous les sites marchands (ebay, amazon et les autres hein) fermés le dimanche...Tout fermé partout et INTERDICTION d’acheter ou vendre le dimanche ! Et là je serai content...
      Emmerder des pauvres gars qui sont opérationnels à 4 heures du matin qui EUX, produisent pour l’intérêt général....Votre cerveau a fondu.


    • Archi primaire comme raisonnement Jean.

      A votre avis qui fait faire les lois, si ce n’est l’oligarchie financière, qui donne des ordres et manipule les politiques ?

      Et pour défendre quels intérêts si ce n’est les siens ?

      Jean réflèchissez avant d’écrire de manière si tranchée, vous passer pour un collabo du système.


    • Ceci était un message de Robocop. Ou du commandant Sylvestre, c’est selon.


    • C’est pas la hauteur de vue qui te donnera le vertige, toi... Et sinon les hommes d’affaires, oligarques, financiers ou autres publicitaires qui déclarent publiquement travailler H-24 par pure passion, tous cocaïnomanes tu en penses quoi ? Ils ne sont jamais inquiétés, ni pour les heures travaillées, ni pour leur consommation très peu discrète de drogue (hein ardisson ?).


    • Jean Robin c’est toi ?!


    • Il a voté pour qui le boulanger ? C’est la loi en vigueur c’est tout. Allez rouler à 130 sur une départementale, si vous vous faîtes choper vous allez venir chialer aussi ? C’est dingue ça, si personne ne doit plus respecter la loi on va où. C’est de la concurrence déloyale pour les boulangers alentours qui respectent eux la loi.


    • @Jean



      Il a voté pour qui le boulanger ?




      Il n’a pas voté pour cette loi, parce que je ne sais pas si tu es au courant, mais ce ne sont pas les citoyens qui votent les lois.



      C’est la loi en vigueur c’est tout. C’est dingue ça, si personne ne doit plus respecter la loi on va où.




      Il y a la loi et il y a son application, qui doit se faire avec discernement !
      Il y a aussi une loi qui protège les squatteurs de ta maison. Tiendrais-tu le même discours de respect de la loi si tu te retrouvais dans la rue avec une famille de migrants ou de roms chez toi ? J’en doute fortement, pourtant, c’est le même principe que tu défends. Mais évidemment, c’est plus facile de l’appliquer aux autres qu’à soi-même, n’est-ce pas ?



      C’est de la concurrence déloyale pour les boulangers alentours qui respectent eux la loi.




      Si tu avais regardé le reportage, tu saurais que c’est la seule boulangerie du village.


    • L’excès de travail mis en parallèle avec l’excès de vitesse, ok !!! Parce que c’est la loi, la lowah !!! Vous voulez pas comprendre. Bon ben merci de faire respecter la loi, on se sent beaucoup mieux maintenant et ce délinquant de boulanger n’a qu’a bien se tenir. On l’a échappé belle mais heureusement l’état et sa lowah sont là pour nous protéger, inconscients et ingrats que nous sommes !


    • Il n’y a rien de pire que les légalistes, qui n’ont pas compris que la loi n’est pas nécessairement garante du Bien. Ce sont les premiers collabos de l’oligarchie.

      Il y a des mauvaises loi. Se contenter de dire "c’est la loi", c’est prouver qu’on a cessé de réfléchir à ce sujet, et c’est obtempérer par avance à toute loi qui puisse surgir à l’avenir édictée pour mettre des fers aux gens.


    • J’adore le « on va où ». Ben avec des gens comme vous, je dirais dans le mur ! Et pas que le mur du çon comme dirait le palmipède.
      Et sans vous, je dirais vers un peu plus d’une liberté légitime, à savoir ici celle de travailler beaucoup pour qui le souhaite.


    • Vous avez parfaitement raison @Igor Meiev. Ce ressort psychologique, dont je m’amusais bien qu’il soit détestable et parfaitement urticant, est le noeud du problème ici.


  • Symptomatique de ce système de merde qui contraint par exemple ceux qui ne veulent pas taffer le dimanche à le faire, et empêche de bosser ceux qui le veulent (ou le peuvent). De l’art de casser les couilles à tout le monde. J’espère bien qu’il n’aura rien à payer car ce sont aux contraire les responsables de telles aberrations qui devraient lui payer un dédommagement pour lui avoir fait perdre son temps et son énergie. Je serais le maire de cette commune que ça voudrait chier des bulles ! Ah chuis énervé :-)


  • Il est quand même sympatoche ce présentateur d’infos, qui ne semble pas lire que le prompteur : "on espère qu’elle (l’amende) sera tout simplement abandonnée, parce qu’elle est..."

     

  • et puis quoi encore ! 3000 euros d’amende divisé par 2000 personnes,soit 1.50 euros par personne. Une petite quête serait une solution pour soutenir ce boulanger qui rend service à son village.

     

    • Certainement, mais c’est encourager le responsable de cette amande à persévérer.
      Du racket, en somme.

      Les gens honnêtes ont, peut-être, autre-chose à faire...


    • Un genre de racket participatif ! La première chose à faire dans un premier temps est de le soutenir pour que l’administration concernée fasse machine arrière. Sans quoi c’est un peu facile.


    • Impossible, c’est illégal si il fait ça, il va prendre une autre amende.


    • J’espère que tu participes financièrement à E&R, sinon ne donnes plus de leçon, stp.


    • STEF de MARS , c’est à moi que tu t’exprimes ? Si oui ou as tu vue que je donnais une leçon ? Je suis moi même artisan et je pense être bien placé pour comprendre ce MR ! Meme si je sais qu’il est hélas interdit de recevoir des dons pour payer son amende , cette personne rend service à son village , le village peut rendre un jour le service ! et il y a plusieurs façons de le faire car en attendant c’est bien et lui seul qui doit sortir cette argent .Ce qui n’empêche pas de luter en amont.
      Maintenant que vient faire dans ce com. le fait que je participe ou non financièrement pour que j’ai le droit der m’exprimer ? tu t’es cru dans une dictature ? Ton "sinon" tu sais ou tu peux te le foutre , c’est bon tu vois ou je veux en venir ? et ça pas besoin de payer c’est un don gratuit !


  • et alors c’est normal il faut bien trouver de l’argent pour les pauvres migrants qui ne font rien de leur journée eux qui s’ennuient tellement qu’ils sont forcés de peloter les filles sur les trottoirs c’est donc normal que ce sale stakhanoviste de la baguette paye pour les nourrir lui ce privilégié qui paye déjà des impôts pourquoi le priver d’en payer d’avantage pour pouvoir accepter encore plus de déportés, oups pardon !! de migrants je voulais dire de pauvres migrants


  • N’oublions pas qu’au dessus de 9710 euros de revenus annuels,nous payons tous une amande pour avoir trop travaillés ça s’appelle l’impôt sur le revenu..

     

  • C’est d’autant plus idiot qu’en tant que dessinateur, je bosse 7j/7 depuis 20 ans
    sans aucun souci. Et une bonne partie de la nuit aussi.


  • Remarquez sur la vidéo à 1:32, il y a un carrefour express à 20 m du Boulanger sur la gauche.
    J’ai vérifié ses horaires d’ouvertures, il est ouvert tous les jours de la semaine et toute l’année, il peut vendre son pain de m*rde même le dimanche !
    Conclusion les grands groupes ont droit de travailler et faire travailler leurs salairés comme ils l’entendent mais nos artisans non.


  • Tous les artisans le savent, il leur faut frauder pour gagner un peu d’argent sinon le fisc leur prend tout .

     

  • Comme ça l’état pourra donner une petite augmentation de salaires à schonberg , el- kabbach , ou hannouna tous gens indispensables au quotidien des français, alors qu’ un vulgaire artisan boulanger qui se lève à 3 heures du matin pour les nourrir "sainement " quelle importance ???


  • N’y aurait-il pas eu moyen de lui accorder une dérogation exceptionnelle au lieu d’appliquer la loi bêtement ! .....

    Les délités savent pourtant s’accorder des dérogations euh non des largesses que dis-je des privilèges !

     

    • C’était le rôle des corporations. Des privilèges et des devoirs spécifiques et parfaitements adaptés à chaque corps de métier. Aujourd’hui disparues, l’uniformisation qui les remplace n’a de cesse de créer des aberrations de plus en plus occultées par la non représentation du peuple au sein des sphères gouvernantes... Qui ne gouvernent plus de toute façon.


  • Le système est intransigeant quand il s’agit de fournées...

     

  • Il n’y a pas de raison de pousser des cris d’orfraie : ce boulanger a enfreint un arrêté préfectoral de fermeture en conséquence de quoi il a été légitimement condamné par un tribunal de police.
    Ce type d’arrêté est pris suite à un accord entre syndicats d’employeurs et de salariés portant sur le principe de la fermeture des boulangeries un jour par semaine dans le souci à la fois d’assurer un minimum de repos aux travailleurs (artisans et salariés confondus) et une concurrence loyale entre les artisans. Un tel "système" remonte généralement aux années 66-67 et a donné satisfaction à toute une profession pendant 50 ans... sauf à quelques cas isolés dont Cédric Vaivre, apparemment.
    Si aucune dérogation ne lui a été accordée, c’est soit que sa commune ne se situe pas en zone touristique soit qu’il y avait de bonnes raisons de ne pas la lui accorder (les motifs lui ont nécessairement été communiqués par la préfecture mais il se garde bien de les révéler).
    Cet artisan a donc enfreint une règle de base propre à son secteur d’activité et édictée à la demande de professionnels comme lui, puis persisté à ouvrir 7/7 en pleine connaissance de cause alors que la dérogation lui a été refusée. Il est donc doublement répréhensible.
    La moindre des choses, dans ce cas, est d’éviter de pleurnicher.
    Enfin, c’est très probablement suite à une plainte ou une dénonciation de la part d’un concurrent respectueux de l’arrêté préfectoral voire du syndicat départemental de la boulangerie lui-même qu’il a été contrôlé, verbalisé et sanctionné.
    Cela n’a rien à voir avec le courage des uns ou la supposée fainéantise des autres.
    Il serait bon que les journalopes creusent un peu leurs reportages...

     

    • merci , très bon commentaire , cela m’évite de rappeler le compromis trouver entre boulanger avec ce jour "sans pain " Baguette " les boulanger peuvent ouvrir 7j/7j mais il faut respecter un jour sans baguette Française " a voir je crois que l’on a le droit de faire du pain mais pas la baguette ".
      J’ai l’impression que c’est toujours les mêmes qui veulent des ouvertures 7j/7 ,ouverture la nuit , les jours fériés , des services gratuit etc mais qui veulent rien branler ...
      "PS - pour le boulanger "que je ne met pas parmi les branleurs " peut ouvrir un autre point de vente , si vraiment il veut vendre du pain tout les jours , il doit pouvoir fabriquer dans son premier fournil et vendre son pain ailleurs "a voir aussi car la baguette Française doit être fabriquer et vendu au même endroit mais si il est dans la même ville cela ne devrai pas poser de problème"


    • @ladko

      Ton commentaire est très intéressant. Effectivement, par pure objectivité, il serait bon de connaître le nombre de boulangeries artisanales situées dans les 5 km à la ronde.

      Mais si il est le seul boulanger au fin fond de la campagne, c’est scandaleux...


    • Merci d’avoir pris le temps de développer et d’exposer clairement ce que je dis plus haut..


    • Vous travaillez pour l administration ou pas ? Vous ne trouvez pas que l état prend trop de place dans notre quotidien ? On devrait pouvoir ouvrir quand on veut, celui qui ne veut pas travailler , il ne travaille pas.
      Il y en a marre de cette administration qui se mêle de tout !


    • Analyse claire et factuelle.
      Merci ! Je n’avais aucune connaissance de la procédure.


    • Peut-être faudra-t-il songer à décorer ce concurrent « respectueux de l’arrêté préfectoral » dans le cas où ce dernier aurait valeureusement décroché son téléphone pour balancer. Je ne sais pas, pour service rendu à la nation peut-être. Vous êtes des bons les gars, changez rien. Si ça chauffe un jour, je n’aimerais pas me trouver sur votre chemin.


    • A un moment, il faut tout de même prendre conscience de ce que dans une société organisée toute activité s’exerce dans le cadre des lois qui la réglementent.

      "Interdit d’interdire", c’est le camp d’en face ! Certains ici sont des libéraux qui s’ignorent. A ceci près bien sûr que le travail à outrance, c’est pour les autres et rarement pour soi.

      Il faut comprendre également que lorsque le verrou du repos hebdomadaire obligatoire (notion qui tient son origine dans le catholicisme) aura sauté, la porte sera largement ouverte pour le travail jour et nuit y compris pour les femmes et les enfants et pour un salaire toujours plus bas. Il ne restera plus alors qu’à appliquer le code du travail vietnamien ce qui nécessitera beaucoup moins de fonctionnaires.

      Serez-vous enfin satisfait(s) ? Dans la négative, il faudra au bas mot 150 ans pour revenir à la situation actuelle.

      Enfin, je m’inquiète de l’effet que provoque sur nos camarades ce reportage orienté et bricolé par TF1, la télévision de maçon.

      On est très loin de la gauche du travail et de la droite des valeurs, là.


    • Vous n’avez rien compris et pataugez dans des concepts pas maîtrisés et caricaturaux. Je ne vais pas répéter ce que j’ai dit plus bas, voir mes deux messages adressés à @Jean qui comme vous est complètement à côté de la plaque.


    • Je note juste ceci d’assez amusant car très révélateur.
      « "Interdit d’interdire", c’est le camp d’en face ! Certains ici sont des libéraux qui s’ignorent. A ceci près bien sûr que le travail à outrance, c’est pour les autres et rarement pour soi. »
      D’une part vous raisonnez en termes de camp, nous sommes d’accord là-dessus. Et donc, comme toute personne qui raisonne ainsi, vous stigmatisez le fameux slogan libertaire (et au final dogmatique), certes largement critiquable, mais pour commettre le même type d’erreur grossière qui consiste à tomber comme en réaction dans son opposé symétrique et tout aussi péremptoire qui consiste à ne raisonner qu’en « Il est obligé d’interdire » (légalisme aveugle battu en brèche fort justement par un autre intervenant). Il faut sortir de tout cas, vraiment. Parce que cela vous amène à utiliser des mots-valises (ceux qui ne sont pas d’accord avec vous seraient des « libéraux », sans plus de précision bien évidemment) et à préjuger ce qui vous arrange, à savoir également que ceux qui seraient sur la position que je défends ici ne la souhaiteraient que pour les autres et pas pour eux-mêmes ! Pour votre information et à titre d’exemple, j’ai été longtemps célibataire et quand j’ai voulu mettre un petit toit au-dessus de ma petite tête, j’ai cherché et je suis parvenu à cumuler pendant environ trois ans un temps plein la semaine avec un autre boulot à mi-temps le week-end, ceci dans le but de me désendetter au plus vite. J’ai choisi tout aussi librement de me calmer quand j’ai rencontré quelqu’un, pour avoir plus de temps. Fort heureusement, il n’y a eu alors aucun pingouin pour venir m’en empêcher, ce qui fut une bonne chose pour moi, et peut-être aussi pour l’hypothétique pingouin.


    • @ Eric
      Merci pour ces confidences mais ce n’est pas le sujet.
      Ps : Comment se prénomme l’heureux élu ?


    • Je développe et argumente un peu plus que vous sur le sujet, ce qui n’est pas une gageure. Et je suis un peu plus dans le sujet que votre interrogation à la c... . Interrogation à laquelle je réponds bien volontiers : Il se trouve que je suis veuf. Si vous le souhaitez, et vu que le « sujet » a l’air de vous intéresser, vous pouvez demander mon adresse à E&R à qui je la communiquerai bien volontiers et vous pourrez ainsi, si vous le souhaitez, vous voir expliqué de vive voix ce que j’en pense.


  • Fallait prendre une franchise carrefour... où bosser pour la FIFA. Les ballons de foot sont fait par des gosses pakistanais qui taffent 14h/jours et qui gagnent même pas de quoi s’acheter des Dragibus...

    Acheter des trucs fait par des esclaves des multinationales, ça tu as le droit. Bosser TOUT SEUL comme tu veux pour ta gueule, alors là, non, on dirait ...

    Quand j’étais chômeur, un moment donné, j’ai songé monter ma boite. Quand j’ai vu qu’il fallait chercher des heures et des heures et des heures sur internet, juste pour savoir si j’allais maintenir ma CAF et mon Allocation de Solidarité Spécifique quelque temps, et ça, sans trouver la réponse... j’ai compris le délire...


  • Par contre la boulangerie de l’Intermarché elle peut être ouverte tous les jours de la semaine !

     

  • "On espère qu’elle sera tout simplement abandonnée parce qu’elle est ...."
    La suite Jean-Pierre !


  • Article bidon pour faire croire que de travailler 24/24 7j/7 ce serait très bien et que les gens veulent travailler plus.

    Avec ce petit article on va pouvoir faire accepter aux gens la semaine de 80 h et le retour des tacherons payés à la journée.

    Quand vous voyez un article dans un journal demandez vous-toujours à quoi et à qui il sert.

    Un journaliste qui n’est pas au chômage est une "pu.."

     

    • Entièrement d’accord. On veut nous préparer à etre plus esclave encore que nous le sommes. La vie ne se résume pas au travail bon sens !


    • je pense qu’il faut distinguer la personne contrainte de travailler 7/7 et celle désireuse de le faire même si c’est motivé par un enrichissement personnel.
      la preuve n’a pas été faîte que ce boulanger imposait à son personnel de bosser 7/7.
      car le message n’est pas de savoir si c’est bien ou mal mais plutôt permis ou non.


    • On peut être pour la liberté dans les deux cas, ne pas imposer de bosser à qui ne le souhaite pas et ne pas brider celui qui veut bosser beaucoup. Le problème n’est pas dans la chose en soi mais dans l’obligation ou l’interdiction généralisée. La liberté de chacun peut être respectée. Vous n’arrivez pas à articuler ça ? Vous devez pourtant savoir qu’il est possible entre confrères de faire les choses en bonne intelligence et de manière loyale. Vous ne savez pas que les gars peuvent s’organiser pour ouvrir à tour de rôle, décaler un peu les horaires, ne pas prendre ses vacances en même temps ? Vous ne trouvez pas ça plus sain et plus intelligent que tous ces diktats à la con qui briment inutilement les gens ? Drôle d’état d’esprit tout de même.


    • Eric @
      Vous opposez ceux qui ne veulent pas travailler à ceux qui veulent travailler beaucoup. Il y a peut-être un juste milieu : ceux qui veulent simplement gagner de quoi vivre simplement sans que le système ne leur impose du 7/7jours et passer plus de temps avec leurs proches (droite des valeurs ). Toutes les lois qui régissent la concurrence déloyale ne sont pas à jeter. Votre façon liberale de voir les choses n’est pas très "gauche du travail." Dans un pays de plus de 65 millions d’habitants il faut des lois pour réglementer l’ouverture des commerces. Dans votre monde ça serait le far West.


    • Non je ne les oppose pas, c’est même exactement le contraire. Vous n’avez rien compris à mon message. Par ailleurs je prenais deux exemples « extrêmes » juste pour illustration. Vous n’êtes pas cohérent, vous critiquez en apparence la coercition d’un système tout en la justifiant par ailleurs puisqu’ici elle est exercée sur les gens contre leur gré. Deux secondes de réflexion élémentaire suffisent pour se rendre compte que c’est une contradiction, que vous étayez uniquement sur une petite idéologie personnelle qui ne tient pas la route. Vous avez une vision caricaturale du libéralisme. Je n’ai jamais dit, et même tout au contraire, que j’étais pour imposer aux gens des choses qui n’ont pas lieu d’être. Si vous considérez comme un excès de libéralisme le fait de laisser un boulanger travailler sept jours sur sept s’il le souhaite pendant les périodes de très forte activité pour compenser les périodes beaucoup plus calmes et ainsi s’assurer un revenu correct à l’année (et payer plus d’impôt au passage !), c’est que vous avez un problème de mesure dans vos jugements. Et on parle d’une boulangerie, sérieusement ! De plus, il y a fort à parier que, comme beaucoup de ses confrères, ce boulanger travaille en famille et habite sur place. Après, s’il existe réellement des boulangers qui ne souhaiteraient pas, ou pour qui ce serait un fardeau de travailler le dimanche, il vaut mieux choisir un autre métier à mon avis ! Enfin, pour souligner un dernier excès de votre part, si l’on n’emmerdait pas ce genre de personnes (pour se faire un petit billet au passage), ce ne serait pas le far-west, faut pas exagérer. Bref, passons.
      P.S : un anti libéral conséquent au bon sens du terme (c’est-à-dire pas vous !) n’est pas dupe de ce genre de cinéma détestable, défend les commerçants et artisans et déplore la fiscalité des très grosses entreprises et l’évasion fiscale. Et s’offusque a minima de la « légère » différence de traitement que l’état réserve aux uns et aux autres. Faible avec les forts et fort avec les faibles. Gauche du travail, hein !


    • Faut croire que la gauche du travail, c’est empêcher les gens qui peuvent bosser de le faire et, pour couronner le tout et finir d’embellir le tableau, de ne rien faire pour relancer l’activité et sortir les gens de la précarité et du chômage. Laisser les gens dans la merde d’un côté et dégoûter de l’autre les gens qui bossent en les incitant à en faire moins qu’ils le souhaiteraient quand ils le peuvent, sous la contrainte et les amendes au besoin, histoire de les dégoûter eux aussi pendant qu’on y est. Pour cautionner ça, je suis désolé mais faut vraiment pas être malin. Et après ça dire à ses contradicteurs qu’ils seraient « trop libéraux » et pas assez « gauche du travail » ???!!! Avant de juger de quoi que ce soit, faudrait déjà penser à rebrancher les fils au tableau.


    • @ Eric
      Ce que vous même ne comprenez pas, c’est que les boulangers dans leur immense majorité ne souhaitent pas travailler 7/7 ! La preuve, c’est qu’en dehors de quelques individus isolés sur lesquels la presse aux ordres ne manque pas de braquer ses projecteurs, elle n’a pas remis en cause le principe de la fermeture hebdomadaire depuis un demi-siècle alors qu’elle en avait la faculté.
      Elle s’organise sans vous, ne vous déplaise : foutez-lui la paix !


    • Vous passez très vite et opportunément par dessus les arguments. C’est vous qui ne comprenez pas ou ne lisez pas attentivement, à commencer par le sous-titre de l’article puis mon commentaire. Je n’ai jamais affirmé ni n’affirmerai jamais que tous les boulangers, ou qui que ce soit, devaient bosser comme des furieux (même s’il n’en demeure pas moins qu’il faut quand même être passionné et courageux à mon avis pour opter pour cette profession). Malgré tout, parler « d’immense majorité » est faux puisqu’énormément de boulangeries sont ouvertes le dimanche, ce qui par ailleurs ne change de toute façon rien sur le fond. Je ne sais pas d’où vous tenez ça. Je passe sur la confusion repos hebdomadaire/repos dominical ainsi que sur le fait que nombre de salariés travaillent le dimanche (transports, hôpitaux, restauration, commerces, etc). Du coup, votre principe pas remis en cause connaît pas mal d’entorses dérogatoires (et logiques d’ailleurs) pour un principe intangible (du moins intangible pour les psychorigides). Tout cela a bien du s’organiser sans vous, heureusement d’ailleurs et « ne vous en déplaise » ! :-) Mais c’est bien au final car cet exemple concret et les réactions qu’il suscite permettent de mesurer l’écart abyssal qu’il peut y avoir entre un altruisme de façade qui en arrive à cette contradiction totale qui consiste à imposer sa vision propre contre celle d’autrui (c’est-à-dire que la vision que vous avez de la société prévaut sur celle que peut en avoir votre voisin qui par surcroît ne la revendique que pour lui et pas pour l’imposer à quiconque, pour l’égalité on repassera !) et l’altruisme réel et bien compris.
      Conclusion : votre conclusion surréaliste aurait dû s’adresser à vous-même : foutez-leur la paix !
      Je dis cela sans vouloir offenser mais juste parce que le pense réellement.


    • Eric@
      Je passe sur les "faut pas être malin" et autre insultes directes ou indirectes. Ce n’est pas l’humilité qui vous étouffe en tout cas. Le monde que vous proposez a déjà été testé et n’a aucun intérêt pour moi. Une sorte de mic-mac entre du libéralisme bon teint et je ne sais pas quoi. C’est de la daube en tube.


    • @ Jean
      Laissez tomber, Eric n’y connaît que couic et nous impose son gloubiboulga dans lequel il mélange fourniture de pain et hôpitaux deux secteurs en tous points comparables comme chacun sait...
      A t-il seulement compris que si les boulangeries ferment une journée dans la semaine, c’est pour compenser le fait qu’elles ouvrent le dimanche et donc pour profiter en décalé de l’équivalent du repos dominical ? Non.


    • Merci pour vos solides arguments @Jean. Et ça peut arriver de ne pas être malin, ça ne résume pas un individu. Heureusement que vous « passez là-dessus », il n’y a que ça et rien d’autre en définitive. Évitons si vous le voulez bien de sortir cette carte que l’on ne sort que quand on a un jeu très pauvre. Si je reçois des « coups » (tout cela n’est tout de même pas bien méchant), je les rends ou pas mais je ne m’en plains pas. Essayons tous d’en faire autant, nous ne sommes pas en sucre. Et tenons nous-en au sujet, qu’à mon avis il serait bon de clore car il n’y aura a priori guère de terrain d’entente au vu de ce qui précède ! :-)


    • Je traduis @ladko : vous n’avez rien à redire et êtes à la peine, du coup vous transformez en « gloubiboulga » des choses à la portée de tout le monde. Je passe sur votre « interrogation » finale qui n’est rien d’autre que ridicule. Mais ça permet encore d’éluder opportunément à coup de « laissez tomber ! ». Comme vous dites, oui ! Merci tout de même de nous ouvrir les yeux et de nous permettre de nous arrêter au seuil de l’anarchie. C’était limite.


    • Si vous étiez honnête @ladko (ou autre), vous admettriez que cette manière de tordre les propos des gens est assez basse quoi qu’elle ne m’étonne guère. En effet, dire qu’il y a énormément de gens qui travaillent le dimanche et que donc le travail le dimanche est loin d’être une exception, n’a strictement rien à voir avec le fait de mettre un signe égal entre les professions concernées ni même de dire qu’elles auraient toutes le même caractère de nécessité. Ce serait effectivement une ânerie, mais le souci c’est que c’est vous qui la formulez, pour me la faire ensuite endosser, en mode petit bras cela ça de soi.
      Idem : mon sujet n’était pas votre histoire de repos compensatoire (quel scoop !) mais je défendais un principe tout à fait recevable qui consiste à laisser bosser ceux qui le souhaitent. Au final, avec des sottises pareilles, on se retrouve aussi avec des gens qui bossent au black le week-end quand ils le peuvent, autant d’argent en moins dans les caisses d’un état qui n’en a pas besoin cela va de soi !!! C’est pas comme si c’était la crise ! Mais bon, il vaut mieux laisser tomber hein ? C’est sûr, vous avez tellement tout compris et vous êtes tellement malin.


    • @ Eric
      Il va falloir consulter : vous me prêtez des propos que vous avez vous-même tenus...


    • Eric « la science » et son ton péremptoire ont encore frappé.


    • @ Etron
      En dehors du cas individuel d’Eric, ce "clip" de TF1 (car c’est un clip de propagande et non un reportage anodin) vient titiller le vieux fond poujadiste qui agite régulièrement une partie de la société française depuis 1958 et qui s’est dissout dans le FN.
      Encore une grille d’analyse...


    • @Etron, il est à la fois dommage de s’en tenir au seul ton et de ne rien dire de plus mais également un peu déplacé, après une telle remarque, d’utiliser à dessein un pseudo qui permet d’insulter quelqu’un sans avoir l’air d’y toucher. Pas de souci mais si vous pouviez évitez le registre hypocrite du « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais », ce serait sans doute mieux. Mais je peux me tromper, vous avez sans doute raison après tout !
      @ladko, si le poujadisme est la défense des classes moyennes (petits commerçants, artisans, etc), ce qu’il est, et bien c’est à la fois une bonne chose et ça a toujours été une des lignes d’E&R. Je dis ça juste à titre informatif car peut-être ne vous intéressez-vous que de loin en loin à E&R, ce qui n’est pas une faute. Mais il y a tout lieu pour vous de vous réjouir car pour ce qu’il en reste, nombre d’entre eux mettent régulièrement la clé sous la porte pour le plus grand bénéfice des grandes et moyennes surfaces.


    • Concernant votre post pour le moins étrange de 16:46 : c’est précisément l’inverse puisque je rétablis ce que j’avais dit moi et que vous aviez déformé ! Vous savez lire ?


    • @ Eric
      Toujours prêt à mordre ? Je laisse volontairement traîner un vieil os et ouaf... croqué !
      Ce que vous révélez de vous-même post après post devrait vous inciter, comme je vous l’ai démontré à deux reprises depuis septembre dernier, à témoigner davantage de respect à vos contradicteurs d’un soir et néanmoins camarades, à cesser de leur prêter des pensées ou des intentions qu’ils n’ont pas, à leur mettre sur le dos vos propres défauts.
      Vous qui savez lire, relisez-vous !


    • Vous n’avez rien démontré, et d’autant moins depuis quelques posts navrants de vacuité. Pour le respect, si j’ai comme quiconque des leçons à recevoir, ce n’est certainement pas de vous et encore moins sur ce fil. Revenez-en au sujet que vous avez abandonné pour aller sur ce terrain faiblard tout en jouant au malin pour meubler. J’attends toujours.


  • Le fisc veut qu’il marche à la baguette pour le mettre dans le pétrin.

     

  • Cette société libérale est destructrice

     

    • Dans ce cas là, elle n’est pas du tout libérale justement. Si la société était réellement libérale ce boulanger aurait le droit de travailler tous les jours.
      La société "libérale" n’est libérale que pour les puissants. Ils édictent librement leur loi et nous la subissons. Ils veulent la destruction de la classe moyenne, la destruction de la race blanche pour obtenir un peuple mondialisé dans sa chaire et homogène. Le gouvernement mondial pourra alors être mis en place car ils auront en leur possession le troupeau parfait qui ne se révolte jamais car il n’a ni histoire, ni culture commune sur laquelle fondée sa réflexion. La France ne se relèvera probablement jamais de ces 50 dernières années. Essayer de vous battre pour que l’Europe de l’Est reste européenne. Le combat est encore gagnable là bas. Ici la plupart des gens sont des gauchistes abrutis depuis leur enfance. Nourris depuis le CP au "vivrensemble" et au "non à la haiiine", ils ne se rendront même pas compte de leur propre génocide.


  • Normal il doit y avoir un jour de repos hebdomadaire,qu’il aille demander à la chambre des boulangers le règlement doit être le même pour tous
    (boulangers)

     

  • Le dimanche n’est-il pas le jour du Seigneur ? Mais j’oublie que la France est massivement déchristianisée.

     

  • Interro, sortez une feuille, vous avez deux heures :
    En France, vaut-il mieux être un artisan boulanger prenant quelques libertés avec les horaires de son pétrin que d’héberger des kamikazes en cavale après le massacre de 130 civils par balles ?

     

  • Pendant ce temps, des parlementaires européens sont payés dix fois plus pour rien branler.


  • Tout à fait normal. Ce principe du repos hebdomadaire ne devrait d’ailleurs souffrir d’aucune exception. C’est toujours pas à moi qu’il vendra du pain un dimanche, de toute façon je boycotte les commerces ouverts ce jour là.

     

    • Absolument anormal, si vous voulez vous reposer , grand bien vous fasses, si les autres veulent travailler, ne leur imposez pas vos envies.
      Il ne faudra d’ailleurs pas vous plaindre que les petits commerces mettent la clé sous la porte et que vous soyez contraints d’acheter du pain infâme de supermarché le reste de votre vie.
      Si l’activité est meilleure à une période et qu’il y a de la demande, qu’on laisse les commerçants travailler s’ils le veulent et même prospérer, pourquoi pas ?
      Tout le monde y gagne, les commerçants, les clients, les ouvriers de cette boulangerie.
      Il est idiot d’ouvrir un jour de la semaine dans un village perdu pendant l’année et de ne pas vendre une baguette et de devoir fermer un jour de vacances d’été où la population double grâce aux touristes de passage.


  • Ce boulanger a une activité saisonnière, et tout naturellement il assure le service 7jours sur 7 pour satisfaire tout le monde.... Il obtenait les années d’avant une dérogation et cela a été supprimé, pourquoi ?... Il y a dans les administrations, des personnes à l’esprit fermé ou totalement incompétentes qui ont le pouvoir de prendre des décisions absurdes... Ou bien, un ou plusieurs concurrents qui ont fait valoir leur droit auprès de l’administration contre "d’autres avantages". J’ai été moi même confrontée à des problèmes d’autorisations administratives pour mon commerce et je n’ai toujours pas compris leurs arguments, pour s’en sortir il faut faire intervenir un politique... Finalement, tout est plus ou moins politique...

     

  • dans le midi il y à des commerces qui pour ouvrir 7/7 , et bien un jour par semaine (le dimanche notamment ) c’est la boutique fantôme (dans le même local mais soit disant gérée par une autre personne " conjoint copain ,copine ,frère ou sœur ) qui en endosse les statuts ) souvent ce sont des brocanteurs comme cela ils échappent ou jour de fermeture obligatoire et sur l’enseigne ont peut y lire ( l’ile aux trésors" (*) ouvert lun ,mar mer jeu ven sam fermé le dimanche et juste en dessous "les trésors de de l’ile(**) "ouvert uniquement le dimanche



    (( (*)(**) noms fictifs donner à titre d’exemple ))



  • "L’objectif est de détruire la classe moyenne et l’artisanat"
    Si c’est bien au libéralisme qu’on prête cet objectif, je m’inscris en faux. Le libéralisme est neutre ; d’ailleurs s’il y a un truc qu’on puisse lui reprocher c’est justement cette neutralité, quand elle fait qu’il ne se préoccupe plus des perdants et autres tiers exclus.


  • tu devrais avoir honte de travailler feignasse ... !!


  • Tout comme l’histoire du petit jeune sportif qui a eut une amende pour avoir nettoyé les berges d’une riviere, cette histoire me revolte. J’ avais bien eus idée d’envoyer un don à ce dernier mais celui ci m’ a demandé de faire comme lui et de nettoyer ma ville quand je me promène (ce que je fais)
    Aujourd’hui j’ ai envie d’aider ce boulanger en lui envoyant dix balles mais sans lui demander sa permission .
    Vaivre Cédric 7 rue Georges Clemenceau 10270 Lusigny sur Barse.


Commentaires suivants