Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aux Européens rejoignant les "rebelles" en Syrie : "Ne vous laissez pas embrigader !"

Entretien avec Bahar Kimyongür

Le Belgo-Turc Bahar Kimyongür, 39 ans, militant d’Attac-Bruxelles, poursuivi pour terrorisme en 2006 mais acquitté en 2009, a un regard tout particulier sur les Belges partis en Syrie pour soutenir la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad. Il est en effet originaire d’Antioche, dans la province turque du Hatay, par où transitent les jeunes candidats à la résistance.

Que se passe-t-il dans votre région d’origine ?

La situation est dramatique. On fait face à de véritables tour-opérateurs du terrorisme international. Pour 200 euros, en quelques heures, un jeune Bruxellois peut se retrouver, via Istanbul, à Antioche, où des recruteurs viendront le cueillir, en camionnette ou en 4X4 rutilant, afin de l’affecter aux brigades internationales de la rébellion : les étrangers de Sham, les Mouhajiroun, voire Al Nosra. Tous les camps de réfugiés syriens, le long de la frontière turco-syrienne, au sud d’Antioche, sont doublés de camps d’entraînement. Les ateliers de fabrication d’armes pullulent. La frontière est une passoire. C’est un vrai Far West. C’est Mad Max !

À entendre les rebelles aguerris, comme Abdel Rahman Ayachi, fils de l’imam franco-syrien Bassam Ayachi, ces volontaires sont des poids morts.

Je suis de près une maman dont les deux enfants sont partis se battre en Syrie. Comme beaucoup de jeunes volontaires, ils sont généralement affectés à des tâches de ravitaillement et de logistique, en arrière-garde. Pour monter au front, les brigades préfèrent les Libyens, les Yéménites ou les Tunisiens. Ce qui est inquiétant, c’est que ces jeunes sont exposés à des heures de formation théologique. Un véritable endoctrinement.

Qui sont ces jeunes ?

Parfois de simples frimeurs qui rêvent de se faire photographier le lance-roquettes à l’épaule ; des idéalistes qui croient sincèrement œuvrer à la « libération » de la Syrie ; des fous furieux, anciens délinquants, qui sont pressés d’en découdre ; et puis des idéologues, de vrais djihadistes.

Il y a donc bien un fond religieux.

Certains instrumentalisent la religion pour attiser la haine. Il faut que les parents des enfants qui partent en Syrie sachent que leurs mômes sont embrigadés par des réseaux qui ne sont pas émancipateurs, qui pratiquent la surenchère antichiite, anti-alaouite. La Syrie vit sous la coupe d’une dictature militaire, mais j’ai bien peur qu’on remplace un mal par un pire : le djihadisme inféodé aux pays du Golfe.

Que dites-vous aux jeunes tentés par la Syrie ?

Qu’ils se trompent de lutte. Que les réseaux qui les embrigadent, infiltrés de criminels sans foi ni loi, distillent la haine. En partant en Syrie, nos jeunes se livrent aux pires islamophobes que je connaisse, les sbires d’Al Qaïda et de Sharia4Belgium.

Propos recueillis par Ricardo Gutierrez

Le Soir, vendredi 7 juin 2013

 

Sur ce sujet, voir aussi : « Des Belges ont-ils décapité un homme en Syrie ? »

Sur l’instrumentalisation de l’islamisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Evidemment qu’il y a un fond religieux yomkipour est un alaouite, il defend sa cause et les sunnites se font massacrer


  • Selon les derniers chiffres révélés par Georges Galloway, ils seraient 500 jeunes belges qui font le coup de main en Syrie. Pauvres idiots embrigadés !!!


  • Imaginez quand ces jeunes reviendrons en Belgique ou en France..... Sans leur kalach (je l’espère), mais avec une tête bien formatée.

     

    • Les pauvres bougres n’ont aucune chance de remettre pied en Europe. Des réunions se tiennent régulièrement en Europe pour régler leur cas maintenant que la Syrie a montré que la fin était proche. J’ai appris par un expert arabe qu’il était question de les déposséder de leur nationalité pour les empêcher de revenir. Il est également secrètement planifié de faire en sorte qu’ils soient entièrement liquidés en Syrie et c’est probablement une des raisons qui obligent certains milieux officiels à encore les aider en leur fournissant des armes. Je pense que maintenant la mission assignée aux services de renseignement et aux forces opérationnelles est zéro retour....


  • Merci pour ce partage .

    Je n’irai m’engager dans ce genre de conflit pour rien au monde .

    Mais si je n’avais vraiment pas le choix de faire autrement que de prendre parti, j’irai clairement de l’autre côté ...


  • il en pense quoi des jihadistes chiites venus aussi en syrie pour aider bachar ...c’est bien de critiquer les jihadistes sunnites mais va falloir aussi critiquer ,et denoncer les milices chiites venus d’irak ,du liban ,des zones turcs alevis ,chiites iraniens .....
    on es toujours à denoncer les memes ,surtout les medias occidentaux ,arabes and co
    on finit par croire que l’occident soutient bachar ,l’iran ,le hezbollah

     

  • Voici un article très instructif du site franco-iranien pour comprendre qui sont ces mercenaires djihadistes au service de l’Empire qui s’intitule : Le « wahabo-takfirisme » : la grande arnaque pour abrutir et dominer ! http://french.irib.ir/analyses/item...


  • Je ne m’inquiète pas particulièrement pour les pays européens .. ils sauront gérer "leurs" djihadistes..

    Mais je m’inquiète pour la Tunisie, d’où des centaines voire des milliers de jeunes sont partis faire le djihad en Syrie et qui reviendront bientôt ... et là ça va vraiment barder .. ça sera la boucherie !

    La Tunisie est encore un pays faible, instable, avec une petite armée et des institutions en restructuration après le départ de Ben Ali.. elle pourra très difficilement faire face à cet afflux de djihadistes.

     

    • Tu as un train de retard cher ami,un bon nombre d’entre eux sont déjà retourné en Tunisie, ce sont entre autre les fondateur d’ansar ash sharia.... pour l’instant on en entend pas trop parler mais n’importe quel tunisien informé peut te parler de caches d’armes protégé par des champs de mines, donc il y à fort à parier qu’ils passeront à l’action tôt ou tard, pour le moment je pense qu’ils s’organisent et recrutent, d’ailleurs vu le comportement du "gouvernement Islamique" qui gère actuellement la Tunisie, ca ne doit pas etre trop dur de recruter des jeunes qui veulent en découdre avec ce gouvernement d’imposteurs