Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Beppe Grillo lance un référendum pour que l’Italie sorte de la zone euro

Beppe Grillo, le comique italien qui nourrit des ambitions politiques et a changé le paysage politique de l’Italie avec son « M5S » ou « Movimento 5 stelle » (Le mouvement des Cinq Étoiles), revient sur le devant de la scène européenne avec une pétition pour permettre à l’Italie de « sortir de l’euro dès que possible ».

Le mouvement, qui défend une ligne anti-euro, et qui critique les politiques d’austérité imposées par l’UE à l’instigation de l’Allemagne sur les pays de l’Europe du Sud, a remporté près de 25 % des votes aux élections législatives et 21,6 % aux élections européennes en Italie l’année dernière. La presse allemande a même défini Grillo comme étant l’« homme le plus dangereux en Europe ».

Ces derniers temps, l’actualité était plus calme autour de Grillo et de son parti, mais il semble désormais que ce n’était que le calme avant la tempête... En effet, au cours d’un rassemblement la semaine dernière, Grillo a exigé ni plus ni moins que la tenue d’un référendum pour un possible retour à la lire :

« Cette nuit, nous lançons un référendum consultatif. Nous collecterons un demi-million de signatures en six mois, un million de signatures, et nous soumettrons cette question au parlement, et cette fois-ci, grâce à nos 150 législateurs, ils seront obligés de nous parler. »

Grillo affirme que l’Italie n’a pas d’avenir dans la zone euro, et que sur le plan économique, les Italiens sont moins bien lotis avec l’euro qu’ils le seraient sans la monnaie unique.

Un tel référendum n’aurait en réalité aucune valeur sur le plan juridique, mais il pourrait compliquer la tâche pour le Premier ministre Matteo Renzi qui a eu toutes les peines du monde à obtenir un vote de confiance du Sénat italien il y a deux semaines pour approuver son programme de réformes.

Ce plan de réformes vise notamment à gagner le soutien des États-membres de la zone euro, et en particulier de l’Allemagne. L’économie italienne stagne, alors que la dette devrait atteindre 138 % du PIB à la fin 2015, ce qui fait peser la menace posée par la montée des taux d’intérêt sur la dette souveraine.

En outre, de nombreux Italiens risquent de perdre patience. Le chômage des jeunes se monte à 44 %, la production industrielle a chuté de 24 %. L’économie italienne est entrée en récession pour la troisième fois consécutive sur une période relativement courte.

Si Beppe Grillo parvient à son objectif d’un million de signatures, la pression sur le gouvernement italien sera énorme, ce qui pourrait réveiller la panique sur les marchés financiers, et provoquer une flambée des taux d’intérêt, un cauchemar que les dirigeants européens ne veulent pas revivre.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ridicule enfumage comme au FN d’ailleurs , si ce monsieur Grillo souhaite , vraiment , sortir son pays de l’UE , UNE seule solution : article 50 du TUE

     

    • Oui, d’autant plus que ce Grillo est financé par les banques américaines et dirigé en sous-main par Casaleggio qui est un haut degré de la maçonnerie italienne. Toutefois il est difficile de discerner qui contrôle quoi dans un jeu très compliqué de faux semblants. La solution d’un socialisme national avec l’abolition de ce qu’on Italie on appel :"il signoraggio bancario" est la seule solution qui aiderait vraiment la population a améliorer son sort. Si ce referendum abouti vraiment cela pourrait être une première étape.


    • On verra. Déjà un référendum pour la sortie de l’UE serait positif.
      L’article 50 est le moyen d’effectuer la sortie légalement et viendra dans un second temps.
      Ne mettez pas la charrue avant les boeufs.


    • ridicule remarque intello-technico-juridico-pedalo-bonobo-administrative
      la sortie de l’Euro de l’Italie (/France/Espagne/etc Allemagne aussi d’ailleurs !) entrainerait forcément la désintégration de l’UE telle que nous la connaissons ajd...
      allez Francois A, montre-toi on t’a reconnu !


  • ...Daniel Guichard en plus gros avec une barbe...


  • Le monsieur il a pas encore compris que les "référendums" , c’est directement direction poubelle


  • C’est toujours un pas de plus vers la fin de l’UE.
    Ne soyons pas systématiquement négatif, car à force de cherche la perfection en matière de manoeuvre politique, on n’obtiendra jamais rien.
    Saluons donc cette initiative en attendant mieux !


  • Bonsoir,

    Moi j’ai un à priori assez positif le concernant.

    Bien évidemment il y a encore quelques réglages à faire pour qu’il soit totalement dans la bonne voie mais devant l’offre disponible en Italie c’est un des moins mauvais.

    N’oublions pas qu’en Italie cela a été le carnaval puisqu’une ex actrice porno la Ciciollina est devenue députée et que la loge P2 (l’état profond) contrôlait le pays avec l’aide de la mafia , de l’Otan et des sionards.

    De plus son positionement courageux sur l’arnaque du HIV/SIDA est vraiment extraordinaire ! Je crois que c’est le seul politique à s’être avancé aussi loin même si le président Sud africain Mbeki tenta de faire écouter un autre son de cloche en invitant Etienne de Harven.

    Donc en ce qui concerne l’arnaque du SIDA je maintiens qu’il a eu les couilles de faire connaître la position des dissidents qui est de plus celle qui s’approche le plus de la vérité scientifique ; la position officelle ne repose sur absolument rien de scientifique.

    Le 4 mars 2013 Attali écrivait à ce propos :

    Non, Beppe Grillo n’est pas Coluche. Michel Colucci n’aurait jamais soutenu que le « sida est la plus grande farce du siècle « inventée par l’occident, niant qu’il est un virus transmissible

    http://blogs.lexpress.fr/attali/201...

    Juste avant Alexandre Moati un gars du système écrivait le 1 mars 2013 :

    "Le « blogueur » italien, qui a recueilli près d’un quart des suffrages lors des dernières législatives, aime parler de santé. Ou plus précisément expliquer que le HIV est une chimère"

    http://www.slate.fr/tribune/68877/b...

    "Le monde juif " traite Beppe Grillo de Dieudo italien et de complotiste !

    http://www.lemondejuif.info/2013/02...

    Mon petit doigt me fait dire qu’Alexandre Moati a probablement lu mon commentaire qui suit sur Beppe, l’arnaque du Sida et Dieudo sur E&R avant de rédiger son article ...

    http://www.egaliteetreconciliation....

    Beppe sur le Sida

    http://www.youtube.com/watch?v=D_6e...

    La vidéo de No Name TV est proche des 650000 vues sur l’arnaque du Sida !

    Continuons encore à pousser ...

    http://www.youtube.com/watch?v=XGWD...