Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bible & fake news dans la propagande sioniste – Conférence de Claude Timmerman à Lille

L’équipe d’E&R Nord-Pas-de-Calais a reçu Claude Timmerman le 15 décembre 2018 à Lille pour une conférence intitulée « Bible & fake news dans la propagande sioniste ».

 

 

Retrouvez Claude Timmerman sur ERFM !

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour monsieur Timmerman avez-vous eu connaissance de l’hypothèse de Kamal Salibi résumée dans son livre "la bible est née en Arabie" ?
    Merci d’avance.

     

  • J’ai acheté le livre de M. Timmerman sur KK, et franchement le lire est plus facile que le suivre à l’oral : le débit est trop lent et le rythme monotone. Quant au fond, c’est tout à fait intéressant.
    J’ai utilisé la lecture accélérée, j’avoue, pour ne pas abandonner, je vous le conseille aussi.
    Encore une fois, le fond en lui-même a son intérêt !


  • Très intéressant, merci.


  • Je savais pas qu’Enstein parlait français et était toujours vivant.

     

  • L’épanouissement rhétorique rejoint la licentia poetarum. On voit le lien avec les francs-maçons, l’illuminisme, les egyptiens et le temple de Salomon.

    Le don de conteur. Pas étonnant qu’on les retrouvent en psychologie, à Hollywood, dans la finance, les médias et la politique.


  • Merci à Monsieur Timmerman, et à E&R, conférence très intéressante, très clairement exprimée, laquelle donne vraiment envie de lire son livre, ce qui fera l’objet d’un achat prochain.


  • Sémitisme, antisémitisme ...Sémite, antisémite, ... Israël, pas Israël ... : les différents courants juifs ont entre eux des positions radicalement opposées ... Ne devrait-on pas abolir en Europe, par exemple, les procès faits à charge des uns ou des autres (mais en général cela ne va que dans un sens) ? N’est-ce pas un conflit externe importé dans nos pays par procuration ... ? Finalement, vu que les deux tendances existent, c’est un sujet qui devrait être ouvert, tandis que les confrontations philosophiques et juridiques devraient être évacuées de nos contrées pour être traitées exclusivement entre les gens concernés ?


  • Très bonne conférence. Un grand merci à E&R de nourrir par ces travaux le canal historique du front de la foi.


  • Très bonne conférence, merci M. Timmerman et E&R !


  • Peut être que toutes ces histoires remontant à des milliers d’années sont du baratin ...après tout, comment retracer avec détails et précisions ce qui se seraient produits il y a 1500, 3000 ou 4000 ans ? A des époques lointaines où il n’y a pas d’imprimerie et où ce l’écriture repose sur des supports extrêmement fragiles ( au choc, à l’eau).

    Plus vraisemblablement, ces histoires montées de toutes pièces ont été inventées très récemment, à une époque où l’argent fait déjà partie intégrante de nos échanges, soit peut-être il y a 800 ans au plus tard...

     

    • C’est pour cela que dans l’ancienne ville syrienne d’Ebla, fut mise à jour en 1975 une tablette d’argile gravée de signes cunéiformes. Elle décrit le trajet d’une route commerciale qui contourne la mer Morte par l’est et le sud. La tablette dresse la liste des villes qui jalonnent l’itinéraire. La 210ème ville citée porte clairement le nom de Sodome, que le document positionne au niveau de la presqu’île El Lisan. Si la traduction de cette tablette est exacte, elle confirme que les ruines de Bab ed-Dhra sont bien celles de Sodome.
      Gomorrhe n’est pas mentionnée sur la tablette d’Ebla. Car les ruines de Numeira ont montré une occupation de très courte durée, une centaine d’années tout au plus. Il est donc possible que Gomorrhe n’existait pas au moment ou la tablette a été gravée.

      En 1929, le géologue américain Frederick Clapp étudia minutieusement la région de la mer Morte. Il déclara ce secteur à risque sismique élevé et constata que son sous-sol était riche en matières inflammables, notamment en bitume et en soufre, et que le terrain reposait sur des réservoirs naturels de gaz et d’hydrocarbures sous haute pression.

      Les 2 colonnes du Roi Salomon en hommage à la traversée de la mer rouge avec les inscriptions en lettres phéniciennes (ancien hébreu) qui contiennent les mots suivants : Mitsraïm (Egypte) ; Salomon ; Edom ; mort ; Pharaon ; Moïse ; et le nom divin, indiquant que le roi Salomon avait érigé ces colonnes en souvenir du miracle de la traversée de la mer rouge.
      Les autorités saoudiennes ne tolérant pas les touristes et craignant peut-être des visiteurs non autorisés, ont depuis retiré cette colonne et l’ont remplacé par une stèle à l’endroit où elle se trouvait.

      La piscine de Bethesda décrite par St Jean. L’énigme du St Sépulcre résolue en découvrant un autre mur d’enceinte à l’est qui est plus ancien que celui construit par Hérode, construit entre l’an 41-44, qui est lui plus à l’ouest. Ce qui signifie qu’au temps de la crucifixion de Jésus, le lieu d’ensevelissement de Jésus était vraiment à l’extérieur des murs de la ville.

      Que tous les lieux géographiques, une soixantaine y compris Nazareth dont l’existence a parfois été mise en doute, sont eux aussi parfaitement attestés, à l’exception des deux hameaux qu’étaient Cana et Emmaüs...etc


    • Nazareth a été fondé 100 ans après la prétendue mort du prétendu Christ...
      Que les dites villes aient vraiment existé, sans doute, mais ce que je conteste, et d’autres avec moi, c’est leurs dates d’edification. Je crois que les prétendues découvertes archéologiques sont des FAKE intégraux : on « découvre » tout au plus ce qui reste de hameaux ou de comptoirs commerciaux...


    • A ce moment là, il faudrait vérifier l’équipe car pour Paul Maier, ex-professeur d’Histoire Antique, il affirme que : " Toutes ces preuves sont si écrasantes, si absolues, que seul le plus simple des simples d’esprit oserait douter de l’existence de Jésus. "

      Pour Craig Evans, largement connu pour ses écrits sur l’historicité de Jésus, estime : " qu’aucun historien sérieux, quelle que soit sa religion s’il en a une, ne peut douter du fait que Jésus de Nazareth a réellement vécu au premier siècle et a été exécuté sous l’autorité de Ponce Pilate, gouverneur de Judée et de Samarie."

      Ou Bart Ehrman, sceptique notoire et spécialiste du Nouveau Testament (assurément peu friand du christianisme) déclare que : " ces positions (c’est-à-dire, l’idée que Jésus n’a jamais existé) sont si extrêmes et si peu convaincantes pour 99,9% des véritables spécialistes que quiconque la prônerait aurait autant de chances de trouver une place de professeur dans structure d’enseignement théologique bien établie qu’un défenseur du créationnisme terre-jeune d’atterrir dans une université de biologie de renom."

      L’historien Michael Grant, quant à lui affirme : " qu’en résumé, les méthodes de critique modernes ne peuvent abonder dans le sens de la thèse mythiste. Cette thèse a été inlassablement étudiée et réfutée par des experts de premier ordre."

      Selon Richard Burridge, la question de la réalité historique de Jésus ne se pose même plus : " Croyez-moi, je ne connais plus aucun critique digne de ce nom qui ose dire que Jésus n’a pas existé."

      Certes, il peut y avoir des canulars archéologiques mais ils sont assez vite démasqués. Sinon vivement critiqués pour leur jeter le discrédit qui en connaissant l’histoire de l’humanité et les persécutions antichrétiennes sont plutôt bon signe.

      Quant aux Saintes Ecritures il a été attesté que St Matthieu écrivit son Evangile en hébreux, à la demande des Apôtres. En l’an 37.
      Celui de St Marc en 45, la 3ème année du règne de Claudius, selon Eusèbe, peu de temps avant qu’il parte pour Alexandrie, où il gouverna l’église qu’il avait fondée pendant 19 ans.
      St Luc meurt martyr en 61, à 84 ans, en Achaïe. Donc, antérieur à l’an 63, car publié avant les Actes des Apôtres. Entre 51 et 58.
      Et Baronius précise que St Jean écrivit son Evangile en l’an 99.

      Donc Nazareth et les autres villes sont forcément antérieurs à tout cela. Ce n’est plus du scepticisme, pour le savoir s’en référer aux citations du haut.


    • La faiblesse de votre raisonnement, c’est qu’on a rien, absolument rien concernant Marie, la « vierge » prétendument fécondée par le St esprit ! Personne pour venir contempler la mère du « sauveur » ? De plus, on parle bien d’un Jésus ayant existé , pourquoi pas, mais était -il le « christ », c’est à dire le « fils de Dieu et Dieu lui -même » ? Celui qui, paraît -il ressuscita après trois jours ... ou bien était-Il un simple philosophe, doué pour le verbe et dont Paul, par son talent de conteur, a magnifié et la mort et la vie ? Comme pour la légende de Robin des bois où Jeanne d’Arc...
      vous croyez vraiment à un type issu d’une « vierge fécondée par le st esprit » ? Un type qui aurait réalisé des miracles, comme marcher sur l’eau et ressuscité un mort ?


    • @le king #2165312

      Si nous croyons en un Dieu qui a créé le monde et l’homme à son image, alors tout est possible.


    • Dans certain cas, il n’y a plus rien à faire, je suis désolé.

      Matthieu 7:6
      [6]Ne donnez pas aux chiens ce qui est saint, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, et que, se tournant contre vous, ils ne vous déchirent.


  • Y. Hindi confirme ds ses ouvrages, les travaux de Timmerman.

    D’ailleurs, Soral et Youssef Hindi, en conférence le 23/03/19 à Grenoble ...


  • Les généalogies de Luc et Matthieu attestent l’existence du roi David et Salomon.
    J’en viens à partir de là à me demander sur quoi M. timmermann fonde sa foi si les écritures sont ainsi infirmées.
    Le Christ confirme t-il son ascendance ?... Il va falloir peut être choisir entre croire en dépit des preuves ou manque de preuves matérielles, et croire la sainte archéologie.

     

  • Pour votre info, il est impossible de visionner la vidéo et ce depuis hier. "Vidéo non disponible".

    Salutations respectueuses

    Pax


  • ER toujours un point d’avance ? Trump vient de reconnaître le Golan comme israélien.
    https://www.lopinion.fr/edition/int...


  • Monsieur Timmerman,
    merci pour votre travail et votre exposé intéressant.
    Avez-vous également travaillé ou pensez-vous travailler sur l’archéologie Islamique ?
    Les recherches du père Edouard-Marie Gallez vulgarisées par Olaf donnent des perspectives qui gènent également ceux qui supportent mal les réajustements (pour ne pas parler de révision, trop tabou !) historiques.


  • Juste un petit commentaire plus ou moins hors-sujet. Catholique, il m’arrive de regretter les appels à la prière du pays musulman où j’ai vécu quelques années. Ils avaient le mérite de rappeler l’essentiel.

     

  • Maintenant avec le même esprit critique, il faudrait passer en revue le nouveau testament et le Christ en tant que personnage historique (certains l’ont fait).

     

    • Lisez plutôt Sainte Emmerich.

      Vous comprendrez tout de suite pourquoi "Monsieur Homais n’est pas juge de Dieu"

      De Sainte Emmerich, il faut lire prioritairement : la Vie de N.S. Jésus-Christ .

      Mais sinon, tout ce qu’elle a écrit lui ayant été révélé, tout est passionnant (spécialement les mystères de l’Ancienne Alliance)

      Vues du Ciel, on voit les choses en grand.(...)

      Maintenant, si vous souhaitez sincèrement qu’on arrête de vous enfler avec la propagande de la libre pensée (qui est tout sauf libre) , je vous recommande vivement un autre monument :

      Les sept dernières paroles du Christ en Croix de Journet


    • François :
      C’est un autre sujet.
      Certainement que l’approche mystique est plus captivante.
      Surtout que l’Amour trouve toute sa force dans le secret, dévoilée sur la place publique il n’est plus....


  • Pas de chameaux domestiqués du temps d’Abraham ?

    http://www.areopage.net/VersetsDiff...

     

    • La stupidité (il n’y a pas d’autre mot !) de l’exposé du site que vous évoquez dépasse tout... On peut contredire une thèse ou un exposé, c’est même salutaire et c’est ainsi que la connaissance progresse...
      Encore faut-il avancer des arguments sérieux et non pas asséner par fanatisme des affirmations d’autant moins fondées qu’elles s’opposent à TOUTES les observations et connaissances.
      Ainsi - sans aucune justification étayée sérieusement répétons-le - on nous annonce doctement :
      - "une corde tressée en poil de chameau à Pi-Ramsès, datée vers -2500" alorsque la ville a été fondée au Nouvel Empire (vers - 1370) à la suite de la création d’un sanctuaire de Séthi I !
      C’est d’ailleurs la ville que selon la bible les Hébreux auraient construite et dont ils seraient partis lors de l’Exode ! Alors il faudrait savoir de quoi on parle un minimum : on ne peux pas à la dois utiliser la bible quand cela arrange et l’oublier quand cela n’arrange plus des croyances non étayée. Cet argument n’a donc aucun sens
      - "un récipient en forme de chameau, portant quatre amphores, à Abusir el-Meleq", daté vers -2000, Cette datation est totalement fausse ! Le site concerné (dans le Fayoum) a été occupé dès le troisième millénaire certes, mais surtout repris par les Hyxôs au XIII eme av JC (voir dans mon ouvrage) puis repris par l’administration pharaonique. Il n’y a pas eu là d’occupation égyptienne suivie là avant le premier millénaire !
      - "un pétroglyphe représentant une caravane de chameaux dont un est tiré par un homme daté vers -1500," Quand, où et daté comment ? Cette affirmation n’a aucun sens en l’état...
      - "un relief daté du 18e s. av.-J.-C. à Byblos en Phénicie (Jbeil au Liban), représentant un chameau agenouillé"
      Dans la mesure où la datation est juste, cela prouve simplement que le dromadaire existait à cette époque - ce que personne ne contredit - mais ne prouve certainement pas que l’animal était domestiqué ) cette époque ! (Personne n’a jamais dit que les aurochs représentés à Lascaux prouvaient que ces animaux étaient domestiqués à l’époque !)
      - "des ossements de chameaux datant du troisième millénaire avant J.-C. dans le sud-est de la Perse (Iran)",
      Même remarque que précédemment !
      - des cylindres datés du Bronze Moyen (-1500 › - 1200) dans le nord de la Mésopotamie (région de l’Irak) représentant des cavaliers sur des chameaux.
      Là encore la datation est fausse : http://www.histoire-archeologie.com...
      Tout cela n’est vraiment pas rigoureux !


    • Monsieur,

      Vous expliquez dans votre conférence (vers 15’40’’) que le chameau a été domestiqué en Arabie au 8e siècle av JC. Dans l’article dont j’ai donné le lien, il y a un lien vers la Revue des Sciences daté de 1954. Cet article intitulé "le dromadaire dans l’Ancien Orient" de M. Epstein, indique que "le dromadaire fut domestiqué par un peuple sémitique dans une partie reculée du désert arabe, probablement au 5e ou 4e millénaire av JC" (p. 263).

      https://www.persee.fr/doc/rhs_0048-...

      Cette première affirmation est donc erronée.


Commentaires suivants