Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

Une proposition Europe Écologie Les Verts

Le premier espace parisien, gratuit, autorisé à la pratique du naturisme vient d’ouvrir ses portes, au cœur du bois de Vincennes (XIIe). L’expérimentation durera jusqu’au 15 octobre, avant un éventuel renouvellement.

 

 

Au pied d’un sapin du bois de Vincennes (XIIe), une quinzaine de d’hommes et de femmes sentent le soleil chauffer leur peau nue, de la tête aux pieds. Installé paisiblement sur des nappes colorées pour partager un pique-nique, ce groupe de naturistes a rapidement fait tomber t-shirt, pantalons et sous-vêtements. Seuls quelques chapeaux et autres lunettes de soleil couvrent leur corps.

Votée en 2016 par le Conseil de Paris, sur une proposition du groupe EELV, l’expérimentation d’un espace autorisé au naturisme est désormais ouverte dans le bois de Vincennes, jusqu’au 15 octobre.

Situé près de la réserve ornithologique du bois, entre l’allée Royale et la route Dauphine, cet espace de 7 300 m2 est accessible tous les jours, de 8 heures à 19 h 30. Présente pour l’inauguration du lieu, Catherine Baratti-Elbaz, maire PS du XIIe arrondissement, s’est déclarée « très fière de cette ouverture et assez confiante sur l’acceptation des usagers du bois ». Rappelant que cet espace public a vocation à rester mixte, l’élue a insisté sur la notion de partage du lieu qui pourra « servir à tous, Parisiens comme touristes, naturistes comme textiles ».

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

En lien, sur E&R :

Sur l’effondrement idéologique de la « gauche », chez Kontre Kulture :

 






Alerter

79 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1794154

    et sur la photo n’y à t’il pas un homme qui enlève une jupe ?? de toute façons une seule phrase me vient à l’esprit des bestiaux en quoi est ce une évolution que se mettre à poils ?? en public

     

    Répondre à ce message

    • #1794258

      Ce n’est pas une jupe mais un kilt. Les écossais portent des kilts et en principe sans rien dessous
      Je veux dire sans slip.
      Je n’ai jamais soulevé le kilt d’un monsieur car je suis une femme bien élevée mais on m’en a parlé

       
  • #1794163

    Il faut bien distraire la populace pendant qu’on s’occupe à la saigner, quelques gros titres et actualités un peu excentriques permettent de canaliser un peu les tensions et de détourner l’attention. Mais c’est une voie intéressante, car comme les Français vont tous se retrouver à poil, ils savent maintenant qu’eux aussi ont un point de refuge ou un centre d’accueil.

     

    Répondre à ce message

  • #1794167

    Ceux qui qualifient les naturistes de décadents immoraux n’ont rien compris. Comme l’a bien analysé Norbert Elias il y a 70 ans, le naturisme est un réalité la forme la plus sévère du puritanisme : même en présence de femmes nues, vous êtes tenus à un contrôle et une chasteté parfaite, en actes comme en pensées. Ce n’est pas un hasard si le naturisme fut inventé par les chrétiens adamites, dans une volonté de retour à l’état d’innocence précédant la Chute, ou d’atteinte de l’idéal de castration prôné par l’Évangile (Matthieu, XIX:12) sans en venir à la mutilation (qui fut elle aussi appliqué, jusqu’à ce que l’Eglise romaine interdise la pratique au XIIe siècle, rejetant l’interprétation littérale du verset et se rangeant donc du côté des naturistes).
    Bien sûr, la plupart des hommes normalement constitués ne sont pas "purs" au départ. Mais pas de soucis puisque la pratique du naturisme aboutit fatalement à lasser l’œil des charmes féminins (but initial du naturisme d’après Hans Peter Duerr).
    A noter que cet idéal puritain - antiérotique, castrateur et donc morbide - domine depuis peu en Occident, d’où la légèreté inédite des tenues féminines, la banalité du topless & cie, éléments d’apparence décadente en réalité permis par la morale castratrice.
    Lorsqu’on gratte le vernis libertaire, on tombe toujours sur le vieux fond puritain.

     

    Répondre à ce message

    • #1794235
      Le 2 septembre à 19:04 par Créponné
      Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

      Là où je ne suis pas d’accord avec tes affirmations (je me permets de te tutoyer si tu le consens) c’est que le christianisme est largement façonné par la tradition européenne pré indo-européenne.
      Les indo-européens des steppes étaient effectivement très patriarcaux, tandis que les peuples européens autochtones avait déjà des tendances matriarcales.
      La chevalerie est l’art militaire européen s’inscrit dans la tradition indo-européenne, l’organisation sociale paysan serf-prêtre- aristocratie militaire aussi. L’Europe a été façonnée par ces deux tendances ; pré IE matriarcale, urbaine et féministe et IE patriarcale et guerrière.
      Seulement avec l’ enracinement et le temps, elle est revenu à la tradition égalitariste et féministe pré IE, de là est né le capitalisme et l’urbanisation massive.

       
    • #1794393

      @ Créponné,
      Tu as raison. Le christianisme, après avoir été récupéré par les Grecs et les Romains, a été très largement européanisé. Pensez un peu au pape, héritier du Grand Pontife romain, aux fêtes chrétiennes basées sur les fêtes païennes, à la Trinité polythéisante, aux dieux anciens qui ont pu survivre à travers certains saints chrétiens... Je qualifierais le christianisme traditionnel européen- Eglise catholique et orthodoxe - de pagano-christianisme. Une hérésie gréco-romaine en somme, dont le but fut de rendre le christianisme compatible avec l’Europe mais aussi tout simplement avec la vie temporelle et l’ordre naturel (que l’Évangile vomit).
      Quant à la Chrétienté séculaire, c’est à dire l’Europe chrétienne, elle n’avait de chrétien que le nom. Comme tu l’as bien souligné, elle était encore structuré par un héritage européen : chevalerie de racine germanique, impérialisme romain, pensée grecque...
      Mais dès les premiers siècles du christianisme, des sectes puis des hérésies ont tenté de rétablir un christianisme véritable, évangélique, débarrassé de ses oripeaux païens. Adamites, cathares, hussites, autant de salafistes chrétiens qui se sont opposés à cette hérésie d’Eglise romaine (j’exclus le protestantisme car malgré sa volonté d’épurer la religion de son héritage païen, le retour à l’Ancien Testament qu’il porte est douteux et indique à mon sens un désir caché d’adapter le christianisme au monde temporel de manière moins grossière que l’Eglise romaine).
      Dernière secte évangélique en date : les progressistes. L’héritage païen guerrier ayant été porté jusqu’à l’horreur par les guerres mondiales et le IIIe Reich et le pouvoir économique nécessitant désormais des hordes de tapettes, les dirigeants leur laissèrent la voie libre. D’où rouleau compresseur féministe, homosexuel, antiraciste, gauchiste, végan & cie qui déferla sur l’Europe dès les années 60. Je doute que l’Europe s’en remette.
      Enfin j’avais la même vision sur la tension entre matriarcat pré IE et patriarcat IE (à la différence près que je tenais le christianisme pour principal responsable de la régénérescence du matriarcat), cependant j’ai récemment lu des travaux anthropologiques sérieux remettant en cause jusqu’au caractère patriarcal ou matriarcal de ces sociétés anciennes (Emmanuel Todd, etc.).

       
    • #1794566
      Le 3 septembre à 14:55 par Créponné
      Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

      Pour clarifier mon propos, je ne pense pas qu’une idéologie puisse naître presque par enchantement et s’étendre dans une société à partir de rien.
      Je pense que le féminisme ou mai 68 est l’aboutissement d’un long processus et non le début d’un mouvement "progressiste".
      On aurait tort de voir les évolutions sociétales, politiques ou culturelles par le prisme idéologique abstrait.
      Effectivement, le Christianisme est façonné par le monde gréco-romain et je pense, surtout par le substrat pré-IE, il n’y a presque rien de sémite dans cette religion.
      En somme, il ne refléterait que les valeurs ancestrales de la société de l’époque, inutile de rappeler toutes les fêtes et traditions européennes qui ont été christianisées.
      Sinon la chevalerie germanique, les légions romaines, Sparte, la chevalerie Franque etc Tous sont les héritiers de l’art militaire IE des steppes.
      On connaît d’ailleurs les réticences des peuples guerriers du nord à accepter l’égalitarisme et le pacifisme chrétien.

      Les Nazis aussi, ne se sont pas trompés en mettant en avant la tradition germanique au détriment du christianisme et en inventant le mythe aryen, peuple guerrier IE.

       
  • #1794193
    Le 2 septembre à 17:30 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute
    Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

    Moi j’ouvrirais juste à côté un centre de migrants ....
    A gauchiste ...gauchiste et demi !
    Ou on est progressiste ou on les pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1794219
    Le 2 septembre à 18:39 par Créponné
    Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

    Comme le rappel si bien Wilfried, le naturisme bien compris est une pratique que ne qualifierai pas seulement de Puritaine mais plutôt de Castratrice et égalitaire dans le sens où elle nie l’altérité des sexes, détruit les rapports ancestraux homme/femme où la femme est désirée et l’homme doit se rendre désirable.
    le puritanisme dans son acceptation moderne, tout du moins, réprime le désir et est tenté par le plaisir de la chair.
    le naturisme est, pour moi, l’aboutissement de la castration de l’homme, du féminisme, et de sa relégation à être un être avec une bite dont on a seulement besoin qu’il éjacule de temps en temps afin de perpétuer l’espèce.

    Je me rappel d’un film où un homme débarque sur une île pour enquêter sur un meurtre et où les habitants ou plutôt les habitantes coupent la langue des nouveaux-nés masculins et cantonnent les hommes à des tâches avilissantes et ingrates.

     

    Répondre à ce message

  • #1794310

    C’est bien , comme ça ils sont prêts pour la douche !

     

    Répondre à ce message

  • #1794357

    Les vêtements servent à quelque chose, en été pour se protéger des coups de soleil, en hiver pour se protéger de la pluie et du froid - et dans notre société moderne, pour préserver notre corps de la pollution. Au-delà de la pudeur - et quel mal y a-t-il à être pudique ? De toute façon, l’endroit est particulièrement mal choisi, avec la ville tout près, pour un retour à la nature, c’est raté -, il est question de bon sens en l’occurrence.

     

    Répondre à ce message

  • #1794404

    Le plus marrant dans tout ça c’est que nous avons été en Afrique habiller les autochtones en leur disant qu’ils vivaient comme des sauvages et qu’ils devaient se couvrir au nom de la civilisation, que peut on déduire alors de ces comportements ?

     

    Répondre à ce message

  • #1794461
    Le 3 septembre à 10:01 par Mojo Risin
    Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

    Des migrants branchés Jacki er Michel, qui s’égorgent entre eux à 500 mètres de chez moi, des vieux à poil dans la rue, des femmes en burka, des transexuels partout, des tonnes de dope déversés sur les jeunes... et moi et moi et moi... comme un con de français hétéro avec des valeurs de dignité qui essaie d’élever ses gosses... C’est la vie, c’est la vie...

     

    Répondre à ce message

  • #1794563
    Le 3 septembre à 14:45 par redsniper06
    Bois de Vincennes : ouverture du premier espace naturiste parisien

    Après le bois de Boulogne pour débauchés ...le Bois de Vincennes ouvre ses portes pour les bobos dégénérés parisiens qui sexe à l’air pourront jouer les "va-tu-vu"...avec un esthétisme peut être à repenser !!!...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents