Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Buffalo (États-Unis) : fusillade "raciste" dans un supermarché

Au moins dix personnes ont été tuées et trois ont été blessées dans une fusillade survenue dans un supermarché de Buffalo, aux États-Unis. Le tireur, âgé de 18 ans, avait mis en ligne un « manifeste raciste » avant l’assaut.

 

Samedi, un jeune Américain blanc de 18 ans a ouvert le feu sur les clients et employés d’un supermarché de Buffalo, dans l’État de New York, aux États-Unis, faisant au moins dix morts et trois blessés, dont une majorité d’Afro-Américains. Le tireur a été arrêté par les forces de l’ordre.

L’attaque a été lancée samedi aux environs de 14h30 heure locale (20h30 heure française) sur le parking d’un supermarché de la chaîne Tops à Buffalo, ville du nord de l’État de New-York. Le tireur, un jeune homme de 18 ans, ouvre le feu sur quatre personnes. Trois d’entre elles sont mortes, l’une d’entre elle est blessée.

L’adolescent pénètre ensuite dans le magasin, très fréquenté un samedi après-midi, et continue de tirer. Un membre du service de sécurité, également policier à la retraite, intervient et vise le jeune tireur. Ce dernier est touché, mais sans conséquence, étant protégé par un gilet pare-balles. Il réplique et abat l’ex membre des forces de l’ordre.

Le tueur poursuit ensuite son massacre, visant clients et employés de la boutique et tue six autres personnes. Une jeune directrice exécutive du supermarché, Shonnel Harris, présente sur les lieux au moment des faits, raconte à Buffalo News avoir entendu au moins 70 coups de feu. Elle a réussi à échapper aux tirs en fuyant par la porte arrière du magasin.

Le tireur est finalement arrêté par la police arrivée sur place. Il avait menacé de se suicider, en retournant son arme contre lui avant d’y renoncer.

 

Un jeune homme blanc de 18 ans derrière l’assaut

Si certaines zones d’ombre subsistent, plusieurs informations sur le tireur présumé ont filtré. Son identifié confirmée est Payton S. Gendron, il s’agit d’un jeune homme blanc de seulement 18 ans, selon le New York Times.

Venant de Conklin, petite ville du sud rural de l’État de New York, il a parcouru plus de 300 kilomètres en voiture pour réaliser son massacre.

Au moment de l’assaut, visiblement très préparé, il était équipé d’une « arme d’assaut », d’un gilet pare-balles, d’une tenue de type militaire, d’un casque et d’une caméra pour diffuser son crime sur Internet. Aux mains de la police, il a été incarcéré et risque la peine de mort, selon le représentant local du parquet du ministère américain de la Justice.

 

L’assaut diffusé en direct sur la plateforme Twitch

Particularité de la tuerie, l’assaillant était équipé d’une caméra au moment des faits et a retransmis l’assaut en direct sur la plateforme particulièrement populaire chez les amateurs de jeux vidéo Twitch.

(...)

Une enquête ouverte pour « crime motivé par la haine et raciste »

Parmi les victimes de la tuerie, onze étaient noires et deux étaient blanches. Pour les forces de l’ordre, le caractère raciste de ce crime ne fait pas de doute.

(...)

Enfin, plusieurs médias américains rapportent que le tireur avait publié sur Internet un « manifeste raciste » avant l’assaut. Il y délivrait le plan détaillé de son attaque, expliquant avoir choisi le lieu de l’assaut en raison de la présence importante d’habitants afro-américains. Il indiquait aussi avoir été inspiré par le massacre perpétré par le suprémaciste blanc Dylann Roof à Charleston, en Caroline du Sud en 2015, tuant neuf Afro-Américains. Le tireur, arrêté pour meurtre au premier degré, a plaidé non-coupable.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

 

Précision !

 

À ne pas manquer, sur E&R !

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2959516

    Soral l’avait annoncé. L’islamisme est en phase d’être remplacé par le "suprémacisme blanc". Au USA ce "shift" est nécessaire. Il est en effet impératif de désarmé les citoyens américains (comprendre les hommes blancs productifs, patriotes) avant l’effondrement total de l’économie et l’holocauste par privation de nourriture qui sont prévus pour l’automne/hiver prochain. De ce fait ils vont activer leurs agents psychopathes afin de commettre des crimes de masse qui serviront de prétexte pour modifier la constitution et permettre la réquisition des armes par la voie légale. Ils n’en sont pas à leur première tentative, toutes les autres précédentes ont échoué, et j’ai bon espoir que cet énième offensive échouera comme les autres.

     

    Répondre à ce message

  • ça sent l’interdiction des armes à feu ça...
    c’est sûr qu’aux US le N.O.M. a un problème

     

    Répondre à ce message

    • #2959822

      Je suis tireur sportif depuis longtemps. Si vous saviez le nombre de fois où ce sujet a été ramené sur la table POUR RIEN... jamais les USA ne remettront en cause le second amendement. C’est du cirque.
      A chaque fois, les démocrates anti-armes y voient un motif pour désarmer avec un cortège de pleurs et de bougies, et à chaque fois, les républicains pro-armes y voient au contraire un motif pour s’armer pour prévenir ces situations parce qu’ils notent que 9 fois sur 10 ces tueries ont lieu dans des états anti-armes. (ici l’état de New-York, bien connu pour sa politique draconienne sur les armes)

      Par contre, chez nous, les lois s’enchainent pour nous désarmer dans un silence assourdissant.

       
  • #2959530

    Qui lui a foutu ça dans la tronche ? Qui ? Ils ont des pères Soral aux states, qui devraient permettre de viser juste. 18 ans.... C’est révélateur. Les souverainistes occidentaux sont des mougeons, c’est déplorable.

     

    Répondre à ce message

  • En réalité, il a surtout tué des gros ...et épargné un mince ... c’est peut-être un tueur aux motivations grossoohobes ...

     

    Répondre à ce message

  • #2959571

    Un message à tous ces désespérés, ces fous ou addict aux anxiolytiques : si vous tenez absolument exprimer votre rage, vos frustrations, de manière aussi cruelle et démente, ne tirez pas sur des gens qui ont peu ou prou, les mêmes problèmes que vous. Je vous propose, à la place de sélectionner avec le plus grand soin, des cibles, bien déterminées qui ne sont pas étrangères à vos malheurs et dont l’élimination, vous vaudra bien plus de considération, que d’opprobre, de la part d’une partie du public. Rendez-vous utiles, putain ! Tant qu’à faire...

     

    Répondre à ce message

  • #2959578

    Ça sent le mk ultra. Arroser des civils dans un supermarché ça fait avancer quoi comme revendication à part l’universalisme de l’identité numérique ?

     

    Répondre à ce message

  • #2959594

    flop il declare etre de gauche et soutient la communaute lgbt ect deficient mental voir le dictionnaire ou remplacer par simiesque voir le dictionnaire

     

    Répondre à ce message

  • #2959721

    Décidemment, n’importe qui peut ouvrir un compte Twitch !

     

    Répondre à ce message

  • #2959770
    Le 16 mai à 11:29 par Szczebrzerzyszczykowski
    Buffalo (États-Unis) : fusillade "raciste" dans un supermarché

    Comme à chaque fois, plusieurs observateurs, ici aussi, évoquent la volonté de l’État profond US de désarmer les citoyens.
    Ce n’est pas qu’ils n’en rêvent pas, mais quand on s’intéresse à la société américaine on est obligé d’arriver à la conclusion que ce n’est juste PAS POSSIBLE.
    Il y a trop d’armes, c’est trop ancré dans la culture américaine depuis toujours, JAMAIS sur ordre fédéral les Américains rapporteraient leurs armes (ou à la marge).
    L’État profond est sans doute conscient qu’il devra, pour cela, passer par une vraie guerre civile, avec des milliers et des milliers de morts.

    Ils essaient sans doute petite touche par petite touche, notamment en profitant de ces "mass shootings", mais hors grandes villes, la tendance des droits locaux va plutôt dans l’autre sens (ou du moins la consolidation de cette "liberté de porter les armes" à laquelle les Américains sont en majorité viscéralement attachés).

     

    Répondre à ce message

    • #2959832

      Le gros problème, c’est que si ils retirent leurs armes aux Américains, il vont pas leur donner l’ordre de simplement les ramener, mais ils vont leur racheter comme ça s’est passé en Australie à l’époque. Bien sûr le nombre d’habitants est loin d’être le même.

       
  • #2960144
    Le 16 mai à 20:41 par Inspecteur Kendall
    Buffalo (États-Unis) : fusillade "raciste" dans un supermarché

    Dix personnes tuées et trois blessées pour au moins soixante dix cartouches utilisées... vraiment pas bon tireur, le gars !

    Et je suis d’accord avec plusieurs commentaires avant le mien, ceux qui disent que ce genre de délire sanguinaire sont "organisés" régulièrement en vue de préparer les esprits pour désarmer la société... qui se retrouvera sans la capacité de se défendre face aux voyous et criminels qui se moquent bien des lois !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents