Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

Pour un pronom interrogatif sur une pancarte (et quelques réponses)

Message d’Alain Escada, président de Civitas :

« J’invite ceux qui le peuvent à se rendre le 8 septembre à 14h au tribunal correctionnel de Metz, rue Haute-Pierre, pour y soutenir dans la dignité et la bonne tenue Cassandre Fristot, poursuivie par la police de la pensée pour une simple pancarte brandie lors d’une manifestation pour la défense de nos libertés fondamentales.
Je demande à tous de nous unir dans la prière pour que le Bien triomphe et que cette jeune femme ressorte apaisée comme elle le mérite. »

Alain Escada

 


 

La jeune femme de 33 ans, connue pour son appartenance à l’extrême droite, a contesté en garde à vue les faits qui lui sont reprochés. D’après les procès verbaux que France Inter a pu consulter, elle a expliqué avoir voulu « dénoncer les décisionnaires » de la politique sanitaire du gouvernement.

 

Béret sur la tête, elle avait été photographiée cet été lors d’une manifestation anti-pass sanitaire en train de brandir une pancarte antisémite : Cassandre Fristot, enseignante mosellane et ex-candidate FN aux élections législatives de 2012 comparaîtra ce mercredi 8 septembre à Metz pour « provocation publique à la haine raciale ». Elle encourt un an d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Au cours de sa garde à vue, elle a assuré ne pas comprendre ce qui lui était reproché.

[…]

Face aux policiers qui l’interrogent, Cassandre Fristot, 33 ans, a nié tout antisémitisme. « Je voulais simplement dénoncer les puissants, et non porter atteinte à une communauté, une ethnie ou qui que ce soit », insiste la jeune femme, dans les PV que France Inter a pu consulter. « Les personnes mentionnées sur la pancarte le sont uniquement en vertu de leur fonction politique ou de leur notoriété ». Elle jure avoir voulu dénoncer la politique sanitaire menée par l’exécutif, notamment le pass sanitaire qui « impose une discrimination entre les Français ».

[…]

Une ligne de défense balayée par Simon Burkatzki, avocat au barreau de Strasbourg et conseil de la Licra, partie civile au procès. « Cassandre Fristot a choisi des personnes qui pour la plupart sont juives. En quoi Soros ou Rothschild ont-ils un lien avec la politique sanitaire en France ? Aucun ! Ces personnes ont été choisies parce que juives. Lorsqu’on les qualifie de "traitres", il y a une provocation à l’égard d’un groupe social identifiable et identifié, à savoir les personnes d’origine ou de confession juive. »

« Elle aurait pu écrire nom du premier ministre, Castex. Elle ne l’a pas fait. »

Pour autant, certaines associations ont préféré s’abstenir de se porter partie civile : obtenir une condamnation dans ce type de dossier est souvent malaisé. « La provocation à la haine raciale suppose un appel manifeste, une exhortation. C’est par exemple une affiche sur laquelle on écrirait "mort aux juifs" », explique ainsi l’avocat Stéphane Lilti, spécialisé dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme.

Or ici, selon lui, le message n’est pas suffisamment clair pour tomber de façon certaine sous le coup de la loi. « Je crains qu’on n’arrive pas à prouver qu’il y a une exhortation et que les poursuites tournent court ». Stéphane Lilti regrette aussi la médiatisation de l’affaire. « On a fait de Madame Fristot une Jeanne d’Arc de l’extrême droite. Il aurait mieux valu la laisser dans l’anonymat dans lequel elle croupissait », tance l’avocat avec colère.

[…] Le procès se tiendra mercredi à 14h devant le tribunal de Metz.

Lire la suite de l’article sur franceinter.fr

 

 

Cassandre, condamnée à ne pas être crue, sur E&R :

 






Alerter

105 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2804108
    Le 8 septembre à 11:39 par Benquiqui
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    "Cassandre Fristot a choisi des personnes qui pour la plupart sont juives" nous dit ce guignol de la licra ! Comme ils ont l’air de s’y connaitre ces racistes patentés, ils peuvent nous faire une liste détaillée des juifs et des pas juifs ?

     

    Répondre à ce message

    • #2804409

      Elle ne sera pas condamnée.

      Son avocat doit demander 100 000 EU de dommage et intérêt à chaque association et/ou personne qui l’a accusée d’antisémitisme, y compris le Ministère Public et le Recteur d’Académie.

      Il n’y a pas que pour les associations innommables que le thème de l’antisémitisme doit être profitable.

       
  • #2804133
    Le 8 septembre à 12:16 par L’Elephant
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    Bon, tous ces gens là ont une peur panique d’être déportés. Ce qui peut (d’aucuns diront "pourrait") se comprendre de leur part.
    _Mais le problème c’est qu’il n’a jamais été démontré qu’en cas d’abus ou de violences, la victime est complètement à l’abri de la tentation tyrannique. C’est même le contraire. Ils pourraient faire un effort de compréhension eux aussi, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2804158
    Le 8 septembre à 12:46 par Miriel
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    Si vous êtes intéressés à suivre le procès de Cassandre en direct, le site "Le Républicain Lorrain" fait un suivi par texte (et aussi avec des photos de l’intérieur de la salle d’audience - ce qui m’étonne, je croyais que ce n’était pas autorisé...) en temps réel du procès ---> https://www.republicain-lorrain.fr/...

    des extraits du suivi :

    14 h 30. La présidente Marie-José Miceli lit les éléments de la procédure. Elle énumère les noms qui étaient inscrits sur la pancarte. Elle rappelle que le préfet de la Moselle a demandé au procureur de se saisir du dossier.

    14h28. L’un des avocats de la prévenue demande à la présidente l’autorisation de porter le masque. Refusé.

    14h25. L’audience est ouverte

    14 h 20. L’audience n’a toujours pas commencé. Les avocats sont en place.

    14 h 09. Voici la liste des associations et organisations qui sont parties civiles : le Crif, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, l’Observatoire des Juifs de France, Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, le Cercle national Juif France Israël, le Consistoire israélite de la Moselle, la Maison des potes, l’association B’nai B’rith France, SOS racisme. Sur le banc des victimes, il y a aussi le Conseil national de l’Ordre des médecins, l’Organisation juive européenne et la Liue des Droits de l’Homme.

    14 h 04. L’audience va bientôt démarrer. Comme son l’avocat nous l’a indiqué, Cassandre Fristot n’est pas là. De très nombreux avocats sont présents pour représenter les associations qui sont parties civiles.

    13 h 58. Cassandre Fristot ne sera pas présente à l’audience, nous indique son avocat Me Paul Yon.

     

    Répondre à ce message

  • #2804178
    Le 8 septembre à 13:33 par Inoculateur précoce
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    Qui est son avocat ? Pourquoi n’a t elle pas porté plainte contre ces ligues racistes et ce gouvernement pour diffamation, allégations mensongères et calomnies ?! Il serait temps de contre-attaquer !

     

    Répondre à ce message

  • #2804208
    Le 8 septembre à 14:52 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    c’est Marianne,

    c’est tout

    le symbole de la France
    lourd poids sur les épaules

     

    Répondre à ce message

  • #2804228

    Vincent Reynouart, ce Grand Patriote et Nationnaliste Français a dédié à Cassandre Fristot une superbe vidéo.

     

    Répondre à ce message

  • #2804350
    Le 8 septembre à 17:54 par JeSuisCassandre
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    Et la justice vient de relaxer zemmour au motif que
    « aucun des propos poursuivis ne visent l’ensemble des Africains, des immigrés ou des musulmans mais uniquement des fractions de ces groupes ».

     

    Répondre à ce message

    • #2804407
      Le 8 septembre à 19:05 par etoileDneige
      Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

      Un verdict qui devrait profiter à Cassandre Fristot dont les interrogations ne désignent aucune communauté en particulier mais une liste non exhaustive de possibles traitres et coupables choisis sur la base de leurs responsabilités, de leurs engagements et de leurs prises de position dans un contexte précis.. "Qui ?" est une interrogation et non une affirmation jusqu’à preuve du contraire, mais en période d’inversion systématique le pire est toujours à redouter.

       
  • #2804426
    Le 8 septembre à 19:34 par Marmiedoise
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    C est de la merde tout ca et on le sait ! Cette affaire est une enieme demonstration de la puissance du lobby communautaire qui peut envoyer devant les tribunaux qui bon lui semble au premier pretexte venu ! Les francais qui aboient a la haine et l antisemitisme sont d une soumission et d une lachete sans nom !
    Meme quand les faits sont averes et les responsables nommement cites on nous fait le coups de l appel a la haine et a l antisemitisme !
    Dans les faits il n y a rien a lui reprocher, le dossier est vide et seule la volonte d un ramassis scelerat et infect de monter au creneau explique cette hysterie pour mieux masquer la compromission de bon nombre de leurs correligionnaires !
    Soutien a Cassandre !

     

    Répondre à ce message

  • #2804625
    Le 9 septembre à 07:47 par Covidistan
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    Espérons qu’elle n’a pas pris un nul comme avocat ! Il suffira pour sa défendre de citer la relaxe de Zemmour !

     

    Répondre à ce message

  • #2805635
    Le 10 septembre à 12:55 par Alain Bispol
    Cassandre Fristot sera jugée mercredi 8 septembre à Metz

    C’est trop injuste. Le grand public ne sait pas, en fait, qu’est-ce qui relie tous les gens de la pancarte. Ils sont peut-être simplement dans le même club de pétanque

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents