Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charlie Hebdo décapité : la paix c’est quand la guerre est ailleurs

Depuis le 11 septembre 2001, un chapelet planétaire d’attentats et d’enlèvements s’égraine jour après jour dans le cycle infernal action-répression, engendrant tant d’exactions qu’il semble impossible d’en faire un récapitulatif exhaustif.

 

De fraîche date…

Le 16 décembre 2014, à Peshawar (Pakistan), un attentat sanglant tue 141 personnes, dont 132 enfants écoliers (bilan provisoire). Ce type d’action a fait 40 à 50 000 morts en dix ans dans ce pays depuis l’après-11 Septembre. Cet acte effroyable a échappé à la Une de nos médias, peut-être à cause de l’habitude qui blase.

Le 6 janvier 2015, à 15 heures (GTM), à Istanbul (Turquie), une « combattante martyr » se fait exploser, tuant un policier.

Hier, 7 janvier 2015, vers 7 heures du matin, à Sanaa (Yémen), un attentat à la voiture piégée a tué 37 jeunes hommes sans travail qui attendaient sur un trottoir dans l’espoir d’être embauchés dans la police… et fait 70 blessés (bilan provisoire).

Ce même 7 janvier 2015, à 11 h 30 (4 h et demie plus tard), à Paris, une expédition fanatique mitraille et assassine la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo. Elle déclenche une émotion nationale. Elle est relayée tous-azimuts en boucle sur tous les médias d’autant plus que les victimes sont pour la plupart des journalistes, comprenant de surcroît des plumes et des crayons qui ont accompagnés toutes les générations de la société française dans leur émancipation face aux « valeurs anciennes », militaires et religieuses, d’après la Deuxième Guerre mondiale.

Naturellement, c’est la liberté d’expression qui est visée, et nous devons bien sûr la défendre bec et ongles. Cependant, dans le contexte politique particulier de notre pays, il semblerait que seul cet acte odieux soit rassembleur. Aussi tout ce que compte la France de sensibilités et de partis s’insurge, y compris les plus enclins à bâillonner : méfions-nous d’un Patriot Act à la française.

Nous devons avoir conscience que cette spirale infernale et fanatique est alimentée par la conquête des puissances occidentales de l’après Guerre froide, menée visant à s’approprier énergies et richesses du monde dans la poursuite d’une géostratégie accablante, et comme nos pays voisins, nous sommes suiveurs de notre mentor et meneur états-unien. Une menée belliqueuse sur l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan, et ses répercussions dans les pays d’Asie centrale, dont la préchauffe permanente est le conflit israélo-palestinien, débordant au Liban, puis en Syrie, et aussi en Iran, sans oublier Somalie, Yémen, Soudan, Libye, Mali et autres pays attenants. D’ailleurs, il suffit de regarder la carte du monde où ont lieu les rassemblements « Je suis Charlie » pour s’apercevoir en creux où sont les germes de la vengeance : Asie centrale, Moyen-Orient, Afrique.

Il est urgent et pertinent de réaliser que l’argent de nos impôts participe à un budget militaire « sanctuarisé » qui accompagne, voire mène, et alimente ce qui nous réunit aujourd’hui.

 

André Bouny

Voir aussi, sur E&R :

Sur l’instrumentalisation du terrorisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1082846
    le 10/01/2015 par Tout le monde a droit à la paix
    Charlie Hebdo décapité : la paix c’est quand la guerre est ailleurs

    Et oui, nos dirigeants corrompus foutent le bordel partout dans le monde et y encourage le terrorisme au moins indirectement provoquant des 100aines de Millers de morts...quelle disproportion !!!


  • Les fréres Kouachi, parents Algériens, fratrie d’orphelins de père, prise en charge par la fondation Pompidou et l’état. C’était les 2 tueurs qui ont assassiné à bout portant le policier à terre, Ahmed, après la tuerie à l’intérieur des locaux. Il y a vraiment quelque chose de désespérant dans toutes cette histoire qui pose le problème de l’intégration, de la duplicité de l’état (soutien aux djihadistes en Syrie, poursuites en Irak et en France) et de sa schizophrénie qui se reflète chez ces tueurs.


  • "Si j’étais la seule à pouvoir parler et que vous étiez réduits au silence, comment réagiriez-vous ?", les interroge l’enseignante qui exerce depuis quatorze ans et qui n’a pas souvenir d’une telle réaction.

    Source

    http://www.lexpress.fr/actualite/so...

    Inversion accusatoire !

    Seuls les Agents impériaux et leurs idiots-utiles peuvent parler dans ta République, hypocrite !
    Les autres citoyens n’ont qu’un seul droit : fermer leur gueule et payer leurs impôts.


  • un budget militaire sanctuarisé...
    le budget militaire baisse constamment depuis plus de 10 ans.
    qui veut la paix prépare la guerre c’est toujours aussi vrai.


  • Il y a toujours eu des rapports de force entre nation, pour le territoire les ressources .. ce n’est pas nouveau mais les règles ont changé et il faut bien l’admettre semble être plus perfide qu’avant. L’ONU qui avait la prétention d’apporter la paix engendre des violences religieusement légitimées c’est à dire non raisonable , on pourra rétorquer à juste titre qu’est ce qui se serait passé si il n’y avait pas eu l’ONU, nous sommes bien entrés dans le temps des guerres et de la violence permanente qui peut surgir n’importe quand .