Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Chavez : "Je ne dépends d’aucun pouvoir impérial !"

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il pratique aussi le glissage de quenelle en parlant de l’humoriste ex candidat à la présidentielle.


  • Je souhaite un jour que un Grand Monsieur comme CHAVEZ soit en France, Pour que notre pays soit "INDEPANDANT".......

     

    • #165750

      En fait, c’est dans chaque pays qu’il faudrait un Chavez tout simplement parce que le patriote socialisme ou le socialisme patriotique est le système qui convient le mieux pour préserver la souveraineté d’un peuple et l’intégrité de la nation dans lequel ce peuple vit.


  • Qu’est-ce que je l’aime ce mec, mais qu’est-ce que je l’aime, bordel !!!
    .
    On se croirait sur une autre planète : une planète saine, à l’endroit, avec un avenir.


  • Je suis fan de Chavez, y’a pas de problème.
    Par contre récemment j’ai appris qu’il était assez immigrationiste et régularisateur de clandestins en masse. C’est vrai ?

     

    • #165463

      ... de gens d’Amérique latine .


    • Pourquoi pas si ce n’est pas dans des proportions démesurées dangereuses pour le Venezuela ? Il faut arrêter de voir le mal partout...


    • Le Vénézuela n’est pas la France. L’Amérique du Sud n’est pas l’Europe.


    • Aujourd’hui, le Venezuela est au quatrième rang en terme d’immigration après le Brésil, l’Argentine et le Mexique en Amérique latine, et au second rang proportionnellement après l’Argentine. Le flux migratoire proviendrait essentiellement des citoyens espagnols, colombiens, africains, boliviens, chinois, équatoriens, cubains, haïtiens, dominicains et trinidadiens.

      http://es.wikipedia.org/wiki/Inmigr...


    • #165572

      Le venezuela est à la base un pays métisse, la seul appartenance est religieuse et territoriale.


    • Bah, est-ce au détriment de la culture, de l’histoire, de la souveraineté, des droits du peuple Vénézuélien ?
      Si tout ça est préservé et ne donne pas lieu à une orgie de métissage imposée (visant à effacer une civilisation au profit d’une communauté apatride), l’immigration dans des proportions raisonnables et humaines ne semble pas nocive.


    • L’Amérique latine ne devrait être qu’un seul pays ; nous avons les mêmes coutumes, la même religion, la même histoire détruite par l’impérialisme espagnol puis étatsunien.
      Ne comparez pas l’incomparable, et méfiez vous de vos prises de postions fdesouchistes...


    • Oulala :)
      1) Je ne suis pas un identitaire borné qui veux immigration 0 :)
      Non Non.. mais moi j’ai vu des chiffres, des régularisations que Chavez a faite.. je trouve ça assez internationaliste de gauche sur ce coup là, car il me semble que les vénézueliens n’ont pas tous un boulot et un niveau de vie génial encore.. l’immigration ne peut que les desservir comme partout quand il y a du chômage et de la misère. Il a régularisé plus de 75.000 péruviens d’un coup ! et continue encore.

      Ensuite je lis "L’Amérique du Sud ne devrait être qu’un seul pays" ... Voici le papier Nouvel Ordre Mondial, signez en bas de la page, merci :)

      "L’Amérique du Sud c’est pas l’Europe" : merci :) mais ça change rien, désolé mais les cultures sont différentes, les intérêts des pays sont différents, comme l’Europe même si plus de pays parle la même langue là-bas.

      Chavez avait été très sévère envers l’Europe quand ils avaient fait 2 ou 3 lois contre l’immigration (mascarade on sait mais bon) il avait gueulé et dit "Traitez vos immigrés qui viennent à cause de la pauvreté avec respect et gardez les, sinon moi aussi je renverrai les immigrés qui viennent d’Europe" ... ça encore c’est très extrême gauche droit de l’hommiste immigrationiste à la Merluchon, et deuxièmement je dirai à Chavez : "tu es gentil mais 1 : le nombre d’immigrés qui vient chez nous n’est pas comparable au nombre qui vient chez toi. 2 : Nous ce sont des immigrés pauvres, toi tes européens qui viennent chez toi c’est plutôt du genre ingénieurs et autres boulots de haut rangs ! rien à voir.

      Moi j’ai un immense respect et admiration pour Chavez, qui comme le dit Soral, est plus nationaliste et résistant à l’Empire que internationaliste d’extrême gauche, mais sur ce point très précis de l’immigration je suis pas en accord avec lui. Après je sais pas exactement le nombre d’immigrés qu’il y a au Vénézuela mais il est inévitable que s’ils deviennent trop nombreux les vénézueliens vont gueuler s’il y a du chômage (qui espèrons ne serait pas énorme, Chavez conduisant une politique d’emploi bien intéressante et contraire a nos politiciens de l’Empire).


  • Discours magnifiques, du parler "vrai".

    Ceci dit il y a une chose que je ne comprends pas, c’est le problème de la criminalité au Venezuela. Elle est apparemment très, vraiment très élevée. J’ai dans l’idée qu’un pays qui assure au niveau santé, médicaments, logement et nourriture devrait logiquement connaitre bien moins de délinquance. Or il semblerait que le taux de meurtres en fait un des pays les plus dangereux du monde.

    D’où ce paradoxe : cette politique et ce discours me donneraient envie de vivre là-bas, mais les chiffres de la criminalité me donneraient plutôt envie de fuir !

    A moins que les chiffres et statistiques ne soient des manipulations de l’opposition ?

     

    • Il faut savoir que la délinquance est endémique en Amérique du sud. A ce que je sache le Venezuela est tres loin d etre le leader regional. Pour cela il fat regarder du cote du Brésil,de la Colombie (encore que cela s arrange et d autres pays d Amérique centrale.


    • Je suis de loin pas un expert dans le domaine, mais je pense qu’un peu de bon sens amènera tout le monde à se faire cette reflexion :

      Chavez a récupéré ce pays dans un état catastrophique. Pourquoi y-a-t-il autant de criminalité ? Tout simplement par la faute de tout les successeurs de Chavez ainsi que de ceux qui ont pillé ce pays.

      Je pense, mais je peux me tromper, qu’on ne peut pas régler tout les problèmes, surtout celui la ... comme tu le dis, c’est une des plus grande ciminalité du monde. Le taux de corruption dans la police était incroyable il me semble avoir vu dans un docu. Forcement, quand le but du gouvernement n’est pas le bien-être du pays mais se faire de la thune, mais personne surveille, donc tout le monde fait ce qu’il veut.

      Je pense que Chavez, aussi grand soit-il, ne fait pas de miracle.

      Par contre, j’ai lu cette semaine que l’armée Venezuelienne avait chopé un des criminel les plus recherché, un baron de la drogue.

      Voila un point de vue qui n’engage que moi ;)


    • ma fois c’est possible, mais je pensais (naïvement peut-être) que faire baisser le taux de pauvreté, de famine, de maladie, de chommage etc. faisait automatiquement baisser la criminalité.

      CECI DIT il est vrai que ce n’est pas si simple. Il n’y a qu’à voir en France que la criminalité est la plus forte en cités alors que ce ne sont pas les lieux les plus pauvres du pays (les endroits dans la vraie misère se trouvent en campagne, là où la criminalité est justement très basse).

      OK, Chavez doit assumer tout un héritage très compliqué. Mais il est tout de même en fonction depuis 1998, et il me semble (mais à confirmer ou non) que sous sa présidence la criminalité a beaucoup augmenté, alors qu’elle aurait du soit baisser soit tout du moins rester au même niveau... enfin, c’est ce qui me pose souci.

      Au final, il faut bien admettre que ça crée un paradoxe gênant : certains ici le voient comme leur héros, et pourtant honnêtement je doute qu’ils voudraient que leurs enfants aillent vivre la-bas plus tard avec la délinquance qui y règne...


    • Sur quelles sources vous basez-vous, officielles propagées par l’empire ou "enquêtes exclusives" de "De lavilardière" l’abruti de M6 qui aime bien salir tous les pays non alignés. Pour votre gouverne, rien que dans ma région, pourtant française, le taux de criminalité (et je ne parle pas de petite délinquance) y est un des plus élevé au monde en proportion de la population et l’immigration n’y a rien à voir. Alors balayons d’abord devant notre porte.


    • #165605

      Ne perdez pas de vue que les États-unis mènent au Venezuela une guerre de basse intensité, en infiltrant des paramilitaires colombiens depuis la frontière (500 ont été capturés à Caracas en 2009) qui ont pour mission d’organiser le trafic de drogue, d’armes et de faire monter le niveau de la délinquance. Tout cela, bien sûr, afin de faire tomber Chavez "démocratiquement", c’est à dire par le raz le bol des vénézuéliens sur ce sujet.

      Chavez a une part de responsabilité, bien sûr. Trop angélique, il a pensé pendant presque dix ans que résoudre le problème de la misère (qui a baissé de moitié au Venezuela depuis son arrivée au pouvoir, selon les Nations Unies) allait automatiquement faire baisser le taux de criminalité. Cela n’a pas fonctionné, en grande partie pour la raison citée ci-dessus, et il a donc dû faire marche arrière, en mettant en place depuis deux ans la police bolivarienne, très bien formée et qui dispose de beaucoup de moyens. Reste à savoir si cela va fonctionner compte tenu des plans de l’Empire dont vous connaissez les méthodes pour déstabiliser n’importe quel pays.

      Tout cela étant, bien entendu, accentué par les médias qui distillent insidieusement une ambiance de psychose générale dans la société vénézuélienne.

      Chavez est un symbole en Amérique latine, ils ne peuvent le renverser de façon classique sans risquer d’embraser tout le continent. D’où les niveaux de criminalité qui explosent...


    • "Sur quelles sources vous basez-vous, officielles propagées par l’empire ou "enquêtes exclusives" de "De lavilardière" l’abruti de M6 qui aime bien salir tous les pays non alignés."

      — > Il me semble tout de même que l’insécurité là-bas est confirmée par des sources assez diverses, notamment des gens qui y vivent et dont j’ai lu les témoignages... qui du reste n’étaient pas nécessairement anti-Chavez.

      "Pour votre gouverne, rien que dans ma région, pourtant française, le taux de criminalité (et je ne parle pas de petite délinquance) y est un des plus élevé au monde en proportion de la population"

      — > Heu, quand on connait l’insécurité régnant en Afrique du sud ou dans certains quartiers de L.A., j’ai du mal à y croire ! Quel est votre région ?

      Sinon je n’avais pas entendu parler de cette infiltration, info intéressante.


  • Mon héros, tout simplement.

    Je souhaite de tout mon cœur qu’il soit guérit, quelqu’un a des nouvelles à ce sujet ?


  • Tu confond tout Antonin, le mot immigration ne décrit pas une situation uniquement similaire a l’immigration Française ou Europeenne , suivent la taille du pays, suivent la periode, le lieu, la situation social, la situation politique, un nombre de facteurs innombrables qui fait de chaque immigrations a traver le monde des cas uniques, qui fait que le mot immigration en France n’a pas la meme signification ailleurs, replace l’immigration dans le contexte geographique, imagine une immigration qui amène 50% de français au sénégal par exemple, sa ne se compare pas a 5O% de français immigrant en belgique, tu comprend, chaque cas est unique et change avec le temp donc, mélange pas tout. Et l’immigration n’est pas forcément mauvaise du coup, vu qu’il y a des millions de cas différent donc ont les connais pas toutes, j’imagine que toute ne sont pas utiliser stratégiquement, meme si c’est souvent le cas malheureusement au détriment des peuples de tout bords.

    reconciliation


  • Danny con-bandit avait qualifié le premier ministre Hongrois de ’Chavez Européen’.
    Il faudrait aller leur agiter une pancarte sous le nez :

    Chômage au Vénézuela : 7,5 % (2011 selon le website de la CIA)
    Chômage en Biélorussie : 1% (confirmée par le site de la CIA)
    Chômage moyen en Europe : ?

    https://www.cia.gov/library/publica...


  • J’écoute toujours avec une oreille critique. Mais c’est un vrai bol d’air lui aussi quand on l’écoute, ces paroles transpirent le bon sens, la générosité, solidarité, bonté.
    Après il y a des camarade mao, camarade fidel, échec du projet soviétique qui l’attriste. je ne connais pas.
    indépendance, c’est ce mot là qu’on devrait employer au lieu de l’expression souveraineté nationale qui est un peu léger.
    enfin il semble formidable ce chavez, avoir des modèles de résistance victorieuse comme le Vénézuéla çà redonne de l’espoir.

     

    • Camarade Mao, camarade fidel, : même pensée que Chavez : indépendantiste et contre une soumission à l’Empire tout simplement. De même que le projet soviétique qui se voulait une réponse à l’empire occidental.
      Quand il dit cela, c’est à leurs politique internationale qu’il fait surtout référence, après chacun fait ce qu’il veut dans son pays : ca s’appelle la non ingérence !

      Amicalement


  • @librepenseur007.............tu as raison, je pense que ce que l’on appelle "inside job" est d’une influence et d’un pouvoir maléfique sans limites !...et comme on ne peut renverser chavez façon classique, alors on infiltre, de plus il ne faut pas oublier le mauvais "terreau" culturel u.s implanté depuis longtemps dans une société qui rêvent devant les sitcom !....le rêve maudit de scarface n’est jamais loin chez les pauvres !


  • J’ai toujours pas vraiment compris pour quelles raisons ce site mettait si souvent Chavez comme exemple et symbole.
    La plupart des pays d’Amérique Latine ont envoyé les gringos se faire foutre. C’est tout simplement que l’Amérique n’a plus le pouvoir qu’elle avait.
    Le temps ou la le patron de la CIA organisait un coup d’État pour pouvoir acheter des bananes moins chères est révolu. Partout. En ce moment ça nationalise et ça met des protections douanières à tout va.
    Même dans les rues de Caracas on voit des affiches "protéger l’emploi Vénézuélien des chinois" Et les merdes d’apples vendus au Brésil sont fabriqués dans le pays : obligation pour vendre leurs conneries d’IPAD.
    Ce que les Vénézuéliens attendent et rêvent, c’est de voir leurs pays devenir comme l’Arabie Saoudite. Un pays si riche et pourtant si pauvre. Misérable qui avait pourtant les richesses pour devenir un eldorado à la Dubaï.
    Les vols, l’inégalité n’a quasiment pas bougé depuis Chavez. Les riches y sont de plus en plus riches.
    Chavez parle de l’impérialisme Ricain pour cacher la misère de sa population...Les gens s’en foutent des US, ils veulent simplement pouvoir manger...

     

    • dire autant d’âneries en quelque paragraphes c’est digne d’un post dans Libé ou le Figaro.
      Pas surprenant évidemment : Chavez est détesté parce qu’il est un vrai socialiste. C’est pour cela que même certains prétendu "anti-système" de "droite" balancent des calomnies honteuses sur ce brave dirigeant. Ils veulent casser l’idée de la gauche du travail et la droite des valeurs dont Chavez est un des rares exemple dans le monde politique.


    • #166890

      Chavez est apprécié sur ce site car c’est un homme manifestement sincère, qui a des valeurs et du courage. Pourquoi tu cherches midi à 14h ?


  • #166764

    Glen_74,

    Rassure-toi, je sais parfaitement de quoi je parle.
    Chavez a aidé grandement son peuple qui vivait en grande majorité dans une misère imaginable.
    Tout ce que je dis n’est pas stupide, c’est tout simplement la vérité. C’est comme cela que ça se passe. Je ne donne pas un avis, mais je parle de faits.

    Tu vois le socialisme vénézuélien avec les yeux d’un Français. Tu vois la politique Vénézuélienne sous le prisme de la politique Française.

    Crois-moi, c’est bien différent, et bien plus compliqué à comprendre que des vidéos ou Chavez fait ses shows.

    """l’idée de la gauche du travail et la droite des valeurs""""
    Avec cette phrase, on voit bien que tu connais absolument rien de la politique et de la sociologie en Amérique Latine...T’as juste regardé deux trois vidéos sur youtube.

    Mais tu peux toujours te renseigner sur les dernières mesures protectionnistes du mercosur et des nombres humiliations que les américains subissent dans cette région du monde.

    Et pour info, au Vénézuéla, le socialisme (enfin, comme on le voit en Europe), le gauchisme pro-immigré, et l’Etat providence n’existent pas. Ça n’a jamais existé, les gens n’ont aucune idée de ce que c’est et ça parait totalement farfelu la-bas.


Afficher les commentaires suivants