Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Clefs de lecture #1 – Traité de l’amour fou de Michel Clouscard

L’atelier Clefs de lecture a pour vocation de fournir une aide à ceux qui ont des difficultés à lire. L’objectif est de choisir une œuvre connotée « dissidence » et réputée ardue afin de l’étudier sur plusieurs séances. Le principe est d’aider à la compréhension de textes obscurs en donnant des clefs de compréhension afin de déverrouiller le texte.

Cette émission d’ERFM est produite en collaboration avec la section Île-de-France d’Égalité & Réconciliation.

 

Pour ce premier épisode, nous partons à la redécouverte du Traité de l’amour fou de Michel Clouscard.

 

Au sommaire :

Introduction
0’32 : Présentation de la formule
2’14 : Vie de l’auteur
3’26 : Première clef – Le matérialisme historique et dialectique
7’17 : Le Traité de l’amour fou dans son œuvre
8’22 : Définition des difficultés et problématique
10’49 : Le texte en lui-même
13’55 : Seconde clef – Le monisme dialectique
20’26 : Troisième clef – Infrastructure et superstructure
21’16 : Conclusion
23’50 : Questions/Réponses

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter l’émission en podcast, rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Lire l’indispensable Michel Clouscard grâce à Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • merci infiniment pour cette excellente initiative,


  • J’ai écouté, mais rogntudju !

    Je me demande ce qu’il faut avoir derrière soi comme parcours intellectuel/de lectures pour non pas être un peu familier avec le sujet, mais se trouver en situation de saisir ça à la volée comme s’il s’agissait de propos de tous les jours.

    Bienvenue à ce nouvel atelier, sinon.


  • Merci , mille merci pour cette clef de lecture. J étais restée frustrée et assez désespérée de n avoir rien compris a ce livre après une première lecture, mais vous avez éclairci les principaux points qui m échappaient. Je vais avoir grâce a vous le courage de m attaquer a la pensée de Marx. J espère que vous nous accompagnerez la aussi..


  • Pour répondre au message de coincoin : c est vrai que le raisonnement est dur a suivre juste en écoutant, mais en prenant des notes c est limpide ;)


  • #1982455
    le 09/06/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence
    Clefs de lecture #1 – Traité de l’amour fou de Michel Clouscard

    Excellente initiative !


  • EXTRAORDINAIRE initiative !

    continuez !!! Et merci


  • Vraiment génial ! Merci beaucoup.


  • Commence par :
    la vie politique et spirituelle est un produit de la vie économique.
    et fini par
    l’histoire n’est pas une fatalité mais un constant combat politique.

    Le marxisme semble donc une idéologie de la domination. Ca vole pas très haut et se dirige vers le bas. A vous de voir. Mon conseil : lisez les penseurs anciens, grecs et indiens. Revenez à la sagesse et éloignez-vous du discours à trois bandes, social, societal et anti social-societal, qui supprime dieu et la saine morale.

     

    • Si tu pouvais éviter de nous abreuver de tes platitudes d’inculte.
      Respecte au moins le travail de ceux qui bossent !
      (Ça aussi c’est le marxisme !)
      AS.


    • Merci de me reprendre. Ce n’est pas le puits qui est trop profond, c’est la corde qui est trop courte. J’avais acheté le bouquin sur vos conseils. Vous n’aviez pas précisé que c’était touffu et indigeste, comme dit le gamin. Je serais à l’avenir, plus prudent dans mes lectures et plus productif avec mon argent et mon temps.


    • @Gerstrup Il serait peut-être temps d’arrêter d’incriminer Marx pour des crimes dont il n’est pas responsable, ce n’est pas de sa faute si sa philosophie à été utilisé à mauvais escient et détourné au profit d’un projet politique mortifère, de toute façon ses tarés n’ont rien compris à son œuvre. De plus il ne supprime pas dieu, il dit juste que la dégringolade de la morale est un produits économique, sociétalement et économiquement l’occident va mal. Et de se fait les gens ne croient plus en rien, l’histoire est un combat politique sur la durée car il faut perpétuellement se battre pour faire changer les choses. C’est comme ça que l’histoire
      avancent.


  • Merci de nous aider à embellir ce monde.


  • génial !!! excellente idée !! ... merci infiniment.


  • https://mobile.facebook.com/notes/m...

    C’est une note que j’ai écrite il y a quelques temps...

     

  • Justement ! J’avais une proposition de thématique de livre à donner à Alain Soral ! En effet récemment je m’étais rendu compte que j’avais d’énormes difficultés à comprendre certains principes philosophiques majeurs sur lesquels est basée notre civilisation. Par exemple j’ai du mal avec l’aristotélisme ! Que j’aille directement aux textes, que je passe par des articles de vulgarisation (fiches wikipédia, encyclopédies des idées...) cela reste confus dans ma tête et je suis incapable de définir clairement ce qu’est la pensée aristotélicienne si quelqu’un me le demandait. Récemment j’ai réalisé que c’était en quelque sorte l’opposé de la pensée platonicienne...donc peut être que j’approche de la compréhension, il me suffira de persévérer dans la lecture méthodique de ces deux auteurs pour que l’illumination me vienne...mais putain que c’est long et fastidieux ! J’ai du temps, mais j’imagine que les gens qui ont une vie de famille et une activité professionnelle prenante n’ont pas ce luxe de lire 2 ou 3 heures de textes philosophiques ardus, de prendre des notes...Donc je me disais est-ce que Soral qui a des capacités des vulgarisation hors norme, qui est capable de faire comprendre des concepts complexes avec des mots simples...ne pourrait pas faire un bouquin d’initiation à certains principes philosophiques fondamentaux sur lesquels notre civilisation helléno-chrétienne est fondée ? De capter la substantifique moelle et l’essentiel de ces principes, des les comparer au courants opposés et similaires...de manière synthétique et compréhensible pour le gars lambda qui sans être un abruti n’a pas la culture philosophique nécessaire pour comprendre ces principes en allant directement aux textes...

     

    • Rectification de ma réponse : c’est Principes élémentaires de philosophie, de Georges Politzer, que vendait KontreKulture.


    • Bonjour Goy Pride

      Tu dis avoir beaucoup de mal avec Aristote, mais sache que tu n’es vraiment pas le seul ! L’aristotélisme est un sommet de la pensée que très peu de personnes en réalité sont capables d’atteindre.
      Lorsque j’ai voulu essayer de comprendre sa pensée, j’ai été beaucoup aidé en allant suivre les cours de Pierre Aubenque à Paris IV et surtout par son livre vraiment excellent : Le problème de l’être chez Aristote.
      Avec cet outil tu augmenteras grandement tes chances de comprendre et d’admirer Aristote.
      Bien à toi,
      John


  • Il faudrait comprendre une fois pour toutes que la philosophie est originellement l’explication de la science sacrée, qui est identique dans toutes les traditions, bouddhiste, soufie, chrétienne primitive ou platonicienne. Le matérialisme, c’est juste une contre-initiation, une tentative de mettre la connaissance cul-par-dessus-tête, où le réel ne peut nous inspirer que des idées vraies, et nous donne donc la liberté de raconter n’importe quoi. Le plus naze étant certainement cet existentialisme, où l’homme n’a de réalité qu’à travers ce qu’il a vécu. Le degré d’élévation de l’âme n’a aucune importance, puisque c’est le CV qui compte.

    Il s’ensuit toute une ribambelle de "penseurs" qui nous imposent leurs élucubrations en dehors de toute tradition reconnue, et les français ont les plus bouffons d’entre eux. Clouscard c’est bien... à condition de le comparer aux structuralistes.

    Bien sûr quand on pense qu’inventer un concept (élucubrer) est le signe de l’importance d’une oeuvre...


  • Sans avoir rien lu de Michel Clouscard, je devine dans le sommaire une étude rigoureusement philosophique à décrypter, mais pas tellement d’amour fou.
    Comme je ne suis pas marxiste, finalement, je m’en vas voir si la rose n’aurait point perdu cette vesprée son teint ou sa robe pourprée, et lire Tristan et Isolde, Roméo et Juliette, Lancelot du Lac, les Souffrances du Jeune Werther ou les souvenirs de Chateaubriant, écouter la Chevauchée de Lohengrin...
    Ah l’amour fou...

     

    • J’ai lu le bouquin avant d’écouter l’émission et, franchement dit, j’ai trouvé le livre plus compréhensible et plus digeste que l’émission !
      Contrairement à ce que vous supputez, l’amuuuur..., "l’Amour fou" de Michel Clouscard ne se lit pas comme "une étude rigoureusement philosophique à décrypter". C’est plutôt l’analyse d’une œuvre comme une représentation d’un point pivot de l’histoire. Très intéressant.


  • Très bonne présentation pédagogique. Le patron doit-être content.
    Continuez. La lutte finale arrive demain.


  • Excellente synthèse, d’une grande précision dans le langage et les concepts qui me rappelle Cousin et Sajous. Continuez !


    Une critique sur le matérialisme historique :
    comme le dit Edgar Morin et tous les cybernéticiens, la superstructure rétro-agit sur l’infrastructure. L’infrastructure conditionne la superstructure qui conditionne l’infrastructure... Il faut être dialectique jusqu’au bout !

    Pour les critiques d’ordre spiritualiste : il y a, dans l’esprit dialectique, l’intuition du Tao (non-dualité bouddhiste, ou complexité pour parler encore comme Edgar Morin). Tout se rejoint si on sait lire.


  • C’était pas facile à présenter et surement nécessaire.
    Le problème avec le marxisme n’est pas d’ordre didactique. C’est :
    Imposer un projet révolutionnaire à des gens qui n’ont rien demandé.
    Parachuter un anarchisme anticlérical à des travailleurs christianisés.
    Faire croire à un communisme primordial radical sauvage "démocratique".
    En lutte contre une société capitaliste radicale sauvage "démocratique".
    Gérer la révolution qui doit amener à un chaos ingérable par essence.
    Détruire la société pour la reconstruire mais sans structure sociétale.
    Ne pas assumer les millions de morts causés par cette idéologie.
    Ne pas assumer sa théorisation et domination par les élus autorisés
    Soit par le communisme ou le capitalisme sur tous les goyims.

    Pour les marxistes, tu n’auras jamais raison :
    - car en dehors du marxisme point de salut.
    - parce que tu n’as pas lu tout Marx.
    - parce que tu ne l’as pas bien compris.
    - parce que tu n’as pas lu les autres écrits marxistes.
    - parce que tu n’a pas mis çà en perspective historique.
    - parce que certains marxistes ont changé d’opinions.
    - les horreurs qu’ont fait les marxistes ce n’est pas marxiste.
    - parce que tu es un crétin, toute critique est réactionnaire, futile.


  • Super idée mais ça serait vraiment mieux sans musique en fond, c’est difficile de se concentrer avec surtout que les morceaux sont bons.


  • L’un des livres les plus compliqués qu’il m’ait été amené de lire.

    Je me réjouis d’éplucher cet entretien analytique de ce remarquable essai.


  • Très enrichissant ce nouveau format sur ERFM !

    Si je peux me permettre, contrairement à ce qu’il est dit dans cette émission, Francis Cousin ne prophétise pas un "retour" au communisme primitif mais l’aboutissement du communisme universel, débarrassé du lien tribal qui unissait les communautés communistes du paléolithique. Il ne s’agit donc pas d’un retour en arrière qui serait une vision anti-historiciste et anti-dialectique du monde (comme Francis Cousin le dit souvent, l’histoire ne repasse pas les plats), mais bien du résultat de la dialectique communisme primitif-capitalisme qui déboucherait sur un communisme universel, négation de la négation-dépassement (aufhebung) du capitalisme.

    Sinon pour le reste, un grand merci pour cette émission.

    Serait-il possible, par la suite, de faire une analyse de "La société du spectacle" de Guy Debord ?


  • On parle de Marx car c’est le 200è anniversaire de sa mort.
    A Pékin vient de se vendre aux enchères un manuscrit original de Marx pour la somme de 532 000 dollars. Le document comporte 1250 pages de notes manuscrites sur l’élaboration du Capital, son livre majeur. Pendant la même vente s’est vendu un original de Engels, le manifeste communiste, pour la somme de 262 000 dollars. On imagine que ces sommes seront distribuées dans un grand élan révolutionnaire de mon cul sur la commode.


  • je me souviens avoir été très déçu par ce livre, une suite de paragraphes froids,censés s’enchaîner logiquement, où il n’était question que de changements de classes et de structures, pour expliquer le choix d’un homme et d’une femme de se mettre en couple.

    pour moi de la pure branlette conceptuelle marxiste, où il n’était jamais question du désir, de la rivalité (mimétique), des triangles amoureux ... bref ça tapait vraiment à côté et il valait mieux lire Rene Girard !


  • A écouter plusieurs fois avec un crayon et du papier.
    J’apprécie les émissions de ERFM qui m’ont ramené à la radio.
    Bravo pour tous vos programmes. Je suis fan.
    J’ai quitté YouTube pour la radio. Je préfère.
    Merci à AS et toute l’équipe.
    Sounor

     

  • Rousseau était un vrai philosophe, rien à voir avec cette imposteur de Voltaire. Merci beaucoup pour cette émission, on peut se sentir aisément largué par certains termes.


  • Critique à l’égard de la réalisation :

    J’étais vraiment très curieux de découvrir cette nouvelle formule proposée par E&R mais hélas un tel format est absolument inécoutable pour moi. Étant musicien, la musique de fond n’existe pas, tant j’ai malgré moi une oreille attentive à tout discours musical. Ici, le volume de la musique est non seulement fort par rapport à la voix, mais en plus vous avez choisi du jazz, c’est-à-dire une musique chargée d’intention, d’information et d’énergie. Je ne veux pas faire le difficile, mais c’est vraiment impossible pour moi d’écouter une telle émission sans que ce soit vraiment désagréable. Sans parler du fait que le sujet abordé est supposément ardu et demande une véritable attention.

    Bien à vous.


  • Merci pour cette émission éclairante.

    C’est vrai que le jargon ’’hégéliano-marxiste’’ est assez intimidant au début, mais il n’y a vraiment rien de sorcier. Avec un petit effort (et un dictionnaire) on arrive à saisir la pensée de l’auteur. Et en cette période de violence ultralibérale-libertaire, ça vaut le coup. Les livres de Michel Clouscard devraient être remboursés par la sécu !

     

  • Brao, belle initiative.
    Suggestions d’amélioration :
    Ajouter en pièce jointe
    1 - Liste d’extraits des auteurs, avec références des textes cités (et possibilité de commande en ligne des ouvrages)
    2 - Transcription écrite du texte et de la FAQ (d’autant plus qu’il semble lu).
    3 - Invitation à poser des questions (lien vers forum)
    4 - Lien pour des dons.
    _


Commentaires suivants