Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment BFM TV a tenté d’utiliser Raoult contre Macron tout en surveillant son populisme

L’impression que nous a donnée cette grande interview diffusée le 3 juin 2020, c’est que BFM TV a cherché à se servir du Pr Raoult avec deux objectifs :

- contrôler sa popularité, une popularité extrême sur l’Internet (les médias mainstream le démontent quotidiennement sur ordre supérieur, ce qui renforce leur propre impopularité), qui peut poser problème à la crédibilité des médias mainstream (qui ont pris fait et cause pour la version gouvernementale désastreuse alignée sur le Big Pharma et Bill Gates) et aux hommes politiques du moment qui sont dans la panade totale avec leur inexplicable destruction économique pour une grippe saisonnière ;
- mettre la pression sur Macron en pilonnant la politique sanitaire qui est pourtant celle du quatuor Kohler-Philippe-Véran-Buzyn-Lévy (le couple comptant pour un), un quatuor pas vraiment antisioniste.

 

Cependant, Raoult pose un solide problème d’ordre idéologique : c’est un populiste, et un populiste assumé. Le site de Daniel Schneidermann Arrêt sur images nous avertit même qu’il serait de « droite » !
Les deux objectifs, à savoir la tentative de récupération de la popularité du chercheur et la pression mise sur l’exécutif, le tout chapeauté par la mission de contention du populisme, structurent cet entretien qui peut paraître au premier regard contradictoire : en effet, comment la chaîne sioniste de Patrick Drahi peut-elle faire la promotion d’un populiste opposé au pouvoir visible (dont elle a fait la campagne en 2017) et à sa gestion de la crise sanitaire, une crise montée de toutes pièces (entre autres) par les médias mainstream ?

 

 

À la chevalière (mais pas chevaleresque, à la limite chevaline) Ruth Elkrief et à son irritante écuyère Margaux de Frouville le soin de prendre le gaulliste de Marseille dans leur toile d’araignées. Ce ne sera pas facile : le bourdon a du répondant, et de la constance. Il a déchiré la toile à maintes reprises...

Notre analyse commence par le débat en plateau mené par le co-animateur des Grande Gueules Olivier Truchot, qui semble un peu dépassé par les notions scientifiques, économiques et politiques qui sous-tendent la polémique Raoult. Puisque l’homme cristallise sur lui toute l’affaire dite du Covid-19, cette hallucination collective fabriquée par l’attelage médico-politico-médiatique qui avait besoin de reprendre une main presque perdue, tant la défiance contre ces trois entités est forte dans le corps français.

Truchot est accompagné de deux médecins, Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’université Paris-Descartes, Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation à Lariboisière, d’un sondeur – Bernard Sananès, pour l’institut Elabe – et du commissaire politique maison, Laurent Neumann (l’ex-directeur de la rédaction de Marianne), un farouche partisan du sionisme et un farouche adversaire (idéologique) de Raoult.

 

 

Les personnages sont en place, passons au débat, puis à l’interview.

 

10’57 – Truchot  : « Alors messieurs les médecins, pourquoi on aurait eu, on a eu, en tout cas beaucoup de Français ont eu envie de croire à Didier Raoult, à ce qu’il disait, pasque c’était un message qui allait un peu à l’encontre du politiquement correct, du sanitairement correct ? »

16’56 – Neumann  : « Au point que la chloroquine est devenue un sujet politique ! Vous imaginez ? Un médicament ! »

Truchot prend timidement la défense de Raoult et de son protocole de soin qui n’est pas passé sous les fourches Caudines de l’État et des grands labos.

17’00 – Truchot  : « Est-ce que c’était pas nécessaire alors qu’on vit quelque chose d’exceptionnel, une pandémie qui a mis à terre l’économie mondiale ? »

17’28 – Sananès  : « Même si Didier Raoult a une image plutôt positive on l’a dit, quand il a donné le sentiment de sous-estimer la gravité de la pandémie, là il est pas suivi par les Français puisqu’il y a finalement que 10 % des Français qui considèrent qu’on en a trop fait ! »

 

 

On comprend que le sondeur est là pour minimiser la popularité de Raoult, régulièrement attaqué par Neumann, qui joue le rôle d’Enthoven sur le plateau de France 5 quand Rosencher de L’Express est venue commenter sa grande interview de l’infectiologue.

C’est alors que Toussaint entre en scène, avec des arguments imparables qui lient le sanitaire au politique, des arguments qui vont faire douter Truchot, suffisamment limité politiquement pour se livrer à une réaction à la fois innocente et honnête.

 

 

19’33 – Toussaint  : « Cette épidémie a été d’une telle puissance sur l’ensemble de la phase symbolique, beaucoup plus que sur la mortalité totale, je rappelle qu’on va être probablement sur une seule vague qui se termine au mois d’août pour l’ensemble du monde, l’Amérique du Sud est en train de passer le pic actuellement, ça veut dire qu’elle se comporte comme les autres continents, l’Asie, l’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, donc on voit que cette épidémie est en train de disparaître. On va arriver de total de décès pour le monde qui sera l’équivalent de ce que sont les grippes saisonnières, à 600 000 décès. Donc contrairement à ce que vous disiez tout à l’heure, ce n’est pas la pandémie qui a mis l’économie par terre, ce sont les réactions politiques et l’ensemble des points qui ont à un moment donné pris un appui sur cette pandémie pour arriver à cette déstabilisation économique majeure dont on va subir les conséquences. »

20’19 – Truchot  : « Oui mais alors professeur Toussaint, on revient au début, c’est-à-dire qu’au début on était plutôt sur l’idée que c’était peut-être une grippe saisonnière, peut-être un peu plus virulente, un peu plus mortelle, un peu plus contagieuse, mais une grippe saisonnière, après on nous a dit “pas du tout, on est en train de vivre quelque chose d’exceptionnel, on aura peut-être 500 000 morts en France, il faut tout fermer, tout confiner !”, et puis finalement on voit que ce virus disparaît aussi vite qu’il est apparu, pas de deuxième vague, alors c’est compliqué ! Alors on s’est tous plantés ? Peut-être que Didier Raoult est celui qui s’est le moins planté que les autres ? »

Le commissaire politique tentera vainement de refroidir les raoultistes (ou les hommes de raison) en plateau.

21’40 – Neumann  : « Y a que 11 % des gens qui pensent qu’on en a trop fait, 11 % ! Alors que nous sommes sur la phase descendante de l’épidémie. »

 

 

Nous voici maintenant dans l’interview proprement dite, en direct sur le port de Marseille, avec Elkrief et Frouville. Les mauvaises langues diront que la jeunette a été castée uniquement dans l’idée de déstabiliser ou d’amadouer le Gaulois, mais nous n’en croyons rien : nous sommes anti-conspirationnistes au possible. Jamais une chaîne de télé ne chercherait à s’attirer les égards d’une personnalité en lui offrant une oie blanche en pâture, ça n’a pas de sens. Surtout que ça va mal finir pour la jeunette.
Ruth, qui s’exprime assez mal à l’oral, explique que les deux femmes ne se sont pas laissé faire.

 

 

22’35 – Elkrief  : « C’est vrai qu’on lui a montré deux ou trois fois où il avait dit, il le reconnaît d’ailleurs lui-même, euh qu’à force de parler parfois il avait dit des bêtises, et puis il s’était contredit. »

22’59 – Elkrief  : « Ensuite, évidemment, Margaux aussi l’a confronté à ses études, l’a confronté aussi à certaines de ses déclarations, par exemple celle où au début il dit “ben y a deux ou trois Chinois qui meurent à l’autre bout du monde et alors tout le monde s’en émeut, quoi”, eh oui, c’était une très grave épidémie, en fait. »

Victoire du journalisme indépendant. Pointer les bêtises du premier infectiologue du monde n’est pas à la portée de la première journaliste télé venue !

 

 

La suite va donner raison à notre intuition. En invitant Raoult pour un grand entretien de 64 minutes, BFMTV a plus d’une idée derrière la tête... Démonstration. Attention, les minutages correspondent à la seconde vidéo, qui figure en bas de page.

08’28 Elkrief  : « Vous savez ce qu’on dit ? “Il fait du populisme sanitaire” ! »

08’44 – Raoult  : « J’ai pensé que il n’était pas normal que les gens n’aient pas accès à la connaissance, que je crois actuelle, directement, et que la connaissance que j’ai n’est pas médiée. Et on le voit dans cette crise, donc elle passe plus par les médias. »

C’est la définition du populisme. Ensuite, on va parler du lobby politico-médiatique, mais sans le nommer...

10’26 – Raoult  : « Ce que [Raymond, le premier ministre de Giscard, NDLR] Barre a appelé le “microcosme”, que moi j’appelle l’écosystème, la création d’un écosystème commun entre la politique et le journalisme, je pense que c’est une erreur. »

Le viseur se tourne vers l’Élysée...

11’02 – Elkrief  : « Mais là, concrètement, on vous demande un truc simple, c’est est-ce que le gouvernement a fait une bêtise, est-ce que c’est dommage, est-ce que il y a des vies qui ont été en danger parce qu’il a interdit l’utilisation de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine à l’hôpital ? »

 

 

C’est à 14’07 qu’on entend le terrible et antiféministe « taisez-vous » lancé par Raoult à l’adresse de la jeune Margaux, une pimbêche qui pose des questions-réponses assez pénibles pour l’intérêt du débat. Après ce coup sur le bec, la poulette rentrera dans son terrier pour un bon moment. Ensuite, c’est à la poule de prendre sa giflette, preuve que les deux « journalistes » ne sont pas au niveau. Pour faire de la propagande, un peu de culture suffit, mais pour conduire un entretien face à du gros gibier, c’est trop juste.

16’47 – Elkrief  : « Y a des règles, y a d’une part la médecine d’autorité, le mandarinat, “je l’ai pratiqué, je le sais, je l’ai vu, donc j’ai raison”, ou la médecine par l’expérience, par la preuve, “j’ai fait un essai, je vais vous démontrer que c’est vrai”. Et donc ce qu’on vous reproche, ben vous nous avez pas démontré que c’est vrai par l’essai, mais vous pouvez nous dire “ben oui parce que moi ça m’intéresse pas !” C’est ça qu’ils vous disent ! »
Raoult  : « Oui, je sais, c’est ce qu’ils disent et je m’en fous pour une bonne raison, c’est que ce qu’ils disent est une énorme bêtise. Donc comme vous dites je fais des cours d’épistémologie donc d’histoire des sciences depuis 25 ans, j’ai écrit des livres sur l’épistémologie. »
Elkrief  : « C’est une des bases de l’épistémologie justement ! »
Raoult  : « Pas du tout, mais pas du tout ! C’est extraordinairement récent et c’est, dans le monde des maladies infectieuses, 97 % des traitements qu’on a mis en place qui sont observationnels. 97 % ! Si vous faisiez de l’épistémologie, y a toute une série de travaux qui ont été faits pour comparer les études observationnelles avec les études randomisées qui montrent que en général les études observationnelles sont plutôt meilleures que les études randomisées parce qu’elles ont moins de biais. »

Au moins, avec Raoult, dès qu’il s’énerve, il ouvre la boîte à connaissances et on apprend des choses. Pour ça, la poule et la poulette font bien leur travail : elles énervent le chercheur. Qui commence à balancer...

21’44 – Raoult  : « La mortalité ici et la mortalité chez les gens à qui on dit “restez chez vous et prenez du doliprane”, elle est pas de même nature, elle a cinq fois plus de morts quand même, à la fin. »

26’23 – Elkrief  : « Donc vous dites que si vous aviez, si on avait eu les moyens, c’est-à-dire les tests, et... »
Raoult  : « Les moyens, c’est la volonté. »
Elkrief  : « Alors on va y revenir, si on avait eu les moyens, on aurait pu sauver beaucoup plus de gens que ce qu’on a fait ? Vraiment ? »
Raoult  : « Ah c’est ce que je crois. c’est toute la question. »
Elkrief  : « Et donc la volonté on l’a pas eue, on l’a pas eue, la volonté. Pasqu’on disait qu’on n’avait pas de tests. Ça veut dire qu’on n’a pas eu la volonté. »

On voit où Raoult et où Elkrief veulent en venir : l’exécutif a foiré, volontairement ou pas, personne ne s’aventure sur ce champ dangereux, qui ouvre des portes maléfiques... Ensuite Raoult s’en prend une nouvelle fois à la poulette, ce qui fait bondir la poule.

 

 

27’30 – Raoult  : « Vous faites à la fois les questions les réponses et les conclusions, alors posez-moi une question et je vous répondrai. »
Elkrief  : « Ne soyez pas désagréable, alors ! Ah nn non non non non ! Ah non non non ! »
Frouville  : « Qui vous fournit ? »
Raoult  : «  Donc ça c’est une question. je vais vous dire on s’est fournis parce que d’abord effectivement heureusement on avait un peu de marge, avec la fondation qui a payé pour un million deux de matériel supplémentaire pour pouvoir utiliser différents types de techniques de PCR, on a répondu aux laboratoires vétérinaires qui proposaient leur aide à toute la France et y a que nous qui leur ont dit oui, en particulier le laboratoire vétérinaire de Lyon, ils nous ont donné de quoi faire 50 000 tests pour nous dépanner, donc ça c’est une chose à laquelle on a répondu et au fur et à mesure il y a des tests qu’on a requalifiés, vous savez c’est la guerre, c’est-à-dire on passe son temps à se battre pour avoir les matériels et les réactifs. Il faut savoir : y avait pas de masques dans ce pays, y avait pas de gants, y avait pas de blouses… »
Elkrief  : « Comment vous l’expliquez ? Comment vous l’expliquez ? »
Raoult  : « Écoutez, y a une désorganisation avec des gens qui ne sont pas là. »

Le professeur commence à viser les responsables de cette catastrophe économico-politico-sanitaire.

29’26 – Raoult  : « Je vous assure, moi quand j’ai rencontré les gens du Conseil scientifique, y en a deux qui parlaient de modélisation, un troisième qui parlait vaccins, on parlait pas de choses sérieuses, c’est pour ça que je suis parti… Ce qui m’intéressait, c’est de traiter les malades, de les prendre en charge, et l’efficacité. Vous savez comment on a eu les gants ? Y a Bernard Arnault qui m’a fait téléphoner par un ami en disant “est-ce que vous acceptez de lui parler”, j’ai dit “oui j’accepte de lui parler”, toutes les aides sont bienvenues. il m’a dit “qu’est-ce que je peux faire pour vous ?” J’ai dit “j’ai besoin de 50 000 paires de gants”. Il m’a dit “bon”, quatre jours après on les avait. Après je l’ai rappelé, je lui ai dit “vous pouvez m’aider encore ?” Il m’a dit “oui”, j’ai dit “très bien, j’ai besoin de 20 000 blouses”, donc les gens ont eu des blouses livrées par LVMH, ce qui est quand même remarquable ! »
Elkrief  : « Donc le président Macron il est entouré de gens qui n’ont pas su faire ça ? »
Raoult  : « Vous tirez les conclusions que vous en tirez. Moi je vous dis qu’on pouvait le faire. »
Elkrief  : « À votre niveau, peut-être que les quantités sont trop importantes ? »
Raoult  : « Écoutez, il faut d’abord essayer. La CMA CGM [une grosse compagnie de transport maritime, NDLR] m’a livré des dizaines de milliers de masques, donc si vous voulez, c’est la guerre ! C’est-à-dire que l’intendance, vous fixez les objectifs, je m’excuse moi j’ai une famille d’officiers et de médecins. Encore une fois, c’est ce que disait le général de Gaulle, “l’intendance suivra”. Vous demandez pas aux gens “est-ce qu’on peut le faire demain ?”, vous dites “il faut le faire” voilà, “comment on fait pour faire ça”. Et si les gens qui sont là ne sont pas capables de le faire, vous les changez ! »

Le message est clair, et Elkrief ne relève logiquement pas.

On en arrive au point crucial : le couple Drahi-Elkrief se sert bien des accusations indirectes ou en creux de Raoult comme d’un moyen de pression sur Macron, mais le professeur doit être en même temps circonscrit dans l’espace républicain non populiste. Il ne faudrait pas que sa popularité se retourne contre BFM TV, qui du coup est obligée, pour une fois, de pratiquer la liberté d’expression. Mais parce que c’est un cas d’extrême urgence. La personnalité préférée des Français (on nous fait croire que c’est Michel Cymes, mais c’est une blague) ne doit pas tomber dans de mauvaises mains, par exemple chez les populistes de droite ou de gauche, chez qui il est déjà archi populaire. Voir le sondage Elabe dans la première partie justement commandé par BFM TV…

33’01 – Raoult : « Moi je trouve qu’on a une situation qui est atroce, pour des raisons qui sont multiples, probablement là aussi le temps triera, si vous voulez, le Lancet, le New England [Journal of Medicine, NDLR] et le Britisch Medical Journal qui étaient des références pour nous, font des articles qui sont bidouillés, ils acceptent des machins, tout étant au service de leur opinion, là on est passé du côté obscur…  »

 

 

34’56 – Elkrief  : « Que cherche alors The Lancet, que cherchent vos détracteurs, qui veulent pas… »
Raoult  : « De quoi vivent-ils ? »
Elkrief  : « Vous voulez dire qu’en fait ils sont à la solde des labos c’est ça ? »
Raoult  : « C’est pas ça. Ils sont dans un écosystème, encore une fois, vous voyez, un écosystème dans lequel les gens qui sont là-dedans n’ont jamais eu une idée de recherche. Ils ont servi d’intermédiaires entre des gens qui dans l’industrie avaient des idées et qui leur ont demandé d’inclure des malades pour valider et des fois aussi pour les habituer à prescrire des médicaments dont on n’est pas sûrs qu’ils aient un usage réel supplémentaire par rapport aux molécules anciennes. »
Elkrief  : « Mais vous vous travaillez aussi avec des labos, y a un labo qui a été à l’IHU pendant très longtemps – “Sanofi” coupe Margaux – Sanofi. »
Raoult  : « Non, non, pas du tout ! »
Elkrief : « Jusqu’en 2015. »
Raoult  : « Non, non, pas du tout, il n’a jamais été là. »
Elkrief  : « C’est sur votre site aujourd’hui, de l’IHU, y a plusieurs labos, enfin je veux dire les labos c’est pas non plus, ils ont trouvé des médicaments contre le cancer, contre l’hépatite, contre le sida, c’est pas que je suis pour les labos je m’en fiche, c’est la contradiction ! Écoutez les contradictions ! »
Raoult  : « Vous voulez bien écouter ma réponse ? Je vous remercie. Quand nous avons créé l’IHU, il y avait des conditions pour créer l’IHU qui ont été créées par l’appel d’offres de l’IHU qui demandait qu’il y ait des industriels qui fassent partie des gens qui financeraient initialement l’IHU, soit comme fondateur, donc nous avons un fondateur qui en réalité est une fondation privée qui est Mérieux, avec qui on a des liens, mais qui ne sont pas des liens de travail, je vous expliquerai d’ailleurs la raison pour laquelle c’est impossible, et deuxièmement moi j’avais contacté Sanofi pour la même raison d’ailleurs que maintenant, c’est parce que je pense qu’un des enjeux majeurs de l’avenir, c’est la réutilisation des molécules anciennes et que Sanofi a beaucoup de molécules anciennes. Et donc Sanofi au départ a paru intéressé, et donc il n’a jamais financé de recherche ni d’équipe de recherche ni rien du tout, non seulement ça, mais la loi des fondations fait que vous ne pouvez pas recevoir d’argent dans une fondation dont la finalité soit prévue, c’est impossible. Quand vous recevez de l’argent d’une fondation, vous ne pouvez pas utiliser cet argent pour quelque chose qui a à voir avec cette fondation, vous n’avez pas le droit, c’est illégal. Donc bien sûr on ne l’a pas fait. Et Sanofi ils étaient pas intéressés par le “repositioning”, je pense que c’est une erreur majeure, y a plusieurs molécules qu’on aurait bien voulu repositionner et c’est eux qui se sont retirés. »

C’est alors que la poulette, complètement inconsciente, ou encore sonnée par le coup de patte sur le bec précédent, revient à la charge :

37’45 – Frouville  : « Mais là, Sanofi a publié une note aux professionnels de santé pour les mettre en garde contre l’utilisation du Plaquenil [le nom commercial de l’hydroxychloroquine, NDLR], donc qu’ils produisent, de l’hydroxychloroquine, contre le Covid-19, donc y a pas que les autorités sanitaires, si même le producteur du médicament le dit…  »
Raoult : « Oui ,mais alors qu’est-ce que vous voulez que ça me foute ? Je comprends pas votre question, vous me faites un commentaire je m’en fous complètement, ça m’intéresse pas. Encore une fois vous croyez pas que j’ai demandé leur avis à Sanofi, jamais, moi, je m’en fous de ce qu’ils pensent ! »

Comprendre que Sanofi, qui fait partie des 10 plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde, avait peut-être intérêt à ne pas promouvoir une molécule qui ne rapporte plus... et avait plutôt intérêt à promouvoir ce fameux vaccin qui fait saliver tout le Big Pharma au détriment de la santé de centaines de millions d’êtres humains.

Il restera de cette interview le comique de deux journalistes coincées par les obligations du calcul métapolitique de la chaîne, elles ont été clairement empêchées de diffuser la propagande habituelle et obligées de supporter les remarques acides du grand professeur...

Logiquement, avec ce que Raoult a balancé sur Simone Veil, il aurait dû se faire lyncher sur BFM TV.

La Frouville n’a pas fait le poids avec son master de droit privé, et la Elkrief n’est pas habituée à obéir. La commissaire politique principale de la chaîne d’informations continues avait donc des consignes, du coup elle a été moins désagréable que d’habitude et nous, nous avons eu beaucoup plus de liberté d’expression que d’habitude. Merci BFM !

 

Raoult superstar, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

104 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le mot de la fin du Professeur Raoult "vous voyez la bête n’ est pas si terrible, et pas si facile à manipuler non plus" .. Jeu, set et match ! grand bravo au Prof pour cette double fessée magistrale..

     

  • Enorme
    il y a 1h
    3 des auteurs de "l’etude" anti-HCQ du lancet se sont RETRACTES.



    The Lancet
    @TheLancet
    Today, three of the authors have retracted "Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19 : a multinational registry analysis" Read the Retraction notice and statement from The Lancet LIEN THE LANCET ICI


     

  • Raoult est une machine à baffer les journalistes. Malherbes, Pujadas et maintenant Elkrief... Mais quel pied !!! On a jamais vu ça

     

  • Raoult représente la véritable âme française..

    Honnêteté / courage / rudesse gauloise / honneur tendresse du cœur / parlé franc / humilité / respect du devoir / patriote / culture / noblesse d’esprit / espoir....

    Vous l’entendez le chant du coq sur le tas de merde BFM....

    "Toi qui m’as donné d’l’a vérité quand, les croquantes et les croquants, tous ces gens bien intentionnés, me disait ce que j’ devais pensé...
    toi le professeur quand tu mourras que le croc-mort t’emportera, qu’il te ramène à travers ciel au père éternel."

    Amen professeur !

     

    • Professeur Raoult, ou Prométhée.
      Qui nous a donné du feu quand les croqueuses et les croquants, tous les gens mal intentionnés riaient de nous voir bâillonnés...
      C’était pas rien ce flambeau-là qui nous a réchauffé le corps, et dans notre âme il brille encore à la manière d’un grand soleil.
      Merci monsieur le professeur, on ne vous oubliera jamais.


    • "Je suis une caricature de Français. Tout le monde le voit. Qui sont nos héros ? Moi, quand j’étais petit, je voulais être Bayard, d’Artagnan, Cyrano de Bergerac. C’est ça, nos héros : ne pas avoir peur, le panache... C’est ce qu’on aime ! C’est ça la France, c’est come ça." - Didier Raoult

      Avis aux artistes, et aussi aux pères de famille qui doivent les faire lire à leurs enfants vers 10 ans car on ne les lit plus à l’enseignement général...


  • deux bécasses sournoises qui jacassent dans l’urgence comme pour faire rentrer un maximum de mots pour faire peser leurs phrases de fanatiques, phrases lourdes et tétes grimaçantes , faciés distordues , saturants.
    Raoult c’est une autre dimension face à ces deux ignardes répliquant systématiquement à coté et loins de la plaque.

    "confronter ses sources" elkrief la menteuse qui balance du poncif de secour .

     

    • Et une troisième bécasse se joint au concert ce soir en la personne de Léa Salamé dans son émission "Vous avez la parole" qui évoque le destin politique du Professeur Raoult.. Alors que Raoult a répété à chacune de ses interventions que la politique ne l’intéresse pas, que cette seule évocation est insultante pour son parcours de scientifique .. alors la téloche avec son cortège de perruches, perroquets, roquets et kékés poursuit inlassablement son travail de désinformation.. A ce point c’ est inimaginable, et pourtant ils osent.


    • C’est exactement cela : le logos contre le pathos.

      Dès que l’une des deux pintades ouvre la bouche, le caquètement insensé qui en sort met mal à l’aise.

      Tandis que, lorsque le Professeur s’exprime, son discours est éclairant, comme l’était celui d’un autre éminent Professeur, lui aussi épris d’exactitude .


  • Il les a éparpillées façon puzzle ....il a tellement raison quand il leur dit qu’ils n’appartiennent pas au même monde


  • C’est dingues les airs sérieux que peuvent prendre le ridicule et l’incompétence dans le journalisme !

     

  • Combien de Raoults en France, combien ont ce niveau allié au courage et au panache, et pas qu’en médecine, en tout, il doit bien y en avoir quelques-uns !


  • J’ai trop aimé le ’’taisez vous’’... comme si il s’adressait à une jeune étudiante qui n’y connaissait rien...trop fort... j’ai même cru qu’elle allait pleurer...

     

  • Magistral,
    Le Pr. Raoult interview les journalopes, les déculotte, et pulvérise leur hystérie feminino-sioniste devant la France entière.


  • C’était une vraie séance SM et les gourmandes en redemandaient. Une fessée administrée avec une pelle façon Bernie. C’est peut-être moi qui en demande trop mais je me dis que le doc aurait pu en donner encore plus à Ruth histoire de la faire crier encore plus fort. Et cerise sur le gâteau, le fait qu’il les fasse se déplacer pour les corriger (dans tous les sens du terme) est jouissif et symboliquement très significatif du mouvement qui se manifeste entre le vieux monde médiatique sclérosé et vendu et l’ascension des réseaux sociaux porte-voix du bon populisme.


  • L’introduction sur BFM (première vidéo) est insupportable... Entre les gros plans de Raoult en train de parler sans le son avec un autre intervenant qui cause à côté...

    Sur ce plateau au début il manque Raoult ou quelqu’un capable de le défendre. C’est insupportable d’entendre ces chroniqueurs raconter n’importe quoi et donner des leçons et prendre les téléspectateurs pour des cons...

    Ruth est égale à elle même, dans la manipulation, la tête marquée par ce sourire forcé qui la rend antipathique...

    Le pire c’est Neumann qui prétend à la 16e minute que Raoult a décidé de s’affranchir des règles de la science pour mettre en place son protocole... Mais quel abruti... Raoult a expliqué à maintes reprises qu’il n’y avait pas besoin de groupe contrôle pour étudier un virus dont on sait mesurer à chaque instant la charge virale ! Si on a des patients, qu’on les traite et qu’ils sont en majorité rétabli en 72h ou en 8jours pour les plus touchés et qu’on mesure une charge virale qui a totalement disparu alors que toutes les études montrent que les porteurs non traités restent contagieux pendant plus de 3 semaines alors on peut en déduire que le traitement FONCTIONNE. Il guérit les gens et il stoppe l’épidémie ! Il sauve des dizaine de milliers de vies (20 000 voire plus auraient pu être sauvés !) et il épargne de la souffrance chez des centaines de milliers de personnes (plus besoin d’intubation, plus besoin de rééducation, plus besoin de kiné pour rebouger ses membres ou réapprendre à respirer pour les cas les plus graves qui ont été sauvés). Avec le traitement de Didier Raoult, plus besoin de confinement, plus personne ne perd son emploi, plus personne n’est obligé de s’endetter comme un porc pour garder son entreprise ou son activité libérale, les banques n’ont plus à endetter la France (ce qui coutrera cher en contre parties), la vie continue, les enfants ne sont pas traumatisés et les personnes âgées ne sont plus exclues totalement de la société (ce qui les tue encore plus que ce virus).

     

  • Il m’épate.
    Il m’épate, il m’épate, il m’épate !


  • il y a un truc étrange depuis quelques semaines, je trouve Macron très critiqué par BFMTV, CNEWS etc..
    Un événement majeur passé sous les fagots qui s’est passé récemment c’est la condamnation par la France de l’annexion de la Cisjordanie par Israël...
    Je me demande s’il y a un lien de cause à effet...
    Est-ce qu’on veut tordre le bras à Macron pour le remettre dans le droit chemin du sionisme sournois ? S’il ne change pas de politique, et vu les propriétaires, les chaines infos lui feront la peau.
    Pour l’instant on a pas encore de candidat déclaré qui pourrait venir faire de l’ombre à Macron sur son segment électoral, mais s’il a été décidé en haut lieu qu’il fallait changer de canasson pour cause de défiance au sionisme, alors on de devrait plus tarder à voir apparaitre un nouveau cheval très sionisto-compatible qui comme par hasard serait promu par tous les médias mainstream (comme Macron en 2016) de la planète sionard,...

     

    • Macron est le parfait bouc émissaire pour masquer l’Etat profond.
      C’est également pour cela qu’il a été coopté.
      Maintenant qu’il a fait les réformes majeures qu’on lui demandait, dans son style arrogant et "populophobe", il ne sert plus à rien ou presque, à part de paratonnerre pour focaliser les mécontentements sur lui et non pas sur la République.
      Le silence assourdissant de l’opposition de l’arc Républicain est éloquent, et lorsque les autorisés à le faire l’ouvrent, c’est pour taper sur Macron.

      C’est le meilleur moyen de ne pas jeter le bébé Républicain avec l’eau "Jupiterienne".

      Les mainstreams jouent le jeu ainsi que la presse d’opposition, à commencer par VA qui tape uniquement sur Macron ou les indigènes de la République.

      C’est du pur théâtre politique, de la manipulation de masse, il faut sauver le soldat Républicain et cela implique des sacrifices.


    • @goyband
      J’aime bien votre texte, mais si vous pouviez adjoindre à " main stream " l’expression " opposition press " plutôt que presse d’opposition, ce serait tellement top class, so better, so more french !


    • @Yasmine, vous me demandez de basculer totalement du coté de la perfide Albion prétendument plus spectaculaire, cela m’est impossible, d’où cette forme de résistance dans le Franglais qui souligne surtout que si une langue est vivante, elle peut accepter, entre autre, des anglicismes, souvent par volonté de synthèse, mais toujours de manière minoritaire.

      C’est et en tous les cas, mon état d’esprit.


  • Mdr ruth et sa tête de cheval qui fait " oh oh oh " ...


  • Il est beau le " on nous a dit " de truchot ! Qui va sûrement être la défense des prostituées de l’agenda oligarchique dans les mois à venir, " on nous a dit " " on nous a dit " " on nous a dit " ,et " on a répéter " ,vous allez le dire ?


  • À 32’’ 10.
    La Ruth :“on est en déclin”, le professeur Raoult : “là on n’est passé du coté obscur”.


  • Ah oui , p’tin trop bon , quand il claque la " proutville " ( car c’est comme ça qu’elle va s’appeler maintenant ) : vous faites les questions , les réponse et les conclusions ... et la ruth : laissez moi finir ... , on a pas eu la volonté ... , pas d’ambitions politiques ( qui le décrédibiliserai ) ...
    Il à sorti la machine à baffes le Raoult .
    Les deux hyènes perverses de bfmwc , ridiculisées jusqu’à la fin : pas facile à manipuler la bête , hein ?
    Du grand art , merci pour ce moment , de tout cœur avec vous .


  • Au-delà de la gouaille, même le Raoul d’Audiard est petit bras à côté...
    C’est dire !

    Ce qui me surprend chez les gens de journalisme dont ils se prétendent, c’est qu’il te demandent de te tenir en terme d’interjection et autres tournures de phrases cependant qu’ils n’hésitent pas, eux-même, depuis d’autres lieux, à t’insulter ou envoyer ta dignité ou tes compétences dans les chiottes.

    C’est aussi un enregistrement tablette qu’il leur faudrait, pour leur rappeler ce qu’ils ont dit en temps et heure et comment ils se sont comportés.
    Merci au gens comme Didier Raoult de m’apporter au-delà de leur science, leur patience, parce que je ne l’ai vraiment pas face à ce genre de buses ou de hyènes.


  • C’est pas Lapierre qui nous expliquait que Didier Raoult faisait partie du système ?

     

    • #2477648
      le 05/06/2020 par Sionistan anciennement Douce France
      Comment BFM TV a tenté d’utiliser Raoult contre Macron tout en surveillant (...)

      Il est retourné en province interviewer des potiers... journaliste local c’est peut-être sa vocation à ce grand chaviste !


    • C’est qui ça Lapierre ?


    • Raoult n’est pas du tout hors système. Son Institut marseillais a par exemple bénéficié de très grosses subventions du "système". Mais la question n’est pas vraiment là. Raoult a un tel CV qu’il se permet depuis plusieurs années de dire plus ou moins directement ce qu’il pense de différents sujets (les modélisations dans la climatologie, de la merde), le tout vaccination (Buzyn/ à moduler), les sommes délirantes allouées à un hypothétique vaccin anti-SIDA (Lévy), de plus il n’a aucune fascination pour les politiques, les journalistes ou les scientifiques de couloir... C’est assez rare pour être signalé.
      A commencé à se développer du Raoult-bashing dans les couloirs parisiens, et... le Covid est arrivé. Tout le monde a été mis à l’épreuve des faits, et lui ne s’est pas privé de leur montrer qui c’était Raoult !


    • Ah bon, un directeur d’IHU - autrement dit un mandarin - ça ne fait pas partie du système ?

      Ne vous méprenez pas sur Raoult : ses valeurs sont de gauche (le fait qu’il se rapproche d’Onfray en est l’illustration), c’est peut-être un électron libre mais certainement pas un dissident.

      Ne vous attendez pas à le récupérer.


    • @TeddyTed, En phase avec votre commentaire.
      Ne pas oublier que le bonhomme avait déjà administré des baffes lors d’une séance de commission au Sénat, en 2012, ou il avait déjà giflé le politico-médiatique à propos de la grippe aviaire.

      Forcément, il s’était déjà créé des inimitiés.

      Là ou il force le respect, c’est dans sa résilience, pas mal de types auraient été moralement atteint par l’étude publiée par le Lancet, alors qu’il est déjà fortement chahuté depuis le début de la crise.
      Lui, il a encaissé sans broncher, a pris le temps pour assassiner cette étude en disant peu ou prou que c’était bidonné par le Big Data, tout le contraire d’un Véran qui a plongé tête baissée pour se ridiculiser.

      Son plus gros coup est quand même la contre inversion accusatoire, il est l’élite et pas les autres, alors que le système tend à s’auto proclamer élite de tout.
      Beaucoup ont pris cette sortie comme une poussée d’Ego, mais en fait, psychologiquement, il a frappé un grand coup, grâce au Lancet, d’ailleurs.

      Le sachant, dans cette affaire, c’est lui, pas les autres et certainement pas la médiacratie représentée par Pujadas, De Malherbe, Elkrief et cie.

      Et encore moins un Cohn-Bendit s’égosillant à crier que "Raoult ferme sa gueule !"
      Bah oui mon salaud, tu sentais qu’il allait tout faire capoter !


  • Pour les Merdias : " L’intelligence, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase." " La seule chose plus dangereuse que l’ignorance est l’arrogance." L’ignorance ne s’apprend pas."

     

  • Tout était parfait jusqu’au "Taisez vous" que BFM s’est empressé de décliner jusqu’à l’usure....Pas le bon truc quand les spectateurs ont dû certainement gueuler plus fort sur les deux pintades devant leur écran...manœuvre trop visible qui discrédite encore plus la chaîne de toutes les propagandes !


  • Muad’Did Raoult : A chaque fois qu’un second couteau ouvre sa lame, je sors ma meuleuse...


  • Raoult instrumentalisé par la médiacratie, attention au retour de bâton, il multiplie les longues ITW, parle beaucoup, annonce beaucoup de choses. qui peuvent, in fine, se retourner contre lui.
    Si deuxième vague instrumentalisée comme la première, car ne nous trompons pas, les moutons masqués d’aujourd’hui auront autant peur de la réplique, il risque de prendre très cher.

    Raoult a eu raison dès le départ de cette pseudo pandémie qui a été un virus politique pour lequel les plus fragiles ont payé le prix fort et il m’étonnerait que les responsables de ce Titanic sanitaire et économique, ne veuillent pas le faire couler, sinon avec eux, la justice veille au grain, tout du moins à leur place.

    Je pense que Raoult en a conscience, mais est-il en capacité d’en mesurer l’ampleur ?
    Ce n’est pas seulement le Big Pharma qui est mécontent, ce qui serait presque un moindre mal, c’est surtout le personnel politique mis en accusation ainsi que ses confrères bonimenteurs de plateaux.

    Ca fait du monde qui va chercher à se couvrir, probablement aux dépends de Raoult et consorts, le tout sous régime non plus de l’Etat de droit, mais de l’Etat d’urgence quasi permanent, actuellement sanitaire.

    Objectivement, l’épidémie devenue pandémie par la gestion catastrophique des pouvoirs publics, est terminée depuis Avril, par conséquent, le système continue de surfer sur sa peur inertielle afin d’imposer un contrôle social par les masques et les gestes barrières.

    Le masque, s’il est utile pour limiter les postillons, est inutile pour stopper le virus, comme les gestes barrières en distanciation sociale.
    Seul le lavage de mains est efficace, comme n’importe quelle autre grippe et parier sur l’immunité collective, soit le contraire du confinement.

    C’est exactement ce que développe un professeur Canadien, Denis Rancourt :

    https://www.youtube.com/watch?v=Fvp...

    Ajoutez-y des études bidonnées, comme celle du Lancet et vous comprendrez à quel point le système est non seulement pourri, mais surtout prêt à tout pour survivre.

    Raoult doit donc rester vigilant.

     

  • Quand deux dindes soumises tombent sur un gaulois sure de ses faits,sans rapport avec les labos corrupteurs,et dévoué a sauver des vies plutôt que son compte en banque,elles finissent ko debout !!
    Et bfm,bfmtv&consort,au "chiotte"... !!


  • Le premier quart d’heure m’a suffit pour m’inspirer de la pitié pour l’une dont l’attitude était arrogante et sournoise dans son simulacre de sourire et ses tentatives d’aller sur un terrain hors sujet (les formes mais pas les fonds,du spectacle et de la provocation)et l’autre, toute gentille et bonne élève au dehors mais insolente au possible(à quel titre aurait on des comptes à lui rendre ?),tout au moins être assuré que ,de toute façon,leurs parades seraient toutes démontées.
    Le grand mérite de Mr Raoult est de rétablir la rigueur intellectuelle avec ce que cela comporte de nécessité d’effort (surtout)et de balayer le principe de ramener sa fraise à tout bout de champ sous prétexte "qu’on est dans un pays de la libre expression,quand même"….Principe de respect de l’autorité,surtout quand elle est légitime
    Sacrée leçon de discipline
    De plus,il montre la posture des journalistes et ce qu’ils font des faits.
    Manquerait plus que la bête média en remette une couche sur la façon dont Monsieur s’est adressé à des journalistes,qui plus est des femmes
    Tiens,ça me rappelle quelqu’un d’autre...


  • La pauvre margaux de broumbroumville...il aura fallu qu’elle rencontre le Pr. Raoult pour apprendre son métier...

     

  • Difficile de désarçonner un homme de cette trempe .Parce que d’une part c’est un chercheur de renommée mondiale et un passionné, donc l’inverse d’un amateur et d’un menteur .Il ne cherche pas la popularité, parce qu’il n’a pas besoin de la chercher, il fait simplement son métier .Et il le fait bien .
    En face , nous avons deux serpents qui sont envoyés en mission pour tenter de déstabiliser et de décrédibiliser ce Professeur dont la tache était immense car il aurait fallu des arguments à la hauteur du personnage .Et là " plouf !" les deux grenouilles n’ont pas le niveau dans le domaine scientifique devant un tel homme, dans ce cas il vaut mieux savoir au moins tenir à la surface avant de boire la tasse .Je pense qu’en sortant de cette interview elles ne devaient plus avoir très soif .

     

    • Il faut comprendre que Raoult a délibérément CHOISI de réaffronter BFM
      c’est un combattant il sait ou est l’ennemi

      autre remarque : le retour de bâton est en marche, on vient de porter plainte contre lui


    • C’est même plus fort que cela : il dit chercher la notoriété dans son écosystème et qu’il l’obtient par le travail acharné et l’expérience, tous les titres obtenus au niveau mondial le prouvant, cependant qu’il ne la cherche pas dans « notre » monde et qu’il se fout du jugement qui en provient.
      Une forme de geste barrière et de distanciation intellectuelle implacable : le gaillard restant sur les éléments de son métier au sein duquel, pour l’instant, il est imprenable.


  • J’ai bien aimé le moment ou le gaulois Raoult demande de se taire à la journaliste décérébrée ce a quoi la militante marconiste Elkrief n’a pu que rétorquer un piètre "oh oh ho". Le féminisme confronté au réel.

     

  • #2477638

    ces rats n’ont plus aucun contrôle sur rien :
    ils sont affolés

    tous les mensonges qu’ils essayent de bâtir, tombent
    et ils ne connaissent rien d’autre que le mensonge

     

  • le Parisien : Coronavirus : trois des auteurs de l’étude sur l’hydroxychloroquine du Lancet se rétractent -
    Mandeep R. Mehra, l’auteur principal, présente ses excuses.
    Fumier , tu aurais du le faire avant que cette affaire montre ses failles - ils devaient tous être en prison pour avoir fait un travail aussi désastreux , surtout à ce niveau

     

    • Il faut aussi se poser des question sur le fait que la majorité du comité de lecture ai donné leur avis positif a la publication.
      Maintenant, il nous faut leur noms pour leur demander aussi des comptes


    • @ fadge : tout à fait. Le comité de lecture du Lancet est au moins autant coupable que les auteurs, on n’a pas arrêté de nous bassiner avec l’importance des comités de lecture pour valider les études scientifiques... tu parles !

      Le problème c’est que par définition un comité de lecture est anonyme, seul l’éditeur du Lancet connaît les noms mais pas les auteurs de l’article... ce qui soit dit en passant est un moyen bien commode pour faire de l’espionnage scientifique voire régler ses comptes, car il n’est pas rare que des "reviewers" qui tombent sur une publication intéressante, et forcément de leur domaine sinon ils ne seraient pas "reviewers", commencent par la démolir à boulets rouges... pour ensuite publier à peu près la même chose sous leur nom !

      Comme personne ne sait qu’ils ont précédemment éreinté le même travail, ils sont tranquilles...


  • Le professeur Raoult ne dit pas toute la vérité. Mais peut on le blâmer pour ça ? Les 2 journaliste ont l’air bien plus détendu à la fin. Soit une note d’espoir ? Vont ils enfin s’accorder pour qu’on arrête enfin d’en baver... Soit elles sont rassurées, le professeur n’a pas casser leurs codes...com d’hab , impossible de se faire une opinion....

     

  • Tout de même, ne jamais perdre de vue que certains médias en manque de crédibilité et/ou d’audience se tournent vers certaines personnes - qu’on aimerait diaboliser - mais bénéficiant d’un fort soutien populaire pour redorer leur blason en quelque sorte...
    Ce fut le cas pour Marine Le Pen à un moment donné, pour Eric Zemmour... C’est aussi le cas pour le Professeur Raoult en ce moment. Quand on se dit "journaliste", peut-on ignorer un tel personnage ?


  • Pour ceux qui vivent dans une grotte et ne connaissaient pas Margaux, cela vaut la peine d’aller regarder sur internet les photos de ses participations aux "red défilés" de mode du Mouvement ’"Sauvez le coeur des femmes", lié à l’ONG "Ajila".

    Toutes les jeunes femmes sont vêtues en rouge. Le Mouvement a été créé en 2015 et indique vouloir informer sur les maladies cardio-vasculaires. En anglais, il s’appelle "Go red for women".


  • Je renouvellerais bien ma carte d’électeur si Monsieur Raoult se présente à la présidence... Juste pour voir... surtout car les autres candidats continueraient eux à coup sûr la même politique monotone destructrice de la France des ces dernières décennies.

     

    • Il fait passer Veran pour un demeuré complet , un guignol de haut rang qui a lu" Big Pharma Closer" et qui a interdit dans la foulée un médicament vieux de 60 ans , qui coûte quedalle , sur les éléments rapportés par une pute entre deux pipes !
      C’est quand même du grand art !
      C’est magnifique !
      Sinon BFM , pourquoi envoyer deux journalistes quand Pujadas y va tout seul ? Parce que c’est des nénettes ??
      Une sournoiserie de plus ?? Y’aurait il pas eu moyen d’y envoyer une journaliste accompagnée d’un des nombreux médecins qui se bousculent sur votre plateaux TV tous les jours ??
      Y’en a pas un qui a eu les couilles d’aller lui dire que sa Chloroquine et ses études c’est de la merde ?? Ha bon !?
      Cela n’aurait il pas été plus honnête pour ceux qui vous croient encore ??


  • De toute ma vie (64 au compteur) je n’ai jamais vu orchestrer une campagne de dénigrement, d’insultes et de destruction contre un membre éminent de l’intelligentsia scientifique française, telle que celle aujourd’hui menée contre le professeur Raoult.
    Cela ne peut pas s’expliquer autrement que par une volonté délibérée de détruire le socle millénaire de l’excellence médicale et philosophique française, et je ne parle pas seulement non plus de la littérature ou des beaux-arts, ni de la socialité et du bien-vivre à la française issus des luttes des classes ouvrière et paysanne les plus lucides du monde.
    Attention ! la plaisanterie est terminée, nous "sommes en guerre" comme proférait naguère le pantin de l’Elysée élu par de sinistres bouffons, fini de rigoler, si nous n’y prenons garde nous finirons non pas dans les chiottes de l’Histoire, mais dans celles de la Vie.


  • Dans une colonie ; l’indigène est la dernière personne à avoir la parole. Le plus surprenant c’est que quelqu’un qui ne fait pas parti des colonisateurs, de leurs complices ou de leurs larbins se puisse exprimer. Quand c’est le cas, c’est en général pour en contester la présence et une forme quelconque d’influence et/ou de pertinence. Chacun des propos et le contexte seront utilisés contre la personne sollicitée, en fait, comme cible ; et quiconque l’approuve ou le soutient. Une mise en commun, par amalgame, de toute l’hostilité, la réprobation des colonisateurs vis à vis des colonisés, comme parties négligeables et surtout soumises. Ici-maintenant il ne se passe rien d’autre. Il vaut que le Professeur Raoult se mette d’ores et déjà dans la peau d’un médecin Gazaoui s’il ne veut pas tomber de haut avec ce qui l’attend.


  • J’ai maté l’interview de Pujadas, puis celle ci, un vrai régal.
    Raoult c’est le frère de Ken le survivant.


  • B. Arnault a aidé durant la crise covid ? Vu qu’il n’est pas réputé pour agir par empathie ou gentillesse, je me demande ce qu’il se passe...

     

  • Ce long entretien est absolument captivant et démontre à lui seul le fonctionnement de notre société malade.

    Nous avons là, le bipartisme du système tel qu’il a été reformaté :
    1 homme versus 2 femmes
    Ce qui permet, par la même occasion, de rappeler, n’en déplaise aux néoféministes et à leur supporters, qu’un homme vaut deux femmes qui ne parviennent même pas à être à la hauteur du jeu !

    On voit deux femmes qui se comportent comme au procès de Jeanne d’Arc, c.à.d. qui posent des questions toujours à charge par ce procédé typique du monde des journalistes consistant à couper la parole et à induire la réponse attendue dans la question.

    Désolée mesdames, mais il n’y a que les hystériques pour se comporter de la sorte. Côté homme, on constate des attitudes similaires parmi les jeunes journalistes animateurs mais il s’agit souvent d’homos... donc des hommes féminisés.... autant dire même "combat".

    Raoult a la dimension des grands hommes français tels que nous en rêvons tous. Chercheur et médecin de génie, patient et jamais sous influence émotionnelle, sûr de lui et agissant comme un homme de terrain, humble quand c’est nécessaire, posé et précis, prenant le temps de répondre en tenant compte du contexte des faits.

    Et il est face à ce que notre société féminisée à engendré : deux dindes qui parlent comme des kalachnikovs, excitées et embarquées par leur propre logorrhée. Elles ne saisissent même pas la contrainte que l’écosystème métier (journalisme versus monde de la recherche médicale) produit et la stupidité des questions que cela engendre chez ces femmes.

    Avoir confié la mission d’informer le peuple français à de telles greluches relève de la pure perversion de la part de ceux qui ont tout fait pour féminiser le monde. C’est être certain que l’information se résumera dans tous les domaines à du caquetage, de la recherche de noise, du relai de rumeurs et de la provocation de précieuses ridicules.

    Soral l’avait compris, analysé et écrit. Je suis une femme et je dois reconnaître que c’est vérifiable. Heureusement, nous sommes un petit paquet (de femmes !) à être sorti de ces comportements hystériques qui fatiguent tout le monde. Nous nous sommes initiées et ça change tout ! Nous savons quelle est notre place, nos compétences et notre intelligence de genre... évidemment, rien de politiquement correct ;-) !


  • Avoir peur de deux bécasses ?

    Déjà en 2012 Raoult distribuait des baffes aux lobbyistes et Sénateurs :

    https://www.youtube.com/watch?v=ao1...


  • Elkrief : « Ne soyez pas désagréable, alors ! Ah nn non non non non ! Ah non non non ! »
    La commissaire de la pensée unique intervient c’est comme si elle l’a invité sur le plateau de bfm wc. En suite elle parle d’un débat, est ce vraiment un débat ? Ont elles,le niveau dans leur formation, de débattre avec une sommité mondiale ?
    Ce sont des journaloppes, donc, leur rôle consisté à poser des questions, et, auront des réponses et, on appel ça une interview mes chères pieds nickelés.


  • Une hyène du Sytème au sourire carnassier - payée 10.000 euros par mois et fait en plus des "ménages", pfff ! - qui repart édentée, les oreilles basses, et l’ego en charpie.

    Une buse arrogante - parée du titre de "chef du service santé", mdr ! - qui se prend une volée de bois vert bien méritée en y laissant plus que des plumes.

    Un plus un ministre de la Santé, qui se font flinguer de main de maître par un définitif et sans appel "Moi, faire de la politique ?! Vous m’insultez, je suis médecin !"

    Un Conseil - dont l’inutilité, l’incohérence, et la nullité ne sont désormais plus à démontrer - qui se fait exploser façon puzzle.

    Un gouvernement et un Président, dont l’incurie délétère se trouve irrémédiablement étalée au grand jour par un cinglant "Que l’intendance suive ! Et si elle ne suit pas, on la change !"

    La pseudo élite parisianiste, les scribouillards des labos, et les plumitifs des media - tous si pleins de morgue et de savoir autoproclamé - laminés dans les grandes largeurs, et de si belle façon !

    Quel feu d’artifice, et quel plaisir intellectuel face à une intelligence aussi brillante, aux tacles tellement pertinents, distribués avec autant de largesse - euphémisme... - que tous azimuts, par un homme qui se fout du qu’en dira-t’on et ne cesse de le prouver : quel Homme, avec majuscule !!

    Le Professeur Raoult n’est décidément pas seulement un as de la Recherche, mais aussi - sans jamais avoir été élu - un magnifique "tribun de la plèbe" version 2.0, qui sait se faire respecter, argumenter, et claquer le museau - sans animosité, ni haine - de tous ceux qui le méritent parce que nous prenant pour des c*** et depuis bien trop longtemps !

    Merci, Professeur Raoult !!!


  • Beaucoup ne comprennent pas cette interview.Et Raoult lui même
    fait mine de ne pas la comprendre pour pouvoir la supporter.

    Pour comprendre il ne faut pas s’attacher à ce qui est dit mais à ce qui n’est pas dit et être attentif aux détails.

    Raoult joue l’autorité mais en réalité l’autorité est Elkrief et sa comparse.
    Quand Raoult mordille la cuisse de margaux,il reçoit une tape sur le museau qui le ramène à la niche sans qu’il demande son reste.

    Raoult aurait tous les droits de s’enerver et d’humilier ces 2 "journalistes" menteuses et manipulatrices professionnelles.Ce n’est pas lui qui devrait être mis en accusation,ce sont tous ceux qui l’accusent et en particulier les médias.

    Ce dont ils ne parlent pas dans cette vidéo :
    -Les masques et la "distanciation sociale".
    2 "mesures" satanistes très graves qui visent à déshumaniser,à museler et humilier les citoyens.
    Ce gouvernement force par la violence les citoyens,les travailleurs,les enseignants à se masquer,à se museler alors qu’il est démontré scientifiquement que cela ne sert à rien concernant les virus respiratoires.Et même si cela avait une utilité,ce qui n’est pas le cas,le fait de ne pas porter de masque est une liberté fondamentale.Le port du masque réduit également l’immunité.Imposer le masque est contre nature,criminel et sataniste,tout comme la "distanciation sociale".
    Ils n’en parlent pas dans cette vidéo car Raoult a déja dit que cela ne servait à rien,et sa vidéo a été effacée depuis.
    -La propagande médiatique H24 qui diffuse le virus de la peur.Raoult parle du confinement il était avant totalement opposé,maintenant il est soumis et s’est inventé une justification ridicule comme quoi le confinement aurait évité la panique.Ce sont les médias qui ont crée la panique.Le confinement lui a fait et fait augmenter la dette chaque jour au profit des banques.C’est la raison pour laquelle il a été imposé.
    -Les meurtres au rivotril et les intubations non nécessaires ayant entrainé la mort.

    Les médias flattent Raoult,l’interviewent comme un chef d’etat.Mais ils se permettent de remettre encore son traitement en cause,de "s’interroger" alors que ce traitement,qu’il n’a pas inventé d’ailleurs,est utilisé avec succès depuis des mois dans le monde entier.Sur les masques et la distanciation ils l’ont baillonné.Quand il s’enerve contre ses maitres,il est aussitot remis au pied.Sur le confinement ils l’ont soumis.

    Cette interview est un long et pénible exercice d’obéissance.

     

    • ? ??

      A vous lire, j’ose vous dire qu’il n’est pas certain - euphémisme - que vous ayez traité le sujet de ce fil, à moins qu’il ne s’agisse d’un simple problème... d’oreille...

      Quant à votre équilibre, il doit se faire sur un pied, et par vent arrière de force 8 minimum ! ;-)


    • Les deux journalistes sont souvent comparées à des volatiles ou des volailles dans les commentaires précédents. L’image qui me semble la plus appropriée est celle de deux serpents qui sifflent et persiflent sans cesse. Cela va dans le même sens que votre qualificatif de "sataniste" à propos des masques et de la distanciation sociale.

      Peut-on prétendre combattre Satan et ses sbires en paroles ? C’est un défi terrible, que le professeur Raoult a néanmoins voulu relever. Il ne pouvait manquer de subir quelques blessures. Pire, et comme vous le soulignez, il a peut-être été partiellement dépossédé de sa liberté de parole et engagé dans des concessions involontaires et lourdes de conséquences.

      Le professeur Raoult devrait certainement reconsidérer sa stratégie de communication et en garder la totale maîtrise, plutôt que de prendre autant de risques pour le panache. Je me délecterais de le voir interviewé par la chaîne suisse ATHLE.ch, qui a réalisé de si remarquables interviews pendant cette crise, telle que celles de Jean-Dominique Michel.


    • Effectivement Ultrak cette interview vicieuse trompera la quasi totalité des gens pour beaucoup anti-système comme notre brave frederique.Raoult dans cette interview semble respecté comme un président,il a droit à 2 stars de la TV qui se déplacent jusque son IHU.Il se permet de reprendre la plus jeune,d’avoir parfois un ton autoritaire.Il termine en riant et disant "la bête n’était pas si terrible".Au final nos 2 serpents ont fait leur triste travail.Elles ont établi dans cette interview ce qu’elles voulaient établir.Que Raoult dise qu’il est le meilleur et fasse un cinéma d’ego ne les dérange pas au contraire.Elles voulaient établir que
      - les masques et la distanciation sociale,qui sont les mesures satanistes actuelles en vigueur,ne se discutent pas.Donc elles n’en ont pas parlé.Pourtant ces mesures sont prétendument sanitaires.Et elles sont en vigueur maintenant.Donc c’était le sujet principal à aborder.Il a accepté de ne pas en parler.Consciemment ou non.
      - Sur les traitements elles se permettent encore alors que tout démontre depuis bien longtemps l’efficacité de la Chloroquine sur ce virus,que l’etude publiée dans le Lancet se fonde sur les données d’une société gérée par une "ex" prostituée,des données inventées,manipulées,et c’est la dessus que se fonde macron/véran pour faire interdire la Chloroquine quand ils ont imposé le rivotril,la mort,aux personnes de plus de 70 ans dans les hopitaux.Soit ils sont totalement incompétents et stupides,soit corrompus jusqu’à la moelle.Le choix est simple.Les 2 femelles se permettent encore malgré le contexte de mettre en question le sérieux et la validité du traitement.
      - Sur le confinement auquel il était totalement opposé auparavant, il s’est soumis publiquement puisqu’il dit que,peut être,cela aura évité la panique.Panique organisée par les médias à la solde de l’oligarchie sataniste.Confinement organisé on le rappelle principalement pour faire augmenter la dette.La dette française a prit 50% en quelques mois de confinement au bénéfice des banques.Chaque citoyen devra payer cette dette dans les mois et années à venir aux banques.
      Aux Pays-bas,pays voisin on le rappelle,et en Suède,pas de "confinement" et leur mortalité par million d’habitants est inférieure à la France.

      Raoult m’a fait penser à un chien dangeureux,que 2 maitresses eduquent en publique.Le publique comme notre brave Frederique s’exclame "oh qu’il est fort et puissant".Il est muselable et en laisse néanmoins.


    • @ "Equilibre"

      Concernant votre terme de "satanistes" sur des sujets aussi dérisoires que le port du masque et la distanciation sociale - auxquels rien ne vous oblige - je vous invite à ouvrir un dictionnaire pour en consulter le sens.

      Quant à votre dernier paragraphe, il est pathétiquement grotesque, le fait que le Pr Raoult se moque de ce que l’on peut bien dire de lui - même "courageusement" dans son dos... - vous ayant sans doute totalement échappé, de même que son "...Elle [la bête] n’est pas si facile à manipuler non plus"...

      La jalousie est un vilain défaut, la médisance une plaie de l’âme, et l’envie l’un des 7 péchés capitaux, mais dormez tranquilles, braves gens, """Equilibre""" veille, et il sait même voir derrière le miroir ! :-D


    • Tu n’as pas ouvert le dictionnaire dont tu parles :
      "Satanisme : Qui fait penser à Satan, semble inspiré par l’esprit du mal ; diabolique, pervers"

      Tout d’abord je respecte le Professeur Raoult c’est un honnête homme aux prises avec la bête.Heureusement que quelqu’un ayant un poste eminent en medecine a tenu un discours divergent du discours uniforme diffusé dans les médias du système.

      Néanmoins il pourrait tout à fait en tant que medecin en ne s’exprimant que sur le plan sanitaire prendre position sur BFM contre le masque,la distanciation sociale et contre le confinement.Ce sont des positions qu’il a déja prises mais il ne les assume pas face aux 2 agentes du système.Il est triste de voir un honnête homme à qui l’on donne l’illusion de liberté de parole et de respect,croire être vainqueur quand il est en réalité victime d’un exercice d’obéissance.Il a défendu le confinement,qu’il condamnait avant,et il a accepté de ne pas aborder les mesures satanistes très graves que sont la distanciation sociale et le port obligatoire du masque comme si ces "mesures" allaient de soit sur le plan sanitaire.

      Contrairement à ce que tu prétends ami maçon frederique dont le style théatrale et violent ressemble à celui de Melenchon et qui vit visiblement dans un hameau preservé ou une ile privée,le port du masque est obligatoire dans les transports,dans nombre de magazins,dans de nombreuses professions,par exemple pour les enseignants.Le port du masque deshumanise,humilie,musele,sépare.La distanciation sociale laisse à penser que l’ennemi ce sont les autres.Toutes mesures conçues pour éloigner les citoyens les uns des autres et les soumettre à la dictature.

      Je n’envie pas ce pauvre Raoult en revanche toi tu pêches par Orgueil.Le premier des pêchés capitaux.Oui les agents du système veulent endormir le peuple.Moi et d’autres au contraire nous essayons de le tirer du cauchemar,sinon il se reveillera bientot masqué,vacciné et pucé comme du bétail avec la dette à rembourser comme seul horizon ainsi que pour nos enfants et toutes les générations qui suivront.


    • Mr Raoult était loin d’être dupe,et pas depuis "hier"
      "quand Didier Raoult prédisait tout ce qui nous arrive aujourd’hui"
      https://www.youtube.com/watch?v=ao1...
      De plus,il a été clair:deux écosystèmes différents,donc deux façon de fonctionner distinctes.


    • @ le gaulois

      Merci pour cet excellent document que je ne connaissais pas, et qui aura peut-être l’avantage - mais ça, compte tenu du degré de "malentendement" du personnage, ce n’est pas gagné... - de faire entendre à certain excessif en mal d’équilibre, que le Pr Raoult se moque de tout ce que l’on peut dire/penser/croire de lui, que cette attitude ne date pas d’aujourd’hui, et qu’il n’a de leçons ni d’ordres à recevoir de personne !


    • Le gaulois je n’ai jamais dit que Raoult était dupe.C’est un honnête homme
      qui a reçu beaucoup de pressions,de menaces,de manipulations.Il était contre le "confinement", contre le port du masque,contre la "distanciation sociale".Les manipulateurs par la violence et en flattant son ego lui ont fait croire qu’il avait échappé à la manipulation alors qu’ils l’ont soumis et muselé.A la fin de l’interview il a le sentiment de ne pas avoir été manipulé et d’avoir resisté vaillamment alors que les 2 agentes du système ont atteint tous leurs objectifs.

      - Il a soutenu le "confinement".Il a accepté qu’on mette en doute pendant 1h une nième fois son traitement qui a pourtant fait ses preuves dans le monde entier depuis des mois et enfin il a accepté de ne pas parler des "mesures" satanistes très graves en vigueur maintenant,le masque et la "distanciation".Il s’est couché sur tous les sujets importants et il ne s’en rend pas compte.

      Evidemment ses fans seront toujours excessifs et ont un "entendement" qui ne leur permet pas l’objectivité.Quand aux agents du système,ils exultent de voir Raoult ainsi manipulé publiquement dans un exercice d’obéissance.


  • "il y a un temps pour chaque chose" belle référence à L’Ecclésiaste 3-1-15
    dommage qu’il se commette avec ces 2 pétasses qui ne sont venues que pour le mettre mal à l’aise, Ouste !!


  • Malheureusement, Raoult n’a pas lu Soral/Ryssen/Hindi/Guyenot ...


  • Apolline de Malaise, Margaux de Frouteveule, l’autre petite fille de Rabbin...décidément les ressources humaines de BFM sont du dernier chic pour recruter de quoi appuyer le mépris des élites sur le peuple.


  • l’on se ressource bien plus profondément du spectacle de hyénes que de la vision de ces deux grognasses.

    https://www.youtube.com/watch?v=3eG...


  • le grostesque et la frousse réelle de bfm est démasqué . hier soir les pouces bleus étaient à 6,6 . aujourd’hui il est à 3,1.

    tricheurs menteurs ,voleur. media sioniste parfait.


  • La stagière à particule se souviendra de son bizutage, sous la houlette de la mère Ruth. C’est d’ailleurs fou, le nombre de “nobles” qui deviennent journalopes et qui sont mis en “Lumières” Masochisme ?


  • Le professeur Raoult nous dit des choses importantes sur le mot d’ordre déraisonnable des autorités sanitaires : "restez chez-vous en cas de symptômes, pas de prise en charge" :
    1- Les malades avaient souvent une mauvaises saturation même s’ils n’avaient pas de difficultés respiratoires visibles, ce qui a pu provoquer l’aggravation d’autres pathologies, cardiaques ou autres (à mettre en parallèle avec le grand nombres d’infarctus constatés pendant le confinement). Ces personnes si elles avaient été mises sous observation auraient pu bénéficier d’un apport d’oxygène pour régler une mauvaise saturation et éviter d’autres complications.
    2- Beaucoup de cas asymptomatiques avaient de graves lésions pulmonaires sans qu’ils ne s’en rendent compte (cas non pris en charge faute de test mais également du refus d’utiliser d’autres moyens de dépistages pratiqués dans d’autres pays (radios du thorax ou scanner low dose par exemple). Ces lésions auront ultérieurement des conséquences sur l’état de santé des personnes touchées.
    L’incurie des dirigeants et de "l’élite scientifique" n’a d’égale que l’arrogance dont ils font preuve.


  • Il y a un moment très important dans cet entretien :
    - c’est le moment où il est parlé de la Chine et où le Pr Raoult finit par dire qu’il a honte de la façon dont la France a géré cette crise.

    Déjà, on pourra remarquer que si lui, a honte, son interlocutrice principale Ruth Elkrief ne semble absolument pas touchée par ce sentiment de honte : ce qui s’explique probablement par la fait que la patrie de cœur d’Elkrief est avant tout Israël.

    Mais l’intérêt le plus grand vient de ce que le Pr Raoult tente de nous faire passer :
    - la France est en phase de déclin avancé, de chute accélérée.

    On peut rapprocher ça de ce que disait Michel Drac dans plusieurs de ses fiches de lecture : "les Français ne se rendent pas compte du monde dans lequel ils vivent ..."

    En réalité, il est probable que la chute, la catastrophe qui attend la France dans les prochaines années dépasse les projets de leurs auteurs judéo-sionistes.

    Car tout ce qui a été enclenché par les Attali, les BHL, les Krivine, et autres affidés du CRIF, de la LICRA, de l’UEJF, etc., pourrait bien, par exemple à la faveur du choc économique post-Covid qui s’annonce, produire ses effets de façon concomitante, et en synergie :
    - Gauchisme, corruption, immigration, haîne de la France, affaiblissements divers ...

    > S’il venait que toutes ces entreprises d’affaiblissement de la France, conçues et lancées par ces gens, produisaient leurs conséquences en se combinant et en s’amplifiant mutuellement, alors la chute de la France pourrait bien prendre une tournure qui dépasserait de loin les projets initiaux de ses auteurs.

    Depuis des décennies, ils tapent sur la France, l’affaiblissent, la détruisent, sans limite aucune.

    > Sous les effets conjugués de leurs coups, il se pourrait bien que la France s’écroule d’un coup.


  • A sa tête, Margaux à l’air d’en vouloir très fort à ses parents, pour une pilosité si abondante.
    Loin ce sympatique troll, n’ayant pas eu le temps de suivre cette affaire, j’ai apprécié la lecture votre article pour l’information rendue.


Commentaires suivants