Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment Cuba a survécu en 1990 sans pétrole

L’humanité n’a jamais fait l’expérience de la pénurie totale de pétrole. Il n’existe qu’un précédent, à l’échelle d’un petit pays isolé : Cuba.

Après l’effondrement de l’URSS, ce pays a en effet connu une pénurie de pétrole comparable à celle qui frappera inévitablement le monde entier à moins qu’on ne la prévienne par des changements immédiats et radicaux dans les habitudes de consommation de l’énergie.

Sur ce sujet, retrouvez sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #216952

    Cuba est un modèle pour le monde.

    Pour ceux qui aimeraient approfondir le sujet, excellente conference de Viktor Dedaj sur le Libre Teamspeak :

    http://www.youtube.com/watch?v=TPRG...


  • #216974

    MAGNIFIQUE !!!!...Un authentique état communiste post-stalinien,devenu le premier pays écologique véritable !!!

    Fidel peut etre fier....refuser l’esclavage yankee a transformé les mentalités des cubains pour en faire un peuple intélligent et solidaire...envers eux-mêmes et tout ceux qui aspirent à la liberté !


  • #216986

    Il n’y a rien de plus magnifique que le retour à l’entraide entre humains.
    Ce qui est arrivé à Cuba n’est pas à prendre à la légère. Tirons-en des leçons.
    Mais avec toute la merde qui conditionne nos cerveaux (TV, radio, journaux,...) et nous rend individualistes, cela va s’avérer très dur au début avec nos voisins... Mais l’effort en vaudra la chandelle et demeurera obligatoire.

    Dans tous les cas nous avons une chance immense : la France est l’un des pays les plus cultivables (que ce soit au niveau des terrains et des climats).

    Oui, les agriculteurs sont l’élite en réalité ! Il s’agissait même du secteur le plus estimé dans la Rome antique au point que l’élite des citoyens romains aspiraient à ces fonctions...


  • #217021

    Je savais que Cuba avait de bon médecins maintenant j’apprends que l’ile a aussi de bon scientifiques.


  • #217048

    Encore une fois bravo pour votre sélection et merci de nous apporter quotidiennement ce que nous ne trouverions pas tout seul !

    Je vous remercie formellement pour votre travail sur votre site internet,
    merci à l’équipe et à son capitaine éternel.
    depuis 2 ans que je suis sur votre site presque quotidiennement des heures duranrt, au détriment de lectures de votre sélection de livres...

    Au plus ou ça va au plus je vous aime, faudra que je pense à devenir adhérent.. mais je pense pas avoir une culture politique suffisamment développée et ne lisant presque pas je ne croit pas avoir le niveau.

    Longue vie à la vérité.

    Humblement,
    un admirateur.


  • #217095

    L’assemblée générale des nations unies a condamné pour la 18e fois le blocus contre cuba en 2009. Seuls 3 pays sur 187 ont voter contre : les Etats unis, le palaos et... et ? Israel !

    Chavez est légitime dans son opposition au gouvernement Israelien quoiqu’en disent les journaleux. Il défend bec et ongles son sincère allié.

    L’échange médecin/pétrole entre cuba et vénézuela, ça change de pétrole=dollars=corruptions=fortunes


  • #217107

    Merci beaucoup pour ce docu.

    Ils sont très très forts les cubains.
    Quand on a pas d’argent, il vaut mieux avoir des idées.
    Mais ils ont aussi un gros avantage, c’est le climat. Cela leur permet de faire plusieurs récoltes par an et d’utiliser le vélo.
    Ce n’est pas notre cas. Et quand la pénurie arrivera, il faudra faire preuve d’encore plus d’imagination qu’eux. Et ce sera dur, très très dur.


  • #217128

    Cuba est un formidable exemple !!! C’est toujours avec un immense bonheur que je regarde ce type de reportage et renforce ma conviction que la vie est ce que nous en faisons. A nous d’apprendre, de partager nos savoirs, de faire les bons choix et contribuer à une meilleure société. Retrouvons une moralité...libératrice, non pas celle qui brime les hommes mais celle qui nous protège de toutes les perversités ignobles et destructices au non d’une fausse liberté que le système veut nous imposer comme normale.
    Milles bravos à Cuba !


  • #217163

    Excellent ! Et dire qu’il y a encore des abrutis pour venir dire que Castro est un guignol ! Je pense notamment à ces trotskistes français...
    Sans Castro et son équipe Cuba serait un deuxième Haïti.
    Ceci étant dit il faut quand même modérer un peu notre enthousiasme. Cuba est Cuba, tout comme le Japon est le Japon ! La situation locale là-bas n’est pas directement transposable à la situation d’un pays comme la France. Climat, industrie...et la société cubaine est probablement l’opposé de la notre ; beaucoup moins individualiste, plus disciplinée et pour parler simplement et crûment les gens sont moins cons que les Français.
    Autre chose la situation de pénurie d’énergie à Cuba, aussi gravissime fut-elle, n’est pas comparable à un scénario de pénurie globale à échelle planétaire. En effet Cuba bénéficia encore de manière indirecte de la présence du pétrole dans le reste du monde. Par exemple dans le cas d’une pénurie globale la fabrication même de panneaux solaires à un niveau de production pouvant satisfaire les besoins de l’ensemble de nos populations serait impossible. Dans le cas d’une pénurie planétaire pas de possibilité d’importation en douce de vélos, de panneaux solaires, de composants électroniques pour les appareils médicaux...plus de possibilité de fabriquer du ciment, plus d’acier, plus de plastique...c’est pour cette raison que si nous voulons éviter une catastrophe humanitaire majeure il faut dès maintenant faire la conversion ! Attendre le dernier moment signera la sentence de mort de centaines voire milliards de personnes ! Rappelons une dernière fois aussi exemplaire et admirable que fut la capacité de Cuba à surmonter cette épreuve le pays bénéficia quand même la présence du pétrole dans le reste du monde. Dans le cas d’une pénurie globale le scénario sera encore pire !


  • #217200

    C’est un peu n’importe quoi.

    A les entendre, avec la fin du pétrole, nous perdrions notre moyen de production d’énergie, et donc nous serions face à une catastrophe.
    Or il existe une multitude de palliatifs énergétiques.

    En vérité, la fin du pétrole ne serait problématique que pour... les pétromonarchies.

    Quant à Cuba, le problème venait finalement de l’arrêt brutal et inattendu de ses importations de pétrole. Rien n’avait été prévu pour contrer ce manque. D’ou un probleme le temps d’installer les palliatifs.

     

    • #217270

      C’est ce que je pensais aussi jusqu’au jour où je réalisa qu’une chose fondamentale m’échappait : il faut distinguer l’énergie à usage domestique avec celle consommer dans l’industrie, les transports, l’agriculture, et le secteur des activités tertiaires. L’énergie à usage domestique représente une part mineure qui pourrait être facilement satisfaite par les énergies dites alternatives, mais pour le reste cela sera loin d’être évident !
      On oublie aussi des "détails" fort embarrassant en ce qui concerne les énergies alternatives : la technologie permettant de les produire est fortement consommatrice d’énergie fossile. Un panneau solaire c’est bien gentil mais sa production demande beaucoup d’énergie ! Le processus de fabrication d’un panneau exige l’extraction de minerais nécessitant des dépenses d’énergies colossales dépendant entièrement du pétrole. En termes plus simples on consomme plus d’énergie à fabriquer, installer et entretenir des panneaux solaires, éoliennes...qu’ils n’en produisent.
      Autre problème est que les énergies alternatives sont essentiellement électriques et de ce fait on se trouve confronté au problème de strockage. Les batteries ont une durée de vie limitée, nécessite beaucoup d’énergie et certain métaux pour leur fabrication...les biocarburants ? Une vaste escroquerie dont la production à échelle industrielle nécessite elle même beaucoup d’énergie et qui plus est réquisitionne des terres arables qui feraient mieux de servir à produire de la biomasse nutritive que du carburant. Biocarburant à partir de déchets ? Excellent mais nous produiront pas assez de déchets pour satisfaire les besoins d’une société même semi-industrielle...
      Les algues ? Idées géniales mais jusqu’à preuve du contraire là non plus nous n’avons pas une alternative crédible.

      Il y aurait une urgence absolue d’accorder des crédits de recherches colossaux sur une alternative crédible au pétrole/charbon/gaz...mais j’ai l’impression qu’au sommet de la pyramide des gens souhaitent l’éradication des 3/4 de l’humanité pour ensuite se partager la planète entre eux. Ceci explique pourquoi que rien de réellement crédible en terme de production d’énergie n’apparaît.


    • #217302

      ? ??
      Camarade il faut que tu lises d’urgence "Survivre à l’effondrement économique" de Piero San Giorgio (lien ci-dessus) avant d’avancer de telles certitudes. Ou alors argumentes !


    • #217435

      Je ne parle même pas des énergies renouvelables. Ce type de production aléatoire et couteux est insatisfaisant pour satisfaire la demande énergétique croissante d’un pays développé.

      Quant au fait de passer d’une énergie fossile à une énergie électrique dans les secteurs de l’industrie ou du transport, c’est tout à fait possible. Et c’est déjà le cas pour les installations modernes.

      Quant à la production de cette énergie, par exemple théoriquement on sait maintenant construire des centrales à fusion (ITER est censé le confirmer). Et des batteries à haute capacité existent. On pourrait même faire passer le courant pour faire tourner un moteur électrique via des bornes relais.


    • #217470

      ITER ne fonctionnera pas. C’est une arnaque.
      Les disruptions sont incontrôlées et coûtent à chaque tir des millions pour remplacer le revêtement interne du tore.
      C’est beau d’y croire encore. Les shadoks ne sont pas morts.


  • #217234
    le 08/09/2012 par Alexandre Bonnassieux
    Comment Cuba a survécu en 1990 sans pétrole

    60 ans de résistance à l’Empire ... Astérix serait-il cubain ?

     

  • #217245

    Salut,
    Docu de 2006...
    Pourriez-vous dater et sourcer les vidéos.
    C est toujours mieux de savoir leur date de création et qui les a faites.
    @+ Gking


  • #217256

    Cuba sans doute le seul authentique état survivaliste du monde
    ’’les resources sont peut être limites mais pas le genie humain !’’


  • #217584
    le 08/09/2012 par fifty miles
    Comment Cuba a survécu en 1990 sans pétrole

    Différence de taille entre Cuba et la France dans un cas similaire : la population vivant en France est éclatée en communautés qui s’affronteraient et ne laisseraient pas place à la solidarité fondée sur des racines communes, des intérêts communs, une histoire commune, une culture commune.
    Beaucoup de Français doivent songer à s’expatrier, question de moyens financiers.


  • #218289

    Salutations Camarades
    Ça fait vraiment plaisir à voir qu’une économie durable qui ne détruit pas la nature est réalisable à l’échelle d’une nation. Même si les conditions seraient plus difficile en France, cela reste possible ... alors qu’attendons-nous faisons revivre nos sols parce que c’est quelque chose que nous sommes tous capables de faire (il suffit d’un bout de terre) et c’est une façon de vivre que nous pouvons répandre autour de nous pour quitter la société de surconsommation. De toute façon c’est inéluctable le pétrole va disparaitre et les energies renouvelables n’auront jamais la même efficacité que ce carburant malsain, sans compter que nos élites gouvernées par l’argent (l’argent du pétrole ou celui du nucléaire) ne sauront (ou ne voudront) pas anticiper cette crise. Dès lors, il n’y a qu’un seul échappatoire collectif qui est d’amorcer cette décroissance qui nous fera retrouver le lien humain et le lien avec la terre que nos élites ont détruit. On peut agir et tout de suite si on a un minimum de fonds, le pétrole continue de faire des ravages car les pesticides qui détruisent nos sols en sont issus. Il est temps que ça cesse. Les solutions ne viendrons pas d’en haut.

    Pour ne plus dépendre de ceux qui ont l’argent !


  • #220963

    Une bonne approche positive de Cuba.

    Loin des clichés misérabilistes du touriste occidental formaté ou des sous-fifres de l’oligarchie qui s’indigne d’une paille sans dénoncer la poutre.

    Un peuple inventif, intelligent, généreux.

    CubaLibre !


Afficher les commentaires suivants