Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment concevoir un jardin en permaculture ?

Conférence de Christophe Köppel le 20 février 2014

Partie 1 :

 

Partie 2 :

 

Partie 3 :

Retrouver un mode de vie sain avec nos partenaires :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #757250

    Je suis paysagiste et je peux vous dire c est du lourd

    Il a utilisé ses compétences pour créer un potager autonome avec peu de moyens sur un sol difficile

    RESPECT

    Merci ER de relayer la conférence

     

    • #768605

      Je viens de finir de tout voir et c’est du vrai lourd, le gas a vraiment des solides connaissances en tous (podo botanico perma ...).
      Puis il est expert dans l’Est de la France, ce qui regarde beaucoup de monde ...
      son site :
      http://bdpalsace.dyndns.org

      Il est bien calé, même sur les dérives des industriels de l’agro :
      * plantation des vignes tout les metres (un peu meilleur potentiel racinaire), mais fait beaucoup beaucoup de boulots manu inutiles
      alors qu’une bonne vigne colonise à l’aise 50m2
      * serre de maraicher de 7 8 metres qui rend le milieu aride


  • #757298

    Créer, c’est résister.
    Résister, c’est créer.


  • #757378
    le 14/03/2014 par coyoterevolte
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    Merci pour la conférence.
    Passionant.
    culture totalement anti-impérialiste.


  • #757443

    Je vous recommande la lecture de ces livres :
    - la révolution d’un seul brin de paille de Fukuoka
    - la culture sur butte de richard Wallner (c’est super bien expliqué), voir aussi son site internet http://aupetitcolibri.free.fr/Ecoli...


  • #757486
    le 14/03/2014 par Monsieur Michu
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    Quelqu’un qui a 15 ans de pratique.


  • #757961

    C’est vraiment génial de diffuser des reportages sur la permaculture ! Tout ceci me convainc de plus en plus et renforce ma confiance en E&R !!!


  • #758066
    le 15/03/2014 par man.in.the.mirror
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    Bonjour tout le monde :-)

    Je viens juste dire sans avoir encore vu la conf, qu’une personne s’intéressant a la permaculture, la biodynamie, doit avoir un œil aussi sur les travaux de Claude et Lydia bourguignon, et de Laboratoire d’Analyse Micro-biologique des Sols ( le LAMS), aux travaux de Pierre Rhabi dans sa ferme et ses conférences mémorable. Fukuoka, la culture sur butte et les anciennes société ou l’agriculture fut présente (association de plantes pour assurer une croissance maximale, avec plantes protectrices, plantes engrais qui fournissent un enrichissement de la terre...). Reprenons en main notre assiette !! Longue vie a E-R .


  • #758120

    fascinant ! la belle science... l’autre jour je regardais un doc sur un mec en scandinavie qui exploite la pente des montagnes et les proprietes thermiques d’enormes pierres pour faire pousser tout ce qu’il veut, meme des varietes tres hors-terroir...


  • #758128

    Devenez autonome, achetez un petit terrain non constructible cultivez y un potager en permaculture associé au concept de foret nourricière et quelques ruches
    L’investissement de départ pourrait paraitre rebutant ( prix du terrain, du materiel, graines, arbred... ) mais il sera vite amorti car etre autonome au niveau nourriture assure une non dépense annuelle équivalente à environ 3 smic pour une famille de 4 .
    Mais surtout vous mangerez sainement !

     

    • #759256

      Dans beaucoup de régions de France le terrain inconstructible est très accessible. Mon frangin dans le sud de la Bourgogne lorgne sur un terrain de 5 hectares à côté de chez lui estimé par le notaire à 15000 euros si je me souviens bien. Il faut savoir qu’avec un hectare on peut déjà faire beaucoup de chose !
      Toutefois acheter un terrain est une chose, être capable de le faire fructifier dans une optique d’autonomie en est une autre ! Soit on a le fric pour embaucher des pointures de la permaculture, soit il faut dans un premier temps passer des heures et des heures à étudier le sujet. Cela demande du temps, de l’énergie et beaucoup de motivation.


  • #758212
    le 15/03/2014 par solinvictus
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est facile, mais ce serai bien que Kontre Kulture édite quelques bons ouvrages sur la permaculture. (je serai preneur).

     

    • #760102
      le 18/03/2014 par jeanbpatiste
      Comment concevoir un jardin en permaculture ?

      Salut,

      Tu peux commencer par le livre Permaculture (de son théoricien, Mollison), ensuite il n’existe pas vraiment de livre sur le sujet, étant donné que la permaculture est un mode de fonctionnement. Une manière de cultiver, d’associer, d’harmoniser une terre.

      Toutes les connaissances relatives/associées pour la culture de chacun des légumes/fruits/bais/animaux sont les mêmes que celles de vos grands parents (fermiers (pas agriculteur)), celles des modèles agricoles particuliers (culture associées dans toutes les régions du monde..).. Le but de la permaculture étant de les organiser harmonieusement (que chacun s’enrichisse de son voisin et inversement), de gérer les déchets ( mulch d’aiguilles de pins, fougères, chardon pour une culture de fraisiers. Qui peuvent eux même, les fraisiers, être associés à des péchers.. etc etc

      L’idéal étant de s’offrir (seul ou à plusieurs) quelques hectares de terre (1, 2, 5 suivant le nombre de personnes), de passer quelques journées à regarder, imaginer le lieu.. Il faut repérer les lignes directrices ( climat principal, présence d’eau (riviere, source, étang), forêt, pente/relief, exposition. A partir de ces axes, implanter les plantes perennes (arbres fruitiers, haies (noisetier, chataigner, etc / qui serviront (longues branche droite se travaillant facilement) à palisser des cultures de framboisiers par ex


  • #758326
    le 16/03/2014 par DJL 93VIDEO
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    Superbe interview de Christophe Köppel qui a une expérience certaine dans les plantes, et qui l’a partage avec nous ... merci ^_^ ... Un océan de savoir ne vaut rien comparé à 1 goutte de connaissance ...

    N’utilisez jamais de ferraille dans votre potager et en agriculture ... le fer, etc ... le métal n’est pas une matière neutre ... Salomon a construit son 1er temple avec du bois uniquement et pas une once de métal ... pourquoi ? ... parceque le métal n’est pas une matière neutre ... C une matière agitée .... Les temples, les églises, les mosquées et les synagoques sont des lieux de pauix par execellence ... Si ces lieux sacrées sont contruit selon les régles sacrées, alors les tous métaux de construction passent par les mains dans maitre forgeron qui a pour fonction de calmer le métal et de l’aligner vers la souce qui se situe au centre du cercle de la vie ...

    Un alchimiste dirait que le plomb et l’or sont le même métal, C une question de maturation ... le premier est agité et chaotique, le dernier, l’or est calme, en paix et aligné vers la source ...

    Les anciens étaient conscient de cette agitation dans le métal et ils avaient les remèdes pour calmer le métal avant de l’intégrer dans un objet ...

    Le métal partout autour nous résonne avec les ondes artificielles des téléphones portables, wifi, télévision, radio, militaire, 4G, etc ... tout ce métal autour de nous, dans les batiments, C comme des résonnateurs qui réverbèrent les ondes qu’ils recoivent ... En gros, dans les villes, nous vivons dans des sortes de micro-ondes sans en avoir conscience ...

    Si nous humain ont est empoisonné par toutes ces ondes artificielles et ce métal agité ... notre mission est de protéger la faune et la flore de ce fléau ... C notre raison d’être ... Le roi de la jungle se doit protéger son royaume ...


  • #758541

    trés bonne conférence ..
    je conseille à tous de se renseigner sur les méthodes d’électroculture qui complètent trés bien la permaculture et qui se pratiquaient déjà il y a longtemps par nos anciens...efficacité redoutable..


  • #758897

    Enfin quelqu’un de sérieux dans ce monde fumeux de la permaculture.
    Passionnant, merci.


  • #759189
    le 17/03/2014 par jeanbpatiste
    Comment concevoir un jardin en permaculture ?

    La permaculture ( l’agriculture harmonieuse, ayant un bilan énergétique positif ; loin devant l’agriculture conventionnelle ou biologique ) peut être considéré comme l’avenir de l’homme. Au dela de ses qualités propres de pourvoyeuse de nourriture, elle permet l’épanouissement individuel en exigeant la patience et la contemplation .. Elle permet également d’exploiter des environnements impropres à la culture conventionnelle ( terrains arides, abrupts, marécages etc ).

    L’agriculture au sens large est le domaine le plus poussé en terme de techniques et de connaissance ( plusieurs milliers d’années de recherches, expérimentations.. !!!)

    Pour ce qui est du coût d’un jardin potager ( milieu urbain également), il est proche de 0.. Il suffit simplement de s’organiser et de ne pas décider de se fournir en graine au printemps. Imaginons 4 5 potes motivés qui connaisse un gars qui connait un maraicher, arboriculteur, ou qui que ce soit et décide de s’entraider dans ce "délire" ( omg ils vont dépenser moins d’efforts à se faire à bouffer eux memes !!!). Donc l’année précédant la création de leur "jardin", il récupère les graines de légumes, fruits, baies, etc ( suivant les variétés mangées, une tomate de la variété souhaitée achetée sur le marché (bio etc) produit assez de graines qui produiront elles mêmes plusieurs kilos de tomates. et ainsi de suite pour toutes les variétés souhaitées.
    Pour ce qui est des techniques et connaissances, internet en regorge (avec quelques recoupages) ou des bouquins dont certains peuvent être considérés comme des bibles ( John Seymour [revivre à la campagne] : pour les con&techn sur tous les axes d’un domaine de quelques hctares / Mollison&Holmgren [Permaculture] ; pour des données plus poussées sur la gestion de l’environnement (relief, climat, etc)

    Pour revenir à la permaculture, il serait plus sain et intéressant que les différents intervenants, conférenciers et autres transmette le cheminement intellectuel des initiateurs (Mollison et Holmgren de cette théorie.. Bouquin à lire


  • #759247

    Bien foutue cette présentation.
    Il y a parfois une petite confusion entre l’agriculture naturelle de Fukuoka où l’on ne fait pas de compost...(chez les puristes...) et la permaculture qui n’exclut pas le compostage.
    Les poules dans un jardin c’est un carnage ! Non seulement elles ne rechignent pas à becqueter les feuilles tendres de choux, épinards, salades...mais surtout déterrent et arrachent tout en creusant pour trouver des vers et insectes enfouis dans la terre. Quand aux canards ils ne grattent pas la terre mais apprécient beaucoup les légumes à feuilles. Si je me souviens bien c’est le canard coureur indien qui serait convenable, il s’attaquerait moins aux plantes et adore les limaces.
    La volaille est mieux adaptée à une forêt comestible composée de plantes pérennes bien établies et résistantes aux perturbations potentielles des volailles. Dans ce cas de figure les poules aèrent le sol en le grattant, le fertilisent par leurs fientes, mangent les ravageurs et les fruits tombés au sol... Par contre pour un jardin composé d’annuels, c’est à dire des plantes de petites tailles, de durée de vie courte et ayant un réseau racinaire relativement peu dense c’est un massacre ! Les poules notamment foutent tout en l’air ! (du moins mon expérience personnelle avec la variété de poules que j’ai...)
    Les limaces on peut les recycler en engrais...

    Ce "manguier" est l’asiminier trilobé, n’est pas apparenté au manguier "vrai" (mangifera indica) qui lui est strictement tropical. Il n’est pas non plus apparenté au papayer...
    L’asiminier est la seule espèce adaptée au climat tempéré d’un genre où les autres membres sont tropicaux, c’est ce qui donne à l’asiminier un air exotique très différent des autres fruits des climats tempérés.


  • #768961

    Sinon sur son site, bonne idée :
    http://bdpalsace.dyndns.org/tiki-re...

    Comment recycler les tracts des politiques en enveloppe pour stocker vos semis !

    C’est aussi ça la permaculture :) :)


Afficher les commentaires suivants