Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Confession d’un dragueur enfin en DVD chez Kontre Kulture !

Dans un Paris estival et léger, Paul (Thomas Dutronc) provincial, livresque et timide, monté à Paris pour intégrer Sciences-Po, lit sur un banc au jardin du Luxembourg.

Un après-midi, alors qu’il suit timidement une jeune fille qu’il a remarquée depuis plusieurs jours, il fait la rencontre de Fab (Saïd Taghmaoui) personnage fonceur et efficace qui va l’initier à la drague de la rue.

D’abord apprentissage consigné chaque soir dans son journal intime, puis pratique douteuse à la limite de la délinquance, Paul prendra bientôt ses distances avec son mentor pour retourner à ses études, trahissant au passage celui qui lui avait donné son savoir et son amitié.

Supplément DVD Bonus « Le cinéma d’Alain Soral » : entretien avec le réalisateur (90 mn), la bande-annonce originale du film, les courts métrages d’Alain Soral.

 

Nouvelle bande-annonce 2013 :

Pour se procurer le DVD, rendez-vous chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

64 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je me souviens d’avoir lu le livre vers 2000... Quelle claque ! J’étais encore jeune et naïf dans ma vision des femmes. Tout a changé après ça !


  • Ce film est un bijou, dont on ne peut saisir la puissance (sans exagération) seulement si ces 3 conditions sont réunies (je parle pour les hommes uniquement) :
    1- avoir le courage de faire tomber ses illusions de femelles
    2- avoir lu l’excellent (toujours sans exagération) ’Sociologie du dragueur’
    3- aller mettre en pratique.

    Seul bémol. Je ne parlerai pas de Thomas Dutronc, car tout est dit dans le nom, et aussi dans la scène finale du coup de téléphone.

    Je parlerai de Saïd Taghmaoui, dont je soulignerai 3 étapes pour me faire comprendre :
    - 1995 : La Haine : petit Rebeuh de quartier qui ne peut rien faire sans ses potes
    - 2008 : Mogadiscio : chef des terroristes (soit dit en passant, un false flag de plus)
    - 2012 : My Brother the Devil : homosexuel avec scène à la Joey Starr

    Dans un futur ’Maghreb Humiliated 3’, LLP qualifierait sans doute Saïd Taghmaoui d’Intello de la bande, au côté de Jamel Debouzze ’le comique’, dont le rôle est de propager des stéréotypes dans le but de programmer les gens à la manipulation de la division : d’un côté, l’Arabe d’Europe est soit une petite baltringue de quartier, soit un méchant terroriste manipulé par les services. Et s’il n’a choisi ni l’un, ni l’autre, c’est que c’est surement une pédale !
    Merci Messieurs les acteurs !

    Malgré tout, je vous conseille vraiment le film ’Confession d’un dragueur’ !

     

  • Un des films les plus intéressants que j’ai vu depuis le début du siècle (facile dans le top 20).

    Déjà, le sujet abordé nous concerne tous, homme ou femme. Un sujet si peu abordé mais qui à des conséquences sur toute notre vie.
    Il y a de moins en moins de rencontres de nos jours, la drague de rue est un moyen d’y remédier efficacement.
    Le sujet est abordé à la perfection puisqu’il met en scène un timide et un dragueur expérimenté.

    Ensuite, ce film est très réaliste, puisque les rapports de classes sont abordés : l’immigré arabo-berbère sans le sous mais qui connais le terrain, le parisien de bonne famille incapable de parler à une femme, des types de l’est pas très commode mais qui sont un moyen de gagner du blé, une ébauche sociologique sur la plupart des femmes (la vielle qui y croit encore, la pouf aux talons aiguilles, la belle qui se sait belle etc.).

    Enfin, le caractère aléatoire et finalement matériel de la vie est abordé : finalement, le parisien de bonne famille n’hésite pas à abandonner son "arabe" malgré le fait qu’il lui a donné plusieurs informations qui lui serviront dans toute sa vie ; l’arabo-berbère se met toujours dans le pétrin avec des moyens financiers dérisoires et des moyens douteux pour gagner sa vie.

    Pour terminer sur ce film, remarquons le profil du dragueur : il n’est pas riche, pas forcément un mannequin que ce soit le visage ou le corps, il a une énorme confiance en lui, il sait extrêmement bien gérer les rapports H/F etc.
    Finalement, c’est un peu ce qu’on rêverait tous d’êtres, notre modèle pour pouvoir draguer.

    Dernier mot : ce film fut honteusement censuré, décrié et retiré des cinéma (par une petite élite bobo-mondaine parfaitement identifiée).
    Pourquoi ? Soit disant parce que le film serait :
    - homophobe (on s’en fout des homosexuels, ça parle de draguer H/F, je me demande s’ils n’ont pas fumé un joint en voyant ce film ?)
    - sexiste (alors que le film est réaliste, que la psychologie et la sociologie des femmes post-68 est très analysée et qu’il faut mentir pour tirer un coup !)
    - raciste (bon le dragueur est arabo-berbère, mais je pense que ça aurait pu être un français de souche issu de la banlieue, si c’est un arabo-berbère c’est pour montrer finalement un cliché répandu chez les parisiens : l’arabe est pauvre).

    J’espère qu’Alain Soral fera un nouveau film de cet acabit, un film sociologique, psychologique et réaliste. Un film qui fait réfléchir comme on en voit peu.

     

    • En toute objectivité, on peut détester Soral mais on ne peut pas enlever le fait que son seul long métrage est un bijoux dont on peut se délecter sans se lasser, comparativement aux autres films français de ces deux dernières décennies qui sont d’une médiocrité crasse.
      Rien qu’a l’évocation du titre, j’ai d’innombrables scènes qui me reviennent en têt, certaines que j’ai moi vécu ou observé. J’ai fait découvrir ce film autour de moi et je n’ai eu que des retours enthousiastes.
      Donc je vais m’empresser de commander le DVD !


  • Très bon film. On sent l’écriture de Soral dans les dialogues de Saïd Taghmaoui.

    Et déjà la quenelle de 175 avec la publicité sur le camion de déménagement.. à voir !


  • franchement il est trop Bonnard ce film .


  • #416509

    Déjà culte.


  • Depuis le temps qu’il devait sortir celui-là ! En plus c’est pas vendu chez Fnac et feu-Virgin, donc pas coincé entre le dernier harry potter-stein et le dvd de gad il-me-la-met...
    Ce qui en fait le dvd le plus cool jamais sorti à ce jour !
    Merci les amis ! :)


  • bon film !


  • Très bien mais on a inventé un truc qui se nomme blu ray, la HD c’est tellement beau quand on est cinéphile !!!

     

    • la HD n’est apparue qu’au début des années 2000 dans les très grosses productions ! les films antérieurs ou a petit budget de l’époque ont été tournés sur pellicules de plus ou moins bonne qualité !
      le passage au DVD a parfois été accompagné d’un "nettoyage" de l’image (le cas pour les starwars par exemple), mais bien souvent les seuls plus sont la non-deterioration du support et la navigation plus aisée. le bluray n’apportera rien a l’oeuvre a part au augmentation de son prix a cause du changement de support .
      Je parle bien évidement des œuvres n’ayant pas été tournées en HD. Quand il s’agit de films récents et aux moyens technologiques importants la différence est notable et parfois même remarquable !


    • Un bluray d’un film non tourne en HD, aka remastered, c’est tellement moche pour un VRAI cinephile.


    • #417526

      @Charles

      Un film tourné en 35mm, même sur un négatif pas top, aura toujours une définition bien supérieure au Blu-Ray, et donc aura intérêt à être édité sur ce support. Ce format n’a pas un avantage que pour les films tournés en "HD" numérique.
      Les films d’avant, tournés avec soin en 35 sont bien supérieurs techniquement à la "HD", à mon sens.
      En 16mm peut-être pas, mais il reste toujours le charme du grain photochimique.

      Je suis sûr que le catalogue 35 supportera très bien le passage sur le futur format 4K, contrairement aux films qui ont été tournés en "HD" dans la première décennie du cinéma numérique (sauf peut-être ceux tournés en HD 4K bien sûr)

      (Et puis à résolution égale, les formats de compression et le débit disponibles sur un BD seront toujours plus intéressants que sur un DVD : moins d’artéfacts, moins de flou de bordures etc.)

      Par contre, masteriser et faire presser un blu-ray, ça doit pas être le même coût qu’un simple DVD j’imagine.


    • @Charles et moxfufu (qui lui n’est pas cinéphile pour le coup)...

      Des films tournés antérieur à 2000 on voit clairement la différence avec le DVD format SD... Comme Ben-Hur ou Lawrence d’Arabie pour ne citer qu’eux !!!
      Et que dire des films comme Terminator (le 1er) petite production tournée à l’arrache parfois dans des lieux sans autorisation !!!

      http://www.caps-a-holic.com/hd_verg...

      Après Kontre Kulture est une petite boite et je peux comprendre qu’elle n’a pas les moyens d’éditer et de produire la fabrication de blu ray... Mais bon, faut préciser que le film + l’entretien avec le patron Soral de 90mn sur une seule galette laisse tomber la compression quoi....


  • Voici un petit lien assez révélateur de la fumisterie "drague" et du mystère Féminin si cher aux pétasses...

    http://www.youtube.com/watch?v=RTuB...


  • Un petit chef d’oeuvre réalisé par le génial touche-à-tout Alain Soral.


  • Les américains n’auraient pas un peu piqué le concept pour le film " Hitch, expert en séduction " avec Will Smith etc ?

     

  • ca aurait été bien de préciser dans l’article comment il à été enfin mis en dvd ?
    puisque justement AS n’arrivait pas a le faire sortir juridiquement...
    merci de nous raconter la petite histoire ;)


  • Je vais me l’acheter !

    Rien que le bouquin "Sociologie du Dragueur" à changé ma vision sur les femmes et m’a permis de me remettre en question ! Bravo Alain !!!


  • C’est marrant j’avais vu le film avant meme de soupçonner l’existence d’Alain Soral .La refléxion que je faisais à l’époque ,c’était que l’auteur de ce film ne pouvait etre qu’une femme.


  • AHAHA combien sommes nous à être arrivé à Soral par ce film :D ???!!


  • #416790

    J’aime beaucoup Soral, tout ce qu’il a écrit, je suis d’accord avec ses idées et je suis (du verbe suivre) E&R.Parfois son style me gêne (au sens où je me sens gêné) notamment dans certains passages de Chute et Misère du désir, je sais pas, quelque chose de trop "familier" ou "infantilo-scato-trash", assez indescriptible.Par ailleurs je considère Misère du Désir comme un pur chef-d’oeuvre.
    Malheureusement, je ne partage pas votre avis sur le film :
    Les acteurs sont assez mauvais, le film ressemble à une suite de sketches à la "une gars une fille" assez réussis et drôles mais indignes du qualificatif "septième art".
    Quant au propos, il ne m’a paru en rien scandaleux, puisqu’il est entièrement tourné du point de vue du jeune homme qui drague... et puis si j’aime les idées de Soral c’est non pas parce qu’elles sont rebelles mais parce qu’elles sont justes.
    J’aurai préféré un film noir et véritablement cru, triste et déchirant, où Soral nous aurait montré un peu de sa part d’ombre (héroïne, marginalité, opportunisme) pour finir sur une fabuleuse scène trash de sodomie du vieux bourgeois (joué par Tavernier) par un jeune immigré monté dans la Haute par son intrigue !


  • la B.A donne très envie de le voir en tous cas !...je vais le commander le mois prochain !


  • Quelle idée d’avoir pris le fils dutronc ! Il joue aussi mal que chante son père ! Autant Tagmahouï est bon, autant l’autre est zéro.

     

  • Bon, quand même, le livre "Sociologie du Dragueur" est une claque. Rien à dire !
    Le film, c’est plus discutable. Le jeu des comédiens est limite (Thomas Dutronc, bof bof !). C’est un 1er film, bourré d’imperfection, sans doute réalisé avec des moyens limités. Je pense qu’il faut le prendre comme un complément sympathique au livre, qui est 100 fois plus percutant.

     

  • Pour les trentenaires dissidents (et plus...), ce film est tout un symbole ! Ca me rappelle quand AS passait chez Ardisson, le semblant de liberté intellectuelle qui existait encore à la fin des années 90 ! Nostalgie, quand tu nous tiens !
    Plus sérieusement, en tant qu’authentique cinéphile (en clair, tout le contraire de la fumisterie pseudo intellectuelle des Inrocks, des cahiers du cinéma, et l’inénarrable Télérama...), je suis ravi et même touché pour AS que son film sorte enfin en DVD !
    Pour les mômes de 20 piges qui n’ont connu "que" cette époque des années 2000, ce film va être un sacré changement ! Je leur conseille d’ailleurs d’enchaîner avec "les galettes de Pont Aven " dont le réalisateur, le trop rare Joël Séria est un des dédicataires du film, avec Jean Eustache... Et de remater les films dialogués par Audiard (Michel, pas Jacques, bien évidemment...) ! Une autre France que celle dont nous assistons petit à petit à la mort programmée...
    Je ne saurais que trop conseiller également la lecture du chef d’oeuvre : Sociologie du dragueur, qui comme pour beaucoup, m’a complètement retourné le crâne par sa puissance, et sa vérité implacable...
    Petite question pour finir, quand les moyens financiers, le temps, et la motivation le permettront, est ce qu’AS pense qu’il pourra retourner d’autres films un jour ? Avec l’aide logistique d’un Dieudonné par exemple ? Car je crois savoir que le cinéma tient à coeur de notre ami AS !

     

  • Camarades d’E/R,vous devriez penser à ceux qui,comme moi,sont hors système bancaire(depuis 2002,oppositions du trésor public,mesure fasciste par excellence,j’ai dû faire une "cahuzac" pour redisposer d’un compte) et ne disposent ni d’une carte bleue ni d’un chéquier:si c’est jouable pour vous,ce serait bien que l’on puisse régler les commandes par mandats postaux...sinon,c’est très judicieux et réaliste d’avoir pris comme dragueur de rue professionnel un gars d’origines Maghrébines pour une raison simple:nous autres n’étions pas les bienvenus en boîte de nuit et donc la drague de rue devient un recours essentiel si l’on a envie de se sortir des filles ;pour ma part c’est ce que je "pratiquais" à la vingtaine,des journées entières à aller de cafés en cafés,de ballades en ballades afin de rencontrer des filles.Je m’en suis sorti certainement moins que Soral(et son chiffre astronomique de conquètes,chapeau bas mais ça a dû être épuisant) ou ses personnages,mais ça marchais pas mal,j’ai ainsi une fois,en une belle journée de printemps commencée tôt et finie tard la nuit,à Aix-en-Provence,réussi à aller trois fois à l’hôtel avec trois filles différentes(le bon temps des petits troquets à 15 euros la chambre)...mais comme il y a toujours un "mais" dans la vie,quelques temps après,le fait d’être avec des filles ne m’a pas porté chance:dans un bar,une table de cinq types bourrés m’a cherché des noises(normal,alcool aidant,le côté mâle dominant ressort,ça les rendait dingue de voir un type comme moi avec une table de filles mignones),comme je ne me laisse pas faire,une bagarre éclate,avec couteaux et compagnie,très violente,j’ai fini l’été en taule et j’ai alors changé d’ambiance(la drague tu peux oublier là-bas,sauf si t’es pour le mariage gay)...E/R,si c’est jouable,pensez aux mandats pour régler les achats,merci camarades...Féthi

     

    • t’aurais quelques techniques Fethi pour arriver à pécho
      merci d’avance


    • @piri Salut camarade,je n’avais pas de techniques précises mais,pour être honnête,picolant comme un trou à cette époque,c’est surtout l’alcool de bon matin qui me donnait le courage de draguer,malheureusement...depuis que je ne bois plus,ça a bien changé,c’est fini les journées passées à draguer,je suis redevenu un grand timide...on est ce qu’on est et il faut faire avec !...vive les femmes quand même !..Féthi


    • merci à toi Féthi,je dois t’avouer que je j’apprécie beaucoup les commentaire que tu postes ici ( je me rappelle l’histoire de la belle juive que tu avais pécho et la réaction de ses parents)
      Ce que je voulais dire par là c’est comment faisait tu pour les amenaient directe à hotêl, tu leur disait cash ?
      Est ce que tu pourrais m’en dire un peu plus ?


    • @piri Merci camarade,ça me fait plaisir de partager mes (més)aventures,en fait j’ai passé mon enfance,adolescence,vingtaine dans la rue,dans la région Marseillaise,avec des gens de toutes origines et tous milieux(des fils de bonne famille aux gros dealers armés),c’est pour ça que j’ai pas mal de choses à raconter(ma famille était pas mal aussi,un grand père dans le FLN et un dans l’OAS,qui dit mieux ?),je mets mon vrai prénom au cas où on se croise dans une conférence ou autre et pour prouver que je ne raconte pas de conneries(exemple,j’ai eu un professeur d’économie qui me parlais tout le temps de "monarcho-communisme",donc pas de hasard à ce que je finisse chez Soral,pas de hasard dans la vie de toute façon) ...mon ex-copine juive s’appelait Anne,son père m’a bien fait comprendre ce qu’était la mentalité finkelcrotte(allo ?qui,Féthi ?!c’est une erreur monsieur !)...sinon,comme je te disais pour les filles et l’hôtel,je prétextais que j’y vivais en ce moment(c’était pas vrai à cet instant mais plus tard oui,j’ai vécu à l’hôtel,comme quoi !) et qu’on pourrait aller y boire un verre,en tout bien tout honneur bien-sûr(tu parles !) ;par-contre,je crois que j’aurais du mal à faire la même chose avec une prostituée,d’ailleurs je ne suis jamais "allé aux putes"(sans blâmer ceux qui y vont),j’ai eu mes montées d’hormones à vingt ans,mais maintenant ça va,j’ai fait ce que j’avais à faire,j’attends le grand amour tranquillement(même me la secouer à la main ça me gave maintenant !)...bien à toi camarade piri,au plaisir de se voir,je crois que le mieux pour rencontrer des filles sinon est d’aller trainer dans les villes étudiantes(Aix-en-Provence c’était assez impressionnant au printemps !le paradis pour un jeune homme !),ciao !...Féthi


    • Aix en provence ,ses facultés de droits,ses jolies filles,tu peux confirmer Féthi ?
      (merci pour ta réponse sur les hôtels ;)
      Au plaisir de te lire très bientôt

      Un débuteur Piri Reis


  • #416887
    le 26/05/2013 par Dr. Jerry & Mister Love
    Confession d’un dragueur enfin en DVD chez Kontre Kulture !

    Malgré le féminisme ambiant, il est encore possible de draguer. Aborder une jolie fille dans la rue avec tact et énergie positive peut vous apporter des expériences très sympas !

    Ce film donne de bons tuyaux (occuper l’espace, la regarder dans les yeux, adopter un look pas trop ringard et coincé...) et si vous vous lancez dans ce genre d’aventure, ça peut constituer un pied de nez à la société individualiste. Oser aller vers l’autre n’est pas un crime, la jolie fille esseulée qui passe dans la rue n’attend peut-être que ça. Et si jamais elle vous fait comprendre plus ou moins subtilement que ça ne l’intéresse pas, rassurez-vous : il y en a des tonnes d’autres !

    PS : la drague n’est pas tout dans la vie ! Notre ami Soral partageait aussi son temps libre avec la lecture ;)

     

    • Pour la drague et la lecture, ça n’est pas un dilemme : personnellement, ce que je faisais souvent, c’était me balader (jardins des plantes, Luxembourg) avec un bouquin. Pour l’abordage, ça fait un prétexte de baratin, et ça permet d’occuper les temps morts et de repos. En plus, pour les jours ou le résultat est un ’bite sous bras’, ça permet au bercail un peu moins con, à défaut d’avoir les couilles vides.


  • Un très bon film que j’ai regardé plusieurs fois et que je conseil à tous !


  • Il m’a fallu plusieurs visionnages pour comprendre ce film. Et, une fois qu’on a bien compris son message, on n’a qu’une envie, c’est de rentrer dans les ordres...

    Il y a une scène que je n’ai pas comprise (si vous n’avez pas vu le film, ne lisez pas ce qui suit) : Paul (Thomas Dutronc) s’apprête à aborder une fille dans le métro. Lorsqu’il s’approche d’elle, il s’aperçoit qu’elle est en train de bercer son bébé (je suppose que c’est le sien). A ce moment-là, il renonce à lui parler... pourquoi ? Quelqu’un pourrait-il m’éclairer ?

     

    • Et pardon pour la répétition de « compris. » Je voulais dire « saisi... »


    • T’es sérieux avec ta question là ?

      Si oui, peut être qu’un mec qui cherche à draguer/tirer tout ce qui bouge, a en réserve un reste de jugote, ainsi donc quand il croise une femme avec un nourrisson il comprend vite que la dame est prise, par son homme, son bébé, ou les deux.

      Il peut aussi avoir des principes, oui ça existe.

      Bref ta question est simplette l’ami, j’espère que t’étais pas sérieux.


    • Le tabou ? Soit parce qu’une femme avec son bébé rappelle trop sa propre mère...je crois que beaucoup de gros dragueurs recherchent dans leur propre conquête à compenser une carence affective maternelle, or si l’objet du désir rappelle trop sa propre mère il se produit une sorte de rejet car si le dragueur compulsif cherche à compenser une carence affective et se prouver qu’il est désirable, son projet n’est pas pour autant de baiser symboliquement sa propre mère.
      Peut être aussi par respect de la cohésion de la famille qui fait qu’un homme évitera de toucher une femme qui manifestement appartient à un autre homme ? Et puis sans aller chercher midi à quatorze heures et nous perdre dans des méandres philosophico-psychologiques à moins de savoir que la femme en question est une mère élevant seule son gosse il est tout simplement malsain de draguer une inconnue en présence de son enfant ! Cette scène du film cherche peut être à montrer que le dragueur reste quand même attaché à certains codes moraux.
      Et puis draguer une femme avec son enfant peut être dangereux ! Des gens se font buter pour moins que ça ! Et dans certains pays (dont beaucoup non musulmans et pas même chrétien) c’est à juste titre une offense criminelle passible d’une peine de prison.


    • Parce qu’il a pas envie de "niquer sa mère"


    • Ca me rappelle qu au boulot une fille que je ne vois jamais et qui a deux ans d ecart m avait demande ma photo. Une fille somme toute tres sympatique, neanmoins il y avait un hic, elle a un fils qu elle a eu avec son ex converti a ce jour a l ’ Islam. Un autre souci est que la personne est fumeuse, tandisque je ne touche pas a ca....

      Moralite la drague c est bien, la drague calculee c est encore mieux


    • Oui, ma question était sérieuse.

      Je suis un peu simplet, sûrement, mais je pencherais plutôt pour les réponses de goy pride et T411 : il ne veut pas « niquer sa mère », ha ha.


    • Oh c’est très simple ; pour être bandante, une femme ne doit pas trop évoquer l’image de la mère qui provoque un trop fort sentiment de respect sexuellement inhibant : en filigrane, c’est le tabou de l’inceste qui transparait... pour la même raison, le fait de s’apercevoir qu’une femme que l’on va aborder est enceinte est totalement débandant (sauf anomalie œdipienne grave).

      Cela est très bien expliqué dans Sociologie du dragueur : l’homme vient de la mère et doit aller vers le monde (les femmes) guidé par la notion d’amour inculquée par la mère, laquelle doit cependant s’effacer devant la montée du désir...


  • Les temps ont changé, et ce n’est plus dans la rue qu’il faut aller pour taquiner la biche, mais dans les serres...
    http://www.egaliteetreconciliation....
    http://aupetitcolibri.free.fr/VIDEO...


  • hahahaha :) ça m’a donné envie de le voir ce film. j’adore la fin avec les magasins mdrrr "cet amour on est là pour leur donner" !!! j’achète.


  • Pour avoir vu le film...

    Il est très, très très bien écrit. Pour les dragueurs, c’est une référence (et Saïd Taghmahoui est exceptionnel).

    Le genre est réaliste, donc pas d’effet de style. Je trouve le montage assez mauvais pour ces raisons. On peut regretter aussi le peu de musique.

    A découvrir sans hésiter ;)


  • J’ai vu le film très bien fait par ailleurs, SAUF que !!! Je suis une fille plutôt jolie et cultivé, je me tape pas le cheveux long à moustache qui a la gouaille d’un représentant en assurances à domicile, mais je pose mes grands yeux de biche et hypothèque mon avenir sur le jeune bien propre et soigné fusse t-il timide mais cependant apte à devenir un Mari dans toute sa plénitude plutôt que maîtresse d’un olibrius immature et sans doute gauchiste ! car le cheveux long en représente pleinement la caricature !!! Là modérateur, je suis poli hein ?! Quoique ?!!!!!

     

    • Et tu m’donnerais ton zerosix :) ?


    • #417955

      Je suis aussi un garçon cultivé et plutôt pas mal ; je n’ai pas de look gauchiste, malgré le fait que je joue du jazz, musique plus orientée de gauche au départ.
      Je n’ai pas vu le film , mais j’ai joué avec plusieurs musiciens qui jouent avec Thomas Dutronc.
      Je suis plutôt quelqu’un de timide et sensible, et je pense faire un bon mari , si tu voulais en juger par toi même...
      Cordialement.


    • Ahahah,sacré Joel,à chaque fois qu’il y a du Maghrébin dans un article,il fait une allergie !...t’inquiète pas,on t’aime bien quand même !!!...Féthi


    • Entre ce que les femmes disent vouloir et ce qu’elle veulent hein ;)


    • C’est normal que tu hypothèques ton avenir sur le jeune propre sur lui. La fin du film explique pourquoi...


    • #423298

      Bonjour adorable petite biche aux yeux de velours, permettez-moi je vous prie quelques petites chicanes qui font, je l’avoue, tout votre charme :

      "Je suis une fille"c’est vrai ce mensonge ?^^
      "plutôt jolie et cultivée"Les femmes ou filles, même très peu cultivées ou instruites commettent rarement cette faute d’orthographe.
      "Là modérateur, je suis polie Et commettent encore plus rarement cette faute deux fois d’affilée dans un si petit texte.
      Enfin, doit-on dire Joël ou bien Joëlle ? Je suis confus…ze

      Un ex cyber-dragueur marié à sa dernière proie et ayant endossé pour l’occasion plusieurs cyber-jupes. Fackeur et chasseur de fack ipso facto.

      Bien cordialement collègue ;)


  • Je l’ai commandé ! Ainsi que le t-shirt Macho
    J’ai hâte que ma commande arrive.


  • #418448

    Amis quadras matez vos ex-copines sur facebook ...ca fait reflechir


  • #425429
    le 03/06/2013 par Eros du XXIe siècle
    Confession d’un dragueur enfin en DVD chez Kontre Kulture !

    Bonsoir je me présente,Loulou,26 ans, titi parigot (tête de veau). J’accumule les CDD dans les secteurs de l’événementiel et du social. Je vis chez ma mère mais ça baigne c’est sur Paname et il y a de l’espace.Je me considère ni comme un dragueur et encore moins comme un séducteur. Je profite des plaisirs charnels que la vie peut donner voilà tout. Si je peux apporter ma contribution pour aider des gens, je le fais, et gratuitement.
    Je tiens à remercier Soral (et aussi Truffaut et Casino de Scorcese) pour son film que j’ai vu en 2011, je suis d’accord sur plusieurs points mais contrairement à Alain j’ai suivi une voie plus spirituelle que sociologique sur la vision des femmes et les dynamiques sociales qui en découle. Un aspect tantrique pour être exact. Tous les lieux sont faits pour aborder des femmes pas que la rue parce qu’en observant bien ce sont les femmes qui nous tendent des perches,verbales et non verbales comme la façon de s’habiller, la vitesse lente de marcher (lié à la façon de faussement nous ignorer) etc. Il suffit d’observer.
    Il ne faut pas voir le sexe comme un but,un objectif ,mais une conséquence logique. Le sexe est un commencement et non une fin. Le vrai but : libérer notre énergie vitale qui est la source de notre innocence, ne plus avoir de limites, ne pas tomber dans des déterminismes sociaux bidon. Cette énergie vitale,source du désir et l’attirance, est issue d’une énergie universelle et les femmes en sont naturellement conscientes.
    Aborder une femme c’est comme les arts martiaux, la meilleure technique : n’avoir aucune technique mais posséder l’état d’esprit adéquat (sain d’esprit et de corps) et sortir de la masse, être original et ça te donnera 10 temps d’avance sur les autres.
    Aborder une fille ? Un jeu d’enfants, soyez le plus banal possible. Le plus important n’est pas ce que tu dis, mais la façon de le faire. Exemple je sortais d’un stade, avec mon sac à dos, je transpirais, je marchais quand soudain face à moi une beauté sort d’une boulangerie avec une pile de baguette dans les mains. Arrivé à ma hauteur je lui sors spontanément : "besoin d’un coup de main ?" avec mon plus beau sourire. Ses yeux pétillaient, et 30 minutes après, on prenait une douche.
    Et comme dans le film, montrer son attirance, être léger, rassurant, être curieux et "mal élevé", en gros être tactile.
    Et comme dirait Kierkegaard : "Il n’est pas difficile de séduire une fille,mais d’en trouver une qui vaille la peine d’être séduite". Soyez le prix les amis !


Commentaires suivants