Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Coucou les vaccinés : la 7e vague et la 5e injection arrivent

S’il y a une chose que l’Ukraine ne produit pas, c’est bien les vaccins à ARN messager (d’espoir), car sinon, avec les pénuries de blé, de tournesol et d’engrais, on manquerait aussi de doses pour fracasser les populations occidentales. Les Africains, eux, ont échappé à l’injection mondialiste, tout simplement parce qu’ils sont insolvables, et ça les sauve. Les pauvres seront bientôt en meilleure santé que nous, les riches.

 

 

Le Système médiatico-politique est en train de nous habituer à la pénurie, pour nous tenir en laisse, vu que la colère est montée de deux grands crans depuis 2018 (Gilets jaunes, plus antivax et anti-pass). Il y a donc pénurie de tout, même de chauffage (à venir), mais pas de pseudo-vaccins, ni de désinformation. Là, on frise la surproduction. Visez un peu ce qu’on a récolté ce 28 juin 2022, où, dans un monde normal, les Français se soucient de leurs vacances à venir. Là, on ne sait même pas si on devra enfiler une tenue NBC en plein mois d’août.

 

 

D’abord, la 7e offensive du Système a commencé avec les propos doucereux du nouveau ministre du Big Pharma, qui nous a demandé de remettre le masque dans les transports. On se souvient tous de la tête pas rassurante du Delfraissy, en charge du Conseil scientifique. Maintenant, la Santé, c’est ça :

 

Tout est dit, en une image. Une autre image qui parle toute seule, c’est celle de Katalin Kariko, qui a été récompensée. Il faut des médailles pour femmes, féminisme oblige. Alors on va racler les fonds de tiroir.

 

 

Ses propos relevés par Sciences et Avenir font rêver :

« J’ai toujours rêvé que dans nos réfrigérateurs ou congélateurs, nous disposerions un jour de différents flacons contenant de l’ARN messager », témoigne la biochimiste Katalin Karikó, sous la coupole de l’Académie des sciences, à Paris, le 21 juin 2022. « Et que si par exemple, vous vous brûlez la main en cuisinant, il suffirait de prendre le flacon adéquat qui contient l’ARN messager codant une protéine utile à la guérison et de se l’administrer, » poursuit-elle avec son fort accent hongrois.

Et si l’on se fie au Journal de Québec, ces vaccins sont une bénédiction.

 

 

20 Millions, c’est vraiment super. Si ça se trouve, on est dedans. Ah non, pardon, on a oublié de faire notre schéma vaccinal, cette expression qui permet à un tas de covidés de se trouver normaux ET intelligents. C’est toujours bien, pour les ingénieurs sociaux et les spécialistes du nudging, de monter des arnaques où la victime se trouve intelligente et normale. C’est même carrément idéal.

On continue notre petite moisson. Vous l’aurez remarqué, à chaque nouvelle vague d’escroquerie covidique, on trouve toujours un médecin qui reprend le drapeau du faudra-vivre-avec-la-maladie. Eh bien ça n’a pas loupé, ce coup-ci, le gagnant est l’infectiologue Benjamin Davido, qui estime, selon le site pourquoidocteur.fr, qu’il « faudra vivre avec la maladie ». C’est payé combien, pour dire ça ?

 

 

Pour être honnêtes, nous, on a plutôt l’impression de vivre très bien avec cette maladie fantôme. Au contraire, on n’a jamais été en aussi bonne santé, surtout quand on voit des compatriotes mettre un truc qui empêche de bien respirer tout en se faisant injecter des thromboses et des myocardites. Franchement, grâce à eux, on a l’impression d’avoir une immunité de T-Rex sous captagon.

Dans le genre covideur – il y a les covidés et les covideurs, comme les herbivores et les prédateurs – on retrouve, à la tête de la 7e vague, notre cher Dr Flahault, épidémiologiste de son état. Flahault, pour les ignorants, c’est un peu le nouveau Megarbane, le fou qui voulait piquer tout le monde, à la chaîne, bébés compris.

 

 

Les dirigeants du covidisme l’ont envoyé sur le banc, voire aux vestiaires, il foutait la trouille aux gens, trop contre-productif.
Pour ce qui est des vagues, le Flahault, on peut lui faire confiance : c’est un vaguiste de compétition.

 

 

On a adoré, dans l’interview de France Info, la question rituelle :

« Avez-vous une idée de la date du pic épidémique ou c’est encore trop tôt ? »

Ça nous rappelle les fayots du premier rang qui posaient toujours des questions idiotes uniquement destinées à valoriser le prof, alors qu’on essayait, du fond de la classe, de poser des questions pénibles, histoire d’avancer un peu.
On a essayé de se retenir de rire devant cet échange irréel :

Sommes-nous suffisamment protégés par la vaccination aujourd’hui en France ?

Tout dépend de ce qu’on appelle le « nous », c’est-à-dire que les personnes qui un schéma complet sont très bien protégées contre les formes sévères. Elles ne sont pas protégées contre le fait d’avoir le covid malheureusement parce que ce n’est plus exactement la même souche. Mais la mortalité a été très importante ces dernières semaines au Portugal avec cette vague BA.5.

Merde alors, les schémas complets (une nouvelle race de gens) ne sont pas protégés contre les formes non sévères, qui peuvent par contre dégénérer en formes sévères sur une souche à venir, du coup ça sert à rien puisqu’ils peuvent se choper une forme sévère sur une nouvelle souche !
Heureusement, nos bébés sont en de bonnes mains. Regardez ce qu’annonce Capital :

 

 

On n’a pas lu l’article mais on suppose que le « recommandés » se rapporte aux commerciaux de Moderna et Pfizer... Et tout ça sous l’égide de l’Union européenne, notre grande protectrice et bienfaitrice, qui vient de nous prolonger son fameux certificat covid, annonciateur d’un crédit social à la chinoise mais à l’européenne, c’est tellement plus démocratique.

Nos ingénieurs sociaux covido-mondialistes auraient tort de se gêner, tant les populations gobent le baratin et l’élixir ; non seulement les doses de désinformation vont augmenter, mais aussi celles de destruction de l’immunité personnelle.

Pour finir, on va revenir sur la petite recommandation de la Bourguignon, qui devrait normalement démissionner rapidement :

« Je n’irais pas jusqu’à l’obligation mais je (le) demande. Il suffit de regarder un hall de gare ou un train bondé pour savoir qu’il faut se protéger soi-même et les autres. C’est quasiment un devoir citoyen. »

Que signifie cette étrange phrase ? Que les Français sont en mauvaise santé dans les gares ? Que la promiscuité des transports favorise la contamination ? Mais comment cette dame peut-elle voir que les gens se contaminent ? Et avant le covid, la promiscuité ne présentait-elle pas de problèmes ? La foule serait-elle l’ennemi de l’individu sain ? Le collectif serait-il mortifère ? Faut-il s’isoler pour survivre ?

Quand on creuse un peu, on tombe inévitablement sur les principes néolibéraux de destruction de tout collectif, de toute défense immunitaire sociale, de toute solidarité humaine, exactement le programme d’Ayn Rand, la mère de l’individualisme libéral luciférien.

Bonus : le fayot du jour

 

Smadja & Fellous, ces amis qui nous veulent du bien

Estrosi, prophète de la tyrannie

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2983767

    C’est marrant j’avais prévenu tous mes amis vaccinés que l’on reverrait le covid après les élections. Ça n’a pas loupé, et ils passent pour des cons de m’avoir traité de "compotiste".

     

    Répondre à ce message

  • #2983816

    Dans la démonstration du caillot du jour, qu’il sache quand même que si lui tousse comme un vieux vivant son agonie avant l’heure, c’est pas le cas de l’ultra majorité des zantivax, qui eux prennent soin de leur système immunitaire sans passer par la case big Pharma, déjà car ils n’ont rien à y palper, contrairement à lui. Donc si il veut continuer d’être cachexique et zombifié malgrés son language de gendre idéal, libre à lui et surtout rien à foutre qu’il crève très rapidement ou un peu moins rapidement, mais qu’il foute la paix à ceux qui se savent très bien se protéger de sa collaboration active avec Billou le tueur des enfants des autres.
    J’ai rien contre les enculés d’ailleur je ne les approchent pas, même si leurs compte en banque était 1000 fois plus rempli que le mien pour services rendus aux satanistes je me sentirais toujours mieux à ma place qu’à la leurs, un peu comme la différence entre Schindler et Petain en 40, du rien que j’en connais mais pour le fond du message, certes chacun fait avec ce qu’il a et il y’a toujours moyen d’une réhabilitation post mortem, mais c’est surtout une histoire de bonne conscience perso, celle qui permet de bien s’endormir le soir, avec à la rigueur un masque à nano particules pour s’essuyer le chibre après la sainte branlette du résistant à l’ignominie continuelle.

     

    Répondre à ce message

  • #2983818

    Smadja & Fellous, c’est français ?

    À l’oreille, je dirais que non…

     

    Répondre à ce message

  • #2983855

    Souvent quand je lis des articles ici je rie, et ça me fait du bien.

    Merci pour les tranches de rigolades mais honnêtement est-ce qu’il y a de quoi rire ?

    Rions nous parce que nous finissons par accepter leur projet avec fatalisme ?

     

    Répondre à ce message

  • #2983858

    Serieux pourquoi se priveraient ils ? 2 annees d inepties et de gestion calamiteuses ont juste servis a remplir les poches des labo, massacrer l hospital public, cliver la population, imposer des batteries de lois liberticides et tout ca pourquoi ? Une pause surrealiste de la "pandemie" au moment des elections, hasard du calendrier sans doute, le virus etait en mode glandouille... Malgre un tel niveau de cynisme et de foutage de gueule, rien n y fait ! Une majorite de cretins va de nouveau se chier dessus et aller dans le sens des veauxines et du dictact sanitaire !
    La majorite n en demordera pas et pour une part non negligeable du seul fait de preserver leur ignoble petite fierte de merde, ne pas passer pour les connes ou les cons manipulables qu ils ont ete pendant 2 ans ! La nomenklatura en remet une couche et la populasse courbe l echine et tend le bras ! Fuite en avant...

     

    Répondre à ce message

  • #2983870

    Guerre psychologique, nouvel épisode (le 1er aout ?)

     

    Répondre à ce message

  • #2983974

    Le blé des pâtes a été moissonné AU PLUS TARD l’été dernier, bien avant l’invasion russe de l’Ukraine .

    Cette phrase me pose des problématiques

    1. Si tout le blé est moissonné au plus tôt à la fin de l’été et entièrement exporté, on a aucunes possibilités de "manque" et donc il y a effectivement un soucis

    2. Nous sommes le 5e exportateur mondial, où est passé notre blé ? Comment diable pouvons-nous manquer de pâte au blé ?

    3. Et si le blé, stocké en Ukraine ou Russie n’était pas exporté en une fois mais en plusieurs, selon les demandes, cela expliquerait le manque. Par exemple les pâtes bio de Leclerc sont fabriqués en Belgique, le blé lui doit venir d’Ukraine ou de Russie car c’est la pénurie totale chez eux depuis quelques temps, c’est je pense, le scénario le plus probable car des pâtes ou céréale qui proviennent de France ou des pas pays limitrophes et mêmes centaines de d’autres pays ne souffrent pas de pénurie, c’est inféodée au blé et à l’est, si c’était voulu, ça serait valable pour toutes les pâtes et toutes les céréales

    En même temps vu le prix du blé comparé aux autres céréales, ça doit partir plus vite

    voici mes questionnements, ce qui est pour moi dans les 3 cas un énorme problème mais peut-être qui découle d’une ultra mondialisation qui se retourne contre nous, et que ça devrait faire songer certains à se réapproprier la production ou la récolte de sa nourriture (agriculture/pêche/chasse/piégeage) au lieu d’attendre sa nourriture comme un nourrisson

    À bon entendeur

     

    Répondre à ce message

    • #2984076
      Le 29 juin à 06:36 par Albert Libertad*
      Coucou les vaccinés : la 7e vague et la 5e injection arrivent

      Le blé est vendu avant même d’être récolté
      Le blé et toutes les céréales sont devenus des outils de spéculation
      Le blé n’a pas disparue
      Juste ils font monter le prix
      Une fois que le prix aura explosé, le blé va réapparaître

      Par contre si la guerre continue l’année prochaine y’aura des manques
      Mais y’aura des pattes , la production de pattes est exponentielle
      Les multinationales en ont assez pour nous en vendre pendant 1 ou 2 ans
      La guerre en Ukraine sera fini

       
    • #2984085

      Nous produisons en France, et exportons principalement du blé tendre qui sert à la confection du pain et de la farine. La dessus pas d’envolée des prix pour le moment. Mais les pâtes, semoules etc sont fabriquées à partir de blé dur, ce que la France produit en petite quantité. Nous sommes donc dépendants des autres pays pour le blé dur et non le blé tendre. Après, à savoir si la majorité des céréales produites en Ukraine sont du blé dur, c’est au delà de mes compétences..

       
    • #2984106

      Je peux vous faire part de mon témoignage concernant le blé, étant Eclusier, j’avais remarqué un drôle de manège durant le premier confinement, énormément de bateaux de commerce montaient à vide d’Allemagne et d’hollande puis descendaient chargés, ça c’est rééquilibré par la suite.
      Mais depuis février de cette année, il y a vraiment très peu de bateau qui arrivent chargé de ces pays et la plupart repartent avec du blé car il y a un silo présent dans mon secteur et c’est entre 2000 et 5000 tonnes un chargement de péniche, avec une dizaines de bateaux en moyenne par jour ça commence à chiffrer.
      Autres fait on avait des bateaux transportant des engrais d’allemagne vers nôtres secteur avant le début de l’année il y avait d’habitude 3 bateaux qui nous en livraient à un rythme moyen de 2 passages par mois, aujourd’hui il y en a plus qu’un et seulement une fois tous les deux mois .
      Mon témoignage ne prouve rien car je ne connais pas les stocks au niveau des silos, mais je trouve ça très bizarre ce changement par rapport aux autres années

       
  • #2984004

    Vers 0:50 sur la première vidéo (ainsi que sur la vignette de l’article)

    « 0, 15K, 100K, 150K »

    C’est quand même un peu "bizarre" comme comme échelle... (Ni "logarithmique" ni même "linéaire décalée" ; mais vu le chiffre affiché [57943], on dirait qu’ils ont simplement confondu "15" avec "50"... ces andouilles...)



    « Et que si par exemple, vous vous brûlez la main en cuisinant, il suffirait de prendre le flacon adéquat qui contient l’ARN messager codant une protéine utile à la guérison et de se l’administrer »



    Ah ouais, parce que sans injection d’ARNm trafiqué-OGM pour "passer le message" à l’organisme, ce dernier ne serait pas au courant qu’il doit faire en sorte de regénérer ses tissus abîmés...
    Il faut absolument une piqûre d’ARNm artificiel pour lui dire « Hé ! Fais gaffe ! Tu t’es cramé la main ! Maintenant, bah faut guérir, donc bouge-toi et synthétise des protéines, hein !! (Bon bah voilà, mon travail d’ARNm est fait, l’organisme n’a plus qu’à faire sa part !..) » ==> Fantastique ! Comment l’humanité a-t-elle pu pu survivre si longtemps sans cette technologie ?!



    Je n’irais pas jusqu’à l’obligation mais je (le) demande.



    Remarquez l’emploi du conditionnel...



    Faut-il poursuivre les non-vaccinés qui transmettent le virus ?



    Oui oui, ce serait parfaitement cohérent** avec le fait de ne pas pouvoir poursuivre les labos en cas d’effets secondaires de la "vaccination" expérimentale (tout en rendant cette dernière quasi-obligatoire)...

    (**Dans un monde où la Logique est inversée...)

     

    Répondre à ce message

  • #2984028

    Et tous ces cons qui vont se faire tester....

     

    Répondre à ce message

    • #2984148

      Ah çeux-là ! Nous ne pouvons plus les raisonner. Comme le disait justement Brassens : " Quand on est con, on est con."
      Je crois que c’est sans rémission. Pareillement pour les fiers porteurs de masque ! Et là encore, le niveau social ou culturel etc. n’a rien à y voir.

       
  • #2984035

    Estrozi me fait vraiment penser à Valls. Le même genre d’ignoble individu suant la fausseté et dont il n’y a pas à craindre le pire car le pire avec ce genre de type est une certitude. On espère pour lui le même sort que la tremblote et le plus vite sera le mieux.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents