Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cuba solidaire du Venezuela dans son bras de fer avec Washington

Cuba a qualifié mardi d’"arbitraire et agressive" la décision du président américain Barack Obama de sanctionner des responsables vénézuéliens accusés de violations des droits de l’homme, un premier affrontement public vis-à-vis des États-Unis avec lesquels l’île a décidé en décembre de rétablir les relations.

"Cuba a pris connaissance du décret arbitraire et agressif émis par le président des États-Unis contre le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela, qui qualifie ce pays de menace à sa sécurité nationale, en représailles aux mesures adoptées en défense de sa souveraineté face à l’ingérence d’autorités gouvernementales et du Congrès américain", selon un texte signé par le gouvernement de Cuba et publié dans les médias locaux.

Agressivité américaine

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié lundi soir de "coup le plus agressif, injuste et néfaste jamais donné contre le Venezuela" l’annonce par les États-Unis de sanctions contre des responsables de ce pays accusés de violations des droits de l’homme. Cuba a de son côté qualifié d’"arbitraire et agressive" la décision du président américain Barack Obama, un premier affrontement public vis-à-vis des États-Unis avec lesquels l’île a décidé en décembre de rétablir les relations.

"Vous n’avez pas le droit"

"Vous n’avez pas le droit de nous agresser et de déclarer que le Venezuela est une menace pour le peuple des États-Unis, la menace pour le peuple américain, c’est vous", a-t-il ajouté, précisant que l’exécutif demanderait ce mardi à l’Assemblée nationale de lui accorder des pouvoirs spéciaux afin de réagir à "l’agression impérialiste".

Tensions entre Washington et Caracas

La tension est montée d’un cran lundi entre Washington et Caracas, l’annonce de sanctions américaines contre des responsables vénézuéliens accusés de violations des droits de l’homme ayant entraîné le rappel immédiat du plus haut représentant diplomatique vénézuélien aux États-Unis. Ce nouvel épisode survient après des années de frictions, les deux pays n’ayant plus d’ambassadeurs respectifs depuis 2010.

Voir aussi, sur E&R :

Obama et l’ancien chef de l’État venezuelien,
vu par Zéon, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le rapprochement auprès de Cuba, qu’escomptait Obama, pour ne pas la voir tomber dans la sphère d’influence de Poutine, a déjà du plomb dans l’aile.
    Les dirigeants américains sont tellement sûrs que la terre entière ne demande qu’à leur baiser les pieds, qu’ils n’arrivent même plus à être hypocrites le temps qu’il faudrait pour mener leurs transactions.

     

  • "Vous n’avez pas le droit de nous agresser et de déclarer que le Venezuela est une menace pour le peuple des États-Unis, la menace pour le peuple américain, c’est vous"

    No more comments !



  • la décision du président américain Barack Obama de sanctionner des responsables vénézuéliens accusés de violations des droits de l’homme



    Pour avoir réprimé des manifestations anti-gouvernement qu’ils ont sans aucun doute soutenues comme à leurs habitudes. Personne n’est dupe de leur jeu. La différence avec la France c’est que le gouvernement ne leur est pas soumis. Il suffit de voir qui ils soutiennent pour savoir s’il faut être dans l’opposition ou pro-gouvernement.

    Poutre, paille, oeil.