Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

D’Israël, une fausse plateforme de trading coûte des dizaines de millions d’euros à des Français

Le site se présentait comme « la plate-forme de trading n°1 en France » et promettait « (de gros profits » tout en garantissant « (100 % de sécurité pour vos fonds ». Il cachait en réalité une gigantesque arnaque mise en place par des escrocs franco-israéliens qui sont parvenus à dépouiller près de 70 victimes en France. Durant près de cinq ans, les gendarmes de la section de recherche de Reims (Marne) ont ainsi traqué ces escrocs et remonté leur trace jusqu’en Israël. Dix d’entre eux ont été mis en examen jusqu’en juin dernier.

 

En juillet 2015, un agriculteur de Champagne-Ardenne est contacté par des hommes informés de sa situation financière et familiale. Beaux parleurs, sérieux, les malfaiteurs ont recours à des opérateurs téléphoniques qui leur octroient des numéros français afin de ne pas alerter leur victime. Après plusieurs échanges, l’agriculteur décide de placer son argent sur GoldWinMarket. Quelques milliers d’euros pour commencer. Sur le site Internet de la plateforme, il voit son investissement gonfler. Ses profits dépassent vite ceux promis par les banques françaises. Gagné par l’euphorie, il place 760 000 euros au total.

En réalité, la plate-forme est une coquille vide. Les courbes de son investissement, le taux de rentabilité, tout est faux. Son argent est depuis longtemps parti en Pologne puis à Hongkong ou en Chine. Et les gendarmes constatent que l’agriculteur n’est pas un cas isolé. Une information judiciaire, dirigée par le juge parisien Pascal Gastineau, parvient à recenser 66 victimes françaises qui ont versé plus de 5 millions d’euros aux malfaiteurs.

À chaque fois, l’histoire racontée par les investisseurs floués est la même : un argumentaire implacable, la confiance qui s’installe et le placement de quelques milliers d’euros. Puis, nouant parfois des relations amicales avec des escrocs cachés sous de fausses identités, ils continuent à verser des milliers d’euros. Ce n’est qu’au moment de récupérer leur mise qu’ils découvrent que leur argent est déjà loin.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette information est antisémite, non ???

     

  • Hé bien j’espère que s’être fait volé leur apprendra que l’appât du gain n’est pas un chemin vertueux !


  • Il y a ceux qui la jouent franco et ceux qui tombent dans le panneau.. la littérature sur le sujet ne manque pas, mais des escrocs sont en liberté et des innocents derrière les barreaux..


  • Le vol et le mensonge, les deux piliers de cette grande démocratie depuis 1948 - et dans 100 ans encore puisque tout le monde s’en fout.


  • Bien fait pour leur gueule. Les gens qui veulent gagner du fric en se branlant les couilles ont exactement la même mentalité pourri que la racaille oligarchique. Cela démontre aussi que la cupidité rend con ! Parce que franchement qui peut croire que l’argent facile cela existe ? Qui peut être assez cons pour se laisser convaincre par des bonimenteurs pareil ? En fait l’existence de ce genre personnes autant cupides que stupides explique en partie la situation catastrophique de la France !

     

  • Désolé de le dire les gars, mais c’est cuit. Banques, médias, finance, showbizz, meme les prestations sociales. Ils font ce qu’ils veulent, nomment ceux qu’ils veulent, invitent ceux qu’ils veulent, interdisent ceux qu’ils veulent, jettent en prison ceux qu’ils veulent et n******* ceux qu’ils veulent. Le pire c’est que la majorité absolue soutient cela. C’est cuit !

     

  • C’est dommage pour les "victimes", qui ont certainement perdu des années de dur travail.

    Mais comment ne pas y voir une belle leçon ? Les activités financières de trading, qui consistent à gagner toujours plus d’argent sans bouger son cul d’une chaise grâce à l’argent que l’on a déjà en unique valeur ajoutée (donc en fait sans aucune valeur ajoutée), sont à proscrire par quiconque souhaite vivre au sein d’une société pérenne. En effet comment pouvons-nous tolérer que la monnaie, qui n’est qu’un support d’échange de valeurs, puisse être considérée par quelques parasites comme ayant une valeur intrinsèque ? Parasites qui l’utilisent donc ainsi.

    Parasites qui, pour justifier leurs activités de siphonnage des fruits de notre travail, vous parleront de "risque". Ne vous y méprenez pas, ce risque n’est qu’une belle illusion : poser une charpente à 15m du sol c’est risqué, éteindre un incendie c’est risqué, travailler toute une vie à l’usine comporte également sa part de risque ne serait-ce qu’en terme de santé, même un juriste ou un informaticien rendant son travail sur un sujet prend le risque de s’être trompé et ainsi d’engager sa responsabilité vis à vis du client, etc. Mais où est le risque à faire glisser sa souris d’ordinateur pour transférer une somme d’un portefeuille d’actions à un autre ? Le risque de perdre ? Lorsqu’on fait un pari perdre n’est pas un risque mais bien l’une des deux issues normales.

    Finalement, plutôt qu’encore utiliser l’argent du contribuable en enquêtes policières, nous devrions laisser ces "victimes" seules face à leur forfaiture. Ça leur ferait les pieds.

    NB : je mets "victimes" entre guillemets car quand on se fait subtiliser 760.000 € qu’on espérait faire fructifier grassement on est surtout victime de sa propre cupidité.

     

    • Si les usa et la Chine sont très loin devant (alors que c’était la France au début du 20è siècle) c’est parce que leurs citoyens ont investi dans leurs sociétés en espérant gagner de l’argent, ce qui n’est pas une honte. Ces sociétés sont maintenant des mastodontes et toute l’humanité profite des ces nouvelles technologie. Le terme « l’argent est le nerf de la guerre « n’est pas galvaudé.
      En France, on préfère spolier les épargnants et les entreprises empêchant tout enrichissement au nom de l’égalitarisme vers le bas et la redistribution qui est devenu notre devise nationale depuis 1945. On se rapproche doucement mais sûrement du tiers monde.


    • @Schcoulio je ne pense pas que ce critère, l’investissement des citoyens dans les sociétés, soit si déterminant. L’investissement n’est qu’un échange de garanties en papier, ça n’a jamais bâti quoi que ce soit. Le travail humain est beaucoup plus efficace pour cela. L’important est de savoir le coordonner, la monnaie est un outil fait pour.

      En premier lieu, disons qu’il faut pouvoir loger, nourrir, laver et détendre un tantinet une population donnée. Chacun va contribuer à cela et on va créer une quantité de monnaie Q pour pouvoir échanger le fruit de son travail contre le fruit du travail des autres sans avoir à troquer. A force de besogne, Q va être adossée à une quantité de biens et services plus importante qu’au départ, il y aura un surplus S. Ça s’équilibre par baisse des prix ou création de monnaie, avec un résultat similaire : certains dépenses, d’autres économisent, d’autres investissent dans de nouveaux projets qui peuvent rapporter ou planter.

      Effectivement aucune honte, c’est même bien de pouvoir le faire. Mais les politiques fiscales et de redistribution de l’impôt, aussi critiquables soit-elles, n’ont qu’un impact à relativiser puisqu’elles n’empêchent pas l’argent de circuler : à la fin, les projets qui doivent aboutir et rapporter gros aboutirons et rapporterons gros, le marché y orientant naturellement les flux et l’impôt ne faisant que freiner certains flux au profit d’autres. Finalement, tant que la monnaie circule, qu’il s’agisse d’investissement direct ou de dépenses d’achat, ça ne change pas grand chose. Investir 50.000 € dans une entreprise ou lui acheter 50.000 € de biens, c’est exactement le même effet pour elle : +50.000 € de cash à l’actif du bilan, avec augmentation d’autant du passif dans le 1er cas, remplacement de 50.000 € de stock dans le 2nd.

      Ici il ne s’agit pas de ça. Les opérations dont il est question relèvent d’ingénieries financières sophistiquées. Ce n’est pas investir dans une entreprise et ainsi, qu’elle réussisse ou s’écroule, faire circuler la monnaie, mais parier sur des produits binaires comme "demain tel taux de change sera à tel niveau" : si il y est tu gagnes, sinon tu perds, ou inversement. Lorsque quelques individus, personnes privées quasi-anonymes, contrôlent à la fois ce genre de jeux, la création de la monnaie, la rémunération qu’ils demandent pour le faire et les domaines d’investissement pour lesquels ils acceptent de le faire, alors il devient aisé pour eux de siphonner le surplus S.


  • Même arnaque avec les diamants et encore ISRAEL …

     

  • Ca fera peut-être moins marrer les victimes à la prochaine diffusion sur les écrans de ce chef d’oeuvre du cinéma "la vérité si je mens !" ?


  • In fine, encore un qui se fait pigeonner par appât du gain...

    C’est comme cet inventeur, Jean-Claude Cordier, qui a récemment été invité à s’exprimer sur une radio ( canal fm, le 02/10/2020 ) concernant son dernier brevet d’invention déposé à l’ INPI ( moteur M3 ).

    Son brevet a été classé top secret défense. Personne ne réponds à ses questions et donc il commence à avoir peur.

    Son brevet était donc au secret à l’INPI en attendant la validation d’exploitation...
    un peu plus tard, il a reçu un appel du ministère de la défense pour lui signaler que son brevet ( soi disant enfermer à double tours à l INPI ) était classé top secret défense.

    Pour un inventeur, il aurait pu être au courant des mésaventures de N.Tesla, de E.Mallove, L.Hendershot, etc... Et donc être altruiste et discret...

     

    • Faire un brevet est le meilleur moyen de se faire avoir, chaque brevet est étudié et surveillé étroitement surtout dans le domaine des moteurs qui permettent d’économiser de l’énergie

      Il vaut mieux déposer une marque, commercialiser discrètement. Si votre produit permet des économies d’énergie, est efficace c’est le bouche à oreille qui fera son succés.

      Surtout apportez une plus-value mesurable à vos clients et ils se chargeront d’en faire eux-même la promotion.


    • @ par marque déposée

      Je rejoins votre avis.
      Déposé un brevet vraiment révolutionnaire à l’INPI et vous êtes assurés de vous faire spolier, et encore plus dans le domaine de l’énergie.

      Pour l’exemple de ce monsieur, c’est vraiment dommage. A l’écouter, il dit que son moteur est au point et niveau écologie c’est le top.
      Si certains veulent savoir de quoi il en retourne, voici le lien de son interview de 12m à la radio en podcast :
      https://www.canalfm.fr/news/son-inv...


  • Des Bernie Madoff en devenir !... Cela me fait penser a un guide new yorkais lors d une visite guidee de" Big Apple " lors de mes annees d etudiant ... Arrives devant le batiment bien connu situe Wall Street : " La plus grande synaguoge des USA !" Dans le groupe une certaine surprise puis des ritres pas si discrets ... Comme un reveil avec humour . . Eh hop point Godwin !


  • Franco-israéliens sont des gens très intègres qui ont beaucoup souffert .Donc ,il ne faut pas que j’oublie de les mettre dans mon encyclopédie de la liste de Schindler .Ouf !! ça fait quand même du monde tout ça


  • Ils ont été victime de l’idéologie républicaine et laïque.


  • Ça apprendra à tous ces avides à vouloir s’enrichir sans rien faire. L’avarice à un prix. Tant mieux.

     

  • 760000E !
    Même chez Boursorama je n’essayerais pas.
    Le type a voulu jouer il a perdu.


  • Tu veux jouer au nouveau jeu "Nathan", "joue au trader" ?
    bien, la première règle dans la finance est : si tu n’es pas du monde la finance, arrête de jouer. Car comme disent les fossoyeurs de comptes, le moment venu : "il est temps de tondre des moutons."

    un jeu intelligent un jeu "Nathan".


  • Même si ce cas individuel n’est pas représentatif de l’ensemble de la corporation agricole, il n’en demeure pas moins que beaucoup d’agriculteurs ne sont pas aussi à plaindre qu’ils veuillent le faire croire (avec la complicité régulière des merdias). Un peu comme les fonctionnaires dont la fiche de paie n’indique que la moitié de la vérité, les revenus agricoles n’intègrent pas le foncier le matériel et la qualité de vie.


  • Ces criminels de la VRP savaient très bien à quelle porte frapper pour déployer leur arnaque bien ficelée, sans doute avaient- ils réalisé une étude de marché pour cibler leurs futurs pigeons : des agriculteurs français et honnêtes mais intéressés quand même (après qui ne serait pas tenté par un placement financier très lucratif ?), des acharnés du travail qui ont eu pour seul tort d’avoir fait confiance à n’importe qui, des démarcheurs téléphoniques qui leur promettaient de s’enrichir en un rien de temps.
    il y a une la moralité dans l’histoire : c’est que l’argent facile mène tôt ou tard à une espèce de descente aux enfers.


  • Des chances pour la France...


  • #2598528
    le 18/11/2020 par Comité pour la véritéééé (si j’ments)
    D’Israël, une fausse plateforme de trading coûte des dizaines de millions (...)

    Le judaïsme c’est mieux que le loto


  • La vénalité mène à rien, les initiateurs du Veau d’or savent appâter les gogos.


  • Quelle idée curieuse de faire des affaires et des placements en israel......Surtout pour un goy !



  • et promettait « (de gros profits » tout en garantissant « (100 % de sécurité pour vos fonds »



    Juste ça et tu sais que les mecs sont des escrocs tout simplement.


  • La question qu’il ne faut pas se poser, apparemment : comment savaient-ils quelles victimes piéger, autrement dit qui les a renseignés sur les avoirs que ces gens ont à la banque ?


  • Serait-ce l’arnaque "la plus morale du monde", Monsieur Meyer Habib ?!?


  • En même temps tant qu’il y aura des pigeons il y aura des escrocs que voulez vous. Un moment donné t’as le taux du livret A à ta banque qui atteint péniblement 0,50% là t’as des types qui débarquent d’on ne sait où, et qui te proposent 8% par an garantis sans risque, sans frais et sans impôt. Ils garantissaient une petite pipe aussi ou pas ?
    Puis 700 000 boules faut les avoir aussi hein, pauvre agriculteurs qui crèvent tous sans se verser de salaire.


  • Encore des pauvres qui ne savaient pas quoi faire de leurs économies et qui ont voulu en faire profiter d’autres. Voilà ce qui arrive quand on ne sait plus quoi faire de son fric.
    Enrico est encore victime ?
    Ce qui est bien c’est que leurs héritiers, s’il s’en trouve, n’auront pas de droits à payer.


  • Israël plaide un financement participatif
    Et si les victimes contestent, c’est direct la 17ème pour antisémitisme


  • Ce qui me sidère, ce n’est pas tant les escrocs de droit commun ou politiques que les gogos ignorants et dociles qui composent ultra majoritairement malheureusement le peuple en 2020, malgré un taux élevé de bac+ depuis déjà quelques décennies...


Commentaires suivants