Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Basé en Israël, il volait des retraités français déjà victimes d’escroquerie

Un Franco-israélien de 40 ans a été interpellé mardi à Tel-Aviv dans le cadre d’une enquête conjointe entre la France et Israël. Il s’attaquait à des personnes âgées déjà victimes d’escroquerie, se faisant passer pour un fonctionnaire des Impôts. Un préjudice évalué à 1,5 million d’euros.

 

Lorsque les policiers israéliens l’ont interpellé, l’escroc était en train de jouer au volley sur la plage dans le quartier résidentiel de Dizengoff, à Tel-Aviv. Cet homme de 40 ans, un Franco-israélien considéré comme une tête de réseau d’un groupe criminel spécialisé dans les escroqueries au faux virement en France, dit aussi « arnaque au président », a été interpellé mardi dans le cadre d’une enquête conjointe entre les policiers de la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) et la police de répression des fraudes de Tel-Aviv, en collaboration avec Interpol. Une information judiciaire avait été ouverte en mars 2020 à la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris pour notamment « escroquerie en bande organisée, menace sous condition, extorsion et violences volontaires ».

Le suspect connu des services de police français et établi en Israël depuis plusieurs années ciblait des retraités vivant en France et déjà victimes d’escroqueries aux faux placements financiers. Environ 200 personnes âgées seraient concernées pour un préjudice évalué à 1,5 million d’euros. Au domicile de l’escroc, la police a saisi en perquisition l’équivalent de 800 000 euros en numéraire dans plusieurs monnaies (dollars, shekels et euros) mais aussi sept téléphones.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants