Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De l’euro au dollar, du pétrole à la Chine… les coutures se défont

Le Dow Jones semble avoir du mal avec le seuil des 18 000 points — comme si une voix intérieure lui recommandait la prudence.

Nous aussi, une voix intérieure nous conseille d’être prudent. Impossible de savoir ce qui va se passer. Tout ce que nous pouvons dire avec confiance, c’est que quelque chose arrivera. Probablement quelque chose d’alarmant.

Partout où nous regardons, nous voyons des rivets sauter.

Le Baltic Dry Index vient de toucher un plancher historique. Cet indice mesure le coût de transport maritime de matières sèches. À mesure que le commerce mondial s’enfonce, il en va de même pour l’indice (toutes choses étant égales par ailleurs… ce qui n’est jamais le cas).

Selon Bank of America, le PIB mondial pourrait chuter de 2 300 milliards de dollars cette année. Aux États-Unis, les ventes sont moroses. Les nouveaux permis de construction sont moroses. La croissance des revenus est morose.

Et l’Europe ?

La Grèce réfléchit encore à ce qu’elle va faire. Nous mettons la probabilité d’un "Grexit" à 50/0 environ à court terme… et plutôt 80/20 à long terme. Personne ne sait exactement ce que ça signifiera… mais ça signifiera sans aucun doute quelque chose.

Que vaudront les obligations du Portugal, de l’Espagne et de l’Italie une fois que la Grèce aura fait défaut ?

Il faut très probablement compter avec un euro encore plus bas. Et peut-être un effondrement de la dette gouvernementale subprime libellée en euro. Que vaudront les obligations du Portugal, de l’Espagne et de l’Italie une fois que la Grèce aura fait défaut ?

Ce marché — la dette souveraine européenne — est plus important que le marché de l’immobilier US. Lorsqu’il craquera, il y aura des feux d’artifice. Parce qu’environ 26 000 milliards de dollars de produits dérivés y sont liés.

Lire l’intégralité de l’article sur la-chronique-agora.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et ça concerne qui ? Le ’Marché’ ? Des gens qui vivent de spéculations, dans le virtuel, qui ’valorisent’ des ’actions’(les mal nommées) sans aucun rapport avec leur vraie valeur, et qui se les revendent en des allers-retours ultra rapides, pour empocher des différences de cotations. Les vrais gens dans la vraie vie, ceux qui travaillent vraiment, s’ils prennent la précaution de ne laisser que le minimum de ce qu’ils possèdent dans les banques, n’ont pas d’inquiétude a avoir. Le ’marché’ peut bien crever, ça ne concerne que lui, ses complices et ses larbins et pas les pays profonds. Le ’marché’ n’a jamais fait pousser ne serait-ce qu’une carotte...c’est juste comme une espèce monstrueuse de tics qui se gorge au flanc de l’humanité, un parasite ignoble.

     

    • dsl, mais sa nous concerne tous le marché, faut se reveiller, toutes les matières premieres sont spéculé il me semble que tu manges, ne vois tu pas que tous les prix augmente ??? c’est grace aux spéculateur qui "taxe" les matières premieres...
      A 37 ans sans aucune experiences malheureusement , je me fait mon propre potager, je reucupere l’eau de pluie, et je vais bientot devenir autonome presque en electricité, dans l’année...

      mon objectif est de consommer juste le strict minimum et recycler un maximum, ne plus etre salarié "exploité"...


    • ça nous concerne car qui joue en bourse actuellement ? : des banques et des institutionnels qui sont sensés gérer notre argent. il n’y a presque plus de petits joueurs, à force d’être régulièrement plumés, ils ont déserté les marchés.
      donc les banques jouent sur les marchés en autre les montants des QE ;
      ça rapporte infiniment plus que de prèter à l’économie réelle.(quant aux multinationales, elles empruntent directement sur les marchés en émettant des obligations d’entreprise.
      donc si le marché implose : les banques implosent : et on en arrive au bon vieux chantage : si vous ne nous renflouez pas, on ferme, et comme on contrôle toute la masse monétaire : plus de sous pour personne.
      conclusion : on est concernés


  • Plus de sous Si les banques explosent ?
    Ben pourquoi ?
    Il restera les vraies terres, les vrais gens, le vrai travail, les vraies entreprises.
    C’est ça qui crée de la valeur..
    La monnaie des banques sera morte, mais la monnaie de la vie véritable se recréera , parce que la vie réelle trouve toujours son chemin..
    C’est la monnaie virtuelle, qui n’ayant jamais existé, disparaîtra...

     

  • Tout ça, c’est du cinéma : l’euro ne mourra pas : jamais les Américains ne nous feront un tel cadeau ; l’Union européenne doit demeurer une prison à ciel ouvert d’où l’on ne s’évade pas !!!